20 sujets de 21 à 40 (sur un total de 43)
  • Auteur
    Articles
  • #41381
    bzo
    Participant

    tu as vraiment un excellent état d’esprit et de très bonnes dispositions
    pour éveiller le yin en toi et vivre des moments inouïs avec ce corps vécu autrement

    certes c’est un peu brouillon et exubérant
    mais ce n’est en aucun cas, un reproche, juste une constatation
    et c’est très bien ainsi, moi-même, je t’ai recommandé de tout essayer,
    de prendre tous les culs de sac, d’effectuer toutes les erreurs,
    c’est ainsi qu’on apprend vraiment profondément et durablement,
    même si cela prend plus de temps

    le côté iconoclaste de bzo

    tu es trop modeste, tu as tout ce qu’il faut comme audace en toi
    et aucune hésitation à t’affranchir des frontières de ton identité sexuelle,
    tu est déjà bien plus loin que moi, après une si courte période de cheminement,
    il m’a fallu des années pour parvenir à vivre à 100% le yin dans ma chair,
    j’y suis, en fait, depuis pas longtemps, à pouvoir le vivre totalement,
    toi, tu brûles les étapes, tu y seras bien plus vite que moi

    des post de bzo qui me font à chaque fois des « guili guili » dans mes fesses

    ça te fait des guili guili parce que c’est voulu comme cela,
    j’essaie de mettre toute une épaisseur de sensualité et d’émotion dans mes phrases
    et que tu y es bien réceptif

    c’est une ode au Yin

    oui, voilà, tu me lis bien, une ode au yin, au corps, à la communion avec celui-ci,
    au sexe et à la vie, en général

    Un truc important que m’a écrit bzo et qui est incroyable, c’est se caresser sois même tout seul aussi. Le fait de découvrir son corps. J’ai fait cette experience ce matin

    se caresser, lentement, langoureusement, un peu partout
    mais particulièrement les seins, éveille splendidement le yin
    et aussi, plus techniquement, fait participer de plus en plus tout le corps,
    non plus seulement en tant que réceptacle amplifiant les ondes du bassin
    mais aussi en tant que générateur aussi,
    certes moins puissantes, plus genre feux de paille mais avec une grande richesse de nuances
    et qui colorent ineffablement les ondes montant du bassin, les décorant, je dirai,
    les ondes montantes, je dirai, c’est le sapin et les décorations dessus, ce sont celles générées par le corps

    mais pas seulement avec les caresses, aussi les ondulations diverses,
    même les plus simples mouvements en fait,
    au plus tu avanceras, au plus avec n’importe quel geste, n’importe quel mouvement,
    tu deviendras capable de générer des ondes,
    les postures aussi, tellement superbe,
    avec le yin, les positions du corps peuvent être tellement merveilleusement exploitées,
    cambrer les reins, se déhancher, certaines positions,
    il suffit parfois d’avoir comme un léger décalage par rapport à une de nos positions habituelles
    et déjà le yin nous emplit et commence à jouer avec notre corps doucement

    une remarque, cependant, comme je l’ai précisé plusieurs fois à @nousta,
    les caresses sont difficiles à équilibrer, je trouve, d’après mon expérience,
    elles ont tendance à prendre toute la place, alors que le bassin est tout de même la source principale,
    pour reprendre l’image de toute à l’heure,
    s’il n’y a plus de sapin ou un tout petit, inondé de décorations diverses, c’est pas terrible

    cela fait des mois que je cherche une façon d’équilibrer automatiquement, le jeu des mains par rapport au reste,
    j’y arrive de plus en plus mais cela a pris du temps,
    bien être à l’écoute, que cela ne devienne jamais mécanique,
    bien sentir que la caresse accompagne le corps et non plus l’assourdit, l’étouffe

    en fait je m’autorisais à me cambrer, avec mes fesses qui s’écartaient comme à l’infinie, comme une vallée…pas l’impression d’être une femme, mais la sensation d’être un être qui reçois….et surtout m’autoriser à être exité de ça…Exité je l’était terriblement, poetiquement, mais aussi trivialement…impression d’être « cochon »…d’aimer ça….c’était trop bon et ça a duré longtemps (il ne s’agit pas ici d’orgasme mais plutôt de vagues de plaisir…

    ah tu y es splendidement, quand j’écrivais que tu brûles les étapes,
    tu l’as bien compris, tu as cela dans le sang

    les séances ou je me touche, je touche aussi beaucoup mon sexe, qui bande évidemment

    là, si je puis me permettre une remarque et un conseil,
    tu ne devrais pas faire cela,
    je ne dis pas qu’on ne peut pas obtenir un plaisir très intense ainsi,
    tout ton témoignage le confirme d’ailleurs

    cependant , se toucher le sexe, est un geste profondément yang,
    sans doute même le geste le plus yang qui soit,
    donc si tu veux pouvoir être entraîné par le yin, il n’est vraiment pas à être effectué, tu devrais l’éviter,
    à la place plutôt, vas-y avec les cuisses, presse tes génitaux, frotte-les avec tes cuisses,
    là c’est l’exact opposé, c’est profondément yin,
    tu vas tout de suite t’en rendre compte si tu fais ainsi,
    tu vas être envahi de vagues de volupté,
    nos génitaux sont des réservoirs infinis de vagues de volupté aux nuances sans cesse changeantes
    si on les sollicite avec les cuisses et non pas avec les doigts

    de plus, il faut déjà y aller longtemps et fort pour arriver jusqu’à l’éjaculation ainsi,
    du moment que tu fais cela avec un peu de finesse
    et puis que tu alternes avec des moments uniquement prostatiques,
    tu ne cours aucun danger de te retrouver au point de non retour où il n’y a plus qu’à le laisser cracher

    quand je chante un air d’opéra

    ah j’adore l’opéra, Mozart, Verdi, Richard Strauss,
    quelles frissons avec la voix des grandes cantatrices, Elisabeth Schwarzkopf, la Callas

    L’art chevaleresque du tir à l’arc » et remplacez par « progression prostatique »…on est en plein dans le sujet et ça colle parfaitement…

    c’est tellement vrai, cela me touche que tu écrives cela,
    dans l’instant, il y a une sorte d’accord à trouver, c’est la cible
    et puis nous tout entièrement en action, nous sommes l’archer, l’arc et la flèche,
    c’est une sensation que j’ai constamment,
    la récompense, c’est un moment sublime , un moment d’épanouissement, de plénitude

    le yin et le yang en nous, entremêlés sublimement, c’est le cercle parfait, c’est la plénitude
    et c’est aussi le spectre complet des sensations

    #41386
    loulounet
    Participant

    Merci bzo pour ton écoute….je sens que dans mes sessions caresses …j’ai du mal à lacher ma queue avec ma main…mais je sens aussi que c’est une facilité, et que ça me ferme la porte pour aller plus loin dans le Yin…d’aillleurs hier, je me suis branler dans une session caresses…et j’étais en portafaux, je mentalisais tout …trop…et j’ai quitté un peu l’intimité avec mes sensations…du coup j’ai éjaculé sans plaisir…l’horreur!!..(bon…je relativise quand même..) Bref…comme d’hab, tu as raison…assumer les cul de sac, ou les sessions ratées…pas grave…quand je dis ratée, c’est que j’avais eu toute la journée beaucoup plus de plaisir rien qu’en travaillant mes exo de kegel…rien qu’en contractant légèrement mon mucle pc… et en entant la « mouille » de ma queue couler sur le haut de ma cuisse (tout en haut de ma cuisse…j’ai pas non plus une bite de cheval lol) Quand tu dis : « à la place (des mains), vas y avec les cuisses, presse tes génitaux… que veux tu dire exactement?..c’est croiser les jambes avec le « paquet (couilles et bite) derrière?..sous l’anus? de sorte que sde face, on ne voit que mon pubis « sans sexe »?…mais du coup fais tu ça debout, sur le dos, à quattre pattes…j’avoue que c’est mal aisé pour moi…(peut être parce que j’ai des grosses couilles qui ne pendent pas spécialement…plustôt ratachées haut, et un sexe de taille modeste? (ce dont je me fout royalement…je veux dire, c’est pour moi qui suis homo plutôt très sexy les petits sexes d’homme…très masculin, comme les statues grecques ou de la renaissance)
    Maintenant je copie ci dessous une question que j’ai posté dans un autre sujet du forum (plaisir anal) mais dont je crois qu’il n’a pas été lu…or il concerne un véritable questionnement sur les contractions… (je précise que je suis actuellement en pause de session anro faute de temps)en clair, ma question est : peut on avoir des orgasme prostatique le rectum « plein » avec un plug, ou un god…est ce que ça peut aider? toi même bzo, te fais tu des session où tu te gode ou mets tu des plug?…(bah, je commence à te connaitre…ta bienveillance et ta sagesse ensoillée me diront : ben essai!…t’auras ta réponse tout de suite…!);
    Bon, je copie quand même mon texte…n’hésitez pas à me dire..
    En fait, je me reconnais completement dans la reflexion d’Etienne….ce forum et la découverte de ma prostate et de ses merveilles me rendent amoureusement zinzin de vous tous
    Je vous aime les gars et les filles…et vous embrasse tendrement dans le creux de votre cou
    En fait bzo, ce forum fondamentalement est une energie Yin je trouve (lol)
    Voici donc mon ancien post :
    Cher Adraneros, bzo, alix13 et tous les autres à la ronde.. Je suis à ma première semaine d’exploration prostatique et émerveillé des perspectives de jouir plus fort et plus longtemps que mes orgasmes ejaculatoires certe puissants, mais comme j’ai déjà eu des sensations inédites et mega exitantes avec mes premiers pas avec un aneros, je sais que je vais me réaliser sexuelement avec ma prostate… J’ai commencé fort la première semaine… un peu trop de session, un peu trop d’impatience mais je garde le cœur battant et le cul exité à la perspectives de nouvelles découvertes… Pour l’instant pause car je n’ai pas le temps et mon mec m’a rejoint dans la ville où je travail, et pour l’instant, c’est une recherche perso. J’en profite pour faire des exercices de Kegel… Du coup j’ai le feu au cul toute la journée…. Et j’ai envie de faire l’expérience du plug annal… J’y connais rien.. Juste je sens que j’ai envie.. Ça m’excite l’idée.. Ma question est :peut on porter un plug pendant cette période d’initiation à l’anetos (pas pendant les sessions bien sûr)? Est ce un frein ou un booster dans la recherche de l’orgasme prostatique ? En tout cas, je peut vous dire que ça fait 1 semaine que je n’ai pas éjaculé et que c’est une sensation très sensuelle, j’ adore ça… (je précise que je suis avec mon mec depuis 20 ans et qu’on est très amoureux… On baise plus mais on dort tout nus dans les bras l’un de l’autre et on se fait des câlins tout le temps. Ce n’est donc pas un questionnement pour moi le fait qu’ on ne fasse plus de sexe.. (on l’a tellement fait).. Bon par contre je lui épargne (pour l’instant mes session… D’oú mon abstinence… Même si il est au courant de ma recherche de jouissances prostatique. Mais la, je commande mon Helix et je voulais savoir si je peu commander un plug pour débutant (pas vibrant) ou ça n’est pas le moment ? (j’écris sur mon smartphone pardon..) a bientôt de vous lire

