Mots-clés : ,

Ce sujet a 25 réponses, 7 participants et a été mis à jour par Andraneros Andraneros, il y a 1 mois et 1 semaine.

6 sujets de 21 à 26 (sur un total de 26)
  • Auteur
    Messages
  • #33615
    Avatar
    Arousal
    Participant

    Personnellement, très longtemps je n’ai senti aucune « contraction involontaire » alors que les orgasmes étaient bien là. Mon conseil : ne te focalise pas là-dessus 🙂
    Mets le masseur en place, détends-toi et laisse venir sans essayer de « faire quelque chose » pour que ça vienne, pour voir.

    #33618
    Andraneros
    Andraneros
    Admin bbPress

    @kirk_ je vous disais il y a un peu plus d’un an :

    N’oubliez pas qu’une des méthodes souvent mise en avant pour la découverte du plaisir prostatique est celle dite « laisser faire » (« do nothing » en anglais). Elle montre que ce qui est le plus important est de se détendre et de se concentrer sur les sensations crées par la présence du masseur. Quand une action particulière semble vous bloquer, revenez à l’essentiel ; vous pourrez la reprendre avec de bien meilleurs effets un peu plus tard.

    Les contractions involontaires sont celles que vous ne déclenchez pas directement volontairement. Elles peuvent être associées avec une autre action que vous faites volontairement. Un tremblement de fatigue est involontaire, même s’il est la conséquence d’une contraction musculaire volontaire.

    @arousal vous donne un très bon conseil. Si un des éléments habituellement conseillés pour lancer vos sessions de massage prostatique vous pose un problème d’éxécution au point de vous bloquer n’hésitez pas à le mettre de côté, au moins provisoirement, pour vous libérer et vous remettre en situation de vivre vos sessions de façon plus spontanée, plus naturelle et vraisemblablement plus productive en terme de plaisir.

    Bon cheminement @kirk_.

    #34140
    Avatar
    Kirk_
    Participant

    Bonjour !

    Du nouveau, du gros gros nouveau même.

    Bon évidemment j’ai continué, je persévère depuis maintenant 2 ans et demi vers la voie de l’orgasme prostatique.

    Récemment j’ai lu ce sujet https://www.nouveauxplaisirs.fr/forums/topic/cinq-ans-derotisation-avec-laneros-mais-sans-plaisir-fort

    Il m’a donné l’idée soudaine de changer de masseur, je me suis dit que si ça se trouve ça pourrait peut-être changer ma façon de faire les choses, avoir des sensations sous un autre angle.

    Etant joueur j’ai opté pour le Progasm de chez Aneros version Ice, qui glisse mieux que la version classique qui caractérise notamment le modèle Helix avec une surface moins rugueuse que ce dernier.

    J’ai fait ma première session il y a une heure, et je crois qu’elle a changé ma façon d’aborder les choses et pour le meilleur.

    Je ne sais pas si cela vient d’une maturation et du fruit de mes échecs passés, mais j’ai essayé de ne rien attendre cette session, de laisser mon imaginaire faire les choses plutôt qu’utiliser un support comme des images/vidéos, j’ai essayé de me relaxer du plus possible et j’ai mieux lubrifié que d’habitude.

    Résultat, au début rien, et 15min plus tard j’ai senti mon corps commencer frissonner au niveau des jambes et avec une sensation agréable mais quand même localisée au niveau de la prostate.
    J’ai continué de respirer, en me disant que c’était juste un entraînement, ça a fini par s’arrêter, j’ai continué et puis 15min plus tard encore le même scénario, et puis encore une troisième fois un peu plus tard dans la session.

    Seul bémol que je n’arrive pas à comprendre, je n’ai eu aucune contraction involontaire pourtant il y avait clairement quelque chose que je n’avais pas expérimenté par le passé et c’était plutôt agréable.

    Je ne sais pas si c’était donc plusieurs mini O qui se sont enchaînés mais je pense que j’ai bien avancé aujourd’hui, je sais pas si cela vient de mon changement de mentalité ou du changement de masseur avec le Prograsm mais je me dis que je suis peut-être plus si loin de l’orgasme prostatique.

    #34143
    Andraneros
    Andraneros
    Admin bbPress

    Bonjour @kirk_.
    Vous nous disiez il y a 2 mois :

    j’ai repris uniquement il y a 2 mois environ.
    Je pense avoir progressé car quand je me relis je disais n’avoir aucune ou quasiment aucune sensation alors que maintenant 5min après le début des contractions volontaires je ressens déjà des chatouillis au niveau de la prostate.

    Vous nous dites maintenant :

    Du nouveau, du gros gros nouveau même.

    C’est formidable. Attention ce qui est formidable c’est bien la perception des progrès que vous faites. A partir du moment où vous êtes persuadé de progresser tout votre état d’esprit change. Vous êtes naturellement excité à l’idée de faire une session, éventuellement encore plus quand vous y êtes. Vous devenez confiant dans votre cheminement et naturellement plus patient. Vous pouvez vous concentrer beaucoup plus facilement sur vos sensations. Tant que vous gardez cet état d’esprit vous êtes dans un cercle vertueux.

