4 sujets de 1 à 4 (sur un total de 4)
  • Auteur
    Articles
  • #23139
    Avatarcouplebi76
    Participant

    Bonjour à tous

    J’ai besoin d’un petit coup de pouce pour finir en beauté , en effet je suis à ma 4eme session Avec le progasm aneros et sur ma dernière session j’ai ressenti beaucoup de chose ( visage très chaud et visage bloquée idée pour mes abdo j’avais l’impression d’avoir une planche de bois à l’intérieur , mais parcontre peut de tremblement ect …
    Donc esque j’étais proche de lorgasme ?
    Et deuxième question , après avoir tenter de contracter (masser) 15 à 30 fois , esque vous continuer ou fait il arrêter les contractions pour atteindre lorgasme ?
    Cordialement

    Pour info jai 31ans je suis en couple (libertin)je suis bisexuel

    #23140
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    Bienvenue sur le forum @couplebi76.

    A lire votre message court mais très énergique j’ai peur que vous ne vouliez finir avant d’avant d’avoir commencé. Je m’explique. Comme je l’ai dit ce matin à @christ0766 dans un message qui est resté provisoirement bloqué par les systèmes de sécurité du site, j’ai l’impression que vous faites une succession d’actions dont vous savez qu’elles sont utiles pour déclencher l’orgasme prostatique sans prendre soin de vous mettre d’abord dans le bon état d’esprit.

    Votre présentation me fait comprendre que vous avez une vie sexuelle beaucoup plus variée et très probablement beaucoup plus riche que la plupart des gens. Vous devez donc être sensible à l’importance d’être à l’écoute de vos partenaires pour les conduire au summum de leur jouissance. Vous devez avoir la même attitude envers vous-même quand vous cherchez à découvrir l’orgasme prostatique. Cet état d’esprit peut prendre, selon les anéronautes, un peu plus que quatre sessions, aussi bien remplies soient-elles.

    Vous nous parlez de vos contractions volontaires de l’anus, des crispations de votre visage et de vos abdominaux, mais vous ne nous parlez pas du temps que vous avez pris pour vous détendre avant de contracter quoi que ce soit, ni du temps que vous avez pris pour mettre en place une respiration abdominale, ni des sensations particulières apportées par votre masseur Ptograsm après l’insertion et avant toute contraction. Vous nous parlez du deuxième étage sans nous dire que vous avez traversé le premier.

    Si je me trompe, surtout dites le moi et rassurez moi en expliquant que vous avez bien pris en compte les particularités de la recherche de l’orgasme prostatique. Bon cheminement @couplevi76.

    #23141
    Avatarcouplebi76
    Participant

    Merci pour ta réponse
    Effectivement jai pas été très clair dans ma déclaration donc mes séances ce présente de la manière suivante
    – lavement anal
    – ensuite allonger sur mon lit sur le dos je commence le travail de relaxation pensant 15 bonne minutes
    – ensuite je commence à travaillé ma respiration avec de légère contraction (sans aneros) pendant environ 15/20 inspiration /expiration
    – jinsere laneros progasm et recommence avec lui mon travail d’inspiration et d’expiration avec de légère contraction (une dixaine environ ) des légers tremblements de jambe apparaisse
    – ensuite je recommence une dizaine de contraction en maintenant contracté toujours légèrement environ 10 seconde
    – à ce moment là mon visage devient chaud et commence à ce crispé et mes abdominaux également, et la je continue mes contractions car je cest pas si je doit continuer ou pas ou laisser mon corp faire … je bloque à ce moment là et ne cest pas trop comment m’y prendre pour la suite

    #23143
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    @couplebi76 ton deuxième message me rassure ; tu n’as pas omis l’essentiel de la préparation d’une session de massage prostatique. Tu pars donc sur de bonnes bases.

    Tu peux essayer
    – de moins compter le temps que tu passes en relaxation,
    – de moins compter le nombre de tes respirations,
    – de moins compter le nombre de tes contractions.
    En revanche tu peux essayer
    – de mieux sentir si tu es vraiment détendu (sentir le poids de ton corps qui t’enfonce dans le lit, sentir une chaleur douce t’envahir, sentir non seulement les battements de ton cœur mais les pulsations du flux sanguin),
    – de mieux sentir le souffle de l’air circuler du nez vers les poumons voire jusque dans ton ventre et en retour du ventre vers la bouche, de mieux sentir la pression transmise par ton diaphragme sur le bas du ventre et sur la prostate
    – de mieux sentir les effets que peuvent avoir tes contractions légères sur le masseur et les tissus qu’il touche dans le rectum.

    C’est ce que j’appelle prendre le temps de te mettre à l’écoute de ton corps sans aucune attente de résultat orgasmique.

    Tes bouffées de chaleur et les crispations qui les accompagnent sont le signe que tu déverrouilles des sensations très fortes auxquelles ton corps et ton cerveau ne sont pas encore préparés et qu’ils bloquent par réflexe de protection. C’est quand tu sens poindre ces effets du rejet instinctif des nouvelles sensations que ton corps essaye de bloquer qu’il faut approfondir ton état de relaxation. Dès que tu commences à sentir la moindre contraction abdominale pense que tu es détendu, encore plus détendu et qu’aucune contraction ne peut apparaître en dehors des très légères contractions que tu fais en douceur pour faire travailler le masseur.

    C’est plus facile à écrire qu’à faire. Mais c’est une des clés de ta progression vers des sensations de plus en plus intenses. En un mot quand tu sens une crispation ou un blocage monter tu repasses en mode relaxation. Si cela fait disparaître les sensations qui montaient, ne sois pas inquiet, elles reviendront un peu plus intenses un peu plus tard si tu restes bien concentré.

    Bon cheminement @couplebi76.

4 sujets de 1 à 4 (sur un total de 4)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.