20 sujets de 1 à 20 (sur un total de 21)
  • Auteur
    Articles
  • #37364
    Avataralix37
    Participant

    Bonjour, j’ai 24 ans, je viens poster sur ce forum car cela fait maintenant 3 ans que j’ai entendu parler de l’orgasme de la prostate.
    A ce moment la soif de nouvelle aventure rempli l’aventurier que je suis.
    N’y une n’y deux j’achète un masseur prostatique, du lubrifiant, je lis 2-3 tuto et en avant.
    La première etape « barrière du tabou », la premier pas vers l’anal, etc etc… J’avoue avoir plonger dedans sans aucun soucis. Ce genre de futilité ne m’affecte pas du tout.
    Je suis parfaitement hétéro et si un jours je m’intéresse à un garçon ben je changerai de plan et c’est tout.
    Bref… Les premières fois avec mon masseur dont je ne me souviens plus du nom était vraiment pas remarquable, précipitation, aucun rigueur dans les exercices etc…
    Je n’avais pas la maturité pour m’appliquer correctement et je ne comprenais simplement pas encore mon corps.

    Les années passent, le plaisir anal me plaît tout de même alors j’ai maintenant une armada de plug, de god etc.. et l’orgasme prostatique devient un mythe.
    Je reviens dessus de temps en temps, déterminer a stimuler ma prostate, doucement, plus violemment, avec vibration (mon préféré lovense Edge) mais rien n’y fait.

    Frustration etc je n’avais pas la moindre piste, aucun chemin, pas d’indice.
    C’est alors que pas plus loin que hier je trouve pour commencé une « carte aux trésors », super intéressant je cherche a me placer dessus, mais pas très évident vue que j’ai même pas identifiée le « plaisir » y est mentionné, le mien étant pour le moment la sensation de pénétration.

    En fouinant un peu je tombe sur « le traité d’aneros », l’objet de ce poste est avant tout un grand MERCI a vous Adam.M.
    Je le lis en entier, je me dit que j’ai probablement pris la mauvaise route précédemment.
    Je pose mon lovense Edge et ses vibrations qui rendent jaloux certain tremblement de terre. Et sors un masseur prostatique standard non vibrant bas de gamme.
    20 minutes de respiration, 20 minutes de préparation a l’excitation, légère contraction anal…
    ET LA J’AI COMPRIS !! J’avais pris le chemin inverse du débutant mal informe !
    Alors j’ai pas encore eu d’orgasme, mais en 1h30 de session j’ai pu sentir les « vague de plaisir » au relâchement des contractions anales.
    Mais c’est déjà pour moi une grande satisfaction. UNE PISTE, ce traité ma donné le chemin a suivre. Le Aneros Helix Trident arrive la semaine prochaine.
    Très hâte de le tester, mais cette fois avec douceur, tranquilité et détente absolue.

    Voilà encore merci a vous Adam.m

    Dsl pour les fautes d’orthographes s’il y en a (c’est sur ahaha 😁)
    Je vous tien informé des progrès si cela intéresse sur ce post.
    A bientôt !

    #37367
    bzobzo
    Participant

    bienvenue à bord de l’arche du plaisir

    tout cela semble bien parti,
    attaches bien ta ceinture car cela pourrait décoller ferme assez rapidement,
    tu sembles avoir de bonnes dispositions et une bonne intuition
    et une envie énorme chevillée au corps

    bonne continuation, jeune padawan

    #37368
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    Bonjour @alix37. Bienvenue sur notre forum.
    Tu nous dis :

    20 minutes de respiration, 20 minutes de préparation a l’excitation, légère contraction anal…
    ET LA J’AI COMPRIS !!

    Nous sommes heureux de t’accueillir dans notre communauté.

    Alors j’ai pas encore eu d’orgasme, mais en 1h30 de session j’ai pu sentir les « vague de plaisir » au relâchement des contractions anales.

    C’est tout à fait normal de ne pas avoir d’orgasme prostatique aussi rapidement. En parcourant notre forum tu as pu constater ou tu constateras que seule une minorité de pratiquants parvient à vivre un plaisir fort dès les premières sessions. Tu sembles cependant plutôt bien disposé si tu ressens déjà une forme de plaisir. Ça paraît logique compte tenu de ton expérience en stimulation anale et rectale.

