Mots-clés : ,

20 sujets de 1 à 20 (sur un total de 39)
  • Auteur
    Articles
  • #34286
    AvatarSerpenth
    Participant

    Bonjour à tous,

    Qu’il est difficile de parler de soi, surtout dans des domaines aussi intimes…

    Pour une meilleur lisibilité, je vais découper mon propos comme nous découpions nos écrits rédactionnels à l’école 😉

    I La genèse

    Il me semble avoir toujours eu l’intuition que quelque chose de précieux dans l’anus, comme la perle dans l’huitre.

    J’ai commencé assez tôt à explorer cette partie de mon anatomie, mais sans savoir ce que je faisais, et sans doute mal orienté par le porno, je croyais alors que le plaisir était dépendant du volume de l’objet inséré, et de la puissance de la pénétration.

    II Premières découvertes

    Puis, au hasard de mes pérégrinations sur le web, j’ai entendu parler du plaisir dont la prostate pouvait être le siège. Quelques lectures plus tard, je décidais de réorienter mon exploration dans cette direction.

    III Les mauvaises habitudes…

    … sont décidément dures à perdre.

    Fidèle à ma croyance qui ne marche qu’en politique, à savoir que plus c’est gros plus ça passe, je fis l’acquisition d’un joujou inspiré par l’Aneros (enfin, je pense), mais présentant une courbure qui le faisait ressembler à une virgule, d’un diamètre non négligeable, et vibrant.

    IV Premières découvertes, chap.2

    Sans surprise, les premières sessions avec l’objet en question ne me procurèrent guère plus de sensations que le téléphone qui vibre dans la poche.

    Puis, au hasard d’une énième tentative, je ressentis des chatouillis dans la zone (je n’ose pas encore dire la prostate).

    V Le doute

    Je décidais alors, après d’autres lectures, qu’il valait mieux l’original que la copie, et surtout un dispositif non vibrant. C’est ainsi que je reçus l’Aneros Helix Trident.

    Bigre ! Qu’il est petit en comparaison de la vibrante virgule … néanmoins je l’essayais rapidement.

    Dès la deuxième session, le doute s’est insinué en moi (après que l’aneros se soit insinué en moi) :

    – Est-ce que je suis capable de réveiller ma prostate ?

    – Est-ce que ma taille inhabituelle (près de 2M), ne met pas ma prostate hors de portée des jouets standards ?

    – Est-ce que je serai capable de me relaxer suffisamment pour laisser le plaisir m’envahir ?

    VI Et des réponses

    Et au détour d’une session, je ressentis clairement des sensations au niveau de la prostate. Très discrètes, très subtiles, mais agréables.

    Je fus alors un peu perturbé dans les jours qui suivirent par certains facteurs.

    J’ai pris la carte au trésor comme une check-list à respecter à la lettre. Or, je suis à peu près certain que j’ai vécu le point 36 avant d’avoir vécu le point 10, si jamais c’est possible.

    Là, du coup, c’est une vraie question : faut-il voir la carte comme une check-list à suivre point par point, ou plutôt comme un guide général ?

    VII Et la réponse

    Hier soir, je me détend (autant que faire se peut, je ne suis pas le mec le plus zen du monde), avec mon Aneros.

    Je ressens, comme à chaque fois, des vagues de plaisir, des fourmillements, etc. mais sans être totalement certain du point 10 de la carte.

    Et de façon tout à fait incompréhensible, alors que j’allais mettre fin à ma session (agréable mais sans atteindre le Graal), il m’est tombé dessus par surprise ! Mon premier orgasme prostatique !!

    VIII Et encore un peu de questions

    Une fois l’orgasme vécu, je n’ai pas réussi à en déclencher un deuxième, malgré un état d’excitation certain.

    Du coup, je me demande si je n’ai pas brûlé les étapes ?

    Avez-vous déjà eu des témoignages de débutants qui n’ont eu qu’un orgasme la première fois ?

