• Ce sujet contient 90 réponses, 9 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par filoufilou, le il y a 4 mois.
20 sujets de 41 à 60 (sur un total de 91)
  • Auteur
    Articles
  • #36436
    verlesetoilesverlesetoiles
    Participant

    15/02/2020
    16ème séance
    Temps de séance disponible / effectif : 1h/1h10
    Solo

    La séance d’aujourd’hui marque une étape considérable pour moi. Les mini-O sont resté sur le bord de la route et j’ai fait connaissance avec l’Orgasme. Je vous raconte !
    Il y a eu ce qu’on pourrait appeler un début de séance hier soir que je ne mentionnerais que pour une chose, une nouveauté initiée par un appel coquin de ma compagne qui a alimenté les braises de la séance d’aujourd’hui. Je ne la considère pas comme une séance à part entière, ou plutôt comme les prémisses de celle qui a suivie aujourd’hui.
    Cette séance jalon a donc commencée avec une volonté assez claire, travailler en conscience les contractions de manière plus régulière. J’ai donc embrayé par une toute petite phase de relaxation qui fut vite intégrée, ma prostate étant maintenant assez bien réveillée et réactive. Les sensations, que je commence à bien connaître, son présentes très rapidement. L’appel coquin d’hier soir avec ma compagne, en mode travaux pratiques partagés, a aussi été un puissant moteur à cette séance. Je m’applique à faire de fines contractions régulières dans la durée et je sens bien le masseur légèrement remonter pour venir appuyer délicatement sur ma prostate ou redescendre lors du relâchement. Ce mouvement, même s’il est quasi millimétrique est absolument divin. Je pense qu’on pourrait disserter longtemps sur les contractions mais c’est un vrai apprentissage tout en finesse qui n’apparaît pas forcément dans tout sa subtilité tel que décrit par le traité d’Aneros. En même temps il est difficile de le détailler, tant c’est un processus intime fait de sensations très fines. Un travail apprentissage qui n’est clairement pas à négliger.
    Mes tétons sont des compagnons de route fidèles et je suis chaque jour un peu plus créatif pour les approcher de manière variée, imprévue et un peu taquin. Je commence aussi à sentir d’autres zones qui deviennent sensible au délicat frottement des draps. Le bassin irradie de chaleur et les vagues de sensations qui me sont maintenant familière monte et refluent régulièrement. C’est déjà fort agréable et je me délecte de ces instants jusqu’au moment où le réveil sonne ! Mince, déjà 1h de passée … Bon, allez, encore 10 minutes, un dernier tout de piste et puis s’en va. Mais alors, quel dernier tour de piste mes amis ! Je repars de plus belle vers mes sommets, sauf que je dépasse cette montagne pour faire connaissance avec celle qui se trouve plus haut. Ce n’est plus des vagues, c’est une tempête qui prend tout mon corps. Les étincelles explosent à un rythme soutenu et illuminent tout mon être. Mon bassin se met à bouger dans un rythme lancinant, ma gorge s’ouvre, un peu, timidement, mais quand même. Mon sexe frotte, très légèrement, au rythme du mouvement de mon bassin sur les draps et participe aussi au plaisir. Mon anus pulse, lui aussi, apportant sa touche au tableau qui se dessine. Mon corps est en feu. Le masseur fait sa danse de manière autonome guidée par mon corps que je ne pilote plus vraiment. Waouh !! Je peux maintenant clairement parler d’Orgasmes. Probablement pas encore de super-O mais cette prochaine montagne me semble chaque jour un peu plus proche. Je met fin à cette séance plus que repu et la quitte en retrouvant cet amour universel qui me propulse avec joie dans le reste de la journée. Ce fut un délice des sens et de la chair !

    #36438
    bzobzo
    Participant

    hé hé, bienvenu au club,
    je vois que les choses commencent à être sérieuses par là-bas

    tout ton corps commence à participer, travaille bien cet aspect,
    il est une steppe immense, sans fin,
    qui ne demande qu’à ressentir le choc des sabots, les vibrations du galop

    et comme je l’ai déjà écrit pas le passé, si tu doutes un instant que c’était un super O,
    c’est que ce n’en était pas un,
    il n’y a pas moyen de douter du super O,
    on le sait quand il y en a un qui est passé dans sa chair,
    il n’y a pas moyen de ne pas le reconnaître

    #36440
    verlesetoilesverlesetoiles
    Participant

    Hello @bzo, merci pour ton message et ton accueil au club 🙂

    Cette steppe immense, qui pouvait sembler un peu aride en termes de sensations par le passé, cache en fait des trésors insoupçonnés. Je l’explore avec une grande joie. Je garde aussi bien en tête tes conseils de pratiquer sans masseur et m’y emploie régulièrement avec plus ou moins de succès.

    Je ne doute pas, ce n’était pas un super O. Mais cela ne me pose aucun problème de faire ce cheminement à mon rythme. Très rapidement j’ai accepté ce voyage tel qu’il s’est présenté, sans trop d’attentes et plein de joie pour chaque petit pas. J’ai déjà été récompensé bien au-delà de mes espérances.

    #36451
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    Tu nous disais il y a trois jours @verlesetoiles :

    Elle en a tiré un grand bénéfice à la suite de cette soirée. Puis l’énergie est retombée peu à peu pour laisser à nouveau place à certaines peurs.

    Tu nous dis aujourd’hui :

    une nouveauté initiée par un appel coquin de ma compagne qui a alimenté les braises de la séance d’aujourd’hui. (… )
    L’appel coquin d’hier soir avec ma compagne, en mode travaux pratiques partagés,

    J’en conclue que ses réactions légitimes à ce qui peut être sincèrement vécu comme un renversement brutal de ses références en matière de sexualité ne l’empêche pas de participer activement à la refondation de vos relations. Ça me paraît un bon signal pour la suite de vos explorations.

