Mots-clés : , , ,

20 sujets de 1 à 20 (sur un total de 54)
  • Auteur
    Articles
  • #16452
    AvatarPapy6748
    Participant

    J’ai commencé ce que vous appelez le cheminement, je trouve le mot très joli, il y a environ 3 ans. Découverte de l’anal dans la pratique et découverte du « Super orgasme » dans mes navigations sur internet. Bof ! Découverte des Aneros grâce à NXPL. Achat d’un rpograsm. Erreur de débutant car trop gros et inconfortable.Achat d’un Helix. C’était nettement mieux adapté à mes capacités.

    La 1ère étape de mon apprentissage a été d’accepter d’avoir quelque chose dans le cul et d’être à l’aise avec cette sensation culturellement interdite. C’est venu assez vite. A partir de là j’ai pu commencer ce fameux cheminement. Ce fut particulièrement lent parce qu’il a fallu que je découvre mon corps là où je n’avais pas le droit d’y penser, que je prenne conscience littéralement de la vie d’une partie ignorée de mon corps.

    J’ai fait cette découverte progressivement sans y trouver beaucoup de plaisir mais en gagnant de plus en plus de naturel. Au fil des semaines je constatais que l’excitation physique remplaçait de plus en plus l’excitation intellectuelle du début. Mais j’étais à des années lumière de ce que je lisais sur le site officiel et sur votre forum.

    La deuxième étape de mon cheminement a été de reconnaître l’apparition de certaines sensations au niveau de l’anus et dans le rectum grâce à mes lectures des forums ici et chez Aneros. Cela a constitué un très fort encouragement à continuer. Mon problème est que lorsque j’appliquais les « recettes », les conseils et modes d’emploi je n’arrivais qu’à atteindre au mieux 10 % de ce qui était promis.

    D’où beaucoup de découragement comme certains membres ici en qui je me reconnais, mais aussi beaucoup d’introspection dont je suis sorti en donnant tout leur sens aux conseils prodigués par les vétérans du forum sur l’individualité du cheminement, sur la multiplication des expériences, sur l’adaptation permanente de sa pratique en fonction de son ressenti.

    La 3ème étape de mon cheminement, mes progrès volontaires étant très lents, a été de suivre le conseil d’Andrenaros de dormir avec l’Helix pour voir ce que ça pourrait donner. Les choses se sont débloquées quand j’ai su reconnaître mes premières vagues de plaisir qui me réveillaient au petit matin. J’avais fait plus de progrès en dormant qu’après de nombreux mois d’efforts désespérés.

    En parallèle je me suis mis à faire des séances de masturbations pour m’approcher de l’orgasme sans éjaculer. J’ai appris ainsi à ressentir consciemment et sous contrôle le plaisir pré-orgasmique, contrôle pas toujours, certaines séances se terminant plus vite que prévu mais c’est le principe même de l’apprentissage. Mes séances sont passées de 20 à 30 minutes à plus de 2 heures si j’ai le temps.

    Depuis en attachant mon attention la plus focalisée sur ces sensations, vagues de plaisir avec l’Aneros et poussées orgasmiques sans éjaculation en masturbation, mois après mois j’ai doucement apprivoisé mon accès au plaisir. Ces évolutions ont boosté mes espoirs et ma persévérance. J’étais enfin entré dans un cercle vertueux.

    La quatrième étape de mon cheminement a été de retrouver ces sensations de plaisir en dehors des moments où je portais l’Aneros. Je vous laisse imaginer la joie que j’ai ressentie en constatant que je m’inscrivais peu à peu dans la progression officielle vers le super orgasme. Le temps passant ces sensations A-less sont devenues plus fréquentes, plus puissantes et plus longues.

    La cinquième étape de mon cheminement a été la découvertes des palpitations involontaires au niveau du périnée et de l’anus. J’ai commencé à sentir comme une pulsation très très faible au début qui apparaissait sans déclenchement volontaire, comme une forme de tremblement léger du tissu musculaire. En appliquant les conseils répétés de relâchement j’ai réussi peu à peu à mieux les ressentir, à les laisser s’amplifier naturellement. Maintenant ces palpitations se produisent elles aussi sans insérer l’Helix.