    Merci à tous de m’avoir lu, à bientôt

    #34290
    bzobzo
    Participant

    Avez-vous déjà eu des témoignages de débutants qui n’ont eu qu’un orgasme la première fois ?

    on a surtout eu des témoignages de débutants qui n’ont rien eu la première fois ou si peu
    et chez qui la situation perdurent ainsi parfois pendant des semaines, même parfois des mois
    avant que pour eux, cela se déclenche et qu’ils commencent à ressentir du plaisir prostatique sérieusement

    alors donc un orgasme la première fois plus des sensations plaisantes,
    pour une première fois, c’est un résultat très satisfaisant, très très satisfaisant même

    il faut persister, tout en ayant à l’esprit que les débuts peuvent être en dents de scie
    et qu’une première approche avec déjà un orgasme à la clef,
    n’est pas une garantie de résultats pour la suite

    la patience est une vertu à cultiver dans notre pratique,
    on ne parle pas ici juste d’une masturbation mécanique,
    je secoue ma tige et cela entraîne mécaniquement une réaction,
    on parle ici de quelque chose de beaucoup plus subtil et puissant
    et de plus difficile à maîtriser

    patience donc
    et puis il faut laisser ses attentes au vestiaire,
    avant la séance, tu peux espérer la lune
    mais dès que tu te mets en action, il faut oublier tout ce que tu espères
    et essayer de vivre l’instant, l’esprit aussi dégagé que possible,
    juste déguster cette intimité avec toi-même dans l’instant qui passe ,
    intimité qui va devenir de plus en plus délicieuse,
    qui te procurera de plus en plus de sensations si tu persévères dans ton cheminement

    je ne vais pas te donner de conseils techniques car j’ai une pratique trop atypique,
    cela risque d’être contre-productif pour toi,
    juste essaie de t’écouter, ton corps sait déjà tout ce qu’il faut savoir
    pour t’envoyer au septième ciel,
    juste il faut apprendre à l’écouter
    et apprendre à te laisser entraîner par le désir sans aucun frein et sans aucun tabou

    #34291
    AndranerosAndraneros
    Admin bbPress

    Qu’il est difficile de parler de soi, surtout dans des domaines aussi intimes…

    Je suis bien d’accord. L’une des raisons d’être de notre forum est précisément de proposer un support pour réduire cette difficulté et aider les participants à s’exprimer en leur offrant un cadre d’écoute, de bienveillance, d’échanges d’expérience et d’échanges de conseils. Votre confiance nous encourage à poursuivre nos efforts. Merci @serpenth.

    Vous avez donc bien compris maintenant que la qualité des stimulations que nous cherchons à obtenir dans notre pratique n’a rien à voir avec la taille des masseurs ni avec la force (violence ?) avec laquelle nous les manipulons. La qualité de la stimulation dépend de la qualité de notre perception des effets du massage (statique par la seule présence du masseur, dynamique dès qu’il y a le moindre mouvement) d’où l’importance de notre relaxation et de notre concentration.

    Vous nous demandez @serpenth :

    faut-il voir la carte comme une check-list à suivre point par point, ou plutôt comme un guide général ?

    L’expérience, que vous confirme la lecture des témoignages sur notre forum ou sur les autres forums spécialisés sérieux, montre que la carte au trésor est un guide général, qu’elle apporte des repères. L’ordre dans lequel les étapes sont présentées est un ordre logique, qui correspond à la perception d’un grand nombre de pratiquants. Chacun est différent. Il est tout à fait normal que la perception de vos sessions de massage prostatique vous conduise à constater que vous reconnaissez certaines étapes dans votre expérience et non d’autres qui sont présentées avant dans la liste. Les « trous » se boucheront peu à peu naturellement. SI certains ne se bouchent pas, tant mieux pour vous, tant pis pour la carte au trésor !

    Vous dites :

    Et de façon tout à fait incompréhensible, alors que j’allais mettre fin à ma session (agréable mais sans atteindre le Graal), il m’est tombé dessus par surprise ! Mon premier orgasme prostatique !!

