Ce sujet a 262 réponses, 12 participants et a été mis à jour par Epicture Epicture, il y a 2 semaines et 2 jours.

20 sujets de 241 à 260 (sur un total de 263)
  • Auteur
    Messages
  • #32669
    Epicture
    Epicture
    Participant

    Je vous écris un peu à chaud :
    Ce matin, j’ai bien l’impression qu’un canal s’est ouvert. Je ne sais pas comment, ni pourquoi. Malheureusement j’étais dans ma voiture en train de conduire pour aller au travail, je me suis quand même callé derrière un camion sur cette route à chaussées séparées par un terre-plein central, et j’ai senti se déverser en moi un flot orgasmique puissant qui me faisait crier et presque perdre le contrôle de moi-même. Je ne pouvais pas m’arrêter sur le bord de la route alors j’ai dû garder mon esprit en éveil. Incroyable ! Encore maintenant que je suis au bureau, je sens des vagues m’envahir, comme si une digue avait cédé, mais je suis au bureau… Bien sûr, cela s’est passé en A-less, et m’a pris par surprise. Un flot de plaisir totalement insaisissable, d’une subtilité incroyable, avec dans ventre une pulsation régulière. J’étais dans une sorte de semi conscience, ou le peu de conscience qui me restait servait à garder un œil sur la route, et la lumière rouge des feux arrières de ce camion. Mais je pouvais tout à fait à tout moment rejeter cette sensation, et me consacrer à mon activité du moment : conduire. Autrement dit je n’ai pas perdu le contrôle au sens strict du terme, mais j’ai perçu une possibilité de se laisser prendre par un processus qui vient de l’intérieur de mon corps, et dont le déroulé ne peut être qu’autonome.
    Je ne sais pas si cela se maintiendra, ni si je pourrai ce soir en profiter. Mais cela n’a pas d’importance, mon évolution continue, ma métamorphose se poursuit, mon cheminement ne cesse pas sa progression, c’est cela qui maintenant à de l’importance pour moi. Aussi lente soit-elle, elle est.
    Bonne journée à tous !!

    #32670
    pcommep
    pcommep
    Participant

    Bonjour @epicture, encore un pas, une nouvelle étape. Heureux toi !

    Bien sûr, cela s’est passé en A-less, et m’a pris par surprise.

    c’est ce qui est très excitant. Je peux provoquer ce que tu as vécu, mais j’adore aussi lorsque cela arrive tout seul. Bon, dans le métro, ou au bureau, c’est moins facile à gérer qu’en voiture, seul, et forcément, je suis obligé de canaliser pour ne pas hurler en public. Mais quelle puissance, quel bien-être, lorsque ce flot se déclenche et ne demande qu’à augmenter. Lorsque la prostate se manifeste soudainement, comme par un coup au ventre, et répand un fluide volcanique dans le bassin, puis vers tout le corps.
    Profite bien de ta journée, et des « répliques » de ton explosion de ce matin.

    #32672
    Andraneros
    Andraneros
    Admin bbPress

    Tu nous dis @epicture :

    j’ai senti se déverser en moi un flot orgasmique puissant qui me faisait crier et presque perdre le contrôle de moi-même.

    Pensais-tu devoir envisager de renoncer à conduire ta voiture, même pour quelques minutes, quand tu as commencé ton cheminement avec NXPL il y a deux ans et demi ? C’est une magnifiques expérience qui vient confirmer avec force celle que tu relatais fin juin :

    J’ecris depuis les toilettes de mon travail !
    Je n’ai rien. Ni plug, ni cockring, ni masseur modifié, pas le moindre objet de stimulation, et pourtant, je suis assailli par des vagues de plaisir. Sur mon tabouret, les vagues s’enchainent. C’est un truc de dingue.

    et celle dont tu avais témoigné le 14 décembre dernier. Mais il y a une énorme différence, tu es passé des « vagues de plaisirs » à « un flot orgasmique puissant » ce qui montre que tu vis très différemment une expérience de même nature. Je suis profondément heureux de constater à quel point ton état d’esprit te permet de développer ton potentiel orgasmique.

    En parlant, fin août, du livre « L’homme multi-orgasmique » de Mantak Chia tu disais :

    il parle beaucoup de l’énergie qui circule

    et tu ajoutais :

    J’ai bien l’impression, malgré mon scepticisme, que c’est bien dans cet univers que je suis en train de glisser !

