Mots-clés : , ,

  • Ce sujet contient 283 réponses, 13 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par AndranerosAndraneros, le il y a 2 mois.
4 sujets de 281 à 284 (sur un total de 284)
  • Auteur
    Articles
  • #38634
    EpictureEpicture
    Participant

    Bonjour à tous,
    Je continue, inlassablement mon bonhomme de chemin. Je dois avouer que j’ai un peu décroché du forum, mais pas de mon cheminement.
    Comment pourrais-je décrocher ? Je suis tombé dans la corne d’abondance !!
    Je me perçois de plus en plus comme un tube, une sorte de canal, à l’intérieur duquel serait tendue une corde qui vibre et fait chanter mon corps. Cette vibration est provoquée par le passage dans ce canal d’un frémissement continu qui rentre par la partie postérieure de mon corps (plancher pelvien) et ressort par le sommet de mon crane. Le flux ascendant de ce frémissement fait vibrer cette corde qui résonne dans mon corps. Mon desir ardent aspire ce frémissement, ce souffle.
    Toute tentative de contrôle ne fait qu’en reduire la portée.
    Le masseur prostatique est comme une clef qui ouvrirait une turbine d’aspiration à frémissement.
    Bref, je continue mon bonhomme de chemin.
    Bon cheminement à tous

    #38689
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    Bonjour @epicture. Merci de revenir régulièrement nous apporter des nouvelles de ton cheminement.
    J’ai plaisir à lire :

    Je continue, inlassablement mon bonhomme de chemin. Je dois avouer que j’ai un peu décroché du forum, mais pas de mon cheminement.
    Comment pourrais-je décrocher ? Je suis tombé dans la corne d’abondance !!
    Je me perçois de plus en plus comme un tube, une sorte de canal, à l’intérieur duquel serait tendue une corde qui vibre et fait chanter mon corps.

    Tu nous disais il y 15 mois :

    Mon corps me parle de plus en plus souvent. Il m’envoie des signes, toujours agréables : vagues vibratoires, spasmes musculaires pics électriques, fourmillements, brusques changements du rythme cardiaque, bouffées de chaleur, sensation de froid dans le dos, sensations de battements dans la gorge, etc… à n’importe quel moment du jour, ou de la nuit. 

    Passer de ce que tu décrivais ainsi à te percevoir « de plus en plus comme un tube, une sorte de canal » marque une forme d’évolution qui me paraît particulièrement importante. J’ai l’impression que, alors que ta pratique à l’époque était déjà bien développée, tu es parvenu à t’ouvrir encore plus à la circulation de ton énergie sexuelle. L’image du tube laisse penser que l’énergie coule à flot et plutôt en permanence que de temps en temps à l’occasion d’une session.
    Tu disais il y a 10 mois :

    Les techniques et processus qui conduisent à la maîtrise de cette quantité d’énergie sont encore pour moi à développer et à travailler. Cette énergie est à la base du désir qui en s’accumulant forme une sorte de tremplin vers la jouissance et l’orgasme. D’après ce que j’ai pu comprendre du Tantra, cette énergie ne doit pas être perçue comme un trésor qu’il faudrait garder en soi, mais comme un flux qui nous traverse. Ce n’est pas l’accumulation d’énergie qu’il faut viser pour favoriser cette danse orgasmique, mais l’augmentation de ce flux qui nous traverse : permettre à ce flux énergétique de circuler en grande quantité dans notre corps, pour que vibrent nos cordes orgasmiques.
    Le massage pénien conduit à une accumulation rapide d’énergie. Il faut ensuite apprendre à la faire circuler ce qui est loin d’être évident. Le massage prostatique procède d’une autre manière en ouvrant « l’orifice » par lequel passe cette énergie (à ne pas confondre avec l’anus, c’est un orifice énergétique). Mais c’est plus délicat à maîtriser car l’énergie circule instantanément, ce qui peut provoquer des réponses réflexes tout aussi instantanées de blocages. Pour ma part il s’agit de spasmes musculaires réflexes qui referment aussitôt l’orifice. Il faut alors recommencer, encore et encore pour apprendre au corps à s’habituer à cette circulation.

