Mots-clés : , , , ,

Ce sujet a 17 réponses, 6 participants et a été mis à jour par  genesis, il y a 2 mois et 3 semaines.

18 sujets de 1 à 18 (sur un total de 18)
  • Auteur
    Messages
  • #24217

    Philaneros
    Participant

    Hier soir, je me suis occupé du plaisir de ma femme. J’ai introduit mon Aneros et fait l’amour à ma tendre. Après un superT nous avons essayé de trouver son point G avec la stimulation du « Ppremier désir ». Hélas la première fois fut un échec. Mais, tout comme pour nous les hommes, c’est une quête et on ne baisse pas les bras.
    Si des femmes ayant trouvé leur point G passent par là, nous sommes preneurs de leur expérience et conseils..Merci.

    #25275
    Andraneros
    Andraneros
    Admin bbPress

    Avez-vous fait des progrès aussi fulgurants sur ce point (G) que ceux qui concernent vos cheminement vers le super O’?
    Soit nous avons très peu de lectrices, soit elles ne savent pas expliquer comment trouver le point G. Certains disent qu’il n’existe pas…

    Bon cheminement @philaneros et Madame.

    #25276

    Adam M.
    Admin bbPress

    Bonjour a vous,

    Oui le point G existe mais sa découverte est un peu comme celle de la prostate pour l’homme (en plus facile quand même). Le point G se situe juste à l’entrée du vagin, vers le haut et il est facile à repérer car sa texture est un peu ridée (un peu comme le bout des doigts quand on sort d’un long bain). Ensuite, il faut que madame « éveille » ses sensations vaginales, il faut donc qu’elle se concentre sur les sensations et qu’elles les développe petit à petit. Cela peut se faire à deux ou seule.

    Je vous recommande de lire les articles suivants qui parle du point G et de l’éjaculation féminine (qui est très liée au point G mais une chose à la fois sinon vous risquez de bloquer madame qui n’a peut être pas du tout envie d’éjaculer car ça en met partout) :
    https://www.nouveauxplaisirs.fr/tutoriel-video-pour-lejaculation-feminine-apprenez-a-ejaculer/16848
    https://www.nouveauxplaisirs.fr/temoignage-sur-la-demarche-et-decouverte-de-lorgasme-vaginal/19280
    https://www.nouveauxplaisirs.fr/culture-charlie-video-educative-de-decouverte-de-vulve/24091
    https://www.nouveauxplaisirs.fr/recherche-du-point-g/8749

    Voila, amusez vous bien à explorer le vagin de madame et surtout que ce soit du fun. Bises, Adam.

    #25278
    Jieffe
    Jieffe
    Participant

    Bonjour Philaneros,

    À deux phalanges environ de l’entrée du vagin, une protubérance à peine marquée, un peu plus dense que le reste alentours, et légèrement ridée comme le dit Adam vers le ventre de madame (le haut si elle est couchée). Mais ce n’est pas parce que vous allez le trouver qu’elle va grimper au rideau…. C’est tout un apprentissage, un peu comme celui du plaisir prostatique, en moins compliqué je pense aussi.
    Je dirais beaucoup de douceur, de préliminaires et donc d’excitation lui permettront de découvrir ce plaisir. Un massage avant tout tendre, puis de plus en plus appuyé, en fonction des réactions de madame.

    Bonne exploration Philaneros, mais de la douceur, de la douceur….

    #25279

    Philaneros
    Participant

    Bonsoir

    Merci @adam pour les liens j’en avez déjà vu notamment celui avec Charlie.

    On y va par étape pour le moment mais elle devient un peu plus réceptive quand je la masse et que je pratique un cunni en même temps. Je pense lui acheter des boules de geisha afin de muscler son périnée, même si ce dernier n’ai pas mou car lors de nos rapport je la sens serrer son vagin et des fois je me sens prêt a me faire sortir !
    L’idéal serai qu’elle s’entraîne de son coté seule comme je l’ai fait de mon coté mais nous n’avons pas le même point de vue lié au plaisir.

    Bien à vous .

    #25320
    Andraneros
    Andraneros
    Admin bbPress

    C’est la bonne attitude @philaneros. Chacun progresse à son rythme en fonction de son propre désir. Aucune contrainte, aussi insistante soit-elle, ne peut conduire à la jouissance (je ne parle pas bien sûr de BDSM).