    Enfin la sixième étape vient de se produire avant-hier quand j’ai vécu mon premier orgasme sans éjaculation ni intervention manuelle, à l’issue d’une série de vagues de plaisir dont l’intensité était bien plus forte que d’habitude. Cet orgasme a été court mais j’en ai eu un deuxième immédiatement après. J’ai eu l’impression d’être transpercé par l’intensité de ce que j’ai ressenti au point de crier sans contrôle à chaque contraction orgasmique.

    Ce témoignage est sans doute trop long et ne révèle aucun secret, mais j’avais besoin de le faire pour remercier les auteurs du site et tous les membres du forum qui m’ont aidé dans ma progression au delà de ce qu’ils peuvent imaginer. Continuez s’il vous plaît car rien ne vaut des témoignages vivants pour vous guider dans cette recherche.

    #16455
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    Nous vous remercions de nous apporter votre témoignage @Papy6748. Rassurez-vous, il n’est pas trop long et me paraît fort intéressant. En tout cas votre exemple répond à une interrogation déjà présente sur ce forum.

    La première étape que vous mentionnez est importante et pourtant il en est peu question. Soit nos amis se sont libérés de ce tabou en s’éveillant à la sexualité et ils n’ont plus besoin d’en parler, soit certains d’entre nous subissent plus ou moins consciemment cet interdit et ils ne peuvent objectivement chercher ce qui est peut-être la cause profonde de leurs difficultés à connaître le plaisir prostatique.

    La suite de votre évolution suit la ligne de progression normale de l’accès à l’orgasme de la prostate. Vous ne nous dites pas si vous aviez votre masseur inséré pendant vos séances de masturbation. Le conseil dominant sur ce point est de bien séparer masturbation du pénis et sessions de massage avec l’Aneros. D’autre part vous ne parlez pas de relaxation ni avant ni pendant vos sessions. C’est un point important qui permet de concentrer son attention sur les sensations procurées par la présence et l’action du masseur.

    Bon cheminement @Papy6748.

    #16465
    HyménéeHyménée
    Participant

    « J’ai eu l’impression d’être transpercé par l’intensité de ce que j’ai ressenti au point de crier sans contrôle à chaque contraction orgasmique. »

    C’est tout à fait ça. 🙂 D’où l’impression que c’est le féminin intérieur qui s’exprime enfin.

    Ce n’est qu’une fausse impression. Il faut y croire un temps, ne pas en avoir peur, le vivre pleinement. A un moment, cela cesse. Autant en profiter quand on en est rempli.

    #16813
    AvatarPapy6748
    Participant

    C’est la rentrée pour tous mes petits enfants, mais à mon grand plaisir pour moi aussi… Depuis la présentation de mon expérience faite il y a plus de deux mois, il ne s’était pas passé grand-chose. En particulier je n’ai pas réussi à reproduire ma (toute) petite expérience orgasmique. Je ne me suis pas découragé sachant que la progression est souvent irrégulière et que j’attendais peut-être trop ces mini O.

    J’ai profité des vacances pour faire un break et j’ai laissé mon Helix au repos pendant un mois. J’ai repris mes sessions lundi dernier. Première point, j’en avais incroyablement envie. Je ne m’imaginais pas que la préparation de la session et l’insertion du masseur m’exciteraient autant. J’ai donc commencé à me détendre et à me concentrer sur mes sensations. J’ai vite retrouvé ces pulsations périnéales / anales semi involontaires qui ont été complétées peu à peu par des pulsations du pénis en même temps qu’elles devenaient vraiment automatiques, sans aucune nécessité pour moi de les entretenir.

    Puis des vagues de plaisir se sont développées remontant du bas ventre le long du dos jusque vers les épaules et la nuque. Contrairement à d’habitude ces vagues n’ont en rien perturbé les pulsations involontaires qui au contraire avaient tendance à s’accentuer, s’accélérer momentanément. Pour la première fois je n’avais aucun besoin de relancer la machine, Comme si mon corps avait pris de l’élan. J’ai profité de la situation pour appliquer les conseils souvent répétés d’approfondir son relâchement quand le plaisir monte.