    As-tu encore ce scepticisme ?

    Tu ne sembles plus du tout te poser de questions sur la :

    contradiction structurelle entre le niveau d’excitation nécessaire pour engager les sessions, pour laisser monter le plaisir, et la relaxation elle aussi nécessaire.

    Tu ajoutais un peu plus tard :

    j’ai beaucoup de difficultés à ne pas enchaîner la stimulation par la masturbation.

    Cette difficulté est surmontée de la plus belle des manières depuis que tu es parvenu à associer tes sources de plaisir de façon qu’elles se renforcent mutuellement au lieu de se concurrencer comme c’était le cas au tout début de ton cheminement.
    Tu disais en juin dernier :

    j’ai réduit considérablement l’utilisation d’un plug en journée.

    Visiblement tu n’en as plus besoin maintenant !

    mon évolution continue, ma métamorphose se poursuit, mon cheminement ne cesse pas sa progression, c’est cela qui maintenant à de l’importance pour moi. Aussi lente soit-elle, elle est.

    C’était déjà ton credo quand tu te présentais avec enthousiasme sur notre forum :

    Je suis moi-même loin du compte, mais ce qui compte le plus, par-dessus tout, et vraiment c’est très important : c’est être en mouvement. Il ne faut jamais cesser d’alimenter la dynamique du mouvement qui nous permet d’avancer sur un chemin, en l’occurrence celui du plaisir prostatique, mais cela est valable pour tous les domaines de l’existence.

    A chaque étape de ta progression tu sembles découvrir tes nouvelles aptitudes comme un adolescent découvre les trésors que lui apporte sa maturité sexuelle. Je souhaite que ta femme soit en mesure de te suivre et même de te rejoindre là ou tu es parvenu et surtout là où tu parviendras à l’occasion des prochaines étapes de ta métamorphose. Tu es maintenant toujours en mouvement, illustrant ce que nous lisons sur les forums spécialisés et ce que nous disons à notre tour au fil de nos métamorphoses, à savoir que plus nous avançons dans notre pratique du plaisir prostatique, plus nous avons l’impression qu’il n’y a pas de limites à notre expérience.

    Bon cheminement @epicture.

    #32680
    Epicture
    Epicture
    Participant

    Merci @pcommep ! c’est un vrai bonheur de vivre en portant cela avec soi,
    Merci @andraneros, décidément tu es la mémoire de notre forum, rien ne t’échappe.

    Mais non, je ne pensais pas que mon cheminement prendrai cette forme : être habité par ce plaisir. Et c’est formidable d’être habité de la sorte.

    Il y a en effet une nette différence entre mes précédentes expériences et mon expérience de ce matin : il y a une composante de plus qui décuple la sensation de plaisir. Mais je suis bien incapable de dire exactement de quoi il s’agit, et ça n’a finalement pas d’importance, sauf pour ceux qui voudraient savoir, éventuellement.

