Ce sujet a 62 réponses, 6 participants et a été mis à jour par  Spele42, il y a 1 mois et 2 semaines.

20 sujets de 1 à 20 (sur un total de 63)
  • Auteur
    Messages
  • #25677

    Spele42
    Participant

    J’écris pour partager ma modeste expérience concernant l’acquisition de l’Helix Aneros.
    Comment ai je découvert le plaisir prostatique ? Au début un post sur Pinterest égrise ma curiosité. Le point P. Commence alors une recherche de sensation avec les doigts, puis avec toute sorte d’objet oblong. Brosse à dent, tube de crème et autres objets « adaptés » c’est plaisant, mais sans plus. Et bizarrement c’est plus l’opportunité de pouvoir commander en ligne en toute discrétion qui me pousse à passer le cap. En effet Boon à la particularité de pouvoir faire des achats sans que cela apparaisse de manière détaillé sur le relevé de compte donc… commande, livraison en pont relais et je me débarrasse des emballages (ni vu, ni connu ;-)). L’excitation qui entoure tous ces préparatifs est enivrant jusqu’à la première insertion… et la, découverte du plaisir. Je suis scrupuleusement les conseils du traité et j’ai beaucoup de plaisir en faisant des contractions anales régulières qui engendre des contractions involontaires. Mais bon, pour le moment pas de super O (je pense) quelques fois le sentiment de toucher du bout des doigts ce fameux orgasme, mais je ne pense pas y être arrivé. La première séance reste selon moi une référence car j’ai eu le sentiment d’abandon et de force des contractions involontaires que j’ai pu lire dans ce forum. J’ai compris que la fatigue, le fait de trop forcé sur les contractions volontaires étaient contre productifs, mais des fois cela se fait contre mon grès car inconsciemment je pense être proche du graal. Il faut que je travaille ce point…
    Bref, tout ça pour dire que sans l’aneros il aurait été difficile de découvrir l’étincelle de plaisir décrite ici. Que tous les phénomènes décrits existe.
    La semaine dernière j’ai même un peu flippé car j’avais du plaisir en conduisant (avec les vibrations) ou quand je me détendait devant la télé avec ma femme à côté au secours :-). Oui j’ai eu peur car je pensais que le phénomène était devenu incontrôlable mais quelques jours plus tard cela s’est atténué (ouf!) mais du coup j’ai le sentiment qu’in fine il est sans doute possible de provoquer ces phénomènes à la commande. A suivre…
    Voilà c’est un peu tout en vrac, mais je voulais en parler parce que je me sens un peu seul avec cette découverte. Je pratique en solo quand je peux. Séance de musculation bi-hebdo. Repos hebdo après le footing du week end. 1 ou 2 fois j’ai dormis sur le canapé ne trouvant pas le sommeil et pour pouvoir pratiqué.
    Je continue dans mes recherches.

    #25690
    Andraneros
    Andraneros
    Admin bbPress

    Bienvenue sur notre forum @spele42.

    L’excitation qui entoure tous ces préparatifs est enivrante jusqu’à la première insertion… et là, découverte du plaisir. Je suis scrupuleusement les conseils du traité et j’ai beaucoup de plaisir en faisant des contractions anales régulières qui engendre des contractions involontaires.

    Je suis heureux de lire que vous ayez su trouver la bonne source d’information sur le plaisir prostatique et la mettre en œuvre avec tant de satisfaction. Vous semblez être particulièrement sensible à cette forme de stimulation :

    La semaine dernière j’ai même un peu flippé car j’avais du plaisir en conduisant (avec les vibrations) ou quand je me détendais devant la télé avec ma femme à côté

    C’est formidable ! Si cette sensibilité ne vous conduit pas inconsciemment à tout bloquer, vous semblez promis à vivre rapidement des moments de jouissance extrême. Soyez rassuré, sauf exception rarissime, le plaisir prostatique repasse très vite sous contrôle comme vous le constatez déjà. Votre aptitude doit vous conduire à privilégier le relâchement et l’abandon pour laisser monter votre plaisir vers des sommets de plus en plus hauts.