    Ce mouvement, même s’il est quasi millimétrique est absolument divin. Je pense qu’on pourrait disserter longtemps sur les contractions mais c’est un vrai apprentissage tout en finesse qui n’apparaît pas forcément dans tout sa subtilité tel que décrit par le traité d’Aneros. En même temps il est difficile de le détailler, tant c’est un processus intime fait de sensations très fines. Un travail apprentissage qui n’est clairement pas à négliger.

    Je partage cette analyse. J’ai cette même perception de mouvements millimétriques qui est à l’opposé de tous les fantasmes de pénétration profonde, voire violente. C’est une découverte qui se renforce quand on mesure l’intensité du plaisir procuré par les masseurs les plus fins, Eupho et Peridise.

    Mes tétons sont des compagnons de route fidèles et je suis chaque jour un peu plus créatif pour les approcher de manière variée, imprévue et un peu taquin. Je commence aussi à sentir d’autres zones qui deviennent sensible au délicat frottement des draps

    Le développement de ta sensibilité érogène est aussi impressionnant que celui de ta capacité orgasmique. Je suis particulièrement heureux de lire :

    Mon corps est en feu. Le masseur fait sa danse de manière autonome guidée par mon corps que je ne pilote plus vraiment. Waouh !! Je peux maintenant clairement parler d’Orgasmes.

    Comme @bzo je lis aussi Orgasme avec O majuscule. Bon cheminement @verlesetoiles.

    #36457
    verlesetoilesverlesetoiles
    Participant

    Bonjour @Andraneros

    J’en conclue que ses réactions légitimes à ce qui peut être sincèrement vécu comme un renversement brutal de ses références en matière de sexualité ne l’empêche pas de participer activement à la refondation de vos relations

    Tes conclusions sont parfaitement correctes. Nous avons eu quelques jours séparés et chacun de notre côté nous avons cultivé ce renouveau. Notre relation de couple est en train de prendre une toute nouvelle tournure et ce renouveau est absolument magnifique. Ce n’est pas qu’avant nous étions insatisfait ou peu complice, bien au contraire. Seulement maintenant notre lien devient tellement plus riche, plus fort, plus intime, c’est proprement enivrant. Pouvoir se livrer sans aucun masque à sa compagne dans une totale confiance est sublime.

    Ce renouveau s’accompagne de moments maladroits. Il faut remodeler tant de choses, mais dernièrement nous en rions beaucoup. Les peurs n’ont pas totalement disparu, mais elles sont bien plus modérées et le vent orgasmique qui nous accompagne rend tout ceci excitant à vivre. Comme nous sommes plus en mouvement dans nos rapports à deux, j’ai par exemple encore de la peine à être parfaitement détendu avec le masseur et du coup les sensations, durant la danse de couple sont encore difficiles à faire éclore au niveau de la prostate.

    Au même titre que je fais des comptes rendus de mon cheminement, on pourrait aussi parler de la quête du couple, ce que je fais déjà un peu ici, ainsi que du parcours de ma partenaire. Ces trois cheminements sont liés, mais ils ont chacun leurs étapes de passage et avancent à des rythmes différents.

    Ma compagne comprend, ressent de mieux en mieux en quoi consiste mon aventure et ça l’a amenée à se questionner sur sa propre quête, sans avoir, pour l’instant, trouvé de réponse. Pour ma part je préfère parler de cheminement plus que de quête. Peu importe ce qu’il se trouve au bout (s’il y a vraiment une fin), c’est plutôt les découvertes faites en chemin qui rendent cette aventure si excitante.

    C’est une découverte qui se renforce quand on mesure l’intensité du plaisir procuré par les masseurs les plus fins, Eupho et Peridise.

    C’est marrant que tu mentionnes l’Eupho, car j’ai commencé à me poser la question sur l’achat de ce nouveau jouet. J’hésite encore un peu, car je ne me considère pas comme particulièrement expérimenté mais ça me titille. Il est peut-être encore un peu tôt pour moi de changer de masseur. Qu’en penses-tu ?

    #36462
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    Le soutien que t’apporte ta femme dans ton cheminement ouvre évidemment la voie à ce que tu évoques :

    on pourrait aussi parler de la quête du couple, ce que je fais déjà un peu ici, ainsi que du parcours de ma partenaire.

    Ma compagne comprend, ressent de mieux en mieux en quoi consiste mon aventure et ça l’a amenée à se questionner sur sa propre quête, sans avoir, pour l’instant, trouvé de réponse.

    Lorsque ce jeu à 3 est possible, lorsqu’il est pleinement accepté, il contribue à amplifier considérablement la transformation que vous vivez chacun en vous en apportant la confiance qui permet de desserrer les freins de vos inhibitions. Tu le constates clairement :

    Notre relation de couple est en train de prendre une toute nouvelle tournure et ce renouveau est absolument magnifique.

    Les peurs n’ont pas totalement disparu, mais elles sont bien plus modérées et le vent orgasmique qui nous accompagne rend tout ceci excitant à vivre.

    Tu vois bien la principale difficulté :

    Ces trois cheminements sont liés, mais ils ont chacun leurs étapes de passage et avancent à des rythmes différents.

    Je pense que tu sauras la vaincre avec respect, patience et amour pour paraphraser les mots que tu employais il y a dix jours « Respect, dialogue et amour ».

    C’est marrant que tu mentionnes l’Eupho, car j’ai commencé à me poser la question sur l’achat de ce nouveau jouet. J’hésite encore un peu, car je ne me considère pas comme particulièrement expérimenté mais ça me titille. Il est peut-être encore un peu tôt pour moi de changer de masseur. Qu’en penses-tu ?

    Il n’est pas trop tôt pour faire des expériences si tu es prêt à accepter qu’elles n’apportent pas provisoirement les résultats que tu espères. Je pense que tu as le bon état d’esprit et suffisamment de pratique pour faire un essai. Si tu n’en tires aucun effet avantageux tu sauras le remettre dans sa boîte pour essayer à nouveau plus tard. Dans le cas contraire tu sauras bénéficier du coup d’accélérateur que te donnera ta décision de sortir de tes habitudes.