    Votre changement de masseur illustre bien cette nouvelle étape :

    J’ai fait ma première session il y a une heure, et je crois qu’elle a changé ma façon d’aborder les choses et pour le meilleur.

    Mais attention vous nous aviez dit précédemment :

    Ma principale difficulté également c’est justement de rien attendre.

    Cette difficulté est toujours présente et vous devez être attentif à ne rien attendre de vos prochaines sessions comme vous venez de le faire :

    j’ai essayé de ne rien attendre cette session, de laisser mon imaginaire faire les choses plutôt qu’utiliser un support comme des images/vidéos, j’ai essayé de me relaxer du plus possible et j’ai mieux lubrifié que d’habitude.

    Vous avez su saisir l’occasion d’intérioriser votre attention et d’en tirer tout le bénéfice. C’est un point important à conserver et à développer.

    Seul bémol que je n’arrive pas à comprendre, je n’ai eu aucune contraction involontaire pourtant il y avait clairement quelque chose que je n’avais pas expérimenté par le passé et c’était plutôt agréable.

    Il n’y a pas à « comprendre », il y a à « vivre l’instant » tel qu’il est et non tel que vous pensez qu’il devrait être. Vous dites « c’était plutôt agréable », donc c’était du plaisir, donc vous êtes en bon chemin. Tout le monde ne vit pas des cascades d’orgasmes violemment explosifs à chaque session. Vous venez de vivre avec votre nouveau masseur vos premières grosses vagues de plaisir. Ce moment marque une avancée décisive dans votre progression vers des orgasmes plus intenses. Patience et confiance @kirk !

    Je ne sais pas si c’était donc plusieurs mini O qui se sont enchaînés

    le « Wiki » aneros dit :

    There is a spectrum of intensity and effects in non-ejaculatory multiple orgasm.

    Traduction :
    L’orgasme multiple non éjaculatoire présente un spectre d’intensité et d’effets.
    Fin de traduction
    Les pratiquants qui progressent lentement constatent en général l’apparition de sensations de plaisir (« P-waves », vagues de plaisir) plus ou moins reconnues comme telles au tout début, puis nettement reconnues comme telles sans être ressenties comme des orgasmes dans la mesure où elles n’explosent pas mais se développent selon une courbe qui monte, qui plafonne et qui redescend, dans la mesure où elles durent plus longtemps qu’une contraction orgasmique mais n’apportent aucun sentiment de libération. La bascule se fait quand le pratiquant comprend que ce sont ses nouveaux orgasmes et en les vivant comme tels ouvre la voie à l’amplification de toutes les sensations et à l’expérience d’un plaisir beaucoup plus intense et définitivement orgasmique.

    Il faut être conscient que derrière les mots « vagues de plaisir », « mini o’s », « dry O’s » et « super o’s » il n’y a aucun seuil, aucun fractionnement du plaisir vécu. Au contraire il y a une progression continue à la fois
    • dans l’intensité de la jouissance et
    • dans la perception de cette intensité.

    je pense que j’ai bien avancé aujourd’hui,

    Je suis tout à fait d’accord et c’est la récompense de votre constance dans la pratique, même si vous avez dû l’interrompre quelques mois.

    je sais pas si cela vient de mon changement de mentalité ou du changement de masseur avec le Prograsm mais je me dis que je suis peut-être plus si loin de l’orgasme prostatique.

    L’expérience que vous vivez comme nous tous dans ce domaine est multifactorielle. Comme pour le réglage fin d’une mécanique ultra-performante, chaque changement modifie le résultat final et en même temps modifie l’efficacité des autres constituants. Tous les changements que vous avez faits contribuent à votre progression. Si vous avez l’esprit expérimental vous constaterez vraisemblablement que vous conserverez tout ou partie de vos progrès en reprenant votre masseur précédent parce que votre dernière expérience a contribué à modifier la manière dont vous vivez vos sessions.

    Continuez @kirk_, vous n’êtes en effet plus très loin de l’orgasme prostatique. Bon cheminement.

    #34823
    Avatar
    Kirk_
    Participant

    Salut salut,

    Bon un peu de nouveau.

    Alors la dernière fois je décrivais après l’achat du Progasm Ice d’agréables sensations qui se diffusent un peu dans le corps, je ne savais pas mettre de nom sur ce que c’était, ça tombe bien ça n’est plus jamais arrivé depuis.
    Je pense que la nouveauté du Progasm m’a rendu dans un état d’excitation qui m’a permis d’expérimenter ces sensations et je n’ai pas réussi à les obtenir de nouveau par la suite, peu importe.

    Alors pourquoi je viens mettre à jour ma situation après 3 mois, tout simplement car je pense quand même avoir franchi un petit pas de plus.

