Mots-clés : , ,

7 sujets de 1 à 7 (sur un total de 7)
  • Auteur
    Articles
  • #39438
    EpictureEpicture
    Participant

    Dans la quête du plaisir, on peut être amené à parcourir un large éventail de méthodes et techniques. Je voudrais vous parler de l’une de mes recherches.
    Ma recherche vise un but bien précis : l’éveil de ma sensibilité, l’approfondissement du lien qui m’unit au corps que j’habite.
    Et dans cette quête j’ai, decouvert la profondeur de mon etre physique.
    Il y a certes l’anus, qui se decompose en une partie externe, déjà tres sensible, un sphincter externe, et un sphincter interne qui sont le siege de vibrations qui se diffusent dans le bassin et dans les jambes. Ensuite il y a la prostate dont les massages sont la source d’un jaillissement energetique qui parcourt la colonne vertebrale du sacrum jusqu’au sommet du crane. La masturbation du gland, quand elle se tient tres éloignée de l’ejaculation, conduit a un plaisir abdominal, qui se diffuse dans les joues et le visage.
    Je ne me lasse pas d’alterner, selon les dispositions de mon corps, et les possibilités de mon environnement, d’une source à l’autre, les differentes stimulations.
    Mais au delà de la prostate, dans les profondeurs du rectum il y a des zones à fort potentiel de jouissance.
    Cest ce que j’explore actuellement avec mes 4 fantastiques.
    Je manipule ces joujous avec la main. Il sagit bien de masser, avec la main qui dirige, et d’explorer. Ces pourquoi il sont rigides, durs, et droits. Le verre est un materiau solide, totalement neutre chimiquement, et compatible avec n’importe quel lubrifiant. Ils se rechauffe vite. Ils sont léger à manipuler, compte tenu de leur taille qui peut être imposante. Ils sont suffisament long pour aller chercher au plus profond, des sensations nouvelles. Leur diametre et leur forme permettent tout un éventail de possibilités.
    Je vous parlerai du premier fantastique dans mon prochain post.
    Au plaisir !!

    #39463
    EpictureEpicture
    Participant

    Mon premier,
    Se nomme : Straight
    Marque : Glass
    Materiau : verre transparent
    Longueur totale : 17,8 cm
    Longueur hors boule : 14,6 cm
    Diametre de la tige : 1.9 cm
    Diametre de la boule : 3,2 cm

    Petite precision : pour la lubrification, quelque soit l’ustensile que j’utilise, je m’insère une petite boule de beurre de karité, puis j’enduis le masseur de beurre de karité. La lubrificarion est alors douce, nourissante pour la peau, et longue durée. (Beurre de karité bio bien sûr)

    C’est un excellent outil de debutant. Tenu par la boule, il permet d’être inséré aisément, sa longueur permet quand il n’est pas profond d’aller masser la prostate, d’en apprecier la profondeur, la grosseur, la position, la souplesse, et les réactions delicieuses. Il permet aussi d’aller explorer plus en profondeur afin de mieux se representer les méandres de ses profondeurs. Aller chercher le deep spot, à la limite entre douleur et plaisir, est un jeu delicieux.
    Lorsque le corps est détendu, on peut retourner le jouet, et l’insérer par la boule. Son passage est un moment jouissif, et une fois à l’intérieur elle va masser lensemble des tissus avec un peu plus de vigueur. Le jouet peut se transformer en masseur sans les mains. On peut alors rester allongé, debout, sur le côté, et les mouvements de la tige font bouger la boule qui masse à l’intérieur, et sur les parois de l’anus.

    Ce jouet permet indubitablement de mieux se connaître, et, lors des sessions avec aneros, de mieux identifier les zones que le masseur aneros va stimuler. Ensuite, utilisé régulièrement, il contribue amplement au réveil de la prostate.

    Voila, j’espère que ce petit compte rendu vous a plut, et qu’il eveillera la curiosité de certains d’entre vous qui trouvent le temps long avec les aneros.

    A bientôt pour mon deuxième.