    Le Aneros Helix Trident arrive la semaine prochaine.
    Très hâte de le tester, mais cette fois avec douceur, tranquillité et détente absolue.

    Tu as tout bon. J’ajouterai le dernier élément de l’état d’esprit idéal pour une session productive, ne pas avoir d’attente quand tu pourras profiter de ton Helix. C’est un masseur parfaitement conçu, tu sembles prêt à en tirer tous les bénéfices, tu l’attends avec impatience (je pense) mais il est important que tu engages ta session comme si tu faisais une exploration sans savoir ce que tu trouveras.

    J’ai hâte de lire la suite de tes messages . Bon cheminement @alix37.

    #37369
    CaktilCaktil
    Participant

    Bonjour @alix37 et bienvenue sur le forum.

    Tu as tout bon. J’ajouterai le dernier élément de l’état d’esprit idéal pour une session productive, ne pas avoir d’attente quand tu pourras profiter de ton Helix. C’est un masseur parfaitement conçu, tu sembles prêt à en tirer tous les bénéfices, tu l’attends avec impatience (je pense) mais il est important que tu engages ta session comme si tu faisais une exploration sans savoir ce que tu trouveras.

    Le sage conseil ci-dessus est très important et… très difficile à mettre en pratique. 🙂
    En effet, tu attends avec impatience l’Helix et tu te réjouis. C’est tout à fait normal. Tu anticipes une bonne session, peut-être de premiers orgasmes. Ce sont là des attentes qui vont probablement être déçues. Essaie de te dire que tu ne vas pas avoir de plaisir pour cette première séance avec l’Helix, que tu vas juste essayer d’être confortable.

    Je pense que ne pas avoir d’attentes est la chose la plus difficile à faire dans ce cheminement.

    Bonne route !

    #37370
    Avataralix37
    Participant

    Effectivement, étant de nature assez frustré cela va probablement arriver ! Je vais m’y préparer essayer d’explorer naïvement tout sa 🙂
    Après l’expérience citée plus haut, je vais faire les choses rigoureusement, avec patiente.

    je commence en septembre une formation de médecine traditionnel chinoise, ma mère étant spécialiste shiatsu, j’ai déjà quelques notions et le fait que le hélix trident masse les 2 premiers points du vaisseau gouverneur afin de libérer l’énergie est particulièrement intéressant…

    #37371
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    Tu nous dis :

    je commence en septembre une formation de médecine traditionnel chinoise, ma mère étant spécialiste shiatsu, j’ai déjà quelques notions et le fait que le hélix trident masse les 2 premiers points du vaisseau gouverneur afin de libérer l’énergie est particulièrement intéressant…

    C’est une information très importante @alix37 ! Elle me conduit à penser que toutes les notions relatives à l’énergie sexuelle, à sa perception, à son amplification, à sa circulation et à sa conservation que nous évoquons dans certains de nos messages te sont plus ou moins familières ou le deviendront bien plus rapidement que pour d’autres explorateurs du plaisir prostatique. Si c’est bien le cas ta progression vers l’orgasme prostatique sera facilitée. Si ce n’est pas le cas ta mère pourra compléter ou mieux t’expliquer ce que nous te dirons en réponse à tes interrogations.

    A très bientôt et bon cheminement @alix37.

    #37373
    bzobzo
    Participant

    Je pense que ne pas avoir d’attentes est la chose la plus difficile à faire dans ce cheminement.

    une fois qu’avant de commencer sa séance, l’on sait qu’on va obtenir des résultats,
    on n’est plus dans cette attitude d’expectative constante malgré soi,
    si préjudiciable à l’éveil des sensations, à l’arrivée des orgasmes

    mais tant qu’on en n’est pas là, ce n’est pas facile en effet
    de vider son esprit de ce sourd espoir de vibrer, d’être ému dans sa chair,
    de vivre ses premiers moments sérieux de magie, aussi fugaces soient-ils

    certains y arrivent tout naturellement, spontanément,
    cela semble être le cas de notre néophite @alix37,
    pour d’autres, c’est plus compliqué

