Mots-clés : 

Ce sujet a 17 réponses, 8 participants et a été mis à jour par Jieffe Jieffe, il y a 13 heures et 33 minutes.

18 sujets de 1 à 18 (sur un total de 18)
  • Auteur
    Messages
  • #30435

    Helixir4
    Participant

    Coucou tout le monde. Mes derniers séances ont été peu satisfaisantes. Peu de sensation et pas de belle vague. Je crois que je veux aller trop vite car les dernières séances étaient top du coup je veux vite être au point de grand plaisir.
    Dur dur

    #30469
    Andraneros
    Andraneros
    Admin bbPress

    Vous nous dites @Helixir4 :

    Je crois que je veux aller trop vite car les dernières séances étaient top du coup je veux vite être au point de grand plaisir.

    Ne rien attendre, ne rien attendre, ne rien attendre… Nous le répétons très souvent parce qu’il est si naturel de vouloir revivre un plaisir qui nous a conduit au sommet de l’échelle de notre expérience. Ce n’est pas reculer que de vivre des sensations moins fortes que les précédentes. Le cheminement n’est pas pas une progression linéaire, On avance, on digère, on fait un saut, on consolide… C’est la manière dont notre esprit et notre corps apprennent à vivre des sensations nouvelles, bouleversantes et de plus en plus intenses.

    Vous nous disiez le 7 juillet :

    Je continue mon apprentissage

    C’est toujours vrai. Bon cheminement @Helixir4.

    #30515
    Jieffe
    Jieffe
    Participant

    Bonjour Helixir,

    Je t’invite à lire mon dernier message.

    Je crois que je veux aller trop vite car les dernières séances étaient top du coup je veux vite être au point de grand plaisir.

    Je suis tout à fait d’accord avec ce qu’écrit Andraneros, et je suis aussi tout à fait conscient que c’est loin d’être facile.
    Je suis dans la même situation que toi. Mon attitude est la suivante; je reste confiant, et je fais quelques séances courtes, uniquement dans le but de me détendre, de passer un bon moment, et de réveiller la machine.

    Suis mon petit journal, j’y consigne ma progression, et si je trouve une solution, j’en témoignerai.

    Bon cheminement Helixir, ne perds pas confiance.

    #30573

    genesis
    Participant

    Salut Hélixir,
    Comme toi (et Jeiffe) je suis dans une phase de stagnation voire même de régression depuis plus d’une semaine.
    Je continue mes séances, je multiplie les approches et les positions mais je ne retrouve pas les sensations que j’ai eu lors de ma meilleure session il y a 15 jours (décrit dans mon post du 06 septembre). A croire que lorsque tu penses avoir franchi une belle marche celle-ci se dérobe sous tes pieds.
    C’est assez frustrant j’en conviens mais je persévère, je lis les témoignages de nos internautes NXPL qui pour certains ont mis de long mois avant d’effleurer les prémices du plaisir prostatique. Cela m’aide de suivre leurs cheminements même si je sais que notre corps a une réponse toute personnelle à nos séances et que le copier/coller ne fonctionne pas.

    Bon cheminement !
    Genesis

    #30574
    bzo
    bzo
    Participant

    e continue mes séances, je multiplie les approches et les positions mais je ne retrouve pas les sensations que j’ai eu lors de ma meilleure session il y a 15 jours (décrit dans mon post du 06 septembre). A croire que lorsque tu penses avoir franchi une belle marche celle-ci se dérobe sous tes pieds.

    le plaisir dans notre pratique,
    est moins une question de technique, d’approche, de position
    qu’une attitude intérieure

    par attitude intérieure, j’entends une écoute de ce qui se passe en nous
    et un élan, une façon de se jeter en soi vers les bras du plaisir, de s’abandonner,
    une façon de s’ouvrir, de laisser monter nos forces obscures

    si ce que je viens de décrire, tu le fais très bien,
    alors tu peux juste effleurer la pointe d’un sein
    et déjà tu exploses, tu es empli de plaisir
    et si tu y ajoutes un mouvement de masseur ou de contraction si tu pratiques en aneroless,
    c’est déjà Byzance en toi

    c’est donc cette attitude intérieure que tu dois cultiver,
    la technique est importante aussi bien sûr,
    la technique va déterminer aussi la qualité des sensations, surtout sur un plus long laps de temps,
    va te permettre d’entretenir le feu, le rendre toujours plus intense, un brasier toujours plus important en toi
    mais le plus important , c’est cette attitude intérieure,
    sans elle, tu essaies les postures, tu essaies toutes sortes de techniques sans grand succès,
    comme ce qui t’arrives actuellement

