16 sujets de 1 à 16 (sur un total de 16)
  • Auteur
    Articles
  • #41870
    Dour
    Participant

    Bonjour a tous,
    Aller j’ouvre mon propre fil, il sera l’occasion de faire un suivi de ma progression et d’avoir des remarques et des conseils constructifs de la part des personnes expérimentées !

    Je me permet de cité mon message de présentation pour plus de clarté :

    Ça fait un bon moment que je m’intéresse au plaisir prostatique et que je parcours le site ainsi que sur le forum.
    J’ai tenté plusieurs fois de suivre le Traité sans super résultats pour le moment mais je ne désespère pas d’y arriver un jour.

    Je ne sais pas trop comment procéder ? Peut-être me créer un fil pour aller plus loin, qu’il me serve de point de repère, de journal de suivi, …

    En tout cas, je suis un homme d’une trentaine d’année marié, mais plus pour longtemps, avec 2 enfants.
    J’aime le sexe, ou en tout cas, j’ai des pulsions, des tensions auxquels j’essaie de ne plus répondre systématiquement par de la masturbation «mécanique» ces derniers jours.
    J’ai un masseur bas de gamme mais qui ressemble assez à l’Aneros MGX avec des dimensions très proche de l’Aneros Helix c’est le Nero de chez Alive : Alive Nero
    Depuis plusieurs années maintenant, sauf que les résultats n’étant pas là, le manque de temps, les enfants, etc etc … ont fait que je me suis un peu lassé, ou en tout cas, que j’ai moins trouvé le temps de m’y consacrer sans pour autant que l’idée ne sorte de ma tête !

    J’ai du mal à ressentir réellement quelque chose avec, c’est pourquoi j’ai passé commande ce matin du modèle phare, à savoir l’Aneros Helix Trident.

    Pendant ma session d’hier avec le Nero, j’ai remarqué quelque chose : C’était comme si celui ci n’était pas assez «en arrière». En le replaçant avec l’anneau prévu a cet effet, j’ai sentis qu’il se plaçait mieux au niveau de la tête (plus en avant, plus en appuis donc). A voir …

    Et j’aimerais ajouter et avoir vos avis concernant un «problème»…
    Depuis de très nombreuses années je suis constipé, en fait je n’ai jamais été consulter mais je pense que mon problème est de nature musculaire.
    C’est pas encore très clair mais je me retrouve dans certaines pathologies de dyschésie, et notamment dyschésie de nature sphinctérienne
    (cf: https://www.maisondeskines.com/ma-reeducation/fiche/pelvi-perineologie-et-ano-rectal/8-dyschesie-et-kinesitherapie)
    Depuis des nombreuses années je contourne le problème en utilisant des suppositoires à la glycérine ou des injections d’eau dans le colon afin de déclencher le réflexe défécatoire.

    Je parle de se problème car il est totalement lié à l’orgasme prostatique vers lequel, j’espère, ma pratique va me mener un jour …
    J’ai d’énormes difficultés à me détente à ce niveau là et j’ai peur que cela vienne perturber ma découverte du plaisir prostatique. Mais peut-être qu’au contraire, la pratique va améliorer cet aspect là également (en améliorant ma connaissance de ces muscles …)
    Je me pose beaucoup de question par rapport à ça, et j’hésite réellement à aller consulter un spécialiste et faire des séances de rééducation si cela s’avère nécessaire …

    #41876
    Dour
    Participant

    Aneros reçu aujourd’hui !
    Pas encore essayé mais la première impression est que les bras ont l’air fragiles et l’ensemble fait assez cheap pour le prix, mais bon … on verra l’efficacité !

    #41877
    Andraneros
    Modérateur/modératrice

    Bonjour @Dour,
    Tout d’abord je pense sincèrement que tu ne devrais pas hésiter à consulter un médecin pour ton problème de constipation.