    Pour résumer, au tout début je ne ressentais rien, il a fallu attendre près d’un an pour avoir des petits fourmillements au niveau de la prostate et pour qu’elle donne signe de vie.
    Ensuite j’ai avancé un peu et j’arrivais à obtenir ces sensations après 20-25min de contractions volontaires.
    Puis par la suite j’ai réussi à obtenir ces sensations directement après la phase de détente.

    Le truc c’est qu’à chaque fois ces sensations étaient plutôt sympas mais finissaient par s’estomper et impossible par la suite de les retrouver dans la même session, je finissais donc par arrêter les sessions après 20-30min.

    Or depuis 2 séances très exactement j’ai eu une nouvelle forme d’avancée puisque non seulement les sensations arrivent pendant la phase de relaxation ce qui n’était pas le cas avant, elles continuent évidemment au moment des contractions volontaires MAIS la grosse différence c’est que cette fois les sensations persistent tout le long de la session.

    Là où avant elles restaient peut-être 2-3min puis s’estompaient définitivement pour le reste de la session, aujourd’hui elles restent tout le long jusqu’à l’arrêt de la session qui ne se fait pas car je ne ressens plus rien mais car j’en ai tout simplement marre, ce qui du coup est assez intéressant car partant de là je vais peut-être pouvoir faire avancer la machine et pourquoi pas envisager des contractions involontaires et d’autres trucs tout aussi sympas.

    A noter toutefois que quand je parle de sensations lors de mes séances, il ne s’agit que de l’impression de chatouillis et de fourmillement au niveau de la prostate, donc en aucun cas je ne ressens des choses extraordinaires, pas de vagues de plaisir, pas de choses vraiment géniales.
    Seulement une tension continue du début à la fin de la session, et des chatouillis/fourmillements au niveau de la prostate, qui restent toutefois plutôt agréables sans être transcendants.

    Ca reste toujours une petite victoire car ça me donne l’impression de commencer à apprivoiser cette prostate.

    Il faut aussi dire que je m’investis, entre méditation, exercices de Kegel, relaxation, abstinence volontaire pour créer une excitation plus intense etc…

    En revanche je ne suis toujours pas capable de ne rien attendre de mes séances, ça je pense que ça sera mon plus gros frein, j’ai toujours une attente quand je commence, cela dit je ne force en rien les contractions, tout se fait de la manière la plus légère, en respirant bien, en étant décontracté, mais toujours dans une attente.

    Je reviendrai pour la prochaine étape 😀

    #34825
    Andraneros
    Andraneros
    Admin bbPress

    Bonjour @kirk_.
    Tu nous dis :

    Le truc c’est qu’à chaque fois ces sensations étaient plutôt sympas mais finissaient par s’estomper et impossible par la suite de les retrouver dans la même session, je finissais donc par arrêter les sessions après 20-30min. (… )
    les sensations arrivent pendant la phase de relaxation ce qui n’était pas le cas avant, elles continuent évidemment au moment des contractions volontaires MAIS la grosse différence c’est que cette fois les sensations persistent tout le long de la session.

    C’est un bel exemple de progrès en apparence insignifiant mais en réalité caractéristique d’une réelle avancée. La manière dont tu perçois, dans un premier temps, ces nouvelles sensations est moins importante que le fait de les percevoir. En effet elles te permettent de prendre conscience de la présence de ta prostate et de sa sensibilité à la stimulation. Tout ce dont nous parlons sur ce forum peut paraître abstrait, théorique voire ésotérique aux lecteurs qui découvrent, éventuellement avec incrédulité, qu’une autre expérience orgasmique que celle qu’ils connaissent existe et procure une jouissance bien plus profonde. Tu commences à vivre dans ta chair cette nouvelle expérience.

    Chaque fois que vis cette expérience, sois heureux, souris en te disant que tu vis les prémices de tes futurs orgasmes. Cet attitude nourrira ton reconditionnement (« rewiring »).

    Tu ajoutes :

    je vais peut-être pouvoir faire avancer la machine et pourquoi pas envisager des contractions involontaires et d’autres trucs tout aussi sympas.

    Tout dépend de ce que tu entends par « envisager ». S’il agit d’attendre, alors non ; s’il s’agit de renforcer ta confiance sur la suite de ta progression, alors oui, bien sûr !

    Tu termines en écrivant :

    j’ai toujours une attente quand je commence, cela dit je ne force en rien les contractions, tout se fait de la manière la plus légère, en respirant bien, en étant décontracté, mais toujours dans une attente.

    Si ton attente est l’espoir de progresser pour découvrir peu à peu comment vont évoluer tes sensations sans chercher à les forcer, si cette attente est le fruit de ton excitation, si cette attente ne te conduit pas à la frustration quand tu ne perçois rien de nouveau, c’est une bonne attente.

    Bon cheminement @kirk_.

6 sujets de 21 à 26 (sur un total de 26)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.