Mots-clés : 

Ce sujet a 83 réponses, 10 participants et a été mis à jour par bzo bzo, il y a 2 mois et 1 semaine.

20 sujets de 41 à 60 (sur un total de 84)
  • Auteur
    Messages
  • #33195
    Andraneros
    Andraneros
    Admin bbPress

    Je recopie ici une partie d’un message échangé l’an dernier avec @epicture sur son fil de discussion « Mon bonhomme de chemin » :

    N’oubliez pas que l’un des « sages » du forum officiel de la marque Aneros décrit le masseur comme « tantric training wheel », ces roues qui sont ajoutées aux vélos de enfants pour les aider à apprendre à en faire. C’est une béquille très utile pour presque tout le monde, indispensable à certains, mais ce n’est qu’une béquille. Lisez ce que dit le Wiki Aneros :

    « Tantric training wheels
    MMO has its roots in ancient Eastern practices like tantra and tao (see Aneros History). The Aneros, though originally conceived to help men manage prostate health, turns out to be very effective in accelerating the process of learning this skill. For that reason, one of the Aneros forum’s luminaries has coined the term « tantric training wheels » for the Aneros. There are other ways to learn and practice MMO (see Advanced Skills), but the Aneros is among the most effective. Once you have « crossed over » to dry orgasms, it is likely you will be able to have them even without the Aneros. »

    Traduction
    Roulettes d’apprentissage (de stabilisation) tantriques
    La notion d’Orgasmes Multiples Masculins s’enracine dans des pratiques orientales ancestrales telles que le tantra et le tao (voir l’histoire de l’Aneros). L’aneros, bien qu’initialement conçu pour aider les hommes à soigner la santé de leur prostate, s’est avéré très efficace pour accélérer l’apprentissage de cette aptitude. C’est pour cette raison que l’une des sommités du forum Aneros a créé le terme « Roulettes d’apprentissage (de stabilisation) tantriques » pour l’Aneros. Il existe d’autres moyens d’apprendre et de pratiquer les Orgasmes Multiples Masculins (voir le chapître Compétences avancées ), mais l’utilisation de l’Aneros fait partie des plus efficaces. A partir du moment où vous êtes devenus capables d’avoir des orgasmes sans éjaculation il est probable que vous deviendrez capable de les avoir sans Aneros.
    Fin de traduction

    Ce sujet revient régulièrement sur le site du forum officiel Aneros. Je ressens moi-même cette forme d’énergie depuis ma découverte du plaisir prostatique. Cette expérience, qui ne correspondait à rien de ce que je connaissais, m’a ouvert à cette notion de kundalini que mon éducation occidentale me faisait rejeter. Sans pouvoir apporter un témoignage concluant, faute de maîtrise de la culture à laquelle appartient cette notion et faute aussi de la maîtrise de mes expériences en la matière, je partage une partie de ton expérience et ton opinion que ce à quoi nous ouvre notre expérience orgasmique correspond à une expérience plus globale et plu spirituelle, comme tu le dis.

    Bon cheminement @epicture.

    #33200
    aneveil
    aneveil
    Participant

    Bonjour,

    @Epicure

    Elles seraient similaires à ce qui se pratique en yoga kundalini, et hatha yoga.

    Pour avoir un peu pratiqué le Hata yoga et pris quelques cours de Kundalini Yoga (qui est en effet présenté comme un yoga Tantrique) je pense que l’on est quand même très très loin de la pratique du massage prostatique. Surtout que le Kundalini Yoga est une pratique dévotionnelle quasi-religieuse et à vrai dire (de mon point de vue) très dogmatique, donc j’imagine très mal les gourous du Kundalini Yoga approuver la pratique du massage prostatique. Surtout que « faire monter la Kundalini » n’est pas du tout le but du Kundalini Yoga (un effet oui surement) et que vouloir la faire monter de manière non « réglementaire » au KY est le plus souvent considéré comme très dangereux dans ces « milieux spirituels » quelque peu en vase clos…
    Bon, pour avoir un peu côtoyés (avec un pieds en dehors) ces groupes dont des gens proches, je suis dans une période assez critique vis à vis de milieux prétendument « spirituels » (à force de voir un certain nombre de personnes partir en sucette…) et surtout, tout ce qui s’apparente de près ou de loin au New-Age
    (le Yoga étant malheureusement assez infesté par la « pensée » New-Age et les dérives sectaires qui vont avec)…