    Le scepticisme que j’avais à l’égard de Mantak Chia reposait sur une confusion. Je ne sais pas exactement ce qu’il essaye de diffuser, dans la mesure où il en fait aussi une activité économique. Il y a malheureusement une quantité importante de gens qui font de cette sensation gratuite, et disponible, une source de revenus, et qui de cette façon sèment le parcours d’accès d’une multitude de confusions. La gratuité de ce site explique ma présence ici, et, après avoir lu le message de bonne année d’Adam, j’envisage plus sérieusement de le soutenir financièrement, car je n’achète rien. Mais ce n’était pas l’objet de ma réponse. Le fait que l’énergie (si il y en a qu’une) est d’origine sexuelle, ça oui, j’en doutais. Aujourd’hui, je me dis que la source est sexuelle, et que sa diffusion dans le corps peux prendre de multiples aspects. De plus le mot sexuel s’est enrichi d’une nouvelle dimension : il ne s’agit plus seulement de rapports sexuels. Les rapports sexuels sont devenus une sorte d’accessoire parmi les autres possibilités de se connecter avec son corps, et avec ce qu’il peut donner comme plaisir et rayonner sur mon environnement.
    Si ma femme me suit, elle le fera de loin. A moins qu’elle me surprenne, mais je ne l’espère ni ne le souhaite. Ce qui permet notre rapprochement, alors que nous avons eu des moments difficiles, c’est je pense de la laisser être ce qu’elle veut, sans jugement, et avec compréhension, libre. J’ai toujours pensé que je ne devais pas me servir d’elle comme alibi pour expliquer mes propres difficultés, et cette position n’a fait que s’accentuer au cours de mon cheminement. Cependant sa sensibilité évolue, mais son désir n’est pas de même nature que le mien. Pour le moment, ce dont elle a besoin, ce que j’en ressens, c’est de sérénité, pas d’exploration.
    Concernant la stimulation pénienne (je n’aime pas le mot masturbation, il est trop négativement connoté), je suis dans une phase de non stimulation. Pour ce qui est de l’usage du plug, alors que j’étais l’an dernier un adepte, aujourd’hui je vis sa présence comme un corps étranger, plus gênant que source de plaisirs. Et aujourd’hui, mon masseur préféré c’est le Péridise mini. Il n’y a pas plus petit. Ce n’est pas un masseur, je sais, mais son efficacité en moi est redoutable. Ironie du sort, avec l’helix syn que j’ai rapidement abandonné, le péridise est le premier toy que j’ai acheté, il y a deux ans et trois mois environ maintenant, et c’est le moins cher des aneros. Pourtant j’en ai toute une collection.
    Pour répondre aussi à la question de la contradiction entre excitation et relaxation, c’est un problème que je n’ai pas résolu, mais dont la problématique est devenue inopérante. Probablement que l’excitation sexuelle d’origine pénienne s’est apaisée pour laisser place à une excitation d’une autre nature, plus profonde et plus propice à la relaxation; je n’ai pas d’autre explication pour le moment, mais ça n’occupe plus mon esprit, ça ne me préoccupe plus.
    Merci encore @andraneros de tes retours, et bon cheminement !
    PS : as-tu un jour du t’arrêter sur le bord de la route ?

    #32681
    Andraneros
    Andraneros
    Admin bbPress

    Tu me demandes @epicture :

    PS : as-tu un jour du t’arrêter sur le bord de la route ?

    Non, je n’ai pas (encore ?) eu besoin de recourir à une telle mesure d’urgence. Quand je suis sérieusement occupé, et conduire est une occupation d’autant plus sérieuse à mes yeux que mon âge réduit ma capacité de perception et donc de réaction par rapport à ce qu’elle était, ces sensations ne prennent pas tant d’ampleur.

    Il y a, à mes yeux, une explication logique. A lire les témoignages de nos amis les plus avancés, dont tu fais partie maintenant, dans leur cheminement vers le super O’, j’ai le sentiment que certaines de vos aptitudes dépassent les miennes. Je suis parti plus tôt que certains mais j’avance lentement, comme je le dis dans mon dernier message sur le fil de discussion ouvert par @aneveil Autosexuel(s).

    Si l’on ajoute à cette caractéristique ma nature à moins facilement lâcher prise, à plus vouloir garder le contrôle qui s’exerce en toutes circonstances, il est facile de comprendre que je sois moins sujet à de telles montées orgasmiques quand je suis occupé.

    Mais je n’exclue rien pour l’avenir… Je vous tiendrai au informés.

    Bon cheminement @epicture.

    #32689
    lighteningbolto
    lighteningbolto
    Participant

    Bravo @epicture !

    Je suis sur que tu as passé un nouveau palier et que chacun de ces moments a-less vont devenir de plus en plus memorable!

    #32724
    Epicture
    Epicture
    Participant

    Je ne résiste pas au plaisir de faire retour sur la carte au trésor :

    50 : sentiment de refus que ces sensation sont réelles = Validé, je suis incrédule et abasourdi
    53 : Orgasme non éjaculatoire (Dry – O) sans masseur (orgasme de la chaise) = Validé
    54 : le masseur bouge tout seul et génère un niveau de plaisir important et inattendu = NON validé, le masseur ne bouge pas tout seul
    55 : le masseur crée un plaisir intense et bouge en faisant de long mouvements (votre corps se fait l’amour) = NON validé, pas de mouvements autonomes du masseurs
    56 : Orgasme très fort et innatendu avec convulsions du corps : super O = Validé
    57 : Plusieurs super O localisés sur des parties différentes du corps ( MMOs) = Validé
    58 : Supe O sur le corps entier = Validé

    Pour les étapes 59 et 60, on verra plus tard, mais je ne dois plus en être très loin. Il reste tout de même un point curieux : c’est l’absence de cette autonomie des mouvements du masseur : je dois progresser encore dans le relâchement sans doute.

