Ce sujet a 7 réponses, 5 participants et a été mis à jour par  bzo, il y a 11 mois et 3 semaines.

8 sujets de 1 à 8 (sur un total de 8)
  • Auteur
    Messages
  • #17672

    thy
    Participant

    Hier soir avec ma femme nous avons voulu essayer cette première expérience d’orgasme prostatique
    Après de multiple caresse sur les tétons et sur tous le corps elle m’a préparer a l insertions de l’aneros avec douceur une fois insérer en moi j ai commencer ma relaxation comme indiqué dans le traité
    Au bout d une demi heure j ai commencer de légère contraction volontaire qui au bout de 30 minutes parfois se faisais toute seul mais pas de réussite au niveau d’orgasme par contre je dirais une bonne demi heure après avoir retirer l’Aneros en commençant a m’endormir j’ai ressenti une sensation agréable de pulsation en même temps au niveau de la prostate et de la verge qu’est ce que cela signifie au niveau de ma progression ?

    #22800

    Adam M.
    Admin bbPress

    C’est bon signe, il est normal que vous n’ayez pas eu d’orgasme la prochaine fois, par contre, les sensations que vous avez ressenti par la suite indique que votre « Rewiring » est en train de se mettre en place. Perseverez 🙂

    #23010
    Gabigode13290
    Gabigode13290
    Participant

    Bonjour à toutes et à tous,

    Je suis tout neuf sur ce forum, je vais donc me présenter et vous décrire mes premières expériences avec mon nouveau Aneros Hélix.

    J’ai soixante-quatre ans, je suis marié, je vis en couple. J’ai un profil hétérosexuel
    tout en pratiquant, depuis l’âge de 12 ans, le sexe « anal ».
    J’ai évidemment accumulé, durant toutes ces années, une solide expérience quant à l’usage de toutes sortes de « sex toys », des plus petits aux plus gros voir très très gros.

    Je pense bien maitriser ce sujet qui me permet d’atteindre régulièrement de délicieux orgasmes « anal » associes à des épanchements ou éjaculations, orgasmes que je pensais être des orgasmes « dits » prostatiques comme évoqués parfois sans plus de détails.

    Sauf que je suis allongé pour plusieurs jours sur un lit d’hôpital mi-avril 2017 et pour rompre l’ennui je connecte ma tablette sur internet. Je chine, très discrètement entre deux soins, des sites liés à ma passion pour ma rondelle et mon rectum et fini par tomber sur des articles qui décrivent précisément les orgasmes prostatiques.

    C’est quoi ces histoires ???

    Ça ne correspond pas à mes ressentis, de plus prétendre pouvoir enchainer des orgasmes multiples pendant une ou deux heures, c’est suspect…
    Heureusement, ça attise ma curiosité, donc je creuse le sujet.

    De fils en aiguilles je tombe sur le site qui nous accueille et ce fameux traité ANEROS. Je me délecte de sa lecture et des témoignages présentés. Je veux tenter l’expérience.

    J’avoue tout, je commande mon Aneros Hélix sur mon lit d’hôpital……..mais chutttt.

    Lorsque je rentre, je découvre cet objet curieux, tout petit et très bien fait. Le plastique est dur, ce sex toys n’a décidément rien avoir avec un article de ma panoplie très bien fournie.
    Pour tout dire, je suis très perplexe.

    Je teste cet objet en respectant à la lettre le traité Aneros, car je respecte les procédures !!!

    Premier test, session de 30 mn => rien
    Deuxième tentative, session de 45 mn => rien
    Troisième essai, session de 45 mn => il se passe des trucs assez diffus et agréables.
    Quatrième session => les sensations se précisent, je commence à bouger, des contractions et tremblements très surprenants m’envahissent, je suis surpris, je stop l’exercice.
    Cinquième session => prévenu, je me laisse aller, je respire et bingo mon premier orgasme…
    Sixième session dès le lendemain => celle-ci va durer plus de 90 mn, j’enchaine très rapidement les orgasmes, je ne contrôle plus rien, c’est mon premier Super Orgasme.
    Lors de cette session, c’est la sortie de mon état orgasmique qui s’avère le plus difficile à maitriser. C’est tout simplement dingue.

