20 sujets de 101 à 120 (sur un total de 129)
  • Auteur
    Articles
  • #39446
    AvatarBuzzi
    Participant

    Bonjour à tous et bonjour @bzo et @modeyin
    Pour te répondre @bzo, je ne me suis pas senti agressé par ton premier commentaire et je te remercie de tes commentaires aussi riche soient-ils qui m’aideront à avancer sur mon chemin. Je pense effectivement qu’il est nécessaire que je fasse un peu plus le vide dans ma tête et ces derniers temps j’ai très souvent effectué mes sessions avec une de mes tenues fétiches sur moi. Je fais cela car ça m’excite mais peut être devrais-je essayer une fois sans enfiler une de ces tenues.
    Je verrais bien ce que cela donne mais en tout cas mes dernières sessions qui malheureusement furent interrompu et je n’ai pas eu beaucoup de temps. Cependant durant ces sessions j’ai eu le droit de à belles montées de vagues de plaisir, j’ai l’impression d’être non loin de l’orgasme en tout cas je commence à ressentir de réel picotements de plaisirs qui reste cantonné sur la zone de la prostate mais j’espère que celle-ci pourra monter.

    Concernant l’expression de mon côté femme j’ai encore du mal à le laisser s’exprimer totalement et cela en partie car ma femme n’est pas vraiment prête pour cela.

    Par ailleurs j’ai commencer à relire ton fil sur ce site et je dois dire que je le comprends mieux, enfin il me parle plus aujourd’hui que quand je l’avais lu pour la première fois.

    Merci donc pour vos réponses et conseils que je vais m’efforcer de suivre.

    Bon cheminement à vous

    Buzzi

    #39450
    bzobzo
    Participant

    j’ai très souvent effectué mes sessions avec une de mes tenues fétiches sur moi. Je fais cela car ça m’excite mais peut être devrais-je essayer une fois sans enfiler une de ces tenues.

    tes tenues peut-être cause un problème par rapport à la prostate, ils brouillent ses signaux

    la combinaison serrée, vient se presser aussi contre tes génitaux
    et ainsi tout mouvement que tu fais, est transmis à ton sexe qui génère des ondes
    une fois que tu seras bien avancé, que ta prostate sera bien éveillée,
    tu pourras obtenir ainsi des mélanges d’ondes tout à fait délicieux,
    moi je n’enfile pas de combinaison, je ne suis pas sûr que j’aimerai cela
    car j’aime avoir les mouvements entièrement libres, sentir que ma peau est nue partout
    et à la disposition de mes caresses, j’enlève toujours tout, même une paire de chaussettes me gênent

    cependant le mélange d’ondes, cela me connait, c’est ma spécialité,
    mixer les ondes prostatiques, anales et génitales, en faire un flux parfaitement uni,
    avec sans cesse des nouvelles colorations, c’est divin,
    un constant kaléidoscope changeant de nuances,
    moi comme je l’ai déjà de nombreuses fois écrit dessus,
    j’obtiens les ondes génitales avec le frottement, les pressions des cuisses,
    je ne touche jamais mes bijoux de famille avec la main,
    les ondes prostatiques avec les contractions du périnée, de la zone anale, les mouvements du bassin,
    en fait je peux bouger à peu près n’importe quoi en bas, ma prostate entre immédiatement dans la partie
    et puis les ondes anales avec le ou les doigt(s),
    qui vont très régulièrement s’égarer derrière, dans la petite crevasse sublime,
    pas le ou les, bouger beaucoup, juste être là et contracter les muscles autour,
    comme si je suçais une glace à l’eau et que la glace, c’est mon doigt(s)

    ainsi, j’obtiens un mix d’ondes qui me fait jouir en quelques instants
    et après cela n’arrête as de toute la séance, avec des nuances qui évoluent constamment
    selon que j’y mette plus de prostate, plus d’anal, plus de génital,
    que je bouge un peu, que je me relève, change la position de la hanche, de la cuisse,
    n’importe quel petit mouvement , effleurement, frôlement, participent, génèrent des sensations

    rien qu’en marchant chez moi( je suis toujours tout nu chez moi),
    le frôlement de mes cuisses et de mes couilles, fait que j’ai un plaisir permanent dans le bassin,
    quand je m’assieds, je serre un peu les cuisses, bouge un peu ceci, cela,
    et vlan c’est parti, je peux jouir en faisant à peu près n’importe quoi désormais, peler les patates,
    travailler (difficile de se concentrer tout de même)

    donc pour en revenir à tes combinaisons, tu ne dois pas abandonner, bien sûr, c’est toi
    mais cependant cela ralentit peut-être sérieusement ta progression prostatiquement parlant,
    peut-être en parallèle à tes pratiques habituelles,
    effectuer des séances sans les enfiler et te concentrer rien que sur ta prostate
    sans avoir des ondes génitales qui viennent brouiller les signaux

    Concernant l’expression de mon côté femme j’ai encore du mal à le laisser s’exprimer totalement et cela en partie car ma femme n’est pas vraiment prête pour cela.

    je comprends bien
    mais le jour où tu te sens prêt à aller plus loin dans la quête d’un plaisir plus exclusivement au féminin,
    les plaisirs prostatiques, nous font entrevoir, goûter, à tout cela
    mais restent néanmoins en bordure sauf très ponctuellement,
    cela je peux en témoigner très exactement puisque j’ai été aussi loin que possible en prostatique
    avant de muer peu à peu,
    ce jour-là, sache que cela existe en toi et je crois qu’il te serra facile d’aller dans cette voie,
    peut-être même plus facile qu’à un parcours prostatique exclusif
    puisque tu dois avoir des prédispositions très certainement d’après tes témoignages

    de quoi je parle? je parle avant tout de faire monter le féminin qu’on a au fond de soi,
    pas juste de produire une imitation un peu caricaturale à la « cage aux folles » ,
    s’ouvrir, se laisser aller, laisser parler notre désir, se laisser emporter,
    s’abandonner, se laisser envahir, sentir les vagues comme des courbes lancinantes partout en soi,
    que les effleurements sur notre peau,
    deviennent comme le battement d’une aile de papillon en Chine,
    qu’on devienne un volcan délicieux,
    qu’on sente une chaleur rayonnante entre les jambes, qu’on se sente le bassin ivre,
    une houle irrésistible dedans, nous entraînant, le cerveau inondé de volupté, de lascivité

    #39541
    AvatarBuzzi
    Participant

    Bonjour a tous, je prends quelques minutes pour vous partager un petit texte sur une pseudo session que j’ai fait ce week-end et celle-ci a un impact sur mon cheminement.