    Voilà, Hier soir je pense avoir vécu mon premier véritable super o : Je m’étais endormi avec Maximus trident, assez tôt car j’étais fatigué et en même temps très excité. Avant de m’endormir, les sensations étaient excellentes, presque comme d’habitude. Puis vers 22 h 30, j’ai été réveillé par un titillement de la prostate, puis c’est monté crescendo : vagues de sensations, tremblements, convulsion, envie de hurler (je ne pouvais pas mais c’est d’ailleurs étonnant la capacité que ma femme a de dormir profondément parfois), et sensations de plaisirs intenses et répétées traversant le corps entier, par vagues successives. Cela durant environ 1heure à 1heure 30. j’ai la sensation de ne pas être descendu de mon nuage pendant ce temps, c’est pourquoi je ne sais pas si je peux valider une succession d’orgasme. Il y a bien eu des modulations d’intensité, mais pas de retour à un état pré orgasmique, j’étais continuellement dans la vibration.

    Je vous embrasse tous !!!

    #32727
    Epicture
    Epicture
    Participant

    Petite precision : ça fait 15 jours que je n’ai pas ejaculé, l’excitation est tres forte, et je pense que ça participe de façon importante à ma progression soudaine.

    #32728
    bzo
    bzo
    Participant

    ces histoires de masseur qui se déplace tout seul,
    me font toujours penser à des histoires de maison hantée
    où des objets domestiques se mettraient à bouger tout seul

    plus sérieusement, je crois que cela peut se produire dans le cadre d’une pratique bien précise,
    qui n’est pas la mienne, ni la tienne, il me semble,
    une pratique telle que décrite dans le traité d’Aneros,
    le do nothing, des petits mouvements savants du masseur,
    on reste quasi constamment immobile, on fait dans la dentelle,
    au fond on peut dire, en persistant, en insistant ainsi,
    on oblige le corps à prendre l’initiative
    (puisqu’on lui apporte pas le minimum d’action nécessaire, ça c’est moi qui le rajoute)

    pas mon truc, même si l’immobilité est importante, je m’en rends compte de plus en plus,
    la briser très régulièrement à bon escient, est au moins aussi important,
    enfin dans ma façon de faire,
    bouger peu mais bouger bien,
    être juste immobile, n’est pas assez, il y a toute une action intérieure à mettre en route,
    comme je l’ai écrit ailleurs, la partie immergée de l’iceberg

    comme dans la médecine, il y a des disciplines bien différentes dans notre pratique
    avec des caractéristiques fort dissemblables,
    les contractions involontaires, non plus, jamais eu ça,
    enfin pratiquement jamais,
    je ne parle pas de tremblements, spasmes, convulsions et autres manifestations de dérèglements du corps
    dus à la puissance du plaisir

    très cher @epicture
    bises à toi

    #32729
    Epicture
    Epicture
    Participant

    Oui @bzo, je suis d’accord avec toi, mais quand même, je dois avouer que l’idée de sentir le masseur bouger tout seul me plait bien. Mais bon, ce n’est pas mon cas. Cela n’empêche rien, la preuve, c’est que pour moi ça ne se manifeste pas par des mouvements, mais des vagues de plaisir, qui s’intensifient et se bonifient avec mes contractions volontaires., et parfois les vagues deviennent autonomes, mais à ce moment-là, plus rien ne bouge, jusqu’à des convulsions, spasmes, etc… Quand le plaisir s’estompe, une petite contraction, et hop ça se relance, mais en effet, comme tu le dis, il ne faut y aller comme un bourrin, bien que la tentation soit forte. C’est pour ça que je multiplie les pratiques : il y a celle pour bourinner un peu, celles pour masser le pénis le plus longtemps possible, celles en mode do-nothing, celles en mode couple, et celle en mode traité d’aneros. Le mélange des genres n’est pas efficace, mais l’alternance des genres, c’est pour moi la clef de la progression.