    #41393
    bzo
    Participant

    je sens que dans mes sessions caresses …j’ai du mal à lacher ma queue avec ma main

    tu vas devoir te désaccoutumer comme on se désaccoutume de la nicotine,
    enfin, tu n’es pas forcé, tu peux déjà comme cela obtenir pas mal de plaisir
    mais bon, si tu veux t’envoler, être habité totalement par le yin le temps de la séance,
    il va falloir y passer

    ce n’est pas si dur qu’on pourrait le croire,
    le tout, c’est que ton corps y entrevoit son intérêt
    et c’est tout de suite plus facile

    Quand tu dis : « à la place (des mains), vas y avec les cuisses, presse tes génitaux… que veux tu dire exactement?..c’est croiser les jambes avec le « paquet (couilles et bite) derrière?..sous l’anus? de sorte que sde face, on ne voit que mon pubis « sans sexe »?…mais du coup fais tu ça debout, sur le dos, à quattre pattes…j’avoue que c’est mal aisé pour moi

    le « tucking »,
    non pas du tout, ce n’est pas comme cela que je procède du tout,
    juste frotter avec les cuisses, presser, effleurer,
    c’est une sorte de danse lascive, un tango sensuel entre les génitaux et les cuisses,
    on bouge les hanches, les cuisses, on ondule, on resserre les cuisses, on les desserre

    c’est tellement facile, juste tu serres un peu les cuisses et tu fais des contractions aneroless,
    les deux en même temps, génère un flux puissant d’ondes prostatiques et d’ondes génitales,
    c’est tout un art, les doser, tantôt un peu plus de l’une, tantôt de l’autre,
    écartant complètement les cuisses, cela devient purement prostatique,
    sans contractions, cuisses serrées, c’est uniquement génital

    leur mélange est ineffable et le spectre des nuances, est infini, ainsi

    couché, assis, debout, cela peut se pratiquer n’importe où, n’importe quand, en pendant mon linge, en faisant la cuisine,
    juste en marchant même,
    assis à mon bureau, couché sur mon lit, dans des moments dédiés

    sans doute, au début, ton côté yang t’incitera à frotter, à presser, le plus fort possible
    pour aller dans la direction d’une éjaculation,
    c’est acceptable au début
    mais essaie d’y aller progressivement, de plus en plus en finesse, en effleurements,
    change les pressions, laisse tes cuisses danser avec tes génitaux doucement, lentement,
    laisser monter progressivement l’excitation

    ainsi, le yin accourt, le yin s’installe en toi
    et tes génitaux génèrent vague après vague une volupté ineffable
    qui va envahir tout ton bassin
    puis tout ton corps

    ces ondes vont se mêler aux ondes prostatiques pour former constamment des nuances nouvelles,
    les ondes prostatiques apportant leur puissance verticale
    et les génitales, leur variété, leur finesse,
    leur dissémination facile dans toutes les directions

    toi même bzo, te fais tu des session où tu te gode ou mets tu des plug?

    non, jamais, je n’aime plus avoir aucun intermédiaire, entre mon corps et moi,
    c’est ainsi que la complicité, la communion, est la plus grande

    #41394
    bzo
    Participant

    il ne faut vraiment pas frotter fort,
    chez moi, le moindre contact, le moindre effleurement, m’envoie déjà en roue libre

    même au contraire, c’est contre-productif de frotter, de presser, trop fort

    #41397
    bzo
    Participant

    et puis j’en profite pour réitérer quelques principes de base,
    il s’agit toujours de garder un esprit critique,
    ne jamais rien suivre aveuglément,
    ce qui fonctionne à merveille chez moi, peut n’avoir aucun résultat chez un autre

    j’ai essayé de dégager quelques principes généraux de mon expérience
    pour en faire bénéficier d’autres
    mais la plupart de mes conseils et observations, sont imminemment subjectifs,
    il faut toujours en être conscient
    et par conséquent, les appliquer en connaissance de cause

    tout ce que vous lisez à gauche et à droite,
    on peut s’en inspirer, tout idée est bonne à prendre
    jusqu’à ce que l’on sache se débrouiller par soi-même
    mais il faut toujours, je dis bien toujours,
    être prêt à adapter, à dévier, à transformer, à corriger,
    c’est la seule manière vraiment d’y arriver

    suivre sans remettre en question,
    sans accommoder, à sa personnalité, à son désir, à sa chair,
    et espérer progresser sans heurts et à bonne allure,
    est une illusion qui nous ralentira de plus en plus

    après les premiers tâtonnements à l’aveugle,
    où il est bon de s’accrocher sans réfléchir à un bras qui guide,
    on commencera à sérieusement avancer si on apprend à s’écouter,
    à suivre, avant tout, les signaux que notre corps nous envoie,
    à en dégager les principes de fonctionnement de notre pratique

    ce sera du sur-mesure, du customisé à l’extrême,
    il n’y a pas d’autres moyens pour y arriver,
    aucune pratique ne ressemble point par point à une autre,
    il y a toujours quelques différences fondamentales
    qui font que si on pouvait échanger de corps à corps , nos façons de faire
    en quelques instants, comme on télécharge un logiciel,
    eh bien, on se rendrait vite compte que cela ne fonctionne pas du tout,
    qu’il faudrait avant que ce soit utilisable, exploitable,
    faire toute une série d’adaptations et de transformations

    #41406
    Andraneros
    Modérateur/modératrice

    Bonjour @loulounet, tu demandais il y a déjà 2 jours :

    Le plug ou le gode seraient alors comme des aides aux exo de Kegel ?

    Dans mon vocabulaire le « plug » est destiné à être porté pendant une autre activité et à procurer une stimulation autonome sans utilisation des mains, le « gode » est destiné à être manipulé pour une stimulation à effet immédiat. Ces 2 jouets appartiennent à 2 catégories différentes à utiliser dans des conditions différentes.

    Quand tu dis :

    aider dans l’exploration de la dissociation des différents muscles (pc et sphincter anal)

    je suppose que tu te places dans une logique purement technique en dehors de toute recherche de plaisir immédiat. Dans ce cas ils peuvent aider à prendre plus clairement conscience des petites contractions des muscles du sphincter anal. C’est exactement le même mécanisme quand tu mets un ou deux doigts dans l’anus pendant un orgasme pénien. Ce faisant tu t’aperçois que pendant ton orgasme, sur lequel ton esprit est naturellement concentré à 100 %, tu as aussi des contractions anales dont la pression sur tes doigts t’aident à prendre conscience et à te procurer un effet de jouissance plus intense ou plus étendu.

    Ils peuvent t’aider à prendre mieux ou plus facilement conscience de l’état du sphincter anal, contracté ou relâché, ce qui est important pour apprendre à isoler les différents muscles du périnée. Tu pourras ensuite t’appuyer sur cette prise conscience pour la suite de ta progression dans le contrôle des muscles périnéaux. Mais cette utilisation ne dispense en rien de la pratique régulière et consciencieuse des exercices de Kegel.