    La meilleure approche est le dialogue franc, serein et bienveillant dans lequel chacun exprime ses souhaits et ses réticences, apporte à l’autre des informations qui lui manquent et accepte de ne pas convaincre même si cette éventualité est source de regrets.

    Vous pouvez l’encourager à lire les liens proposés par @adam, si ce n’est déjà fait. Bon cheminement à vous deux.

    #25321
    Jieffe
    Jieffe
    Participant

    L’idéal serai qu’elle s’entraîne de son coté seule comme je l’ai fait de mon coté mais nous n’avons pas le même point de vue lié au plaisir.

    A t’elle le désir de découvrir ce point G et les plaisirs qu’il peut procurer?
    Le massage du point G pendant un cunnilingus me semble être une bonne idée.

    #25330

    Philaneros
    Participant

    A t’elle le désir de découvrir ce point G et les plaisirs qu’il peut procurer?

    Oui et elle imagine très bien le plaisir que cela peux lui procurer. Le problème si il y en a un, serai le temps selon elle, pas le temps de faire ça car autre chose a faire . Elle a un peu de mal a se prendre du bon temps rien que pour elle et que les autres choses peuvent attendre.
    Je ne la brusque pas par rapport a ça, car elle a découvert les plaisirs de la sexualité plus tard que moi et qui plus est a l’esprit ouvert. On va cheminez ensemble afin de trouver le plaisir de chacun et sans stress. L’étape des boules devrait déjà pimenter la chose …

    Bien a vous.

    #25350
    Jieffe
    Jieffe
    Participant

    Le problème si il y en a un, serai le temps selon elle, pas le temps de faire ça car autre chose a faire . Elle a un peu de mal a se prendre du bon temps rien que pour elle et que les autres choses peuvent attendre.

    Arf…, les gonzesses, toutes les mêmes, surtout les jeunes, qui sont mères avant d’être femme. Oui, tu as raison de ne pas brusquer les choses, mais il faut je pense tout de même lui faire comprendre, au travers par exemple de discussions, que c’est important, et que ce qu’il se passe bien souvent, c’est qu’à avoir tout le temps la tête dans le guidon, on finit par s’écraser le museau contre le mur. C’est une réalité qu’a connu tant de couples.

    Ta démarche est bonne selon moi pour lui faire découvrir son point G, lors de cunnilingus, un petit massage, léger peut-être au début, pour lui faire ressentir et voir un peu sa réaction, et très certainement il s’éveillera. Mais il faut de ma petite expérience être très attentif à ses réactions. C’est elle qui te guidera, mais sans dire un mot. Son corps te parlera, il faudra alors que tu sois à l’écoute et que tu saches décoder…. 🙂
    Mais c’est une merveilleuse aventure.

    #25355

    Philaneros
    Participant

    @jieffe

    au travers par exemple de discussions

    C’est mon mot d’ordre ! la discussion est fondamentale dans un couple, et de ce coté la il y a pas de souci surtout sur le coté sexe . Comme je lui dit, on a qu’une vie et c’est pas quand on sera 6 pieds sous terre qu’on pourra se faire du bien ! Il faut vivre les moments présents, jouir de la vie, elle est trop courte. Malheureusement cette vision de la vie est propre a chacun mais elle se rend compte que j’ai raison et commence a penser a comme moi.

    lors de cunnilingus, un petit massage,

    Oui c’est divin pour les 2, j’aime alterner entre son clitoris et le massage et je sens bien que le massage continue a lui donner du plaisir.
    Discussion ce midi avec elle, je passe commande des boules … affaire a suivre.

    Bien a vous

    #25379
    Jieffe
    Jieffe
    Participant

    Il faut vivre les moments présents, jouir de la vie, elle est trop courte.

    Oui, c’est vrai, mais nous sommes souvent rattrapé par le quotidien!

    j’aime alterner entre son clitoris et le massage

    Pourquoi alterner?

    je passe commande des boules … affaire a suivre.

    Et bien, bonne découverte.