    PRISE DE CONSCIENCE
    Samedi après-midi, le temps est nuageux et il y a du vent. Génial, je prends mes affaires de parapente et je me rends sur mon site gonflage où j’ai de la chance d’être en quelque sorte seul au monde. En plus de mon parapente je prends ma.combinaison de ski. Arrivé sur place, j enfile ma combinaison de ski sans mon pantalon afin d’être nu en dessous. Je m’installe dans le harnais et je commence ma session de gonflage. Quelques minutes passent et d’être ainsi vêtu et sentant le harnais me serrer, des vagues de plaisirs font leurs apparitions. Au début ce plaisir vient de la prostate, mon sexe n’est pas encore en érection mais assez rapidement ce dernier se met au garde à vous. Tout en faisant mes exercices avec mon aile je sens ce plaisir envahir mon corps.
    Mon sexe est en érection c’est très agréable, je sens la combinaison et le harnais serrer mon entre jambe. J’adore cette sensation, un bien être excitant et enivrant. Malheureusement je sentais bien ma verge frotter contre le tissu de la combinaison. Bien que tres plaisant ce n’est pas ce que je recherche. Je souhaite abandonner mon côté yang au profit du yin.
    Cela fait plusieurs dizaines de minutes que je joue ainsi et je deviens très excité. Je m’associe à terre toujours harnache dans ma sellette et jentame une session de plaisirs en aless. Position semi assis et bientôt allongé, je ressens toujours des vagues de plaisirs. Le plaisir me fait trembler par moment mais je suis toujours du côté yang car beaucoup plus axé sur les contractions. Le plaisir monte, monte et se termine par un orgasme ejaculatoire. Je contient le sperme en appuyant sur le point a un million et je constate une baisse de ma libido juste après ce qui confirme que j’ai pris le mauvais embranchement.

    Cette session fut très plaisante surtout avoir un orgasme tout en ayant ma voile de parapente au dessus de ma tête.

    Néanmoins, j’ai pris conscience que mes tenues fétiches me freinent dans mon cheminement car ces tenues obsède mes pensés et mon inconscient habitué à recevoir un plaisir penien quand je porte ces tenues.
    Cela m’a également booster pour relire le fil de discussion amorcée par bzo. Ces textes me parlent beaucoup plus aujourd’hui et grâce à bzo je prends conscience de l’importance se laisser ses pensées tranquilles sans y prêter attention.

    J’ai fait une petite session en aless hier en suivant les recommandations de bzo. Jactive le mode yin, je bouge mon bassin tout en fermant les yeux et me concentrant sur le ressenti. Résultat, c’est beaucoup mieux, j’ai eu de très bonnes sensations, mon sexe s’est raidi comme rarement j’ai pu le sentir. Quelques petites étincelles dans le bas du dos.
    Je vais donc suivre ce chemin et abandonner mes tenues fétiches le temps de mes sessions.

    Bon cheminement a tous et merci bzo pour tes précieux conseils

    #39546
    bzobzo
    Participant

    Je souhaite abandonner mon côté yang au profit du yin.

    dernièrement quand sur Discord, j’ai lu tes explications, à quel point tu te sentais plus femme qu’homme
    malgré ta vie bien établie de mari, avec femme et enfants,
    je me suis tout de suite dit, que le type de pratique que je suis parvenu me bâtir, à mettre en place,
    te conviendrait à merveille,
    qu’avec cela au moins, tu pourrais sans limites faire s’épanouir un plaisir au féminin dans ta chair

    Jactive le mode yin, je bouge mon bassin tout en fermant les yeux et me concentrant sur le ressenti. Résultat, c’est beaucoup mieux, j’ai eu de très bonnes sensations

    c’est un bon début,
    laisse-toi bien aller, laisse-toi bien emporter par le mouvement,
    n’aie pas peur, sois audacieux, laisse le désir s’emparer de ton bassin,
    tant de lascivité, tant de langueur, est prêt à s’éveiller en toi là en bas,
    à danser et à danser, lentement, langoureusement, entre tes reins,
    il suffit de se laisser aller, sans rien retenir

    en mode yin, en tout cas, dans la façon dont je pratique,
    je mixe constamment les ondes prostatiques, les ondes génitales et les ondes anales,
    j’ai déjà beaucoup écrit là-dessus comment je fais,
    jamais la main, vraiment jamais la main, c’est un geste profondément yang,
    cela déséquilibre tout de suite,
    même si cela emmène dans un premier temps des sensations très explosives dans le bassin,
    on perd le yin très rapidement et puis on est dans une impasse,
    il faut s’arrêter et laisser refroidir la machine pour pouvoir repartir à zéro

    pour les ondes génitales, le jeu des cuisses avec les bijoux de famille,
    tu seras étonné à quel point, ton sexe, tes couilles,
    peuvent générer vague après vague, de la soie chaude, frémissante,
    on imaginerait pas toute la douceur voluptueuse, ineffable qu’ils sont capables de produire
    qui se diffuse peu à peu dans tout le corps

