Mots-clés : ,

20 sujets de 301 à 320 (sur un total de 341)
  • Auteur
    Articles
  • #26869
    bzobzo
    Participant

    en tout cas après la séance de ce soir,
    je puis écrire sans l’ombre d’une hésitation,
    que le masseur a encore de beaux jours devant lui dans mon fondement

    positions par derrière exclusivement ce soir, sur le ventre donc,
    je ne me lasse pas de l’incroyable bestialité du plaisir ainsi éprouvé,
    je me sens comme un animal en pleine copulation,
    chienne en rut le ventre dans la poussière et la croupe en l’air,
    montée, secouée contre le sol par une horde de bâtards qui se relaient
    pour venir se vider en deux temps , trois mouvements
    dans cet arrière-train qui s’offre à eux inlassablement

    à ne pas en douter, j’ai atteint un extrême sur l’échelle ici,
    plus physique comme plaisir prostatique que ce que l’on éprouve dans ces positions,
    cela ne peut pas exister,
    à chaque pression lente, forte et obstinée du masseur,
    c’est comme si de la lave en fusion
    à partir du point de contact, à partir du point de pression, se répandait dans tout mon corps,
    liquéfiant tout sur son passage,
    ma chair, mes organes, mes os, dissous, remontant vers ma bouche,
    s’évacuant vers l’extérieur en râles, en gémissements, en hurlements

    délicieuse agonie, la petite mort rode,
    la joyeuse ronde, le carrousel du plaisir tourne en moi à plein régime

    j’étais épuisé après une bonne demie heure de tant de jouissance brut de décoffrage,
    je n’ai pas continué en aneroless comme je l’avais prévu initialement,
    dommage j’aurai bien aimé revivre
    ce premier gros orgasme sans masseur
    que j’ai vécu avant-hier

    #26872
    JieffeJieffe
    Participant

    Bonjour bzo,

    positions par derrière exclusivement ce soir, sur le ventre donc

    J’ai essayé parce que j’en ai vraiment envie, mais avant mes dernières découvertes. Je n’ai pas ressenti grand chose, il faut que je recommence. Je pense que dans un premier temps, je vais asseoir ma ‘technique’, m’assurer que tout est bien câblé comme il faut et de façon pérenne et je re-tenterai. Certainement que j’agirai selon la voie que j’ai choisie et que je laisserai faire mon instinct. Lorsqu’il me suggérera cette position, c’est que ce sera le bon moment.
    Une fois sur le côté, mais à moitié sur le ventre, j’ai eu de très bonnes sensations.
    Mais ce que tu décris me fait très envie.

    chienne en rut le ventre dans la poussière et la croupe en l’air,
    montée, secouée contre le sol par une horde de bâtards qui se relaient
    pour venir se vider en deux temps , trois mouvements
    dans cet arrière-train qui s’offre à eux inlassablement

    Pour moi, c’est vraiment le féminin qui s’exprime ici. J’ai déjà pu lire des témoignages de femmes qui utilisent à peu de chose près les mêmes mots…

    J’avais lorsque j’ai débuté la recherche de l’orgasme prostatique, en 2015 donc, cette envie de devenir femme lors d’une séance, avec tout ce que tu as décrit jusqu’ici. Quelque chose de très fort ancré en moi. Je l’ai perdu et j’espère vraiment la retrouver. Mais je pars de loin, avec une perte totale de libido liée à ma vie ces dernières années. Tout semble être en train de se remettre en route. Ce n’est pas facile et relativement long, mais ça semble revenir. Alors cette envie peut-être aussi.

    délicieuse agonie, la petite mort rode,

    Ça fait délicieusement envie… mais je ne perds pas espoir, je n’en suis qu’au début de ma découverte!!!

    #26873
    bzobzo
    Participant

    Ça fait délicieusement envie… mais je ne perds pas espoir, je n’en suis qu’au début de ma découverte!!!

