Chaque année, lors de la semaine du 14 Juillet, se déroule à Paris le festival Erosphère, un festival participatif des arts érotiques, une exploration dingue de son corps et de la sexualité. Je ferai un article sur le festival 2018 dès que les photos seront disponibles mais je souhaite, aujourd’hui sans attendre, partager avec vous mon témoignage sur l’expérience incroyable que j’ai vécue durant ce festival dans l’atelier Tantra animés par Joe Jam.

Jusqu’à cette double expérience, j’avoue que le Tantra évoquait pour moi, relaxation, Yoga, et tout un tas de pratiques zen autour de la sexualité. Je n’étais pas vraiment attiré (malgré les appels du pied bienveillants de plusieurs personnes de mon entourage… merci à elles 😃), préférant me concentrer sur d’autres expériences et cheminements. Quelle erreur … Je vous raconte et explique tout (enfin presque…).

A Erosphère, ma règle est de participer à de nombreux ateliers afin de vivre un maximum d’expériences sans hésiter à sortir de mon périmètre de confort. C’est ainsi que l’on fait les découvertes les plus intéressantes.

J’ai déjà écrit un article sur les incroyables massages de Joe Jam (qui est une personne à la fois adorable et extraordinaire) alors quand j’ai vu qu’il animait un atelier Tantra, je me suis dit que c’était l’occasion de découvrir enfin ce qu’il y a derrière ces pratiques.

En outre quand je lis dans la description de l’atelier : « atelier déconseillé aux personnes sensibles, fragiles physiquement ou psychologiquement. Introspection profonde, états extatiques et orgasmiques possibles », tel que je suis je fonce m’inscrire 😀

Qui est Joe Jam ?

Praticien en massages bien-être, massages co-créés, spécialiste du massage méditatif, animateur d’atelier de massages et développement personnel à Paris et ailleurs, Joe Jam est passionné de massage depuis plus de 25 ans.

Globe-trotter du massage, il propose ses séances dans le monde entier ! (surtout à Paris, New York, Montréal, Cannes et Bruxelles).

Joe Jam lors de l’une démonstration de Tantra

 

Il pratique aussi le tantra depuis huit ans et des danses libres psycho-corporelles comme la biodanza, la danse des cinq rythmes et la danse contact improvisation de manière régulière.

Il aime explorer les univers les plus sages et les plus osés tant au niveau physique, énergétique, que spirituel ou émotionnel !

Vous pouvez le retrouver sur sa page facebook ici ou lire en complément mon article sur ses massages.

L’atelier Tantra « à la recherche de ma source extatique »

Le titre de l’atelier était « Tantra: à la recherche de ma source extatique ». L’objectif de cet atelier était de découvrir en solo ou en duo une expérience classique dans le Tantra : le chevauchement de la vague Tantrique (et la découverte de l’orgasme extatique). L’atelier était sans nudité, ni génitalité.

Après une courte introduction orale, la première étape de l’atelier consistait à nous faire former deux grands cercles l’un dans l’autre où nous étions face à face à environ 2 mètres puis nous nous sommes regardés les yeux dans les yeux pendant un long moment avant de se décaler vers un nouveau partenaire à regarder.

Ensuite Joe Jam nous a expliqué les trois clefs de l’extase : Respiration, Son et Mouvement. Puis comment méditer, d’abord seul, puis à deux.

L’objectif était de connecter le Chakra Sacré (sexe) et le Chakra du Coeur

La première étape consiste à découvrir la méditation seul(e), et le sens de sa boucle d’énergie (je vais appeler cela comme ça faute de meilleur terme et compréhension).

Cela consiste à visualiser, lors de respirations profondes, le trajet de l’air comme si c’était un flux d’énergie. L’inspiration passe alors soit par le sexe (le chakra sacré), soit par le cœur (le chakra du cœur), puis l’expiration se fait de manière inverse (donc respectivement soit par le cœur, soit par le sexe). Cela crée une boucle d’énergie qui grandit petit à petit.