    Je suis en contraction permanente, mais de façon légère, mes muscles du périnée ne sont ni totalement relâchés, ni totalement contractés. Ensuite, je fais une légère sur-contraction, toute petite, suivie d’un relâchement partiel, puis je recommence ces tous petits mouvements de va et vient. Je parviens à cibler avec la tête du masseur, selon la position de mes jambes et de mon corps, certains point qui semblent réagir plus que d’autres. J’ai découvert peu à peu que c’étaient ces mouvements les plus puissants. A un moment donné, je sens un plaisir qui monte, et qui va déborder. Là, je ne dois pas me laisser déstabiliser. Avant mon cœur s’emballait, et instantanément le plaisir disparaissait. D’autres fois si je forçais la contraction, comme pour aider le plaisir à monter plus haut, il était écrasé. Il faut comme passer le témoin : donner à son corps la main pour agir, et là… quand il s’empare du témoin, ça fait boum ! je ne sais pas très bien ce qui se passe, comment ça fonctionne, ça prend la main, et c’est parti… Je suis resté conscient, je pouvais décider de faire autre chose, mais la puissance de mon désir me disait : laisse aller, laisse faire, laisse toi prendre, laisse toi bercer par le va et vient des vagues successives, regarde comme elles t’enveloppent…Divin !

    #32735
    bzo
    bzo
    Participant

    je dois avouer que l’idée de sentir le masseur bouger tout seul me plait bien

    moi aussi
    mais je crois que c’est vraiment spécifique à une certaine façon de pratiquer
    qui est trop éloignée de ma façon de pratiquer

    il ne faut y aller comme un bourrin

    je réagirais plus en détails ce soir car là, je dois partir
    mais je voulais déjà tout de même réagir par rapport à cela,
    comme un bourrin par forcément,
    c’est juste une question de temps, d’affinage,
    il y a moyen d’obtenir des tas d’effets très subtils, tout en finesse,
    j’alterne cela constamment avec des moments plus « bûcheron »

    c’est pour cela aussi que j’ai de longs moments sans contact des mains avec mes parties
    car cela a tendance à s’endiabler tout de suite à partir de ce moment,
    d’être plus explosif, plus « rentre dedans »
    alors que sans,
    on sent plus les détails, les variations, les sensations les plus fines, les plus délicates

    là par exemple, je suis resté plusieurs jours sans,
    ce matin, en congé, j’ai un peu repris à nouveau,
    cela varie selon mon humeur

    #33089
    Epicture
    Epicture
    Participant

    Etrange période dans mon cheminement.
    Alors que j’étais dans la subtilité, avec des petits masseurs, voire une absence de masseur, je suis passé en mode pénétration, avec des gros masseurs (plus gros que ceux que j’utilisais), comme le DEVICE, le G-RIDE, et d’autres plugs et toys en verre ou silicone de diamètres compris entre 3,5 et 4,3 cm. Le remplissage de mon rectum conduit à une pression constante sur la prostate, qui réagit de façon voluptueuse. Ma fréquence de masturbation est passée à 1 par semaine environ, alors qu’avant, (il y a quelques mois) c’était quasi quotidien. Mon corps devient érogène dans sa totalité.
    Et récemment, alors que je voulais montrer à ma femme quelque-chose qui n’avait rien à voir sur mon smartphone, nous sommes tombé sur une page restée ouverte d’une jeune femme en maillot de bain dans une position torride. Oups !
    Elle ne s’en est toujours pas remise. D’après elle, ce n’est pas la présence de cette image sur mon téléphone qui l’a génée, mais ma réaction qui montrait une gêne évidente, comme si je voulais cacher quelque chose. Du coup elle se sent trahie, elle pense que je lui ment sur des tas d’autres choses, du genre que j’ai des relations avec d’autres femmes, etc…
    Pourtant je lui ai déjà présenté certains de mes aneros, elle m’a vu lire l’homme multi-orgasmique de Mantak Chia, et elle connait ma réactivité corporelle. Du coup je lui ai dit que comme beaucoup d’hommes, je me masturbais en regardant des images érotiques. Cela semble très compliqué pour elle, je devais être une sorte de saint, détaché de tout désir sexuel. il faut que je trouve les mots pour lui faire comprendre ma démarche.
    Bon cheminement à tous !

