20 sujets de 61 à 80 (sur un total de 91)
  • Auteur
    Articles
  • #42633
    bzo
    Participant

    j’ai senti encore un mini palier supplémentaire de franchi.
    Je ressentais du plaisir de manière plus rapide et plus significative que les fois précédente.
    Ce n’est plus une sensation de plaisir que je crois deviner ou que je pourrais me fabriquer purement par mon mental et ma volonté d’accéder à ce nouveau plaisir. Non, là c’était clairement palpable que ça faisait du bien et que je ne voulais pas que ça s’arrête.

    Top 1. Aussi, pour la première fois, vers la moitié de ma séance, j’ai ressayé de me caresser les tétons, chose qui ne m’a pour le moment procuré aucun plaisir.
    Et bien pour la première fois, j’ai ressenti un effet directement lié à ces caresses. Ce ne fut pas long.
    Une minute à peine mais c’était une montée très agréable et surprenante.

    ca se met en place, tu montes en puissance, tu diversifies,
    tu as éclos, tu sors de plus en plus du nid, tu fais de plus en plus de vols,
    tu parviens à rester de plus en plus longtemps en l’air

    Reste une question concernant la respiration.
    J’ai lu ici et là que la respiration abdominale était recommandée.
    Généralement je commence comme ça mais je l’abandonne rapidement pour une respiration par le nez qui suit les vagues de plaisirs et qui peut s’accélérer.
    Des fois j’essaye de revenir à cette respiration mais le fait que ça ne soit pas très naturel pour moi fait que je me concentre dessus et pas sur mon ressenti, ce qui fait que je ne ressens pas de plaisir.
    Selon vous, dois-je continuer de tenter cette manière de respirer même si cela est pour l’instant contre productif?

    je ne pratique pas du tout de la même manière,
    donc, ma réponse vaut ce qu’elle vaut

    il y a la théorie et puis il y a la pratique
    et puis surtout, il faut adapter à sa personnalité,
    donc j’aurai tendance à dire que tu dois suivre ton instinct,
    si tu sens que c’est ainsi que c’est bon pour toi, alors continue ainsi

    peut-être un jour, tu seras arrivé à un stade
    où tu te sentiras capable d’aller vers une respiration abdominale
    sans que cela brise ton élan
    et que ton intuition te dira que ce sera plus efficace de cette manière
    mais au stade actuel, continue dans la voie où tu te sens à l’aise
    et qui t’apporte de bons résultats

    #42635
    Caktil
    Participant

    J’ai lu ici et là que la respiration abdominale était recommandée.
    Généralement je commence comme ça mais je l’abandonne rapidement pour une respiration par le nez qui suit les vagues de plaisirs et qui peut s’accélérer.
    Des fois j’essaye de revenir à cette respiration mais le fait que ça ne soit pas très naturel pour moi fait que je me concentre dessus et pas sur mon ressenti, ce qui fait que je ne ressens pas de plaisir.
    Selon vous, dois-je continuer de tenter cette manière de respirer même si cela est pour l’instant contre productif?

    J’utilise la respiration abdominale contrôlée au début de mes séances, cela fait partie de la relaxation pour moi.
    Bien sûr, une fois que les cascades d’orgasmes ont commencé à déferler j’abandonne tout contrôle sur la respiration qui devient assez saccadée chez moi. Je reprends la respiration abdominale pour fair naître une autre vague d’orgasme si cela ne se répète pas automatiquement.
    Sinon, c’est super que les caresses sur les tétons commencent à produire leur petit effet chez toi. En ce qui me concerne, ces caresses sont indispensables pour moduler et prolonger mes orgasmes.

    #42636
    Andraneros
    Modérateur

    Bonjour @Gerardisson,

    rendant cette session dans le Top 1.

