Ce sujet a 96 réponses, 9 participants et a été mis à jour par Avatar Ch313, il y a 10 mois et 2 semaines.

20 sujets de 61 à 80 (sur un total de 97)
  • Auteur
    Messages
  • #28793
    Andraneros
    Andraneros
    Admin bbPress

    Vous nous dites @ch313 :

    Enfin c’est très réconfortant pour moi de retrouver mon ‘univers parallèle’. Je n’aurais jamais pensé qu’un tel ‘voyage’ soit possible. Une nouvelle voie d’exploration s’est ouverte. Il m’a semblé que dans cette douceur les sensations étaient encore plus fines, plus pointues, plus précises dans leurs localisations. Le ressenti encore plus puissant. C’est une ‘progression’ inattendue pleine de futurs à découvrir.

    Je suis heureux que, malgré les difficultés qui marquent votre vie en ce moment, vous puissiez non seulement accéder à un peu de plaisir mais surtout ouvrir une nouvelle voie d’accès à la jouissance prostatique.

    Bon cheminement @ch313.

    #28797
    Jieffe
    Jieffe
    Participant

    Bonjour CH313,

    Je suis content d’apprendre que non seulement tu as retrouvé une libido, mais également une alternative à ton plaisir. Je suis vraiment content pour toi. Je suis persuadé comme bzo que cela va t’aider à traverser les épreuves qui se sont mises sur ta route.

    Vas y doucement tout de même….

    #29763
    Avatar
    Ch313
    Participant

    Nouvelle déception.
    Il y a quelques temps, j’ai retenté un rapprochement physique.
    J’ai à peine pu la toucher, plusieurs fois elle a repoussé ma main.
    Je lui propose d’essayer un vibromasseur, la réponse est sèche et cinglante :
    « Ne me parle pas de ces trucs là »
    Je comprends que je n’accèderai pas à son sexe.
    Elle m’a un peu caressé, « mets un ‘machin’ » m’a-t-elle dit, et cela a complètement coupé mes sensations.
    La moindre goutte semble la contrarier. Après avoir mis le préservatif, elle me masturbe un peu, mais cela me fait peu d’effet.
    Alors je lui demande de me faire ‘des bisous’. Habituellement elle sait que je souhaite une fellation mais elle fait mine de ne pas comprendre. Je lui dit clairement que que je voudrais une ‘bonne pipe’.
    Elle me prend dans sa bouche sans entrain, au point que je n’en éprouve pratiquement aucun plaisir.
    Je suis complètement dépité, totalement frustré. Même en colère intérieurement.
    J’ai mis un bon mois pour ‘écluser’ cet échec.
    Depuis peu, malgré les conditions médicales défavorables, je ‘repique’ à mes séances matinales ; doucement je reprends mes pratiques.
    Je suis toujours régulièrement les Sujets actifs dans les Forums, il y a toujours quelques choses qui me ‘parle’ et cela me soutient ‘quelque part’.
    J’ai envie de créer un nouveau sujet, cela fait plusieurs fois que je commence une rédaction, mais je n’arrive pas à éclaircir mon propos pour le transcrire.
    Ma pratique me paraissant très ‘iconoclaste’ par rapport au Traité d’Anéros, je ne sais pas par quel bout l’aborder. Je ne suis pas ‘prostatomane’ et pourtant …
    À plus

    #29764
    bzo
    bzo
    Participant

    hello cher @ch313
    comme cela fait plaisir d’avoir de tes nouvelles

    ton couple semble vraiment, en tout cas au lit, à l’ère glaciaire

    aller voir un thérapeute du couple ou un sexologue?
    peut-être cela pourrait faire avancer les choses,
    quelque chose pour décoincer la situation
    parce que là cela semble être bloqué de chez bloqué,
    l’idée, ce serait une intervention tierce

    Depuis peu, malgré les conditions médicales défavorables, je ‘repique’ à mes séances matinales ; doucement je reprends mes pratiques.