    Pour ce qui est du Tantra et de la Kundalini, il me paraît évident que notre pratique augmente considérablement le corps énergétique et surtout les échanges entre les différents nœuds d’énergie (chakras, nœuds énergétiques et zones érogènes qui sont très liées) avec la zone périnée-prostate faisant office de « réservoir d’énergie » pile à l’endroit du chakra racine et prêt à exploser à tout moment vers toute partie du corps.

    Une des définition du Tantra est « Tout ce qui est présent »
    donc tendre vers la présence du corps, de ce qui l’entoure, ses énergies, ainsi que de toutes les composantes de la vie.
    Ce qui est donc tout à fait compatible avec nos pratiques.
    Pour ma part, je remarque que la présence du corps, de la respiration, du mouvement de ses énergies, des appuis du corps etc..
    est bien plus propice au déclenchement d’orgasmes que de se concentrer uniquement sur la zone prostatique.
    L’exercice Tantrique de la flûte creuse : énergie, tunnel venant du bas, remontant par le chakra racine (avec l’inspir) vers le ceour ou le chakra couronne déclenche aussi très rapidement des orgasmes énergétiques ou parfois plus clairement prostatiques quand on a un masseur ou que la prostate est bien réveillée.

    #33201
    aneveil
    aneveil
    Participant

    (le Yoga étant malheureusement assez infesté par la « pensée » New-Age et les dérives sectaires qui vont avec)…

    En matière de pratiques grandement polluées par le New-Age, j’aurai pu ajouter au yoga certaines formes de néo-tantra et surtout le soit disant « Chamanisme » massivement pratiqué en occident et qui fait aussi des ravages…

    #33208
    Epicture
    Epicture
    Participant

    Mon questionnement est purement pratique : sachant que je suis en quelque sorte, sorti du cadre du traité d’Aneros (massage prostatique) je me demande désormais quel ouvrage, quel guide sur lequel je pourrai m’appuyer pour poursuivre mon cheminement vers cette dimension « plus globale » (tout en continuant à perfectionner celui du massage prostatique).
    Il me semblait que du côté du yoga ou d’une autre pratique venu d’orient je pourrai trouver une voie qui jouerai ce rôle, mais compte tenu de ce que tu dis @aneveil, c’est loin d’être évident.
    La spécificité du traité d’Aneros tient au fait qu’il est gratuit, qu’il n’impose rien, qu’il donne le conseil d’une expérience particulière tout en élargissant à d’autres, et propose une grille de validation provenant de la compilation des témoignages recueillis autour de cette pratique. On peut donc y piocher ce qu’on veut comme on veut, l’abandonner, et y revenir, lire entre les lignes, en inventer de nouvelles, etc…
    C’est une spécificité qui semble simple en apparence, mais ce qui est très compliqué pour celui qui le rédige est de ne pas tomber dans le boniment, ni dans l’entreprise commerciale.
    De plus, l’existence de ce forum créé un espace où le contenu du traité prend vie sous nos yeux, pas seulement chez soi mais aussi ailleurs, et la lecture des expériences des uns et des autres permet de situer la forme de sa pratique personnelle.
    Voilà le genre d’appui que je recherche : une base solide rédigée sur la base d’une expérience réelle, et un lieu d’échange et de rencontre (qui n’a pas besoin d’être matériel) pour la faire vivre.
    Je me suis tourné un peu vers Mantak Chia, car il me paraissait assez clean, les autres, avec la présence d’Osho me paraissaient plus nébuleux. Mais la lecture d’un livre n’engage à rien. Cependant hormis Mantak Chia, je n’ai pas eu le temps de les lire.
    Les techniques que Mantak Chia présentent dans ses ouvrages sont très puissantes, j’en ai testé quelques-unes, et je vous garantit un résultat étonnant (qui soit-dit en passant sortent du cadre du massage prostatique), mais je butte sur un certain nombre de concepts et je manque d’un espace ou ils seraient reformulés par des personnes qui en font l’expérience.
    Si vous avez quelques idées, je suis preneur.