    Bon cheminement @verlesetoiles, bon cheminement à ta femme, bon cheminement à votre couple.

    #36464
    bzobzo
    Participant

    Il est peut-être encore un peu tôt pour moi de changer de masseur.

    tout prostatonaute embarqué dans son périple
    devrait avoir au moins deux, trois masseurs différents sous la main,
    c’est un minimum pour moi

    il faut varier, confronter,
    si l’un ne fonctionne pas un jour, l’autre aura peut-être plus de chance,
    il peut y avoir émulation,
    les sensations changent de l’un à l’autre,
    cela permet d’aiguiser notre sensibilité,
    accélérer le rewiring

    bref c’est avoir beaucoup plus d’atouts de son côté

    il ne faut jamais oublier qu’un modèle qui fait grimper au plafond une personne,
    peut n’avoir aucun effet sur une autre,
    il est indispensable d’en avoir au moins un autre sous la main
    mais si les finances le permettent, alors quatre, cinq, pour avoir un sérieux choix à sa portée,
    toute une gamme pour faire face à la richesse et la complexité de cette pratique

    si on n’obtient aucun résultat avec l’un,
    inutile de persister pendant des semaines, des mois, voire des années, avec le même masseur
    sous prétexte que c’est celui qui a la meilleure réputation dans la communauté,
    qui est le plus utilisé, le plus cité,
    vous passez ainsi peut-être à côté de votre chance, de votre bonne fortune,
    alors qu’avec un autre modèle sous la main, en quelques jours peut-être vous auriez bien progressé
    et seriez déjà sérieusement engagé sur la voie des délices prostatiques

    #36475
    verlesetoilesverlesetoiles
    Participant

    18/02/2020
    17ème séance
    Temps de séance disponible / effectif : 1h/1h
    Solo

    Après la dernière séance j’étais un peu curieux de voir si je saurais retrouver le chemin de cette nouvelle montagne ou pas. À mon plus grand plaisir je l’ai effectivement retrouvé mais n’ai pas tout à fait réussi à gravir dans son entier ce nouveau sommet. Je suis resté quelque part en chemin, avec un bel orgasme au-delà de ce que j’ai pu ressentir par le passé, seulement un peu moins d’intensité que la dernière fois. Cela a déjà été relaté mainte fois sur ce forum, mais effectivement, le corps fait son petit bonhomme de chemin, en dehors des considérations de l’esprit et apprend de chaque séance.
    Pas de grandes nouveautés durant cette séance, je n’en dirais donc pas plus. Par contre, j’ai clairement envie d’orienter mon cheminement sur une partie plus énergétique en parallèle de mes séances. Cette joie et cet amour qui m’ont transporté lors du premier mois de mes découvertes ont été d’une intensité folle. Cette intensité s’est un peu étiolée ces derniers jours, mais je sens toujours ces énergies circuler, c’est pourquoi j’ai très envie de les cultiver. Nous avons aussi une petite tradition avec ma femme de faire un câlin ventre contre dos avant de nous endormir et là aussi nous avons toujours senti quelque chose circuler. J’ai fait un travail de visualisation conscient de ce flux chœur sexe l’autre soir, sans concertation, avec une inversion du sens de circulation à un certain moment. Nous avons été étonnés de constater que la perception de ma femme était parfaitement juste, notamment en ce qui concerne le flux énergétique qui circulait et son inversion.
    Tout ceci et mes lectures attentives sur ce forum m’ont amené à m’intéresser aux écrits de Mantak Chia et aux notions énergétiques décrites par le Taoïsme. Le fil d’@Epicture « Petite histoire de la danse qui unit le corps au mental » m’a passionné, même si je n’ai fait qu’effleurer le sujet pour l’instant. Je vais donc suivre cette piste. Si vous avez des recommandations de lectures ou des exercices je suis volontiers preneur.

    Au passage, l’Eupho a été commandé et je me réjouis de le tester dès réception.

    #36476
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    Tu nous dis @verlesetoiles :

    j’ai clairement envie d’orienter mon cheminement sur une partie plus énergétique en parallèle de mes séances. (… )Cette intensité s’est un peu étiolée ces derniers jours, mais je sens toujours ces énergies circuler, c’est pourquoi j’ai très envie de les cultiver.

    J’ai l’impression que tu changes les plans de ta maison au fur et à mesure que les murs montent. Tu es en train de transformer ton pavillon orgasmique en palais princier de l’extase tantrique. Mais pour être merveilleux ce palais demandera beaucoup plus de travail que le simple pavillon.

    Nous avons aussi une petite tradition avec ma femme de faire un câlin ventre contre dos avant de nous endormir et là aussi nous avons toujours senti quelque chose circuler. J’ai fait un travail de visualisation conscient de ce flux chœur sexe l’autre soir, sans concertation, avec une inversion du sens de circulation à un certain moment. Nous avons été étonnés de constater que la perception de ma femme était parfaitement juste, notamment en ce qui concerne le flux énergétique qui circulait et son inversion.

    Donc un partie importante de ce travail est déjà faite, les fondations du palais sont en place autour de celles du pavillon.

    Ma compétence dans ce domaine se limite à des expériences que je ne maîtrise pas suffisamment et vis à vis desquelles je n’ai pas encore assez de recul pour me permettre de donner des conseils. Je laisse la parole à nos amis qui ont plus de pratique et plus de références pour t’aider à progresser avec ta femme dans cette voie. Je pense qu’ @adam devrait être lui aussi en mesure de t’apporter un soutien efficace après les expériences qu’il a relatées dans plusieurs articles du blog.

    Bon cheminement @verlesetoiles, bon cheminement à ta femme, bon cheminement à votre couple.