    Telle que vous décrivez votre situation

    Et bizarrement c’est plus l’opportunité de pouvoir commander en ligne en toute discrétion… commande, livraison en pont relais et je me débarrasse des emballages (ni vu, ni connu ;-)…
    avec ma femme à côté au secours :-)…

    Je comprends que vous avez commencé votre cheminement à l’insu de votre femme. Cette clandestinité est-elle nécessaire ? Avez-vous eu des échanges à ce sujet qui vous font penser qu’elle est ou serait opposée à votre recherche de plaisir ? Ou bien est-ce vous qui ressentez une gêne pour aborder ce sujet avec elle ?

    Soyez conscient que votre sensibilité peut très vite vous conduire à « être démasqué », situation encore plus désagréable pour votre femme que pour vous si elle se sent trahie. Je ne sais rien de la qualité de votre relation et donc je ne peux ni ne veux vous donner aucun conseil ; je me contente de poser ces questions en espérant qu’elles vous aideront à progresser vers le super O’ dans les meilleures conditions possibles.

    Vous avez fait le bon choix en vous inscrivant sur le forum et en venant y apporter votre témoignage. Bon cheminement @spele42.

    #25697

    Spele42
    Participant

    Merci pour ta réponse Andraneros. Oui il est compliqué d’aborder des choses autour de la sexualité avec ma femme. La connaissant (je connaît l’animal depuis nos 17 ans – autant dire qu’on a pas du tout explorer ailleurs !) elle ne comprendrait pas cette recherche du plaisir en dehors du lit conjugal :(. J’ai déjà essayé d’aborder la conversation sur la masturbation (la sienne) et je vois bien que ça la gêne. Pour tout dire je sors d’une période de carrence sexuelle à mon niveau (manque de testostérone, donc de désir) qui l’a habitué au désert sexuel. Au creux de la vague il pouvait se passer plusieurs mois sans rien.
    Bref, depuis 2 ans je fais des piqûres de testo tous les trimestres et ça va mieux, c’est plus régulier, mais de la à aller plus loin dans les jeux érotiques ! Je me suis-je fais une raison, en même temps je suis mal placé vu mes antécédents / nous sommes un couple à la sexualité classique. Mais pourquoi pas explorer d’autres horizons sans tromperie? Bon je sens comme un air de justification non avenu dans les propos. Mais je pense que c’est bien de remettre le décor autour de tout ça pour comprendre.

    #25698
    Andraneros
    Andraneros
    Admin bbPress

    Merci @spele42 de compléter ton témoignage initial. Ce que tu nous dis est important pour comprendre ta situation et ce que pourras être ton cheminement.

    J’ai déjà essayé d’aborder la conversation sur la masturbation (la sienne) et je vois bien que ça la gêne.

    Il est vrai qu’il n’est pas toujours facile d’ouvrir une discussion intime sur la sexualité, malgré l’évolution maintenant très perceptible de notre société. Beaucoup de personnes ressentent encore une gêne profonde, une forme de culpabilité culturelle sur ce sujet. On ne peut pas les forcer à changer d’état d’esprit sans blessures. Il faut leur laisser le temps d’évoluer en douceur et en confiance.

    Concernant ta femme ton rôle est très important. Si tu as la patience et la douceur, si tu sais développer la confiance qu’elle a en toi, si tu lui donnes l’occasion de constater que ta recherche de plaisirs différents te rend de plus en plus aimant, la situation évoluera, ta femme acceptera mieux de vivre son plaisir, acceptera d’avoir envie de jouir.

    Ta situation particulière rend ta progression vers la jouissance prostatique très intéressante. Dans ton cas ce qui paraît encore plus important que pour les autres débutants c’est d’engager tes sessions sans aucune attente. Plus que d’autres tu dois vivre chaque session dans l’instant et profiter de ce qu’elle apporte sans penser à ce qu’elle n’apporte pas. Comme tu sembles très réceptif aux effets du masseur cette attitude devrait être plus facile à respecter pour toi que pour d’autres.