    Ce n’est pas le top 10, c’est directement

    LA MEILLEURE SÉANCE DE (ta) VIE !!!

    comme le dit avec tant d’émerveillement @Caktil.
    Je suis heureux de lire que tu vis de plus en plus intensément ton plaisir prostatique. Je suis heureux de lire que tu y accèdes de plus en plus facilement. Je suis heureux de lire que tu vis maintenant ce que nous te promettions il y a quelques mois.

    Je pense que @Caktil a donné une excellente réponse à ta question sur la respiration. Elle illustre ce que nos disons en répétant qu’il faut écouter son corps. Ton expérience est désormais suffisamment riche pour que tu puisses suivre ton instinct sans trop de risque de te perdre.

    Bon cheminement @Gerardisson.

    #42738
    Gerardisson
    Participant

    Bonjour à tous !
    Cela faisait quelques temps que je n’avais pu avoir de moment pour moi mais voici qu’aujourd’hui j’ai pu avoir la journée toute entière pour moi.
    Je me suis bien préparé avec de l’huile de coco et des petites boules de beurre de karité.
    Une fois dans mon lit, j’ai inséré l’Aneros Helix.
    J’ai assez rapidement eu une fois de plus des sensations hyper agréables.
    Cela confirme la tendance de mes dernières sessions.
    Ce n’est plus agréable parce que je perçois quelques sensations et que j’ai très envie de les percevoir.
    C’est très agréable au point ou je ne me peux m’empêcher de gémir et d’accélérer naturellement ma respiration !
    C’est très agréable au point, ou je ressens à chaque fois un peu plus de nuances dans l’agréabilité et le type de sensations.
    Une chose est sure, c’est que quand je suis en pleine séance, le plaisir est tel que je ne voudrais pas que ça s’arrête.
    De plus, autant avant, c’était au début puis souvent après plus grand chose, autant, cela fait quelques séances que quand je me concentre à bien ressentir les sensations, je peux repartir de plus belle plusieurs fois.
    Ma séance a duré 2h à peu près.
    Bémol, les caresses sur les tétons n’ont strictement rien donné aujourd’hui alors que j’avais l’impression qu’il y avait une certaine progression de ce coté là.
    A la fin de la séance, j’ai voulu retester le Gildo (assez large).
    D’habitude il me procure toujours un certain plaisir.
    Sauf, qu’aujourd’hui, au moment de l’insertion, j’ai ressenti une petite douleur innabituelle.
    Je me suis dit que c’était parce que ça faisait un moment que je ne l’avais pas utilisé et que anus s’était certainement déshabitué à sa largeur.
    Au final, c’était agréable, sauf qu’à un moment, je l’ai enlevé et j’ai vu du sang dessus.
    J’ai eu une crise de panique.
    J’ai stoppé net ma séance du jour et j’ai remarqué qu’il n’y avait pas plus de sang que ça quand je suis passé sous la douche…
    Est-ce grave?
    Que faire dans ce cas là?
    Merci d’avance pour vos réponses.

    #42739
    bzo
    Participant

    Concernant le sang après un dildo,
    il me semble que j’ai déjà eu cela aussi une fois ou deux, avec un Wand en métal,
    s’il n’y a aucune douleur qui persiste, pas de sang postérieurement,
    à mon avis, ce n’est pas trop grave,
    attends un jour ou deux avant de recommencer et vas-y plus doucement
    jusqu’à ce que tu te réhabitues

    respecte tes orifices et tes orifices te le rendront
    (je blague)

    pour le reste, c’est évident que tu progresses, tu le sais très bien d’ailleurs,
    tu commences à être bien en selle,
    à prendre du plaisir, à trotter, à galoper,
    tu sens de mieux en mieux la bête, tu parviens à faire corps avec elle par moments

    tout le secret est là, parvenir à s’écouter, parvenir à dialoguer avec son corps,
    uniquement par l’intermédiaire de sa prostate, surtout au début
    puis y ajouter des éléments,
    classiquement, après on va s’intéresser aux tétons en priorité
    car ils ont une liaison privilégiée à la prostate
    mais tout le corps peut répondre, tout le corps peut participer