    #33090
    lighteningbolto
    lighteningbolto
    Participant

    Hello @arousal

    Désolé d’apprendre les soucis que tu traverses.
    Je souhaite déjà te rassurer, ce que tu fais n’est en rien anormal, rare ou malsain. Je ne connais aucun mec qui ne profite pas de ce genre de choses. Et pour être franc, je connais même certains filles qui font de même, elles le disent moins, le font sans doute moins, et « parfois » sous une forme plus classique (fantasme, images sexy) que du gros porn comme nous autres parfois (ce qui n’est même pas ton cas en plus)
    Cela dit, ce qui semble t il, la gène, c’est que tu le fasses en douce (ce qui est plutôt commun), car elle a le sentiment que tu lui caches des choses, bien que je soupçonne aussi un peu d’inquiétude sans doute du en partie à ta pratique et de jalousie également, ce que chaque être humain peut ressentir à divers degré (de la simple pensée ennuyante à la crise). Voir une jolie fille sexy que reluque son mec est désagréable dans le meilleur des cas pour toutes les filles, et l’inverse est tout aussi vrai ! Et pourtant ca n’empêche pas un amour sincère entre 2 personnes.
    Je pense que la première démarche est de la rassurer sur ton amour et ton désir pour elle. Soit sincère dans tes mots, invite la au restaurant, offre lui des fleurs et passe une belle soirée en sa compagnie, montre lui qu’elle est la personne que tu chéries le plus au monde.
    Tu peux aussi lui expliquer que si tu étais gêné au moment de la découverte, c’est uniquement que tu t’es retrouvé dans une situation inconfortable à un moment inattendu, et non pas que tu as fait quelques choses de mal. Imagine que tu rentres dans la pièce alors qu’elle se touche. Je pense qu’elle aurait ressenti également du gène alors qu’il n’y a rien de grave, surtout dans un couple.

    Bref bien entendu ces réflexions ne sont que ma vision des choses mais j’espère avoir pu t’apporter quelques éléments dans ta réflexion.

    #33092
    Epicture
    Epicture
    Participant

    Merci pour ton soutien @lighteningbollto. Je comprends bien tout ce que tu dis et je suis d’accord avec toi. Dommage que l’image sociale de la masturbation souffre de plusieurs siècles de christianisme. Elle m’a dressé un tableau : « regarde toi à 50 ans, devant la photo d’une jeune fille de 20 ans, et après, c’est l’escalade ? » De toutes façons qu’est-ce que j’irai me foutre dans une relation pourrie, faire miroiter je ne sais quoi à une femme que je ne pourrai tenir, juste pour tirer un coup, dans un hotel, entre deux rendez-vous ? Ou tomber amoureux d’une passante, la draguer, et tout quitter pour elle, mes enfants, ma famille, que j’aiment. Non, soyons sérieux. Même célibataire, ça me prenait la tête ce genre de relations.
    En revanche, si je surprenais ma femme en train de se toucher, je pense que je serais plutôt agréablement surpris. Je lui proposerai de lui offrir un sex toy, et de l’aider à s’en servir pour atteindre plus de plaisir encore, et à deux. Mais c’est compliqué, il y a toute une série de barrières construites autour de l’hygiène, de la bien séance, des sensations qu’elle ressent comme désagréables, de gêne, etc.. Je ne me suis jamais refusé à elle, bien au contraire, mais les années passant, les problèmes de santé s’accumulant, nos rapports corporels sont plus distants. Peut-être met-elle cela sur le dos de la masturbation du coup. Je ne lui reproche rien, je ne veux pas me servir d’elle comme alibi d’une quelconque insatisfaction sexuelle. Je dois juste trouver les mots. Les bouquets de fleurs et diners aux chandelles, ça risque d’aggraver la situation, comme si cette fois j’avais vraiment quelque chose à me reprocher. Mais ce que tu dis confirme ce que je pense, à savoir que je suis loin d’être un cas isolé, socialement aucun homme n’avoue qu’il se masturbe. Certains jouent d’ailleurs avec ça faisant comme si ils le faisait allègrement, mais c’est plus pour te faire parler et te mettre mal à l’aise en public après. Ça leur donne un sentiment de pouvoir sur toi. Donc au finish, c’est l’omerta. Il faudrait un mouvement de comming out, du genre : OUI, j’ai une vie sexuelle solitaire, et alors ?

