Mots-clés : , , ,

Ce sujet a 50 réponses, 10 participants et a été mis à jour par  aros, il y a 1 semaine.

20 sujets de 1 à 20 (sur un total de 51)
  • Auteur
    Messages
  • #31061

    aros
    Participant

    Bonjour,
    la quarantaine, hétéro, j’ai acheté un Helix il y a plus de 6 mois car curieux de découvrir ce plaisir qui parait assez incroyable.
    J’ai lu le traité d’Aneros plusieurs fois et fait de nombreuses séances depuis ces 6 mois.
    Relaxation, respiration, séances d’1 à 2 heures, excitation visuelle ou non, changements de position (dos, chien de fusil, 4 pattes…), stimulation des tétons etc
    J’ai essayé, vraiment.
    Mais je n’ai jamais rien ressenti, jamais. Pas de tremblements des jambes ni sensations.
    Je pense être à l’étape 6 du traité.

    La « seule » chose, c’est que je ressens comme des « fourmis » vers la prostate, quand je suis assis en journée. Rien d’autre.

    Alors je sais que le cheminement peut prendre des mois, voir des années, mais j’ai beau essayé, me concentrer etc, jusqu’alors je suis toujours au point mort…

    Auriez-vous des conseils, des astuces ?
    J’ai vu qu’il y aura un atelier le 21 octobre, mais je ne pourrai y aller.

    Merci de votre attention.

    #31075
    Andraneros
    Andraneros
    Admin bbPress

    Bienvenue sur le forum @aros !
    Vous nous dites :

    J’ai essayé, vraiment. 

    Nous vous croyons sans le moindre doute. Vous n’êtes pas le seul à patiner au démarrage. C’est dommage d’avoir attendu si longtemps pour rejoindre notre communauté.
    Et vous demandez :

    Auriez-vous des conseils, des astuces ? 

    Nous en avons à chaque page du forum, sans parler du traité d’Aneros. Le problème est qu’ils ne sont pas formulés en fonction de votre situation, de votre ressenti, de votre expérience, de votre personnalité. Sans quelques précisions
    • sur les conditions dans lesquelles vous engagez vos sessions,
    • sur la facilité avec laquelle vous mettez en œuvre les « compétences » particulières si utiles pour mettre votre corps et surtout votre esprit dans les bonnes dispositions,
    • …
    il est difficile de vous apporter des conseils qui correspondront à vos besoins et vous aideront à commencer enfin votre cheminement vers le plaisir prostatique.

    Si l’atelier sur le plaisir prostatique proposé par @adam vous intéresse, vous pouvez retenir les dates des prochains prévus les dimanche 16 février 2019 et et 21 juin 2019. Ils sont présentés sur le site du partenaire de NouveauxPlaisirs par Piment Rose.
    En attendant j’espère que vous pourrez dialoguer avec notre communauté pour que nous puissions vous aider à découvrir ce qui vous échappe encore.

    Bon cheminement @aros.

    #31094
    pcommep
    pcommep
    Participant

    Bonjour @aros,
    comme nous dit @andraneros, les conseils ne sont pas simples à donner, car chaque situation est différente. je te dirige quand même vers mon message #31092, où je répondais à @antoine.
    Ce que je trouve de toute façon encourageant, c’est que tu ressentes ces fourmillements. Tout est déjà en place. Le réveil va s’effectuer, mais peut parfois prendre du temps. A mon avis, il ne faut surtout rien attendre d’une séance. Se laisser porter. S’il ne te gène pas, est-ce que tu as déjà essayé de dormir avec ton Aneros ?
    Tiens-nous au courant de tes avancées
    A bientôt, j’en suis sûr

    #31095
    Jieffe
    Jieffe
    Participant

    Bonjour Aros, et bienvenue parmi nous.

    Effectivement, tu nous en dis peu sur ta façon de faire.
    Lubrifies tu suffisamment? Lubrification interne assez abondante, et lubrification du masseur?
    Dans quel état d’esprit abordes tu tes sessions? Si c’est dans le but d’avoir des orgasmes incroyables, ce n’est pas la meilleure façon. As tu essayé d’engager tes séances uniquement dans le but de te détendre, de passer un bon moment, comme lors d’un massage.
    Ce que je peux te dire et qui ne concerne que moi, c’est que comme toi au début j’ai essayé de varier les positions, les caresses, les stimulations… Au final, tout ceci est contre productif, en ce qui me concerne. La concentration et l’attention entière sur ce que je peux ressentir dans mon corps, et plus particulièrement dans ma zone pelvienne et prostatique m’a été bien plus bénéfique.
    Peut-être aussi tu peux essayer un autre masseur. Je te conseillerais le Progasm Junior, un peu moins subtil que l’Helix, et qui reste assez mobile. Sinon directement le Progasm, beaucoup moins subtil et plus marteau pilon. J’ai déjà au l’occasion de l’écrire, si je trouve que l’Helix est un excellent masseur, ce n’est pas à mon sens le mieux indiqué pour débuter.