    Je sentais que mon cheminement me conduisait sur des territoires nouveaux. J’ai ressenti une vive augmentation de l’intensité de mes contractions et une accélération de leur rythme. J’ai ressenti la jouissance d’un orgasme, sans éjaculation, plus faible qu’un orgasme traditionnel mais très satisfaisante. A ce point l’intensité des contractions a baissé mais elles ont continué d’elles mêmes sans que je ne fasse rien pour les entretenir. J’ai donc à nouveau profité de ma disponibilité pour me concentrer sur mon relâchement musculaire et sur ce que je ressentais.

    J’en ai été récompensé par un nouveau mini O, puis un autre…Je n’avais rien à faire, ils montaient et explosaient automatiquement. J’ai vécu ces délices pendant près de deux heures. Quand j’ai senti que la séance était terminée je me suis accordé une masturbation dont l’orgasme ma donné l’impression de durer une éternité.

    Mais ce n’était pas fini. Deux heures plus tard j’étais réveillé par ces pulsations qui m’électrisaient à nouveau tout le bas ventre. Le temps de me remettre en situation de relâchement et d’abandon, j’ai été à nouveau secoué par une série de mini O jusqu’à ce que je me rendorme. Depuis j’ai des échos de pulsations tout au long de la journée. Je ne m’en plains pas…

    Je suis encore étonné et évidemment ravi de découvrir ces plaisirs après tant d’années d’efforts sans succès. Je dis aux lecteurs du forum qui ont le sentiment de ne pas progresser n’abandonnez pas. On ne sait pas à l’avance ni quand ni comment nous franchirons les étapes qui mènent au plaisir prostatique.

    #16827
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    Je suis heureux de lire, @Papy6748, que vous faites votre entrée dans la cour des grands. Vos sessions commencent à vous plonger dans la jouissance prostatique. Soyez persuadé que « les délices » que vous découvrez ne sont que l’avant-goût de ce que vous apporteront vos prochaines sessions. Si vous parvenez à reproduire ces mini O’ votre cheminement vous conduira très vite à recevoir des orgasmes plus profonds, plus intenses et littéralement plus bouleversants dans la mesure où vous parviendrez à rester tout aussi détendu que vous l’avez été au cours de vos dernières sessions selon ce que vous nous dites.

    Merci de nous apporter régulièrement des nouvelles de votre progression. Bon cheminement @Papy6748.

    #17027
    filoufilou
    Participant

    Papy, quand vous dîtes depuis tant d’années, combien de temps vous a t-il fallu pour connaître enfin le plaisir? Moi cela fait 6 ans et toujours rien. Puis-je garder l’espoir? Je viens d’avoir 66 ans et je vous envie. Je suis heureux pour vous.

    #17130
    Avatarfanprostate
    Participant

    Je vous rejoins sur ce forum car moi aussi j’essaie de progresser vers l’orgasme prostatique depuis plusieurs mois.
    En relisant les sujets débattus, je m’aperçois que personne ne semble rencontrer la plus grande difficulté que je rencontre. Alors, voilà :
    Quand j’essaie une session, j’ai beaucoup de sensations très agréables et je sens bien le masseur prostatique sur ma prostate. Mais, mon problème, je crois, c’est qu’au bout d’une demi heure, je ne peux m’empêcher d’accélérer des mouvements du bassin et surtout je finis toujours par toucher mon pénis (rarement en érection), comme s’il m’appelait pour le plaisir !
    Et au final, je finis au bout d’une heure par éjaculation et injaculation…
    Manque de détente ?

    #17134
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    j’ai beaucoup de sensations très agréables et je sens bien le masseur prostatique sur ma prostate

    Selon ce que vous nous dites vous avez bien commencé votre cheminement. Vous faites, à mon avis, un bon diagnostic de votre situation. peut-être manquez-vous aussi de patience, ce qui va avec le manque de détente.

    L’une des difficultéd initiales de cet apprentissage est de dissocier les nouvelles sensations que l’on découvre de celles qui sont attachées au pénis tout en gardant un haut niveau d’excitation et de désir. La relaxation permet de relâcher les tensions musculaires qui naissent autour du bas ventre et de l’entrejambe, de se concentrer sur les sensations internes obtenues avec la pression et les mouvements du masseur.