    Cette expérience n’est pas rare. Soyez heureux de l’avoir vécue. En revanche prenez du recul et engagez votre prochaine session comme si vous n’aviez pas vécu celle que vous venez de vivre. Les mots les plus importants du paragraphe que je cite ci-dessus sont « il m’est tombé dessus par surprise ». Il est fréquent que nos amis qui ont eu le bonheur de vivre la même expérience que vous aient mis du temps avant de la renouveler.

    Vous ajoutez :

    Une fois l’orgasme vécu, je n’ai pas réussi à en déclencher un deuxième, malgré un état d’excitation certain.

    A ce stade de votre cheminement il me paraît normal que vous n’ayez «  pas réussi à en déclencher un deuxième ». Ce n’est pas vous qui déclenchez les orgasmes prostatiques, comme vous le feriez en vous masturbant jusqu’à l’éjaculation. Dans un premier temps vous ne faites que créer des conditions dans lesquelles ils se déclencheront si vous êtes prêts à les recevoir. L’état d’esprit est complètement différent.

    Vous demandez :

    Avez-vous déjà eu des témoignages de débutants qui n’ont eu qu’un orgasme la première fois ?

    Chacun est différent. Nous avons des témoignages qui nous disent que certains ont pu faire une expérience de même nature que la vôtre et avoir dans les sessions suivantes l’impression d’un recul ou d’un blocage dans la mesure où ils ne parvenaient à renouveler leur magnifique expérience. Quelques temps plus tard presque tous ont pu non seulement renouveler cette première expérience mais surtout en vivre une autre encore plus forte. Donc tout est normal. Vous avez eu la chance de vivre une expérience que je suppose particulièrement gratifiante. C’est très important pour la suite de votre cheminement. Elle vous motivera mieux que tout ce que nous pourrons écrire. Mais soyez patient, humble et restez appliqué. Vous la revivrez quand vous serez prêt à le faire.

    Bon cheminement @serpenth.

    #34298
    AvatarSerpenth
    Participant

    Merci pour vos réponses, merci !

    Pour répondre à bzo, vous dites :

    alors donc un orgasme la première fois plus des sensations plaisantes,
    pour une première fois, c’est un résultat très satisfaisant, très très satisfaisant même

    J’ai mal développé mon propos. Je n’ai pas eu un orgasme dès la première fois, loin de là, même si je m’estime extrêmement privilégié d’avoir commencé à ressentir des choses agréables dès la deuxième ou troisième utilisation, et un orgasme à la sixième.

    Pareil, quand vous dites :

    patience donc
    et puis il faut laisser ses attentes au vestiaire,

    En fait, je comprends maintenant ce que ma compagne veut dire quand elle dit que l’orgasme n’est pas une fin en soit, contrairement à l’orgasme masculin. Je trouve déjà beaucoup de plaisir dans l’exploration de ces nouveaux plaisirs et sensations. Disons qu’en l’occurrence, l’orgasme a été un plus.

    Pour Andraneros, je crois avoir abondé au paragraphe précédent dans votre sens, quand vous dites :

    En revanche prenez du recul et engagez votre prochaine session comme si vous n’aviez pas vécu celle que vous venez de vivre

    Maintenant, j’aimerais savoir si certains d’entre vous ont été amenés à suivre des cours de relaxation pour améliorer, non seulement le plaisir de leurs sessions, mais leur vie d’une manière plus générale ?

    #34299
    aneveilaneveil
    Participant

    Bonjour,

    @Serpenth

    Maintenant, j’aimerais savoir si certains d’entre vous ont été amenés à suivre des cours de relaxation pour améliorer, non seulement le plaisir de leurs sessions, mais leur vie d’une manière plus générale ?