    #25381

    Philaneros
    Participant

    Bonjour @jieffe

    Pourquoi alterner

    De façon qu’elle ressente le plaisir du massage et que il ne soit pas masqué par la stimulation du clitoris. Mais les 2 en meme temps est tres bien aussi…

    #28678
    Andraneros
    Andraneros
    Admin bbPress

    Vous disiez le 6 janvier dernier :

    C’est mon mot d’ordre ! la discussion est fondamentale dans un couple, et de ce coté la il y a pas de souci surtout sur le coté sexe . Comme je lui dit, on a qu’une vie et c’est pas quand on sera 6 pieds sous terre qu’on pourra se faire du bien ! Il faut vivre les moments présents, jouir de la vie, elle est trop courte. Malheureusement cette vision de la vie est propre a chacun mais elle se rend compte que j’ai raison et commence a penser a comme moi.

    Vous témoignez de vos remarquables progrès dans l’autre sujet que vous avez ouvert sur votre cheminement vers le super O’. Je me demande, vraisemblablement comme nos autres lecteurs, si votre femme a pu elle aussi progresser dans l’expérience de son plaisir, encouragée par votre propre évolution et par vos discussions ?

    Je vous demande de lui transmettre mes souhaits de bon cheminement, si elle ne lit pas ce magnifique sujet au sein de notre forum.

    #28710

    Philaneros
    Participant

    Son cheminement est différent du mien. Elle a conscience du bien qu apporte ces expériences, du plaisir avant tout mais aussi du développement psychologique et du renforcement de notre relation cependant le déclic ne c’est pas produit comme pour moi.
    Il y a du bon tout de même et même du très bon, elle ressent depuis peu une jouissance plus longue juste avant l orgasme quand je la masturbe et penetre en même temps, c’est un peu comme un pré orgasme .

    La prochaine étape sera de se familiariser et de découvrir toute les subtilitées du nouveau jouet qui j espère nous plongera aussi bien ma douce que moi dans états orgasmiques.

    Bien à vous.

    #29174
    aneveil
    aneveil
    Participant

    Bonjour,
    Ma compagne peine aussi à se donner du temps pour explorer « son petit intérieur », de plus se donner du plaisir seule est quelque chose d’assez tabou chez elle et elle n’aime pas tellement les sextoys plus ou moins volumineux qui s’introduisent.

    En revanche elle va se remettre à la pratique Taoïste des œufs de Jade à la quelle elle avait déjà bien accrochée et qui moi me fascine. https://youtu.be/rCbA-JlogF4
    Un point très important que nous apprennent les Taoïstes avec cette pratique c’est que le vagin et plus particulièrement le point G est l’endroit qui stocke en mémoire toutes sortes de traumatismes et d’intrusions intimes passées (examens gynécos avec spéculum, accouchements, épisiotomie, rapports plus ou moins forcés…)
    La pratique subtile des œufs de Jade par son action énergétique, en plus de muscler le plancher pelvien et éventuellement d’apporter du plaisir sert aussi à « vider le disque dur » de cette zone en effaçant peu à peu toutes les mémoires traumatiques emmagasinées et qui bloquent très efficacement toute possibilité de plaisir.
    La pratique plus ou moins méditative et sensuelle des œufs de Jade éveille très rapidement les sensations qui avaient disparues en apportant d’avantage de vie et de circulation énergétique au niveau vaginal.

    Je trouve très étonnant que l’on en parle si peu ici, mais les témoignages de femmes manquent assez cruellement. 😉

    #29191
    Andraneros
    Andraneros
    Admin bbPress

    Vous nous disiez @philaneros le six janvier dernier :

    Discussion ce midi avec elle, je passe commande des boules … affaire a suivre.

    Je profite du message publié par @aneveil pour vous demander comment votre femme a-t-elle vécu cette expérience nouvelle depuis six mois ?
    @aneveil vous nous dites :

    Ma compagne peine aussi à se donner du temps pour explorer « son petit intérieur », de plus se donner du plaisir seule est quelque chose d’assez tabou chez elle et elle n’aime pas tellement les sextoys plus ou moins volumineux qui s’introduisent.

    L’expérience de votre compagne a des points communs avec celle de ma femme. Pendant longtemps la masturbation était un sujet tabou pour elle. Elle se masturbait, de temps en temps, mais toujours en secret, seule et chargée d’une forme de culpabilité, sans jamais en parler. Depuis notre renaissance sexuelle elle a complètement changé d’état d’esprit.

    Elle a appris à accepter son plaisir sans aucune culpabilité, celui qu’elle reçoit dans des ébats « normaux » celui qu’elle reçoit avec des stimulations « localisées », celui qu’elle se donne spontanément, celui que lui procurent les jouets spécialisés dont elle découvre l’efficacité avec de plus en plus d’avidité au point de pouvoir maintenant se donner du plaisir devant moi en toute liberté.
    Merci @epicture :

    Il y a des gens pour qui « faire confiance » ne va pas de soi.