    hé hé, fais attention tout de même, sois prudent

    J’ai envie de créer un nouveau sujet, cela fait plusieurs fois que je commence une rédaction, mais je n’arrive pas à éclaircir mon propos pour le transcrire

    personnellement je serai très content de te relire,
    tes mots me touchent
    car ce sont les mots de quelqu’un que je n’ai jamais rencontré
    mais dont je me sens proche, tellement proche
    de par l’expérience qu’il vit

    nos méthodes différent
    mais nous vivons le même genre d’expérience intérieure,
    le même genre d’expérience extrême,
    la même genre de communion avec nos abysses,
    en ce sens, nous sommes frères de transe

    Ma pratique me paraissant très ‘iconoclaste’ par rapport au Traité d’Anéros, je ne sais pas par quel bout l’aborder. Je ne suis pas ‘prostatomane’ et pourtant …

    tu n’es pas prostatomane,
    comme moi non plus je ne suis pas prostatomane non plus
    car ma façon de pratiquer s’est tellement éloignée de la pratique générale
    telle que décrite dans le traité ou décrite ailleurs avec ses variantes,
    pas seulement au niveau de la technique mise en oeuvre
    mais aussi au niveau des sensations, du plaisir ressenti

    on est sur la même longueur d’ondes,
    vous êtes les deux personnes que j’ai croisées sur ce forum,
    toi et @envole
    parce ce qu’ils vivent durant leur séance,
    dont je sens l’expérience, le ressenti, les plus proches de ce que je vis

    tu as aussi ces pôles masculin et féminin comme moteurs,
    tu vis pleinement le féminin en toi qui déploie ses ailes,
    t’entraînant sur des rivages lointains

    tu ne pratiques pas par une sollicitation régulière de la prostate
    avec un masseur ou des contractions
    mais tu connais mon opinion,
    on arrive à faire ce genre de choses telles que celles que tu vis,
    les états dans lesquelles tu parviens à te mettre
    qu’avec la complicité de notre prostate, en faisant vibrer et encore vibrer celle-ci,
    en ce sens tu es aussi prostatomane que moi

    et quand bien même , ce ne serait pas le cas,
    tu as ta place par ici, o combien,
    NPXL est un forum dédié au plaisir sexuel sous toutes ces formes
    à toutes les formes de plaisirs, de sexualités, d’extases diverses et variées,
    Adam a ouvert un sous-forum consacré au Tantra dernièrement,
    non vraiment ta pratique aussi spécifique soit-elle, à sa place
    et nous avons hâte quelques uns par ici,
    de te relire, de partager les mots avec toi

    mais prends ton temps, quand tu te sentiras prêt

    #29765
    Jieffe
    Jieffe
    Participant

    Bonjour CH 313,

    Content d’avoir de tes nouvelles, même si elles ne sont pas très bonnes….
    Je ne sais que te dire, si ce n’est que nous vivons la même expérience, à ceci près que ma femme et moi n’avons plus aucun rapport, désiré ou non. Ça ne va certainement pas t’aider, mais cela fait plus d’un an aujourd’hui que nous plus touché l’un l’autre, ni même vu nus.
    Visiblement je le vis mieux que toi, et la pratique du plaisir prostatique m’a beaucoup aidé. En quelque sorte, je suis totalement autonome. J’ai bien des envies de corps de femme, de chair, de caresses, de tendresse, mais le plaisir prostatique me comble grandement et me fait oublié ces envies.
    Il me semble que ta femme a subi une intervention chirurgicale, et j’ai compris qu’il s’agit des seins (ablation)?
    Si c’est le cas, c’est aussi le cas de ma femme, et ce que j’ai pu constater, c’est que c’est extrêmement traumatisant pour elles. Elles ne se reconnaissent plus, ne s’aiment plus, n’aiment plus leur corps. Elles détestent se voir, détestent cette nouvelle image d’elle.
    Ce que j’ai pu remarquer, c’est que les femmes ont besoin de se sentir belles dans les yeux de leur amoureux, et dans ces conditions, elles pensent qu’elles ne vont nous inspirer que du dégoût. Elles ne veulent pas subir cet affront, et préfère ne rien faire que de tenter.
    Il se peut même que ta femme ait des désirs, qu’elle s’empêche de réaliser pour cette raison. Et très certainement elle en souffre.
    Vous en souffrez tous les deux, et je pense qu’il va vous être difficile de vous en sortir seul, sans l’aide d’un xxxthérapeute (sexo.., psycho…)
    En dehors de ça, elle semble avoir une véritable aversion pour le pénis et pour ce qu’il peut en sortir. Est ce nouveau? À quel moment as tu remarqué ça pour la première fois? Je doute que vous ayez traversé votre vie dans ces conditions, et à te lire j’ai l’impression que c’est assez récent. Il serait intéressant de savoir à quel moment ça a commencé, pour essayer d’en déterminer la cause.