    Bon cheminement à tous !

    #33209
    aneveil
    aneveil
    Participant

    Bonjour @Epicure,

    Pour le Yoga, il ne faut pas paniquer non plus, il suffit de trouver le Yoga qui nous convient et le bon professeur(e) et heureusement tous les profs ne se conduisent pas en petits gourous…
    J’ai une méthode toute simple pour éviter les profs de yoga « allumés, perchés ou manipulateurs » :
    La première chose est la joie qui doit émaner d’un prof qui doit aussi donner l’impression d’être dans la vie, et d’être spontané. Il suffit donc de fuir les profs dépressifs, tristes et tourmentés qui parlent de niveau de conscience, de mission de vie, se font un film sur leur réincarnation, leur Karma, qui recherchent leur « flamme jumelle » ou introduisent des méthodes de psychothérapie ou de « développement personnel » dans leurs cours (là c’est vraiment la totale 😉

    Pour ma part j’ai besoin d’un Yoga qui ne soit pas dans le contrôle (et beaucoup le sont)
    Pour cela le Yin-Yoga me convient très bien, c’est un yoga Taoïste (donc pas Indien) basé sur l’étirement et les postures très longues, le lâcher prise et l’écoute corporelle.
    En plus ma prof est géniale, toujours gaie et pleine d’énergie, elle guide parfaitement les séances (on peut donc se reposer sur sa voix), en plus c’est une très belle femme totalement dans la vie et le monde et elle ne nous fait jamais chier avec des considérations pseudo-spirituelles à la c… (Je n’ai rien contre la spiritualité, mais c’est pour moi une affaire personnelle et la liberté est pour moi une valeur trop importante pour que l’on tente de m’imposer des croyances)

    Je n’ai pas d’avis définitif sur Osho, car je crois qu’il s’agit de quelqu’un d’assez complexe et sa pensée n’est absolument pas réductible aux niaiseries New-Age que l’on trouve un peu partout, mais c’est évidement quelqu’un d’assez sulfureux et de fort contrasté.
    Il existe un documentaire très complet sur Osho qui est dispo sur Netflix, je n’ai malheureusement pas Netflix, mais il paraît que c’est assez passionnant : Wild Wild Country
    Je crois que si tu recherche un tantra très axé sur la sexualité, avec des exercice énergétiques parfaitement décrits donc un Néo-tantra (très occidental), les bouquins de Margot Anand seront parfaits.

    Pour ma part je préfère une vision plus large (le Tantra considère le sexe, ne le rejette pas, mais le Tantra n’est pas une pratique sexuelle) Les livres de Daniel Odier sont d’une très grande profondeur
    et d’une très grande subtilité de pensée.
    Je conseille : « Tantra la dimension sacrée de l’érotisme » (titre trompeur, quelque peu racoleur surement imposé par l’éditeur) qui raconte sa rencontre avec Lalitâ Devî la Tantrika dont il reçut l’initiation au Cachemire, c’est assez passionant.
    « Désirs, passions et spiritualités » Un livre vraiment essentiel qui ouvre beaucoup de portes…
    J’ai aussi beaucoup aimé « Le grand silence des éveillés » un pamphlet spirituel qui dénonce avec beaucoup d’impertinence les abus actuels des Maitres et gourous ainsi que l’hypocrisie quasi-générale des « milieux spirituels ».
    Je conseille aussi ses 3 vidéos sur Tandava qui est une pratique de danse méditative Tantrique pré-Yoguique (une sorte de yoga des origines) c’est avec Tandava que j’ai commencé à avoir mes premiers orgasmes énergétiques qui sont venus très naturellement, c’est une pratique très simple et extrêmement puissante qui peut être très en rapport avec nos recherches.