    Un truc important que m’a écrit @bzo et qui est incroyable, c’est se caresser soi même tout seul aussi. Le fait de découvrir son corps. J’ai fait cette expérience ce matin:

    La pratique du massage prostatique nous conduit à faire 2 découvertes :

    1. Toutes les zones de notre corps peuvent devenir suffisamment sensibles aux stimulations pour amplifier d’abord puis, avec plus de pratique, déclencher des montées orgasmiques. Expérience que tu commences si bien à vivre.

    2. Toutes les zones de notre corps peuvent être des noyaux à partir desquels nos orgasmes irradient le reste du corps. La source de notre plaisir n’est plus limitée à notre pénis et ses accessoires. Elle s’intériorise autour de la prostate, elle se déplace en remontant vers le cœur et la tête, elle se gonfle pour occuper tout le corps et l’esprit (nous n’avons plus d’orgasmes, nous devenons nos orgasmes). Tu commences à vivre ce déplacement.

    résumé du réumé pour mon « secret » : se stimuler par toutes les méthode du monde, SANS BUT EJACULATOIRE (même si on bande). Faire ça gaiement, comme une expérience, il ne s’agit pas de se punir bien sûr, encore moins de se frustrer!!!

    Tu as parfaitement assimilé toutes tes lectures. En si peu de temps c’est remarquable. Tu as tout compris et en plus tu es capable de commencer à le vivre. Bravo @loulounet.

    Après lecture de ton message je suis vraiment heureux de te dire « Bienvenue au club ». Bon cheminement @loulounet.

    #41424
    loulounet
    Participant

    Merci Adraneros pour tes réponses toujours personnelles, toujours ciblées…jamais copiées collées. Tu as ce don de « sentir » la personne qui écrit…vraiment..quel chance ce forum a de t’avoir
    Demain je vais chercher mon Helix triedent qui est arrivé au magasin (j’ai pas pu commandé un helix normal, il n’y en avait pas….mais je pense qu’il a la même taille, donc plus petit que le progasm, c’est ce que je cherchais. Je n’ai pas fait de session aneros depuis & semaine et suis très exité d’avoir ce truc qui me masse la prostate, depuis mes dernières découvertes de cette semaine…
    J’ai écrit un long post à bzo dans son journal d’un prostadonaute, et je me suis rendu compte que je parlais beaucoup des contractions volontaires, sujet de ce fil. Comme j’ai fait récemment une découverte incroyable avec la méthode de Crimsonwolf pour se détendre (lien ci dessous ), et qui parle des contractions volontaires et involontaires, je me suis permis de coller le post à bzo dans ce fil ci dessous:
    « …Oh mon bzo que tes textes me portent…me touchent, me parlent…m’exitent…..tes conseils aussi, judicieux…. »à ta place, je ne me toucherais pas la queue pendant tes délirs Yin… »
    Hier et ce matin, j’ai senti un nouveaux paliers franchi que je veux vous raconter
    D’abord le contexte : 10 jours maintenant que j’ai découvert Aneros, ce forum ect….avec essais prometteurs qui me ravissent…je sais que ce sera lent car je suis impatient mais c’est ok avec ça…là je suis à la campagne en we familial chez ma belle mère avec mon mec […] que je ne fais pas participer pour l’instant à ma recherche sur les plaisirs prostatiques Yang ou Yin…Le contexte aussi est que grâce au forum, j’ai découvert la méthode de Crimsonwolf : https://www.aneros.com/community/general-discussion/the-crimsonwolf-method-prewiring-and-the-confident-boomerang/ , methode en gros de relaxation très profonde et ou on bannit ensuite les contraction annales volontaires, et ou on ne fait que des contractions pc très petites…et on « laisse faire le corps qui sait mieux que nous comment jouir ect…
    Bref, hier, dès les premiers ronflements de mon amoureux à coté de moi, dans le lit, j’ai entrepris d’expérimenter cette contraction légère de mon pc à l’expire, puis relax à l’inspire, puis recontraction légère à l’expire ect….et surtout d’être comme un observateur…ne rien vouloir…juste me relaxer avant de dormir (je n’avais pas prévu de faire une session, n’étant pas seul dans mon lit)
    Les grosses bouffées de plaisir sont venues dès la première contraction légères de mon pc…puis je détendais à l’inspire, et rebelootte, recontraction légère à l’expire avec grosse bouffée de plaisir dans tout le corps avec en plus mes muscles du rectum et de l’anus qui se « contractent » sans leur avoir demandé…
    au bout de quelques minutes de ces vagues de plaisir qui venaient et s’en allaient, comme j’inspirait de nouveaux relax, mon pc lui a commencé à bouger tout seul ainsi que mon rectum…pendant bien trente secondes…je m’efforcais d’être observateur, de laisser mon corps faire, comme si je disait à mon corps vas y, c’est toi qui à la main.
    Au bout des trente secondes, je me suis relaxé, les muscles du bassin se sont détendus par eux même, j’ai inspirer relax profondément, et a à l’expir suivant, en pensant juste à contracter doucement (10%) mon pc, de nouveaux tout s’est emballé de façon autonome…et je me disais « ne fait rien, observe juste observe…et plus je me disait ça, plus mon corps faisait ça tout seul…mon muscle pc bougeait tout seul, mon rectum « pulsait tout seul, mon trou du cul était en feu, j’avais des sensation délicieuses dans ma bite qui mouillait beaucoup mais sans bander…je ne la touchais pas…PUTAIN QUE C’ETAIT BON!!!..parce que ça durait…durait..peut être deux minutes où ça bougeait tout seul dans mon cul….et ou je me disait « n’intervient pas »…laisse faire…non mais quel bonheur!….j’ai pensé aussi à des images « cochonnes »…deux mecs qui se bouffent le cul (je suis …gay…hi hi) ce qui activait relançait beaucoup mon désir…après deux minutes, relax générale, le temps d’une respiration profonde, d’une « légère » contraction volontaire toute petite et lente de mon pc , et hop reparti pour deux longues minute de spasmes dans mon cul, de ma prostate comme « qui chauffe’ et durci, se contracte…de deux minute en deux minute, ça a duré 1 heure…J’ai réalisé que je ne me posait pas la question du degré d’orgasme…surement un mini O, mais peu importe, c’était nouveaux pour moi, plus fort, plus « cochon », et où mon esprit analytique était comme juste observateur, témoin de mon corps qui savait tout seul comment faire…c’était mon corp le boss, je pense que je ne me suis pas totalement abandonné car …ben je n’était pas seul au pieux et je ne voulais pas réveiller mon mec….j’ai dormi…heureux..contenté…je ne peux pas ecrire le mot de comblé..on verra plus tard (j’espère…lol)
    Ce matin, j’ai dormi plus tard que la maisonnée et au réveil….ben…j’ai remis ça whaaa..que c’etait bon…moins longtemps, mais les mini orgasme de 2 minutes ont démarré tout de suite…j’ai eu aussi…je me suis autorisé à laisser des spasme plus grands jaillir tout seuls…a avoir même des petits cris..
    Puis j’ai rejoins les autres au bout d’une demi heure, d’ultra bon humeur, AVEC les autres…..tout ça m’avait vraiment rendu encore plus guilleret que d’habitude….café…j’étais comme « fier » d’avoir lâché…enfin, d’avoir commencé à lâché…et d’avoir éprouvé des plaisirs nouveaux…des nouveaux plaisirs….prometteurs de plaisirs bien plus nouveaux et prometteurs..
    mais ce n’est pas tout…
    Dans la matinée…je suis allez pisser aux toilette de la maison…et là… une envie de me déshabiller…de me toucher…de me caresser en mode Yin…tes textes bzo me revenait en mémoire..et me voilà parti pour une session aneroless en mode Yin…à un moment (tu vas rire) je me suis dit : »fait chier, bzo, je peux quand même bien me branler la bite…! (dans un précédent post, bzo m’avait déconseillé de le faire si je voulait experimenter à fond le mode Yin) » et vas y que je m’astique la queue tout en me tremoussant debout…et puis je me suis dit : « t’es con, lâche ta bite, avec ce que tu as vécu cette nuit, experimente…et j’ai arrété de me masturber…ai essayé de toucher mes couilles et m queue avec mes cuisses ..un moment j’ai pensé que ça devait être cocasse, je devais avoir l’air d’un héron une jambe levée comme ça pour toucher « mes génitaux » comme tu dis, et puis j’ai recommençé mes cycle de contractions légères de mon pc et des mini orgasme longs de 2 minutes…quel pied….!!!! seulement là, clairement, j’étais en mode yin (contrairement à la nuit précédente), je ne pensais pas à des ébats homo de pénétration, je me surprenait, comme j’étais debout, à avoir des positions lascives, à me toucher les seins, à tendre mon anus en arrière comme cherchant à « happer » le monde, le monde des bites surement, mais c’était pas si clair…à un moment, à quattre patte, les fesses ouvertes pendant un de ces mini orgasmes de 2 minutes…j’ai vu du precum couler de ma bite en gros fils et gouttes gluant….putain ce que ça m’a excité!!! là pour la première fois, j’ai eu des images de femmes fontaines….(je pense pas être bi…mais les video porno de femme fontaine m’ont toujours exitées, surtout quand ces flots liquides sont déclenché grace à la présence d’un garcon bien sûr…)à un moment j’ai eu un flash avec la vison d’Adam et Eve nus (le tableau de Rubens)….et ou moi même, j’étais à la fois Adam et Eve…
    quelle bonheur…non mais quelle bonheur tout ces plaisirs variés…quelle richesse…Merci si cher forum
    Merci bzo
    Je t’aime mon hétéro fantasque et libre , merci de toi… »