    #36488
    verlesetoilesverlesetoiles
    Participant

    20/02/2020
    19ème séance
    Temps de séance disponible / effectif : non défini
    Masseur : Eupho
    Duo

    Voilà une séance qui mérite d’être relatée pour plusieurs raisons. La première est que l’Eupho est arrivé dans la famille des jouets disponibles et que son entrée a été fracassante. La deuxième est que cette séance s’est faite en couple. Nous avons chacun eu des orgasmes et pour la première fois, il n’y a pas eu pénétration durant ce rapport. La danse de couple a donc repris sa place de plus belle. Après une belle soirée nous nous sommes dirigés sous la couette. Moi en mode découverte avec l’Eupho pour la nuit et ma compagne avec ses boules de Geisha pour travailler ses muscles pelviens.

    Le premier contact avec l’Eupho est intéressant. Habitué maintenant à avoir un masseur un peu plus gros, celui-ci se loge dans ma chair sans aucun problème. Une fois en place il se fait plutôt discret au point que je l’oublie assez vite. J’en suis presque à me dire que je ne sens rien, à ce stade. Après une petite phase de relaxation je viens au contact de ma compagne en mode petit câlin tout doux. C’est alors qu’une petite brise de plaisir vient irradier mon bassin et que les premières sensations avec l’Eupho se font jour en moi. Il est discret ce masseur mais quand on sait écouter son chant intime il est diablement efficace. Les vagues montent rapidement en moi et en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire un premier mini-O vient me surprendre sans rien faire de particulier.
    Je me lance alors à l’assaut du plaisir chez ma compagne pour l’emporter avec moi dans la danse. C’est incroyable comme la découverte des orgasmes prostatique a ouvert en moi les portes de la sensualité en grand. Je pars donc en exploration des vallées follement attirantes de ma compagne jusqu’à la porte de l’orgasme qui ne se fait pas prier. S’ensuit un retournement de situation qui me laisse spectateur émerveillé des jeux de ma compagne sur mon propre corps. Pour la première fois depuis que nous avons commencé la danse de couple j’arrive à me laisser aller au plaisir qui monte de ma prostate et qui est attisé par les caresses subtiles de ma compagne. Pour être plus précis, j’arrivais déjà totalement à me laisser aller entre ses mains, mais sans réussir à faire vibrer ma prostate au-delà des premières vagues. A force de jouer avec mes tétons, elle m’accompagne en douceur vers un bel orgasme prostatique, digne de mes nouveaux sommets qui s’enchaine sans tarder avec un 2ème, tapis dans les recoins de mon corps et qui attendait son tour. J’ai retrouvé avec délectation ces sensations millimétriques du masseur qui bouge délicatement et qui sont amplifiée par la finesse de celui-ci et ses mouvements très fluides, très subtils. Ces instants sont divins, suspendu dans les airs, enrobé d’une écume de plaisirs intenses.
    Nous nous sommes ensuite laissé cueillir par le sommeil, comme un couple heureux, ayant vécu un rapport sexuel magnifique. Il n’y a pas eu d’autres décollages au plafond durant cette nuit avec l’Eupho et le réveil actif aux aurores ne m’a pas laissé le temps d’explorer les possibilités du matin. Mais qu’importe, ce premier contact est une réussite et je me réjouis de continuer ce chemin.

    Cette danse de couple respire toujours avec plus d’amplitude et ce moment que nous avons vécu hier soir fut vraiment très beau. Ces trois cheminements, celui de ma compagne, celui du couple et le mien avancent chacun à leur rythme et parfois se rencontrent pour un point d’étape, un moment particulier, comme celui que nous avons vécu durant cet échange.

    J’essaie aussi d’avancer en aneroless. J’avais de la peine à visualiser le déroulement concret de ce type de séance. J’ai parcouru hier le wiki d’Aneros et y ai trouvé un peu plus d’informations pratiques. Je vais m’appuyer dessus pour continuer mes explorations dans ce domaine, histoire de quitter la zone balbutiement pour décoller vers d’autres cieux.
    J’ai aussi découvert, sur ce wiki, qu’il existe l’Aneros Evi, destiné aux femmes, sorte d’équivalent aux masseurs qu’on utilise mais pour le vagin. Cela me semble un excellent complément à notre collection de jouets pour continuer nos explorations communes.

    J’aime bien ton image du palais @Andraneros, même si je n’ai pas particulièrement des rêves de grandeur démesuré dans ce domaine. Je dirais surtout que les murs du moi intérieur devenaient trop étriqué et que j’ai sentis le besoin d’élargir un peu l’espace à disposition. Je vais continuer tranquillement mes lectures et mes exercices. Il faut dire aussi que je ne suis pas un sceptique en ce qui concerne les énergies, plutôt tout le contraire avec mes expériences de vie. Ça ne m’étonne donc pas d’être attiré par cet aspect, de le ressentir, même de manière fractionnée, fugace.

    Beaucoup de chantiers en cours donc, mais tous plus passionnants les uns que les autres.

    #36493
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    Tu écrivais le 12/02 :

    Je crois que nous n’avons jamais vécu un rapport avec pénétration comme celui-ci. Nous avons choisi de l’appeler notre nouvelle première fois. Nous avons chanté de concert durant cette séance et l’orgasme final n’a ressemblé à rien de ce que j’ai connu auparavant.

    Plutôt que votre « nouvelle première fois » il apparaît aujourd’hui que c’était le premier étage de votre fusée orgasmique.
    Tu écrivais le 13/02 :

    Elle en a tiré un grand bénéfice à la suite de cette soirée. Puis l’énergie est retombée peu à peu pour laisser à nouveau place à certaines peurs. 

    A la lecture de ton dernier message il semble que l’énergie que ta femme tire de vos ébats retombe de moins en moins.
    Tu écrivais le 17/02 :

    Notre relation de couple est en train de prendre une toute nouvelle tournure et ce renouveau est absolument magnifique.

    Ma compagne comprend, ressent de mieux en mieux en quoi consiste mon aventure et ça l’a amenée à se questionner sur sa propre quête, sans avoir, pour l’instant, trouvé de réponse. 