    #31106

    aros
    Participant

    Bonsoir à tous !
    il est vrai que je n’ai pas mis beaucoup d’indications…excusez-moi.
    Cela fait donc plus de 6 mois que j’ai découvert le site (il s’en dégage quelque chose de très communautaire) et j’ai pu lire beaucoup de vos messages des uns et des autres, et ce qui s’en dégage c’est effectivement une volonté d’entraide certaine !
    En découvrant le site j’ai lu le traité et me suis acheté rapidement l’Aneros Hélix. En l’achetant je me suis rappelé que je voyais déjà depuis pas mal de temps tous ces sex-toys pour hommes sur des sites de vente, destinés à se les mettre dans le derrière, mais je n’en voyais vraiment pas l’intérêt étant hétéro. Bref…

    En fait, j’aborde chaque séance, et ce depuis le début, sans en attendre quoi que ce soit. Je savais que cela allait prendre du temps, mais aujourd’hui je me suis décidé à vous écrire afin de peut être me donner des lignes directrices pour avancer.
    J’ai lu le post d’Antoine qui y est depuis 5 ans…

    Pour le déroulement de la séance, avant je lubrifiais que le masseur (abondement).
    Maintenant j’utilise une petite seringue (5ml) en plus au début de la séance.
    J’ai déjà fait le test de le porter toute la nuit, plusieurs fois, mais cela ne m’a jamais rien fait. Et je n’ai jamais ressenti de gène par ailleurs.

    Je préfère m’exciter avec des vidéos, mais j’ai déjà essayé sans également.
    En fait, @jieffe, peut être qu’il faut me concentrer uniquement sur mon corps, à l’intérieur.
    Ce qui est marrant, c’est que j’imagine totalement le plaisir que l’orgasme prostatique peut procurer, quelque chose de profondément intérieur, sans jeux de mots. Le fait de se recentrer sur soi-même, être en totale fusion avec soi. Quand je vois que vous pouvez écrire des romans tellement le plaisir est intense, j’arrive à comprendre totalement.

    Je vais continuer mes séances, toujours sans rien attendre, c’est le mieux. Je vais plus tester en me concentrant davantage sur moi, sans vidéos, juste moi.

    En tout cas, je tiens juste à vous dire merci pour toute cette solidarité qu’il y a entre vous (nous), les personnes prennent le temps de répondre, d’expliquer, d’approfondir.

    #31148
    Andraneros
    Andraneros
    Admin bbPress

    Vous nous dites @aros :

    Ce qui est marrant, c’est que j’imagine totalement le plaisir que l’orgasme prostatique peut procurer, quelque chose de profondément intérieur, sans jeux de mots.

    C’est bien de vous placer dans un état d’esprit qui vous prépare à un plaisir différent de celui que vous connaissez depuis votre adolescence. Mais j’ai peur que ce faisant vous vous mettiez aussi dans l’attente du plaisir que vous imaginez. Il est important de ne pas avoir d’attente pour rester disponible à la découverte des sensations en provenance du masseur et de votre prostate qui au début sont très légères et difficiles à reconnaître.

    Le fait de se recentrer sur soi-même, être en totale fusion avec soi.

    « Se recentrer sur soi-même et sur l’instant » est bien ce qu’il faut faire ; « être en totale fusion avec soi » ne peut être que la conséquence du bon état d’esprit dans lequel on engage une session et non un point de départ pour l’engager.

    Je vais continuer mes séances, toujours sans rien attendre, c’est le mieux. Je vais plus tester en me concentrant davantage sur moi, sans vidéos, juste moi.

    Les vidéos peuvent aider à faire monter l’excitation avant la session mais, de mon point de vue, elles sont contre-indiquées pendant la session. La découverte du plaisir prostatique est un processus personnel, intime qui justifie de se concentrer sur soi, juste soi, comme vous le dites.