    tes derniers messages en témoignent, tu es désormais bien parti,
    tu ne vas sans doute pas tout de suite atteindre ces états que je décris, il m’a fallu des mois
    pour apprendre à tout lâcher et à laisser le féminin totalement s’exprimer
    mais à chaque stade, l’aventure est excitante, le plaisir incroyable

    tu dois être patient mais cela tu le sais déjà,
    tu es en train d’entrer dans une phase très gratifiante,
    la découverte des multiples orgasmes qui vont aller en s’amplifiant,
    prends ton temps pour bien déguster tout cela

    et puis surtout le féminin, quand tu vas le sentir de plus en plus monter
    et commencer à jouer avec ton corps,
    c’est la part la plus extraordinaire et la plus excitante,
    le changement d’identité sexuelle durant la séance,
    là on se sent comme Christophe Colomb découvrant un autre continent, un autre monde

    dommage que les circonstances ne te soient pas aussi propices,
    devoir pratiquer en cachette, ne pas pouvoir exprimer ton plaisir
    comme tes boyaux le voudraient,
    hurler, gémir, râler sans devoir se préoccuper qu’on t’entende,
    cela doit être très frustrant,
    tu n’as aucun autre lieu où pratiquer plus librement?

    #26878
    bzobzo
    Participant

    c’est l’heure, monsignor, il est temps d’aller préparer le lit

    non pour aller dormir, non, non, non…

    mais pour aller faire des choses que la morale réprouve,
    oui mais si délicieuses, si délicieuses

    allez zou, enlève-moi cette culotte,
    garçon, faites avancer le lubrifiant de monsieur, svp,
    monsieur s’apprête à s’envoyer en l’air,
    monsieur a déjà le cul à l’air,
    le masseur de monsieur est avancé
    et prêt à aller rendre folle la prostate de monsieur

    #26880
    AvatarMonplaisir14000
    Participant

    Bonsoir à vous Jieffe et bzo,

    Je viens de survoler vos posts des derniers jours : J’ADORE !!! c’est Magnifike ! comme dirait Cristina Cordula… Mais toute comparaison avec elle s’arrête là 😉

    Sérieusement, j’aime comme vous pouvez parler de vos recherches, explorations et découvertes prostatiques dans un langage et un échange aussi soigné, philosopho-esotérico-psychique ! 😉

    Je suis tout nouveau sur ce site comme je l’ai écrit dans Mon Poste de ce soir dans le sujet « Orgasme prostatique sans aide externe » avec une certaine expérience du plaisir prostatique mais si heureux de tomber sur votre « communauté » constructive, instructive et bienveillante…

    Vous lirez ma recherche principale initiale pour ne pas me répéter ici, mais en fait, grâce à vos échanges, je vais trouver tellement plus.

    Bzo, j’ai hâte moi aussi d’expérimenter avec et sans masseur (surtout sans d’ailleurs) jusqu’à me sentir comme « une chienne qui se traine dans la poussière en attendant la horde ». Bien sûr, pas vraiment comme cela, mais ça exprime tellement le désir et le plaisir que tu dois ressentir à ce moment, que juste le soupçon de celui-ci provoque une envie intense… 😉

    Dans tous les cas, vous finissez pour la plupart ici de me persuader que mon chemin pris il y a 10-12 ans vers la découverte du plaisir prostatique, et délaissé souvent pendant de longs pour y revenir de temps en temps, n’était pas uniquement physique et sexuelle mais bel et bien plus, un ascenseur vers la sensualité universelle, une expérience énergétique et spirituelle, un lien vers le divin au delà de nos enveloppes charnelles, une reconnexion à la fois avec nos racines et ce que nous avons vécu avant de venir sur terre et de retourner à la maison mère 😉

    J’arrête là, car pour un premier post, vous allez vérifier demain si un illuminé ne s’est pas échappé ce WE d’un institut spécialisé.

    Au plaisir de partager avec vous.

    Christophe

    #26882
    bzobzo
    Participant

    J’arrête là, car pour un premier post, vous allez vérifier demain si un illuminé ne s’est pas échappé ce WE d’un institut spécialisé.

    pas un problème, un échappé de l’asile de plus sur le forum,
    plus on est de fous,
    de fous de la prostate,
    plus on s’amuse

    n’était pas uniquement physique et sexuelle mais bel et bien plus, un ascenseur vers la sensualité universelle, une expérience énergétique et spirituelle, un lien vers le divin au delà de nos enveloppes charnelles, une reconnexion à la fois avec nos racines et ce que nous avons vécu avant de venir sur terre et de retourner à la maison mère

    hum, je ne sais pas s’il y a tout cela,
    j’ai tendance à me méfier de certains mots qui sont pas mal galvaudés,
    mais en tout cas il a du mystère,
    qu’on ait en nous comme un continent englouti tout le féminin, l’essence du féminin
    et que gr^ce à un petit organe en apparence si insignifiant, la prostate,
    il y ait moyen d’éveiller tout cela,
    de vivre le plaisir prostatique en changeant totalement d’identité sexuelle,
    c’est absolument magique