    Sinon, je suis entièrement d’accord avec Bzo, et je pense qu’Adam ne me contredira pas, toutes les expériences sont enrichissantes à lire, la tienne également, même si tu la sens éloignée de la pratique prostatique. Elle peut nous ouvrir des horizons, fédérer peut-être d’autres membres, et ne serait ce que nous apprendre qu’autre chose est possible.
    Je suis également très curieux de te lire.

    À bientôt Ch313, au plaisir de te lire, et en espérant que tes problèmes se résolvent.

    #29772
    Avatar
    Ch313
    Participant

    Bonjour, merci pour votre attention à mes ennuis et cela m’apporte un certain réconfort.
    Comme je l’ai dit, je suis assidûment le forum ce qui me soutient aussi.
    J’y trouve beaucoup de résonances avec mon expérience et me conforte dans ma pratique. J’ai lu l’article d’Adam et le fil consacré au Tantra. Certaines choses ‘match’ (correspondent, résonnent) bien avec mon ressenti. D’ailleurs je mets parfois en musique de fond des morceaux référencés comme tantriques pour mes séances. Mais j’en ai déjà parlé à propos des sons binauraux.
    Quant à ma compagne, certes une action extérieure serait la meilleure solution pour aborder le problème mais je pense qu’il n’y a qu’elle qui peut en décider.
    Elle a subi une reconstruction d’un sein après ablation suite d’un cancer. Le processus pourrait s’arrêter à ce stade mais il manque l’aréole. Elle souhaite poursuivre avec un tatouage l’imitant. Encore de long mois de doute en perspective.
    Son aversion pour le pénis, si aujourd’hui elle apparaît très puissante, elle date depuis toujours du moins dans notre temps commun. Si au début de notre vie commune la pratique sexuelle était des plus simple, elle est assez vite devenue plus rare et décevante.
    À ce niveau je me sens totalement incapable de pouvoir l’aider.
    Aujourd’hui après ce cheminement ‘prostatique’ j’ai trouvé une autre pratique de la sexualité qui me maintient à flots. Ce qui me pèse le plus c’est de garder cette pratique secrète. J’ai un tel univers à vivre et peut-être à partager.
    Au chapitre médical, c’est stand-bye, les examens reprendront au mois d’octobre…
    Bonsoir à tous, à bientôt

    #29776
    bzo
    bzo
    Participant

    je te souhaite bien du courage

    Ce qui me pèse le plus c’est de garder cette pratique secrète.

    personnellement cela ne me cause pas de problème
    mais cela fait vraiment du bien de pouvoir partager, de pouvoir échanger
    avec d’autres qui vivent le même genre d’expériences

    n’oublie pas qu’on est ici donc
    et que de toutes ces choses mystérieuses, délicieuses, tellement prenantes, tellement excitantes,
    nous pouvons parler par ici en toute liberté
    et avec le respect et l’écoute que chacun mérite

    la chaleur humaine peut passer aussi par les mots sur internet

    #29777
    Epicture
    Epicture
    Participant

    Je me joins à @bzo et @jieffe pour t’encourager à continuer à ecrire sur ton experience qui est tout aussi « décalée » que passionnante à lire.
    Au plaisir de te lire !

