20 sujets de 81 à 100 (sur un total de 136)
  • Auteur
    Articles
  • #17293
    Avatarhector
    Participant

    @Papy6748, pour en revenir à la technique, c’est arrivé un peu comme ça par hasard. Enfin, je n’ai jamais chercher à obtenir cet effet lors de la masturbation traditionnelle, mais c’est un plus que j’apprécie fortement.
    Déjà, à la base, je suis hyper jaloux des femmes qui peuvent être multi-orgasmique, d’autant plus que je trouve que je ne tiens pas assez longtemps et que j’ai du mal à remettre ça (enfin ça fait près d’un an que j’ai pas touché une femme donc je ne sais pas si ça a changer).
    J’ai donc il y a quelques moi commencer à lire deux bouquin sur comment faire durer un rapport voir comment devenir multi-orgasmique mais je ne les ai pas fini, ni poursuivi les exercices qui étaient préconisés vu que parallèlement, j’ai commencer mon cheminement qui m’a plus motivé.
    Cependant, comme je l’ai déjà dis, j’ai pris des chemins de traverse, essayer différents jouets, fait durée les sessions… Peu être est ce que cela à son importance, mais je ne sais pas, je pose juste les bases d’un raisonnement un minimum scientifique.
    Par ailleurs, ma pratique de la stimulation anal remonte à longtemps et c’était un moyen pour moi d’avoir des orgasmes traditionnels plus intenses.
    Pour ce que je m’en souvient, et qui semble plus directement lié à cela, il m’est arrivé plusieurs fois au cours de mon cheminement de :
    – Terminer une session par une masturbation traditionnelle.
    – Qu’une session, de par les positions/mouvements engendrées mène à une éjaculation classique (en jet et pas en continu) mais d’intensité ++
    Bref, je n’ai pas toujours respecter le précepte de ne pas toucher son pénis pendant une session (bon, j’ai quand même attendu d’avoir des résultats sympa avant commencer à passer outre cette règle). Ceci fait que peut être les deux ne sont pas complètement dissociés pour moi.

    Après, je suis revenu au bout de quelques mois à des exercices pour augmenter la durée. Le but étant donc de tenir le plus longtemps, se rapprocher du point de non retour sans le dépasser. Lors de ces exercices, très proches du point de non retour, mais avec une plus grande décontraction qu’avant (apport de mes sessions pour le coup), j’ai doucement caressé mon gland, sur le frein, bref la ou ça fait du bien. Juste ce qu’il faut pour par exploser mais suffisant pour rester vraiment pas loin.
    C’est là que pour les premières fois cela m’a déclencher des sensations proche ou identiques à celles de mes sessions anerosiènnes. D’ailleurs cela me rendait complètement fou et ne me permettais pas de continuer ce petit jeu très longtemps. Après deux ou trois vagues je ne tenais plus et j’allais chercher mon éjaculation.
    Ce qui c’est passé mardi, c’est la première fois que cela m’arrive avec une excitation si faible, si loin du point de non retour, et je m’y attendais pas. Non seulement c’était plus intense que les fois précédentes, mais en plus comme arrivant plus loin du point de non retour, cela permet de mieux le savourer sans craindre de passer le cap fatidique.
    Alors voila, pour moi, c’est du bol, c’est du bonus et je suis pas sur de pouvoir en tirer une quelque chose de fiable pour t’aider, mais tu as la l’ensemble des points qui, je pense, peuvent avoir une influence. Je pense aussi que mes jeux et sessions m’ont permis de muscler le PC et cela joue aussi probablement un rôle.

    En espérant que cela pourra t’être utile ainsi qu’a d’autres.

    #17357
    AndranerosAndraneros
    Admin bbPress

    Franchement, j’ai hâte de voir ce que donneront mes prochains ébats à deux, voir les répercutions de tout ce cheminement, de tout ces changements

    Je me demande si, quand vous pensez à vos prochaines rencontres et à vos prochains ébats à 2, vous ne devriez pas les envisager avec moins d’attente d’un « résultat » prédéfini et au contraire vous préparer à les vivre dans l’instantanéité, à la manière dont nous conseillons à nos amis d’engager leurs sessions de massage prostatique.

