#38218
AndranerosAndraneros
Modérateur

Bonjour @buzzi.
J’ai recopié ci-dessus le texte de ton dernier message sur Discord pour aider les lecteurs du forum qui ne sont pas inscrits sur la Sexosphère NXPL à suivre la progression de ton cheminement.
Tu nous dis :

Après une grosse avance car mes sessions sont dorénavant toutes plaisantes

C’est clairement une bonne nouvelle. Elle récompense ton application depuis tes débuts. C’est une étape importante
• d’un point de vue technique parce qu’elle met en évidence que ton corps et ton esprit ont définitivement accepté cette nouvelle voie de plaisir en reconnaissant les effets de la stimulation procurée par ton masseur ;
• d’un point de vue psychologique parce que ta nouvelle sensibilité nourrit ton excitation et contribue à faciliter le lancement de tes sessions.
La remarque que tu fais :

je stagne et je n’arrive pas encore à franchir ce point où je perds le contrôle.

est typique des aneronautes qui commencent à vivre leur nouvelle sensualité. Ton expérience régulière et renouvelée de plus en plus naturellement t’apporte de la satisfaction. En même temps elle te pousse à espérer « la suite », l’expérience d’un plaisir prostatique qui te submerge. En lisant les témoignages apportés par d’autres membres du forum sur leur cheminement tu peux constater qu’ils sont souvent passés par une phase identique avant de crever leur plafond de verre.
Tu écris :

j’ai du plaisir mais je n’arrive pas à faire monter ce plaisir plus haut

Idéalement, à ce stade de ton développement orgasmique, ce n’est pas toi qui fait monter ton plaisir ; tu crées les conditions qui vont t’ouvrir au plaisir. Tu vivras des expériences orgasmiques profondes quand tu seras prêt à les vivre. Dans la mesure où tu appliques bien les conseils que tu as reçus, en les adaptant éventuellement à ta personnalité et aux conditions dans lesquelles tu pratiques tes sessions, ce qu’il te faut maintenant c’est de la patience, accepter de ne pas avoir immédiatement ce que tu espères, et de la pratique, qui va enraciner de nouveaux réflexes et développer ta sensibilité à la stimulation érotique de nouvelles zones de ton corps.

en dehors de l’utilisation de mon aneros, je pratiquai assez souvent la masturbation sans dépasser le point de non retour. La dessus je me suis beaucoup amélioré par rapport à avant mais je pense que de faire cela peut freiner mon cheminement prostatique.

Si tes sessions de masturbation sans éjaculation sont bien distinctes de tes sessions de massage prostatique je ne partage pas tes craintes. Au contraire elles peuvent t’aider à percevoir autrement les réactions de ton périnée quand tu t’approches du point de non retour. Elles peuvent t’aider à percevoir les différentes formes de contractions involontaires susceptibles de se produire l’approche de l’orgasme.

c’est une façon de recevoir du plaisir même quand je n’ai pas beaucoup de temps.

Ta remarque est peut-être plus importante que tu ne le penses. En effet « c’est une façon de recevoir du plaisir même » SANS ORGASME.

Pour ce qui est de « faire autre chose », tu peux t’inspirer de ce que fait @filou tel qu’il nous décrit sa pratique dans son fil de discussion « Ma prostate me donne enfin cet orgasme tant attendu ». Et comme tu le dis tu peux faire des sérieé de « kegel », de la respiration profonde et tester le fichier d’hypnose que nous propose @Adam. IL ne fait rien d’autre que de t’aider à te détendre, mais ce peut être une bonne préparation au lâcher prise. Depuis toujours je n’ai jamais été réceptif à l’hypnose. Pourtant après avoir écouté son fichier 2 fois j’ai fait une expérience nouvelle pour moi. Je ne peux pas encore dire si elle est l’effet direct de mes 2 écoutes ou simplement un élément nouveau de mon développement orgasmique qui se serait produit même sans cette écoute. Tu ne risques rien à essayer.

Bon cheminement @buzzi.