    De mon point de vue elle a bien commencé à trouver les réponses dont elle a besoin. En effet tu nous dis aujourd’hui :

    cette séance s’est faite en couple. Nous avons chacun eu des orgasmes et pour la première fois, il n’y a pas eu pénétration durant ce rapport.

    Moi en mode découverte avec l’Eupho pour la nuit et ma compagne avec ses boules de Geisha pour travailler ses muscles pelviens.

    Tu fais partie de nos amis qui progressent rapidement dans la découverte des orgasmes prostatiques. J’ai l’impression après avoir lu ton message que ta femme qui « se questionnait sur sa propre quête sans avoir trouvé de réponse » s’est maintenant bien engagée dans la voie du développement de sa propre énergie sexuelle. Je vois trois importantes preuves de ses progrès dans ta description :

    • Vous avez eu chacun vos orgasmes. Le mot écrit au pluriel pour vous deux montre bien sûr l’intensité de votre excitation mais surtout la modification irréversibles de vos ébats érotiques puisque maintenant vous pouvez vous abandonner sans restriction à l’explosion de votre plaisir, tous les deux à égalité, puisque l’orgasme n’est plus la fin de partie pour toi. Désormais vous pouvez partager votre jouissance à égalité.

    • Votre relation au plaisir sexuel partagé est elle aussi définitivement modifiée après des ébats érotiques très intenses sans aucune pénétration qui vous ont laissés

    heureux, ayant vécu un rapport sexuel magnifique.

    Ta femme a donc su prendre son plaisir jusqu’à l’orgasme sans restriction et te faire l’offrande de sa jouissance. Il me semble que c’est une avancée importante de sa part dans le développement de son potentiel orgasmique et encore plus dans le partage et la circulation de vos énergies qui va être un développement de vos relations passionnant à suivre dans les prochaines semaines.

    • En choisissant de porter ses boules de geisha pendant vos ébats elle assume devant toi une volonté d’entraînement, d’apprentissage qui se rattache directement à notre notion de cheminement. C’est une manière de te dire qu’elle te suit.

    Quand je relie la manière dont elle a vécu vos ébats hier soir avec la sensibilité particulièrement fine dont elle a fait preuve à l’occasion de votre dernier « câlin ventre contre dos » je pense que son cheminement va se traduire par une évolution spectaculaire de sa sexualité et en conséquence par une transformation profonde de votre relation et de vos ébats érotiques. Tu comprends pourquoi je passe de «nouvelle  première fois » à premier étatge de votre fusée orgasmique qui en compte déjà 2 plus tous ceux que tu vas nous faire découvrir bientôt.

    La progression en aneros-less peut se faire bien sûr sous forme d’apprentissage direct mais elle se fait aussi à partir des progrès que tu fais avec masseur puisque, stimulation physique mise à part, ce sont les mêmes sensations que tu développes, les mêmes voies nerveuses que tu actives.

    Si ta femme accepte l’idée de porter un Evi ou un Vivi (nouveau modèle qui ajoute à la forme spécifique de l’Evi des vibrations contrôlées par télécommande), elle sera définitivement embarquée dans le même cheminement que toi. L’idéal est de lui en parler et d’attendre qu’elle te dise qu’elle est prête à se lancer.

    Bo cheminement @verlesetoiles, bon cheminement à ta femme, bon cheminement à votre couple.

    PS : Je lis que tu passes de la 17ème séance le 18/02 directement à la 19ème le 20/02. TU nous caches la 18ème ou tu ne veux pas qu’on voit que tu fais maintenant une session tous les jours ?

    #36529
    verlesetoilesverlesetoiles
    Participant

    Bonjour les amis.

    Je viens vous faire un petit coucou après quelques jours de silence.

    J’ai bien évidemment continué mon cheminement dans la joie et pour l’instant je reste sur un plateau. Forcément, j’ai un peu moins de choses à vous raconter et je ne voulais pas me répéter avec des séances qui se ressemblent. La reprise du travail ainsi que la vie de famille avec ses nombreuses réalités sont aussi des éléments qui influent sur mes avancées.

    J’ai des orgasmes toujours aussi plaisants qui ne montent pas en intensité pour l’instant. Je pratique le sourire intérieur quotidiennement et cultive ma joie. La danse de couple continue son chemin toujours dans une belle harmonie. Nous essayons des choses, qui ne marchent pas toujours. Nous arrivons systématiquement à en parler de manière détendue et à vivre ce cheminement à deux, un peu comme le cheminement seul, sans pressions ni déceptions. Accepter ces belles expériences comme elles viennent et les mettre dans notre baluchon d’aventurier

    Si ta femme accepte l’idée de porter un Evi ou un Vivi (nouveau modèle qui ajoute à la forme spécifique de l’Evi des vibrations contrôlées par télécommande), elle sera définitivement embarquée dans le même cheminement que toi. L’idéal est de lui en parler et d’attendre qu’elle te dise qu’elle est prête à se lancer.

    Ma femme accepte pleinement cette idée et le Evi est en chemin. Elle se réjouit de continuer ses exercices avec et découvrir ce que le Evi peut lui apporter comme sensations. Pas très intéressé par le côté vibrant du Vivi. Le sans pile, utilisable même perdu dans la forêt sans électricité nous convient bien.

    PS : Je lis que tu passes de la 17ème séance le 18/02 directement à la 19ème le 20/02. TU nous caches la 18ème ou tu ne veux pas qu’on voit que tu fais maintenant une session tous les jours ?

    Hihi, rien à cacher ici. Simplement que je n’avais pas grand choses à dire, ni aucune honte à pratiquer tous les jours quand je peux. La voici :
    20/02/2020
    18ème séance
    Temps de séance disponible / effectif : 1h/1h – matin
    Solo

    Petite séance du matin, joie de la journée ! Je me répète mais c’est toujours aussi bon. La rampe de lancement est maintenant bien réactive. En 30 minutes je suis déjà prêt au décollage vers mes sommets. Plusieurs orgasmes très plaisant, d’intensités variables ont illuminé ma journée. C’est incroyable comme la zone du bassin est en feu pendant de longes heures après ces séances.