    Je parle de ce problème car il est totalement lié à l’orgasme prostatique vers lequel, j’espère, ma pratique va me mener un jour…
    J’ai d’énormes difficultés à me détendre à ce niveau là et j’ai peur que cela vienne perturber ma découverte du plaisir prostatique.

    Je partage totalement tes craintes.

    L’une des clés qui ouvrent la voie au plaisir prostatique avec masseur est l’aptitude à détendre aussi complètement que possible les muscles du périnée dont l’anus. Une autre clé est l’aptitude à contracter indépendamment ces mêmes muscles et le rectum. Le problème que tu nous décris me paraît un handicap important pour la suite de ton cheminement.

    Indépendamment des soins et traitements qui pourraient être nécessaire tu as sans doute, plus que d’autres, beaucoup à gagner en te mettant très assidûment à la relaxation (sauf si tu es déjà bien expérimenté sur ce point).

    Ton nouveau masseur est-il l’Helix Trident Classic, en plastique blanc ou la version Syn recouverte de silicone noir avec des bras souples ? Dans le 1er cas ta réflexion m’étonne, dans le second la souplesse des bras est un choix technique qui ne semble pas poser de problèmes aux utilisateurs si j’en crois l’absence d’avis négatifs relatifs à leur fragilité sur les forums que je lis.

    Bon cheminement @Dour.

    #41878
    Dour
    Participant

    Bonjour @Andraneros,
    Merci de ton retour concernant mon «problème» …
    Je viens de recevoir la version en plastique blanc de l’Helix Trident.

    #41879
    Andraneros
    Modérateur/modératrice

    Je pense que, si tu ne ressens pas le besoin de le martyriser, tu n’as pas t’inquiéter de la solidité de ton masseur.

    #42019
    Epicture
    Participant

    Bonjour @Dour,
    je passais par là, et je m’étonne que tes “problèmes” de constipation ne conduisent personnes à évoquer ton alimentation. c’est un point de départ fondamental à prendre en compte. Les aneros sont des formidables outils pour traiter les hémoroïdes qui vont souvent de paire avec la constipation, ce qui était mon cas. pour moi 4 traitements 100% naturel ont eu raison assez rapidement de mes problèmes :
    1 un petit déjeuner avec des céréales de type muesli
    2 la lubrification de mon anus et de mon rectum, quasi quotidiennement avec du beurre de karité bio
    3 Une alimentation équilibrée avec peu de viande, beaucoup de légume, peu d’alcool et surtout beaucoup d’eau.
    4 en cas de crise hémoroïde l’application du tégarome du docteur Valnet à base d’huiles essentielles bio.

    Pour les masseurs, ne cherche pas le masseur idéal, il n’existe pas. Il y a des dizaines de masseurs différents. pour les anus délicats (c’est mon avis personnel) il faut éviter les objets rugueux et ceux en silicone. le silicone finit toujours par irriter les muqueuses, par accrocher. Le plastique dur, le verre, le métal, sont parfaits. Les trucs mous ne permettent pas de diriger les mouvements du masseur, alors que les rigides et durs sont plus précis. Un jour un petit, un autre courbe, puis un droit, puis un gros, etc… puis aucun peut-être, car la “matière fécale” est aussi est formidable masseur avant d’être évacuée.
    Bises à tous

    #42025
    Andraneros
    Modérateur/modératrice

    Bonjour @Epicture,
    Tu as raison de rappeler qu’une bonne alimentation est la base de notre santé. A la lecture des problèmes très sérieux dont nous parle @Dour c’est mon expérience qui m’a poussé à mettre en avant la consultation médicale. J’ai lu récemment qu’Elvis Presley est décédé des conséquences d’une constipation chronique qu’il ne voulait pas faire soigner.

    Je suis heureux de voir que tu continues à garder un intérêt pour le forum. J’attends la suite de tes 4 fantastiques

    Bon cheminement @Epicture.

    #42101
    Dour
    Participant

    Bonjour @Epicture et merci pour ton intervention et tes conseils.
    J’ai en effet pas une alimentation conventionnelle que ce soit en nombre de repas quotidien ou en légumes et je consomme trop d’alcool. Tu as parfaitement raison de soulever ces points là !