    J’ai le sentiment que l’intensité de la jouissance, que votre cheminement vous a permis de découvrir, et votre nouvelle aptitude à la répéter et la faire durer vous ont transformé sans doute plus que ce que vous pensez. Une telle évolution de votre sensualité influencera profondément la perception que votre future partenaire aura de vous dans l’intimité de votre relation. Soyez donc naturel ; en étant vous-même maintenant vous êtes différent de ce que vous étiez et vos rencontres seront naturellement différentes.

    Bon cheminement @hector.

    #17499
    Avatarhector
    Participant

    Je me demande si, quand vous pensez à vos prochaines rencontres et à vos prochains ébats à 2, vous ne devriez pas les envisager avec moins d’attente d’un « résultat » prédéfini et au contraire vous préparer à les vivre dans l’instantanéité, à la manière dont nous conseillons à nos amis d’engager leurs sessions de massage prostatique.

    En fait, je suis surtout curieux de voir ce que cela peut donner. Je n’ai pas précisément d’attente vue que je n’ai aucune idée de si ça va influencer les choses, encore moins quand si ça l’influence… Juste j’ai très envie de voir si il se passe quelque chose et quoi.
    Alors forcément, quelque part je risque de me retrouver dans l’expérimentation, l’observation plus que la participation et ça pourrait me faire passer à coté de l’échange… Faudra voir pour trouver l’équilibre.

    Petit retour du jour. Profitant de ce jour off, je me suis lancer sur un bon vieux « vidage de couille » sous la douche… Et puis sentant rapidement le plaisir pointer son nez au bout de mon sexe, je me suis repris. Profitions en un peu me suis je dis 🙂
    Alors j’ai ralenti la cadence et stimuler moins le gland. Je me suis détendu et me suis focalisé sur ma petite noix qui dormait tranquillement.
    Et puis au fur et à mesure que ma main allais et venait sur ma verge, j’ai senti ma prostate se réveiller.
    Petit à petit je la sentais prendre vie, accumuler du plaisir. J’ai pu reprendre un rythme manuel plus rapide, mon sexe étant devenu nettement moins sensible 🙂
    Et ma petite noix gonflais de plaisir au fur et à mesure que je me masturbais jusqu’au moment où pas l’orgasme est arrivé. Une explosion prostatique qui c’est propagé dans tout le corps. J’arrête nette mes mouvements de la mains histoire d’éviter l’éjaculation, mais rien y fait, cela se met en marche, alors j’accompagne les spasmes de va et vient.
    Des vagues de plaisir, répliques s’affaiblissant de l’explosion première, parcours mon corps. Une onde de bonheur me parcours, un grand sourire m’illumine.
    Purée ce que c’est bon. Ca fait maintenant une bonne demi heure et depuis ma petite noix est toujours surexcitée, je la sens là, présente, prête à repartir 🙂

    Franchement, cet orgasme, whawhawhoo 🙂

    #17520
    AndranerosAndraneros
    Admin bbPress

    @Hector
    De façon générale nos amis qui accèdent aux orgasmes prostatiques nous rapportent que leur jouissance continue à s’approfondir au fil des mois en repoussant toujours plus ce qui leur semblait la limite du supportable. Sans citer tous vos témoignages sur vos séances de masturbation depuis le début de cette année, vous semblez associer régulièrement plaisir prostatique et plaisir plus traditionnel. Ressentez-vous une évolution de la nature de votre plaisir dans cet exercice, ou une évolution de la durée ou ou de l’intensité ? En tout état de cause vous bénéficiez d’un effet secondaire fort plaisant.
    Bon cheminement @Hector.

    #17523
    Avatarhector
    Participant

    @Andraneros, pour le moment, je suis encore dans l’exploration on va dire.
    Sur ce coup, j’ai l’impression d’avoir déclencher un orgasme prostatique via la masturbation traditionnelle, un très bon d’ailleurs. Cependant, je n’ai pas encore vraiment réussi volontairement à coupler les deux. Ca m’est déjà plus ou moins arrivé involontairement, sur des plus petits orgasme prostatiques et c’est un très bon rendu aussi 🙂
    Mais globalement oui, la masturbation traditionnelle est meilleur maintenant, parce que j’ai des sensation prostatiques supplémentaires, que ce soit des vagues de plaisir ou des orgasmes. Je pense aussi que ma sensualité à évoluée et me fait aussi gagner en plaisir.

    Pour les bénéfices sur la durée, je dirais qu’en masturbation, j’en ai l’impression, mais je ne sais pas ce que cela donnera à 2.