    la bonne manière, je crois, d’approcher ce problème,
    c’est de ne pas essayer de lutter, d’essayer absolument de tuer dans l’oeuf ces attentes,
    c’est la meilleur façon de se stresser, de se déconcentrer,
    de ne pas parvenir à être à l’écoute de son corps comme il faut

    c’est d’ailleurs une règle de base fondamentale,
    il ne faut jamais essayer d’aller contre le courant, de se retenir, de se forcer,
    la bonne attitude, est une attitude de laisser aller, de faire avec
    il faut laisser pisser le merinos, ne pas se prendre la tête,
    plutôt que de se braquer,
    de finir par être obnubilé par le potentiel négatif de certaines pensées durant l’action,
    au contraire, il fut essayer de se laisser porter par le désir
    avec tout ce qu’on porte en soi, avec ses pensées négatives aussi,
    la seule vraie manière de s’en débarrasser,
    c’est de ne pas chercher à s’en débarrasser, juste faire avec

    se concentrer donc sur le corps, sur sa chair, sur l’action, aussi minime soit-elle,
    se laisser porter par l’élan du désir avec tout ce qu’on porte en soi,
    tout ce qu’on a de négatif aussi, de plombant dans sa tête,
    ses craintes, ses anxiétés,
    tout cela finalement peut être le bienvenu durant une séance,
    une occasion unique et puissante de se ressourcer, de se vider de ses soucis, de reprendre confiance en soi
    si on sait y faire, se laisser emporter sans restrictions,
    laisser le plaisir réduire en miettes tout ce qui veut faire obstacle à la fête dans la chair,
    en faire de la fricassée éjectée manu militari par le vide-ordure
    par notre chair avide d’ivresse et de volupté

    le hors-bord a un moteur suffisamment puissant que pour faire lâcher prise à n’importe quelle amarre
    si elle ne veut pas se détacher gentiment,
    suffit juste de faire confiance aux chevaux qu’on a au fond de soi
    sans se préoccuper de tout ce qui veut nous retenir contre le quai

    #37379
    Avataralix37
    Participant

    Effectivement @andraneros, je peux plus ou moins comprendre lorsque que l’on parle d’énergie, bien que, je pense, chacun ait plus ou moins sa vision.


    @bzo
    ,

    certains y arrivent tout naturellement, spontanément,
    cela semble être le cas de notre néophite @alix37,
    pour d’autres, c’est plus compliqué

    Au contraire je pense que c’est la quelque chose sur lequel je dois travailler.

    il ne faut jamais essayer d’aller contre le courant, de se retenir, de se forcer,
    la bonne attitude, est une attitude de laisser aller

    Cela est probablement vrai, disont que ma philosophie actuel vacille,
    J’aime beaucoup la légende japonaise (il me semble) qui dit que si une carpe remonte le courrant jusqu’au bout, celle-ci ce transformerai en dragon. (qui a d’ailleurs inspiré le Pokémon magicarpe qui évolue en leviator, dragon aquatique, pour l’anecdote)
    Mais au fond de moi je sais bien que le bon état d’esprit a adopté est celui que tu a si joliment expliqué. :p

    #37383
    bzobzo
    Participant

    J’aime beaucoup la légende japonaise (il me semble) qui dit que si une carpe remonte le courant jusqu’au bout, celle-ci se transformerai en dragon.

    c’est suffisamment malléable pour pouvoir refléter toutes sortes de cheminements
    mais en en l’occurrence d’après mon expérience, ma façon de pratiquer,
    je dirai qu’il faut plutôt se laisser aller avec le courant,
    bien se laisser emporter sans résister, s’ouvrant totalement,
    cédant sans restrictions et se laissant envahir

    pour être plus précis, d’abord trouver la source du courant en nous
    car c’est une source profonde à laquelle on n’a pas habituellement accès ou si peu
    et une fois qu’on l’a trouvée, qu’on l’a bien éveillée,
    la laisser prendre de plus en plus de puissance, de libre cours dans notre chair,
    jusqu’à devenir l’expression sans restrictions et sans tabous,
    dans toute sa richesse et sa diversité,
    du désir qu’il y a en nous

    puis enfin, bien rester dedans, dans le flux et se laisser emporter,
    le désir, le corps, notre chair, nos instincts, font le reste,
    nous, c’est juste bien se maintenir dans le flux des énergies éveillées
    et se faire fétu de paille autant que possible