    En mentionnant un « manque de détente ? » vous semblez avoir conscience d’une certaine faiblesse sur ce point. Vous pouvez apprendre à mieux vous détendre en dehors de vos sessions de massage. Si malgré tout vous ne parvenez pas à franchir votre barrière des 30 minutes, essayez par les moyens qui vous conviennent de désamorcer la pression qui vous conduit à la masturbation classique.

    Bon cheminement @fanprostate.

    #17135
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    @filou pour répondre à votre question @Papy6748 a écritdans son intervention d’ouverture :

    J’ai commencé ce que vous appelez le cheminement, je trouve le mot très joli, il y a environ 3 ans.

    Le temps écoulé depuis le début de votre quête du Super O’ ne doit pas vous faire perdre l’espoir. En me permettant une déduction (hasardeuse ?) je dirai que @Papy6748 a 67 ans et est né en 1948 (1948 + 67 = 2015). Si ma déduction est correcte vous pouvez constatez que l’âge n’est pas un problème en tant que tel. @Papy6748 aura certainement l’occasion de vous le confirmer.
    Bon cheminement @filou.

    #17140
    AvatarPapy6748
    Participant

    On ne peut rien cacher à Andreneros. Oui Filou j’ai commencé au printemps 2012. Puis je me suis retrouvé un peu comme Fanprostate faute du plaisir de la prostate qui refusait de venir. Il m’a fallu du temps pour prendre du recul et prendre conscience de mon manque de détente et de ma précipitation. Ca marche pour moi avec de la persévérance dans la pratique en acceptant de ne pas réussir tout de suite, en acceptant d’appliquer autant que possible les conseils de relaxation, en faisant l’effort de me détacher de mon pénis. Ca ne marche pas à chaque fois et ça prend du temps mais peu à peu je sens bien que ça évolue et après de longs mois j’ai l’impression d’entrer au paradis.

    Cela dit c’est loin d’être sur commande. Depuis mon dernier post je n’ai eu que 4 séances qui m’ont conduiit aux mini o dont 2 la semaine dernière. En fait je ne progresse pas dans l’absolu mais c’est la satisfaction moyenne qui augmente semauine après semaine. Donc à un moment ou à un autre je franchirai un nouveau seuil de plaisir. En tout cas j’y crois et je vous tiendrai au courant.

    Pour terminer puis-je demander si ceux qui ont réussi à connaître l’orgasme de la prostate y sont arrivés dans une progression constatnte et rapide ou bien s’ils ont eux aussi connu des hauts et des bas?

    #17155
    Avatarhector
    Participant

    Pour terminer puis-je demander si ceux qui ont réussi à connaître l’orgasme de la prostate y sont arrivés dans une progression constante et rapide ou bien s’ils ont eux aussi connu des hauts et des bas?

    Pour ma part je prends des détours, multiplie les expériences et les jouets (enfin j’ai quand même calmé les achats parce que niveau budget, j’ai d’autres obligations en ce moment) pour continuer le voyage. Sans cela, je ne sais pas si j’aurais eu la patience de continuer lors des périodes plutôt infructueuses (ou perçues comme telle) que j’ai moi aussi connu,palliés ou régressions (encore une fois, je ne parle que de mes sensations, perceptions qui ne sont peut être pas la réalité).
    D’ailleurs je ne suis pas sur d’avoir de super Ô mais j’ai des orgasmes très forts, avec ou sans stimulation du pénis. J’ai clairement gagné en intensité et en satisfactions dans ma vie (auto)sexuelle (Pour la sexualité partagé, je n’arrive pas à me mettre à la recherche d’une nouvelle partenaire, mais je ne pense pas que cela soit due à ce cheminement).
    Si je reprends la carte au trésor, je ne valide pas les états suivant :
    9 – 10 – 14 – 16 – 17 – 18 – 30 – 32 – 33 – 39 – 47 – 48 – 49 – 51 – 52 – 53 – 54 – 56 – 57 – 58 – 59 – 60
    Les autres ne sont pas obligatoirement validés à chaque sessions.