Il faut vraiment exagérer la profondeur de la respiration pour emplir et vider l’intégralité des poumons à chaque inspiration/expiration.

On fait les exercices en testant les deux directions (cœur vers sexe et sexe vers cœur), on identifie tout de suite quel sens est le plus puissant pour nous. On peut contracter le périnée lors de l’inspiration pour renforcer les sensations.

On peut ensuite choisir un partenaire pour lequel/laquelle la boucle est complémentaire (c’est à dire que si on est « coeur vers sexe », le/la partenaire sera alors « sexe vers coeur » et inversement).

L’atelier se poursuit alors à deux, assis en tailleur face à face juste en se touchant au niveau genoux, ou par la suite l’un étant en tailleur et l’autre partenaire assis sur lui pour être encore plus proche afin de rendre la boucle d’énergie plus puissante.

Le Tantra … Est-ce que cela fonctionne ?

J’avoue que j’étais sceptique, mais pour moi cela a fonctionné à un niveau totalement dingue.

Seul, assis en tailleur, j’ai testé les deux directions, et elles fonctionnent aussi bien dans un sens que dans l’autre. J’ai testé d’inspirer par le sexe et d’expirer par le coeur, puis l’inverse. C’est finalement l’inspiration par le coeur et l’expiration par le sexe qui marche le mieux pour moi (mais les deux boucles sont pratiquement aussi efficaces sur moi).

Assis, en tailleur, je visualise le trajet de l’énergie comme l’indique Joe. Quand j’inspire, j’imagine un flux d’énergie qui entre par mon coeur. Lors de l’inspiration, je contracte mon périnée pour arriver au maximum de la contraction une fois que j’ai terminé l’inspiration. Puis, lors de l’expiration, j’imagine le flux d’énergie sortir par mon sexe et je décontracte mon périnée.

Au bout de quelques minutes, je commence à ressentir beaucoup d’énergie dans mon bassin. Mes fesses commencent à trembler, puis mes jambes. Je suis assis en tailleur, mais mon bassin commence à tressauter et j’ai des vagues de plaisir qui parcourent mon corps. Je ressens la même énergie que quand je me dirige vers un orgasme prostatique.

Je continue à faire les exercices en solo car cette partie de l’atelier n’est pas terminée, et je commence à avoir des orgasmes énergétique aussi puissants que mes orgasmes prostatiques. C’est délicieux et génial. En gros, je n’ai plus besoin de masseur, j’arrive à avoir pratiquement le même effet sans masseur.

La chaleur monte dans la salle ; nous devons être environ 70 à faire les exercices ; certains et certaines sont dans le même état moi, pour d’autres, cela ne fonctionne pas du tout.

Puis vient la seconde partie de l’atelier. Je propose alors à A., que j’ai rencontré dans un autre atelier Erosphère et avec laquelle une vraie connivence s’est créée, d’expérimenter la suite de l’atelier avec moi.

A. s’installe en tailleur en face de moi, seuls nos deux genoux se touchent. Nous nous synchronisons, A. aspire l’énergie par son sexe et l’expire par son coeur, moi j’inspire par mon coeur et j’expire par mon sexe. Nous créons donc une parfaite boucle à nous deux.

En moins de 2 minutes, l’énergie remonte à un niveau incroyable. Mes jambes, mes fesses et mon bassin recommencent à trembler de plus en plus fort. Le premier orgasme arrive en moins de temps qu’il ne faut pour le dire. A. en face de moi expérimente aussi des tremblements, puis des orgasmes, certes un peu moins forts mais tout aussi présents.

Voici la position qui fonctionne le mieux, face à face, l’un sur l’autre et les mains dans le dos au niveau des chakras

Nous restons environ 20 minutes dans cette position à orgasmer, puis nous décidons d’aller encore plus loin dans l’exercice. A. s’assied sur moi, pour que nos sexes soit les plus près possible, puis m’entoure de ses jambes alors que je reste en tailleur. Nos deux bustes sont collés face à face et nous posons nos mains dans nos dos, une au niveau du coeur et une sur le haut des fesses.

Nous recommençons la respirati