    Tandava la danse de Shiva/Shakti Video 1
    Tandava la danse de Shiva/Shakti Video 2
    Tandava la danse de Shiva/Shakti Video 3

    Il y a pas mal d’autres videos de Daniel Odier, en plus d’être un spécialiste du Chan et du tantra Cashmirien, c’est aussi un véritable écrivain (Diva) qui a beaucoup d’humour…

    Enjoy !

    #33210
    Andraneros
    Andraneros
    Admin bbPress

    Tu nous dit @epicture :

    Les techniques que Mantak Chia présentent dans ses ouvrages sont très puissantes, j’en ai testé quelques-unes, et je vous garantis un résultat étonnant (qui soit-dit en passant sortent du cadre du massage prostatique)

    Mantak Chia a publié de nombreux ouvrages pour présenter son enseignement sur les pratiques taoïstes. Pour faciliter le cheminement de nos amis qui voudraient bénéficier comme toi de son apport, peux-tu nous rappeler quels livres ou quels chapitres t’ont apporté ce qui t’a permis de progresser comme tu l’as fait dans la maîtrise de ton énergie sexuelle et de développer cette formidable aptitude à vivre à volonté des orgasmes aussi puissants ?

    Bon cheminement @epicture

    #33218
    Epicture
    Epicture
    Participant

    Merci vraiment beaucoup, @aneveil pour ces renseignements très précis.
    Pour répondre à @andraneros, J’ai fait l’acquisition de 2 livres de Mantak Chia : « L’homme multi-orgasmique : L’énergie sexuelle masculine », et « les massages chi nei tsang ». J’ai surtout consulté le premier, et en particulier le chap 3 consacré à la pratique solitaire du massage du penis et qui décrit très précisément les différentes techniques pour parvenir, au cours d’un entrainement régulier, à obtenir des orgasmes non éjaculaoire. Les 2 premiers chapitres sont plus theoriques, et les derniers orientés pratique en couple.

    Pour l’instant, voilà ce que cela donne Vu depuis mon ressenti : Ces techniques conduisent à une mise en tension de mon être qui est difficile à réguler en dehors de l’éjaculation. En effet, l’éjaculation fait chuter ma tension (attention, rien a voir avec la tension sanguine) de façon spectaculaire. A partir du moment où je commence à maitriser un peu mieux cette tension, sa présence permanente met mon corps en vibration. Si en plus je parviens à détendre ce qui peut l’être, je permes à cette vibration de circuler dans mon corps. Je suis actuellement dans cette recherche d’équilibre entre cette tension, que je fais monter et que j’entretiens par les jeux prostatiques, les jeux avec ma femme, et mes jeux solitaires, tout en essayant de faire attention de ne pas éjaculer, ou le moins possible. Certes, l’orgasme ressenti au cours d’une éjaculation « accidentelle » est d’une qualité spéciale, mais les plaisirs vibratoires qui se manifestent par vagues successives, et que je peux provoquer par une concentration ( qui peut prendre la forme de consultation d’images érotiques, mais aussi juste méditative), et par des mouvements du bassin, sont d’une volupté délicieuse. Plus j’y goute, et plus mon désir se tourne vers ces sensation, au détriment de l’orgasme éjaculatoire, si bien que les périodes sans éjaculation sont de plus en plus longues, et de mieux en mieux maitrisées.

    Maintenant, rapporté au Taoïsme, voilà ce que je peux en dire, d’un point de vue théorique : la circulation vibratoire correspond à la rotation de l’énergie autour de l’orbite microcosmique, qui débute au niveau du périnée, remonte par la colonne vertébrale jusqu’au sommet de la tête, redescend par le front et traverse le palais. Là, il faut avec la langue établir un contact pour que l’énergie puisse continuer à descendre à travers la langue, puis la gorge jusqu’à la prostate. Cette rotation permet au corps de s’harmoniser avec le corps céleste, et le corps microscopique, ou atomique. Ainsi, les bienfaits sont infinis. C’est très théorique.

