11 sujets de 21 à 31 (sur un total de 31)
  • Auteur
    Articles
  • #43796
    persevere
    Participant

    BZO merci pour tes conseils

    La dernière tentative après 22 jours a été fructueuse, dans le sens où j’ai retrouvé mes sensations de l’an passé. Pas encore de va et vient automatique, mais des centaines de contractions involontaires à a suite durant près d’une heure.

    Je ne connais pas la raison de cette amélioration, mais j’ai clairement senti que le masseur bougeait plus “légèrement”, de manière plus fluide, c’était donc bien plus agréable quel les séances précédentes.

    Je n’utilise pas la méthode du protocole, elle ne fonctionne plus chez moi, parce que le fait de compter m’empêche de me détendre.

    Affaire à suivre donc

    #43800
    Andraneros
    Modérateur/modératrice

    Bonsoir @persevere,
    Ça fait plaisir de lire ton message.

    Je n’utilise pas la méthode du protocole, elle ne fonctionne plus chez moi, parce que le fait de compter m’empêche de me détendre.

    Chacun sa méthode. La BONNE méthode est celle qui marche pour toi. Bon cheminement @Persevere.

    #43802
    bzo
    Participant

    que ce soit bien clair, cependant,

    je crois que tu as bien plus de chances d’y arriver

    si ta chair est surchargée d’énergie,

    juste, il ne faut pas croire que cela va se faire automatiquement

     

    mais des centaines de contractions involontaires à a suite durant près d’une heure.

    et c’est accompagné, aussi, du plaisir, de sensations?

    ou juste des contractions involontaires?

     

    d’une façon générale, cela me questionne toujours quand je lis dans le message d’un plus ou moins, débutant

    qu’il semble se focaliser surtout sur les contractions involontaires

    ou sur l’obtention d’orgasmes et quand un peu plus avancé, sur le fameux et mythique Super O

     

    en fait, sur n’importe quoi d’autre

    que de juste vivre l’instant, essayer de vivre les sensations, dans l’instant,

    faire le plus possible le vide dans sa tête

    pour se laisser imprégner autant de possible, des sensations

     

    pour moi, cela devrait être le seul et unique but assumé,

    tout le reste vient ou viendra, tout seul, quand on est ou sera, prêt,

    tout le reste ne devrait jamais être,

    recherché, visé,  espéré, attendu, pour un sou

     

    c’est vraiment là que notre pratique s’épanouit, pour moi,

    quand on est juste là dans l’instant,

    le vide absolu dans sa tête, le corps,

    associé à une part de notre imaginaire, dérivant librement au gré du désir,

    faisant tout pour nous,

    alors, cela devient comme un opéra fabuleux, en nous

    et on est aux premières loges, on n’en rate pas une miette,

    on est transporté par la musique qui se lève de toutes parts, en nous

    #43808
    persevere
    Participant

    @Andraneros, merci


    @Bzo
    , je ne sais pas comment on fait pour reprendre du texte en réponse…

    mais oui c’est très agréable, quand ça arrive,  je voudrais que ça monte crescendo  et le plus longtemps possible. J’ai peut être trop d’attente, je n’arrive pas à “laisser faire”, je pense.

    Ce qui me surprend, c’est qu’au début, j’arrivai très vite et très facilement  à des sensations très fortes, alors que là je galère.

    Mais visiblement je suis sur la bonne route…

     

    #43809
    Andraneros
    Modérateur/modératrice

    Bonjour @Persevere,
    En attendant que nous retrouvions les outils de mise en forme du texte sur le forum tu peux saisir ta citation entre guillemets et quand je passe j’utilise les outils à ma disposition pour mettre en forme. Tu peux aussi écrire directement les balises suivante avant et après ta citation :
    < block quote >…CITATION…< /block quote > en supprimant les espaces après “<" puis entre block et quote et enfin avant ">“.
    Ce qui donne:

    …CITATION…

    #43810
    bzo
    Participant

     J’ai peut être trop d’attente, je n’arrive pas à “laisser faire”, je pense.