    puis un jour tu es dans de meilleurs dispositions intérieures,
    sans même t’en rendre compte, tu t’ouvres, tu te laisses aller,
    tu te laisses emporter,
    tu crois que c’est quelque chose dans ta technique qui est la raison de ce succès qui est revenu
    mais non, c’est ton attitude intérieure,
    tu n’attendais rien de ta séance et tu t’es laissé emporter,
    tu t’es ouvert, tu as laissé monter en toi les forces nécessaires pour le plaisir

    donc pour que tes séances ne soient plus un yo-yo,
    il faut apprendre à avoir la bonne attitude intérieure,
    alors tes séances apporteront toujours ce que tu en attends
    même si tu as la tête plein de soucis avant la séance,
    enfin il peut y avoir d’autres facteurs tout de même d’échec, comme la fatigue,
    des ressources sexuelles trop sollicitées

    comment adopter la bonne attitude intérieure?
    déjà l’écoute de ce qui se passe en toi,
    c’est un bon point de départ,
    prends ton temps pour bien écouter l’intérieur,
    essaie d’alterner ces moments où le masseur est en mouvement et où tu te caresses
    avec des moments où tu te mets à la disponibilité de ton corps
    pour entendre ce qui se passe, ce qui est éveillé, ce qui se trame en toi,
    donc action et tentative d’écouter ce qui a été éveillé par l’action,
    une fois qu’on a bien l’habitude, c’est beaucoup plus simple qu’on pourrait le croire,
    quelques mouvements du masseur vont provoquer une réaction en toi
    après il s’agit de capter ces réactions, de les apprécier à leur juste valeur,
    c’est dans ces moments que se produit en fait l’alchimie,
    la façon dont tu vas « traiter » l’information,
    elle peut passer quasi inapercue, vaguement notée dans le lointain,
    comme elle peut se transformer en vague de chaleur, de frissons,
    en une veine de nectar ressentie comme diffusée dans tout le corps

    se laisser aller, c’est important de comprendre que c’est aussi une attitude mentale,
    pas se détendre avec le corps, la détente du corps doit être une conséquence
    de la bonne attitude mentale,
    se laisser aller, se laisser emporter, se remettre entre les bras du plaisir sans opposer aucune résistance,
    vouloir être entre les bras du plaisir,
    se déconnecter de soi, se déconnecter de ce moi qui pense, qui veut tout régir,
    le forcer à se mettre en veilleuse
    pour ne plus être juste qu’une éponge prêt à s’imbiber des sensations qui montent

    bon courage à tous ceux qui galèrent
    et qu’ils n’oublient jamais que s’ils ont la patience de tenir à travers ces jours difficiles,
    cela leur sera de plus en plus facile
    et que la plaisir prostatique est magique
    mais peut être une chose très capricieuse, très fragile
    pendant tout un temps de notre progression

    #30575
    pcommep
    pcommep
    Participant

    Bonjour Helixir,
    surtout pas de découragement. Laisse venir. Je suis d’accord avec bzo lorsqu’il dit :

    puis un jour tu es dans de meilleurs dispositions intérieures,
    sans même t’en rendre compte, tu t’ouvres, tu te laisses aller,
    tu te laisses emporter,

    Essaye de ne plus diriger tes séances. Essaye surtout de t’ouvrir, de t’abandonner. Ca demande une bonne dose d’oubli de notre condition masculine, mais à mon sens, c’est la clef.
    As-tu essayé un jour de t’endormir avec un Aneros introduit dans ton anus ? Je ne crois pas l’avoir lu dans ton fil. Tu te prépares comme si tu allais faire une nuit classique, surtout pas pour une séance, et tu laisses les choses faire.

    Bon courage, et comme disait l’autre : « Patience et longueur de temps font plus que force ni que rage »

    #30804

    Helixir4
    Participant

    J’essaie de prendre tous ces conseils mais ce n’est pas facile en ce moment. J’ai l’impression que sentir ma femme dans une autre pièce me perturbe aussi. J’attends peut être qu’elle me rejoigne.
    Du coup je n’arrive pas à profiter pleinement. Quand elle sort j’ai l’impression que c’est plus simple.

    #30810
    bzo
    bzo
    Participant

    oui ça,
    c’est à double tranchant un couple,
    quand les deux rament dans la même direction, tout va très bien, c’est grisant , c’est euphorisant

    mais quand sur des sujets, il y a des divergences, des dissensions,
    le couple claudique, la voiture a une roue carrée

    pas drôle de devoir faire des choses en cachette de sa douce moitié

    #30813

    Helixir4
    Participant

    Elle le sait,ce n’est pas fait en cachette. Mais je dois avoir l’envie inconscient qu’elle vienne me rejoindre et donc j’attends.
    L’envie de le partager un peu avec elle.