    Il y a eu deux déclics à mon avis. L’un (je ne dis pas le premier) a été le retour d’une forme de confiance absolue, à l’image de celle qu’elle éprouvait lorsqu’elle s’est offerte lors de notre rencontre. L’autre (je ne dis pas le second) l’abandon de ce sentiment de culpabilité hérité de son éducation.

    Elle avait la même difficulté avec les sextoys de pénétration. Ce frein est tombé naturellement peu à peu au cours de son cheminement récent. Je ne l’ai jamais « forcée ». J’ai proposé mais je l’ai surtout encouragée là où elle évoluait.

    Je trouve très étonnant que l’on en parle si peu ici, mais les témoignages de femmes manquent assez cruellement. 

    Je partage votre opinion. De tels témoignages seraient l’occasion de constater que le cheminement de nos compagnes vers une forme de maîtrise de leur plaisir ressemble beaucoup à celui que nous décrivons. Ce serait aussi l’occasion de constater qu’il n’y a pas d’opposition féminin – masculin en cette matière.
    @epicture nous dit dans un autre sujet :

    Attention, je ne dis pas, comme le font certains gourous, qu’il faut abandonner toute identité dans le monde, ce serait absurde et dangereux. Je dis juste que pour entrer dans le domaine du plaisir, il faut laisser à la porte toute représentation de soi-même : ne pas se regarder, ne pas avoir de soi une quelconque image, être dans le vivant, et uniquement dans le vivant. Une fois revenu dans le monde quotidien, libre à nous de nous percevoir comme on l’entend.

    En un mot il faut apprendre à être soi-même au lieu d’être la représentation de ce que l’on voudrait être.

    Bon cheminement @philaneros, @aneveil et @epicture, bon cheminement à vos femmes.

    #29204
    Jieffe
    Jieffe
    Participant

    @aneveil, j’ai été voir le reportage que j’ai trouvé très intéressant. Je ne connaissais pas. Merci pour la découverte. La jeune fille qui en parle et dont j’ai oublié le nom a l’air tellement heureuse et bien dans sa peau que l’on se dit que forcément la pratique doit être bénéfique.

    le cheminement de nos compagnes vers une forme de maîtrise de leur plaisir ressemble beaucoup à celui que nous décrivons

    Je le pense aussi #Andraneros, comme je suis d’accord avec toi

    il faut apprendre à être soi-même au lieu d’être la représentation de ce que l’on voudrait être

    mais ce n’est pas facile. Comme tu le dis, c’est un apprentissage qui passe à mon sens par une déconstruction de notre mental à ce sujet.

    #30648

    genesis
    Participant

    Je viens apporter ma petite pierre à cette recherche du Saint Graal. Cette quête ne doit pas devenir une obsession, je peux en témoigner.
    Je me suis comme beaucoup il y a de longues années déjà beaucoup renseigné sur ce petit point du bonheur. Pas difficile à trouver, en revanche les résultats de la stimulation quel qu’elle soit (appuis doux, mouvements circulaires, appui fort, le « vient ici », la masturbation forte et rapide) dépend de madame. J’ai eu une maîtresse qui avait une sexualité quasi nulle depuis son mariage (femme musulmane vouée uniquement au plaisir de son homme) qui a tout de suite réagit à ces caresses avec des orgasmes violent et se découvrant femme fontaine.
    Mes deux dernières compagnes réagissaient différemment à ces caresses, une trouvait cela très désagréable, l’autre trouvait que cela accentuait un peu son plaisir mais uniquement accompagné d’un cunni.
    J’ai longuement échangé avec elles sur la découverte de leur potentiel orgasmique, nous avons cherché à deux à l’écoute de leur corps et j’ai finalement décidé d’arrêter de chercher afin de ne pas rentrer dans une recherche trop « médicale » et obsessionnelle. Néanmoins depuis que j’ai démarré mon long cheminement vers le plaisir prostatique je fait le parallèle entre cette recherche et la recherche du plaisir apporté par le point G, et moi qui pensais que toutes les femmes n’étaient peut être pas « éligibles » à ce plaisir me dit que ce cheminement est peut être pour certaines aussi long que le notre.

18 sujets de 1 à 18 (sur un total de 18)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.