    Vous nous dites @arosdans un autre sujet :

    lubrifiant eau.

    Avez-vous pensé à utiliser un autre lubrifiant ?

    Bon cheminement @aros.

    #31153

    aros
    Participant

    Merci pour votre message @andraneros.
    Je n’attends rien des séances, je me suis fait à l’idée. J’imagine le plaisir que cela soit être, mais je laisse venir.
    Il est vrai que les sensations doivent être difficiles à reconnaitre au début, le corps et le cerveau n’ayant jamais ressentis ce genre de chose.

    Depuis quelques séances, je n’utilise plus rien pour l’excitation. Du coup je ne suis plus excité, mais je me concentre sur les sensations qui peuvent venir, mais qui pour l’instant ne viennent pas du tout.
    J’ai compris qu’il faille prendre chaque séance plutôt comme une séance de relaxation.

    C’est vrai que l’excitation visuelle est très liée au pénis. Là, pour la prostate c’est vraiment autre chose, une autre forme de plaisir.
    Et puis avec des vidéos par exemple, on est concentré sur autre chose que sa prostate.

    Pour le lubrifiant, je n’ai pas testé d’autres produits. Faudrait-il prendre plutôt un modèle à base de silicone ? Pour l’hélix et le progasm jr (que je compte acheter) ils ne sont pas en silicone donc pas d’incompatibilité.

    #31169
    pcommep
    pcommep
    Participant

    Bonjour @aros, un petit truc que je faisais au tout début de ma découverte. Pour être sûr d’être détendu, je faisais mes séances au moment où j’allais me coucher, fatigué, prêt à dormir. Presque déjà dans un demi-sommeil, quand le corps se relâche. Cela peut peut-être t’aider.
    Continue à ne rien attendre de particulier, profite des petits fourmillements que tu sens déjà, et respire. Comme en méditation, la concentration sur la respiration peut aider également.
    Bonnes séances

    #31179

    aros
    Participant

    Bonjour @pcommep, c’est ce que je fais. Hier soir je suis allé au lit, peu avant de dormir….résultat je me suis endormi lol et réveillé quelques heures plus tard. Toujours rien…
    Il y a 2 semaines, le lendemain d’une séance, j’ai eu quelques fourmillements « vers le bas » en étant assis, mais depuis je n’ai rien eu.
    A suivre…

    #31309

    aros
    Participant

    Après de multiples séances, et toujours aucunes sensations, même légères, je me suis décidé à commander le Progasm Jr.
    Je ferai des essais avec lui et je verrai bien si ma prostate veut bien se réveiller ! …

    #31313
    pcommep
    pcommep
    Participant

    Courage @aros ça va venir. Effectivement, parfpis en changeant d’Aneros, ça modifie les réactions. Surtout que le Progasm Jr a un ptab et un ktab.
    Bonnes séances avec ton nouveau jouet. Tiens nous au courant.

    #31315

    Arousal
    Participant

    @aros on attend ton test du Progasm Junior !

    #31316

    aros
    Participant

    J’avoue que je commence à me décourager…Je viens à nouveau de faire une séance, super détendu, les contractions comme il faut, les positions etc mais rien. Je ne sens pas d’appui sur la prostate, pas d’envie d’uriner, rien.
    Je devrais le recevoir en début de semaine prochaine. Je verrai s’il y a une différence avec l’Hélix.

    #31317

    aros
    Participant

    @pcommep, comment utilise t on le K tab ?

    #31318

    Arousal
    Participant

    @aros

    J’avoue que je commence à me décourager…Je viens à nouveau de faire une séance, super détendu, les contractions comme il faut, les positions etc mais rien.

    Alors en ce qui me concerne, je n’ai jamais fait de contractions volontaires (bon c’est moins vrai au stade où je suis maintenant). J’ai toujours trouvé que c’était complètement contradictoire d’essayer d’avoir une attitude d’écoute passive de son corps et dans le même temps de s’astreindre à ces contractions. Bref je suis adepte du « do nothing » : une fois le masseur en place, je m’allonge, je me détends, je suis à l’écoute de mes sensations, mais je ne « fais » (volontairement j’entends) absolument rien. Il y a des réflexes qui se mettent progressivement en place tout seuls, au bout d’un certain temps.

    #31320

    aros
    Participant

    Merci de ton retour @arousal. Je vais tenter cette approche aussi alors.