    J’ai essayé quelque chose hier : J’ai mis mon aneros au moment de me coucher et je l’ai gardé une bonne partie de la nuit. Malheureusement, pas tout à fait identifié avec précision ma prostate malgré que je la localise bien avec un doigt.
    Cependant j’ai remarqué un certain confort que je n’avais pas encore expérimenté. Quelques réveils nocturne avec des érections de malade 🙂 mais rien de plus pour l’instant.
    Par contre, c’est assez plaisant et je pense reproduire cela régulièrement. Pensez-vous que cela puisse avoir un impact positif ? Cela se rapprocherait-il du «do nothing» ?

    Au plaisir de vous lire !

    #42105
    bzo
    Participant

    Pensez-vous que cela puisse avoir un impact positif

    ton corps s’habitue à la présence d’un masseur, c’est toujours positif par rapport à la pratique

    Par contre, c’est assez plaisant et je pense reproduire cela régulièrement

    tu écris que cela a été assez plaisant,
    on peut supposer alors qu’il y a eu des sensations agréables par moments,
    il se passe donc des choses qui peuvent se renforcer, s’enrichir, s’s’intensifier

    Quelques réveils nocturne avec des érections de malade

    ça, je ne sais pas si c’est vraiment le masseur,
    moi, je me réveille aussi parfois la nuit avec des érections de malade
    et je ne mets jamais de masseur pour dormir

    le fait est que quand on rêve, quand on navigue au pays des songes,
    le mât est dressé une bonne partie du temps,
    j’ai lu cela

    Scientifiquement, on l’appelle la tumescence pénienne nocturne. L’érection a lieu dans la phase de sommeil dit “léger”. Celle où nous rêvons. Tous les hommes, exceptés ceux qui subissent certains problèmes de santé, connaissent ces érections trois à cinq fois par nuit, durant entre 15 et 40 minutes.

    #42108
    Andraneros
    Modérateur/modératrice

    Bonjour @Dour,
    Tu écris :

    J’ai mis mon aneros au moment de me coucher et je l’ai gardé une bonne partie de la nuit. (… )  Pensez-vous que cela puisse avoir un impact positif ? Cela se rapprocherait-il du «do nothing» ?

    C’est par ce biais que j’ai réussi a recevoir les premiers effets jouissifs de mon Aneros. Donc je réponds oui à ta 1ère question. Je réponds aussi oui à la seconde en ajoutant ce commentaire. Il s’agit bien d’une réaction à la stimulation du masseur sans activité consciente pour activer le masseur. Mais le « do nothing » (laisse venir) pratiqué en état d’éveil apporte pour la suite de la progression un élément important qui consiste à se mettre consciemment en état de réceptivité, à concentrer sa pensée, à attendre patiemment en confiance sans rien provoquer. C’était très difficile pour moi ce qui explique en partie la lenteur de mes progrès initiaux.

    Bon cheminement @Dour.

    #42251
    Dour
    Participant

    Bonjour @bzo, @Andraneros et merci pour vos retours ! Cela apporte de l’eau à mon moulin.

    Ma séance d’hier soir ne c’est pas passée comme prévue, mais je pense que cela m’a permis de mettre le doigt sur un truc.
    Elle c’est déroulée comme cela :
    – 15 minutes de méditation, de relaxation
    – lubrification et insertion de l’Hélix
    – relaxation
    – je commence les contractions
    – je remarque que le masseur bouge peu, je remets du lubrifiant
    – je sens nettement l’action du masseur sur la prostate, je me caresse, je me «chauffe»
    – 30 minutes après je me décourage et je mets moins d’entrain à la tâche …