    Bonne continuation 🙂

    #17156
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    Merci @hector d’apporter si vite votre réponse à la question de @Papy6748. Elle est de nature à encourager nos amis qui ont le sentiment de ne pas avoir pris la bonne route. Tout le monde n’a pas le bonheur de connaître l’extase des orgasmes prostatiques dès les toutes premières sessions.

    Mais je suis profondément allergique aux affirmations négatives. Est-ce que :

    Si je reprends la carte au trésor, je ne valide pas les états suivant :
    9 – 10 – 14 – 16 – 17 – 18 – 30 – 32 – 33 – 39 – 47 – 48 – 49 – 51 – 52 – 53 – 54 – 56 – 57 – 58 – 59 – 60
    Les autres ne sont pas obligatoirement validés à chaque sessions.

    signifie que vous atteignez régulièrement les étapes suivantes :
    1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 11, 12, 13, 15, 19, 20, 21, 22, 23, 24, 25, 26, 27, 28, 29, 31, 34, 35, 36, 37, 38, 40, 41, 42, 43, 44, 45, 46, 50, 55 ?
    Si c’est le cas j’ai le sentiment que ma formulation porte plus la marque de vos progrès et de la jouissance de plus en plus profonde que vous procurent vos sessions.

    Bon cheminement @hector

    #17157
    Avatarhector
    Participant

    Ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dis @andraneros, je valide effectivement les autres assez régulièrement maintenant et comme je le disais, ma sexualité est nettement meilleur qu’au début de cette année. Je voulais juste pondéré ce que j’ai pu écrire ailleurs et préciser que malgré les progrès et le plaisir pris, du chemin reste à faire et parfois j’ai aussi l’impression de ne pas avancer (même si en ce moment je ne cherche pas à savoir si j’avance ou non, juste je me promène sur le chemin du plaisir).
    J’encourage juste nos amis à persévérer, cela ce débloque au fur et à mesure.

    #17161
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    Votre remarque @hector est intéressante dans la mesure où vous mettez bien en évidence que votre progression n’est pas linéaire et ne reproduit aucun modèle prédéterminé. Vous suivez votre chemin fait de découvertes et d’expériences intimement personnelles. La carte au trésor offre des repères destinés à encourager la progression et non un chemin d’obstacles à franchir dans l’ordre sous peine d’élimination.

    Comme vous le dites il faut persévérer et les progrès se font quand vous êtes prêt à recevoir ces nouveaux plaisirs. Certains, heureux en orgasmes, seront prêts très rapidement, d’autres auront besoin de plus de temps.

    #17163
    Avatarfanprostate
    Participant

    Bonjour,

    Quelques questions suite à une session aujourd’hui (un quart d’heure de relaxation puis 30 mn de recherche de sensations.

    Je ne ressens plus la sensation d’envie d’uriner ; Est-ce normal ? peut-être le résultat d’une pratique anale qui commence à se roder ?

    D’autre part, quand les sensations de l’interaction de l’Hélix avec la prostate commencent à apparaître, très vite, je me mets à faire des mouvements circulaires avec le bassin qui amplifient le contact avec la prostate. Faut-il s’interdire de faire ces mouvements et ne faire que des contractions des muscles pelviens ? Ou bien accepter d’accompagner ces mouvements, voire de les amplifier ?

    Grand merci à ceux qui pourront me conseiller.

    #17164
    super44super44
    Participant

    J’ai envie d’ajouter qu’à un moment il faut oublier la technique et oublier sa propre personnalité et identité .
    Moi par exemple quand je pratique , il n’y a plus que le « je suis » qui peut etre une femelle prise par un homme ou un homme pris par un homme ou encore autre chose , cela va si vite dans le mental.
    L’important c’est l’énergie sexuelle qui en résulte ,vous vous fondez en elle , vous devenez cette énergie qui explose en orgasme,et ce manege recommence à volonté jusqu’à ce que l’un des ingrédients fasse défaut pour maintenir la spirale orgasmique.
    Pour finir je dirais osez le désir de vous oublier et de vous fondre dans les créations mentales qui amenent cette énergie.