    #31327
    Jieffe
    Jieffe
    Participant

    Bonjour Aros,

    Comme Arousal, je suis un adepte du do nothing, et je ne fais pas non plus de contractions. Je fais cependant un petit exercice de respiration que je décris ici et que je t’invite à lire, ainsi que les conseils que je peux donner et qui sont relatifs à mon expérience. Ce petit exercice a plutôt vocation à la détente, mais participe à la génération de réflexes tels que ceux j’imagine décrits par Arousal et dans lesquels je me reconnais.
    Être à l’écoute de ses sensations est essentiel, primordial.

    comment utilise t on le K tab

    Ne te soucies pas de ça, ça se fera naturellement. En fait pour moi, cette butée empêche le masseur de pivoter comme peut le faire un Helix et lui donne un mouvement plus linéaire. Le Progasm Jr est non seulement plus volumineux, mais bouge différemment. C’est en cela que pour moi il est moins subtil que l’Helix, et donc plus évident à mon sens pour un débutant. Il reste néanmoins mobile, en particulier comparé à son grand frère Progasm. Une fois la bête réveillée, l’Helix est un véritable diable, mais il demande toujours selon moi un peu d’expérience.

    Dernière chose, il se pourrait que tu aies du chemin à faire en particulier dans l’acceptation de cette pratique. À te lire, on pourrait penser qu’envisager du plaisir par cette voie ne t’est pas naturel. Tu le soulignes à plusieurs reprises, cela signifie à mon sens que tu n’es pas totalement à l’aise avec cette façon de faire.
    Je me trompe?
    Pour moi, le plaisir prostatique est 80 à 90 % dans la tête. Le reste dans la technique et dans le physique. Dis moi si ça te parle, mais ne te mets pas la tête à l’envers avec ça. Nous avons pour la plupart rencontré cette difficulté, même pour ceux qui envisageaient assez facilement pouvoir prendre du plaisir au travers de la pénétration. Ce n’est pas naturel pour la plupart d’entre nous parce que nous avons été conditionné de la sorte. Il faut sortir de ce conditionnement (pour ceux qui le désirent bien évidemment) pour pouvoir envisager sereinement la découverte de ce plaisir.

    Au plaisir de te lire, je te souhaite un bon cheminement.

    #31329
    pcommep
    pcommep
    Participant

    Bonjour @aros,
    je rejoins complètement @jieffe. Moi aussi je suis un adepte du do-nothing.
    Comme tu le disais dans un de tes premiers posts, l’orgasme prostatique est un plaisir totalement nouveau. Ton corps ne le connais pas. Sa « récompense » habituelle vient de l’action menée avec ton pénis jusqu’à éjaculation. Ici, tu ne gères rien, tu ne diriges rien, tu n’es plus l’acteur. C’est un tout autre rôle que tu dois accepter. Et ça, c’est ton cerveau qui le fait. Conscient ou inconscient, tu deviens passif. Peut-être plus facile quand on a des relations homosexuelles, où la passivité peut entrer en jeu. Hétérosexuel, c’est beaucoup moins évident. Le blocage culturel peut être fort, ce qui provoque un blocage du corps. Et même si c’est une passivité par rapport à ton propre corps.
    En fait, tu ne provoques plus tes sensations, tu n’emmènes plus ton corps vers sa « récompense », c’est ton corps, sans ton action, qui va provoquer le plaisir. Cela fait partie du re-wiring, de la re-connexion des relations entre stimuli et récompense.
    Mais comme le dit @jieffe, ne te mets pas la tête à l’envers, sois surtout patient, et laisse venir. A la limite, pour encore plus profiter de tes séances, tu peux faire des exercices de relaxation sans Aneros, juste pour parvenir à te relâcher.
    Quant au ktab, c’est juste la forme de l’Aneros qui est un peu différente, et surtout plus confortable. Il n’y a plus l’extrémité en forme de disque d’un côté (qui perso parfois est gênante lorsqu’elle appuie trop sur le périnée), et la poignée de l’autre. Ce sont deux boules qui sont beaucoup plus agréables.
    Courage @aros, ne perds pas patience. Tu as déjà les fourmillements, le reste va venir.

    #31334

    aros
    Participant

    @jieffe et @pcommep, merci beaucoup pour vos messages.

    @jieffe, j’ai lu votre réponse sur la respiration et j’en prend bonne note. Depuis pas mal de temps je pense faire ce genre de respiration, mais je vais creuser le ventre en fin de souffle et rester comme ça quelques secondes à chaque fois, je verrai bien.