    #30208
    Avatar
    Ch313
    Participant

    Surprise

    Hier matin je tente ma chance, après avoir déjeuné je m’étends à côté d’elle.
    c’est elle qui prend l’initiative. Elle a pris ma main, m’a attiré à elle.
    Je la caresse, surtout son sein reconstruit, elle ne me laisse pas la caresser ailleurs.
    Elle me serre, me faisant comprendre qu’elle souhaite que je vienne sur elle.
    Je l’a laisse me guider mais sans grand succès. La pénétration est difficile même impossible au point que mon érection disparait.
    Le temps que je redevienne plus dur, je sens qu’elle mouille davantage. Elle guide à nouveau mon sexe dans sa vulve, doucement demande -t-elle, si doucement que je ne sais plus où je suis, encore dans ses mains ou en elle ?
    D’habitude elle est très, trop passive mais aujourd’hui elle fait des mouvements de bassin pour m’accompagner. Mais le plaisir ne semble pas arriver : « t’as fini ? » me demande-t-elle déjà.
    Je minimise ma déception en me concentrant sur l’espoir d’un retour à la pratique sexuelle.

    Le soir, elle se colle à moi. Je me dis qu’elle veut recommencer. Je tente de la caresser sans succès. Mais après quelques câlins, elle me dit « mets un ‘machin’ ». Je mets un préservatif mais ce n’est pas pour autant qu’elle me caresse franchement.
    Je suis un peu décontenancé. Mais finalement elle me prend dans sa bouche, je me détends, je me laisse aller à ses sucions. J’invite sa main à caresser mon périnée mais elle ne le fait pas. Je me caresse alors tout seul les seins.
    Tantôt dans sa bouche, tantôt dans ses mains, je me laisse aller à jouir longuement.
    Très longuement j’en profite, il y a une éternité que cela n’était pas arrivé.
    Trop longuement à son goût peut-être car elle arrête ses caresses.
    « Qu’est-ce que tu fais ? » me demande-t-elle. Je pense que c’est fini pour elle.
    « Je me masturbe » que je lui réponds. Je me masturbe encore de longues minutes jusqu’à ce que la pression de mon attente redescende.
    Je suis déchiré entre l’espoir de recommencer demain et la peur de devoir attendre je ne sais combien de mois avant de se retrouver.

    À plus …

    #30210
    Avatar
    Envole
    Participant

    Bonjour @ch313, je suis contente pour toi que tu aies vécu ce moment d’espoir. Le sexe est un art, et l’art est difficile…La première des zones érogènes, c’est le cerveau…Et si le cerveau n’y est pas…Et quand le cerveau y est à nouveau, c’est le corps qui peut être rouillé…L’énergie sexuelle est cumulative, il faut lui laisser le temps de monter…En tout cas ce que je trouve positif, c’est qu’elle a envie d’essayer, et qu’elle a envie de te faire plaisir.
    Petite question : elle n’aime pas les cunnilingus ? Aimes-tu les pratiquer ? Pour beaucoup de femmes c’est un « starter » de premier choix…!!!
    Tout le meilleur à vous deux en tout cas,
    Naomi

    #30222
    Jieffe
    Jieffe
    Participant

    Bonjour CH313,

    Je suis content pour toi que tu aies pu vivre ces moments que tu attends tant. Tu sais que je suis dans la même situation que toi, mais cela fait plus d’une année en ce qui me concerne. J’en suis venu à la conclusion qu’il faut attendre qu’elle soit disposée, je ne vois pas d’autre solution, hors mis trouver d’autres partenaires. Je me suis jeté à corps perdu dans le massage prostatique, qui me satisfait pleinement. Bien sûr, quelque fois le corps de l’autre me manque, les échanges… Mais cette sensation de manque est vraiment ténue, le massage prostatique me comble totalement, et me permet de traverser cette ‘épreuve’ (que je ne considère pas comme une épreuve) sereinement.