    cependant on doit essayer le plus possible d’équilibrer avec des ondes prostatiques
    sinon, tu seras embarqué peu à peu aussi vers une éjaculation, même si beaucoup plus lentement,
    même si beaucoup plus puissamment et plus exotiquement car en mode yin
    au fond, n’aie pas peur dans un premier temps de bien expérimenter cela en long et en large,
    ce sont déjà des moments inouïs, uniques, la puissance et la durée de l’orgasme éjaculatoire en mode yin
    vraiment quelque chose absolument à vivre, une minute en moyenne comme un volcan en éruption,
    ruant et bondissant sur le lit comme un kangourou en rut

    les ondes prostatiques, ce sont les contractions aneroless, bien sûr,
    c’est toute une danse là en bas,
    des tas de strates de sensations qui se créent aux nuances sans cesse changeantes,
    grâce au mille-feuilles constitué, par les cuisses, le bassin, le sexe, les couilles, les fesses,
    tout cela, plus ou moins serrés, les contractions qui remontent,
    remuant tout cela comme une bonne soupe sur le feu,
    les contractions qui remontent, remontent, remontent, qui touillent, qui touillent, qui touillent
    tout cela doit vraiment former comme une danse voluptueuse, tranquille, langoureuse, là en bas
    le rythme du désir, tellement languissant, lancinant, les courbes, les arabesques, partout, la danse,
    ne pas avoir peur de céder à la fémininité qui monte en soi, la laisser s’exprimer

    n’aies pas peur de faire participer les ondes génitales à ces jeux,
    tant que tu n’y mets pas la main, leur apport sera tout à fait décisif pour éveiller le yin,
    je peux te l’assurer

    les contractions aneroless, fais-les à l’instinct, n’essaie pas trop d’analyser,
    juste parfois contracter les fesses, suffit, il faut faire cela vraiment à l’instinct,
    la zone de l’anus, le périnée, cette petite zone délicieuse,
    sentir la pénétration se former comme un petit serpent qui durcit et qui remonte,
    bouger les fesses autour, danser les fesses autour,
    écarte un peu ces globes de chair avec la fente entre,
    contracte, joue avec le feu, sens tes entrailles
    comme ils aiment prendre feu

    les ondes anales, c’est le ou les doigts, autour de la petite crevasse, puis dedans,
    jouer autour, jouer dedans, le doigt est bien droit, bien raide mais bouge peu en fait,
    une fois qu’il ou ils sont en place,
    laisse plutôt les contractions venir à leur rencontre,
    le ou les doigts à l’intérieur, sont finalement assez inertes,
    laissant les contractions les envelopper, jouer avec eux,
    former une housse mouvante, pressante, autour d’eux, les serrant, les enveloppant

    personnellement je préfère sans aucun lubrifiant désormais
    mais avec c’est pas mal non plus, à toi de voir,
    j’aime bien le mouvement plus râpeux, plus brut, sans
    mais quand cela glisse comme sur une patinoire, c’est pas mal aussi

    c’est le yin qui finit par assurer l’homogénéité des différents types d’ondes,
    cela devient un et un seul flux aux coloris sans cesse changeant,
    du fait que tantôt, on y injecte plus de prostatique ou plus de génital
    ou alors aussi régulièrement, de l’anal, plus ou moins aussi

    il faudra du temps pour tout cela, bien sûr,
    ce sont quelques lignes conductrices, à toi de voir ce qui te convient,
    d’adapter, de personnaliser, d’ajouter, d’y prendre ce qui t’intéresse,
    cependant donc, ce sera un long cheminement
    car le féminin, pour pouvoir s’exprimer dans ta chair,
    montera en puissance lentement, sans doute très lentement même

    tu te heurteras aussi aux frontières de ton identité sexuelle d’homme,
    même si te sens femme au fond de toi-même, tu as pris l’habitudes de suivre certaines règles avec ce corps,
    tu y es habitué à ce corps d’homme, à le faire fonctionner en-dedans de certaines frontières,
    tout cela devra voler en éclats, au moins pendant les séances,
    cela se fait aussi très très progressivement,
    je peux en témoigner,
    il faut apprendre à écouter tout cela, à libérer les énergies en nous

    mais en tout cas, je suis prêt à t’aider comme je peux

    #39547
    bzobzo
    Participant

    je reviens encore sur l’utilisation des ondes génitales,
    c’est un apprentissage pour apprendre à bien les utiliser
    car en fait c’est tellement différent de la façon à laquelle on est habitué
    à se servir de nos organes génitaux durant le sexe
    ou même toutes les sortes de masturbation diverses et variées

    en mode yin, les ondes génitales alimentent celui-ci (les autres types d’ondes aussi d’ailleurs),
    c’est un plaisir en mode yin, alimenté par ces types d’ondes,
    personnellement en optimisant au fil des semaine ces mécanismes,
    c’est avant tout des pressions, changeant régulièrement mais avant tout des pressions des cuisses,
    moins des frottement de celles-ci,
    les mouvements, frottements, étant avant tout occasionnées par les contractions,
    celles-ci génèrent donc les ondes prostatiques, la sensation de pénétration aussi
    mais donc aussi les ondes génitales,
    ainsi un flux unique se crée avec de multiples strates de sensations,
    des coloris variant à l’infini
    et cela a aussi l’avantage que l’éjaculation est différée

    chez moi, à présent, c’est totalement contrôlé et différé sans cesse,
    elle m’intéresse moins malgré l’extraordinaire puissance et durée de l’orgasme
    qui accompagne l’éjaculation en mode yin
    que la hyper-sensibilisation de la prostate grâce à l’accumulation des énergies
    du fait que je n’éjacule plus depuis des semaines maintenant à nouveau,
    tout en bénéficiant durant chaque moment d’action, d’ondes génitales à volonté
    grâce à l’équilibrage entre les ondes génitales et ondes prostatiques
    et puis à l’optimisation des premières en les obtenant surtout par des pressions
    et moins par des frottements, des mouvements des cuisses
    (il y en a cependant mais plus épisodiquement et durant de cours intervalles)