    #26890
    bzobzo
    Participant

    tu es le bienvenu comme tu es @MonPlaisir14000

    j’espère que cette phrase de moi hier soir:

    hum, je ne sais pas s’il y a tout cela,
    j’ai tendance à me méfier de certains mots qui sont pas mal galvaudés,

    ne va pas trop te heurter ou ne t’a pas trop heurté,
    ce n’était pas mon intention

    #26891
    JieffeJieffe
    Participant

    Je viens de survoler vos posts des derniers jours : J’ADORE !!! c’est Magnifike ! comme dirait Cristina Cordula… Mais toute comparaison avec elle s’arrête là 😉

    Sérieusement, j’aime comme vous pouvez parler de vos recherches, explorations et découvertes prostatiques dans un langage et un échange aussi soigné, philosopho-esotérico-psychique ! 😉

    Bonjour Monplaisir, et bienvenue parmi nous. Viens donc partager avec nous.

    tu ne vas sans doute pas tout de suite atteindre ces états que je décris, il m’a fallu des mois

    Oui, je sais ça bzo. J’ai déjà beaucoup apprécié le chemin qui m’a mené jusqu’ici, cet apprentissage, et me dire qu’il en reste encore, que je n’en suis qu’au début, me plaît tout autant et me motive.

    tu es en train d’entrer dans une phase très gratifiante,

    Je pense aussi, mais si par superstition je n’aime pas dire que je suis totalement lancé. Comme je l’ai dit, j’ai aimé cet apprentissage, mais il faut reconnaître qu’il y a des moments difficiles, des moments de frustration et de découragements. Aujourd’hui voilà plusieurs séances qui ont apportées leurs fruits, plus ou moins rouges, plus ou moins sucrés, mais à chaque fois quelque chose de positif. Je suis bien conscient que je connaîtrais encore des séances ‘sans’, mais oui, je pense aussi que je suis entré dans une phase très gratifiante.

    prends ton temps pour bien déguster tout cela

    Oui, compte sur moi, je vais le prendre et en profiter au maximum.

    et puis surtout le féminin, quand tu vas le sentir de plus en plus monter
    et commencer à jouer avec ton corps,
    c’est la part la plus extraordinaire et la plus excitante,

    J’ai réfléchis à ça, et c’est vraiment quelque chose que je souhaite connaître. Mais je pense qu’il ne faut pas que je cours après, que je cherche à le déclencher. Si je me souviens bien, cela t’est venu par hasard? Ce n’était ni un désir ni un fantasme? Et elle s’est imposée à toi soudainement. Je pense que c’est la bonne attitude, et c’est celle que je vais prendre. Je ne vais rien chercher, rien provoquer. Je vais juste profiter, pleinement.

    dommage que les circonstances ne te soient pas aussi propices,
    devoir pratiquer en cachette, ne pas pouvoir exprimer ton plaisir
    comme tes boyaux le voudraient,
    hurler, gémir, râler sans devoir se préoccuper qu’on t’entende,
    cela doit être très frustrant,
    tu n’as aucun autre lieu où pratiquer plus librement?

    Non, pas pour le moment, mais ça devrait changer sous peu. D’ici quelques mois certainement. J’ai quand même envisagé récemment de prendre quelques jours de vacances, seul, comme une retraite, dans laquelle le massage prostatique occupait une grande place 🙂
    Je ne dis pas que je ne vais pas le faire. Mais je devrais bientôt pouvoir pratiquer en toute liberté.

    jusqu’à me sentir comme « une chienne qui se traine dans la poussière en attendant la horde

    Ah ben c’est cool, on se sent moins seul.. 🙂

    un ascenseur vers la sensualité universelle, une expérience énergétique et spirituelle, un lien vers le divin au delà de nos enveloppes charnelles, une reconnexion à la fois avec nos racines