    Je suis déchiré entre l’espoir de recommencer demain et la peur de devoir attendre je ne sais combien de mois avant de se retrouver.

    J’ai bien connu ça. Pendant que nous faisions encore l’amour au rythme d’un fois tout les deux mois, je ne pouvais m’empêcher de penser à la longue traversée du désert que j’allais devoir subir. Finalement, ne plus faire l’amour est peut-être plus simple. Et la pratique du plaisir prostatique un excellent support.
    Je me répète CH313, mais je suis persuadé qu’elle souffre tout autant, sinon plus que toi.
    Je n’ai pas le temps de développer plus, mais je reviendrai.
    Ma femme a conscience de l’épreuve qu’elle me fait subir (en fait, n’étant pas au courant de ma pratique, elle est consciente de l’épreuve que ça peut être pour un homme). La tienne l’est elle?

    Je souhaite que les expériences que tu décris se multiplient.

    #30231
    Avatar
    Ch313
    Participant

    Bonsoir Naomi, bonsoir Jieffe,
    J’aime bien le cunnilingus. Mais je n’ai que peu de pratique.
    À part une fois ou deux, il ne me semble pas que j’ai pu lu apporter beaucoup de plaisir avec cette pratique. Il y a très, très longtemps que ce n’est pas arrivé. Elle semble ne pas l’accepter en ce moment. Je pensais que cette stimulation externe pourrait ‘remplacer’ la pénétration impossible mais cela semble tout aussi impossible. Si j’embrasse son ventre ou sa cuisse, elle me repousse, toutes mes tentatives se sont révélées infructueuses.
    Autrefois ce n’a jamais été une entrée en matière mais plus un palliatif à un non coït.
    Moi aussi le corps de l’autre me manque et pour l’instant je n’ai qu’elle.
    J’ai tellement envie, besoin de partager ma sexualité. Dans mes ‘voyages’ je ne suis jamais seul. Quel plaisir de prodiguer à l’autre sa propre jouissance. L’échange physique me manque.
    À bientôt

    #30238
    Avatar
    Envole
    Participant

    Hello @ch313,
    oui c’est étonnant de voir autant de femmes qui refusent le cunnilingus…Pourtant certaines adorent ça…
    Tous les goûts sont dans la nature…
    Tout le meilleur à vous deux pour les temps à venir,
    Naomi

    #30248
    Jieffe
    Jieffe
    Participant

    Bonjour à tous,

    Naomi

    La mère de mes enfants voit son sexe comme sale, mal odorant, la source de sécrétions peu ragoutantes. Elle ne souhaite pas l’offrir pour cette caresse, ni même avec les doigts. J’adore pratiquer le cunnilingus, ça a été une grande frustration durant nos années de vie commune.

    Ch313

    Je ne me souviens plus si je t’ai déjà posé la question. As tu discuté sincèrement avec ta femme, avec bienveillance et sans jugement, en lui disant clairement que tu souffres de cette situation? Il ne faut en aucun cas l’accuser, mais au contraire la rassurer, lui dire que tu la comprends, que tu l’aimes peut-être même, mais que tu souffres terriblement de cette situation. Tu serais peut-être surpris de constater qu’elle en est consciente, et qu’elle en souffre peut-être elle aussi. Alors peut-être pourrez vous tous les deux envisager des solutions.
    La façon dont j’emmène les choses dans ces cas là et qui fonctionne plutôt bien, c’est: »il y a un sujet dont je voudrais te parler, et qui me tient à cœur. Je précise en tout premier lieu qu’il n’y a dans mes propos aucun jugement ni aucune accusation… ».
    Quelque chose de ce type. Ça fonctionne assez bien, ma femme prend conscience que la discussion qui va suivre est importante pour moi. Elle est bien souvent à l’écoute, et ça se passe généralement bien.
    Dis moi si tu as essayé une discussion de ce type. Il m’apparaît évident que si tu attends dans ton coin, sans que les choses ne soient clairement exposées, il ne se passera pas grand chose.
    Tiens nous au courant.

