#37858
AndranerosAndraneros
Modérateur

Bonjour @Rodward,
Quand tu écris :

cela m’a permis d’être plus facilement à l’écoute de mon corps, qui a presque voulu passer le moment de décontraction (et demandait très rapidement en quelque sorte à ce que je le « laisse faire » en insistant assez) ce qui m’a permis d’atteindre le stade de plaisir habituel assez rapidement.

Nous comprenons que ta pratique devient de plus en plus naturelle, particulièrement quand tu emploies les mots « atteindre le stade de plaisir habituel assez rapidement ». C’est un très bon point. Tu te trouves à mon avis dans une phase intermédiaire. Elle te permet de faire régulièrement l’expérience d’un plaisir intense. Mais elle te laisse sur ta faim parce que tu sens de plus en plus nettement que tu es sur le point de vivre beaucoup mieux, d’être enfin renversé par une une vague clairement orgasmique.

Je n’ai malheureusement rien à ajouter à ce que je te disais il y a 8 jours. Tu peux essayer
• de faire des sessions plus fréquentes, éventuellement plus courtes pour « imbiber » ton système nerveux de ce nouveau plaisir, pour lui apprendre à l’accepter jour après jour,
• d’insister sur la relaxation même si le premier effet de ce travail est de réduire l’intensité de ton plaisir,
• de t’entraîner à visualiser ton plaisir comme une boule d’énergie et à le faire remonter le long de la colonne vertébrale jusqu’à la tête et à le laisser redescendre par devant.
As-tu pu jeter un coup d’œil aux liens qui étaient dans ce message ?

Ta situation est frustrante mais elle est la preuve de tes progrès et annonce ceux qui viendront quand tu auras brisé ton plafond de verre.
Patience, pratique et confiance. Bon cheminement @Rodward.