    #39548
    bzobzo
    Participant

    aussi pour les mains, le travail des mains

    les caresses passionnées, tendres, vont bien avec les ondes génitales plutôt,
    alors que les bras avec les mains, statiques quelque part , sur le corps,
    vont mieux avec les ondes prostatiques,
    j’ai remarqué

    concrètement cela veut dire, que quand une contraction remonte,
    mes mains auront plutôt tendance à être immobile quelque part, les bras aussi,
    les ondes prostatiques qui sont surtout dans la verticalité, formant une sorte de réseau
    qu’on perçoit très bien quand la prostate est bien éveillée,
    en ayant les bras avec les mains, collés quelque part sur le corps,
    tendent à faire partir de ce réseau, favorisant donc la circulation des ondes prostatiques,
    modifiant celui-ci en changeant l’architecture de ce réseau

    pour les caresses, les mains se remettent en action,
    synchronisées avec quelques frottements des cuisses
    qui vont générer une quantité massive d’ondes génitales
    qui ont tendance à se disperser anarchiquement dans toutes les directions,
    ce sont de courts moments de transition tout à fait délicieux,
    après quelques secondes ainsi, les bras s’immobilisent à nouveau
    et les contractions reprennent

    cela ne doit pas être mécanique bien sûr, cela ne doit pas être organisé par la pensée,
    écouter, percevoir, essayer le plus possible de travailler à l’instinct
    il ne faut pas être rigide, trop vouloir synchroniser tout cela, on n’est pas des robots,
    cependant cela fonctionne mieux tel que j’ai décrit
    et tout naturellement on tend vers cela
    car le corps apprend tout seul à percevoir où est son maximum de plaisir,
    où est son maximum de richesse de sensations
    et donc il tendra tout seul à synchroniser de cette manière si tu lui montres bien la voie,
    si tu lui donnes l’occasion de faire ainsi

    #39549
    bzobzo
    Participant

    et puis laisse les cuisses écartées, sans contact avec les génitaux, plus ou moins longtemps
    quand tu te sentiras sûr de ta capacité à produire des ondes prostatiques avec les contractions,
    que c’est suffisant pour ne pas faire chuter le niveau d »excitation générale obtenu

    ainsi, sans ondes génitales ou quasi, rien qu’avec des ondes prostatiques,
    on a des moments superbes aussi, avec cette meute lancée vers le haut,
    plus aucune production momentanément de nos organes sexuels,
    j’aime alterner, j’alterne tout le temps en fait
    mais certains jours, je reste juste avec les cuisses serrées
    et avec un mix constant d’ondes génitales et prostatiques,
    auxquelles j’ajoute régulièrement avec le doigt ou les doigts,
    qui vont s’aventurer derrière, des ondes anales

    #39550
    AvatarBuzzi
    Participant

    Bonjour @bzo
    Tout d’abord Merci pour tes nombreux post ici et je pense que tout ce que tu décris m’aidera à avancer. Néanmoins je pense que je vais devoir ralentir car ma femme accouchera bientôt de notre second enfant et donc cela devient de plus en plus difficile de trouver des moments pour faire mes sessions et de plus bien que ma Femme m’a montré son soutien j’ai l’impression que ces toutes dernières semaines elle fasse route arrière. Elle me soutient toujours mais elle est moins compréhensive. Je ne peix lui en vouloir avec la grossesse c’est très difficile d’être sur la même longueur d’onde. Je suis sur mon cheminement avec un grand désir de pouvoir pratiquer et parler de ça mais je ne trouve pas forcément l’oreille attentive. Pas forcément évident en ce moment.

    Donc en écoutant et en adoptant tes conseils @bzo j’ai réussis à ressentir certaines choses très agréable mais j’ai l’impression de devoir me freiner vis a vis de ma femme. Comme déjà dit la première session après avoir relu ton fil de discussion m’a permis de ressentir des vagues de Plaisir intenses avec une érection très plaisante. J’ai senti mon sexe me tirer,tirer sans qu’il y ait éjaculation et ce fus agréable. En contactant j’ai même senti comme un liquide à l’intérieur qui s’écoule sans qu’il jaillisse à l’extérieur. Une bonne entrée en matière mais je ne pense pas pouvoir répéter cela assez souvent vu mon contexte personnel du moment.
    Néanmoins je vais avoir plein de moments de joie avec ma famille qui s’agrandit qui me feront peut-être réussir à patienter quelques temps pour mon cheminement.

    #39552
    bzobzo
    Participant

    je comprends,
    tu t’es dit dans un premier temps dans un élan un peu irréfléchi,
    je vais laisser ma vraie nature s’exprimer, sortir au grand jour,
    tenter de me trouver, de m’explorer, d’exprimer ce que je suis au fond de moi
    puis, la réalité a repris le dessus,
    un enfant qui arrive, c’est une grande responsabilité, une femme fragilisée, qui se pose des questions,
    peut-être tu n’as pas envie de te compliquer la vie actuellement,
    être entièrement disponible pour faire face à tout cela

    mais en tout cas, j’ai mis quelques textes ici
    qui résument un peu, pour l’instant, ma façon de pratiquer,
    en dessinent les grandes lignes,
    si des fois, dans un moment de curiosité audacieuse, exploratrice
    et de temps à consacrer à toi-même devant toi,
    tu aurais envie d’aller taquiner le fruit défendu…

    #39555
    bzobzo
    Participant

    et en plus, je prends conscience que ma façon de pratiquer,
    n’est peut-être pas à recommander à un débutant,
    en effet, pour avoir à la moindre contraction aneroless, des ondes prostatiques dans le bassin
    il faut déjà avoir sérieusement sa prostate en éveil

    #39596
    AvatarBuzzi
    Participant

    Bonjours à tous,petit récit d’une session qui n’en fut pas réellement une en anerosless.