    #36530
    verlesetoilesverlesetoiles
    Participant

    En complément de mon précédant message, voici quelques éléments choisis de mes dernières séances.

    20ème séance (21/02) : Cette séance ne fut pas une réussite au sens orgasmique du terme. Je n’avais pas particulièrement l’intention de m’engager sur la voie prostatique, juste avoir le masseur avec moi pour la nuit et advienne que pourra. Rien n’est advenu, rien de particulièrement plaisant en tout cas.

    21ème séance (22/02) : J’ai engagé cette séance avec l’arrière-goût désagréable encore présent de la dernière séance. Mon objectif conscient était de renouer avec les sensations mais mon esprit était bien encombré par pleins de choses à faire. Le chemin fut long et laborieux avant de parvenir à focaliser mon esprit sur mon corps, éliminer tous les parasites et éveiller les premières sensations. J’avais presque l’impression d’être revenu à mes débuts. Il m’aura fallu environ 1h pour parvenir à un premier orgasme fuyant mais réconfortant.
    Je localise plus clairement les différents muscles qui composent la zone du bassin et parviens à jouer plus finement avec eux. A force de patience et après avoir pu éliminer une à une toutes les pensées parasites j’atteins mon premier mini-O suivi assez vite d’un orgasme plus conséquent. C’est en route vers le suivant que la séance solo se transforme en duo et que ma femme me rejoint. Elle prend le relai sur mon corps et m’embarque joyeusement vers l’orgasme suivant. Un petit dernier pour la route, mes muscles étant déjà bien fatigué et nous voilà repus. Ma femme est devenue une vraie partenaire de route dans mon cheminement vers l’orgasme prostatique et j’en suis très heureux.

    22ème séance (23/02) : …(Duo). Notre petit cheminement de couple continue sa route de manière bien agréable. L’énergie qui nous anime, en général mais en particulier sexuelle est forte et s’installe dans la durée.
    Une belle séance avec un orgasme pour ma compagne et deux orgasmes prostatique pour moi. Je suis très heureux de pouvoir partager cette jouissance avec ma compagne. Elle est aussi contente et rassurée d’arriver à participer à ma jouissance. J’ai compris, en discutant avec elle, qu’il s’agissait d’une part importante de ses peurs. M’imaginer prendre du plaisir seul avec mon masseur, sans pouvoir y participer, sans savoir quelle place prendre, la dérangeait profondément. J’ai été dès le départ dans une démarche de partage et d’ouverture mais c’est encore autre chose que de pouvoir le vivre et constater en pratique qu’elle a pleinement sa place dans mon plaisir.
    Le deuxième orgasme que j’ai vécu durant cette séance a été particulièrement fort et intéressant en termes de sensations. C’est un orgasme qui est monté plus en tension. Un mélange de sensations prostatique et d’un orgasme éjaculatoire (sans éjaculations). Au sommet de l’orgasme, le corps était bien cambré, tendu et des râles de plaisirs on jaillit de ma gorge. Il a duré quasi une minute jusqu’à son paroxysme.

    #36531
    CaktilCaktil
    Participant

    C’est un véritable plaisir de te lire @verlesetoiles.
    J’enchaîne également les séances avec succès ces derniers temps. Parfois une session est moins réussie, mais le plaisir ressenti, même dans ces séances « ratées », reste sans égal !
    Je me réjouis de continuer à suivre ta progression, bonne route !

    #36532
    verlesetoilesverlesetoiles
    Participant

    C’est un véritable plaisir de te lire @verlesetoiles.
    J’enchaîne également les séances avec succès ces derniers temps. Parfois une session est moins réussie, mais le plaisir ressenti, même dans ces séances « ratées », reste sans égal !
    Je me réjouis de continuer à suivre ta progression, bonne route !

    Le plaisir est mutuel quand je lis aussi ton parcours @Caktil 🙂 Tu as fais des avancées spectaculaires dernièrement et tout comme @Andraneros, ça me remplis de joie.

    J’avais aussi envie de partager quelques mots finement ciselés de ce grand voyageur qu’est Sylvain Tesson dans son livre Berezina.

    « Cet été-là, nous frôlions chaque jour des icebergs plaintifs. Ils passaient tristes et seuls, surgissant du brouillard, glaçons dans le whisky du soir. Notre voilier, La Poule, voguait de fjord en fjord. La lumière de l’été, brouillée par la vapeur, allaitait jour et nuit les côtes de Baffin. »

    #36536
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    Tu nous disais dans ton message de présentation :

    C’est aussi, pour moi, au-delà du seul plaisir, une quête spirituelle merveilleuse qu’il me semblait intéressant de partager/échanger.

    Ton parcours depuis ta découverte du Traité d’Aneros illustre que tu es bien engagé dans cette quête qui dépasse la simple recherche de meilleurs orgasmes.
    Tu complétais dans ton message d’ouverture de ce fil de discussion :

    L’année 2020 se profile et déjà un changement majeur se présente. (… )
    Ce changement majeur se prénomme prostate et c’est un joyeux chemin que je commence à arpenter. Je n’en suis qu’au début et déjà il apporte de profondes modifications en élargissant mon propre regard sur ma sexualité.

    Ce changement est très bien engagé. Nous constatons les effets de ces profondes modifications en lisant tes messages depuis 3 semaines. Tu concluais ce message en écrivant :

    J’ai immédiatement senti qu’il fallait partager ceci avec ma compagne,

    Je suis heureux que tu aies pu faire ce partage. Ton intuition était la bonne et vous a permis de faire renaître votre relation et de lui donner l’ampleur dont avait besoin ta propre transformation.

    Lorsque tu nous dis aujourd’hui :

    Je pratique le sourire intérieur quotidiennement et cultive ma joie. La danse de couple continue son chemin toujours dans une belle harmonie.