    #30817
    Epicurien99
    Epicurien99
    Participant

    Comme je te comprends.
    J’ai été marié (hétéro), et, très franchement, ayant le bonheur de connaître aujourd’hui l’orgasme prostatique (voir mon post) je ne m’imagine pas un seul instant avoir pratiqué cela lorsque j’étais en couple. Déjà, la masturbation, c’était en cachette, comme les ados.
    Ensuite, atteindre l’orgasme prostatique demande du temps, le temps que l’on peut consacrer à la recherche, à la connaissance de notre corps, à la découverte de ce nouveau plaisir. Cela demande aussi de pouvoir s’isoler, d’être seul, de laisser notre corps mener sa propre danse.
    Enfin, pour ce qui me concerne, ces orgasmes à répétition, pendant plusieurs heures (comme ce matin encore) entraînent des gémissements, des cris que je peux difficilement maîtriser.
    Alors, bien sûr, il faut être seul.
    Ton épouse a un travail ? à l’extérieur ? ne peux-tu pas te ménager des moments où tu serais seul chez toi pendant quelques heures ?
    Les derniers temps de mon mariage, je me masturbais régulièrement. Comme mon épouse travaillait à l’extérieur, je profitais de ces moments de solitude pour explorer mon corps, rechercher le plaisir. Je ne connaissais malheureusement pas l’orgasme prostatique à cette époque (disons plutôt que je n’y croyais pas trop).
    Je te souhaite beaucoup de plaisirs. Et, surtout, de veiller à entretenir l’amour, la complicité, les moments d’intimité avec ton épouse. C’est essentiel.

    #30822
    Andraneros
    Andraneros
    Admin bbPress

    Tu nous dis @Helixir4 :

    J’attends peut être qu’elle me rejoigne. (… )
    Du coup je n’arrive pas à profiter pleinement. Quand elle sort j’ai l’impression que c’est plus simple.

    Et tu ajoutes :

    je dois avoir l’envie inconscient qu’elle vienne me rejoindre et donc j’attends.
    L’envie de le partager un peu avec elle.

    N’est-ce pas ce qui s’appelle « courir deux lièvres à la fois » ? Pourquoi engages-tu une session de massage prostatique ?
    • Parce que tu en as envie, tu en ressens le besoin ?
    • Pour avancer sur ton chemin vers l’orgasme prostatique ?
    • Parce que c’est l’occasion de te connecter avec ton corps ?
    ou :
    • Pour que ta femme partage ou au moins participe à ta jouissance ?
    Tout ce que je mets dans ma petite liste est louable et mérite d’être réalisé. Mais comme le dit @epicurien99 :

    atteindre l’orgasme prostatique demande du temps, le temps que l’on peut consacrer à la recherche, à la connaissance de notre corps, à la découverte de ce nouveau plaisir. Cela demande aussi de pouvoir s’isoler, d’être seul, de laisser notre corps mener sa propre danse.

    Tant que tu n’as pas une maîtrise certaine de ta pratique tu dois accepter ces moments comme un travail (sur toi-même) plutôt solitaire. C’est normal. En outre tant que ta femme ne comprend pas ta recherche de l’extase orgasmique, tant qu’elle ne l’accepte pas naturellement, tu ne peux pas lui demander de partager tes sessions ni de t’accompagner. Il faut qu’elle fasse elle-même un bout de cheminement dans la perception de sa sexualité pour être en mesure de partager le tien.

    C’est difficile à vivre mais attendre en vain ne fera que ruiner ton expérience et forcer ta femme sera mission impossible. Tu dois donc accepter que tes sessions restent solitaires pour l’instant. Cette attitude ne t’interdit surtout pas de poursuivre le dialogue avec ta femme, de l’aider à évoluer et de lui montrer tous les jours à quel point tu l’aimes.

    Bon cheminement @Helixir4.

    #30828
    Jieffe
    Jieffe
    Participant

    Bonjour Helixir,

    J’ai l’impression que sentir ma femme dans une autre pièce me perturbe aussi.

    Je confirme en ce qui me concerne que me retrouver seul m’a totalement libéré. Ma pratique a pris une toute autre dimension à partir du moment ou je me suis senti libre dans mes actions.

    #30835

    Helixir4
    Participant

    Pourquoi engages-tu une session de massage prostatique ?
    Euhh oui car j’en ai envie et quand je n’ai pas de moment à moi ben je n’ai que la soirée avec ma femme qui lit ou qui regarde la Télé…
    Je suis dans une autre pièce mais dans ce cas quand je suis excité et que je sais qu’elle est la, j’ai envie de le partager avec elle.
    Du coup après je bascule la dessus.