    Tes recherches devraient être très fructueuses. Bon cheminement @spele42.

    #25730

    Spele42
    Participant

    Nouvelle séance ce jour. Du plaisir, ça monte ça monte. Une petite erection, le sexe dont le cœur bat, mais pas d’orgasme à proprement parler. Mais je ressens encore la chaleur dans le bas ventre en écrivant ces quelques mots. Je vais voir si je lache l’affaire ce soir ou si j’essaye encore un peu.
    @andraneros merci pour votre bienveillance. C’est rare de nos jours 🙂

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 4 mois par  Spele42.
    #25732

    Spele42
    Participant

    Bon, il doit y avoir un truc rassurant dans la masturbation 🙁 j’ai pas pu m’empêcher. Ce sera peut être pour la prochaine fois.

    #25745
    Jieffe
    Jieffe
    Participant

    roooh, c’est pas bien Spele… 🙂
    La prochaine fois badigeonne toi les mains de moutarde ou de pili pili 🙂

    Bon cheminement Spele, tu sembles bien parti.

    #25772

    Spele42
    Participant

    Nouvelle séance ce jour. Le moins d’intervention volontaire possible et au final de belles sensations. J’ai eu une fois l’impress Que quelque chose montait, montait … et puis j’ai terminé par la masturbation 🙁 encore

    Je suis resté sur le côté en faisant plutôt des contractions rectales. J’ai l’impression que les contractions anales ne sont pas nécessaires car les contractions involontaires arrivent rapidement sans grande intervention.
    A suivre

    #25773
    Andraneros
    Andraneros
    Admin bbPress

    J’ai l’impression que les contractions anales ne sont pas nécessaires car les contractions involontaires arrivent rapidement sans grande intervention.

    C’est formidable. Accéder facilement aux bonnes contractions involontaires te permet de te concentrer entièrement sur la détente, sur le relâchement musculaire et sur ce « quelque chose (qui) montait, montait… » et qui t’échappe encore.
    Bon cheminement @Spele42.

    #25777

    Spele42
    Participant

    Séance de ce jour plutôt bonne mais toujours sans orgasme, après 1 heure l’excitation était forte et j’en suis venu aux mains mais je n’ai pas voulu éjaculé et donc j’ai volontairement stoppé la séance car je pense que je n’y arriverais pas si je prends cette fâcheuse habitude. Je veux garder lejaculation pour les rapports avec ma femme.
    Par contre post séance ce soir tranquille sur le canapé après quelque contractions rectales volontaires sans aneros avec quelques images erotiques j’ai eu beaucoup de plaisir et j’ai même sentis que j’y étais presque avec alternance de contractions anales et rectales. Écoulement de sperme (lors de mes séances classiques avec aneros j’en ai aussi) donc je pense bien qu’il s’agit de la stimulation prostatique. Avec encore un peu de pratique je pourrais peut être avoir des orgasmes sans aneros. Il me semble avoir lu que c’était possible.
    Quelle découverte cette stimulation prostatique ! C’est devenu un peu obsessionnel ces derniers temps.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 3 mois et 4 semaines par  Spele42.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 3 mois et 4 semaines par  Spele42.
    #25784
    Andraneros
    Andraneros
    Admin bbPress

    je n’ai pas voulu éjaculer et donc j’ai volontairement stoppé la séance car je pense que je n’y arriverais pas si je prends cette fâcheuse habitude.

    C’est très bien @Spele42. Mais c’est dommage d’avoir mis fin à ta session si tu avais encore un peu de temps devant toi. Idéalement tu pourrais plutôt choisir de faire une courte pause relaxation, respiration profonde en profitant de ton niveau élevé d’excitation pour relancer ta session quand tu penses avoir repris un certain contrôle. Tu pourrais aussi choisir d’interrompre ta session pendant 5 minutes, boire un peu d’eau par exemple, et la reprendre.

    Avec encore un peu de pratique je pourrais peut être avoir des orgasmes sans aneros. Il me semble avoir lu que c’était possible.

    Tu as bien lu. Cette expérience est fréquemment décrite dans les forums spécialisés dont le nôtre.
    Bon cheminement @Spele42.