    Je pense que nous sommes nombreux à avoir des pratiques aptes à nous mettre en relation avec notre sensorialité et une certaine profondeur corporelle.
    Selon nos affinités et nos besoins, le(s) yoga(s), le taï-chi, la relaxation ou Yoga-nidra, l’auto-hypnose, la méditation, la danse méditative (j’en oublie certainement…) sont des activités pouvant améliorer nos cessions et notre qualité de vie en général.
    Les exercices de concentration énergétique (yoga interne Taoïste) décrits par Mantak-Chia dans l’homme multi-orgasmique et d’autres de ses ouvrages sont particulièrement en rapport avec nos centres d’intérêts.
    Dans le même esprit, les méditations énergétiques Néo-Tantriques ou encore la danse méditative Tantrique « Tandava » (danse Shiva-Shakti) décrite par Daniel Odier peuvent nous offrir beaucoup d’ouvertures et surtout une plus grande présence.

    #34301
    AndranerosAndraneros
    Admin bbPress

    Vous nous demandez @serpenth :

    Maintenant, j’aimerais savoir si certains d’entre vous ont été amenés à suivre des cours de relaxation pour améliorer, non seulement le plaisir de leurs sessions, mais leur vie d’une manière plus générale ?

    Cette question revient assez souvent, toujours posée par des débutants qui ont l’espoir que « quelque chose » leur permettrait d’accéder de façon certaine, facilement et rapidement au super O’. Derrière ce « quelque chose » ils peuvent mettre selon les débuts de leur expérience prostatique et selon leur personnalité soit un objet particulier, soit une position, soit un support de type hypnotique ou équivalent, soit des pratiques qui les mettraient en condition de vivre une telle expérience.

    @aneveil a bien répondu à votre question. De façon générale toutes les pratiques qui conduisent à la méditation, à la relaxation, à la perception consciente de son corps et de ses organes vous préparent à la transformation de votre sensualité et à la découverte des plaisirs prostatiques si vous orientez vos efforts dans ce sens.

    Pour mille raisons, dont je ne perçois que 10 ou 20 d’entre elles, j’étais dans le contrôle, l’effort, les blocages, le conscient. Cette situation ne m’empêchait évidemment pas de vivre, ce que je réussissais grâce à ma personnalité compensant sans doute ce qui m’échappait à cause de cette personnalité. Le temps que je prenne conscience de la réalité de mon état explique les laborieux et très lents débuts de mon cheminement vers le plaisir prostatique. En même temps plus j’approchais de ce plaisir plus je prenais conscience de ce qui me manquait. Ma personnalité ne m’a pas encore permis de suivre des cours, dont les fondements ne correspondent pas au cadre mental dans lequel je construis ma vie. J’ai donc fait comme @LOULOU le dit dans son message :

    Ma méthode de lâcher prise mental et une méthode que j’ai mis au point à mon usage personnel.

    et que je fais évoluer peu à peu en fonction de ma transformation et avec l’aide précieuse de mes amis du forum. Je serai bientôt mûr pour m’inscrire naturellement, sans conflit avec ma personnalité, dans une pratique plus formelle de méditation. Cette nouvelle évolution me permettra vraisemblablement à ce moment de vivre de nouvelles expériences sensuelles encore plus intenses que celles que je vis. Notre cheminement est sans fin.

    Bon cheminement @serpenth.

    #34302
    EpictureEpicture
    Participant

    notre cheminement est sans fin.

    C’est pourquoi avoir des repères fiables est impossible. Le traité reussi pourtant le tour de force de poser une base très pertinente. Mais chacun mesure, a mesuré, et mesurera son ecart par rapport à lui. En dehors de cela chacun construit ses propres « qulquechoses » pour progresser. L’important selon moi est de comprendre qu’il n’y a pas de point d’arrivée, mais un mouvement continu. En ce sens on est sur ce point assez proche de la « philosophie » des pratiques de meditation.