    J’ai l’impression que tu as particulièrement bien progressé sur ce point. Je marque en gras le point sur lequel j’ai l’impression que tu as particulièrement bien progressé. Si je ne me trompe pas j’en suis particulièrement heureux.

    Bon cheminement @epicture.

    #38692
    EpictureEpicture
    Participant

    Bonjour @Andraneros, ton accueuil chaleureux est toujours un plaisir, je t’en remercie vivement.
    Ton message appelle 2 reponses :
    Tu fais bien de me rappeler mes propres mots, auxquels aujourd’hui j’apporterai quelques nuances :
    « Viser, permettre, maîtrise, faire circuler, maitriser », sonnent aujourd’hui comme inappropriés.
    Car cette énergie a sa propre motricité. Elle se deplace d’elle même, elle est là en permanence, il suffit juste de se mettre à disposition de sa fluidité légère (mais potentiellement puissante). Il y a une disposition de corps et d’esprit qui n’entrave pas cette circulation. Cette disposition a quelque chose a voir avec le désir qui monte, auquel je repondai par stimulations diverses, mais qui, sans reponse (sauf si l’on considère cette dispisition de corps et d’esprit comme une réponse) continue de monter et d’aspirer l’énergie sexuelle jusqu’à l’orgasme. Cette disposition est disponibilité, attention, écoute, patience, appreciation, degustation….
    La deuxieme reponse concerne les reponses réflexes :
    D’une part il faut preciser qu’elles se produisent à l’instant précis de la fin de l’expiration, et d’autre part il faut distinguer le désir qui monte, et l’energie sexuelle. Les reponses reflexes bloquent le désir, mais stimulent l’énergie dans le cours de la respiration. Cependant, il arrive un moment, (qui n’est pas systématique) ou puissance du désir, disposition d’esprit, réponses reflexes et energie sexuelle sont en phase, et là le plaisir est incommensurable. Les choses se font d’elle même, ou pas.
    Quoi qu’il en soit, il est vrai que cette disposition conduit à un style de vie qui épure l’inutile de l’existence, et là il y a beaucoup de travail… surtout que notre monde est entièrement recouvert par des couches épaisses d’inutilité.
    Bon cheminement à toi @andraneros

    #38720
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    Je rapproche https://www.nouveauxplaisirs.fr/forums/topic/journal-dun-prostatomane-vi/page/18#post-38713 ce que vient d’écrire @bzo dans son fil de discussion :

    non, la bonne manière, c’était d’adapter l’écoute,
    chez moi en mode yin, les ondes prostatiques,
    c’est une colonne de vibrations qui montent de haut en bas
    qui est perçue comme l’outil de pénétration,
    il fallait se concentrer sur cela, rien que sur cette érection d’ondes
    qui devient omniprésente dans ma chair, qui s’accroît, qui gonfle, qui durcit de plus en plus,
    qui va et qui vient, qui frotte, qu’on peut faire changer un peu de direction
    mais toujours qui monte, qui monte de plus en plus,
    pénètre de plus en plus profondément en moi

    de ce que tu exprimes ci-dessus :

    Je me perçois de plus en plus comme un tube, une sorte de canal, à l’intérieur duquel serait tendue une corde qui vibre et fait chanter mon corps. Cette vibration est provoquée par le passage dans ce canal d’un frémissement continu qui rentre par la partie postérieure de mon corps (plancher pelvien) et ressort par le sommet de mon crane. Le flux ascendant de ce frémissement fait vibrer cette corde qui résonne dans mon corps. Mon desir ardent aspire ce frémissement, ce souffle.
    Toute tentative de contrôle ne fait qu’en reduire la portée.

    Je trouve remarquable qu’en suivant des voies que vos témoignages décrivent de façon fort différente vous parveniez à transmettre la manière dont vous vivez vos expériences orgasmiques en utilisant la même image d’un tube dans lequel est aspirée l’énergie que vous faites naître et circuler. Votre convergence dans les images utilisées pour transmettre vos expériences devraient conduire ceux d’entre nous qui vivent leurs orgasmes ou les premiers signes de leurs futurs orgasmes prostatiques comme une manifestation consciente de leur énergie sexuelle à s’intéresser sérieusement à cette notion et aux pratiques qui la développent indépendamment du massage prostatique.

    Bon cheminement à tous.

4 sujets de 281 à 284 (sur un total de 284)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.