11 sujets de 121 à 131 (sur un total de 131)
  • Auteur
    Articles
  • #40616
    Andraneros
    Modérateur/modératrice

    Bonjour @Buzzi,
    Je reviens sur deux autres éléments de ton dernier message qui bien que très différents se rejoignent dans ton expérience, comme ce fut le cas dans la mienne et dans bien d’autres :

    A. L’absence d’érection

    Néanmoins la chose étonnante pour moi c’est que mon sexe devint flasque malgré mes orgasmes. Malgré cela je ressentais un plaisir très grand et profond qui ne s’arrêtait pas.

    Je te conseille de lire ou de relire les premiers messages d’ @aneveil
    Sa présentation

    Étant alors devenu beaucoup moins centré sur mon pénis (et finalement l’éjaculation), notre relation de couple a alors commencée à devenir beaucoup plus tendre, fusionnelle et intense.

    Son 1er sujet

    Dès mes premières stimulations prostatiques j’ai remarqué qu’il m’était impossible de conserver une érection à partir du moment ou la prostate était stimulée.
    Comme je l’expliquais dans ma présentation, ma compagne a été très curieuse et excitée à l’idée d’explorer en moi cette zone érogène inconnue et elle a aussi eu beaucoup de plaisir avoir un rôle bien plus actif lors de nos jeux sexuels. La première fois qu’elle m’a massée la prostate avec un doigt (j’en rêvais depuis longtemps) je n’ai pas eu d’orgasme même si j’ai beaucoup hurlé de plaisir. Le lendemain très excitée par cette nouvelle découverte elle renouvela en moi son exploration et après l’avoir guidée, au bout de 15 minutes elle se mit à me masser avec beaucoup plus d’aisance et de dextérité me faisant hurler encore davantage que la veille et m’offrant 10 minutes plus tard le premier orgasme prostatique de ma vie (je me souviendrais à jamais) Lors de ce massage je n’ai eu aucune érection ni aucune éjaculation, nous étions alors très excités et décidés à poursuivre nos jeux sexuels mais je n’avais plus d’érection, malgré de nombreuses stimulations de mon pénis aucune érection significative ou durable n’était possible, nous avons donc continué de faire l’amour en laissant de côté mon sexe en panne…

    Je laisse à @aneveil le soin de résumer comment a évolué cette situation :

    une très belle expérience avec cette fois-ci mon Anéros et ma femme réunis pour la première fois…

    B. Le plaisir de ta femme
    Je reprends le point déjà abordé de façon générale dans mon précédent message en me concentrant sur le spectacle de ton nouveau plaisir pour ta femme :

    A ce moment j’ai vu sur le visage de ma femme un genre de déception car moi je prenais du plaisir mais pas elle.

    Tu es bien dans la situation du déséquilibre dans le couple, que je mentionne régulièrement. Avant, (dans la mesure où vous n’aviez pas l’habitude de vous masturber l’un à côté de l’autre) ta seule source orgasmique était la stimulation de ton pénis par les mains de ta femme, par sa bouche et par son vagin. Avant en te caressant elle te voyait jouir bien sûr mais était en même temps la maîtresse de ton orgasme. C’était elle qui le faisait monter à son rythme, c’était elle qui le déclenchait, elle voyait de ses yeux les effets de son action avec tes spasmes orgasmiques et tes jets de sperme ou elle le sentait s’écouler dans son vagin.

    Tout cela lui échappe désormais d’autant plus que tu es devenu capable de multiplier ces orgasmes qu’elle ne déclenche plus et qu’elle ne voit plus, d’autant plus qu’elle perçoit que tes nouveaux orgasmes deviennent meilleurs que ceux qu’elle te donnait. Il est normal qu’elle en ressente une forme de déception et de frustration. Tu as donc besoin de lui accorder une très grande attention. En particulier tu dois t’attacher à l’aider à vivre son plaisir de telle sorte qu’elle puisse en tirer beaucoup plus de satisfaction. C’est l’amélioration de sa satisfaction sexuelle qui réduira puis effacera le déséquilibre dont je parle.