    Bise à toi Lighteningbolto

    #33197
    Epicture
    Epicture
    Participant

    L’événement a eu un effet décapsulant. La découverte de ces images, et de ma pratique a conduit ma femme à changer radicalement de comportement. Nous nous étions repliés dans nos habitudes, nos croyances et petites peurs, que cet événement a révélé. Nous nous sommes rapprochés comme si nous venions de nous rencontrer. 🙂

    #33199
    Andraneros
    Andraneros
    Admin bbPress

    @epicture tu nous disais il y a six semaines :

    Si ma femme me suit, elle le fera de loin. A moins qu’elle me surprenne, mais je ne l’espère ni ne le souhaite. Ce qui permet notre rapprochement, alors que nous avons eu des moments difficiles, c’est je pense de la laisser être ce qu’elle veut, sans jugement, et avec compréhension, libre.

    Finalement c’est quand même arrivé, elle t’a « surpris » et par bonheur :

    L’événement a eu un effet décapsulant.

    J’adore cette image. Pschittt… J’espère que ce sera pour ta femme et ton couple la même libération que pour les bulles de gaz… J’espère que ce sera l’occasion de développer une profonde (r?)évolution de vos relations. Il y avait une forme de déséquilibre dans votre relation :

    si je surprenais ma femme en train de se toucher, je pense que je serais plutôt agréablement surpris. Je lui proposerai de lui offrir un sex toy, et de l’aider à s’en servir pour atteindre plus de plaisir encore, et à deux.

    Ton état d’esprit n’était pas partagé. J’espère que maintenant elle va accepter et comprendre une telle attitude pour la faire sienne à l’abri de la confiance qu’elle peut renouveler à ton égard. Quand ce sera le cas votre couple en sera transformé et vraisemblablement ton propre cheminement relancé, s’il en avait besoin.

    Bon cheminement à vous deux @epicture.

    #33213
    lighteningbolto
    lighteningbolto
    Participant

    C’est une très bonne nouvelle! Je suis content que cet évènement semble trouver une conclusion favorable! 🙂

    #33239
    Epicture
    Epicture
    Participant

    @andraneros, Ton expérience m’interesse.
    Je me souviens que tu as offert à ta femme un womanizer, ce qui fut d’après mes souvenirs de ton témoignage un moment de découverte positive.
    J’hésite à faire de même. As-tu quelques conseils à me donner avant de faire cette démarche. Tu connais mon histoire, et tu sais où j’en suis. Peut-être as-tu un meilleur recul que moi en la matière, qui pourrait m’être utile (en plus de tous les conseils que tu m’as déjà donné par ailleurs, et qui m’ont bien aidé car tu sais donner des pistes sans être intrusif, ni directif).

    Merci à toi et bon cheminement

    PS : Si cette demande inspire d’autres lecteurs, tout témoignage sera bien sûr le bienvenu.

    #33240
    Andraneros
    Andraneros
    Admin bbPress

    Je suis très heureux que mes messages aient pu t’aider à développer tes aptitudes orgasmiques et très flatté que tu le dises. Je te remercie de ce compliment. Tu as bonne mémoire. La première mention explicite à ce sujet remonte à il y a un an.

    Avant de te répondre je répète à l’attention des lecteurs qui découvrent notre forum ou qui se contentent de le survoler
    • que chaque personne réagit individuellement aux stimulations sexuelles,
    • que chaque personne évolue individuellement en fonction de ses expériences
    • et qu’en conséquence ce qui produit les meilleurs effets chez les un(e)s peut conduire à des résultats différents chez les autres. L’expérience que j’ai vécue avec ma femme peut très bien ne pas être reproductible pour d’autres couples sans qu’il n’y ait aucune faute à attribuer.