    #17170
    Avatardebutaneros
    Participant

    Bonjour,
    Merci à tous pour vos temoignages…. En ce qui me concerne, et bien j’ai un autre problème!
    Lors de ma seance j’arrive à faire monter le plaisir mais je n’arrive jamais aux contractions involontaires… La seance se finit generalement par une éjaculation malgré le fait que je ne stimule pas le penis!
    Auriez-vous des conseils? J’espere un jour atteindre l’Eldorado comme vous mais vos temoignages sont rassurants sur le temps que cela peut prendre!

    #17171
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    @fanprostate, comme le rappelle avec force @super44, l’une des clés de l’accès au paradis orgasmique est le lâcher prise. Vous ne pouvez pas « lâcher prise » et vous « interdire » quoi que ce soit en même temps. La relaxation est indispensable. Si un mouvement incontrôlé, involontaire accompagne la montée de votre plaisir même au niveau des premières sensations laisser-vous aller à condition que ce soient vos réactions à la pression ou aux mouvements du masseur qui mènent la danse, à condition que vos mouvements soient vraiment involontaires.

    Attention ces mouvements ne doivent devenir prioritaires sur la conscience de vos sensations anales, rectales et périnéennes. Ces mouvements extérieurs doivent rester la conséquence des mouvements du masseur ou des effets de pression qu’il crée. Vous pouvez les accompagner si cela facilite votre concentration sur votre ressenti mais en aucun cas pour accélérer la montée du plaisir. Le risque serait en effet d’écraser les sensations naissantes que votre organisme a du mal à reconnaître comme une nouvelle voie d’accès à l’orgasme.

    Bon cheminement @fanprostate.

    #17172
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    Bienvenue dans notre forum @debutaneros.

    Quand vous dites

    Lors de ma seance j’arrive à faire monter le plaisir mais je n’arrive jamais aux contractions involontaires… La seance se finit generalement par une éjaculation malgré le fait que je ne stimule pas le penis!

    vous ne précisez ni depuis combien de temps vous avez commencé votre cheminement ni combien de temps durent vos sessions avant de vous conduire à l’éjaculation.

    Je retiens d’une part que si vous réussissez à faire monter le plaisir c’est que vous êtes déjà bien engagé dans votre cheminement. Je retiens aussi que si vous parvenez à l’éjaculation c’est que votre niveau d’excitation est élevé. Ces deux points sont excellents. A mon avis vous devriez vous efforcer d’approfondir votre état de relaxation pour intérioriser l’énergie qui vous envahit et vous concentrer plus sur les sensations générées par le masseur sur la prostate que sur celles qui envahissent votre pénis.

    Peut-etre vous faut-il plus de patience et moins d’attente de l’objectif que vous visez, moins d’attente de l’orgasme de la prostate. Bon cheminement @debutaneros.

    #17330
    AvatarPapy6748
    Participant

    Ma progression tranquille continue. Je sens maintenant l’Helix toucher un point très sensible presque à chaque séance sans que ce soit une impression de massage. A ces moments mon plaisir est nettement plus vif et je ne peux pas empêcher des gémissements de sortir. Lorsque je parviens à rester détendu dans la montée des vagues de plaisir, je constate qu’elles durent plus longtemps. Soit elles sont plus intenses soit elles elles me remplissent mieux ; je ne parviens pas à bien expliquer ce que je ressens à ces moments.

    J’ai fait aussi une nouvelle découverte qui me rappelle quelque chose que j’ai lu ici, mais je ne sais plus où. Alors que l’intensité de mon plaisir augmente pendant mes sessions au point d’approcher ce que je ressens lors de mes orgasmes avec éjaculation je ne ressens pas la satisfaction post-orgasmique qui suit l’éjaculation, quand on a plus envie de rien tellement on se sent bien. Je n’ai pas cette libération du corps et de l’esprit et j’ai l’impression d’avoir raté quelque chose même si je sais que ce n’est pas le cas.

    Je suppose que c’est mon schéma initial du plaisir orgasmique qui résiste alors qu’un nouveau schéma est en train de se mettre en place. En tout cas je ne regrette pas de m’être engagé deans ce « cheminement ».

20 sujets de 1 à 20 (sur un total de 54)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.