    Merci de m’avoir lu Adraneros, et à bientôt

    #41435
    loulounet
    Participant

    …..bon ben voilà, ma reprise avec un aneros dans les fesses a été décevante, compte tenu des attentes je pense « trop grosses » que je mettais dans ce masseur…
    Si je résume mon parcours (quasi 2 semaines depuis la découverte du traité d’Aneros, du forum et de vous tous) Mon désir était de découvrir des orgasmes plus longs, plus profonds et plus puissant que le simple orgasme pénien éjaculatoire devenu une impasse pour moi, et surtout dont je sentais qu’il m’épuisait, qu’il m’enlevait de l’energie vitale…
    Découverte des premières sensations du pc qui se contracte tout seul, achat d’un Progasm qui s’avère « trop gros » mais bon, débuts prometteurs avec des bouffées de plaisir
    Arrêt des sessions avec aneros (manque de temps, commande d’un Hélix trident, mon chéri qui vient me rejoindre ect…)
    Pour ne pas « arréter » ma recherche (je suis très déterminé…trop peut être), je découvre les exo de Kegel, les traductions d’Adraneros des sites anglophone ect…
    Découverte de grands plaisir « aneroless » (c’était pas prévu, c’est pendant mes exo Kegel
    Découverte de mini orgasme en aneroless….même sur mon lieu de travail…(à la pause déjeuner, quand plus personne n’est à l’étage, je reste tranquillement devant mon ordi et …je tremble de plaisir de tout mon corps en sentant ma prostate qui pulse, mon rectum qui plulse, de façon autonome…mes mains tremblent aussi ..incroyable…comme si j’avais la maladie de parkinson…)
    Parallelement, découverte de délires en mode Yin grâce aux écrits et conseils de bzo qui m’enchantent vraiment ….qui transforment mon rapport aux autres, à la vie, à mon amoureux (je suis plus cool, moins à vouloir tout contrôler dans le couple…. L’energie que me procure le fait de ne pas éjaculer compense largement les « petites » nuits à me faire du bien en session aneroless…)
    Bref, forcément, inconsciemment, je me disais hier : « ce soir, c’est le grand soir, avec mon Hélix trident, et avec ce que j’ai découvert ces derniers jours en aneroless, je pars pour le Super O direct…
    Très belle préparation, relaxation, lubrification ect…les contraction de mon cul ont commencées comme en aneroless…et même à s’amplifier…la seul chose qui n’allait pas, c’est ce truc là, cet Helix dans mon cul qui ne me donnait pas ce « surplus » de plaisir…C’était comme un instrument chirurgical qui frottait sur ma prostate, mais ma prostate était comme « anesthésiée », ou « insensible »…limite ça me génait…et pourtant, je me relaxais, je tentais de laisser venir, et d’ailleur l’enchainement des spasmes se faisait comme en aneroless mais sans réel surplus de plaisir….quelle déception! (peut être à un moment, j’ai entrevu, enfin mon bassin a entrevu la monté de quelque chose de…très puissant et nouveau , mais ça a été très fugace…forcement j’ai attendu pour que ça revienne…et ben c’est pas revenu.
    J’était dépité, limite amer….
    Comme je l’avais dit à Adraneros, comme pendant cette periode d’abstinence d’une semaine sans aneros a attendre mon Helix, , j’ai beaucoup fantasmé sur le plug, que je ne connaissait pas, j’avais remporté du magasin, en plus de mon hélis, un « long » plug en silicone et forme de sexe (pas un god, un plug, qui allait profond)
    Un peu dépité de ma déception de l’Hélix, je me suis masturbé avec un immense plaisir avec ce plug …ça m’exitait beaucoup (bien qu’homo, j’ai très peu pratiquer la sodomie…je crois sincerement que c’est pas mon truc) Mais là, le plaisir anal solitaire m’a bien consolé de ma déception.
    Sauf que…ben forcément, j’ai éjaculé assez rapidement…puissament c’était bon…mais ça a duré 6 secondes…peut être 10…oh là là la tristesse que j’ai eu après…je me sentais contenté bien sûr, je n’avais pas honte de m’être masturbé ainsi, mais j’étais vidé…et j’ai tout de suite pensé à mes petits mini orgasme en session aneroless qui m’apparaissaient alors bien plus merveilleux…
    J’ai relu le forum, notemment le fil de Nousta que j’adore….et ai eu rapidement envie de refaire une session…(comme quoi, quand ça vous tient)
    Mais là j’ai mis mon Progasm…et bien en fait c’était mieux, certe , il ne bougeait pas beaucoup, mais il ne me génait pas comme l’Hélix…session agréable, mais pareil trop d’attente (masquée), et finalement décçu…tellement déçu que je me suis remis le plug dans le cul et que je me suis remasturbé avec grand plaisir et que j’ai rejoui (éjaculé)..pour 10 secondes de plaisir intense (ou je sentais bien les contractions de ma prostate)
    Mais pareil, ces éjaculations apportent tristesse et dépit…
    C’est comme si mes sessions aneroless, avec mes « petits » mini orgasme qui durent et se reproduisent était une experience « ouverte », une aventure vers l’inconnu, sans demande, alors que mes sessions avec aneros étaient quelque chose de plus fermées, dans lequel j’investi trop d’espoir…
    Pourtant, je veux connaitre ces orgasmes prostatiques…
    Voilà…moins d’enthousiasme aujourd’hui les gars et j’en suis désolé
    En revanche, j’ai découvert , assumé le plaisir anal avec mon plug…mais je sens que ça pourrait rapidement m’obséder et m’épuiser…alors que le (long) chemin vers l’orgasme prostatique (chez moi les tout premiers prémisses) m’apporte de l’energie….et une voie vers ….le mystère..l’incontrôlable…
    Peut être que je cours deux lièvre à la fois?
    Au contraire peut être devrais je assumer à fond la découverte du plaisir anal visiblement refoulé trop longtemps? Nousta a aimé ça longtemps dit il dans son fil avant de découvrir l’orgasme prostatique.
    Pff…je suis un peu perdu..
    En même temps, c’est ce que j’apprends avec Nousta, et faut avoir la simplicité de dire quand c’est raté, quand on est déçu…c’est aussi une des raison d’être de ce forum..
    Je suis très orgueilleux..et la simplicité n’est pas mon fort (trop de Yang)…ah là là…Le mode Yin, qui m’attire tant, c’est aussi savoir recevoir la déception, ne pas lutter contre..d’ailleurs rien que le fait d’écrire ça me remets en joie..
    Merci Nousta, Merci Adraneros, Merci bzo
    Je vais laisser se recharger mon énergie
    Bon cheminement à tous

    #41436
    Andraneros
    Modérateur/modératrice

    Bonjour @loulounet, tu écris :

    J’étais dépité, limite amer….

    Je le comprends très bien, mais ça ne sera pas un problème pour toi pour au moins 3 raisons :
    1. Ta lecture attentive du forum et de nos réponses à tes premiers messages fait que tu sais que c’est une réaction normale, fréquente et facile à surmonter si tu es confiant dans la suite de ton développement orgasmique et régulier dans ta pratique.
    2. Ton expérience A-less est telle que tu peux continuer dans cette voie sans aucun regret et t’épanouir sexuellement bien plus que ce à quoi tu pouvais rêver avant de te lancer dans cette aventure.
    3. L’extraordinaire transformation de ta sexualité en quelques jours, telle que tu nous la décris, vaut déjà à elle seule une profonde satisfaction même si dans un premier temps tu as l’impression d’être peu sensible à l’action d’un masseur classique.

    là, le plaisir anal solitaire m’a bien consolé de ma déception.

    Je comprends que ton plaisir est en deçà de ce sur quoi tu fantasmes aujourd’hui mais que tu découvres une autre manière de jouir intensément que, comme tu le dis, tu avais tendance à refouler jusqu’à maintenant. Tu sais déjà que d’autres organes de ton corps que ton pénis peuvent t’apporter une grande jouissance quand ils sont bien stimulés. La transformation en profondeur de ta sexualité est déjà bien engagée. Tu n’es plus aujourd’hui le même homme que celui que tu étais il y a quelques semaines. Pense à préparer ton compagnon à ce changement, s’il n’y est pas encore sensible.