    Bon cheminement à @serpenth

    #34304
    bzobzo
    Participant

    J’ai mal développé mon propos. Je n’ai pas eu un orgasme dès la première fois, loin de là, même si je m’estime extrêmement privilégié d’avoir commencé à ressentir des choses agréables dès la deuxième ou troisième utilisation, et un orgasme à la sixième.

    tout à fait, tu es privilégié par rapport à beaucoup chez qui cela prend plus de temps,
    tu es clairement sur la bonne voie

    En fait, je comprends maintenant ce que ma compagne veut dire quand elle dit que l’orgasme n’est pas une fin en soit, contrairement à l’orgasme masculin. Je trouve déjà beaucoup de plaisir dans l’exploration de ces nouveaux plaisirs et sensations. Disons qu’en l’occurrence, l’orgasme a été un plus.

    ces propos ne font que confirmer ce que j’ai écrit juste au-dessus,
    tu es sur la bonne voie,
    tu saisis bien les enjeux déjà

    Maintenant, j’aimerais savoir si certains d’entre vous ont été amenés à suivre des cours de relaxation pour améliorer, non seulement le plaisir de leurs sessions, mais leur vie d’une manière plus générale ?

    cours de relation? personnellement pas vraiment mais j’ai fais du yoga,
    cela est un atout mais pas du point de vue de la relaxation,
    plutôt avec la maîtrise du mula bandha que j’avais dans le yoga
    ce « noeud énergétique du bas » qui est tellement proche de la contraction en aneroless telle que je l’applique

    aussi et peut-être surtout, du point de vue de l’écoute du corps,
    les yogas physiques,
    ce sont beaucoup l’écoute du corps,
    la concentration sur ce qui se passe en nous, la capacité à faire monter les énergies

    quant à la relaxation, dans ma façon de pratiquer, elle n’a aucune place,
    elle n’a aucun intérêt,
    cependant dans une façon de faire telle que décrite dans le Traité d’Aneros,
    elle est sans doute nettement plus présente

    #34319
    AvatarSerpenth
    Participant

    Andraneros, quand tu dis

    Cette question revient assez souvent, toujours posée par des débutants qui ont l’espoir que « quelque chose » leur permettrait d’accéder de façon certaine, facilement et rapidement au super O’.

    tu n’es pas totalement dans le vrai. Ce qui implique bien entendu que tu n’es pas dans le faux. Même si je vois un intérêt certain à l’idée de me relaxer vraiment et complètement, en rapport avec la thématique de ce site, je m’inscris également dans une démarche de mieux-être général.

    L’exploration des sensations procurées par la prostate n’est qu’une des facettes des pistes que je suis actuellement, pour aller vers plus d’épanouissement, d’ouverture à moi-même et aux autres. mais nous nous éloignons du sujet.

    Hier, j’ai eu le temps de m’offrir une longue séance. Pas d’orgasme cette fois, mais encore une fois, ces vagues de plaisirs et cette impression d’être sur le seuil de quelque chose de grand, sans toutefois parvenir à le franchir.

    De bien des façons, je me retrouve pleinement dans les propos d’Andraneros :

    Pour mille raisons, dont je ne perçois que 10 ou 20 d’entre elles, j’étais dans le contrôle, l’effort, les blocages, le conscient.

    Enfin, Aneveil et bzo, je vais avoir besoin d’un dictionnaire pour parfaitement vous suivre ; j’avoue très humblement ma méconnaissance totale du ou des yoga, alors

    Yoga-nidra
    yoga interne Taoïste décrit par Mantak-Chia
    méditations énergétiques Néo-Tantriques
    danse méditative Tantrique « Tandava » (danse Shiva-Shakti)

    ouille ma pauvre tête

    #34321
    AndranerosAndraneros
    Admin bbPress

    Je suis heureux de lire que ma réponse ne correspondait pas à ton état d’esprit @serpenth.

    D’abord parce que ta recherche du plaisir prostatique s’inscrit dans une démarche de développement personnel globale dont elle n’est qu’un des éléments. Cette attitude présente deux avantages. Le premier est que les éventuelles difficultés qui peuvent freiner ta progression vers le plaisir prostatique sont plus faciles à relativiser si tu progresses à côté. Le second est que chaque fois que tu constates que tu t’approches un peu plus de l’orgasme prostatique tu renforces ta motivation à progresser dans tous les autres domaines de ton développement.