    si cela n’a pas fonctionné avec les tétons à cette séance,
    ce n’est pas bien grave, surtout pas se formaliser,
    c’est une question de circulation des énergies,
    cela fonctionnait particulièrement bien en bas,
    une fois que tu seras bien habitué à les faire circuler par là,
    à bien les consumer,
    tu pourras faire dialoguer ta prostate avec tes tétons,
    c’est une question de temps,
    il est moins évident dans la période d’apprentissage d’avoir une écoute fractionnée,
    une fois que l’écoute de la prostate sera bien établie, aura acquis une certaine consistance,
    tout naturellement, tu pourras l’associer à des jeux avec tes tétons

    #42745
    Andraneros
    Modérateur

    Bonjour Gerardisson,
    Je suis heureux de lire :

    Une chose est sure, c’est que quand je suis en pleine séance, le plaisir est tel que je ne voudrais pas que ça s’arrête. (… ) cela fait quelques séances que quand je me concentre à bien ressentir les sensations, je peux repartir de plus belle plusieurs fois.

    Comme te l’a dit @Bzo tu confirmes de plus en plus nettement les progrès dont tu prenais conscience il y a 2 semaines quand tu classais ta session dans le « Top 1 ».

    La sensibilité de tes pointes de sein devrait de développer peu à peu. Continue à les stimuler avec tes caresses pendant tes sessions. Chez moi l’effet le plus intense a été de titiller les pointes un peu comme j’aurais manié des micro « joy-sticks ». SI tu n’as pas de réactions tu n’insistes pas et tu recommences 5 ou 10 minutes plus tard.

    Si je comprends bien tu n’as remarqué aucune trace de sang sur ton Helix. Il me semble comme @Bzo te l’a dit que tu as dû enfoncer ton dildo en verre un peu rapidement sous l’effet de ton excitation. Rien de plus qu’une micro déchirure. 5 à 10 jours de repos et tout rentrera dans l’ordre. La prochaine fois insère ton dildo avec plus de douceur et plus lentement.

    Bon cheminement @Gerardisson.

    #42845
    Gerardisson
    Participant

    Bonjour à tous.
    Après ma dernière session un peu effrayante, j’ai fait comme selon vos conseils une petite pause de 2 grosses semaines.
    J’ai repris aujourd’hui et je n’ai ressenti aucune gêne, aucune douleur, aucun saignement.
    En revanche, je me faisais une joie de reprendre mon cheminement et le plaisir fut plutôt banal.
    Je ne saurais l’expliquer.
    Après les dernières sessions qui étaient vraiment à chaque fois mieux que la précédente (me faisant penser quasiment tout le temps à ces nouvelles sensations), cette session était vraiment bof.
    Je m’y suis certainement mal pris, j’ai voulu retester dans mon bain mais c’était plus que quelconque.
    Mis à part le tout début au j’ai eu une belle bouffée de chaleur (à cause de la chaleur du bain et de ma détente) et une sensation agréable, la session n’a jamais vraiment décollé…
    J’ai testé plusieurs config, avec le Helix, avec le Progasm à me caresser les tétons, mais je me suis surpris à m’ennuyer.
    Peut etre que l’Aneros ne bouge pas de la même manière dans l’eau. C’était plustot insignifiant. Aux antipodes de mes dernières sessions.
    Au final, j’ai eu un bon lacher prise. Je me suis dit que pour avoir des sessions hautes il faut avoir des sessions plus basse (celle là l’était clairement…)
    J’ai essayé de m’amuser manuellement en guise de final mais même là, je n’ai pas ressenti le même plaisir que d’habitude.
    J’ai donc réussi à m’arrêter sans éjaculation gardant cette énergie pour moi et pour plus tard.
    Bonne soirée.