    Personnellement, je ne ressens pas cette rotation de façon très nette. La montée par la colonne vertébrale, oui, très clairement, la tête aussi, mais après, c’est plus diffus. Cette circulation ascendante fait irradier une sensation vibratoire dans mes membres, et je peux parfois sentir la pulsation de mon sang qui circule jusqu’au bout de mes doigts. Par contre les mouvements ondulatoires du bassin, et du haut du corps, couplés à une respiration rythmée et accompagnée par le plancher pelvien, sont très efficaces. Il y a là une forme de rotation ondulatoire. Peut-être que ce que @bzo décrit par « liane lascive » est assez proche, mais ce qu’il décrit me semble plus dans le sens latéral que dans le sens avant-arrière. De toute façon, les mouvements d’ondulation du corps ont une efficacité redoutable.

    Je vais continuer à approfondir tout cela peu à peu, car tout cela évolue très lentement. Et je vais consulter les références que tu m’as donné @anéveil.

    Bon cheminement @ tous

    #33221
    bzo
    bzo
    Participant

    Je conseille aussi ses 3 vidéos sur Tandava qui est une pratique de danse méditative Tantrique pré-Yoguique (une sorte de yoga des origines) c’est avec Tandava que j’ai commencé à avoir mes premiers orgasmes énergétiques qui sont venus très naturellement, c’est une pratique très simple et extrêmement puissante qui peut être très en rapport avec nos recherches.

    Tandava la danse de Shiva/Shakti Video 1
    Tandava la danse de Shiva/Shakti Video 2
    Tandava la danse de Shiva/Shakti Video 3

    bien sympa, cela m’a tout de suite parlé, j’ai senti en le voyant d’abord en tailleur,
    danser avec son tronc et ses bras en mouvement au ralenti
    puis debout

    cela a éveillé des choses en moi,
    j’ai senti beaucoup de similarités à certains moments de mes ondulations en mode lascif,
    avec cette différence, que chez moi c’est beaucoup plus directement à connotation sexuelle,
    avec les contractions qui font vibrer la prostate en plus
    et puis les frottements continuels entre mes cuisses et mes parties

    mais en le voyant bouger ainsi,
    j’ai senti de la similitude dans la circulation des énergies
    dans certains moments de ma pratique et ce que je le voyais faire

    en fait c’était très troublant de le voir bouger ainsi
    parce que je sentais directement très fort en moi ce qu’il faisait

    #33722
    bzo
    bzo
    Participant

    au regard de mes derniers progrès, des derniers développements, dans ma pratique,
    je me sens prêt désormais
    à recommencer des expérimentations « tantriques »

    je veux dire par là que ma capacité à faire monter les énergies,les énergies dans mes profondeurs
    et à les utiliser pour l’instant sexuellement, sensuellement,
    je sens qu’il y aurait moyen de les utiliser autrement aussi ces énergies,
    je crois que le tantra est quelque chose comme cela
    et je vais m’y essayer

    en tailleur, assis, immobile, je vais pomper, pomper,
    jusqu’à être bien empli de ces ondes, de ces vibrations
    puis je vais essayer de les canaliser autrement que sexuellement,
    je ne suis pas sûr comment je vais m’y prendre
    mais je vais expérimenter, chercher dans l’immobilité une voie par où guider ces ondes, ces vibrations
    que cela devienne quelque chose,
    essayer que quelque chose de grandiose se battisse éphémèrement

    quoi? on va voir,
    où cela va me mener? je ne sais pas très bien
    mais j’ai envie de faire des essais
    et surtout mon instinct me dit qu’il y a une voie possible,
    une façon différente de s’arracher, de se desceller, de goûter à un ciel

    #33754
    Epicture
    Epicture
    Participant

    Pour essayer, je te conseille le tandava, la danse de shiva. Elle est très puissante.
    Bon cheminement @bzo