    Ensuite parce que tu illustres que notre pratique ne conduit pas nécessairement à un repliement sur soi ni à un rejet des autres. Seule ou dans le cadre d’une démarche plus globale elle nous aide, si nous en avons besoin, à nous réconcilier avec nous-mêmes et naturellement avec le monde qui nous entoure. « Epanouissement » comme tu l’écris. Sans avoir besoin d’intellectualiser notre pratique je constate qu’elle conduit souvent nos amis qui vivent des expériences de jouissance orgasmique particulièrement intense à modifier en partie au moins leur perception du monde qui les entoure.

    Je suis loin de vivre des expériences aussi intenses et bouleversantes que celles qui sont décrites dans les témoignages les plus forts que j’ai pu lire. Et pourtant ma vie est profondément différente de ce qu’elle était il y a quelques courtes années, tout en restant tout à fait normale et présentable ! Le meilleur est que mon évolution n’est pas terminée. C’est un peu comme si chaque trimestre ou chaque année je commençais une nouvelle vie qui m’apporterait tous les attraits de la nouveauté et renouvellerait ma curiosité à un âge où en général on a plutôt l’impression d’avoir tout vu.

    j’aimerais savoir si certains d’entre vous ont été amenés à suivre des cours de relaxation

    Je comprends bien mieux maintenant ce que tu nous disais @serpenth. En reformulant ma réponse je dirais que si je m’étais senti capable d’en suivre avec l’espoir d’acquérir une telle aptitude, je l’aurais certainement fait et j’aurais vraisemblablement accéléré mon cheminement en le faisant.

    Bon cheminement @serpenth.

    #34334
    AvatarSerpenth
    Participant

    Comme le chantait M.Eicher : j’avais des hauts, j’avais des bas 😉

    Comme présagé, et comme prédit par @bzo, le cheminement est en dents de scie.

    Sur mes trois dernière séances :
    la première a été très agréable, avec beaucoup de sensations,
    la deuxième a été encore meilleure, avec même quelques mini-O
    la troisième a été plaisante, mais sans plus.

    C’est le deal, on sait que le cheminement n’est pas linéaire.

    En revanche, une interrogation :
    quand je mets en place mon Aneros, je suis en général très excité. A tel point que j’ai souvent des contractions involontaires dès le départ. Contractions que je refrène puisque le traité et beaucoup de témoignages incitent à se relaxer les 20 premières minutes.
    Mais, par conséquent, j’ai parfois du mal à relancer la machine à contractions involontaires après l’avoir mise en sommeil.

    Avez-vous déjà connu ça ?
    Avez-vous un conseil ?

    Amitiés

    #34335
    bzobzo
    Participant

    quand je mets en place mon Aneros, je suis en général très excité. A tel point que j’ai souvent des contractions involontaires dès le départ. Contractions que je refrène puisque le traité et beaucoup de témoignages incitent à se relaxer les 20 premières minutes.

    toujours cette histoire de relaxation, c’est vraiment contre-productif,
    cela éteint le désir, il faut te laisser entraîner, écoute ton corps,
    il devrait toujours être prioritaire par rapport aux conseils et à tous les traités

    dans le contexte de la recherche du plaisir, quel mot horrible, se refréner

    20 minutes de relaxation, bah drôle de conseil,
    enfin dans le « do nothing », peut-être,
    je ne devrais peut-être rien donner comme conseil à ceux qui s’y essaient de cette manière-là

    moi je vois les choses d’une façon totalement différente,
    si tu es couché à côté de madame,
    vous allez restés 20 minutes couchés l’un à côté de l’autre , pour vous relaxer?
    cela n’a pas de sens bien sûr et dans ma façon de pratiquer, non plus

    le désir devrait nous mener par le bout du nez
    et le désir en n’a que faire de la relaxation,
    la relaxation, c’est quand on est au sanatorium ou en vacances sur une plage au soleil

    enfin bon, ça c’est moi,
    chacun fait comme il croit que cela va lui réussir

    #34345
    AndranerosAndraneros
    Admin bbPress

    Tu nous dis @serpenth :

    quand je mets en place mon Aneros, je suis en général très excité. A tel point que j’ai souvent des contractions involontaires dès le départ. Contractions que je refrène puisque le traité et beaucoup de témoignages incitent à se relaxer les 20 premières minutes.
    Mais, par conséquent, j’ai parfois du mal à relancer la machine à contractions involontaires après l’avoir mise en sommeil.