    Tous les moyens sont bons. Tendresse infinie, longues discussions apaisées, lectures sur le tantra, expériences en mode jeux sans conséquences avec de bons jouets d’adultes, expériences en mode jeux sans conséquences avec des pratiques nouvelles, pratique de techniques pour se reconnecter à son corps (méditation, hypnose, yoga ou équivalent, pilates… ). N’oublie pas la lecture du site, de notre forum et du Discord « La Sexosphère ».

    Ce sujet est très important. A toi de trouver avec elle les voies qui lui permettront d’avancer dans le développement de son potentiel orgasmique. Nous ne pouvons que te proposer des pistes à explorer, c’est ta femme qui choisira, je l’espère, celles qui lui conviendront.

    Bon cheminement pour ton couple.

    #40684
    Buzzi
    Participant

    Bonjour à tous et bonjour @Andraneros.
    Merci infiniment pour ce très bon message de conseils qui va non seulement m’aider et également nous aider dans cette aventure. Je vais tâcher de discuter avec elle et voir vraiment ce qu’elle souhaite et ce que je peux faire avec elle. J’essaie de discuter avec elle mais le sujet reste un peu sensible et elle me dit qu’elle a encore besoin de temps pour se faire à ces nouvelles sources de plaisir dont elle n’est plus directement actrice enfin bien évidemment elle l’est toujours mais c’est plus dans le psychisme maintenant.
    Enfin bref, il y a quelque jours, nous avons pu profiter de l’absence des enfants et d’une bonne douche tous les deux pour faire des câlins. Maintenant elle passe beaucoup moins de temps à me caresser mon sexe enfin elle n’y va pas directement donc il y a déjà un avancement sur ce côté. Malheureusement pour moi on va dire ces caresses n’ont pas eu autant d’effet que j’espérais (on sortait d’une session de nage en lac donc j’avais encore les pieds froids ). De mon côté j’ai pris un grand Plaisir a la caresser et lui donner plusieurs orgasmes, clitoridien et vaginal. J’ai adoré la voir prendre du plaisir. Or je ne voulais pas avoir un orgasme pénien et elle m’a demandé si elle pouvait caresser mon sexe. Je lui ai répondu favorablement en lui spécifiant que je ne voulais pas éjaculer.
    La voyant prendre du plaisir à mes caresses et voulant lui donner encore plus j’ai finis avec une pénétration et cela lui a donner énormément de plaisir. Cependant, outre le fait que cela m’a donné m’a plus, cette session de câlins à deux m’a laissé un sentiment de jalousie. J’ai en moi cette envie de devenir une femme pour plusieurs raisons et je jalouse cette faculté à avoir des orgasmes si puissant que l’on ne sent plus ces jambes. Je rêve également d’être cette femme qui se fait porter, les pieds ne touchant plus le sol et enlacer ma moitié et être pénétrer par cette dernière, bref je rêvais d’être à la place de ma compagne.

    Bien qu’il y ait des évolutions sur mon cheminement je pense avoir un blocage sans doute avec cette envie et jalousie que j’ai de connaître des orgasmes aussi puissant que ceux des femmes.

    Au moment où j’écris ces lignes, je suis allongé sur mon lit avec ma combinaison de ski que je porte à même la peau. Je n’ai pas pris mon aneros et j’ai des sensations plaisantes, presque jouissif à certains moments mais cela ne grimpe pas plus haut.

    Bon cheminement à tous

    Buzzi

    #40871
    Buzzi
    Participant

    Bonjour à tous, un petit retour ici depuis mon dernier post datant d’environ 2 semaines.
    Le réveil (ou apparition) de l’énergie sexuelle.