    Tu résumes parfaitement ta situation :

    Pourtant, je veux connaitre ces orgasmes prostatiques…
    Voilà…moins d’enthousiasme aujourd’hui les gars et j’en suis désolé.
    En revanche, j’ai découvert , assumé le plaisir anal avec mon plug…mais je sens que ça pourrait rapidement m’obséder et m’épuiser…alors que le (long) chemin vers l’orgasme prostatique (chez moi les tout premiers prémisses) m’apporte de l’energie….et une voie vers ….le mystère..l’incontrôlable…

    Surtout laisse toi porter par tes nouvelles envies. L’apprentissage du plaisir prostatique ne doit pas te détourner des autres sources de jouissances sexuelles ; le plaisir prostatique s’ajoute à ce que tu connais déjà, enrichit ta sexualité et amplifie toutes tes expériences orgasmiques.

    Peut être que je cours deux lièvre à la fois?

    C’est possible mais je suis persuadé que tu es assez volontaire, appliqué et consciencieux pour rechercher différentes sources de jouissance, pour répartir tes sessions de façon harmonieuse dans ta vie quotidienne et au final développer tes capacités orgasmiques sans restriction.

    Recharge bien ton énergie. Bon cheminement @loulounet.

    #41437
    loulounet
    Participant

    Merci Adraneros pour ta réponse qui me touche beaucoup et qui me remonte le moral…vraiment..Cette quête du plaisir orgasmique n’est pas un concours…ce ‘est pas quelque chose qu’on atteint, mais quelque chose qu’on recoit, j’en ai bien conscience…
    Je ne parle pas trop de mon compagnon parce qu’à l’origine, ça n’est pas le sujet du fil et que c’est une recherche personnelle …mais je pourrais vraiment rejoindre un fil sur « recherche de l’orgasme prostatique et couple »…Je veux dire, je n’ai pas de gène avec ça… Je suis avec lui depuis 20 ans et on s’aime assez intensément. On a beaucoup, beaucoup fait l’amour « sexuellement  » pendant 10 années…on a beaucoup « joui » ensemble…beaucoup « joué » ensemble..et puis ce versant orgasmique de notre sexualité s’est tari tout doucement…mais c’était assez naturel, et pas sujet à rupture…parce que l’amour lui, ne s’est pas tari..et qu’on se débrouillait « à côté »…sans jalousie..’on s’aime toujours…la tactilité est restée, la tendresse, les calins tout nus, les bisous…les cinoches en amoureux, le bons vins, les franche rigolades…les rando…on est mariés depuis 2017…et puis on est artistes professionnels tous les deux (moi chanteur, lui comédien) et on transcende beaucoup de chose avec nos métiers. On n’est pas non plus toujours « l’un sur l’autre  » à s’étouffer…et ça depuis toujours…donc forcément on se manque…et quand on se rejoint après 1 mois sans se voir à cause d’une tournée de l’un ou de l’autre, et bien vous me croirez si vous voulez…mon coeur bat la chamade…comme …un Super O (meuh non j’rigole…de toute façon je ne sais (encore) pas ce que c’est un Super O…) Evidemment et pour l’un et pour l’autre la sexualité orgasmique ne s’est pas arrêtée et chacun de notre côté, on a continué à s’amuser de ce côté là…mais sans tomber amoureux de quelqu’un d’autre…ni sans se raconter chacun nos jardins secrets…c’est sûrement prendre un risque, mais …disons qu’on assume ce risque et qu’on a confiance en notre destinée…(je crois que si j’avais un conseil a donner….ce que je n’aime pas faire, c’est de laisser « l’autre » (son amour) avoir son (ses) jardins secrets…l’autre doit rester mystérieux et en même temps…pas étranger…une connaissance ancestrale dont on découvre des choses nouvelles tous les jours
    Bon attention, je ne veux pas donner une image trop idyllique…on est comme tout le monde, on s’engueule…beaucoup même(lol)
    Pour rebondir sur ce que tu évoquais Adraneros, à savoir parler à mon mec de mes changements…c’est déjà fait mais tranquille, ç’est pour l’instant mon histoire, mon jardin et je ne suis pas rentré dans les détails..il s’en est déjà rendu compte dans la vie courante, ou je suis plus Yin avec lui, plus dans la reception, moins dans le controle, moins dans la contestation…et il aime beaucoup ça, et moi aussi!…et quand je l’embrasse doucement dans le creux de son coup en …contractant doucement pour muscle pc (sans lui dire évidement)…alors il me dit : « mmmmmmmm…j’aime bien… »(merci bzo…ça c’est vraiment grâce à toi!)….à suivre…mais alors là pour le coup, sans prise de tête! (je veux dire, ma quête pour l’instant n’est pas de retrouver des relations orgasmique avec lui…je dois d’abord opérer mon changement! Et puis j’aime la sexualité solo aussi…et en plus je découvre avec vous tous qu’on peut avoir du plaisir seul sans porno…sans miroir ou autre support visuel…c’est une révolution chez moi .Et puis une chose importante pour moi à dire ici : je suis convaincu, chevillé au corps, que la quête du bonheur prostatique n’a rien à voir avec son orientation sexuelle. Hetero, homo, bi, trans…même trou du cul, même combat! C’est pour ça que ce forum est extraordinaire, car il dépasse tous les préjugés.
    J’aime bien éprouver de la gratitude…c’est comme une petite p-wawe…et c’est très Yin!…pas vrai bzo?
    Merci « nouveauxplaisir »

    #41438
    Andraneros
    Modérateur/modératrice

    Bonsoir @loulounet.
    Je suis en complet accord avec ton message. Je suis surtout heureux de lire que ta transformation trouve déjà, et trouvera encore plus dans les prochains mois, sa place dans ta vie quotidienne tout à fait naturellement comme une évidence. Je n’ai rien à ajouter que ces 3 mots:
    Bon cheminement @loulounet.

    #41439
    bzo
    Participant

    bon ben voilà, ma reprise avec un aneros dans les fesses a été décevante, compte tenu des attentes je pense « trop grosses » que je mettais dans ce masseur…

    c’est un peu dommage car tu as d’excellentes dispositions,
    tu as un gros problème, c’est qu’à mon avis tu manques terriblement de patience, tu voudrais tout avoir tout de suite
    mais avec le massage prostatique, ce n’est pas toujours possible,
    c’est un cheminement intérieur, personnel, avec des épreuves, une évolution de sa personnalité,
    de sa capacité à s’écouter et à s’accepter,
    autant qu’une recherche de plaisir

    si tu as un peu parcouru par ici les témoignages,
    tu auras pu constater que certaines personnes, il leur a fallu des années,
    bon, ce sont des cas extrêmes, moi, je n’aurai jamais eu leur endurance, honnêtement
    mais tout de même, tu as eu immédiatement des bouffées de plaisir, je suis sûr, des tas de bonnes sensations
    mais les orgasmes que tu espérais, n’ont pas été au rdv aussi vite que tu en aurais eu envie

    la seul chose qui n’allait pas, c’est ce truc là, cet Helix dans mon cul qui ne me donnait pas ce « surplus » de plaisir…C’était comme un instrument chirurgical qui frottait sur ma prostate, mais ma prostate était comme « anesthésiée », ou « insensible »…limite ça me génait…et pourtant, je me relaxais, je tentais de laisser venir, et d’ailleur l’enchainement des spasmes se faisait comme en aneroless mais sans réel surplus de plaisir….quelle déception

    il se peut aussi, que tu sois nettement plus sensible à un dialogue direct avec ton corps
    et que le moindre objet comme interlocuteur, il t’ennuie, plus qu’autre chose,
    c’est le cas chez moi, j’ai toutes les difficultés du monde
    à refaire désormais une séance avec masseur,
    pourtant il faudrait que je me force car il y a moyen aussi,
    je l’ai fait pendant plus d’un an,
    j’ai obtenu avec tout ce qu’il y a moyen d’accomplir avec un masseur, super O,
    extases de plusieurs minutes, etc, etc

    mais bon, c’est vrai que cette sensation de complicité absolue avec mon corps, de communion avec lui à tout instant,
    est venue avec l’aneroless et puis surtout avec le mode yin

    Mais pareil, ces éjaculations apportent tristesse et dépit…

    c’est presque comme une forme d’addiction,
    un frénétisme comme le type qui ne peut pas s’empêcher d’allumer cigarette sur cigarette

    je suis très orgueilleux..et la simplicité n’est pas mon fort (trop de Yang)…

    oui , beaucoup trop de yang en toi dans l’action, dans tes attentes dans l’action
    malgré que tu aspires à autre chose,
    tu n’y couperas pas, il va falloir acquérir un peu de patience, d’humilité
    mais je suis persuadé que si tu avais la bonne attitude,
    cela ne prendrait pas beaucoup de temps,
    tellement ton potentiel est énorme

    #41445
    bzo
    Participant

    .il s’en est déjà rendu compte dans la vie courante, ou je suis plus Yin avec lui, plus dans la reception, moins dans le controle, moins dans la contestation…et il aime beaucoup ça, et moi aussi!…

    c’est formidable cela, tu réagis vraiment rapidement, c’est peut-être que tu en as fortement besoin
    et que quelque chose s’est déclenchée en toi qui sommeillait depuis un certain temps
    qui avait besoin de s’exprimer

    merci bzo…ça c’est vraiment grâce à toi!