    Tu nous décris les effets importants de ta transformation qui te concernent mais qui concernent de plus en plus ta relation avec ta femme :

    Nous arrivons systématiquement à en parler de manière détendue et à vivre ce cheminement à deux, un peu comme le cheminement seul, sans pressions ni déceptions.

    L’angoisse initiale, les nœuds émotionnels se sont dissous en libérant ta femme donc en te libérant toi aussi. Je suis heureux de lire ce que tu dis ainsi.

    Si ta femme accepte l’idée de porter un Evi… elle sera définitivement embarquée dans le même cheminement que toi

    Ma femme accepte pleinement cette idée et le Evi est en chemin. Elle se réjouit de continuer ses exercices avec et découvrir ce que le Evi peut lui apporter comme sensations.

    De plus en plus visiblement engagée dans l’expérience quotidienne de ton cheminement, je suis persuadé qu’elle saura vivre cette nouvelle étape de son propre cheminement avec application et patience, avec confiance si bien aidée par ton exemple, ton expérience et tes conseils.

    Le chemin fut long et laborieux avant de parvenir à focaliser mon esprit sur mon corps, éliminer tous les parasites et éveiller les premières sensations. (… ) Il m’aura fallu environ 1h pour parvenir à un premier orgasme fuyant mais réconfortant.

    Aussi paradoxal que cela puisse paraître cette difficulté à plonger dans le plaisir est une preuve de tes progrès. Alors que les conditions n’étaient pas idéales tu es parvenu à vivre non pas les vagues de plaisir dont tu parlais pour tes premières session mais ce que tu nommes bien des orgasmes.

    Je localise plus clairement les différents muscles qui composent la zone du bassin et parviens à jouer plus finement avec eux.

    C’est une autre preuve de tes progrès que tu fais bien de mentionner.

    Elle prend le relai sur mon corps et m’embarque joyeusement vers l’orgasme suivant. Un petit dernier pour la route (… ) Ma femme est devenue une vraie partenaire de route dans mon cheminement vers l’orgasme prostatique et j’en suis très heureux.

    De même l’intervention active et non prévue de ta femme pendant ta session n’a en rien perturbé la montée de tes 2 derniers orgasmes prostatiques, sans aucune bascule vers le pénis. Cette intervention illustre magnifiquement à quel point elle s’approprie maintenant ta nouvelle sexualité. Je pense que désormais elle n’a plus ni doutes ni peurs devant l’expression de ta nouvelle jouissance. Elle paraît prête à t’accompagner voire à t’emmener beaucoup plus loin quand l’occasion se présentera.

    Notre petit cheminement de couple continue sa route de manière bien agréable. L’énergie qui nous anime, en général mais en particulier sexuelle est forte et s’installe dans la durée. (… ) Je suis très heureux de pouvoir partager cette jouissance avec ma compagne. Elle est aussi contente et rassurée d’arriver à participer à ma jouissance.

    Elle est pleinement rassurée, à nouveau en confiance avec toi, donc libérée. Elle est prêt à développer son énergie sexuelle, comme tu le fais depuis un peu plus d’un mois. L’arrivée de son Evi ne pouvait pas mieux tomber.

    Je parlais de progrès un peu plus haut :

    Le deuxième orgasme que j’ai vécu durant cette séance a été particulièrement fort et intéressant en termes de sensations. C’est un orgasme qui est monté plus en tension. Un mélange de sensations prostatique et d’un orgasme éjaculatoire (sans éjaculations). Au sommet de l’orgasme, le corps était bien cambré, tendu et des râles de plaisirs on jaillit de ma gorge. Il a duré quasi une minute jusqu’à son paroxysme.

    Si j’ai bien lu tes messages précédents l’expérience orgasmique que tu décris est la plus intense que tu aies vécue depuis tes début. C’est magnifique @verlesetoiles ! En plus ta femme était à ton côté pour la vivre avec toi. Tu sais maintenant et ta femme aussi à quoi peut ressembler un super O’. Prépare-toi à vivre encore mieux dans les prochaines semaines… Le super O’ d’avant-hier te paraîtra tout à fait normal dans quelques semaines.

    Bon cheminement @verlesetoiles, bon cheminement à ta femme, bon cheminement à votre couple.

    #36539
    verlesetoilesverlesetoiles
    Participant

    Je pensais ne pas avoir grand-chose à raconter et pourtant, quand je vous lis, @Caktil et toi @Andraneros, je me rends compte que ce n’est pas tout à fait vrai.

    Je ne considère pas qu’il y ait eu de grandes avancées spectaculaires mais plutôt pleins de petits pas qui me font / nous font avancer toujours un peu plus sur le chemin. Vous lire me redonne une belle énergie pour continuer cette folle épopée.

    Ma femme me disait hier soir que son objectif à elle était de « développer tous ses potentiels orgasmiques ». Vaste programme que voilà qui me réjouit au-delà des mots. Il semblerait qu’elle ait trouvé au moins un but à sa propre quête (et pas n importe lequel…).

    Si j’ai bien lu tes messages précédents l’expérience orgasmique que tu décris est la plus intense que tu aies vécue depuis tes début. C’est magnifique @verlesetoiles ! En plus ta femme était à ton côté pour la vivre avec toi. Tu sais maintenant et ta femme aussi à quoi peut ressembler un super O’. Prépare-toi à vivre encore mieux dans les prochaines semaines… Le super O’ d’avant-hier te paraîtra tout à fait normal dans quelques semaines.

    Je ne sais pas trop si j’ose me permettre de qualifier cet orgasme de super O. Je n’y ai pas pensé sur le moment, mais en y réfléchissant il fait effectivement partie des orgasmes les plus forts que j’ai pu ressentir. Pouvoir le partager avec ma femme a été un beau cadeau. Je dirais que c’est surtout la forme qu’a pris l’orgasme qui a été différente par rapport à mes expériences précédentes. Pas d’embrasement total du corps, peu d’étincelles, mais de fortes ondes de plaisirs, plus aucune action consciente sur les mouvements du masseur et cette grande tension, explosive qui m’a emporté sur son passage. Vivement le prochain, plus loin, plus haut, peut-être ?!