    #42846
    bzo
    Participant

     j’ai fait comme selon vos conseils une petite pause de 2 grosses semaines

    Certainement pas un conseil à moi,
    moi, je préconise de suivre son désir, si tu as envie de pratiquer 10 fois par jour alors , pratique 10 fois,
    si tu n’as plus envie de le faire pendant quelques jours, alors ne le fais,
    sauf s’il y a un pépin physique, bien sûr, alors il faut prendre le temps que cela s’arrange

    là, typiquement, comme disent les sportifs,
    tu n’es plus dans le rythme, tu as perdu tes automatismes, ta condition physique,
    donc il faut te remettre dans le bain,
    reprendre l’entraînement, retrouver les bonnes réactions, etc.

    mais bon, mon conseil ne vaut peut-être pas grand chose
    car je suis quelqu’un de fondamentalement déraisonnable et d’excessif

    #42853
    Andraneros
    Modérateur

    Bonjour @Gerardisson,

    j’ai fait comme selon vos conseils une petite pause de 2 grosses semaines.

    Tu as raison @Bzo. C’est moi qui avais écrit « 5 à 10 jours » selon un principe de prudence à la suite de l’incident mentionné par notre ami. Je pense que toute sensation anormalement déplaisante ou douloureuse mérite une période de repos sans stimulation physique pour donner aux tissus éventuellement un peu trop sollicités le temps de de reposer. Cela dit je partage ton opinion quand on a déjà une peu de pratique, même sans grand résultats. Il est bon de « suivre son désir » ce qui permet de pratiquer plus souvent ou de ne pas se forcer quand l’envie n’est pas présente.

    Comme le dit @Bzo c’est une session de reprise. Comme tu le dis @Gerardisson c’est une manière de marquer un point bas à partir duquel tes prochaines sessions rebondiront. Il ne faut pas oublier que de très nombreux facteurs peuvent influencer la qualité d’une session de massage prostatique. C’est particulièrement vrai tant que cette forme de stimulation sexuelle (ou énergétique?) n’est pas encore devenue naturelle, spontanée, ne fait pas encore partie de nos réactions instinctives.

    Bon cheminement @Gerardisson.

    #42857
    Gerardisson
    Participant

    Merci pour vos messages @bzo et @andraneros.
    J’étais encore libre aujourd’hui du coup j’ai réussi à prendre le temps de m’accorder 2h pleine cet après-midi.
    Et bien, comme je l’ai dit après ma séance diablement nulle d’hier, je savais que celle d’aujourd’hui ne pouvait qu’être mieux !
    Ce fut le cas !
    J’étais détendu, dans mon lit (et non dans mon bain) et directement j’ai senti que les sensations revenaient.
    Ce n’étaient les climax de mon expérience ressentis sur les séances avant celle d’hier, mais c’était quand même une très bonne séance.
    J’ai ressenti des vagues de chaleur dans le bas-ventre par moment (alors qu’il faisait plutot froid chez moi).
    J’ai très rapidement ressenti mon Helix bouger tout seul me procurant de très bonnes sensations.
    J’étais serein prêt à apprécier ce qu’il se passait.
    Je me suis endormi à un moment tellement j’étais détendu.
    Dès que je me suis révêillé un tout petit peu de respiration abdominale et les contractions sont revenues aussitôt entrainant de temps à autre mon sexe en érection.
    Il y a eu un moment où je ressentais que ça montait en intensité et hélas, les contractions involontaires augmentaient puis passaient d’un seul coup à un palier de contraction plus élevé. Je dis hélas car j’ai l’impression que ces contractions involontaires trop fortes contribuent à une certaine stagnation.
    Celles qui précèdent me procurent un plaisir certain et dès que ça passe sans prévenir ce palier, c’est comme si ça appuyait trop fort ma prostate.
    J’ai eu à un moment le corps qui s’est mis à vibrer un tout petit peu, je ne le contrôlais pas, ça n’était pas des convulsions, mais je me rendais compte que je ne maitrisais pas mes légers mouvements.
    Ma respirations s’accélérait également.
    La dernière phase après un petit temps de pause fut surprenante, l’Helix bougeait tout seul de manière très rapide comme si j’avais un vibreur. C’était agréable mais sans plus.
    Au bout d’1h45, content d’avoir ressenti ce que j’ai ressenti aujourd’hui et voulant en garder un peu sous la pédale pour demain aprem, j’ai réussi à m’arrêter tout simplement sans artifice.