    c’est comme cela que je décrirais cela

    #37465
    Avataralix37
    Participant

    Bon alors depuis la dernière fois j’ai fais une pause de 2 jours, encore impatient de recevoir le aneros (qui d’ailleurs est retardé a cause du covid-19).
    J’ai refait quelques sessions avec mon masseur, les 2 premières étaient agréable mais sans intensité notable.
    Cependant pour celle d’hier soir, j’ai lu les effets « anesthésiant » du cannabis etc mais dans mon cas (j’était un peu hyperactif plus jeune et par la suite cela m’aidais a me détendre), après en avoir consommé, j’ai pus accéder a un autre niveau de détente.

    je ressentait beaucoup mieux les effets du masseur, ce qui a pus me permettre d’identifier des muscles avec lesquels je pouvait le diriger avec précision.
    Les sensations étais bien plus forte et agréable que mes précédentes sessions.
    Mon esprit était ailleurs, plus son mon contrôle. Il s’imaginait le massage en cours comme une « carte » qui indiquait (grâce au sensation) des zones de plaisir, et grâce a la « fréquence » ou a la « force » mes contractions je pouvais me placer sur cette carte et donc sur ces « zone de plaisir ».
    Une fois trop fatigué pour continuer, le plaisir que j’avais eu m’avait satisfait et je ne ressentais pas de frustration de ne pas avoir l’orgasme.
    J’ai du mal a bien comprendre les « P-wawe, mini-O, Dry-O » etc, j’imagine que j’ai identifier des P-wawes et que je me rapproche du Dry-O.
    il m’arrive aussi de ressentir du plaisir une fois assis dans masseur, les lendemains de sessions

    j’avoue que je doutais de mon masseur car il est bas de gamme, j’ai longtemps par le passé jouer avec sans résultat. Mais je constate qu’il fonctionne finalement très bien.

    #37467
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    Bonjour @alix37,
    Ton expérience semble confirmer ce que disent d’autres témoignages sur les forums spécialisés.

    les effets « anesthésiant » du cannabis 

    mettent celui qui en prend (et réagit comme espéré aux effets du produit) dans un état de conscience modifiée lui permettant simultanément d’avoir une conscience aiguë de la présence du masseur et de tous ses muscles de la zone périnéale, anale et rectale et de recevoir sans aucune résistance ni interférence tous les effets orgasmiques produits par sa présence et ses mouvements.

    Dans l’immédiat, en ce qui te concerne, cela semble un avantage puisque cette expérience t’a permis de vivre des moments orgasmiques inégalés. A court terme ce peut aussi être un avantage si ton esprit et ton corps parviennent à conserver une forme de souvenir de ce qui s’est passé et à renouveler l’expérience sans aide, même si elle est moins intense ou plus brouillonne dans un premier temps. On peut lire sur les forums des messages qui confirment le bénéfice que leurs auteurs ont tiré d’une expérience de même nature que la tienne pour faire un bond en avant décisif vers le super O’.

    En revanche si tu restes dépendant du cannabis pour vivre des orgasmes prostatiques tu cours le risque de subir tous les effets négatifs associés à ces substances, dont la dépendance, sans forcément améliorer ton expérience. Tout cela est dit en supposant que tu résides dans un lieu où la consommation du cannabis à des fins récréatives est autorisée. Si ce n’est pas le cas tu encours évidemment d’autres risques en violant la loi.

    J’ai du mal a bien comprendre les « P-wawe, mini-O, Dry-O » etc, j’imagine que j’ai identifier des P-wawes et que je me rapproche du Dry-O.

    Ce problème de vocabulaire est en général bien plus important aux yeux des débutants que des prostatonautes confirmés. La raison est que les hommes qui ont une pratique régulière et très satisfaisante du massage prostatique ne se demandent plus si l’expérience qu’ils ont vécue porte tel ou tel nom ; ils la vivent et goûtent la jouissance qu’elle leur apporte, ils ne ressentent plus le besoin de la nommer.