    Mon cheminement ne s’arrête pas, plus de deux ans que je suis sur ce route et j’ai le plaisir de contempler des paysages variés et qui deviennent de plus en plus riche. je pense avoir bien développé mes capacités orgasmiques en aneros-less. Le plaisir que je ressens lors de chaque séance s’intensifie. Pendant une séance je serai sur une montagne et lors de la session suivante je suis transporté sur une montagne plus haute que la précèdente. Mon être se souvient encore trop bien des orgasmes éjaculatoire et parfois il me le rappelle. J’ai beau d’essayer d’oublier mon penis mais quand le plaisir est associé à une érection (parfois très dure) difficile de ne pas penser à lui. Dans ces moments de plaisir exquis où le réveil de mon pénis pourrait faire craindre une fin à ces moments délicieux, je me concentre sur ma respiration et je repars vers des respirations profondes. J’arrive maintenant à contrôler et à rediriger mon plaisir vers la prostate…
    Or, alors que je venais de terminer une session en aneros-less qui me laissa rempli d’énergie, je me suis glissé dans le lit pour retrouver les bras de Morphé… Or, même pas 30min plus tard, et pendant mon sommeil et plus précisément dans mon rêve, j’ai eu un puissant orgasme éjaculatoire. Pendant ma session en aneros-less qui précéda cet évènement, j’avais enfilé ma veste (type justaucorps) de plongée. J’adore la sensation que j’ai en la portant d’avoir quelque chose qui me serre et qui me tire au niveau de l’entre-jambe. Je vous parle de ceci car dans mon rêve je fus très conscient des sensations et je me souviens encore aujourd’hui qu’avant et qu’après mon orgasme, je sentais mon entre-jambe me tirer alors qu’à ce moment je dormais nu. Un moment très plaisant mais seul bémol… j’ai éjaculé et cette fois-ci cela venait de mon subconscient. Mon cerveau est encore trop habitué aux orgasmes éjaculatoire…
    En tout cas je tiens à préciser que ce n’est pas la première fois que je connais un orgasme durant mon sommeil. Cela m’est arrivé à quelque reprise. Cela m’arrive uniquement quand je m’endort et que je suis très excité.

    Nouveau jour, nouvelle session (toujours en aless) et … du nouveau.
    Je suis allongé sur la canapé, seul. Ma femme est partie se coucher et m’a laissé faire ma petite session en solo. Cela ne la dérange et pas et maintenant elle en arrive à rigoler et même à me demander comment cela s’est passé le lendemain matin 🙂
    Cette fois-ci, j’ai enfilé un de mes justaucorps avec ma doudoune camaieu par dessus. Je m’allonge, je respire, j’essaie de me détendre au maximum et quelques minutes plus tard les sensations de plaisirs arrivent. Je sens toujours cette grosse boule de plaisir à l’entre-jambe, mon sexe entre en érection. J’ai du plaisir venant de mon sexe et également de ma prostate avec cette boule toujours présente. Sensation de chatouillis très plaisant dans le bas ventre. Je sens que cela commence à monter en bas du dos mais cela n’ira pas plus loin. Aucune importance, le moment est très plaisant. ça continue comme ça pendant une heure, alternant des phases de plaisir intense et d’accalmie. Après une heure, je décide d’aller me coucher en gardant mon justaucorps sur moi. Cette fois, le souvenir de mon rêve est plus flou mais je me souviens avoir pris du plaisir pendant mon sommeil et à plusieurs reprises. Je pense avoir eu plusieurs orgasmes durant cette nuit… et cette fois-ci sans éjaculation. A mon réveil, je glissa ma main sous mon justaucorps pour toucher mon sexe et à côté afin d’être certain de na pas avoir éjaculé et… rien. Est-ce mes premiers gros dry orgasme… je ne sais pas mais en tout cas ce fut délicieux et tellement délicieux que j’en deviendrai presque addict.

    Voilà pour la suite de mon cheminement qui prend enfin le chemin des contrées riches de plaisir.
    Par ailleurs, j’ai pu remarquer que même si je n’ai que dix minutes, il me suffit de m’allonger et de revêtir une des mes tenues fétiches pour que le plaisir vienne à vitesse grand V. Il m’arrive ainsi de connaitre de très bon pics de plaisir en à peine 10min :).