    Je décide donc de changer de stratégie, toujours en laissant mon pénis tranquille je sort le gode et je lubrifie abondamment !
    C’est à ce moment là que j’ai remarqué plusieurs choses :
    – l’une, lorsque j’agis par le biais du gode directement sur la prostate (soit en le poussant vers l’arrière afin que le sommet vienne toucher ma prostate, soit en faisant des allers-retours) là j’identifie beaucoup plus clairement ma prostate ! Énorme envie d’uriner, ce que je vais faire. Je continue, toujours cette envie d’uriner, cette fois je ne fais rien puisque ma vessie est vide. Je ressent donc des choses au niveau de ma prostate. Cependant aucun plaisir, c’est presque même le contraire, ce n’est pas agréable !
    – deuxième chose que je remarque : si je veux insérer le gode plus profondément en moi, je suis au contraire obligé de prendre l’angle opposé pour pouvoir le rentrer plus, c’est à dire l’incliner vers le dos à l’inverse de l’inclinaison permettant d’atteindre ma prostate ! A une dizaine de centimètres, je sens comme un petite résistance que je parviens à franchir uniquement avec l’angle en question, mais que je sens quand même passer. J’ai beau regarder l’anatomie du corps humain, je ne m’explique pas à quoi correspond cette «résistance» ! Si vous pouviez me faire part de vos lumières, je vous en serais extrêmement reconnaissant !

    Ce sur quoi j’ai terminé par une masturbation classique du pénis en gardant le gode.

    Au plaisir de vous lire !

    #42252
    bzo
    Participant

    alors ma réponse sera très subjective, basée uniquement sur mon expérience
    et donc tenir compte du fait que je pratique très différemment de la manière du Traité

    tu explores, tu explores, tu te poses des questions, c’est bien,
    il faut le faire, j’ai déjà écrit maintes fois,
    que le chemin sur lequel on progresse, n’est une voie rectiligne sur lequel on avance plus ou moins rapidement (ou lentement)

    non, le chemin, selon moi, est plutôt un réseau labyrinthique de voies dont la plupart sont des voies de garage,
    on s’engage sur l’une, on progresse un peu puis on est bloqué, on est obligé de rebrousser chemin,
    on s’engage sur une autre, là aussi on progresse puis on est bloqué à nouveau, on rebrousse à nouveau chemin
    et ainsi de suite

    on devient un utilisateur avancé qui a atteint une certaine consistance
    quand on s’est ouvert une voie principale au milieu de tout cela, un peu comme à la machette dans une jungle touffue
    et on n’est plus trop bloqué dessus, juste de temps à autre, plus ou moins régulièrement, on diverge, on en dérive, on en descend
    pour se retrouver à nouveau sur une voie de garage mais après on retrouve assez rapidement cette voie qu’on a dégagé

    enfin tout cela pour dire que là, à mes yeux, tu coupes les cheveux en quatre et tu t’occupes de choses qui à mes yeux, n’ont pas grand intérêt,
    on ne devrait jamais se préoccuper où est notre prostate, si le masseur la touches ou pas,
    les cas où pour des question anatomiques, morphologiques, un masseur n’arrive pas jusqu’à ta prostate, sont très rares,
    un bon masseur est dessiné de façon à trouver son chemin tout seul,
    il n’y a qu’à le laisser faire le plus possible

    maintenant, bien sûr, il y a des différences d’un masseur à l’autre,
    certains peuvent nous procurer plus de plaisir que d’autres,
    certains pas du tout, question d’affinités personnelles,
    cependant , je crois, que c’est rarement une question de morphologie,
    qu’un masseur ne soit pas adapté à notre anatomie

    je suis le premier à conseiller d’avoir un panel de masseurs à sa disposition,
    au plus on en a, au plus on a de chances de trouver les chaussures à son pied,
    à condition de ne pas commencer à faire n’importe quoi, de les changer n’importe comment,
    si après quelques secondes on n’obtient pas des résultats, cela devient du cafouillage, du capharnaüm,
    non

    défricher, défricher, tu dois défricher, tant de réflexions inutiles qu’on se fait,
    de théories qu’on monte de toutes pièces sur la façon que le masseur devrait se conduire en nous,
    finalement, cela commence à bien fonctionner quand juste on le laisse faire,
    qu’on se laisse bien aller, bien entraîner
    et pas qu’on commence à tout bout de champs à réfléchir à la façon dont le masseur devrait se conduire