    Nous sommes effectivement plusieurs à entrevoir une spiritualité derrière cette pratique, mais bzo n’en fait pas partie :). En fait, ce n’est pas vraiment la pratique en soi, mais ce que l’on y découvre. La sexualité nous rapprocherait de l’être originel, ni homme ni femme, mais les deux. Nous serions alors complets, comme aux origines. Pour être tout à fait honnête, j’y viendrais peut-être, mais ce n’est pas pour le moment ce que je cherche. Il faut tout de même constater, et c’est confondant, que certains d’entre nous éveillent et développent leur part féminine. C’est tout de même assez troublant.
    En revanche ce que je peux dire, c’est que j’ai ressenti cette communion, cette union, ce rapprochement avec le divin avec ma compagne actuelle au début de notre rencontre lorsque nous faisions l’amour.
    Pour clarifier les choses, et c’est un autre débat, je serais plutôt de tendance athée.
    La spiritualité que je cherche est tout autre, mais j’y reviendrai dans mon journal.
    Vaste débat en tout cas….

    #26892
    AvatarMonplaisir14000
    Participant

    bonjour bzo,

    et merci à vous de votre accueil.
    Non, je n’ai pas été choqué… J’ai parfois des envolées lyriques mais c’est de votre faute car c’est un tel plaisir d’avoir l’impression de pouvoir à la fois partager sur le sujet qui me titille depuis des années tout en partageant avec des personnes qui savent parler et écrire que j’ai eu du mal à contenir mon enthousiasme 😉

    #26893
    AvatarMonplaisir14000
    Participant

    J’aimerais répondre comme vous en reprenant des passages de vos écrits en bleu mais comment fait-on? (sujet surement traité déjà maintes fois ici mais j’ai la flemme d’aller chercher)… Jieffe, je souhaite abonder dans le sens spirituel et sur la communion dans l’acte sexuel qui nous rapproche du divin (tout en étant Athé ou autre chose sans attache religieuse j’entends)

    #26897
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    Pour trouver la réponse à votre question je vous propose de lire ce message déposé dans le sujet  » Création d’un nouveau sujet de discussion » du forum

    Bon cheminement @monplaisir14000.

    #26907
    bzobzo
    Participant

    Non, je n’ai pas été choqué… J’ai parfois des envolées lyriques mais c’est de votre faute car c’est un tel plaisir d’avoir l’impression de pouvoir à la fois partager sur le sujet qui me titille depuis des années tout en partageant avec des personnes qui savent parler et écrire que j’ai eu du mal à contenir mon enthousiasme 😉

    vraiment je regrette ma remarque plus haut,
    il ne faut absolument pas que tu te refrènes, cela n’était vraiment pas mon intention,
    exprimes-toi totalement librement avec tes idées et tes envies,
    si tu as senti certaines choses dans mes textes,
    qui t’ont fait écrire:

    j’aime comme vous pouvez parler de vos recherches, explorations et découvertes prostatiques dans un langage et un échange aussi soigné, philosopho-esotérico-psychique

    tu ne t’es absolument pas trompé,
    j’essaie de faire passer dans mon journal l’extraordinaire ampleur qu’ont pris mes séances,
    ce que je ressens, le mystère qui habite le plaisir prostatique,
    les moments magiques que sont de pouvoir faire monter le féminin qu’il y a en nous
    et de lui laisser prendre entièrement les commandes de notre corps,
    ressentir, jouir, bouger à travers ce féminin,
    changer totalement d’identité sexuelle durant la séance

    faire passer aussi dans mes textes des moments durant certains orgasmes
    qui semblent hors du temps, hors de l’espace,
    où tout semble fusionner, notre corps, le monde extérieur, il semble ne plus y avoir aucunes limites

    simplement je ne veux pas personnellement associer à tout ce que je viens de décrire
    des mots comme « divin », y mêler des spiritualités ou de l’ésotérisme, taoïsme ou autre,
    je préfère rester tel quel avec ce que j’ai vécu, ce que j’ai ressenti,
    ne pas les enfermer dans des concepts, des tiroirs

    mais cela ne doit absolument pas t’empêcher d’exprimer tes idées sur le plaisir prostatique,
    on va échanger, on va partager,
    on va s’enrichir

    #26910
    bzobzo
    Participant

    Si je me souviens bien, cela t’est venu par hasard? Ce n’était ni un désir ni un fantasme? Et elle s’est imposée à toi soudainement.