    c’est pas grave, c’est normal, cela fait partie du processus d’apprentissage,

    progressivement, ne plus rien attendre

     

    au plus , il n’y a rien qui se passe, au plus ,on attend, au plus, on espère ,

    c’est humain, dans le domaine du désir,

    on est poussé par de puissantes forces qui nous font espérer le ciel

     

    en attendant, c’est un peu le serpent qui se mord la queue,

    pour que cela se mette bien en place, il faudrait pouvoir ne rien espérer

    et bien faire le vide dans sa tête

    mais tant que pas grand chose se passe, on a tendance à se mettre à penser, à s’impatienter,

    on voudrait que des choses se passent

     

    certains y parviennent d’instinct, ceux-là sont les chanceux

    qui semblent être tombés dans la marmite de potion magique,

    pour les autres, c’est un travail sur soi-même

    qui demande juste du temps, de la patience et de la pratique,

    saisir dans sa chair, certains mécanismes de se laisser aller, de se laisser entraîner, de s’ouvrir,

    de se connecter à son corps,

    autant de termes qui n’ont pas grand sens tant qu’on  ne parvient pas à le faire soi-même,

    cela reste abstrait,

    il faut que le corps et l’esprit, ensemble, le comprenne

     

    Ce qui me surprend, c’est qu’au début, j’arrivai très vite et très facilement  à des sensations très fortes, alors que là je galère.

    c’est assez classique, aussi, pas mal de gens ont cela,

    la progression, dans une première période, en tout cas, est en dents de scie,

    on est sur les montagnes russes,

    la consistance vient bien plus tard,

    une série de facteurs entrent en compte,

    la capacité de se laisser aller, der se connecter à son corps,

    de faire monter les énergies, notre technique, à quel point, elle commence à être aboutie

    #43851
    persevere
    Participant

    Bonjour,

    ma dernière séance a été la plus riche que j’ai connue jusqu’ici. Je l’ai abordée de la même façon que les précédentes, sans trop espérer. La seule différence, c’est que je me suis concentré sur l’isolement.

    En premier, sur ma façon de  respirer; ça occupe bien l’esprit, du coup, on a du mal à penser à autre chose. C’est le côté qui me rasait un peu, mais bon…

    Ensuite, je me suis totalement isolé du bruit avec un casque sur les oreilles (sans musique). ça supprime tous les bruits parasites qui déconcentrent. Tu entends juste bien tes battements de cœur, surtout quand ils s’accélèrent.

    Et dès le début, j’ai senti que la session serait différente. J’avais pris, sans y croire, le plus petit des masseurs, car je recherche avant tout des sensations très subtiles.

    Je n’ai provoqué que de très petites contractions, du périnée. lorsque j’ai senti un minuscule chatouillement (ou plutôt des petites vibrations), je me suis calé comme ça. Les sensations étaient très agréables, très délicates.

    Ensuite, il me semble comprendre que des contractions involontaires sont venues ajuster la position du masseur.

    Et au bout de ce qui m’a semblé peu de temps,  je fus surpris de le sentir rapidement flotter tout seul en moi.

    cela a duré un bon moment, c’était vraiment très agréable, je n’avais rien à faire, j’étais simplement en attente. J’ai senti la chaleur m’envahir, mon visage était en feu. Nul doute que j’ai fait un pas de géant.

    J’ai malheureusement dû m’interrompre à regrets pour satisfaire une envie de plus en plus pressante (vider ma vessie).

    Après cela, je n’ai pas retrouvé assez rapidement le même niveau, j’ai donc interrompu la séance.

    Je suis impatient d’être à la prochaine séance…

    #43852
    bzo
    Participant

     La seule différence, c’est que je me suis concentré sur l’isolement.

    En premier, sur ma façon de  respirer

    bravo, excellent truc, emprunté directement  au yoga

     

    Ensuite, je me suis totalement isolé du bruit avec un casque sur les oreilles (sans musique). ça supprime tous les bruits parasites qui déconcentrent.

    et le casque, en lui-même, ne t’a pas gêné?

    enfin, l’important c’est que cela fonctionne, pour toi

     

    J’ai malheureusement dû m’interrompre à regrets pour satisfaire une envie de plus en plus pressante (vider ma vessie).