    Avec ma femme nous allons au lit, elle n’étant pas d’humeur câlins,pas du tout même,elle me propose d’enfiler une tenue plus chaude car il fait assez froid en ce moment à la maison.
    Je me déshabille complètement, les bijoux de famille à l’air libre avant de retirer ma combinaison de ski Quechua du portant. Je commence à enfiler ma combi en y passant une jambe puis l’autre, la remontant jusqu’à ma taille. Je sens déjà cette matière envelopper mes jambes et cela me met déjà dans un état d’excitation. Sans attendre je passe mes bras à travers les manches, glisse la fermeture éclair jusqu’en haut du col en faisant attention de bien placer mon sexe évitant ainsi le pincement désagréable. Je boutonne le rabat et clips la ceinture. Mon corps est maintenant enveloppé par cette combinaison de ski. Je me sens bien dedans, je commence déjà à ressentir certaines Vagues de plaisir.
    Je m’allonge sur le lit au côté de ma femme qui lit son livre. Je profite de cet instant mais je dois m’efforcer de ne pas bouger pour ne pas la déranger.
    Je suis donc allongé Immobile profitant des sensations exquises offertes par mon corps et la sensation de la combinaison sur mon corps nu.
    Je ressens une boule de plaisir provenant de mon anus, mon sexe est en érection, je le sens contre le tissu de la combinaison. Sensation de délice pure, Chaleur interne où deux Sources de plaisir de mêlent. Les vagues péniennes se mêlent aux vagues prostatique, humm j’adore mais je ne dois pas trop bouger. Je me relax, je respire plus profondément mais le mouvement de mon ventre sur la combinaison me met dans un état d’excitation encore plus haut. Je gonfle mon ventre, je sens la combinaison, la ceinture de la combinaison me serrer, je sens la sensation agréable du tissus sur mon entrejambe et sur mon sexe. Je reste Immobile, par moment les vagues s’intensifie, je me sens léger, très léger même par moments. Je commence à décoller, a ne plus sentir la gravité. Je ne dois pas trop bouger, je retrouve rapidement mon poids et quitte cette sensation dapensateur.
    Mon sexe est toujours en érection, le Plaisir est toujours présent il ne me lâche plus, parfois plus intenses parfois moins. Je ressens quelques picotements, j’ai l’impression que ces ondes viennent de mon sexe donc je rebascule vers la prostate car je n’ai pas envie d’éjaculer. J’y arrive, mon sexe toujours dur mais il se ramollit et d’autres ondes reviennent. J’ai l’impression que je vais éjaculer, je sens comme un liquide dans mon sexe, dans mon bâton, celui-ci n’est pas tout raide un peu flasque. Sensation très agréable d’être presque sur le Point d’éjaculer alors mon ma bâton n’est pas tout dur. Je ne pense a rien, je regarde ma combinaison de ski, je profite des sensations que m’offre celle-ci. J’ai toujours cette boule dans l’anus, parfois cela part dans le bas du dos mais jamais plus haut.
    Je ne bouge pas, seule ma respiration me trahie et ma femme me regarde a plusieurs reprises avant de comprendre que je suis partie dans une session en aless. Cela là dérange, elle n’est pas du tout d’humeur donc je me décidé à enlever ma combinaison de ski non sans mal car ce désir me pousse à continuer mais je dois la retirer. J’y arrive au bout de quelques minutes.

    Fin de ma session, je n’ai pas ejacule, je n’ai pas eu d’orgasme ou des petits mais sessions très plaisante malgré le contexte on va dire. J’aime tellement enfiler des combinaisons de ski et ceux-ci ont des effets assez incroyables sur moi.

    Vivement la prochaine fois que je puisse revêtir une combinaison de ski Quechua 😄😄😄

    #39597
    bzobzo
    Participant

    le Decathlon dans ton voisinage, ils doivent te connaitre,
    « ah le passionné de ski, il a acheté tous les modèles de combinaison,
    il doit sillonner sans cesse les pentes, montant, descendant, montant, descendant »

    #39598
    AvatarBuzzi
    Participant

    Hahaha bzo non les Decathlon ne me connaissent pas tant que ça même si le gérant serait content de savoir que ses produits plaisent 😂😂
    Il est vrai ensuite que j’aime bien descendre les pistes tout en étant nu sous la combinaison mais ça personne ne le sait et surtout que je suis plutôt concentre sur la descente qu’autre chose car sinon ça peut faire mal… Hahaha

    #40011
    AvatarBuzzi
    Participant

    Bonjour à tous, après un moment d’absence je reviens ici vous réciter mes dernières aventures prostatiques.

    Depuis j’ai pu faire 3 sessions et je dois dire que j’ai fait une percée, une agréable, très agréable percée.
    J’ai du m’abstenir un certain temps pour l’une des meilleures raisons, la naissance de mon second enfant. Les sessions se font donc rare maintenant mais j’ai pu profiter de quelques momebts seul à la maison pour faire quelques sessions. La première session s’est fait en aless avec l’une de mes combinaisons de ski que j’affectionne tant. J’ai clairement eu des Sensations au niveau de ma prostate et malheureusement cela s’est terminé par un orgasme éjaculatoire, très très agréable et puissant néanmoins.

    Le second avec mon aneros et sans vêtement fétiche. Des sensations hyper agréable mais je ne m’en souviens pas plus que ça malheureusement.