    cela s’est imposé peu à peu

    au plus tu te lâches, au plus tu laisses parler ton instinct,
    au plus tu ressentiras du féminin qui montera de la cave,
    ce seront d’abord quelques bizarres sensations ici et là,
    des sensations inhabituelles, des sensations tout en rondeurs, en courbes, feutrées,
    d’abord, après il y aura aussi beaucoup de violence, beaucoup d’animalité, de tellurisme,
    peu à peu il y en aura de plus en plus, de ces sensations, une lente inondation

    comment cela va se traduire?
    l’envie de bouger différemment ton bassin, de plus en plus langoureusement,
    des envies d’offrir ta croupe,
    de te serrer lentement et voluptueusement dans tes propres bras,
    de caresser tes hanches, tes seins

    tout cela est lent et ne se fait pas tout seul,
    il faudra faire sauter des verrous, affronter des interdits,
    ce ne sont pas les façons innées de bouger et de se caresser d’un homme,
    il faudra oser, éclater des tabous

    plus tard, tout va aller de plus en plus loin
    si tu t’engages sur ce chemin,
    tu vas sentir un sexe de femme entre tes jambes, sensation incroyable,
    espèce de cavité humide, souple, tout en sinuosités charnues et en nerfs
    et qui semble connectée au moteur de l’océan au niveau de la puissance des sensations

    dans les dernières phases de la métamorphose,
    tu vas sentir un corps de femme entièrement à la place du tien durant la séance,
    tu vas sentir des frissons tout d’un coup courir à travers tes membres, t’envahir,
    toutes les parties de ton corps sembleront connectées, complices, guidées par le même but,
    tu offriras ta chair, tu t’offriras sans arrière-pensée, tu ouvriras toutes les portes en grand,
    tu seras tout en courbes , en volutes, en spirales voluptueuses, intérieurement
    et tes gestes et tes mouvements en seront les reflets,
    tu te laisseras glisser sans rien retenir vers le plaisir, te rendra sans conditions,
    il n’y aura plus rien d’autre qui existera que ces vagues qui t’envahiront
    comme une marée qui monte

    #26912
    AvatarMonplaisir14000
    Participant

    Bonsoir bzo,

    je ne veux pas personnellement associer à tout ce que je viens de décrire
    des mots comme « divin », y mêler des spiritualités ou de l’ésotérisme, taoïsme ou autre,
    je préfère rester tel quel avec ce que j’ai vécu, ce que j’ai ressenti,
    ne pas les enfermer dans des concepts, des tiroirs

    Pour éclaircir le sujet, je ne suis ni athée, ni pratiquant bien que comme beaucoup dans notre pays et société, j’ai été baptisé et j’ai suivi un enseignement catholique jusqu’à la communion… Je me suis ensuite détaché de cela pour revenir bien des années plus tard avec une vision bien large, plus universelle des croyances, des ressentis en me posant des questions sur le sens de la vie, de notre présence sur cette Terre, dans cet Univers par et au delà des fréquences, des atomes, des poussières dont nous sommes constitués. Ainsi pour revenir à ta remarque ci-dessus, je ne veux surtout pas mettre tes ou nos expériences dans ce domaine dans des boites ou des concepts mais juste signifier qu’elles viennent et viendront surement en résonance avec les uns ou les autres de ces concepts ou de ces disciplines. J’ai constaté ces 10-15 dernières années que peu importe par quel bout ou quelle discipline on aborde la vie, la mort, la santé, la médecine, l’alimentation, je finis souvent par retrouver des points communs, une trame, une cohérence qui semblent rejoindre des Vérités universelles quelle que soit la culture, le langue, la couleur des humains qui les pratiquent. C’est la raison pour laquelle, je pense que nous devons restés ouverts un maximum à tout de manière curieuse en restant critique, avec discernement pour commencer à effleurer la surfaces de ces Vérités.

    Je suis désolé, j’espère ne pas dénaturer ton « journal » car je suis loin de la prostate 🙂 et je me surprends moi-même à écrire tout cela ici. Etrange inspiration que ce site et ses visiteurs.

    tu vas sentir un sexe de femme entre tes jambes, sensation incroyable,
    espèce de cavité humide, souple, tout en sinuosités charnues et en nerfs
    et qui semble connectée au moteur de l’océan au niveau de la puissance des sensations
    dans les dernières phases de la métamorphose,
    tu vas sentir un corps de femme entièrement à la place du tien durant la séance,
    tu vas sentir des frissons tout d’un coup courir à travers tes membres, t’envahir,