    Bon cheminement à tous

    Buzzi

    #40872
    Andraneros
    Modérateur/modératrice

    Bonsoir @Buzzi.
    Ton message en annonce de nombreux autres qui, à mon avis, vont mettre de plus en plus en évidence 2 évolutions importantes de ta sexualité :
    1) Le regard bienveillant de ta femme

    Cela ne la dérange et pas et maintenant elle en arrive à rigoler et même à me demander comment cela s’est passé le lendemain matin

    Si je comprends bien, non seulement elle accepte la transformation de ta sexualité, mais surtout elle l’intègre dans sa vie quotidienne. Dit autrement ton développement orgasmique en cours fait désormais partie de la normalité de son couple. Il semble que tu aies su parfaitement mettre en valeur que ton évolution ne pouvait que renforcer la qualité de vos relations. De son côté elle a su généreusement continuer à t’aimer bien que tu devienne peu à peu un amant très différent de celui qu’elle a rencontré ,en comprenant peut-être que tu restais plus que jamais l’homme de sa vie.

    Ses interrogations matinales sur le déroulement de tes sessions est particulièrement intéressant. Sans sollicitation de ta part elles sont la marque de son intérêt, peut-être même de sa curiosité, pour suivre ce que tu découvres et savoir comment tu le vis. D’autre part c’est une manière discrète de manifester une forme de présence à tes côtés pour des moments que tu passes en solitaire dans cette phase de découverte. Il me semble important que tu répondes avec autant de précision que possible même si en la matière la tâche est difficile tant certaines sensations sont difficiles à décrire.
    2) La transformation de la nature de tes orgasmes

    Le réveil (ou apparition) de l’énergie sexuelle.

    Je pense que le titre que tu donnes à ce message correspond parfaitement à l’évolution de ton expérience orgasmique. Si tu fais l’effort de faire vivre cette notion à l’occasion de tes sessions, les longues comme les courtes, celles que tu fais en solo et encore plus celles que tu fais avec ta femme, tu seras vraisemblablement surpris de la modification de la manière dont tu perçois ton plaisir.

    En pratiquant avec soin et patience tu constateras que ce qui est dans un premier temps un concept, que tu cherches à retrouver dans ton expérience, deviendra peu à peu une réalité que tu vivras dans ton corps. Tu passeras de la sensation du noyau de plaisir qui irradie de façon statique à celle de la circulation de ton plaisir / énergie dans le corps. Et plus tard, peut-être, au contrôle de cette circulation…

    Bon cheminement @Buzzi.

    #41119
    Buzzi
    Participant

    Bonjour à tous, après plusieurs semaines, je reviens posté ici quelques évolution me concernant et WAOUHHHHHHH 🙂
    Tout d’abord, je continue de lire et de suivre les discussion sur les plaisirs prostatiques via Discord et ce forum de temps à autre. Je dois dire que cela m’aide de lire les récits des uns et des autres. Cela me permet de me remettre en question et de me poser les bonnes questions.

    Concernant mon petit bout de cheminement, il y a de l’évolution. Cela fait plusieurs sessions que j’essaie de focaliser mon attention sur le ressenti de ma prostate de le fait de ressentir cette petite boule de plaisir. Il m’aura fallu du temps et il y a deux ou trois sessions j’ai pu commencer à sentir cette petite chose gonflé. Cependant, j’ai toujours une érection qui suit et qui focalise mon attention sur mon ressenti pénien. Très plaisant je dois dire ce moment où mon sexe entre en érection. Ce moment où je sens le plaisir prostatique engendré un plaisir pénien. A ce moment, je sens mon sexe me tirer. Il est raide, tellement parfois que j’ai l’impression que je vais avoir une crampe pénienne (hahaha). Malgré que ceci soit très plaisant, mon cerveau repasse en mode plaisir pénien et par la suite mon plaisir diminue et je dirais une augmentation de la frustration car je suis en attente de quelque chose qui n’arrive pas. J’ai de plus, souvent cette envie de me toucher le sexe à la suite de cela.
    Je devais donc réussir à franchir ce cap et continuer de me focaliser sur le plaisir prostatique avec toujours cette méthode de vivre chaque session comme un entrainement.