    Les débutants peuvent avoir besoin de lire une confirmation de leur progression en entendant qu’ils viennent de passer de l’étape 2,7 à l’étape 2,8 sur une échelle de 0 à 60. Je cite les principales étapes de la carte au trésor qui mentionnent explicitement une nuance de plaisir :

    1.Première insertion de l’Aneros
    2.Pas d’inconfort
    6.Sensation de confort générale
    7.Premières sensations furtives de plaisir
    15.Sensation de plaisir produite lors d’une contraction anale
    16.Sensation claire de plaisir
    21.légères contractions musculaires involontaires
    22.Génération de plaisir de manière générale
    23.vague de plaisir intense (P-wave)
    24.vagues de plaisirs intenses et successives
    30.Plaisir interne continu
    31. Ressenti clair des contractions involontaires en cours
    40.Plaisir vraiment significatif durant les sessions
    43.Plaisir intense soudain durant une session
    44.Fortes contractions involontaires sans ressentir d’orgasme
    45.Fortes contractions involontaires avec une sensation diffuse d’orgasme
    46.Fortes contractions involontaires avec une réelle sensation d’avoir un petit orgasme (Mini-O)
    48.Plaisir intense produisant de fortes contractions involontaires, orgasme non éjaculatoire (Dry-O)
    49.Réaction en chaîne d’orgasmes non éjaculatoires (O-Zone)
    51.Orgasme profond et centré sur le rectum, c’est l’orgasme anal
    52.Orgasme très intense de la prostate
    53.Orgasme non éjaculatoire (Dry-O) sans Aneros («chair orgasm» ou «orgasme de la chaise»)
    56.Orgasme très fort et inattendu avec convulsions du corps : Super-O
    57.Plusieurs Super-O localisés sur des parties différentes du corps (MMOs)
    58.Super-O sur le corps entier
    59.Plusieurs Super-O à la suite et concernant le corps entier

    Tu peux constater que la logique du vocabulaire utilisé désigne les première sensations de plaisir comme des « vagues de plaisir » (« P waves »)parce que le plaisir qu’elles font vivre monte un peu et descend aussi vite en allant de faible à modérément fort et qu’il se répète ainsi quand on parvient à maintenir les conditions de son apparition. La notion de mini O’ correspond à une succession de vagues de plaisir bien marquées et sans intervention de notre part. La notion de dry O’ correspond à une expérience de plaisir intense accompagné de contractions involontaires localisées sur le périnée voire sur la base du pénis, sans aucune éjaculation bien sûr.

    A cette série de description on peut ajouter d’autres formes prises par le plaisir prostatique comme celle des « calm seas orgasms » orgasmes des mers calmes qui se caractérisent comme des vagues de plaisir qui se succèdent sans aucune contraction, rien que le plaisir.

    Je suis heureux de lire ta conclusion. Bon cheminement @alix37.

    #37507
    Avataralix37
    Participant

    Oui je pense effectivement qu’il peut y avoir une interdépendance avec le plaisir et le produit..
    J’ai constaté un fait étrange,agréable mais aussi gênant.
    J’arrive a ressentir du plaisir sans le masseur, grâce a la respirations qui fait comme un mouvement de vague sur la prostate, et en ajoutant a cela de légère contraction..
    C’est gênant quand pour dormir car je ressent ces sensations au rythme de ma respirations, l’envie monte et je repars pour une nouvelle session. Et le cycle (session, sommeil, excitation, session,…) se répète longtemps 🤤
    Donc après m’être couché très tard je décide de faire une pause de 1-2 jours, en attendant de recevoir enfin le Aneros Helix.

    J’ai une question sur les contractions involontaires.
    Je me procure du plaisir par de toutes douces contractions, les contractions involontaires sont très fortes en comparaison, le masseur va se ruer sur la prostate et lui mettre un uppercut.
    Bon ce n’est pas si désagréable 😅 mais n’est ce pas un peu violent pour se relancé dans une détente profonde?

    J’ai aussi une question pour les débuts de sessions.
    Une session:

    ~15 min de respiration, détente..
    Insertion du masseur
    ~10 min respiration, ressenti des premières sensation
    contraction légère

    A ce stade, les contractions mieux vos les maintenir quelque seconde, ou faire des successions de petites contractions ?
    J’ai du mal a cerner les bons mouvements qui procure le plus de plaisir, j’ai l’impression qu’il y a 2 muscles (périnée qui va coller le masseur a la prostate et un plus anal, ou rectal qui va le faire rentrer plus profondément) qui se contracte seul ou combiné. Quel est le cycle de contractions idéal ? (S’il y en a un)

    #37509
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    Tu nous dis :

    J’arrive a ressentir du plaisir sans le masseur, grâce a la respirations qui fait comme un mouvement de vague sur la prostate, et en ajoutant à cela de légères contractions.