    #33759
    bzo
    bzo
    Participant

    hello @epicture

    tu me fais bien de me rappeler cette histoire,
    cela me parle,
    c’est très mystérieux à quel point cela me parle, cette danse de Shiva,
    cela éveille des choses en moi,
    je vais définitivement m’y mettre

    cela va paraître peut-être idiot
    mais pas plus tard que cette après-midi,
    assis aux toilettes sur mon lieu de travail, j’ai un peu essayé en ce sens

    je me suis laissé aller, j’ai laissé mon corps commencer à bouger
    tout en essayant de me connecter à mes énergies,
    cela ressemblait un peu à mon mode liane lascive
    mais sans l’aspect sexuel,
    juste bouger le tronc et les bras dans l’espace
    en se laissant entièrement aller, en s’abandonnant
    et en ayant de me connecter à mes abysses

    commencer à bouger, se laisser entraîner par le mouvement,
    s’ouvrir, fleurir dans le geste,
    s’accorder à l’espace,
    j’ai tout de suite en quelques instants obtenu des résultats passionnants et très encourageants

    et puis des expériences tantriques,
    ma curiosité est allumée,
    mes expériences sexuelles en solitaire, sont devenues tellement intenses, tellement uniques
    mais je sens aussi que ces énergies en moi,
    il y a moyen de les faire jaillir autrement aussi que sexuellement,
    je le sens en moi,
    j’en ai envie, j’en brûle d’envie,
    je cherche la communion, l’embrasement, en moi de toutes les manières possibles

    #33764
    Epicture
    Epicture
    Participant

    Il faut que tu lises les ecrits de Daniel Odier. Ils te plairont. Regarde sa chaine youtube. Il ne se prend pas au serieux tout en etant sérieux. Il ne ne prêche pas il parle du tantra, du yoga et de son expérience.
    Mais tu sais déjà tout ce qu’il y a a savoir sur la pratique.
    La seule chose qu’à mon avis tu peux faire, c’est d’introduire dans ta pratique des seances dessexualisees, Sans stimuler ta prostate de façon volontaire.
    Bon cheminement @bzo

    #33767
    bzo
    bzo
    Participant

    La seule chose qu’à mon avis tu peux faire, c’est d’introduire dans ta pratique des seances dessexualisees, Sans stimuler ta prostate de façon volontaire.

    tu as l’air de sous-entendre que j’ai fait le tour de la question
    et qu’il faut que je passe à autre chose pour continuer d’évoluer

    moi je vois cela autrement,
    c’est vrai que je suis loin, très loin dans ma pratique,
    bien au-delà de tout ce que j’ai jamais espéré,
    j’ai expérimenté et j’expérimente désormais au quotidien
    des moments uniques, des moments de totale libération et de plénitude en moi
    tout en éprouvant un plaisir sensuel, charnel aussi d’une richesse incomparable

    mais je me sens aussi, même en fait de plus en plus, constamment en apprentissage,
    je me sens sur les bancs de l’école, apprenant sans cesse,
    je peux avoir mes moments de vantardise et écrire que j’y suis, que je suis arrivé, I’m the king
    mais le fait est qu’on est toujours face à un mystère qu’on ne fait jamais qu’effleurer,
    qu’on est minuscule face à une montagne immense, s’élevant sans fin
    et que la pratique n’a pas de limite,
    aura toujours un palier nouveau pour nous
    si on aborde nos séances avec le bon état d’esprit

    cependant j’ai toujours envie de me diversifier, d’expérimenter de nouvelles richesses en moi,
    de découvrir cette montagne magique par d’autres versants
    et donc oui, le tantra me parle, cette danse de Shiva que tu évoques, me parle très fort,
    cela allume tout de suite quelque chose dans mes tripes
    quand je regarde quelqu’un l’exécuter

    #33768
    bzo
    bzo
    Participant

    bon cheminement à toi aussi, cher @epicture
    beaucoup de moments merveilleux de communion, d’embrasement, d’incandescence

    #33769
    Epicture
    Epicture
    Participant

    tu as l’air de sous-entendre que j’ai fait le tour de la question
    et qu’il faut que je passe à autre chose pour continuer d’évoluer

    non, je ne sous entend pas cela.
    Je rebondissais simplement sur cela :

    Je cherche la communion, l’embrasement, en moi de toutes les manières possibles

    Je ne pense pas que tu sois arrivé à un sommet, bien au contraire, mais je pense que dans ta pratique tu as acquis suffisamment d’expérience pour te décoller de l’origine sexuelle et ou prostatique de ton embrasement, et déplacer cette origine à ta guise depuis n’importe quelle partie de ton corps.