    Après cette fameuse session, il y a quatre jours, je pratique l’aneros tous les matins, dès mon réveil, en me fixant une série limitée volontairement à trois ou quatre orgasmes.

    Du coup, je me pose des questions.
    Ces orgasmes sont particulièrement puissants, ils génèrent des stimulations nerveuses et musculaires très intenses.
    Quid de suites potentiellement positives ou négatives, sur un plan neurologique et physiologique ?

    Qu’elle doit être la fréquence des sessions à ne pas dépasser. Dans mon cas je pense qu’une session quotidienne est certainement excessive. Je dois me calmer.

    Ce serait certainement une bonne chose de pouvoir développer ces aspects.
    Y as t-il un médecin sur ce forum, pour émettre un avis technique qualifié ?

    Voilà en résumé, mes débuts satisfaisants, marqués par des progrès très rapides.
    Je pense que mes années d’expériences « sex toys anal » y sont pour beaucoup.

    Merci à Andraneros et vous tous d’avoir pris le temps de me lire.

    Gaby.

    #23014

    bzo
    Participant

    Je ne suis pas médecin
    mais je serai vraiment étonné, je suis même prêt à mettre ma main au feu,
    qu’il n’y a aucun dommage neurologique ou autre à craindre

    non, le plaisir, la jouissance avec le massage de la prostate n’ont pas de limites, cela peut effrayer,
    j’ai aussi connu de ces séances où les orgasmes de plusieurs minutes s’enchaînaient les uns après les autres
    à partir d’un certain moment, je n’avais plus à qu’à appuyer légèrement le masseur sur la prostate
    et immédiatement je repartais dans un autre orgasme, c’est le genre d’expérience qui vous marque
    mais contrairement à toi, je n’y vois aucun problème, aucun danger que du contraire,
    je n’y vois qu’une incitation à persévérer et à multiplier les séances autant que possible

    il n’y a pas de limite… Même pas de limite d’âge ,
    alors que pour durcir l’engin durablement, le viagra sera nécessaire depuis longtemps,
    la prostate elle, défiant le temps, continuera sans signe de fatigue à fournir des orgasmes à la queue leu leu,
    pour qui la presse avec diligence et expertise

    #23015
    Andraneros
    Andraneros
    Admin bbPress

    Bienvenue sur le forum @gabigode13290

    On peut dire que vous avez su parfaitement optimiser votre temps de convalescence. Les circonstances qui vous ont conduit à l’hôpital vous ont permis de trouver une compensation qui j’espère effacera les conséquences d’un tel séjour.

    Votre cheminement vers l’orgasme prostatique en cinq sessions est magnifique. Vous étiez prêt, sans le savoir, vous avez suivi les conseils prodigués dans le traité d’Aneros et vous avez été immédiatement récompensé. Bravo !

    Je ne suis pas médecin mais je vous propose mes réponses à vos questions :
    – 1) a] Tant que les orgasmes sont obtenus en respectant les règles d’utilisation des masseurs indiquées dans le traité d’Aneros il n’y a pas de risque sous réserve que vous n’ayez pas de problème de santé incompatible avec cette pratique (insuffisance cardiaque, cancer de la prostate, hypertension, etc.). Je vous rappelle qu’à l’origine les premiers masseurs de type Aneros étaient vendus comme moyen de traitement des hypertrophies bénignes de la prostate par une société (High Island Health) qui distribue du matériel paramédical.
    b] Comme suite potentiellement positive je note une réduction de mes tensions, une forme de réconciliation avec le monde et avec moi-même, une meilleure qualité de repos et un meilleur niveau d’énergie, une gestion plus confortable de ma vessie sans médicament. J’ajoute la découverte d’une forme de méditation. Enfin le plus important est bien sûr la renaissance complète de ma relation amoureuse avec ma femme.