    Ce n’est pas un « fait étrange, agréable mais aussi gênant », c’est un signe évident de l’éveil de ta prostate ! C’est étonnant au début mais tu vas vite t’y habituer et apprendre à gérer cette sensation comme tu gères tes autres envies. Je te conseille de pratiquer en « A-less », sans masseur aussi souvent que tu peux le faire dans de bonnes conditions soit au début de tes sessions, comme un échauffement, soit dans le cours de tes sessions, quand tu es déjà bien chaud et prêt à vivre un feu d’artifice différent. Reporte toi aux conseils de @bzo qui a su développer sa propre capacité A-less au delà de ce qu’il pouvait imaginer en commençant.

    les contractions involontaires sont très fortes en comparaison, le masseur va se ruer sur la prostate et lui mettre un uppercut.

    Par définition tu ne contrôles pas tes contractions involontaires. Accepte les telles que tu les reçois. Tout ce que tu peux faire quand elles s’annoncent c’est de te détendre un peu plus pour les accepter plus complètement.

    A ce stade, les contractions mieux vos les maintenir quelque seconde, ou faire des successions de petites contractions ?

    Expérimente et fais ce qui te procure le plus de plaisir, le plus naturellement possible. Règle tes contractions en fonction des réactions de ton corps.

    j’ai l’impression qu’il y a 2 muscles (périnée qui va coller le masseur a la prostate et un plus anal, ou rectal qui va le faire rentrer plus profondément) qui se contracte seul ou combiné. Quel est le cycle de contractions idéal ? (S’il y en a un)

    Je répète, expérimente et fais ce qui te procure le plus de plaisir, le plus naturellement possible. Règle tes contractions en fonction des réactions de ton corps.
    Sur ce point précis je te conseille de lire ou relire ce message qui t’apportera des explications à mon avis très intéressantes au vu de tes capacités. Tu pourras élargir ton information avec cette recherche sur le forum.
    C’est formidable, tu deviens très sensible (avec quelques « inconvénients » au début qui feraient rêver dautres débutants) et j’ai l’impression que ta progression va t’étonner et te réjouir. Bon cheminement @alix37.

    #37518
    CaktilCaktil
    Participant

    Bonjour à tous,
    J’ai une petite « confession » à faire concernant le cannabis. @Andraneros tu dis :

    En revanche si tu restes dépendant du cannabis pour vivre des orgasmes prostatiques tu cours le risque de subir tous les effets négatifs associés à ces substances, dont la dépendance, sans forcément améliorer ton expérience.

    Je ne l’ai pas encore précisé dans mes messages, mais je consomme aussi du cannabis avant une session, dans exactement 97% des cas. En effet, jeudi prochain je vais faire ma 100e séance (Happy 100th !!🍾🎂 🥳) et je viens de vérifier dans mes notes : je n’ai fait que 3 sessions jusqu’à présent sans l’aide précieuse du THC.

    Je n’en avais pas parlé jusqu’à maintenant car je ne voulais pas faire de prosélytisme pour une substance qui n’est pas encore légale par chez nous. C’est vrai qu’il peut y avoir un danger de dépendance psychique. Heureusement, ce danger est plus faible que pour l’alcool par exemple et surtout, cette éventuelle dépendance n’est pas physique.

    Par contre @Andraneros, je ne vois pas de quoi tu parles en disant :

    tu cours le risque de subir tous les effets négatifs associés à ces substances

    Personnellement, je ne fume pas le cannabis, je le vaporise. J’évite ainsi les dangers liés à l’inhalation des substances dangereuses produites par la combustion. Il est également possible d’ingérer le cannabis. Dans ces conditions, je ne vois pas quels effets négatifs il peut y avoir à consommer une plante quelques fois dans la semaine (à part l’aspect légal, bien sûr). Et qu’on ne me parle pas d’escalade vers d’autres drogues plus dangereuses… Ce mythe est complètement dépassé de nos jours. Cela fait plus de 40 ans que je consomme du chanvre et je n’ai jamais eu envie de me planter une seringue dans une veine ou de me « poudrer » le nez.