    Bon cheminement @bzo

    #33771
    aneveil
    aneveil
    Participant

    Bonjour,
    Tandava est en effet une merveilleuse pratique de présence, de lâcher prise et de non contrôle qui nous connecte avec des énergies très profondes.
    C’est la danse de Shiva/Shakti (et pas que Shiva) donc la danse des principes masculins et féminins (Shakti) réunis en Shiva (souvent représenté comme un être androgyne, moitié homme, moitié femme)

    @bzo

    je me suis laissé aller, j’ai laissé mon corps commencer à bouger
    tout en essayant de me connecter à mes énergies,
    cela ressemblait un peu à mon mode liane lascive
    mais sans l’aspect sexuel,
    …… j’ai tout de suite en quelques instants obtenu des résultats passionnants et très encourageants

    Avec ton expérience du plaisir prostatique et de toutes les énergies dans ton corps, ce n’est pas très étonnant de démarrer au quart de tour avec Tandava.

    @Epicure

    La seule chose qu’à mon avis tu peux faire, c’est d’introduire dans ta pratique des seances dessexualisees, Sans stimuler ta prostate de façon volontaire.

    Je crois qu’aucune pratique Tantrique n’est vraiment désexualisée, mais c’est simplement une autre dimension de la sexualité.
    Marcher au soleil, laisser sa peau être caressée par le vent, comme Tandava (ou notre part féminine et masculine dansent et s’unissent) peut être vécu et imprégné de sexualité.
    Et quelque soient les expériences humaines, c’est la finesse des perception et le fait de les vivre pleinement qui nous mets en rapport avec cette forme plus vaste et plus subtile de sexualité.
    En fait le Tantra n’est pas une pratique sexuelle, mais le Tantra nous apprends à gouter en toute chose ce parfum et cette forme d’ivresse sexuelle.

    Par exemple en musique, je trouve que la passion selon St Jean De Bach illustre parfaitement cet état quasi-orgasmique que l’on peut ressentir par le simple fait de respirer et d’exister (cela demande beaucoup d’auto-empathie et de présence).

    #33773
    Epicture
    Epicture
    Participant

    Qu’entends-tu par « forme plus vaste et plus subtile de sexualité » ? Marcher au soleil, laisser sa peau être caressée par le vent, ou pratiquer tandava ( que d’ailleurs je ne connaît que très peu) n’est -il pas une manière de ressentir des sensations plaisantes (ou plus) autrement que par la sollicitation sexuelle? Le fait d’apprécier un plat par exemple est-il toujours rapportable à la sexualité. La sensibilité est-elle toujours sexuelle, ou doit-elle l’être ? Pour moi non bien sûr. C’est là je pense qu’une possibilité existe de développer un rapport au corps qui intègre le sexe comme un organe comme les autres. Les autres organes ont un potentiel énorme pour être à l’origine de multiples sensations. En quoi cela devrait -il être une forme de sexualité ? Ne devrait-on pas dire plutôt une forme de sensibilité ?

    Comprenez-moi, je ne jette pas la sexualité à la poubelle, loin de là. Je veux juste dire que l’on peu intégrer dans sa pratique une perspective de plus, pour venir enrichir son expérience. Cette perspective est celle d’une pratique qui se concentre aussi sur des sensation qui ne sont pas d’origine sexuelle, je veux dire en provenance des organes génitaux, sexuels. La pratique de la méditation par exemple ne me met pas en érection, ni ne fait bouger mon rectum, mais produit des sensations formidables qui n’ont rien à envier aux sensations dites d’origine sexuelle, ce n’est pourtant pas ce que moi j’appelle de la sexualité, c’est d’une autre nature.