    – 2) La fréquence des sessions doit répondre à un équilibre personnel. L’intensité des orgasmes que vous venez de découvrir, intensité qui pourra éventuellement augmenter au fil de vos sessions, peut vous conduire à les espacer d’un, deux ou trois jours pour récupérer sur le plan nerveux et musculaire. Avec l’habitude votre récupération deviendra plus rapide.

    L’idéal est de faire une session quand vous en avez vraiment envie, que vous en avez le temps et que les conditions matérielles sont favorables. Il est probable, au regard de la disponibilité à l’orgasme prostatique dont vous faites preuve, que bientôt quand vous déciderez de ne pas faire de session avec votre masseur vous soyez rattrapé par des montées orgasmiques sans masseur (A-less).

    Le seul risque que présente cette forme de plaisir est l’addiction si vos sessions deviennent plus importantes à vos yeux que le reste de votre vie, si vous renoncez à toute relation familiale et sociale au profit exclusif de vos sessions. Si au contraire vous faites en sorte que vos sessions soient une satisfaction supplémentaire, ce n’est que du bonheur.

    Bon cheminement @gabigode13290.

    PS : Merci avant tous les autres à Adam (NXPL) qui est le créateur de ce blog et l’auteur du Traité d’Aneros.

    #23172
    Gabigode13290
    Gabigode13290
    Participant

    Bonsoir
    et avant tout merci à bzo et Andraneros pour leurs réponses rassurantes tout en leur adressant mes excuses quant à ma réponse tardive.
    Dans les faits, je suis hospitalisé pour une PIDC ( les connaisseurs vont apprécier! ), maladie neurologique.
    Mais, force de constater que, depuis mes premières expériences « prostatiques », je me sens de plus en plus en pleine forme donc de mieux en mieux bien dans ma peau.
    Mais attention, il ne faudrait surtout pas en tirer de conclusions hâtives.
    Mes progrès semblent très rapides, l’intensité de mes orgasmes s’accentue de jour en jour…que du bonheur.
    Du reste je viens de commander l’anéros progasm pour franchir un autre palier, c’est tout dire.
    Au quotidien, je pratique dès mon réveil vers 7h00 jusqu’à 8h30 car à la fois reposé, détendu et tranquille.
    Fraichement retraité, j’ai la chance de ne plus subir trop de contraintes temporelles, donc j’en profite.
    Je suis depuis mon adolescence addict au sex sous toutes ces formes et
    pour conclure ce message je viens donc de découvrir un autre aspect extraordinaire, c’est tout simplement fabuleux.
    Merci à vous tous
    Gabi

    #23175
    Andraneros
    Andraneros
    Admin bbPress

    @gabigoe13290 vous nous dites le 19 mai :

    Sixième session dès le lendemain => celle-ci va durer plus de 90 mn, j’enchaine très rapidement les orgasmes, je ne contrôle plus rien, c’est mon premier Super Orgasme.
    Lors de cette session, c’est la sortie de mon état orgasmique qui s’avère le plus difficile à maitriser. C’est tout simplement dingue.

    Vous nous dites le 1er juin :

    Mes progrès semblent très rapides, l’intensité de mes orgasmes s’accentue de jour en jour…que du bonheur.

    Je pense que les lecteurs qui n’ont pas encore eu le bonheur de vivre l’expérience d’un orgasme prostatique se demandent comment on peut passer en si peu de temps de votre ressenti décrit dans la première citation à celui décrit dans la seconde et surtout quelles différences peuvent apparaître session après session au point de bouleverser vos références.

    Votre bonheur me réjouit d’autant plus que ce n’est que le commencement de votre nouvelle sexualité. Bon cheminement @gabigode13290.

    #23176

    bzo
    Participant

    @gabigode13290 a des décennies de jeu anal divers et varié derrière lui et probablement une énergie et une envie intactes,
    cela explique sans doute la vitesse de ses progrès et la puissance de ses orgasmes

8 sujets de 1 à 8 (sur un total de 8)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.