    Avec son couple @bzo donne une bonne image de cette notion de relaxation. Elle m’invite à commenter ce conseil donné par le traité d’Aneros « commencer sa session par un moment de relaxation ». Ce conseil (cette règle) est destiné à mettre en condition des pratiquants débutants qui n’ont pas l’habitude des contractions involontaires ni même une bonne perception de la présence du masseur.

    La période de détente est la voie d’accès qui permet aux débutants de prendre conscience dans les meilleures conditions des sensations nouvelles procurées par le masseur et d’offrir la disponibilité musculaire aux contractions involontaires qui peuvent être très faibles dans un premier temps.

    Mais ceux qui sont (devenus) capables d’avoir ces contraction involontaires directement, dès l’insertion de leur masseur, n’ont plus besoin de la mise en condition qu’apporte la période de relaxation. Dans ton cas il semble que tu sois suffisamment disponible dès l’insertion, tu peux donc te laisser aller sans avoir besoin de réfréner les contractions. N’hésite pas à mettre de côté la phase de relaxation pour laisser ton corps réagir librement à la présence de ton masseur.

    Le traité d’Aneros est un guide général. Il a été écrit pour aider nos amis qui ne savent pas par quel bout prendre leur masseur. Il ne prétend pas être la seule méthode qui soit acceptable pour atteindre le super O’.

    Nous trouvons sur les forums de nombreux témoignages de prostatonautes qui n’ont plus besoin de période de détente pour lancer leur jouissance prostatique. Ne te prend donc pas la tête avec la période de détente. Expérimente, conserve ce qui te convient et reviens vite nous dire comment évoluent tes sensations.

    Bon cheminement @serpenth.

    #34351
    AvatarSerpenth
    Participant

    Merci à tous. C’est vrai que j’ai tendance à prendre le traité au pied de la lettre. Qui plus est, je suis sans doute influencé par certaines vidéos, qui commencent par une phase de « do nothing » et qui laissent le joujou faire son travail tout seul.

    #34400
    AvatarSerpenth
    Participant

    Bonjour à tous,

     

    Petit à petit, je crois que la phase de rewiring avance. Il me semble qu’elle avance d’autant plus vite que j’essaie de ne pas me fixer de but à atteindre, pas d’objectifs, et plus de détente.

     

    J’en suis arrivé à un point, assez heureux, où chaque séance est agréable. Certaines sont même très très agréables. Tant et si bien que le seul fait d’y repenser le lendemain fait sursauter … ma prostate ? mes muscles PC ? Je ne sais pas. Mais ces sursauts eux-mêmes sont très plaisants.

     

    Cependant, je me pose encore quelques questions, d’ordre pratique :

    – Il est en général recommandé aux débutants de faire deux à trois sessions par semaine. Est-ce une règle absolue, ou puis-je céder aux injonctions de mon corps quand il réclame son jouet ? Par exemple, je me suis accordé une séance hier soir, et il se trouve que j’ai encore envie. M’accorder une nouvelle séance ce soir serait contre-productif sur la phase de rewiring ?

     

    – Question matériel, comment s’y retrouver dans les différents modèles ? L’Eupho, qui conviendra à un utilisateur, ne sera pas l’idéal pour un autre auquel le Progasm conviendra mieux. Comment s’orienter ?