    Depuis plusieurs séances je fais du « do nothing », plus de contractions, rien. Je change les positions (jambes allongées et jointes, genoux pliés les pieds à plat et j’ouvre et ferme les jambes très doucement).
    Ensuite, je pense ne pas avoir de problème avec cette nouvelle pratique, je l’accepte, et n’ai jamais eu, dès le début de difficultés pour insérer l’Aneros par exemple.
    Je suis hétéro 100% mais le fait de m’insérer un toy dans le nunus en vu de stimuler la prostate ne me dérange pas du tout.

    Pour le Ktab, je vois bien ce que vous voulez dire @pcommep. Parfois je ressens trop ce disque de l’Hélix et je dois le bouger de place sinon ça peut être douloureux. Par exemple quand je dors avec et que je me réveille.

    Enfin, j’ai souligné en effet avoir eu comme des fourmillements le lendemain d’une séance, quand j’étais assis, mais cela a duré quelques instants, mais depuis (cela fait plusieurs semaines) je n’ai plus rien ressenti.

    Il faut s’accrocher, je le sais. Ce n’est pas commun. Tous les hommes ne tentent pas ce genre « d’aventure »…
    C’est pour cela que j’ai commandé le Progasm Jr suite à vos conseils @jieffe.Je ferai des tests, peut être qu’il éveillera quelque chose…car l’Hélix n’a pas l’air de « fonctionner » sur moi.

    #31336

    eveilletajoie
    Participant

    Salut Aros,
    J’ai lu ton témoignage, qui me renvoie à mes dernières expériences personnelles similaires. Beaucoup d’efforts et très peu de sensations depuis des mois et des mois
    Alors que j’ai connu au début de l’année l’embrasement, la prostate qui pétille en journée et appelle, réclame le masseur. Les éclairs qui te clouent quand tu traverses le couloir, aneros en place, pour aller rejoindre le lit. Et qui t’obligent à te tenir au mur pour reprendre ton souffle.

    Tout ça m’a donné envie de te proposer deux pistes:

    a. lire mon dernier post et voir si ça peut résonner avec toi. si tu n’es pas au mieux de ta forme, mentale et/ou physique, je pense que le plaisir aura beaucoup plus de mal à venir. bien entendu je ne sais et ne préjuge rien de là où tu en es dans ta vie. mais personnellement je pense que mon épuisement général du moment joue un rôle fort dans mon absence de sensations. et qu’il vaut mieux chercher d’autres chemins moins exigeants que la pratique Aneros quand on est un peu à plat

    b. l’autre piste est plus expérimentale. elle part du constat que c’est très difficile de « ne pas penser à quelque chose ». Tiens, essaie de ne pas penser à la vache Milka. Tu y arrives facilement ?
    je sens dans tes écrits cette envie sous-jacente que quelque chose arrive, des sensations, du plaisir, un orgasme… et je ne peux que m’y connecter tant j’ai ressenti au fond de moi cette envie de quelque chose – et malgré tous les mantras « ne rien attendre », la petite voix reste là, et te rappelle que tu fais tout cela pour quelque chose
    alors je me dis que le seul moyen valable est de focaliser sur autre chose
    si tu es dans la dynamique de continuer ta pratique sans te décourager, qu’est-ce qui pourrait rendre tes sessions aneros valables, même si rien n’arrivait au niveau de ton corps?
    imagine par exemple que tu dois porter ton aneros régulièrement pour muscler ou renforcer ta prostate – sans aucun enjeu de plaisir.
    Qu’est-ce que tu ferais pour te rendre ce moment plus agréable? Peut-être que ce serait des exercices de respiration ou méditation pour faire le vide. ou au contraire une méditation guidée sur quelque chose. Ou alors t’allonger, ne rien faire, écouter et savourer pleinement une belle musique. Ou regarder un film qui te fait kiffer, et ressentir ce qui se passe à l’intérieur.
    Peu importe, tant que c’est quelque chose qui peut t’amener à un état de conscience plus profond de toi-même.
    C’est peut-être une idée bizarre… mais j’ai le sentiment que ça pourrait marcher. dans le pire des cas tu ne sortirais pas insatisfait de tes sessions, et elles t’apporteraient quelque chose. Qu’en penses-tu ?

20 sujets de 1 à 20 (sur un total de 51)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.