    Le THC me permet d’être plus détendu et de plus facilement me mettre dans cet état de relaxation et de méditation qui est nécessaire pour déclencher des orgasmes prostatiques. Être stone m’a toujours permis de mieux apprécier les bonnes choses de la vie comme la beauté de la nature, les plaisirs charnels, gastronomiques ou artistiques. Le cannabis agit chez moi comme un amplificateur et non pas comme un anesthésiant.

    Pour conclure, je n’encourage personne à essayer de consommer du cannabis s’il ne l’a jamais fait. Par contre, je ne vois pas où serait le problème si quelqu’un qui en a déjà consommé dans sa vie l’utiliserait pendant une session.

    Bon cheminement à tous et prenez soin de vous.

    #37520
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    Bonjour @caktil,

    Par contre @Andraneros, je ne vois pas de quoi tu parles en disant :
    tu cours le risque de subir tous les effets négatifs associés à ces substances

    Je précise que je n’ai aucune expérience personnelle du cannabis, ni du THC (la molécule psycho-active), ni du CBD (la molécule apaisante).
    Je mets à part les effets éventuellement associés à une consommation excessive, comme c’est le cas pour l’alcool ou n’importe quel médicament.
    D’une part on peut craindre qu’une utilisation « habituelle » puisse induire peu à peu une utilisation moins prudente et / ou plus fréquente que la tienne. D’autre part, selon ce que j’ai lu ou entendu, les effets psycho-actifs du cannabis restent présents plusieurs heures après la consommation. Même s’ils sont très atténués ces effets ont des conséquences sur l’état de vigilance du consommateur, ce qui est une source de risques dans la vie quotidienne, par exemple s’il conduit un véhicule. C’est ce à quoi je pensais en écrivant la phrase que tu cites @caktil.

    Ton témoignage @caktil confirme donc que pour toi le cannabis a un effet très positif pour tes sessions. En reprenant ce que j’ai lu sur d’autres forums spécialisés penses-tu que ton expérience avec le cannabis t’a aidé à développer tes capacités orgasmiques sans son utilisation, même si les sensations dans ce cas sont encore moins intenses ? Où se placent les 3 % dont tu parles, plutôt au début, plutôt à la fin ou au hasard de tes 100 premières session ?

    A jeudi pour ta 100ième, ou vendredi matin pour te laisser le temps de reprendre ton soufle !

    Bon cheminement @caktil.

    #37522
    Avataralix37
    Participant

    Merci @Andraneros pour les liens, y a vraiment tout ce dont on a besoin sur ce site !
    Je ne conseil pas l’utilisation de THC ou autre drogue,
    Ce n’est pas nouveau pour moi et je pense bien connaitre ses effets physiologiques, je pratiquais par moment des séance de méditation en l’utilisant ou la plénitude est totale ce qui permettait une étude profonde de soi.
    L’effet du THC est une facilité a atteindre la détente profonde. Le problème ici serai de ne plus être capable d’atteindre cette état méditatif sans aide.
    Dans mon cas j’imagine qu’il ma donné la voie à suivre et justement
    j’ai l’intention de reprendre une phase « saine » et donc de ne plus en utilisé d’ici une ou 2 semaines, le temps d’écouler le stock, je pourrai donc commenter l’expérience de transition « avant » / « après ».

    J’ai intégré dans les sessions des contractions sans masseur après la séance de respiration, ainsi que les exercices que d’écris ici https://www.nouveauxplaisirs.fr/forums/topic/aneros-advanced-skills-tug-of-war#post-16357

    Happy 100th a toi ! @caktil

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 mois par Avataralix37.
    #37544
    CaktilCaktil
    Participant

    Ton témoignage @caktil confirme donc que pour toi le cannabis a un effet très positif pour tes sessions. En reprenant ce que j’ai lu sur d’autres forums spécialisés penses-tu que ton expérience avec le cannabis t’a aidé à développer tes capacités orgasmiques sans son utilisation, même si les sensations dans ce cas sont encore moins intenses ? Où se placent les 3 % dont tu parles, plutôt au début, plutôt à la fin ou au hasard de tes 100 premières session ?