    Je partage en grande partie ce que tu écris, même si je n’ai pas encore la chance d’avoir ressenti tout ce que tu as expérimenté… Cette sensation de vivre quelque chose de féminin, je l’ai ressenti lors de mes premiers jets de fontaine et de mes premiers violents orgasmes « spasmiques » (ça ce dit?) tellement le lien était évident avec ce que j’avais vu des orgasmes du point G. Oui, à ce moment, je suis dit : « si j’étais une femme » ou mieux « quand j’étais une femme » ça devait ressemblait à cela… Mais avec le temps, et c’est là que je te te soumets ma réflexion, je me suis approprié ces sensations en tant qu’homme ou homme avec un champ de conscience et ressentis élargi. Ce ne fait pas de nous des « super héros ». Doit-on obligatoirement vouloir rattacher cela à une métamorphose de notre corps d’homme vers un corps féminin ? à moins d’en avoir l’intime désir. Ces ressentis ne sont-ils pas plutôt des sens trop longtemps profondément enfouis en nous pour toutes raisons imaginables d’éducation, d’évolution de notre cerveau, de nos modes de vie au cours des millénaires… Nous les avons certainement toujours eu mais les avons mis de côté au profit d’autres centres d’intérêts comme nous avons oublié de regarder le voute céleste pour comprendre d’où nous venons, où nous allons (cf. Astronomie/Astrologie), comme dans quelques années avec les GPS et les GoogleMaps, nous aurons totalement perdu le sens de l’orientation, avec les tablettes et les claviers, nos mains ne seront plus écrire avec un stylo…

    Je m’écarte à nouveau du sujet. Pour moi, ce que nous expérimentons lors que nos voyages orgasmiques ne serait pas la transformation de notre sexe d’homme en sexe féminin mais plutôt le plein potentiel de notre corps, qui, qu’il soit masculin ou féminin possède finalement anatomiquement peut-être plus de points communs au niveau de ses tissus, de ces organes dans toute cette zone génitale et périgénitale que nous ne le pensons. La science et la médecine sont d’ailleurs un peu mises à mal ces dernières années car obligées d’accélérer le pas de leurs expériences pour répondre à nos questionnements sur ces sujets. Si vous voulez, je pourrais vous mettre en copie ce que j’ai trouvé hier à propos des dernières publications d’un chercheur anglais en décembre 2017 sur le plaisir prostatique et l’apprentissage qu’en tire le cerveau. Certains d’entre vous se reconnaitront car vous expérimentez sans le savoir exactement en parallèle ce que sont en train d’essayer de démontrer ces chercheurs 😉

    Je finirai par cela ce soir et là @bzo, je sais que tu seras peut-être critique 😉 Je suis convaincu qu’à l’intérieur de nos corps d’hommes et de femmes, nous sommes des âmes donc sans sexe et nues sans capacités à ressentir tout ce qui est terrestre et sensoriel … Nous empruntons justement ces habits terrestres sexués d’homme ou de femme (dans lesquels nous sommes d’ailleurs plus ou moins à l’étroit car plus ou moins bien ajustés et cela peut aussi expliquer certaines choses) pour venir vivre des expériences ici bas, pour apprendre, pour ressentir le matériel, pour évoluer, enfin pour ceux qui veulent 😉
    Attention, pour moi la notion d’âme n’a pas de connotation religieuse, mais plutôt universelle…
    Le grand couturier qui a conçus ces habits les a donc fait assez similaires avec les mêmes tissus en essayant juste de différencier quelque peu ceux des hommes et des femmes mais en laissant une multitude de possibilités entre le 100% homme et le 100% femme qui n’existent pas à mon avis… Aussi quand nos âmes, douées de grandes capacités, empruntent ces habits pour faire leur voyage sur Terre, elle ont le choix de les porter juste comme un poncho sur le dos ou de se les approprier et les habiter (habit/habiter) entièrement pour ressentir pleinement la vie au travers.
    Tu peux, je peux, nous pouvons donc expérimenter ces sensations universelles que nous croyons réservées aux femmes sans pour autant devoir métamorphoser notre corps.
    Voilà, voilà… je crois que c’est assez pour ce soir… Je ne suis pas prêt d’aller reprendre mes explorations si j’écris aussi longuement 😉