    Mes conseils :
    • Ne pas lui donner le sentiment qu’elle est obligée de faire l’expérience.
    • Donc mesurer en amont sa disponibilité pour cette forme d’expérience.
    • Mettre le jouet à sa disposition, c’est à dire qu’elle doit savoir qu’il est là, que c’est pour elle et exclusivement pour elle, qu’elle peut l’utiliser seule quand elle le veut, sans rien demander ni rendre aucun compte et qu’elle peut poser toutes les questions qu’elle veut quand elle veut.
    • La préparer à l’idée qu’elle peut avoir besoin de faire un apprentissage des sensations que son nouveau jouet va lui procurer (ce sera très facile si ta femme sait [je pense à la lecture de tes messages que c’est bien le cas, mais je ne sais pas à quel point, en particulier en raison de ses problèmes de santé même si tes derniers messages donnaient l’impression qu’elle s’associait de plus en plus à tes nouvelles pratiques] que toi-même tu fais un apprentissage de même nature et encore plus si elle peut en mesurer les effets sur ta libido et sur la jouissance que tu éprouves lors de vos ébats ou en dehors).
    • L’encourager à vivre l’expression de sa jouissance et de ses orgasmes en toute liberté aussi naturellement qu’elle sait rire, cela seule puis devant toi. Ce sera sans doute l’étape décisive qui lui ouvrira la porte d’une exploration élargie de sa sensualité et de sa sexualité, celle dans laquelle tu es si bien avancé.
    • L’accompagner sans faille avec autant de câlins non sexuels qu’elle le demandera ou dont elle pourra ressentir le besoin sans les demander. Je pense que c’est un élément essentiel pour qu’elle se sente en sécurité pendant la période de découverte qui peut être psychologiquement très inconfortable.
    • Toute cette expérience sera évidemment bien plus facile si elle se masturbe déjà sans honte même si c’est « en secret ».
    • N’hésite pas à lui proposer de lire notre forum, au moins ce qui peut la concerner, et à y poser directement ou par ton intermédiaire toute question qui lui viendrait à l’esprit. (Ce serait une excellente occasion pour que je propose à nouveau gentiment à ma femme d’intervenir sur le forum…)

    Bon cheminement à ta femme et bon cheminement à toi @epicture.

    #33473
    Epicture
    Epicture
    Participant

    Quelques nouvelles pour ceux qui avaient l’habitude de suivre mon cheminement, et les autres…
    Je suis depuis déjà un moment dans une période étrange.
    Au niveau couple, Il y a eu cet épisode de dévoilement de mes pratiques solitaires aux yeux de me femme qui a produit un extraordinaire mouvement de rapprochement. Cependant, ce rapprochement ne se traduit pas par une activité sexuelle démesurée, au sens « classique » du terme. En revanche ses mains produisent sur mon corps un effet étonnant. C’est comme si au bout de ses doigts des ondes traversaient ma peau pour venir faire vibrer mon corps. Ces ondes se propagent et traversent mon être pour finir en des convulsions, des spasmes et contractions musculaires particulièrement au niveau thoracique et abdominal. Inutile de dire que j’en profite allègrement. La présence d’un masseur, peut amplifier les sensations, mais pas toujours.
    Au niveau individuel, ou solitaire, c’est là que c’est étrange, je bascule doucement vers une pratique moins masturbatoire, bien que j’ai encore des périodes brèves mais fortement compulsives, et qui sont toujours particulièrement jouissive du fait de l’usage des pratiques taoïstes de Mantak Chia. Ce qui, je pense m’a fait basculer, c’est la progression de mon intérêt vers les pratiques tantriques, qui correspondent, assez grossièrement à nos pratiques de massage anerosless. Cependant je ressent désormais de plus en plus nettement un blocage des montées orgasmiques au niveau de la gorge. Et je pense que mes spasmes musculaire sont provoqués par ce blocage. Il y a bien parfois des filaments de jouissance qui traversent la barrière et remontent jusqu’au cerveau, mais cela ne se transforme pas en jet puissant qui me traverserait de part en part. Ce que je décri est plus une façon de vous en parler, une image, qu’une réalité concrète. C’est beaucoup plus subtil, et délicat, en forme de diffusion douce, parfois brutale, faite de picotement, voire de sensations de brulure vives et brèves, d’envahissements soudains, et de retombées toute aussi soudaine, c’est en fait assez indescriptible.
    Ce qui rend cette période étrange, c’est le sentiment de perdre le contact avec la réalité d’un monde que je m’était construit. Tout part à volo, c’est à la fois inquiétant, et rassurant, envoutant, et anxiogène, jouissif et douloureux. Cela dit, d’un point de vue social, je maintiens en place ce qui doit être maintenu, avec cependant une pointe d’empathie en plus pour mon prochain, une sorte d’amour bienveillant ( même si parfois il m’énerve).
    Je suis de plus en plus connecté à mon corps via des pratiques de méditation profonde. Tout ceci s’écarte du massage prostatique, et je ne sais pas si mon témoignage est toujours pertinent dans le cadre de ce forum, mais c’est quand même le massage prostatique qui a éveillé ma prostate, et m’a permis d’avoir de mon corps une expérience, une vision, radicalement différente de celle que j’avais il y a tout juste un an.
    Bon cheminement à tous

20 sujets de 241 à 260 (sur un total de 263)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.