    #30277
    Andraneros
    Andraneros
    Admin bbPress

    @jieffe te dit @ch313 :

    Finalement, ne plus faire l’amour est peut-être plus simple. Et la pratique du plaisir prostatique un excellent support.

    Il résume en deux phrases ce que je pense mais que je formulerais de façon légèrement différente. Je dirais « ne plus attendre l’amour… » car en l’occurrence les rares occasions où elle accepte le mélange des corps restent quand même de bons moments.

    Je partage l’opinion de @jieffe sur la souffrance que porte ta femme et dont elle semble incapable de se soulager. Tant que son attitude n’évolue pas il est à craindre que tu sois dépendant des moments rares et imprévisibles où elle se laisse aller. N’hésite donc pas à poursuivre ton cheminement orgasmique qui te permet de garder le lien avec ton énergie vitale.

    Courage et bon cheminement @ch313.

    #30337
    Avatar
    Ch313
    Participant

    Rester sur cet échec me taraude alors je me force à la provoquer.
    Je l’entraîne dans la chambre l’invitant à faire une sieste.
    Je lui demande de me parler de sa sexualité. Je luis dis que je suis perdu parce qu’elle ne manifeste pas son ressenti, qu’il me semble qu’elle ne prends plus de plaisir.
    Elle reconnaît que ces deux dernières années ont été mauvaises. Que c’est douloureux sans savoir pourquoi.
    J’essaie de la ‘re-situer’ sexuellement. Elle n’aime pas le cunnilingus. Elle n’aime pas non plus la fellation, surtout pas sans capote. La moindre goutte est de trop, même pour me masturber. Elle ne se masturbe jamais.
    Je comprends que si elle le fait c’est pour mon plaisir. Si je ne le demande pas, il ne se passe rien. Si j’insiste, je passe pour un obsédé.
    Quant à la douleur ou la gêne je lui demande si une autre position pourrait améliorer la situation. Mais elle n’a rien à me proposer. Alors je lui demande si elle veut bien essayer de se mettre sur moi de cette façon elle peut contrôler la pénétration et je l’écrase pas en étant sur elle.
    Elle me surprend, elle veut passer aux travaux pratiques. Elle me demande si j’ai du gel (du lubrifiant). Je vais le chercher dans l’armoire car jusqu’alors elle le refusait quand je lui proposais, je suis surpris. Elle se lubrifie puis s’installe sur moi bien que je ne suis même pas encore prêt (la surprise). Je m’abandonne à son désir. Elle arrive à me prendre complètement (une première depuis dix huit mois). J’ai l’impression de découvrir son vagin, je n’ai jamais eu cette sensation.
    Je prends alors beaucoup de plaisirs, je me laisse aller. Toutes fois je contrôle mes soubresauts comme dans mes séances, je suis presque dans le même état c’est surprenant. C’est la première fois que je me ressens comme dans mes ‘voyages’ en étant en train de faire l’amour avec quelqu’un. Cela me ‘remplit’ . . .
    Je sens son vagin ‘présent’ comme jamais je ne l’ai senti.
    Mais elle me dit : « j’arrête » dommage mais je ne me sens pas frustré. Elle se dégage, alors je lui demande si elle veut bien me caresser. Non elle ne veut pas, je me masturbe alors, je prends sa main et la glisse entre mes cuisses contre mon périnée. J’aurais aimé qu’elle caresse mon anus avec en arrière pensées un massage prostatique. Mais elle ne reste pas, elle me masse alors les testicules pendant que je continue à me masturber avec beaucoup de plaisir. Jusqu’à revenir à une phase de repos.
    Je lui demande si elle a eu du plaisir. Sa réponse n’est pas claire, laisse à penser que oui.
    Mais je crois qu’elle était encore loin de la jouissance. Je ne l’ai pas senti ‘s’abandonner’.