    #33774
    bzo
    bzo
    Participant

    n’est -il pas une manière de ressentir des sensations plaisantes (ou plus) autrement que par la sollicitation sexuelle?

    je suis sûr qu’ @aneveil pensait à plus qu’à des sensations plaisantes

    plutôt sans doute à des formes d’extases ou de transe légères,
    je me rappelle il y a des années de cela,
    je ne savais même pas encore que le massage prostatique existait,
    j’allais dans la forêt, je m’asseyais et restait longuement sans bouger,
    j’arrivais peu à peu en des états de transe absolument étonnantes

    à l’époque, , dans ma tête, je me disais que je me connectais à l’univers,
    la nature, les branches des arbres, les nuages passant, les oiseaux volant,
    devenaient une sorte de carrousel enchanté autour de moi,
    je pouvais rester des heures comme cela sans bouger,
    parti

    mais c’était sans doute mes premières expériences avec ces énergies au fond de moi,
    je n’ai plus essayé cela depuis des des années,
    il faudrait que je retourne en forêt pour voir si j’en serai à nouveau capable,
    je me rappelle, ce que je vivais dans ces moments,
    me faisait penser à des tableaux de Van Gogh,
    j’avais l’impression d’être dans un de ses tableaux
    avec la nature tournoyant, pris dans des énergies mystérieuses

    sinon,
    je pense à ces images de saints, les yeux levés au ciel, en extase,
    c’est saisissant de s’apercevoir que leur visage
    semble comme noyé dans une forme d’orgasme

    on ne peut s’empêcher de voir des similitudes entre leur visage exprimant un ravissement extatique
    et puis le visage d’une femme en train de faire passionnément l’amour
    et jouissant, jouissant en cascade

    tout cela pour dire que le flux des deux types d’extase,
    d’une part l’extase sexuelle et d’autre part l’extase spirituelle
    sont de même origine,
    j’en suis persuadé

    #33777
    Epicture
    Epicture
    Participant

    tout cela pour dire que le flux des deux types d’extase,
    d’une part l’extase sexuelle et d’autre part l’extase spirituelle
    sont de même origine,
    j’en suis persuadé

    Moi aussi !

    #33782
    aneveil
    aneveil
    Participant

    @Epicure

    Qu’entends-tu par « forme plus vaste et plus subtile de sexualité » ? Marcher au soleil, laisser sa peau être caressée par le vent, ou pratiquer tandava ( que d’ailleurs je ne connaît que très peu) n’est -il pas une manière de ressentir des sensations plaisantes (ou plus) autrement que par la sollicitation sexuelle?

    J’entends par là une forme de sexualité qui n’est pas forcément en rapport avec une action mécanique sur le sexe ou des zones sexuelles, ou liée à des fantasmes d’excitation, de soulagement éjaculatoire.
    Par exemple sentir en soit des énergies supposément opposées s’unir (Matière-esprit, féminin-masculin, soi-les autres) est pour moi une forme de sexualité plus subtile que le Tantra (entre autres) se propose de nous faire découvrir et développer.
    Que ce soit par la méditation, la musique, la danse ou d’autres fourmes d’art (nécessitant une présence totale) le plaisir prostatique, ou une sexualité vécue plus profondément, on peut vivre des états de conscience modifiés qui nous permettent de gouter à ces formes d’union (de ce qui paraître) des contraires, il peut en résulter parfois des orgasmes mais surtout de merveilleux états orgasmiques ou extatiques, un sentiment océanique, de joie, d’amour dans laquelle on baigne littéralement.

    @bzo

    à l’époque, dans ma tête, je me disais que je me connectais à l’univers,
    la nature, les branches des arbres, les nuages passant, les oiseaux volant,
    devenaient une sorte de carrousel enchanté autour de moi,
    je pouvais rester des heures comme cela sans bouger,

    Le fait de se connecter à toutes ces choses (si on le vit pleinement) fait que l’on passe d’un être séparé (donc incomplet et frustré) à quelque chose d’unifié, de plein. Passer de la séparation de l’état ordinaire à une expérience fusionnelle d’union est une expérience délicieuse ou on peut avoir l’impression de rencontrer sa vraie nature.
    Dans ces états de conscience on peut vivre le monde dans son fourmillement d’énergies sexualisées et dans la nature on peut ressentir cette sexualité qui est partout, car la pulsion de vie est (pour moi) très fortement sexuelle.

20 sujets de 41 à 60 (sur un total de 84)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.