    ET HIER SOIR, DES MINUTES ET DES MINUTES DE PLAISIR 🙂
    Pourtant durant cette soirée, rien de particulier. Avec ma femme nous avons regardé un petit moment la télé avant de se décider d’aller se coucher tôt pour une fois. Avant le coucher je sentais quelques petites vagues de plaisirs. Après avoir fait un petit massage à ma femme, on s’allonge. Je me détends pendant qu’elle lie un livre. Avec sa main elle me fait des petites caresses sur le ventre et le torse. Je me concentre sur ce ressenti du contact de ces mains sur ma peau pour me détendre et cela fonctionne. Le plaisir arrive, il devient de plus en plus important. Je ressens également cette boule qui enfle et peu de temps après mon sexe qui entre en érection. Le plaisir s’accroit et cette fois il y a quelque chose qui a changé car le plaisir n’est pas tout à fait le même. Quelque chose de plus interne, de plus subtile et je commence à vivre mes premières, en quelque sorte, vraie vagues de plaisirs. Devenant parfois intense. J’ai vraiment ressenti des vagues me donnant parfois un plaisir assez puissant. Toute la difficulté ici était de na pas bouger pour ne pas réveiller ma femme (qui s’est endormi entre temps). Donc exit les gémissements et les tremblements. Néanmoins, cette situation m’aura peut être aidé à me détendre totalement en oubliant le reste de mon corps et focalisant mon esprit sur ma prostate et les ressentis. A quelques moments ce fut assez compliqué car certaines vagues furent plutôt INTENSE avec cette sensation de picotements de plaisir envahissant mon corps et de légèreté. J’ai eu un continuum de plaisir pendant au moins 30min avec un plaisir faisant des montagnes russes :). Pendant tout ce temps j’ai eu l’impression également d’avoir comme une goutte liquide de plaisir au niveau de la prostate.

    Donc voilà où j’en suis maintenant et ce matin encore, je ressens un certain plaisir qui ne s’éteint pas. Je commence à vivre ce que j’ai pu lire des autres prostatonautes. Cette idée de flamme éternel et quel délice. Je ne suis pas encore au stade du Super O mais je ne suis vraiment pas loin des mini O. Je suis impatient de pouvoir partager une session avec ma femme car à deux on ajoute un petit ingrédient qui décuple le plaisir (l’amour, l’émotion).

    Bon cheminement à tous et merci pour le partage et vos précieux conseils. Cela m’aura pris beaucoup beaucoup de temps mais j’y arrive et le plaisir s’offre enfin à moi et ceci est un délice 🙂

    #41127
    Andraneros
    Modérateur/modératrice

    Bonsoir @Buzzi,
    Tu nous dis :

    Cela fait plusieurs sessions que j’essaie de focaliser mon attention sur le ressenti de ma prostate de le fait de ressentir cette petite boule de plaisir. 

    La localisation d’un « centre de plaisir », ta petite boule de plaisir », fut une étape de mon développement orgasmique. Au début j’avais des vagues de plaisir qui se répandaient en moi mais elles n’avaient pas d’origine précise. Mon plaisir avait une origine brumeuse comme si je ne percevais que les effets de la source sans pouvoir localiser concrètement cette source. La perception d’une source ponctuelle de mon plaisir n’a pas instantanément amplifié le plaisir mais l’a rendu beaucoup plus concret, beaucoup plus présent dans ma conscience.

    ET HIER SOIR, DES MINUTES ET DES MINUTES DE PLAISIR

    Je comprends que ta session était sans combinaison. J’ai aussi l’impression que tu n’avais pas de masseur. Est-ce correct ? Si c’est le cas c’est un signe important de tes progrès.