     

    Merci à tous 

    #34401
    bzobzo
    Participant

    Il est en général recommandé aux débutants de faire deux à trois sessions par semaine. Est-ce une règle absolue, ou puis-je céder aux injonctions de mon corps quand il réclame son jouet ? Par exemple, je me suis accordé une séance hier soir, et il se trouve que j’ai encore envie.

    bien évidemment que ce n’est pas une règle absolue,
    la seule règle absolue, c’est de suivre son désir

    si tu as envie de pratiquer tous les jours, aucun problème

    moi, je pratique tous les jours quasiment depuis des années

    Question matériel, comment s’y retrouver dans les différents modèles ? L’Eupho, qui conviendra à un utilisateur, ne sera pas l’idéal pour un autre auquel le Progasm conviendra mieux. Comment s’orienter ?

    il faut tester soi-même, tu peux un peu te fier aux revues ici et là
    mais il faut bien savoir que ce qui convient merveilleusement à l’un, peut ne pas convenir à l’autre

    ce ne sont pas des articles hors de prix,
    il faut en essayer autant que possible et les ré-essayer car si un modèle à un moment ,
    ne t’apporte aucune sensation, peut quelques mois après, faire des miracles

    cela a été le cas, pour moi par exemple, avec le Nexus G-Rider que j’avais testé
    et d’abord il m’avait laissé de marbre ou à peu près
    et puis quelques mois après, je l’ai retenté et depuis je n’en utilise plus d’autre
    (enfin bon, depuis plus d’un an, j’utilise assez rarement un masseur)
    mais c’est mon masseur, il convient parfaitement à mon anatomie, à ma façon de pratiquer,
    comme s’il avait été spécialement conçu pour moi

    donc en essayer le plus possible et de les réessayer à l’occasion,
    c’est la seule façon de trouver celui qui nous convient le mieux

    #34417
    AvatarSerpenth
    Participant

    Mon petit bonhomme de chemin se poursuit, avec ses moments aussi inattendus que divins.

    J’en suis arrivé à un stade où l’intégralité de la séance est agréable. Plus de délai entre l’insertion de l’Aneros et le début du plaisir, aussi subtil qu’il puisse être. Chaque moment, chaque seconde est volupté, plaisir et luxure.

    Et, parfois, ma prostate me gratifie d’un orgasme, ni très intense, ni très long, parfois plus court qu’un orgasme éjaculatoire, mais moins rédhibitoire car il ne ferme pas la porte à d’autres orgasmes. Ainsi, hier soir, j’ai eu deux de ces mini-o, car je pense que c’est bien de dont il s’agit.

    Il me semble qu’un esprit moins préoccupé que le mien aurait déjà franchi plus d’étapes mais, heureusement, ce n’est pas une compétition.

    #34420
    bzobzo
    Participant

    chacun son rythme, l’important ici, c’est que tu progresses, que tu es en route
    et que le plaisir est là, toujours plus riche, toujours plus puissant

    et que tu sais te montrer patient et persévérer

    #34432
    lighteningboltlighteningbolt
    Participant

    Pour ma part, à présent que je suis initié, je commence ma séance par 10 respiration ventrale en focalisant mon mental dessus. Cela permet de me détendre et ne prend plus que 2 min alors qu’avant j’y consacrais un 1/4 heure.
    Concernant les « jouets », comme dit bzo plus tu en as, mieux c’est car chacun est unique et permet de ressentir les choses différemment ce qui débloque souvent les choses. Et effectivement la taille ne veut rien dire. Renseigne toi en cherchant des tests ou des avis histoire de ne pas acheter un truc nul mais sinon chaqu’un trouvera sa préférence. Chez moi, par exemple, le maximus bat largement l’helix, pourtant aduler par beaucoup d’entre nous.

    #34433
    lighteningboltlighteningbolt
    Participant

    Pour ma part, à présent que je suis initié, je commence ma séance par 10 respiration ventrale en focalisant mon mental dessus. Cela permet de me détendre et ne prend plus que 2 min alors qu’avant j’y consacrais un 1/4 heure.
    Concernant les « jouets », comme dit bzo plus tu en as, mieux c’est car chacun est unique et permet de ressentir les choses différemment ce qui débloque souvent les choses. Et effectivement la taille ne veut rien dire. Renseigne toi en cherchant des tests ou des avis histoire de ne pas acheter un truc nul mais sinon chaqu’un trouvera sa préférence. Chez moi, par exemple, le maximus bat largement l’helix, pourtant aduler par beaucoup d’entre nous.

20 sujets de 1 à 20 (sur un total de 39)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.