    Comment préserver cette étincelle ? Faire grandir cette flamme.
    À plus…

    #30351
    Jieffe
    Jieffe
    Participant

    Bonjour CH313,

    Je trouve ton dernier message très encourageant, plein d’espoir. Il tendrait à confirmer ce que je pense, qu’elle a tout à fait conscience de la situation, qu’elle en souffre, mais ne sait comment s’y prendre pour la résoudre. Il va te falloir à mon sens beaucoup de tact et de patiente, et ne surtout pas la brusquer. C’est une première ‘de reprise’ plutôt positive à mon sens, il faut lui laisser le temps de la digérer, de l’apprécier.
    Ce que je te conseillerais à partir delà, sans la brusquer ni lui mettre la pression, laisses la venir, ne lui en parle pas, vois si dans les prochains jours, peut-être les prochaines semaines elle émet de désir de recommencer. Si cela n’arrive pas, tu pourras alors gentiment lui en reparler, et peut-être faire naître chez elle de nouveau le désir. Progressivement ainsi, elle pourrait peut-être se débloquer. C’est ce que je te souhaite en tout cas. Mais avec douceur, sans pression, sans insistance.
    Ce ne sera pas pour toi un chemin facile, mais c’est le seul à mon sens susceptible de faire évoluer votre situation. Ce n’est que ce que je pense, je ne suis ni sexologue, ni thérapeute, ni rien du tout.
    Je suis heureux de lire que tu as pris beaucoup de plaisir, et souhaite que l’expérience se renouvelle de nombreuses fois.

    J’aurais aimé qu’elle caresse mon anus

    C’est une caresse que peu de femmes pratiquent. Je ne suis pas certain que la tienne en soit adepte un jour, compte tenu de la description que tu nous as fait d’elle.
    Profites simplement des bons moments:

    elle me masse alors les testicules

    et considère que c’est une grande avancée, qu’il faut apprécier pleinement.

    Je ne l’ai pas senti ‘s’abandonner’

    Là encore, elle se remet juste en selle, elle ne va pas faire le tour de France de suite.
    Patience et longueur de temps….

    Je dirais « ne plus attendre l’amour… » car en l’occurrence les rares occasions où elle accepte le mélange des corps restent quand même de bons moments.

    Oui, tu as raison Andraneros. Mais ce que j’ai voulu dire, et de mon expérience, il m’a été finalement plus simple de ne plus faire l’amour, que de ne plus l’attendre. Je m’explique; après avoir fait l’amour, quand tu es dans ce type de situation (que tu sais que la périodicité des tes actes sexuels se comptent en semaine, voire en mois), tu as envie de recommencer. Quand tu ne fais plus l’amour, les premières semaines, voire les premiers mois sont difficiles, et l’envie s’estompe. Tu n’y penses plus que de temps en temps, comme un vague souvenir. À chaque fois que tu refais l’amour, tu relances le désir, et de nouveau l’attente. C’est ce que j’ai voulu dire par cette phrase, que finalement le plus simple (pour moi) a été de ne plus faire l’amour. Ceci dit j’ai un peu triché, ma découverte et ma quête du plaisir prostatique m’ont été d’un grand secours. Je pense que cela aurait été beaucoup plus difficile sans cette quête.

    Je te souhaite un bon cheminement CH313. Vous avez à mon sens remis un pied dans l’étrier. Ton message fait plaisir parce que plein d’espoir.