    J’ai eu un continuum de plaisir pendant au moins 30min avec un plaisir faisant des montagnes russes :).

    Selon ce que je lis je suis conduit à penser que tu es devenu capable de vivre ce que j’appelle des transes orgasmiques, longs moments pendant lesquels ta jouissance s’exprime sans interruption avec des hauts et des bas sans descendre en dessous d’un seuil équivalent à ce que tu ressens quand tu touches le point de non retour. C’est une expérience qui me fait dire que je deviens mon orgasme.

    Pendant tout ce temps j’ai eu l’impression également d’avoir comme une goutte liquide de plaisir au niveau de la prostate.

    Je le décris comme toi en ajoutant un adjectif, « une goutte liquide brûlante de plaisir ».

    je ne suis vraiment pas loin des mini O.

    Je ne partage pas ton point de vue. Je pense plutôt que tu vis bien de vrais orgasmes prostatiques mais ton expérience est si différente de celle que tu vis avec tes orgasmes éjaculatoires que tu ne la reconnais pas encore comme orgasmique. Les orgasmes prostatiques produisent des sensation beaucoup plus variées, beaucoup plus riches que les orgasmes masculins « éjaculatoires.

    Bon cheminement @Buzzi.

    #41130
    Buzzi
    Participant

    Merci @andraneros pour cette réponse.
    Pour répondre à l’une des questions, cette session fut bien sans combinaison, maillot, justaucorps ou autre tenue fétiche. J’ai pu ainsi vivre ces moments sans artifices et sans masseur.
    Tu as sans doute pu lire mon dernier post sur discord. Hier soir ma femme m’a fait la cadeau et le plaisir de me caresser quelques instants tout en ayant revêtu un de mes maillots de bain une pièce. Même a travers le tissu, la sensation fut jouissive. Voir ses mains me caresser, passer sur mes tétons et la voir jouer avec le tissu, le tirant sur la culotte afin que ce dernier vienne tirer a l’entrejambe… Tout cela engendra des vagues de plaisirs plus ou moins fortes et parfois intense où je n’ai pu retenir certains gémissements. Ces moments n’ont pas duré longtemps mais ce fut extrêmement plaisant.
    Je suis déjà ultra impatient de pouvoir repartager des moments avec ma femme.

    Voilà où j’en suis au niveau de mon cheminement. Après les galères de début et avoir mis ma patience a l’épreuve, je me délecte de ces instants de plaisir.

    #41131
    Andraneros
    Modérateur/modératrice

    Tu as sans doute pu lire mon dernier post sur discord. 

    Bien sûr ! Il confirme ta progression et ce qui est très important l’appropriation de tes nouvelles capacités orgasmiques par ta femme. Elle semble avoir retrouvé SON mari, SON homme et être prête à bénéficier au mieux de tout ce que tu peux lui offrir.

    Après les galères de début et avoir mis ma patience a l’épreuve, je me délecte de ces instants de plaisir.

    Tu peux, tu les as mérités. Bon cheminement à vous deux.

    #41657
    Buzzi
    Participant

    Bonjour à tous, je prends quelques minutes pour continuer mon histoire qui évolue petit a petit.
    Lors de mes derniers posts je vous décrivais le

    #41658
    Buzzi
    Participant

    Dsl petit bug.
    Je vous décrivais les sessions plaisantes et annonciatrice de plaisir à venir.
    Ces dernières semaines, les sessions en solo s’avèrent plus plaisante que les sessions avec ma femme. Cela s’explique par le fait qu’en ce moment je suis un peu tendue quand nous faisons des câlins car ces moments sont assez rares et que j’ai encore du mal à appréhender ma femme sur certains côté. Bref je ne suis pas à 100% alors qu’en solo j’arrive à être proche des 100%.