    #26919
    bzobzo
    Participant

    Pour moi, ce que nous expérimentons lors que nos voyages orgasmiques ne serait pas la transformation de notre sexe d’homme en sexe féminin mais plutôt le plein potentiel de notre corps, qui, qu’il soit masculin ou féminin possède finalement anatomiquement peut-être plus de points communs au niveau de ses tissus, de ces organes dans toute cette zone génitale et périgénitale que nous ne le pensons

    je ne suis pas sûr que cela soit totalement contradictoire,
    cependant si tu vivais ne fusse que quelques instants
    cette métamorphose que j’expérience durant mes séances,
    tu n’aurais plus l’ombre d’un doute quant à la nature de cette transmutation

    pas contradictoire, j’écrivais en préambule
    parce que je vais jouer avec toi au jeu des théories,
    imaginons que bien avant notre naissance,
    nous ayons été qu’un à un moment donné, masculin et féminin confondu,
    mais déjà bien avant la naissance, la séparation va être consommée,
    et au jour J où l’on quitte la chaleur protectrice du ventre maternel,
    notre moitié féminine est enfouie déjà quelque part tout au fond de nous

    le massage prostatique nous donne cette occasion unique, magnifique
    de faire monter à la surface cette moitié perdue,
    coulée comme une épave débordant de trésors dans ses flancs au fond de nous,
    de nous unifier dans le plaisir à elle,
    de prendre ensemble un essor momentané et mystérieux vers le ciel pour quelques instants

    #26920
    bzobzo
    Participant

    ouch, je me sens un peu bête en me relisant ce matin,
    bon je préviens tous ceux qui me liront,
    que c’est du gros délire

    c’est tout le problème quand ce n’est plus basé que lâchement sur le vécu de mes séances,
    cela devient de l’extrapolation, des figments issus de mon lyrisme

    à prendre donc avec des pincettes

    ________________________________________

    ce matin par contre, m’étant réveillé plus tôt que mon réveil,
    sur le ventre je me suis un peu amusé, cambré les reins,
    fait quelques mouvements suggestifs du bassin,
    me suis caressé les seins, les flancs, offert ma croupe comme pour une baise matinale
    et appliqué quelques contractions,
    les résultats en quelques instants ont été assez impressionnants,
    j’ai peut-être trouvé enfin la manière qui me convenait
    pour faire mes contractions et les intégrer dans ma gestuelle, ma dynamique,
    me donnant à l’intérieur la sensation de reproduire un acte amoureux
    mais du côté du féminin

    j’ai hâte d’essayer cela ce soir plus longuement et sans hâte,
    aujourd’hui je vais me faire une séance entièrement aneroless

    #26921
    bzobzo
    Participant

    Je m’écarte à nouveau du sujet. Pour moi, ce que nous expérimentons lors que nos voyages orgasmiques ne serait pas la transformation de notre sexe d’homme en sexe féminin mais plutôt le plein potentiel de notre corps, qui, qu’il soit masculin ou féminin possède finalement anatomiquement peut-être plus de points communs au niveau de ses tissus, de ces organes dans toute cette zone génitale et périgénitale que nous ne le pensons.

    ceci étant dit, je ne suis pas sûr que ce que tu écris ici, soit absolument contradictoire avec ce que je vis,
    j’ai l’impression de réaliser une sorte de fusion, de réunion, entre le masculin et le féminin en moi,
    même si c’est le second qui mène le bal durant la séance

    #26922
    JieffeJieffe
    Participant

    Bonjour bzo, et bonjour Monplaisir,

    Je en trouve pas que ce soit un si gros délire que ça, et effectivement, il se peut que vous exprimiez un peu la même chose, de façon différente, à quelque chose près.
    Je n’ai pas beaucoup de temps ce matin, j’y reviendrai. Je compte d’ailleurs ouvrir un sujet sur le massage prostatique et la spiritualité, mais avant je veux faire une recherche pour m’assurer qu’il n’existe pas encore.
    En revanche, concernant la féminité, il y a un sujet que je ne retrouve pas, mais qui existe c’est certain. Je vous mettrai le lien lorsque je l’aurai retrouvé.
    Je pense que je vais consacrer aussi un peu de temps dans la journée pour un massage sans aneros… 🙂

    #26928
    JieffeJieffe
    Participant

    Ayé, j’ai trouvé le sujet que je cherchais

    #26929
    JieffeJieffe
    Participant

    Et tant que j’y suis, je vous transmet un lien vers un petit message que je viens de retrouver en cherchant autre chose, et qui pourrait vous intéresser.

    As tu fait des recherches bzo concernant le cerveau reptilien?

20 sujets de 301 à 320 (sur un total de 341)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.