    J’ai pu faire une autre session hier et celle là je m’en rappelle très bien. Le niveau des sensations a fortement augmenté et j’ai même le droit maintenant aux contractions involontaires, c’est magique. Cependant ces contractions ne sont pas forcément synonymes de grands grands Plaisir. J’ai du attendre un petit moment avant sue quelque chose ne se produise car j’ai senti quelque chose gonfler a l’intérieur de moi tout en étant pris de contractions involontaires. Ce fut très très plaisant au point de sentir l’orgasme arrivé. J’ai d’abord eu un écoulement de precum et même pas 5 secondes après j’ai eu un orgasme éjaculatoire…
    Cette session fut donc super plaisante et beaucoup d’avancer pour moi dont les contractions involontaires et un plaisir bien plus haut.

    Seul bémol cet orgasme éjaculatoire, je me suis laissée faire et envahir par cet orgasme sans savoir que j’allais éjaculer. C’est le seul petit regret que je peux avoir de ces sessions car maintenant le niveau de plaisir a atteint un nouveau pic.

    #40433
    AvatarBuzzi
    Participant

    Bonjour à tous, cela fait un bon moment depuis que j’ai publié sur ce site car le peu de temps que j’avais, je dois l’avouer, je l’ai passé à faire de la pratique plutôt qu’à écrire.

    Depuis la dernière fois que j’ai écris ici, il s’est passé pas mal de choses.
    Une fois n’est pas coutume, commençons par le plus récent, cette expérience qui est encore assez fraiche dans ma tête qui me permet de me souvenir des détails. Hier soir, session en solo avec mon aneros hélix. Je viens de finir d’installer des crochets pour pouvoir me suspendre et je ne résiste pas à l’envie d’essayer ces anneaux en me suspendant avec mon harnais de parachute. Afin de rendre l’expérience plus excitante, je décide au préalable d’introduire l’aneros dans mon anus ainsi que d’enfiler une de mes combinaisons de ski. Aneros = check, combinaison de ski = check, parachute bien attaché = check ^^
    Je reste suspendue plusieurs minutes et les sensations de plaisir arrivent assez rapidement mais ces derniers restent timides et ne se développe pas plus que ça. Je descends, je retire mon parachute et je m’allonge sur le canapé avec ma combinaison de ski. Quelques respirations plus tard, le plaisir monte plus haut, plus fort, je ressens des vagues de plaisir m’envahir. Etrange ces vagues de plaisir car j’ai l’impression de pouvoir les contrôler en quelque sorte : les faire venir ou les retarder. Ces vagues envahissent mon corps et celles-ci ont l’effet de contracter tout mon corps… ce qui a pour conséquence de diminuer le plaisir que je ressent.
    Etant de plus en plus excité, je dé-zip lentement, sensuellement ma combinaison que je porte à même la peau, pour pouvoir accéder à mes tétons et je commence à les caresser. Effet immédiat sur ma prostate. Le plaisir monte d’un cran, je sens également ma combinaison serrer mon entre-jambe, mon corps tout entier devient plus sensible. J’essaie de me laisser aller sans contracter et parfois en luttant contre les contractions de mon corps. Les vagues de plaisir s’enchainent, plus ou moins fortes et à certains moment j’ai pu sentir ces fourmillements de plaisirs, j’ai senti être sur le bord de l’orgasme avec l’impression de pouvoir le toucher sans réussir à trébucher et me laisser tomber dedans.
    Après plus d’1h30 je sens un moment de frustration et ma main s’est dirigé vers mon pénis pour le caresser, hummm plaisir… mais ce n’est pas ce que je veux, je dois arrêter mais c’est difficile. J’arrive à ne plus toucher à mon sexe mais mes mains veulent maintenant jouer avec ma combinaison. Je caresse mon scrotum, je tire sur ma combinaison pour la sentir me serrer à l’entre-jambe, je sens le plaisir mais un plaisir pénien et si je n’arrête pas très vite je vais basculer et atteindre le point de non retour. Je décide de me lever et de mettre fin à ma session avant qu’il ne soit trop tard. Je souhaite pouvoir rester excité pour les prochaines sessions.

    Direction la salle de bain pour retiré l’aneros et me retirer de cette combinaison de ski et hop au dodo. Je décide de dormir nue car simplement j’avais envie.

    ET là, pendant mon sommeil, je pense que j’ai flirter, gouter très brièvement au super-O tout en étant endormi…. quelque chose de très très puissant.
    Durant cette nuit, j’ai fait un rêve érotique et c’est très étrange. J’ai rêver d’une session érotique avec ma femme et bien que je dormais, j’ai ressenti très distinctement les choses qu’elle me faisait dans mon rêve. J’ai pu ressentir chaque caresse avec un effet très très plaisant et ce plaisir est monté, monté, j’ai senti ma prostate gonflé, se picotement intense de plaisir provenant de ma prostate. L’orgasme est là, je sens quelque chose comme un orgasme et à ce moment je bascule dans quelque chose d’encore plus fort que l’orgasme où j’ai l’impression de perdre pied, d’abandonner la réalité et de vivre le plaisir à l’intérieur de mon corps. Cet instant fut très très bref. Après cela, le plaisir est retombé au calme plat et je me suis réveillé et fin de mon aventure érotique du soir et de la nuit.

    Encore ce matin, à l’heure où j’écris ces lignes, le souvenir de cette session m’excite et je ressent quelques picotements au niveau de ma prostate. Il suffirait peut-être de caresser mes tétons pour relancer la machine… mais je ne peux pas.