    #17654
    filoufilou
    Participant

    La suite de mon parcours est en réalité le constat de l’échec permanent dans ma quête de l’orgasme prostatique. Première séance en juillet 2006, dernière séance hier soir…et toujours aucune contraction involontaire ni aucune sensation qui annonce un orgasme, si discret soit-il. J’ai tout essayé de ce qui est dit dans le traité, varié les positions, les contractions anales et rectales, écouté des bandes de relaxation, utilisé de grandes quantités de lubrifiant…Que ce soit avec l’hélix ou le progasm jr ma prostate reste indifférente à toute sollicitations. J’ai essayé le « do nothing » et les contractions légères, les contractions très fortes aussi, dans l’espoir qu’il se passe quelque chose, mais rien n’arrive. Je crois être un cas unique si j’en crois les témoignages de chacun de vous dont certains me semblent extraordinaires. Si l’un d’entre vous peut me donner la solution à cette incapacité à obtenir du plaisir, merci.

    #17655
    AndranerosAndraneros
    Admin bbPress

    Bonsoir @filou,
    J’ai peur que vous ne receviez aucune réponse car vous posez à mon sens une mauvaise question :

    Si l’un d’entre vous peut me donner la solution à cette incapacité à obtenir du plaisir, merci

    Il n’y a pas pas « la solution ». Les clés de l’accès à l’orgasme prostatique sont multiples :
    -1) l’une est la relaxation, détente, relâchement musculaire,
    -2) une autre est la concentration, focalisation, visualisation sur les sensations localisées dans le périnée, le rectum et l’anus,
    -3) une autre est l’excitation sexuelle pour guider le cerveau dans la nature de la réaction attendue,
    -4) une autre le contrôle des muscles pubo-coccygiens pour stimuler la zone prostatique,
    -5) une autre l’oubli des sensations orgasmiques localisées dans le pénis qui conduisent à l’éjaculation.
    Nos amis qui parviennent spontanément à combiner toutes ces aptitudes ouvrent très vite les protes du paradis de l’orgasme prostatique. Les autres doivent d’abord développer leur capacité dans chaque domaine, apprendre à tout combiner avant de les ouvrir. C’est le temps du cheminement, temps d’apprentissage conscient pendant les périodes « d’exercices » et inconscient entre les sessions.
    C’est pourquoi au delà des principes généraux établis par les inventeurs des masseurs Aneros et très clairement repris dans le Traité d’Aneros chaque apprentissage est personnel.
    Les uns et les autres pourront vous apporter les fruits de leur expérience personnelle, vous expliquer comment ils sont parvenus à ouvrir les portes de leur paradis. Sauf miracle, aucun d’eux ne pourra vous dire comment vous devez faire pour ouvrir les portes du vôtre.

    Les témoignages publiés sur ce site et sur notre forum me paraissent assez nombreux pour que vous puissiez progresser, et être soutenu quand vous en aurez besoin.

    Bon cheminement @filou.

    #17657
    filoufilou
    Participant

    Merci Andraneros pour votre réponse mais tous ses conseils me sont connus et je les applique du mieux possible, même si la décontraction n’est pas mon fort. Les conseils prodigués par les uns et les autres me sont profitables évidemment. Néanmoins il y a forcément quelque chose qui cloche mais quoi ? Est-ce un problème physique ou psychique ? Lors de mes premières séances il m’arrivait de ressentir quelques petites vagues de plaisir mais plus maintenant. Je me demande si l’arrêt total pendant quelques mois ne serait pas judicieux ? Cela va être dur mais au point où j’en suis….Peut-être que l’envie sera tellement forte alors que ce sera plus facile ? Je continuerai à vous lire tous bien que cela me remue le couteau dans la plaie ! Retour sur ce forum dans quelques mois ….

    #17658
    Avatarhector
    Participant

    Alors, deux ou trois truc comme ça histoire de donner des news.