    #42253
    bzo
    Participant

    hum, je crois que ta réponse a été pris dans les filets de l’anti-spam,
    il va falloir attendre qu’ @andraneros la repêche
    ou alors la remettre mais l’éditer plus lentement
    car le filtre anti-spam est un peu nerveux et à la gâchette facile

    hum, peut-être n’as-tu pas mis de réponse depuis,
    juste que j’ai un bug bizarre

    #42254
    Caktil
    Participant

    Bonjour @Dour,

    Ma séance d’hier soir ne c’est pas passée comme prévue, mais je pense que cela m’a permis de mettre le doigt sur un truc.
    Elle c’est déroulée comme cela :
    – 15 minutes de méditation, de relaxation
    – lubrification et insertion de l’Hélix
    – relaxation
    – je commence les contractions
    – je remarque que le masseur bouge peu, je remets du lubrifiant
    – je sens nettement l’action du masseur sur la prostate, je me caresse, je me «chauffe»
    – 30 minutes après je me décourage et je mets moins d’entrain à la tâche …

    Le début de ta séance me paraît être tout à fait bon.
    Tu dis que tu commences les contractions. As-tu déjà essayé la méthode du « do nothing » ?
    C’est celle que je préfère. A part la respiration abdominale profonde, je ne fais rien. J’attends que les choses se passent en me focalisant sur les sensations.
    Ce que j’ai remarqué, c’est qu’en matière de plaisir prostatique, moins j’en fais mieux je jouis.
    Je fais parfois des contractions volontaires, mais les plus faibles et douces possible.
    Pour déclencher des orgasmes, les masseurs n’ont pas besoin de faire des mouvements amples. La quasi immobilité est même plus indiquée. Bien sûr, une fois les contractions involontaires déclenchées, les mouvements peuvent devenir plus importants.
    Et, en matière de taille du masseur, j’aime parfois sentir la taille du Progasm en moi, mais les plus petits masseurs comme l’Eupho ou les Peridises, font des merveilles.
    Donc, dans mon cas, moins j’en fais et plus le masseur est discret, plus j’ai d’orgasmes.

    Bonne suite d’exploration !

    #42256
    Andraneros
    Modérateur/modératrice

    Bonjour @Dour,

    @bzo
    et @Caktil t’ont donné d’excellentes réponses. Je les complète en revenant sur tes 2 remarques parfaitement fondées. Je te propose un lien vers un fichier technique destiné à des lecteurs professionnels. Tu peux regarder particulièrement les diapositives N° 2 – 3 – 6 – 7 – 24 (chez la femme) – 28 – 40 – 49 – 51 (chez la femme). Tu peux aussi jeter un œil sur le

    croisement entre un plug anal, un masseur prostatique et un petit godemichet point G

    NobEssence Romp testé par @Adam il y a plus de 9 ans. Tu peux aussi regarder le test sur le masseur vibrant Fun Factory Duke publié par @Adam il y a plus de 10 ans.

    Ces 2 jouets ont une forme particulièrement adaptée à l‘anatomie humaine et assez différente des autres jouets plus dessinés dans une optique phallique. Les masseurs Aneros se trouvent entre les 2 en limitant leur taille à la partie du rectum comprise entre l’anus et la zone prostatique.

    Bon cheminement @Dour.

    #42265
    Dour
    Participant

    Merci à tous pour vos messages ( @bzo, @Caktil, @Andraneros), qui font plaisir et donne la force de continuer l’exploration !

    J’ai regardé le super fichier de @Andraneros, j’y vois plus clair en effet :p

    Le Fun Factory Duke me fait grave de l’oeil maintenant !! Encore un coup à faire chauffer la CB, heureusement que MasterCard me sponsorise 😀 !

16 sujets de 1 à 16 (sur un total de 16)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.