    Je ne vais pas la quitter pour profiter de cela quand même…
    Il faut que je trouve autre chose..

    #30884
    Epicture
    Epicture
    Participant

    Bonjour helixir 4,
    Il n’y a pas 36 solutions. La demarche exposee par @andraneros est la meilleure : poursuivre son chemin en solitaire pour être force d’exemple et le lui expliquer. Le choix sera alors entre les mains de ta femme. Tu ne peux pas faire grand chose de plus. L’amour est l’argument le plus fort, mais parfois il y a des forces qui le depasse.
    Cela dit une femme ce n’est pas uniquement un objet de desir sexuel, il y beaucoup d’autres choses à faire avec pour que l’amour s’epanouisse, et que le désir se renforce.
    Mais cela n’est pas très masculin. Et le plaisir prostatique fait grandir la part feminine qui est en nous, sensible à toutes ces petites attentions que les femmes adorent. Cela permet de mieux les comprendre, et d’avoir un autre regard. Moi je suis dans ce tumulte : amour, desir, rejet, solitude, amour, desir, union, solitude, amour, desir….
    Bon cheminement helixir

    #31608

    Helixir4
    Participant

    Je recule plus du tout…incroyable même ..tout cela grâce au Prograsm Junior, à vous et moi certainement un peu.
    Je sentais qu’avec l’Helix je n’arrivais pas à faire une bonne pression sur mon prostate. Question d’anatomie peut être. Un peu plus loin peut être..
    Je devais légèrement appuyer sur l’Helix pour sentir une bonne pression et cela m’empêchait de lâcher prise je pense.
    Avec le Prograsm c’est énorme… au bout de 35 minutes je vole…
    Seul ombre au tableau, c’est tellement bon et fort que j’éjacule au bout d’une heure. Ce qui stop le processus.
    Je le fais souvent avec un drap sur moi, peut être ai je de léger frottement sur le gland.
    une fois lancer j’ai aussi du mal à trouver une position agréable. Je suis sur le dos les jambes légèrement repliées. Avec le plaisir je ressert mes jambes et mes pieds glissent.
    A+

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 3 jours et 6 heures par  Helixir4.
    #31610
    bzo
    bzo
    Participant

    hé hé encore un qui est passé de l’autre côté du miroir prostatique,
    bravo, bravo @Helixir4

    et tu illsutres parfaitement ce que je ne cesse pas de répéter, il ne faut pas hésiter à essayer plusieurs masseurs
    surtout si on n’a pas d’effet avec un

    Seul ombre au tableau, c’est tellement bon et fort que j’éjacule au bout d’une heure. Ce qui stop le processus.
    Je le fais souvent avec un drap sur moi, peut être ai je de léger frottement sur le gland.

    pour le drap, c’est tout à fait possible, même probable

    une fois lancer j’ai aussi du mal à trouver une position agréable. Je suis sur le dos les jambes légèrement repliées. Avec le plaisir je ressert mes jambes et mes pieds glissent.

    cela se résoudra, sois imaginatif, inventif, ose, teste toutes sortes de positions,
    essaie de rester détendu, ne te cabre pas trop, cela peut rendre inconfortable n’importe quelle position

    cependant que cela ne nuise pas à ta spontanéité, laisse bien parler ton instinct

    maintenant que tu as eu de plus sérieuses sensations, des orgasmes aussi , semble-t-il,
    tu as bien entamé ton évolution, ton chemin,
    bien des choses t’attendent encore, la magie prostatique n’a pas de limites,
    donc cela dépend entièrement de toi

    #31611
    Andraneros
    Andraneros
    Admin bbPress

    Quelle bonne nouvelle @Helixir4 ! J’en suis très heureux. Votre application vous a enfin permis d’entrer vous aussi au paradis prostatique. C’est une juste récompense après un long cheminement.
    Vous écriviez il y a trois ans, le 11/09/15 :

    je suis obligé de faire une légère pression sur la partie qui touche le périnée. Cela me permet de faire remonter l’anéros vers le nombril. Sans cela je ne ressent rien et dès que je fais cela, tout fonctionne très bien. Est ce normal ? Faut il envisager une autre taille afin de bien stimuler ma prostate.
    Je ressens une belle vague de chaleur m’envahir, des spasmes réguliers des muscles du fessier et cuisse. Puis une érection très forte avec du liquide séminale.
    En continuant tout s’intensifie avec un gonflement de la prostate très clair et des spasmes anaux. Par contre une éjaculation survient en flux continu. Est ce normal ? Du coup l’énergie sexuelle retombe et je ne peux pas continuer.