    La première fois que je n’ai pas utilisé de cannabis était au cours de ma 4e session et la deuxième fois au cours de ma 8e séance. A ce moment là, j’avais déjà obtenu de bons résultats, mais rien de bien extraordinaire par rapport à maintenant. La troisième fois a été au cour de ma 71e session. Pour chacune de ces trois séances « sobres » le résultat a été bien maigre. Il y a clairement un effet positif dû au cannabis chez moi. Comme je l’ai dit plus haut, il y a un effet d’amplification, que ce soit au niveau des sensations ou des émotions.
    Mais attention, cela ne veut pas dire qu’une séance avec cannabis sera réussie… Je pense que l’expérience et l’état d’esprit sont plus importants que les effets du THC.

    #37545
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    A certains égards la manière dont tu décris l’effet amplificateur du cannabis :

    Il y a clairement un effet positif dû au cannabis chez moi. Comme je l’ai dit plus haut, il y a un effet d’amplification, que ce soit au niveau des sensations ou des émotions.

    Trouve un écho chez moi dans le rôle que joue l’état de demi sommeil dans lequel j’ai découvert les premières sensations orgasmiques générées par mes masseurs et vécu par la suite le plus grand nombre de mes sessions. C’est un état dans lequel je suis coupé du monde, dans lequel mon organisme a une vie indépendante de ma conscience, dans lequel je ne pense plus à rien … d’autre qu’aux réactions de mon corps aux stimulations du masseur. Le vide dans lequel je baigne à ces moments démultiplie la perception de tout ce qui vient de la zone prostatique, rectale, anale et périnéale.

    Merci pour ton explication. Bon cheminement @caktil.

    #37582
    Avataralix37
    Participant

    Bon j’ai reçu l’aneros la semaine dernière et j’ai pus faire quelque sessions avec.
    Alors les premières n’étaient pas extraordinaire, je découvrais les différences.
    Puis hier j’ai fait un session ou déjà pendant mes contractions sans masseur le plaisir était déjà intense.

    j’insère le masseur puis après quelque minutes d’adaptation puis de contraction, je sais pas comment c’est arrivé mais ma prostate était extrêmement sensible.
    La moindre contraction déclenchais des vagues orgasmiques. Le plaisir venait tous seul, même en restant immobile pour avoir le temps de respirer, la respiration amplifiais ma sensibilité.
    Des cris de plaisir incontrôlable, le corps qui tremble ou qui convulse je sais pas…
    L’aneros formais clairement une pince autour de ma prostate, j’étais comme pris dans un piège a plaisir, dos au mur. Chose qui m’excitais énormément.
    Au moment ou l’orgasme était sur le point de se déclencher (il me semble) les choses étaient tellement intense et inconnue que j’ai eu peur, ce qui a freiné le processus sans l’arrêter mais je n’ai plus atteint ce seuil par la suite.

    je n’avais plus de notion du temps mais la session a durée 1H30 et j’ai passé 45 min en état d’extase.
    J’ai pas de mot pour décrire l’expérience, c’est au delà des espérance..

    néanmoins maintenant, lors des contractions je ressent comme une gène aiguë qui se soulage en massant les bourses, j’ai mis sa sur le dos d’une prostate fatiguée.

    #37583
    bzobzo
    Participant

    ah tu y as goûté,
    parfait, parfait, bienvenu au club

    les choses étaient tellement intense et inconnue que j’ai eu peur, ce qui a freiné le processus sans l’arrêter

    ce sera pour la prochaine fois, pas de stress,
    le super O nous décontenance de fond en comble,
    il faut un peu s’y habituer

    néanmoins maintenant, lors des contractions je ressent comme une gène aiguë qui se soulage en massant les bourses, j’ai mis sa sur le dos d’une prostate fatiguée.

    cela arrive aussi, pas de problème, l’intensité peut-être des contacts entre le masseur et ta prostate
    sans même que tu t’en rendez compte
    ou alors celle des contractions, idem

    eh ben voilà, encore un qui est en train de devenir un expert dans l’art de s’envoyer en l’air,
    tu n’as plus trop besoin de conseils pour l’instant,
    tu es bien engagé

20 sujets de 1 à 20 (sur un total de 21)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.