    @filou) Je ne sais plus si je l’ai évoqué ailleurs ou non, mais, une pratique à contre sens de ce qui est dit sur le forum, dans le traité, est de se masturber avec l’anéros en place. Pour moi, cela m’a permis à un moment de me faire prendre conscience de ma prostate et de son action. Alors il faut faire monté le plaisir doucement, faire attention à ne pas atteindre le point de non retour (qui pour moi au début était très proche voir avant le moment ou je sentais la prostate entrer en action).
    Et pour un autre point, même si mon cheminement semble court (1 an environs) cela fait quand même une bonne 20 aine d’années que j’explore les sensations anales et que donc les barrières physiques et psychiques s’effritent.
    Bon courage, ne lâchez rien (mais effectivement peut être qu’une pause s’impose) 🙂

    1) Je viens de me connecté, le site a eu du mal à prendre en compte ma connexion, présence du « salutation Hector » et du « Se connecter/s’enregistrer ». Obliger de faire un rechargement forcé de la page (shift + clic sur l’icône de rechargement de la page – la flèche en cercle au bout de la barre d’adresse sous firefox) pour que ça passe. (Je note car j’ai lue que d’autre ont des problèmes de connexion. Peut être un nettoyage du cache et des cookies ferait du bien)

    2) L’autre jour, je me suis fait une petite séance avec mon rosebud et je fut agréablement surpris des sensations qui se sont manifestées. En effet, j’ai sentie ma prostate battre, ou plutôt pulser, au contact du rosebud, à moins que cela soit juste le sang des vaisseaux du coin.
    Cela à lancé des vagues de plaisir bien agréables. C’est assez surprenant parce que ce n’est pas le genre de sensation qu’est sensé apporter le rosebud d’une part et d’autre part c’est assez rare que j’ai ce type de pulsations au niveau de la prostate.

    3) Cela fait quelque temps que je trouve, de manière générale, que je suis plus sensible. Enfin, comment exprimé cela, mes sens sont plus facilement excitables, surtout le touché et l’ouïe. Si l’ouïe est capable depuis longtemps de m’apporter des frissons de plaisir, c’est nettement plus fréquent actuellement et plus intense aussi. Ce qui est plus notable c’est que le touché si mets. Ma peau est plus sensible, et comme pour l’ouïe, des choses qui me faisaient rien me font du bien (et pour l’ouïe, ce qui me faisait du bien m’en fait encore plus). Ma prostate est plus sensible aussi, je sens régulièrement une sorte de chatouillement dans ce coin, qui, si je me laisse aller, permet de lancé une onde plaisante.

    4) Tout ceci me semble avoir encore augmenter avec la réalisation d’un fantasme à caractère fortement sexuel pour moi, même si il n’y a pas eu acte sexuel en soit. La préparation du passage à l’acte m’a mené dans des états d’excitation très forts, me menant parfois au bord de l’orgasme classique (mais transformé de justesse en vague de bien être prostatique, probablement grâce aux séances de masturbation récente ou j’ai l’impression d’arriver à faire migré le plaisir du pénis vers la prostate 🙂 ). Bref, cette préparation et cette réalisation m’ont permis de tomber quelques barrières je pense, m’ont amené, ou plutôt ont relancés, quelques questions auxquelles je ne sais toujours pas répondre, ou ne veux pas.
    Mais j’ai l’impression que depuis, ce que je décris en 3) est monté encore d’un cran. D’ailleurs, bien que moins sollicité, j’ai quand même l’impression que l’odorat entre dans la partie.

    Bonus) Pour les questions, il s’agit bien sur des questions sur ma sexualité, voir mon genre. Pour les réponse, je pense quand même être attiré par les femmes de manière générale, et par les hommes de manières nettement plus exceptionnel. Mais, est ce que le fruit du conditionnement, des barrières, est dans l’attirance ou dans le non passage à l’acte? Bref, homo/bi/hétéro, quel sexuel suis je?
    Par ailleurs, je ne sais pas si je suis homme ou femme, j’ai franchement l’impression d’avoir des facettes des deux, d’aimer en moi des facettes des deux… J’ai toujours dit sur le ton de la déconnade que j’étais lesbienne, mais finalement, n’est ce pas un point sur lequel j’ai mis le doigt depuis longtemps? En tout cas, je me sens de plus en plus en accords avec moi même, et même si j’ai du mal à ranger mon identité, mes pratiques, mes envies, etc dans une case, elles (mon identité, mes pratiques, mes envies, etc) ont l’air de prendre forme, de se stabiliser, de se solidifier indépendamment du masque sociétale que je prend.