    Au jour d’aujourd’hui, j’arrive maintenant à faire plus de sessions sans mes tenues fétiches et côté Plaisir cela devient de plus en plus intenses. Cela coïncide avec mon habilité à me détendre d’avantage. Plus j’avance et plus j’arrive à communiquer avec mon corps. Je pourrais même dire que je repousse de plus en plus les réactions de défenses de mon corps vis à vis de ce nouveau plaisir pouvant être très Intense.
    J’ai eu quelques moments en solo et en aless où le plaisir est monté haut et presque à ce plafond de verre qui si j’arrive à le briser je pourrais atteindre l’orgasme prostatique.
    Je remarque également que maintenant je n’attends rien de mes sessions et je me satisfait du plaisir que chaque session me donne et c’est plutôt cool

    Bon cheminement à tous

    Buzzi

    #41908
    Andraneros
    Modérateur/modératrice

    Bonjour @Buzzi,
    Tu décris en 2 points une situation qui marque un tournant majeur de ta transformation :

    1. Ces dernières semaines, les sessions en solo s’avèrent plus plaisante que les sessions avec ma femme.

    Ton 1er point illustre un des éléments récurrents du déséquilibre sexuel qui apparaît entre un homme qui vit quotidiennement les résultats de son développement orgasmique (même au début de son cheminement) et sa femme lorsqu’elle ne s’est pas encore engagée dans un cheminement de même nature. Cette situation t’impose de mettre en œuvre 2 qualités dont tu as fait la preuve depuis que tu témoignes sur notre forum, de la patience et de la tendresse. Il est indispensable que ta femme n’ait pas l’impression d’être celle qui resté sur la rive quand tu es bien installé dans une barque qui glisse de plus en plus vite vers le large.

    Après un moment de crainte très compréhensible ma femme a accepté l’idée que je ne l’abandonnais pas, puis a accepté l’idée de s’engager dans son propre développement orgasmique. Telle que je la connais, je sais que ce fut une profonde révolution pour elle qu’elle n’a pu engager que parce qu’elle a fait le pari d’avoir confiance en notre couple. Depuis elle vit une transformation de sa sexualité qui la conduit à vivre des expériences orgasmiques dont je ne rêvais même pas quand elle a commencé.

    Regarde dans les messages de @Mikyo et de Minnabelle69 ici et sur Discord comment Minnabelle accompagne son compagnon qui avait pris de l’avance sur elle quand il a réussi à vivre des orgasmes prostatiques.

    2. j’arrive maintenant à faire plus de sessions sans mes tenues fétiches et côté Plaisir cela devient de plus en plus intenses.

    (Je note au passage que tu as écris le mot plaisir avec une majuscule. Est-ce volontaire ou involontaire ? Dans le 2nd cas cette graphie est elle aussi une marque de ta transformation.)

    Ton 2nd point illustre combien la nouvelle voie de ton plaisir sexuel s’élargit de plus en plus passant du sentier difficile à la route départementale bien balisée avant de devenir peu à peu route nationale puis autoroute. Le débit « jouissance » de la nouvelle voie de ton plaisir est devenu plus important que ce qu’il est avec l’ancienne voie. Tu en es aujourd’hui suffisamment conscient pour faire l’économie des béquilles dont tu avais besoin pour faire monter ton excitation. La jouissance que tu vis te rend désormais capable d’être bien plus excité en pensant simplement à ta prostate que tu ne l’étais avant même avec tes tenues fétiches. La force de l’énergie sexuelle que tu fais naître pendant tes sessions libère ton corps de ses cloisonnements et de ses barrières.

    Je pourrais même dire que je repousse de plus en plus les réactions de défenses de mon corps vis à vis de ce nouveau plaisir pouvant être très Intense.

    Je me suis permis de citer ta phrase dans un message à @Kas.
    Ta conclusion me rend particulièrement heureux :

    Je remarque également que maintenant je n’attends rien de mes sessions et je me satisfait du plaisir que chaque session me donne et c’est plutôt cool

    C’est tout simplement magnifique. Bon cheminement @Buzzi.

11 sujets de 121 à 131 (sur un total de 131)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.