    #30367
    Avatar
    Ch313
    Participant

    Nuit magique …
    nous nous couchons proche l’un de l’autre, habituellement nous sommes loin de l’autre le lit est grand. Je la caresse légèrement. Elle me semble détendue, me laisse faire.
    Elle se met sur le dos et pose ma main sur son ventre. Doucement je descends à son pubis caressant sa touffe. Avec précaution je m’aventure à ses lèvres, je les caresse, mais elle ne semble pas vouloir que mes doigts s’insinuent davantage. Elle remonte un peu ma main. Je découvre son clitoris : c’est la première fois que je le sens bander si volumineux.
    Je le caresse longuement en tous sens. Elle ne manifeste pas beaucoup, mais à son souffle, je sens qu’elle a plusieurs vagues de plaisir. Quelques légères contractions de son corps trahissent aussi son plaisir. Mais je sais pas si elle arrive à un orgasme.
    Au bout de plusieurs sommets de plaisir, rapidement elle vient sur moi me surprenant. Je suis décontenancé. Elle me demande « la pompe », le lubrifiant. Mais elle en met trop, je débande. La pénétration se fait avec labeur, mais cela va vite revenir. Une belle chevauchée, douce et profonde. Super !
    Il y a quelques alertes au désagrément (ou douleurs) mais plusieurs vagues de plaisirs passent avant qu’elle se retire. Il est temps de ne pas insister. Nous nous endormons.

    Le matin je me lève et je déjeune comme tous les jour bien avant elle.
    Pour achever ma nuit, je vais chercher l’Helix que j’introduis rapidement. Très vite je suis dans mon univers
    Déjà quarante minutes de plaisirs, il me prend l’envie soudainement de la rejoindre, c’est bientôt le moment de son réveil. Je m’étends à côté d’elle, presque contre elle, je caresse sa cuisse mais elle me dit « ne bouge pas ». Alors je me fais plus doux moins pressant.
    « Qu’est-ce que tu veux ? » me demande-t-elle. Je lui demande si elle veut bien me caresser. Directement elle prend mon sexe dans sa main. Je suis surpris car habituellement elle passe par une longue phase d’approche, le ventre puis longtemps le pubis avant de toucher ma verge.
    Ma réaction est instantanée presque explosive. Je repars dans ma séance.
    Je la sens me masturber avec douceur et entrain. Je me laisse faire, je me laisse me faire dans un grand plaisir. Je suis en état d’orgasme, je tremble de partout, je tressaute. De longues vagues d’orgasme s’enchaînent, plusieurs fois. Je les laisse déferler en moi sans résistance et pourtant sans éjaculation même si j’en ai la sensation. Étonnant !
    Cela dure presque une vingtaine de minutes, elle souhaite se lever, retire sa main. Alors je me prends en main, elle m’accompagne encore pendant plusieurs minutes en me massant les testicules. Les vagues orgasmiques continuent de me submerger. Puis elle se retire doucement et se lève, je continue seul, jusqu’à ce que je m’apaise.
    Je suis stupéfait de ces vagues de plaisir. Est-ce plusieurs orgasmes ou le même orgasme avec plusieurs modulations. J’ai eu plusieurs fois la sensation d’éjaculer, je ne pensais pas que cela soit possible.

    Je jouis rien qu’à le raconter, je mouille complètement mon short !
    Serait ce le renouveau ?
    Bonne journée

    #30368
    bzo
    bzo
    Participant

    hé hé comme quoi ta patience semble t’avoir permis de faire quelques progrès décisifs avec ta compagne

    il y a clairement des avancées,
    un dialogue de vos corps, de vos sensualités, qui s’établit

    et puis toi, avec ta pratique à toi,avec ton moral remonté,
    tu t’épanouis tout de suite,
    tu déploies tes grandes ailes,
    ton univers sexuel si particulier avec tous ses sortilèges

    j’espère que dans les prochains jours,
    tous ces signes positifs vont se confirmer

    #30372
    Andraneros
    Andraneros
    Admin bbPress

    Je me réjouis de lire ton dernier message @ch313. Pourrait-t-on dire que vos conversations portent leurs fruits ? Ou peut-être se sent-elle un peu mieux en ce moment ? En tout cas ces ébats et la douceur dans laquelle ils se font ne peuvent que contribuer à vous rapprocher. C’est le vœu que je forme pour vous deux.

    Bon cheminement à vous deux.

20 sujets de 61 à 80 (sur un total de 97)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.