    #36546
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    Je ne considère pas qu’il y ait eu de grandes avancées spectaculaires mais plutôt pleins de petits pas qui me font / nous font avancer toujours un peu plus sur le chemin.

    C’est bien ainsi que se font la majorité des cheminements vers le super O’. Certains ont plus de facilité au début, d’autres ont une progression qui s’accélère session après session, quelques uns après des phases d’apparente stagnation font un bond spectaculaire. Pour la plupart nous avançons tranquillement avec de petits progrès qui se font en apparence dans le désordre mais qui finissent par donner de la consistance à nos sessions.

    Vous lire me redonne une belle énergie pour continuer cette folle épopée.

    C’est gentil de nous le dire. C’est pour moi une belle récompense.

    Ma femme me disait… que son objectif à elle était de « développer tous ses potentiels orgasmiques ». Vaste programme que voilà qui me réjouit au-delà des mots. Il semblerait qu’elle ait trouvé au moins un but à sa propre quête (et pas n importe lequel…).

    Ce qui me paraît étonnant et remarquable c’est l’emploi du pluriel avec le mot « potentiel ». Étonnant au regard de sa réaction initiale lorsque tu as commencé à lui parler de ta quête et qu’elle prenait particulièrement conscience de ses limites, de ses barrières. Remarquable en considérant que l’emploi du pluriel nous fait comprendre qu’il ne s’agit pas seulement d’améliorer la qualité des orgasmes qu’elle vivait jusqu’à maintenant mais qu’elle se prépare
    • à réagir à de nouvelles stimulations,
    • à découvrir d’autres formes de jouissance,
    • à cultiver son énergie sexuelle,
    • à répondre de son côté à ton propre développement,
    • à devenir actrice elle aussi de la transformation de vos relations.

    Je pense que l’exemple de ta transformation sexuelle, que l’offrande de tes derniers orgasmes prostatiques, que le partage de ta nouvelle sensualité font tomber ses barrières et l’encouragent à te suivre en confiance sur le chemin que tu traces. Fais tout ce que tu peux pour l’accompagner, l’encourager et lui montrer à quel point tu es fier d’elle. Elle va t’étonner et sa transformation sera une magnifique preuve d’amour.

    Vivement le prochain, plus loin, plus haut

    Mais aussi, comme ton cheminement particulier te permettra d’en faire vraisemblablement l’expérience, plus subtil, plus profond, plus long, plus doux, plus dans l’acceptation, plus dans l’abandon, plus dans la communion… Vois comment évoluent les orgasmes de nos amis les plus avancés dans leur exploration prostatique à travers le témoignage qu’ils en font sur le forum.

    Bon cheminement @verlesetoiles.

    #36547
    verlesetoilesverlesetoiles
    Participant

    25/02/2020
    24ème séance
    Temps de séance disponible / effectif : 1h
    Masseur : Helix
    Solo

    Une petite brise flottait dans l’air ce matin. De celles qui vous susurrent à l’oreille des mots doux et excitant. De celle sur lesquelles vous avez envie de vous embarquer pour une chevauchée fantastique. Je n’ai pas pu résister à ce murmure insistant et c’est accompagné de mon fidèle destrier que je suis parti explorer les vallées verdoyantes d’un plaisir cotonneux et débridé. La chevauchée fantastique m’a emmené visiter plusieurs sommets, tous plus beau les uns que les autres. Un rythme tantôt au petit trot, tantôt au grand galop, très agité en me frottant de partout, torse, cuisses, fesses, hanches et gigotant dans tous les sens (un petit clin d’œil à @bzo ici).
    Ce que j’ai particulièrement envie de partager avec vous c’est plutôt la fin de cette séance. Après cette folle épopée je me retrouve sous la douche pour nettoyer toute cette poussière orgasmique collée à ma peau. Et voilà qu’en me caressant un peu, masseur toujours en moi je m’envole à nouveau tutoyer les nuages. La douche risque de ne pas être très écologique à ce rythme-là… Je décide donc d’enlever le masseur et entreprend de me laver. Oh, mais cette chevauchée est loin d’être terminée on dirait. C’est ainsi que je remonte en selle, pour un dernier orgasme, le premier en A-less tout aussi bon et intense que les autres. Autant vous dire que la journée est lumineuse au point de faire fondre cette petite neige qui dégringole ce jour

    PS : Je ne parle pas de la 23ème séance car c’est à peu de choses près un copier-coller de la 18ème.

    #36554
    bzobzo
    Participant

    puisque tu m’as fait un clin d’oeil

    La chevauchée fantastique m’a emmené visiter plusieurs sommets, tous plus beau les uns que les autres. Un rythme tantôt au petit trot, tantôt au grand galop, très agité en me frottant de partout, torse, cuisses, fesses, hanches et gigotant dans tous les sens

    tu n’indiques pas si cela a contribué à varier, à enrichir, tes sensations
    mais en tout cas, persistes, ton corps va peu à peu s’éveiller de partout avec de pareilles sollicitations
    et réagira de plus en plus

    pour un dernier orgasme, le premier en A-less tout aussi bon et intense que les autres.

    ça, c’est très bien, à marquer d’une pierre blanche

    tu avances à bonne allure sur tous les fronts,
    tout seul, avec madame, avec masseur, sans…

    toutes mes félicitations,
    la magie secrète du corps te révèle de plus en plus de secrets,
    profite-s-en bien,
    goûte tout ce que la mère nature a enfoui en nous,
    on a un peu de la puissance du noyau de la terre dans nos abysses,
    à nous de creuser le puits et de faire monter ces délicieuses eaux

20 sujets de 41 à 60 (sur un total de 91)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.