    je suis vraiment content pour toi, j’écris mes textes parce que j’aime écrire, j’aime l’écriture
    et puis que ma pratique me rend lyrique, me donne m’envie de m’épancher, de chanter les louanges du plaisir,
    du yin, des formidables énergies qui nous habitent

    mais aussi, pour éventuellement aider d’autres personnes,
    le massage prostatique, est déjà une affaire d’initiés
    mais alors avec le mode yin, on entre dans la rareté complète
    et un désert sans fin si on veut trouver des informations pour s’orienter

    alors je relate mon expérience, je me dis que cela pourra servir à quelqu’un,
    peut-être

    à suivre…

    en effet, aussi rapide soit ta progression, tu en n’es qu’au début de tes découvertes, je peux te l’assurer,
    le plaisir en mode yin, c’est un apprentissage,
    apprendre avec son corps à parler une nouvelle langue

    je veux dire, ma quête pour l’instant n’est pas de retrouver des relations orgasmique avec lui…je dois d’abord opérer mon changement!

    ton intuition, ici aussi, est excellente et fait mouche,
    concentre-toi sur toi-même, sur cette évolution
    et le reste viendra tout seul, par la bande comme au billard,
    c’est automatique, il n’y a rien à faire
    sinon peut-être à un moment donné, quand tu te sentiras suffisamment avancé et sûr de toi-même
    et si tu sens ton compagnon, prêt à ce genre de partage et de complicité,
    à l’initier à ces jeux délicieux

    cela pourrait avoir des effets étonnants comme de réveiller totalement une sexualité entre vous

    J’aime bien éprouver de la gratitude…c’est comme une petite p-wawe…et c’est très Yin!…pas vrai bzo?

    oui, comme l’émotion dans l’art, la littérature, aussi,
    quelques unes des extases les plus extraordinaires que j’ai vécues, c’était durant la lecture de Proust,
    la mort de la grand mère du narrateur, ce sont des moments tellement uniques, d’émotion d’une intensité sans égale

    dans l’échange humain , aussi , on peut vivre des moments cristallins comme cela,
    où l’on vibre de la tête aux pieds

    #41446
    bzo
    Participant

    je voulais encore rajouter pour toi

    tu cherches trop les orgasmes, c’est une attitude profondément yang,
    les hommes, habituellement, ne voient pas leur plaisir autrement que par le trou de serrure de l’orgasme,
    tu es trop habitué à cela,
    tu vois ton plaisir comme un échec s’il n’y en a pas eu

    même dans le massage prostatique, l’attitude yang,
    consiste à voir son plaisir comme une succession d’orgasmes,
    culminant avec un super O, le roi des orgasmes, que dis-je, l’empereur des orgasmes!

    mais le mode yin, c’est autre chose, tout à fait autre chose,
    les orgasmes ici, n’ont plus vraiment d’importance,
    moi il m’arrive de rester pendant des jours sans,
    je ne le remarque même pas, je m’en fois comme de l’an quarante

    non, ce qui compte avec le mode yin,
    c’est un plaisir dans tout le corps, qui démarre instantanément, dès le premier instant de sollicitation
    ou quasiment,
    ce sont la qualité et les nuances des sensations, leur richesse, leur finesse, leur variété,
    c’est la sensation tellement réaliste de se faire l’amour
    ce sont les vagues de volupté comme de la soie ondulante, partout en nous
    et puis tout cela qui se densifie, se transforme en une inlassable jouissance,
    enfin jouissance, je ne sais même pas si c’est le terme qui correspond exactement,
    une sorte de sensation d’extase charnelle, en tout cas,
    une extraordinaire sensation d’épanouissement dans l’instant,
    de communion aussi avec son corps, de complicité avec lui

    quelque chose qui peut se pratiquer à peu près n’importe où,
    ça, je crois que tu l’as déjà expérimenté, quelque chose qu’on porte en soi,
    qui nous accompagne et qui instantanément se déploie,
    moi je vis quasi uniquement de micro-séances qui ne durent parfois que quelque secondes
    car dans une pratique en mode yin, une fois qu’elle est bien aboutie,
    l’intensité ne dépend pas de la durée,
    juste de notre envie de nous faire l’amour,
    de notre envie de nous donner du plaisir

    #41447
    bzo
    Participant

    ceci étant dit, je reste un homme,
    j’ai une bite, que j’aime sentir dressée
    et cela veut dire aussi que les orgasmes, j’aime cela,
    j’aime quand j’en ai en mode yin de temps à autre

    et puis aussi, j’ai la nostalgie de ceux que j’éprouvais avec le massage prostatique ,
    à mes débuts avec masseur,
    c’est pour cela que je m’y suis remis,
    même si mes progrès pour retrouver ce type de pratique, sont très lents,
    du fait qu’il m’est trop facile de rebasculer en mode yin, en un instant
    mais bon, cela avance lentement mais sûrement,
    ce n’est pas un problème, cela ne m’obsède pas,
    ça réussira le jour où je m’y remettrais assez sérieusement,
    j’accumule de la volonté d’y arriver, jour après jour

    mais comme je l’ai écrit ailleurs, avec le massage prostatique tel que je l’ai connu,
    ce qui me manque surtout, en fait,
    ce sont ces longues extases si singulières qui pouvaient durer plusieurs minutes
    où j’avais même des hallucinations de temps en temps,
    cela m’a fortement marqué , ces moments-là,
    c’était absolument unique, splendide,
    rien que pour cela, je vais me refourrer de plus en plus régulièrement un masseur dans le cul,
    même si l’action, en elle-même, ne m’enchante pas trop
    mais je veux me remettre dans les mêmes conditions que j’ai réussi à l’époque

    donc je veux dire avec tout cela,
    que je comprends parfaitement ton désir d’orgasme
    mais je crois qu’il est exacerbé chez toi,
    il y a beaucoup plus que cela, même dans le plaisir en mode yang