    #39464
    AndranerosAndraneros
    Modérateur/modératrice

    Bonsoir @epicture. Je suis heureux de te retrouver après 6 semaines de silence sur le forum mais surtout 6 semaines pendant lesquelles tu as certainement poursuivi tes explorations telles que tu nous les commentais début octobre :

    le corps doit être vécu dans sa globalité. Son exploration et les sensations qui en découlent sont sans fin, et sans cesse renouvelées. Aucune partie du corps ne doit être laissée de côté ni considérée comme la plus importante.

    J’ai lu avec intérêt l’introduction et le premier chapitre de la présentation de tes « 4 fantastiques ».

    Ma recherche vise un but bien précis : l’éveil de ma sensibilité, l’approfondissement du lien qui m’unit au corps que j’habite.

    Je prends moi aussi de plus en plus conscience de ma profonde connexion avec mon corps, « le lien qui m’unit au corps que j’habite ». C’est ainsi que j’ai glissé de ma quête d’un super O essentiellement physique à une expérience beaucoup plus profonde et globale pour reprendre tes mots, avec des effets physiologiques et psychologiques qui n’étaient pas inscrits au programme initial, en un mot une expérience holistique.

    Bon cheminement @epicture.

    PS : J’ai un souci quand j’essaie de retrouver ton gode à l’aide de mon moteur de recherche préféré (quant.com) je ne vois rien qui correspond à tes références. Il est vrai que je n’ai pas été sur les liens qui renvoient vers aliexpress.

    #39466
    EpictureEpicture
    Participant

    Bonjour @andraneros,

    avec des effets physiologiques et psychologiques qui n’étaient pas inscrits au programme initial

    En effet, il va falloir rajouter des étapes au traité d’aneros, ou rediger un traité du plaisir. Je pense que certains sur le forum seraient compétents pour ça. Je pense a @bzo, même si je ne partage pas toutes ses opinions, il a le sens de l’écriture, et une connaissance précise d’un cheminement vers le plaisir.

    Pour avoir un visuel sur ce sextoy, tu peux aller voir n’importe quel site de vente de sextoys en ligne et chercher par marques à Glas. Espace plaisir, rue des plaisirs, espace libido…
    Bon cheminement à toi

    #39576
    EpictureEpicture
    Participant

    MON PREMIER EN IMAGE :
    LE STRAIGHT

    #39577
    EpictureEpicture
    Participant

    Avant de vous parler de mon second je dois vous parler du deep spot.
    Naomi, @envole m’avait fait découvrir :

    « Deep Spot féminin : entrée du col de l’utérus, vers 7-9 cm à l’intérieur du vagin (pt g : 3-5 cm) »

    Et un peu plu loin sur son fil de discussion :

    « Et je me souviens que quand j’avais fait l’amour avec une personne trans, son pénis touchait tout au fond de mon ventre, et j’adorais ça…
    En plus c’est plus facile à atteindre avec les jambes levées et c’était mon cas…
    « Vous pourrez ressentir les mêmes sensations qu’une pénétration anale, car ce point est très proche du rectum. »
    Ah oui donc il y a une correspondance entre les deux !!!!
    Et quand je lis ça je suis excitée à peu près à 8 cm en dessous du nombril et à 15 cm au dessus de l’entrejambe »

    Plus récemment le témoignage d’Eulalie : https://www.nouveauxplaisirs.fr/analite-partie-2/38207

    Bien sûr je n’ai pas de prostate, mais je peux caresser le col de mon utérus à travers les membranes de mon rectum et mon vagin, la bosse me donne même une sensation similaire au doigt. Et les sensations décrites sur les forums dédiés au plaisir prostatique m’ont souvent évoqué mes orgasmes de mes « deep spots » (points érogènes en avant et en arrière des culs de sacs utérins). En tout cas c’est agréable. Je sensibilise la zone. Mon anus, mon canal rectal, mes points G et deep spot postérieur via l’arrière… autant de nouvelles cordes à mon arc du plaisir.

