Affichage de 161 message (sur 161 au total)
  • Auteur
    Articles
  • #24975
    AvatarLerris
    Participant

    Salut à tous, j’ai un peu de retard pour répondre à vos messages, j’en suis navré.

    @eveil, j’ai déjà entendu parlER de la kinésiologie mais je n’ai pas eu l’occasion d’essayer. C’est une piste intéressante, mais je ne veux pas tout mélanger, donc à voir pour plus tard. Il faut dire aussi que les solutions alternatives ne sont pas remboursées et que j’ai très peu de moyens en ce moment. D’ailleurs, j’ai déjà trop déboursé pour aucun résultat.

    @Voyageur, je confirme, ce qui aide, c’est de se déconnecter, un peu comme si je partais ailleurs pour laisser la place aux sensations.

    A présent, je voudrais parler d’une de mes expérimentations qui a porté ses fruits. Comme je l’ai déjà dit, en ce moment, je ne fais que de courtes séances d’Aneros, de temps en temps. J’utilise aussi un peu le peridise, pour développer les sensations anales, mais c’est un outil subtil et j’ai rarement des sensations satisfaisantes.

    Alors, il arrive que j’utilise une autre technique que j’ai développé au fur et à mesure de mon cheminement. Le pouce.
    Peut-être que d’autres utilisent déjà cette technique, mais je n’en ai jamais entendu parler. C’est assez simple. Je prends une noisette de beurre de karité avec mon pouce, et je lubrifie la région anale. Ensuite, je m’allonge sur le côté, jambes un peu repliées, et j’insère doucement mon pouce. Généralement, mes autres doigts sont pliés comme si je voulais faire du stop.
    Au début, j’insère simplement le tout début du pouce et j’exerce une légère pression pour qu’il glisse très, très, doucement, tout en caressant un de mes tétons de mon autre main. Le téton est une zone qui augmente fortement les sensations chez moi (mais cela peut avoir tendance à me crisper, alors c’est une chose difficile à gérer).

    Ainsi, mon pouce va avancer millimètre par millimètre et mettre plusieurs minutes à entrer. Je prends vraiment mon temps car plus c’est lent et plus les sensations sont agréables.
    Je répète généralement l’opération plusieurs fois en ressortant le pouce puis en le réinsérant tout aussi doucement. J’évite de le laisser entrer complètement car le but est de stimuler l’anus et non la prostate.

    Puis, j’insère le pouce pour qu’il se retrouve en équilibre entre l’intérieur et l’extérieur. C’est-à-dire que le bout (la moitié de l’ongle, je dirais), dépasse du sphincter, à l’intérieur, une partie du pouce est pris dans le sphincter, et le reste du doigt reste évidemment à l’extérieur.
    En faisant cela, je crois que je reproduis un peu le mécanisme du peridise. Sauf qu’en utilisant mon pouce, je récupère aussi les sensations perçues par celui-ci.

    Une fois le pouce en place, je continue les caresses sur le téton.
    Évidemment, je n’ai pas précisé que j’essaye de me relaxer complètement, en respirant par le ventre pour éviter qu’il ne se contracte et en essayant de décontracter les muscles de l’anus. Ceux-ci ont bien sûr tendance à se contracter (les fameuses contractions involontaires).

    En procédant ainsi, lors de mes dernières séances, j’ai vraiment eu des sensations agréables, avec des bouffées de plaisirs provenant de mon anus et du bas de mon dos. J’ai également eu les jambes qui gigotaient et il est arrivé que les muscles de mon anus s’emballent.

    Mais, le plus surprenant, c’est que, pendant la nuit qui a suivi ma dernière séance, je me suis réveillé avec ces mêmes sensations. Je les ai laissées monter, j’avais des contractions involontaires des muscles entourant l’anus. Et puis, j’ai eu un orgasme. C’était différent d’un orgasme prostatique car plus localisé autours de l’anus. J’ai même eu l’impression qu’on me poussait sur les fesses.

    Voilà. Je voulais partager cela avec vous car je suppose que certains pourraient être intéressés par ce genre de technique pour développer les sensations anales.

Affichage de 161 message (sur 161 au total)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.