#38974
AndranerosAndraneros
Modérateur

@jean74
Vous nous disiez fin février 2018 lors de votre inscription :

j’ai découvert le plaisir prostatique par hasard grâce au site .

Aujourd’hui votre pratique ne doit plus rien au hasard :

un bonheur absolu tous les jours, tout commence le matin, au réveil, je fais  une petite session de 45 minutes,

ma pause de midi 
Et là, pendant 1 heure je m’isole, tranquille pour une session incognito !

Votre technique semble évoluer depuis vos débuts à l’époque :

Concernant les positions, je crée avec mes jambes une sorte d effet ciseaux qui permet d appuyer sur la prostate sans trop d efforts musculaires.
Le mieux est soit à moitié allongé, sur un canapé ou fauteuil soit allongé une jambe légèrement repliée.

https://www.nouveauxplaisirs.fr/forums/topic/orgasme-prostatique-sans-aides-externes/page/2#post-26384
et encore :

Mon sexe est complètement laissé de côté, il s agit à mon avis d une condition indispensable pour ressentir pleinement le plaisir prostatique.

Et maintenant :

sur le dos, jambes écartées, érection forte, sexe contraint vers le bas afin d exercer une pression sur la prostate par le haut.

J’ai l’impression que votre cheminement vous a permis de développer un tel contrôle sur vos orgasmes que vous pouvez mêler les sensations péniennes à celle de la prostate sans risquer l’éjaculation. Vous n’avez plus besoin d’exclure le pénis de vos sessions. Est-ce que ce retour correspond à une volonté de votre part ou est-il dû à une évolution naturelle de votre sensibilité pénienne pendant vos sessions ?

Vous nous dites :

Ma femme n accepte toujours pas que je puisse éprouver autant de plaisir sans qu elle en soit le générateur… du coup c’est assez compliqué, malgré ma tentative de lire avec elle les témoignages sur le forum pour qu elle comprenne la découverte de ma mine d or.

Vous nous disiez en mars de cette année :

Pour ma part, mes plus renversants orgasmes sont atteints lorsque je me prends littéralement pour une femme.
Je m explique: je commence par me travestir, porte jarretelles, string, nuisette.Ensuite je regarde des vidéos soft de femmes se caressant, je me caresse par mimétisme en prenant les postures, dos cambré, levrette, jambes écartées etc.
Là où cela est intéressant se produit lorsque ma prostate se réveille comme une sorte de vagin, mes tétons sont devenus tellement sensibles que je décolle alors pendant de longues minutes, je gémis et me tortille dans tous les sens, c’est la folie !
Je peux répéter ces orgasmes à l envie, je m arrête lorsque je suis épuisé.

Comment votre femme vit-elle ces moments pendant lesquels la libération de votre féminité ouvre la voie à un tel torrent d’énergie sexuelle ?

Votre cheminement est magnifique @jean74. Je regrette que votre femme n’éprouve pas de satisfaction à savoir que vous êtes devenu capable d’atteindre de tels sommets orgasmiques et que votre seul souhait est de les partager avec elle. Avec du temps elle pourra évoluer et comprendre que vos nouvelles capacités orgasmiques vous rapprochent beaucoup plus d’elle qu’elles ne vous en éloignent.

Bon cheminement @jean74.