    Sans vouloir, je pense avoir découvert les prémices du super-O et si c’est bien ça, c’est quelque chose d’extrêmement puissant, bien plus, bien supérieur aux orgasmes péniens. Mon cheminement est encore loin d’être terminé et je termine la session d’hier soir avec plein d’espoir tout en sachant qu’il faut que je me focalise sur le présent sans espoir de retrouver un jour ce que j’ai connu cette nuit car si je suis en attente, je vais l’attendre longtemps. Celui-ci est venu sans attente et il reviendra de la même manière,de manière furtive pour me surprendre. J’espère que cette fois-ci je serais prêt à l’accueillir pour qu’il reste longtemps^^.

    Bon cheminement à tous et je vous conterai mes aventures d’avant cette session un peu plus tard.

    Buzzi

    #40435
    AndranerosAndraneros
    Modérateur/modératrice

    Bon retour sur le forum après 2 mois @Buzzi !

    le peu de temps que j’avais, je dois l’avouer, je l’ai passé à faire de la pratique plutôt qu’à écrire.

    En lisant tes messages sur notre serveur Discord et ce dernier sur notre forum je pense que tu as parfaitement su optimiser le temps dont tu disposais pour développer ton potentiel orgasmique. J’attends avec gourmandise tes prochains messages…

    Et là, pendant mon sommeil, je pense que j’ai flirté, goûté très brièvement au super-O tout en étant endormi…. quelque chose de très très puissant.

    L’expérience que tu décris se rapproche beaucoup de ce que j’ai vécu. C’est dans des conditions semblables que se sont manifestés mes progrès décisifs. Dans cet état :
    • tu es parfaitement détendu sans la moindre tension musculaire,
    • ton esprit est vide et libre de recevoir avec la plus grande acuité le moindre signal neuromusculaire de ta prostate,
    • ton inconscient est chargé de toute l’énergie sexuelle que ta pratique du massage prostatique te permet de d’accroître semaine après semaine.
    En un mot en ce moment magique tu as à ta disposition tous les savoir-être nécessaires aux explosions orgasmiques de ta prostate. C’est une juste récompense que tu reçois pour ton application.

    Ce n’est que le commencement ; bon cheminement @Buzzi.

    #40533
    AvatarBuzzi
    Participant

    Bonjour a tous, je me permets de prendre un peu de temps pour écrire la suite de mes aventures et pourquoi pas faire un point : où j’en suis, d’où je viens, ce qu’il a fallu faire pour arriver ici et me découvrir moi même.

    Alors le présent est désormais plaisant, jouissif, délicieux… Je pourrais utiliser tout un tas d’adjectifs pour qualifier ces moments d’extases. Et bien oui, mes sessions rimes désormais avec un profond plaisir, peut être plus plaisant sans l’utilisation de mon aneros qu’avec ce qui peut être assez étrange.
    J’ai encore du mal à bien ressentir laneros frotter contre ma prostate, c’est en cours d’acquisition on va dire où chaque session me permet de prendre conscience d’une partie de moi que je ne connaissais pas.

    Il aura donc fallu faire connaissance et apprendre l’un de l’autre et surtout parler le même langage.

    Les débuts furent difficile, elle et moi ne parlions pas la même langue et mon cerveau n’arrivait pas à décoder les signaux envoyés par ma prostate. Peu à peu nous arrivions à nous comprendre mais cela a pris beaucoup de temps. Il faut s’imaginer un long dialogue où je ne captais que 5% de ce récit. Avec le temps, la partie compréhensible par mon cerveau s’est développée et la période de plaisir grandi peu a peu.
    Néanmoins, la frustration de ne pas se comprendre fût elle aussi du voyage et il aura donc fallu faire vivre cette cohabitation non voulu car la frustration naît de l’envie d’avoir n’avait qu’une seule conséquence: ralentir la progression.

    Ce voyage intérieur, ce cheminement aura duré deux ans chez moi avant de connaître les premiers effets très plaisant. Ce fil de discussion en atteste et il y ait décris les nombreux points de blocages engendré par cette frustration.

    Fort heureusement, j’ai pu reçevoir de nombreux et précieux conseils de la part de cette communauté qui m’auront permis de franchir ces obstacles et d’aller de l’avant (petite parenthèse pour dire un grand merci à vous tous qui m’avaient aiguillé dans mon cheminement et allumé les lumières qu’il fallait).

    Pour revenir au présent, deux sessions hier et aujourd’hui. Hier en aless et mon aneros Helix par aujourd’hui en aless avec seulement une vingtaine de minutes de libre aujourd’hui.
    Je me permets de vous décrire ces sessions qui se ressemblent à vrai dire.
    Vous connaissez mes fétichismes et en ce moment je suis dans une période combinaison de ski 🎿. J’ai profité d’une matinée seul à la maison. Direction ma chambre, je me suis déshabiller avant d’enfiler à même la peau ma combinaison de ski bleue. A peine enfiler, je sens les effets du tissu contre ma peau et l’extase de sentir cette tenue de ski serrer mon entre jambe.
    Je me suis allongé sur mon lit et tenté de commencer à faire des exercices de respiration. Au bout de quelques respirations le plaisir est bien là et je commence à faire quelques contractions de mes muscles pc et anus (j’y arrive maintenant et il m’aura également fallu beaucoup de temps pour réussir à identifier mes muscles de l’anus)
    Le plaisir monte et je ne résiste pas à l’envie de dezipper ma combinaison afin de pouvoir caresser mes tétons et là… Waouhhh, que c’est bon, ça chatouille de plaisir, ça monte, ça descend, quelques contractions involontaires… Hummm quel délice… Mais…. J’ai une appréhension quant à avoir un orgasme éjaculatoire ce qui m’est déjà arrivé.
    Bref le Plaisir augmente et redescend à tour de rôle tel des montagnes russes jusqu’à un moment et même à plusieurs reprises l’apparition d’orgasmes. Peut être des petits orgasmes mais pour la première fois j’ai pu en avoir plusieurs répétés 😁😁😁
    Je n’ai pas encore de perte de liquide séminal, je ne sais pas si c’est une étape qui marque véritablement un orgasme…
    En tout cas, difficile de comparer a l’orgasme pénien et même si pour le moment les orgasmes prostatiques sont moins fort que mes orgasmes pénien avec mon aneros (car mes orgasmes pénien qui suivent une session avec mon aneros sont très puissants au Point où je deviens muet, tordu de plaisir).