    #41448
    loulounet
    Participant

    J’ai pleuré hier soir….pleuré de joie…voici l’histoire…
    Je me suis senti vraiment consolé par ton message Adraneros…ragaillardi…libéré…tu m’as retiré la culpabilité d’aimer le plaisir anal, d’aimer ça vraiment….le bonheur d’être « rempli » et d’en jouir…sans questionnement d’orientation sexuelle, sans image porno…juste le plaisir…le plaisir joyeux…vraiment une découverte chez moi. Et puis tu m’a écris que cela pouvait très bien être une pratique parallèle à mes recherche s sur l’orgasme prostatique, rejoignant en ça bzo qui écrivait sur un autre fil qu’il fallait être curieux de tout, se laisser aller, chercher, se tromper, découvrir, se laisser surprendre..bref
    Hier soir j’ai travaillé chez moi a chercher un gîte pour cet été dans le festival où je travaillerai.
    J’étais bien, et motivé à trouver en me disant que je m’offirai avec délectation une séance anale « somnifère » avant de me coucher…ou pas…je ne me mettais aucune pression…mon amertume à avoir eu une grosse déception la veille avec mon helix trident qui me gênait était dissoute
    Je trouve mon gîte..j’était content….et je me dis : « tien, avant de me mettre un plug dans le cul, j’ai envie de me remettre l’aneros, comme ça, pour voir…sans attente rapidos (et c’est là que mon côté Yang a été un allié…)
    En fait, depuis mes débuts dans la recherche (exactement 15 jours), je me suis apperçu qu’a chaque fois que je franchissais un pallier vers plus de plaisir était quand je transgressais la règle que je m’imposais par trop de contrôle de ce qu’il faut faire ou pas…
    Hier soir donc, comme mon but n’était pas de rechercher l’orgasme avec mon Helix, je ne me suis pas préparé : j’ai transgressé « la cérémonie », je me suis déshabillé, et me suis allongé, et me suis mis l’Hélix bien lubrifié avec un gel à eau dans mes fesses direct..(c’est con, mais une autre petite transgression était d’arreter toute la préparation avec le beurre de Karité -suppo sorti du congélateur, préparation de l’Hélix, du beurre plein les main…du beurre plein le pyjama..plein le canapé …tout ça me gonflait à l’avance. Donc gel eau point
    Et puis, j’ai RIEN FAIT… sauf ..transgressé mes propres règles de « comment faut faire pour avoir un orgasme
    Ma dernière règle étant la méthode Crimsonwolw (voir lien plus haut), je décidais de ne rien faire du tout, les bras ballants, de n’initier aucune contractions volontaires …l’autre transgression fut que j’arretais de me dire « soit l’observateur », « n’intervient pas »…là j’étais juste présent…présent à sentir…ce qui a eu pour effet de disparaitre à moi même…il n’y avait plus de « loulounet »…je n’était juste que bassin avec un truc dans le cul, tranquille…sans sensation particulières
    Premiers picotements…premiières « chaleurs » dans le ventre…qui venaient par vagues qui avançaient et refluaient..parfois bien 5 minutes entre chaques vagues…je m’en foutait…je n’était plus là…
    Puis premières contractions de mon cul…sans analyse de ma part de qu’est ce qui se contactait ou se détendait
    a un moment, je sentait que ça se contractait en continu de plus en plus intensément….j’étais cette contraction …le plaisir prostatique montait…montait…je le suivais…ou plus exactement…le plaisir se suivait tout seul…
    Et tout d’un coup, l’Hélix est rentré bien plus profondément sans crié gare, tout seul !!! j’ai senti le bout de l’Helix passer « de l’autre côté » de la prostate …je veux dire c’est comme si l’Helix, qui butait un peu au début de ma prostate, et bien là, la touchait de tout son long
    J’ai pousez un cri de plaisir et d’émerveillement
    mon bassin autour s’est détendu (notamment mes fesses), ma respiration était lente bien que mon coeur battait très fort, et j’ai senti mon masseur « masser » literalement ma prostate!!!!
    Je poussais des cris extatique ..j’étais à la fois étonné, émerveillé, en extase
    J’écris tout ça se matin, mais là « j’analyse »…comme je vous l’ai dit, j’avais disparu : j’étais devenu ma prostate. C’était ultra concret, tangible, proprioceptif..J’étais ma prostate qui jouait avec l’Hélix, qui montait, qui descendait en « massant’ ma prostate<…en me massant…c’est la première fois que j’avais cette sensation…de massage concret….(je comprend du coup pourquuoi on appelle ça un masseur prostatique c’était profond, lent ….j’était devenu ma prostate…je me contractait…je me détendait…impression que ma prostate se vidait comme une éjaculation…puis se regonflait…puis se revidait…que ma prostate embrassait l’Helix avec ses bras (qui du coup m’apparaissait à l’échelle de ma prostate, c’est à dire énorme!!…tout mes muscles du bassin « allaient » avec ça
    Je ne pouvait pas m’empêcher (et ne souhaitais pas retenir surtout) d’avoir des rales de jouissance …mais des râles lâchés…pas crispés ou tendu (…mon dieu, les voisins quand j’y pense..)
    Je sais que c’était mon premier orgasme prostatique…ça a duré peut être 3 minutes…je sais parce que j’ai pleuré d’émotion, j’ai pleuré de joie…je n’ai pas eu un orgasme, J’ETAIS ORGASME…
    Le niveaux de cet orgasme n’a aucun interet pour moi…je n’avais jamais joui comme ça!!!…et si ça doit monter en puissance dans l’avenir…et bien tant mieux!
    Curieusement, l’ensemble de mon corps a joui très fort mais sans que celui ci fasse des bon de trois metres de haut…(je veux dire, j’avais déjà fait des sessions avec beaucoup plus de tremblements mais sans ce plaisir incroyable , boulversant et inedit
    Ensuite, ça s’est calmé…5 minutes…et c’est revenu lentement…mais plus fort…mais ce qui était nouveaux, c’est pas que les coontractions était plus fortes, c’est que mon masseur massait encore plus concretement ma prostate c’est à dire moi….re orgasme!!! re larmes..J’aime bien pleuré…le grand Charlie chaplin disait « les gens qui ne pleurent jamais sont plein de larmes…
    Voilà…tout ça 4 ou 5 fois de suite…vraiment beaucoup de gratitude pour toi Adraneros…
    J’ai vaqué ensuite à mes occupations, profondément heureux…et j’ai transgressé : j’ai décidé de me masturber avec mon plug…de me l’autoriser…(je crois que je découvre que j’ai besoin de lâcher la bête du plaisir sexuel…que j’ai été un cérébral coincé du cul toute ma vie)
    Là encore beaucoup, beaucoup de plaisir..mais oui de plaisir différent…je m’autorisait à me dire que j’avais un plaisir anal…impression divine d’être pénétré, mais sans images de mec qui me pénètre
    Au moment de l’éjaculation, c’était …waouu! abondant et très très fort.
    Après j’ai dormi comme un bébé…d’une traite
    Ben voilà Adraneros, tu es un rechargeur de batteries sexuel!!!
    bzo j’ai lu tes messages ce matins, et ta propre recherche de revenir a des sensations avec le masseur en mode plus Yang, me confirme que Yin et Yang est vraiment un équilibre mouvant…souple…on a parfois trop de Yang, et il faut rééquilibrer avec du Yin, et parfois c’est le contraire…on est trop dans un mode Yin et le Yang nous appelle…
    Pour ma part, la découverte d’un mode Yin dans ma sexualité, grâce à la leture de tes textes, et aussi à ta personnalité qui forcément y transparait, est pour moi une découverte merveilleuse, qui change profondément mon rapport à la vie et aux autre…mais le passage en mode Yin m’a aussi fait découvrir que mon mode Yang était complètement crispé, coincé, pas assumé. Assumer mon Yin me fait vivre mieux mon Yang.
    Je partage bzo avec toi la notion d’extase et comprends dans le tréfond de mes tripes tes moments « d’éveil » avec Proust…
    Au risque de me répéter, je te remercie aussi bzo…tu es pour beaucoup dans mes premiers orgsmes prostatiques avec masseur.
    Tu es un artiste bzo…j’aime les artistes…

    #41449
    bzo
    Participant

    Je poussais des cris extatique ..j’étais à la fois étonné, émerveillé, en extase
    J’écris tout ça se matin, mais là « j’analyse »…comme je vous l’ai dit, j’avais disparu : j’étais devenu ma prostate. C’était ultra concret, tangible, proprioceptif..J’étais ma prostate qui jouait avec l’Hélix, qui montait, qui descendait en « massant’ ma prostate<…en me massant…c’est la première fois que j’avais cette sensation…de massage concret….(je comprend du coup pourquuoi on appelle ça un masseur prostatique c’était profond, lent ….j’était devenu ma prostate…je me contractait…je me détendait…impression que ma prostate se vidait comme une éjaculation…puis se regonflait…puis se revidait…que ma prostate embrassait l’Helix avec ses bras (qui du coup m’apparaissait à l’échelle de ma prostate, c’est à dire énorme!!…tout mes muscles du bassin « allaient » avec ça
    Je ne pouvait pas m’empêcher (et ne souhaitais pas retenir surtout) d’avoir des rales de jouissance …mais des râles lâchés…pas crispés ou tendu (…mon dieu, les voisins quand j’y pense..)
    Je sais que c’était mon premier orgasme prostatique…ça a duré peut être 3 minutes…je sais parce que j’ai pleuré d’émotion, j’ai pleuré de joie…je n’ai pas eu un orgasme, J’ETAIS ORGASME…

    ah voilà, enfin, tu confirmes mes théories, tu fais partie de cette rare catégorie de chanceux,
    qui sont en quelque sorte, tombés dans la la marmite de potion magique
    qui n’ont pas besoin de faire tout ce parcours,
    chez qui cela fonctionne très rapidement,
    comme s’ils avaient derrière eux des années et des années de pratique

    juste, il fallait que tu t’écoutes, te laisse bien aller, te laisse bien entraîner
    sans essayer de faire ceci, cela, de trop près

    Pour ma part, la découverte d’un mode Yin dans ma sexualité, grâce à la leture de tes textes, et aussi à ta personnalité qui forcément y transparait, est pour moi une découverte merveilleuse, qui change profondément mon rapport à la vie et aux autre…mais le passage en mode Yin m’a aussi fait découvrir que mon mode Yang était complètement crispé, coincé, pas assumé.

    développe cela parallèlement à ta pratique prostatique,
    bien que tu peux déjà ressentir pas mal de yin aussi avec le massage prostatique, avec le plug,
    c’est une question d’attitude, avant tout, tu l’as bien compris
    mais tu peux encore aller plus loin, bien plus loin,
    vivre le yin à 100% dans son corps bien spécifiquement et c’est encore autre chose, tout autre chose, tu peux me croire,
    enfin j’ai donné une description un peu plus haut, de ce que c’est chez moi

    ah tu m’incites à bien retravailler mon massage prostatique, j’ai hâte d’y être aussi à nouveau
    et de vivre ces deux formes de plaisir en parallèle, dans ma chair,
    elles se complètent merveilleusement

    par contre, les plugs anaux, cela ne m’attire pas du tout

    Tu es un artiste bzo…j’aime les artistes…

    ça me touche beaucoup ce que tu écris car l’art et la littérature sont tellement importants pour moi,
    rien ne compte plus pour moi, en fait,
    avec mes pratiques, l’exploration avec mon corps des énergies en nous
    de toutes les manières possibles et imaginables,
    tantra (mis en pause pour l’instant),
    sexuelles bien sûr, ce qui nous occupe surtout par ici
    mais aussi en forêt, je sens tellement les énergies des arbres,
    elles me bouleversent, elles me parlent

    c’est tout ce que j’aime dans la vie,
    vibrer, par l’émotion, par la volupté, par la jouissance,
    par de rares moments de contact humain, aussi, trop rarement, hélas,
    ces moments où l’on peut vraiment vibrer avec une autre personne puissamment, sans réserve,
    de fond en comble

    mais déjà tout seul, c’est l’exploration splendide, infinie, possible,
    avec tout ce que l’on a en nous,
    à défaut de m’être lancée dans une activité créatrice artistique, ce sera le grand regret de ma vie,
    j’ai essayé de la diriger vers moi-même
    quand j’ai découvert qu’il y avait moyen de faire des choses étonnantes, mystérieuses, avec soi-même
    qui engageaient toutes nos forces créatrices
    car elles sont là, dans l’instant, dans l’action, quand tu recherches le dialogue intime, l’incandescence, avec toi-même,
    quand tu recherches la danse des énergies intimes avec ton corps, sous une forme ou une autre,
    toutes les forces secrètes de notre imagination s’élancent aussi,
    enfin c’est comme cela que je le vis, c’est comme cela que je le ressens

    c’est une sorte de forme d’art qui apparait dans l’instant et qui disparait dans l’instant,
    dont on est le seul spectateur, dont on est aussi la seule oeuvre, sans cesse en progression,
    ainsi que le créateur,
    l’art de soi-même, vibrant, l’art de vibrer intimement, l’art de déployer ses ailes,
    l’art de s’épanouir dans sa chair