    #25789

    Spele42
    Participant

    Bon, je n’ai pas été raisonnable. Vu que la séance d’hier et l’après séance m’avais bien excité je n’ai pas pu m’empêcher de remettre cela de 00:00 à 3:00 du mat sur le canapé du salon . Résultat, la sensation de bien sentir la contraction involontaire en interne avec un plaisir certain, mais je n’ai pa pour autant eu l’orgasme tant convoité et je suis … crevé !
    Du coup aujourd’hui repos.
    Toujours des sensations de chatouillis quand je suis au repos sur le canapé en regardant la télé.
    Merci andraneros pour ton conseil. Mais en fait tu avais bien deviné c’etait Times up en fait 🙂

    #25813

    Spele42
    Participant

    Aujourd’hui j’avais quelques minutes à tuer. J’ai commencé à me carresser les tetons par dessus mon pyjama et le plaisir a commencer à venir et les contractions volontaires rectales m’ont un petit peu aidées.
    Les chatouillis dans mon bas ventre me titillent. Quelques erection écoulement habituel de liquide seminal léger, et tout cela sans aneros. Et curieusement, c’est presque mieux sans qu’avec. Je continue à explorer cette voie, qui me permet semble t il une certaine gradation dans le plaisir.
    Peut être puis insérer l’aneros un peu plus tard dans la séance quand l’excitation est bien installée ?

    #25816

    bzo
    Participant

    je crois surtout qu’actuellement tu manques de patience dans tes séances avec masseur

    l’excitation monte un peu mais pas assez à ton goût et surtout l’orgasme n’arrive pas,
    alors tu cèdes à l’envie de te satisfaire avec une masturbation.
    Si tu continues ainsi, cela risque de bloquer pas mal tes progrès vers le plaisir prostatique,
    c’est dommage car tu sembles avoir des dispositions

    tes résultats sans masseur, sont très intéressants,
    continue les deux types d’exploration, l’un n’empêche pas l’autre,
    encore une fois si tu ressens moins de progrès actuellement avec masseur,
    pour moi, c’est parce que tu cèdes à la facilité de te masturber

    #25817

    Spele42
    Participant

    Pouf pouf pouf !! Non j’essaye de ne pas me masturber. D’ailleurs sur mes 2 derniers essais j’ai tenu le coup. J’ai bien conscience de ce que tu dis c’est pour ça que je fais des efforts en ce sens. Les habitudes sont tenaces et l’excitation qui entoure le massage prostatique est tel que la tentation est grande d’avoir un orgasme coûte qu’en coute. Je fais des efforts, promis 🙂 je sens que je peux arriver à l’avoir cet orgasme prostatique !

    #25818

    bzo
    Participant

    la patience est une vertu nécessaire pour le succès dans le massage prostatique,
    enfin un minimum de patience

    bien sûr cela devient d’autant plus facile d’être patient
    qu’on a vécu dans sa chair les récompenses qu’elle apporte,
    en attendant il faut me croire sur parole

    #25826
    Jieffe
    Jieffe
    Participant

    Ce qui est payant également à mon sens, c’est de prendre clairement conscience que nous sommes en apprentissage, que nous devons franchir les étapes les unes après les autres, et qu’il est peu probable que nous atteignions le 7 ème ciel directement depuis le rez-de-chaussée. Certains y parviennent, mais ne sont pas légions.
    Et pour cela, il faut être attentif à chaque petite sensation qui se présente à nous. Cette petite sensation tout juste perceptible a deux rôles à mon sens: c’est elle qui va se développer jusqu’à l’orgasme, c’est un embryon d’orgasme, et elle va nous permettre de rentrer en relation avec notre corps, d’y être plus attentif. Elle va nous permettre de mieux nous connaître et nous permettra dans l’avenir de développer des orgasmes de plus en plus intenses.
    Enfin, c’est comme ça que je vois les choses, pour le moment.
    Ce qui est déroutant dans des expériences comme la tienne, qui ressemble à la mienne, c’est que nous avons connu très rapidement (chacune de mes premières séances, puisque l’on peut considérer que j’ai commencé deux fois le voyage, à deux années d’intervalle) quelque chose qui ressemble à l’orgasme. Je me suis dit à l’époque que je devais avoir des dispositions pour ce type de plaisir et que l’accès serait facile.
    Et bien il n’en est rien, pour ce qui me concerne en tout cas, et que je ne m’affranchirai pas de l’apprentissage. Finalement, c’est peut-être mieux ainsi. Quoi qu’il en soit, j’apprécie le voyage aujourd’hui.
    Mais je pense qu’il ne faut rien lâcher!!!
    Bon cheminement Spele, au plaisir de lire tes futurs progrès.