    Sur ce, bonne nuit les amis 🙂

    #17659
    logansanlogansan
    Participant

    Sommes nous obligé de nommer la case dans laquelle nous sommes ?
    Hector, je vous comprend et vous rejoint sur vos questionnement, mais je ne cherche pas a me trouver de case, juste à me comprendre et m’accepter, faire tomber mes tabous et préjugés, mais pour dialoguer, il faut nommer les choses…

    Filou, en effet, la masturbation avec une pression sur la prostate peut aider, je suppose que vous avez déjà essayer.
    Sinon je voulais proposer la pause, mais rien ne vous empêche de faire des séances de relaxation, « à vide » dans tous les sens du terme. A voir ce que cela peut donner.

    Voila ma petite aide. Bon courage

    #17660
    Avatarhector
    Participant

    En fait je sais pas si c’est être dans une catégorie qui m’intéresse, c’est surtout que c’est la seule base dont je dispose pour me définir, que je sois dedans ou dehors en fait… Juste je me cherche.

    #17662
    filoufilou
    Participant

    Logansan votre premier conseil ne m’a rien apporté de plus qu’un orgasme classique. Je vais suivre votre deuxième conseil comme je l’avais décidé et je verrai dans quelques temps si cela m’est profitable. Merci

    #17846
    Avatarhector
    Participant

    Salut,

    Juste un petit coucou histoire de vous souhaiter une bonne et heureuse année 2016 😉

    Bon cheminement 🙂

    #17847
    AndranerosAndraneros
    Admin bbPress

    Bonne année à vous aussi @hector en vous souhaitant de rencontrer la compagne qui comblera votre vie.

    Bon cheminement @hector.

    #17848
    helix47helix47
    Participant

    je souhaite une bonne année a tous les lecteurs et acteurs du forum . j ai beaucoup appris sur ce site , meme si je ne poste plus beaucoup je suis un lecteur régulier de tous les posts . Avec du temps , de la patience l’orgasme prostatique est a la portée de tous .

    #18246
    filoufilou
    Participant

    Enfin !!!! Cette nuit j’ai ressenti pour la première fois ce que je crois être un véritable orgasme de la prostate. C’est arrivé progressivement ; mon cœur a commencé à s’emballer tandis que je ressentais comme des pulsations internes au niveau de la prostate ; Le plaisir est arrivé comme des vagues qui montent. Cela a duré environ une a deux minutes je pense, mais sans certitude. Puis les sensations ont diminué et j’ai cessé les légères contractions qui m’avaient amené à cet état pour reprendre mes esprits. Mon bonheur était immense. Après quelques minutes de repos j’ai repris mes contractions très douces et le phénomène s’est reproduit aussitôt ; et puis une troisième fois. Ce matin je me demande si je n’ai pas rêvé ! J’attends avec impatience et un peu d’angoisse ma prochaine séance dans deux ou trois jours pour savoir si cela se reproduira, après tant d’années d’attente ! Je vous tiendrai au courant bien sûr. A bientôt.

    #18247
    luckylucky
    Participant

    Salut tous,

    Filou, suis content pour toi.
    Bravo !
    A plus
    Lucky

    #18251
    AndranerosAndraneros
    Admin bbPress

    Je suis très heureux, @filou, de lire que vous avez ressenti vos premières vagues de plaisir renversant. Votre patience et votre constance malgré ces longues années de frustration vous apportent enfin la récompense que vous méritez. Félicitations !

    Avez-vous fait quelque chose de nouveau ces derniers jours qui expliquerait vos progrès tant attendus ?

    Plus que jamais bon cheminement @filou.

    #18252
    nicolas775nicolas775
    Participant

    Cher Filou, je suis reellement heureux de ce que vous nous rapportez. La Porte est ouverte et vous venez de faire sauter le verrou le plus resistant. Je suis d’autant plus heureux que, comme vous, mon cheminement est lent, tres lent, trop lent. Mais il est important de poursuivre et de ne rien attendre de chaque session, comme le rapportent de nombreux temoignages. En effet, c’est un mystere, mais c’est quand on s’y attend le Moins que surviennent les sensations les plus extraordinaires.

    #18257
    AndranerosAndraneros
    Admin bbPress

    Je suis désolé @nicolas775 de lire que votre cheminement soit aujourd’hui si lent alors qu’il semblait vous avoir fait découvrir des orgasmes extraordinaires il y a un an. Qu’est-ce qui a pu modifier à ce point la satisfaction apportée par vos sessions ?

    En tout cas votre persévérance et votre confiance seront récompensées un jour ou l’autre comme nous le dit @filou. Bon cheminement @nicolas775.

20 sujets de 81 à 100 (sur un total de 136)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.