     

    hum, moi, je mettrais une alèse imperméable sur le lit et si un besoin se fait encore sentir,

    je me soulagerai sans l’ombre d’un hésitation sur place

    mais cela c’est moi, je suis un peu extrême,

    j’ai pu expérimenter déjà que quand on était dans un pareil état d’excitation,

    se lâcher, se laisser uriner, apportait des sensations très similaires à une lente éjaculation  qui perdure,

    c’est assez unique comme expérience

    et puis l’urine qui dégouline sur la peau, ce sont aussi des sensations assez étonnantes,

    comme des micro-caresses,

    une colonne de fourmis de soie qui courent sur la peau

    qui fondent en cours de route

    #43853
    Andraneros
    Modérateur/modératrice

    Bonjour @Persevere,
    Il y a 1 an tu te lançais sérieusement dans la découverte du plaisir prostatique après un faux départ 10 ans plus tôt. Après quelques semaines tu as été durablement éloigné de ton cheminement. Tu as pu reprendre tes sessions il y a 2 mois mais ta prostate semblait rester désespérément muette ou plutôt refusait de répondre à tes masseurs parce que tu ressentais :

    toujours assez facilement des sensations agréables en aneroless.

    Tu nous disais le 22 février dernier :

    j’ai enfin quelques signes positifs sur ma dernière séance. Je l’ai abordée un peu différemment et j’ai pris plus de recul, j’étais plus serein. Je pense que la clef est réellement dans la concentration et le vide mental.

    Mais ça ne suffisait pas. Tu as donc choisi d’essayer l’abstinence :

    j’ai décidé de faire une pause avec abstinence, histoire de créer un manque et de provoquer un “affolement” de la prostate le moment choisi.

    Avec un effet positif :

    après 19 jours d’abstinence. J’ai retrouvé quelques sensations très agréables, sans arriver au fameux va et viens que je provoquais en quelques minutes l’an dernier…
    La privation commence à faire son effet. Je ressens les moindres mouvements du masseur.

    Je lis avec bonheur la 1ère phrase de ton dernier message :

    ma dernière séance a été la plus riche que j’ai connue jusqu’ici.

    Tu peux être fier de ton pseudo. Application, persévérance et confiance. Tu nous montres à ton tour l’importance des qualités indispensables aux hommes qui progressent lentement vers l’orgasme prostatique. Avec le recul et une bonne réflexion sur ton expérience tu as su mettre en œuvre une méthode personnelle qui s’écarte de la méthode proposée par le Traité d’Aneros.

    Tu as choisi une méthode radicale pour te concentrer sur tes sensations sans être distrait par les événements extérieurs :

    je me suis totalement isolé du bruit avec un casque sur les oreilles (sans musique)

    Tu as su adapter ta pratique à ta personnalité. C’est ainsi qu’on découvre des territoires inconnus. Bravo pour ton esprit d’exploration.

    Tu notes :

    En additionnel, les exercices réguliers en A less accentuent l’état de manque entre les sessions.

    C’est très important. Continue tes sessions sans masseur à côté de celles où tu les prends.

    Une dernière question. Tu avais noté que tes sessions étaient bien meilleures l’après-midi que le matin. Est-ce toujours le cas ? As-tu essayé de faire des sessions le soir ? (Tu as raison ça fait 2 question en fait… )
    Bon cheminement @Persevere.

    #43895
    persevere
    Participant

    @Bzo, merci pour tes commentaires

    Le casque est un casque anti bruit, donc aucun fil; c’est parfait pour s’isoler sans être dérangé par les bruits parasites (du moins en ce qui me concerne)

    Pour le reste, je préfère me soulager aux toilettes .

    Bonne semaine à toi

    #43900
    persevere
    Participant

    @Andraneros, merci pour tes commentaires

    Pour répondre à tes questions, je préfère toujours l’après midi. Jusqu’à présent, mes meilleurs moments sont toujours arrivés l’après midi. Le matin ne semble pas propice à la pratique. (mais j’essaie quand même )

    Quand au soir ou à la nuit, je ne peux pas m’isoler, donc c’est exclus.

    J’espère que mes prochaines sessions vont s’enrichir chaque fois un peu plus.

    En tous cas merci à vous qui prenez le temps de nous conseiller, de nous commenter, et de partager vos expériences. C’est grâce à tout ce que j’ai lu sur ce forum et aux conseils de certains que j’ai pu me faire une idée de l’obstacle et de la façon de l’aborder. Je sais que rien n’est acquis, mais je me reconnais partiellement ici et là dans certains de vos commentaires qui m’ont énormément aidé et qui continueront encore à m’aider

    Chacun commence par un cheminement à l’aveuglette, aussi chacun peut éclairer quelqu’un d’autre à un moment ou à un autre pour l’aider à trouver la bonne voie.

    C’est pour cette raison que je partage également mon cheminement ici.

    Bonne semaine à tous

11 sujets de 21 à 31 (sur un total de 31)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.