    #25857

    Spele42
    Participant

    Merci Jieff et Bzo.
    Expérience intéressante hier. Nous avons fait l’amour avec ma femme et contrairement à d’habitude les préliminaires étaient plus long, le rapport également plus long et l’excitation plus intense. Je pense que c’est le fait de chercher le plaisir autrement qui fait ça, question d’endurance sans doute également vu que la recherche de ce plaisir n’est plus essentiellement basé sur l’ejaculation orgasmique. En tout cas c’était cool. Un autre avantage du massage prostatique ?

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 3 mois et 3 semaines par  Spele42.
    #25874
    Andraneros
    Andraneros
    Admin bbPress

    @bzo dit le 30/01/18 :

    La patience est une vertu nécessaire pour le succès dans le massage prostatique, enfin un minimum de patience.
    Bien sûr cela devient d’autant plus facile d’être patient qu’on a vécu dans sa chair les récompenses qu’elle apporte, en attendant il faut me croire sur parole.

    @jieffe dit le 30/01/18 :

    Ce qui est payant également à mon sens, c’est de prendre clairement conscience que nous sommes en apprentissage, que nous devons franchir les étapes les unes après les autres, et qu’il est peu probable que nous atteignions le 7ème ciel directement depuis le rez-de-chaussée. Certains y parviennent, mais ne sont pas légions.

    Il faut être à la fois patient et confiant. La confiance ne consiste pas seulement à croire sur parole celui qui fait à volonté l’expérience de l’orgasme prostatique mais aussi à comprendre qu’on fera la même expérience lorsqu’on sera prêt. La patience consiste à accepter que la progression vers un plaisir nouveau peut prendre du temps (semer, germer, pousser, fleurir) et que lorsqu’une méthode, à un moment, ne produit pas d’effets il faut en essayer d’autres.

    Pour répondre à ta dernière question @Spele42 :

    Un autre avantage du massage prostatique ?

    la réponse est OUI. Cet « effet secondaire » est mentionné dans les témoignages déposés sur les forums spécialisés. C’est aussi une conséquence de mon cheminement qui a bouleversé les relations amoureuses avec ma femme en apportant à nos ébats une intensité qu’ils n’avaient jamais connue, en ouvrant ma femme à l’idée de faire son propre cheminement et en remontant la fréquence de nos ébats à ce qu’elle était quand nous étions beaucoup, beaucoup plus jeunes.

    Bon cheminement @Spele42.

    #25953

    Spele42
    Participant

    Ce matin je traîne 1/2 heure dans le lit, je me caresse les tétons et j’arrive à stimuler ma prostate en faisant des contractions rectales.
    Puis vers 14h00 je me retrouve seul et la, même technique sans aneros et tellement excité je cherche et prend ce que je trouve sous la main. Je crie, je râle de plaisir, mais le temps me manquant je suis contraint d’arrêté.
    Rebelote le soir mais cette fois ci avec l’aneros mais cette fois ci je zappe un peu la partie excitation avec les tétons.
    Sur la fin de la séance je force un peu sur la prostate par deux fois et ça monte vraiment très haut, je sens un pallier une impression de m’étendre vers le haut, mais finalement non.
    On verra plus tard…
    Mais tout cela est très encourageant surtout la séance de 14h courte mais très intense !

20 sujets de 1 à 20 (sur un total de 63)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.