    #41450
    Andraneros
    Modérateur/modératrice

    Bonjour @loulounet, tu écris :

    tu m’as retiré la culpabilité d’aimer le plaisir anal

    Je ne pense pas. Je t’ai seulement aidé à te libérer en m’appuyant sur l’état d’esprit qui caractérise notre forum. C’est bien toi qui a fait l’essentiel en te libérant d’une contrainte, en acceptant sans restriction le plaisir que ton corps te proposait. Ce que tu as su faire sur ce point est aussi au cœur de notre cheminement prostatique. Tu sembles avoir parfaitement assimilé cette vérité au point de vivre une expérience orgasmique particulièrement intense avec ton Helix. Je suis persuadé que cette étape de ta transformation te prépare aussi à bien d’autres expériences sexuelles que tu feras quand l’occasion se présentera avec ou sans masseur, seul ou avec ton compagnon.

    Et puis, j’ai RIEN FAIT…

    Tu viens de découvrir ce dont nous parlons quand nous mentionnons le « do nothing » que je traduis « laisse venir ». La suite est un vrai bonheur à lire… Je suis très ému de lire sous ta main :

    j’étais cette contraction…

    j’étais devenu ma prostate…

    J’ETAIS ORGASME…

    C’est très précisément ce que je ressens pendant mes sessions et que je traduis avec les mêmes mots que toi :
    « A ce moment je n’ai pas d’orgasme, je suis mon orgasme. »

    impression divine d’être pénétré, mais sans images de mec qui me pénètre.

    Au moment de l’éjaculation, c’était …waouu! abondant et très très fort.

    A ce point ton expérience fait de toi un homme bien avancé dans son développement orgasmique. La source de ton plaisir ne dépend plus d’une stimulation externe visuelle ou tactile ; elle dépend de la seule force de ta pensée et de ta concentration. C’est en canalisant ton énergie sexuelle que tu fais naître ton plaisir et quand tu vis tes orgasmes sans éjaculation tu accrois ta charge énergétique ce qui te conduit à vivre des orgasmes encore plus puissants. Tu viens d’entrer dans une spirale vertueuse qui te conduira peu à peu à vivre en permanence dans un état pré-orgasmique. Celui qui, par exemple, permet à @bzo de passer en quelques secondes de l’état d’un homme normalement attentif à son environnement à l’état d’un homme inondé par la jouissance qu’il fait naître en lui.

    Merci de nous apporter ce témoignage magnifique, seulement après 2 semaines de pratique. Je pense que ce que tu vis aujourd’hui correspond de moins en moins au titre de ton fil de discussion  «  Questions sur les contractions volontaires ».

    Je te répète ce que j’ai eu l’occasion d’écrire à quelques uns de nos amis qui t’ont précédé dans le développement de leurs capacités orgasmiques. Ce n’est que le commencement de ton cheminement, prépare toi à vivre des expériences bien plus puissantes, bien plus profondes, bien plus bouleversantes. Bon cheminement @loulounet.

    #41483
    loulounet
    Participant

    Bonjour Adraneros, et merci pour ton gentil mot.
    Bien sûr que tu ne m’as donné aucune autorisation…mais ton écoute m’a rendu libre et mis en face joyeusement devant mon destin…c’est ça finalement la vrai écoute!…
    Pour l’expression « à ce moment là je n’ai pas d’orgasme, je suis mon orgasme »…que j’ai rédigé à ma manière par « j’étais orgasme »..ben évidemment je reprenais ton expression quand j’ai écrit mon post car non seulement c’est ce que j’avais vécu…enfin…c’est CE qui avait été vécu…et puis forcément, à l’écriture, c’est ton expression que j’avais lu dans un de tes posts quelque jours avant qui m’est revenue…
    finalement, c’est une expérience « non duelle  » qu’on vit dans ces moment là : quand le sujet qui percoit ce dissout dans l’objet perçu . La Non dualité ( définition : La non-dualité est un enseignement de plusieurs traditions telles que l’hindouisme (advaita vedānta), le bouddhisme, le taoïsme, le soufisme qui offrirait à l’homme de réaliser sa vraie nature par la compréhension intime qu’il ne fait qu’un avec tout) a été (et est toujours) une quête dans ma vie. Dans mes jeunes années (23 – 30 ans) j’avais rencontré et travaillé avec un vieux prof de yoga qui nous parlais beaucoup de ce principe de non dualité (JK).ça a accompagné ma vie depuis toute ses années, dans tous les domaines…la nature, les amis, les repas, l’amour, la musique, la famille, l’art…mais aussi les vicissitudes…ne faire qu’un avec ce qu’on vit…
    Je suis heureux que ça t’es ému…car finalement, j’aurais attendu 30 ans avant de vivre une experience de non dualité sexuelle!..ou mon ego est comme dissous : personne ne joui, il n’y a que jouissance : personne n’a d’orgasme, il n’y a que orgasme
    Je ne suis pas religieux pour un sous, même si j’ai une éducation catho (catho de gauche!), et je précise que ce vieux prof de yoga n’était pas un gourou, juste quelqu’un qui vous rendait libre par l’exploration de nos sensations corporelles ) mais….comme disait Jeanne Moreau à qui on posait la question de savoir si elle croyait en Dieu : « j’ai la sensation très précise de « quelque chose » de magnifique ». J’aime beaucoup cette expression
    Pfff…désolé Adraneros, tu as raison…ce que j’écris est assez éloigné des questions sur les contractions volontaires…mais bon, je te promets, c’est la dernière fois…je voulais juste te répondre dans ce fil pour la cohérence sans avoir à tout raconter depuis le début pour ce qui suivent.
    Merci de m’avoir lu, et bon cheminement Adraneros

    #41484
    loulounet
    Participant

    Tu rigoles bzo?….l’écriture de tes textes SONT une activité créatrice artistique. Tu es un écrivain évidement…tu écris des poêmes magnifiques et denses, pour moi d’une très grande puissance…
    Pourquoi d’une très grande puissance?
    Parce que ce que tu écris fait rêver, fait bander, exite, fait rire, nous rend heureux, nous rend triste, nous rend joyeux, nous rend liquide, nous enflamme, nous titille le trou du cul…et nous titille l’âme!!.. (c’est un peu la même chose finalement – lol- )tes textes ne sont pas un bulletin d’information sur le Yin (quoique tu sais être très précis et très à l’écoute avec des conseils judicieux), tes textes sont une Ode au Yin, et donc particulièrement rééquilibrant pour des personnes comme moi un peu trop « yang »…Pour qui sait les lire, tes textes ont un grand pouvoir de transformation CONCRETE chez les gens
    Je t’ai déjà dis qu’à la lecture de certain de tes poêmes, je pouvais enchaîner directe avec une séance aneroless torride, divinement , extatiquement « cochonne » (lol)
    Mais il y a deux jours, par exemple, c’était le matin au café, j’étais bien, en pyjama …j’aime bien être en pyjama…parce que j’aime bien le retirer doucement… (je pense que la veille, j’avais vécu de nouveaux orgasmes prostatiques) donc j’étais en mode « comblé »…je n’y pensais pas …ma petite queue était toute tranquille et mes fesses aussi…j’étais bien…j’entendais les mouettes, les infos à la radio..
    Passionné par ce forum, je tombai sur ton post et ton texte quand tu es en forêt.
    J’ai éteinds la radio…ton texte m’a litteralement capté…comment tu parles des arbres…du silence…c’est absolument magnifique…
    tu le croiras si tu veux mais j’ai alors eu une incroyable jouissance spirituelle…
    Un texte dont la lecture met en extase…ben si c’est pas l’oeuvre d’un artiste ça!…tu devrais te faire éditer!!
    Je t’embrasse
    (t’inquiète, c’est pas sexuel…je suis désolé si ça te choque, je ne le veux pas…c’est juste que tes textes m’ont toujours donné envie de te prendre dans mes bras…peut être parce que la richesse de tes textes vient aussi du fait que tu y mets beaucoup de toi même…tu parles de tes forces…mais aussi de tes failles…moi ça me boulverse…)

20 sujets de 21 à 40 (sur un total de 43)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.