    Et le 12/09/15 :

    J’ai souvent eu des stimulations de la partie anale avec mes compagnes et cela se finissait par une éjaculation. Donc un réflexe a pu s’installer.

    Je vous répondais le 13/09/15 :

    Cela dit vous avez peut-être besoin pour vous ouvrir au plaisir prostatique d’un masseur un peu plus gros. L’expérience seule vous dira ce qui vous convient. Votre anatomie et votre ressenti sont uniques.

    Vous nous disiez le 1er mars dernier :

    Une longue vague je pense.
    Autre point je fini toujours pas une masturbation AR franchement c’est toujours le pied. Pourtant elle était vraiment longue à venir. Et j’ai lu que c’est pas toujours préconisé.

    Je répondais :

    ce n’est pas préconisé pour les débutants afin de les aider à séparer les sensations associées à la stimulation de la prostate de celles associées à la stimulation du pénis.

    Vous disiez le 22/03/18 :

    Incroyable session il y a 2 jours. Je crois que j’ai touché quelque chose.
    Lors de cette session j’ai eu du mal à monter. Moins rapide que les fois précédentes (… )Et puis à un moment j’ai eu la sensation que ma prostate était énorme et les vagues de plaisirs ont commencé.
    Dans ces moments mon sexe se gonfle il secrète un liquide et je sens des spasmes comme lors d’une éjaculation. Le plaisir est intense avec une prostate gonflé à bloc.
    Par rapport aux dernières fois, ce processus a recommencé plusieurs fois, 5 à 6 fois. Quand ça redescendait une succession de contraction refaisait partir le truc.
    J’avais la cuisse trempée..j’avais la sensation de réussir à faire monter le plaisir dans ma tête.
    J’ai fini par une masturbation et la l’explosion.. un truc de fou dans la tête, le corps. S’en suivi un fou rire et des larmes pendant 2 bonnes minutes. Un truc de malade.

    Toujours cette masturbation en fin de session !
    Vous nous dites le 07/07/18 :

    Coucou. Ça fait 3 séances avec le Progasm junior. Je le sens très bien mais ça ne déclenche pas grand chose. Ça ne bouge pas assez à mon goût. Pas assez subtil. Je ne doit pas être encore prêt. J’ai remis l’hélix avec un bon gel. Et c’était bien mieux.
    Je continue mon apprentissage

    Puis c’est le message d’ouverture de ce sujet :

    Mes derniers séances ont été peu satisfaisantes. Peu de sensation et pas de belle vague. Je crois que je veux aller trop vite car les dernières séances étaient top du coup je veux vite être au point de grand plaisir.

    Vous illustrez vous aussi que notre cheminement n’est pas toujours linéaire et que les phases qui donnent l’impression de « reculer » n’empêchent en rien la reprogrammation de notre organisme de se faire en arrière plan au bénéfice de notre plus grande satisfaction quelques semaines plus tard. En fait votre progression n’a pas cessé au fil de ces mois. Vous avez « continué votre apprentissage » malgré le manque de satisfaction et vous avez bien fait.

    Avez-vous essayé de mettre en pratique les conseils que je vous donnais le 17/09/15 :

    Je pense qi’il y a trois méthodes pour faciliter l’acceptation de tant d’intensité :
    -1) vous masturber jusqu’à éjaculation avant votre session (à vous d’expériementer combien de temps avant pour avoir encore suffisamment d’excitation pendant la session)
    -2) approfondir votre relâchement musculaire quand vous sentez que vous commencez à être submergé par votre plaisir
    -3) Interrompre votre session pendant 10 minutes et la reprendre. Si vous êtes comme moi vous constaterez que vous retrouverez presque immédiatement la même intensité de plaisir avec un meilleur contrôle qui vous permettra d’aller encore plus loin.

    Je partage l’opinion de @bzo sur le problème que vous rencontrez avec vos jambes.
    Pour la suite de nos échanges vous allez devoir ouvrir un autre sujet, car maintenant vous êtes reparti vers l’avant. Bon cheminement @Helixir4.

    #31644
    Jieffe
    Jieffe
    Participant

    Ha ha, content pour toi Helixir.
    Moi aussi c’est le Junior qui m’a fait démarrer. Je t’invite dans quelques temps à essayer de nouveau avec l’Helix, tu pourrais être surpris….
    Une question me vient au sujet de l’éjaculation au bout d’une heure; et alors? Ça ne me paraît pas bien grave….

18 sujets de 1 à 18 (sur un total de 18)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.