    Et puis les hommes ont un pénis, un corps caverneux, des bourses, une prostate, les femmes un vagin, un clitoris, une vulve, un utérus. Mais nous avons tous des fesses, un anus et la capacité d’en jouir. Pour peu qu’on y travaille, qu’on le sensibilise, qu’on se l’autorise. L’anus est la deuxième zone du corps la plus sensible. Et si la pénétration anale était la plus égalitaire des agréables pratiques sous la ceinture ? Développer le plaisir anal, à recevoir et à donner serait alors un acte quasi-féministe, tout à fait humaniste. Alors finalement « Va te faire enculer » deviendrait une invitation au militantisme égalitaire !

    J’avais pu expérimenter cette zone mais sans jamais vraiment l’explorer, et j’ai fini par acheter un ustensile adapté pour aller titiller ce fameux « deep spot masculin ». Il deviendra mon second fantastique.

    Cette exploration à contribué et contribue encore à l’éveil vibratoire de mon corps tout entier. Me voilà doté d’un point commun avec le corps féminin, au-delà du gland du pénis, de la prostate et de l’anus, au-delà du clitoris, du vagin, de la vulve, du point g, de l’utérus.

    Bon cheminement à tous !!

    #39629
    bzobzo
    Participant

    cela faisait un petit temps que je vous répondre ici par rapport à cette évocation de ce Deep Spot,
    c’est quelque chose que j’expérimente aussi, je crois, depuis un certain temps

    dans ma pratique, je mêle allègrement ondes prostatiques, génitales et anales,
    cependant ces dernières, toujours en moindre quantité,
    du fait que plus difficile d’accès, elles nécessitent que j’aille avec le ou les, doigt(s) derrière,
    cependant je le fais assez régulièrement durant chaque séance

    toute la zone anale est très très sensibilisée chez moi,
    aussi bien l’entrée où j’aime bien m’attarder, effleurer du bout des doigts,
    entrer un peu, jouer un peu, touiller, ressortir,
    « teaser » un peu comme on dit, avec mes petites souris d’amour curieuses comme je les appelle, mes bouts de doigt
    puis enfin pénétrer plus profondément, avec un doigt, deux encore mieux,
    bien que plus rarement car j’effectue ces jeux sans lubrifiant,
    j’aime le raclement, le frottement au naturel, plus rêche, plus sensitif

    cependant quand c’est une patinoire, c’est pas mal aussi, en fait,
    la nuit avant de me coucher, je mets toujours un mélange de beurre de noix de coco
    et d’huiles de jojoba et d’argan sur mes génitaux, nourrir la peau, la chouchouter, la restaurer,
    après tous les frottements parfois très intense, de mes jeux
    mais aussi j’en mets pour les même raisons dans l’anus
    et là la nuit, je me réveille assez souvent pour quelques instants,
    c’est devenu un automatisme délicieux, je m’offre quelques secondes de plaisir avant de me rendormir
    et aussi je vais explorer mon « Deep Spot » avec le canal bien lubrifié,
    cela glisse tout seul, c’est bien agréable aussi, là j’y vais toujours avec deux doigts, voire trois

    et donc là effectivement, à partir d’une certaine profondeur,
    c’est comme si j’enflammait des zones, des couches qui habituellement, sont moins sollicitées
    c’est très très intense, tellurique,
    une sensation de racines dans les profondeurs qui s’enflamment,
    c’est quelque chose que j’avais constaté et que je recherche ponctuellement durant chaque séance

    j’adore mêler cela à des ondes prostatiques et génitales,
    bien que cela devient un peu acrobatique, contorsionniste, avec le ou les doigt(s), enfoncé(s) derrière
    et puis y ajouter aussi mes autres actions

    sur le côté , cela marche aussi pas mal, couché sur le côté,
    le haut du corps relevé, c’est très bien aussi, parfois j’écarte une jambe vers le haut,
    elle reste suspendue en l’air
    et j’effectue cette exploration uniquement avec des ondes anales alors

7 sujets de 1 à 7 (sur un total de 7)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.