    Donc voilà où j’en suis aujourd’hui, pas encore le Big O et plus le temps passe et plus je fais de session et moins j’y pense car je me concentre sur le présent et ce que m’offre mon corps.

    Or, un petit problème quand même car je suis un peu beaucoup accros où j’y pense quasi tous les jours. Je dois apprendre à laisser passer quelques jours entre les sessions car cela a déjà eu des effets très bénéfiques sur mes progrès.
    De plus, j’apprécie de plus en plus d’enfiler mes combinaisons de ski.

    Voici pour mon récit d’aujourd’hui, d’autres suivront mais je ne peux dire quand.

    Bon cheminement à tous

    Buzzi

    #40537
    bzobzo
    Participant

    eh bien voilà, tu vois quand tu veux,
    tout est bien qui finit bien

    plus sérieusement l’accouchement fut dur mais là tu sembles splendidement lancé,
    cela fait vraiment plaisir,
    vivre ces grands moments d’intimité et d’incandescence, avec soi-même,
    c’est quelque chose de tellement gratifiant, tellement épanouissant,
    tout ce monde qui nous entoure, parait déjà plus abordable, plus affrontable,
    quand on s’y promène avec un pareil ardent secret en soi
    qui nous apporte de la force, qui nous permet de boire à la source même en nous

    on se sent plus serein quelque part, la sexualité n’est plus ce quelque chose de rare, d’occasionnel
    mais une flamme en nous, qui brûle pour nous, qui grandit à volonté en nous,
    qui nous fait goûter aux choses les plus essentielles en nous

    #40557
    AvatarBuzzi
    Participant

    @modeyin bonjour et bonjour à tous. Je suis content pour toi @modeyin . Comme tu le dis si bien @Andraneros , laisse lui le temps d’apprendre tout cela et surtout de comprendre.

    Je me permets d’ajouter mon témoignage de notre session câlin d’hier soir avec ma femme. Nous avons fait des câlins et je n’ai pas eu recours à laneros.
    Comme à mon habitude j’aime bien enfiler ma combinaison de ski et ma femme fut d’accord avec ça hier soir. Bref après avoir couché notre fille nous nous sommes dirigés vers la chambre pour des moments câlins.
    Après avoir utilisé le womaniser duo et lui avoir procuré deux orgasmes, elle s’est occupé de moi après que je lui ai demandé de faire des bisous sur mes tétons. Ces derniers sont de plus en plus connecté à ma prostate et mon plaisir est monté de plus en plus haut et…… J’AI EU PLUSIEURS ORGASMES !!! ce fut tellement bon. M’entendent prendre du plaisir ainsi j’ai bien vu que elle aussi voulait avoir du plaisir et malheureusement cela passe par l’utilisation de mon sexe d’homme…
    A ce moment j’étais tellement dans le plaisir et le plaisir de lui faire plaisir que je lui ai demandé de venir sur moi afin que mon sexe lui caresse son minou. Sauf que voilà, moi de mon côté j’ai pris un pied énorme car mon Plaisir devint plus intense et j’ai pu avoir quelques orgasmes dans cette position.
    Néanmoins la chose étonnante pour moi c’est que mon sexe devint flasque malgré mes orgasmes. Malgré cela je ressentais un plaisir très grand et profond qui ne s’arrêtait pas.
    A ce moment j’ai vu sur le visage de ma femme un genre de déception car moi je prenais du plaisir mais pas elle.
    La voyant ainsi cela m’a un peu bloqué et donc la session s’est terminé…
    Durant nos câlins j’ai senti mon corps devenir ultra sensible et je n’ai jamais autant aimé sentir le corps de ma femme contre le mien ce fut un vrai délice.

    Cependant je trouve assez étrange les réactions de ma femme car quand elle prend du plaisir j’en prend également et je lui montre que j’adore ça mais de son côté malgré qu’elle me dise qu’elle aime me voir prendre du plaisir, sa réaction corporelle indique le contraire.

    Cela fait quelques temps, plusieurs mois qu’elle est courant de ce chemin que j’ai pris et bon il faut dire que c’est bien la première fois que malgré les stimulations peniennes, elle m’a masturbe a quelques reprises, mon sexe s’est ramolli mon cerveau préfèrant les signaux bien plus intense envoyé par ma prostate (ici une marque claire que j’ai réussi le processus de rewiring 😁😁)

    Donc très content de ce côté mais encore cette impression que ma femme freine mon plaisir et il semble qu’elle soit encore trop attaché à mon sexe pour son Plaisir et cela m’attriste car j’ai l’impression que chacune de nos sessions câlins doit se terminer ainsi avec mon sexe qui jouit en elle ou a l’extérieur.
    Je lui ai parlé à quelques reprises, pas très souvent du plaisir tantrique mais pour le moment elle ne souhaite pas et elle trouve que je lui met la pression…

    En résumé mes capacités prostatiques se sont bien développées et j’arrive à avoir de très bons moments de plaisir et même enchaîner quelques orgasmes (d’en avoir plusieurs avec ma femme hier pour moi fut extrêmement plaisant), de l’autre côté les réactions de ma femme me laisse perplexe.

    Merci a tous et bon cheminement

    Buzzi

    #40565
    AndranerosAndraneros
    Modérateur/modératrice

    Provisoire

20 sujets de 101 à 120 (sur un total de 129)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.