    PS : cela fait quelque fois qu’après mes sessions je ressens pas forcément une douleur mais une gêne sur le coté droit de mon ventre, au niveau du nombril sur le coté droit, ce pourrait-il que ce soit lié avec l’huile de coco qu’il m’est arrivé de mettre en grande quantité des fois (15ml)?

    #42858
    Andraneros
    Modérateur

    C’est excellent. Tu as tout bon. Tout ce que tu décris de ta session de cet après midi me paraît nettement indiquer que tu es au bord de l’orgasme prostatique. J’ai l’impression que tu a déverrouillé toutes les serrures. Tu n’as plus qu’à pousser une porte qui n’offrira aucune résistance pour te retrouver au paradis des orgasmes prostatiques.

    Il y a eu un moment où je ressentais que ça montait en intensité et hélas, les contractions involontaires augmentaient puis passaient d’un seul coup à un palier de contraction plus élevé.

    Je pense qu’à ce moment précis tu devrais te concentrer exclusivement sur ton relâchement musculaire, la détente la plu profonde possible, et sur le relâchement mental en t’ouvrant sans aucune résistance à cette nouvelle sensation, en l’acceptant, en remerciant ton corps de te faire ce cadeau. Tu dois reconnaître ce que j’ai souvent répété à nos amis qui t’ont précédé dans la découverte de l’orgasme prostatique. Je pense que tu e parvenu u stade où tu pressens un plaisir tellement puissant que ton inconscient le bloque par réflexe défensif.

    La localisation de ta « gêne » me fait penser à une forme de contracture de tes abdos ou de muscles abdominaux plus profonds. Je ne pense pas que ce soit dû à l’huile de coco. Cela dit tu peux changer momentanément de lubrifiant pour vérifier si cette gêne persiste ou disparaît. Selon mon expérience si tu mets « trop » d’huile de coco, elle est évacuée avec tes selles. Attention, je ne suis pas médecin.

    Bon cheminement @Gerardisson.

    #42977
    Gerardisson
    Participant

    Bonjour tout le monde et bonne année !
    Depuis mes 2 dernières sessions vers mi-décembre, je n’ai pu prendre un moment pour moi pour réitérer mes experiences.
    J’ai donc repris aujourd’hui. (j’ai 2 semaines de vacances seul, je vais pouvoir experimenter…)
    Un peu comme d’habitude, malgré mon envie très haute, les sessions après une pause de 2 3 semaines sont toujours un peu quelconque voire nulles.
    Pourtant, j’étais tout excité et je me forçais à canaliser mon énergie pour ne pas avoir trop d’attente, tout en ne me persuadant pas que ça allait etre pas top.
    J’ai fait mes préparatifs habituels, je me suis détendu, j’ai bien lubrifié avec de l’huile de coco et beurre de karité.
    Mais dès l’insertion de l’Helix il n’y a pas eu la magie comme d’habitude.
    J’ai du attendre un moment avant que les contraction surgissent.
    Au final, c’était assez quelconque, je pense que mon esprit à capituler au bout d’une heure.
    J’ai malgré tout continué 1 heure de plus mais il y avait pour la première fois depuis peut etre un an de l’ennui.
    Je me suis donc laissé aller à quelque fantaisies, j’ai tenté d’accroché un anneau vibrant à l’Helix voulant tester des vibrations sur ma prostate.
    C’était pas concluant, puis j’ai essayé avec Progasm puis avec le Gilde en verre, tout aussi insignifiant.
    Au bout de 2h et demi de tentative en tous genre, j’ai su stopper pour mieux retenter demain ou après-demain.
    Je suis bien déterminé (sans trop attendre non plus) à répéter mes séances plus régulièrement pendant ces 2 prochains mois. J’ai du temps qui s’est dégagé.
    Bonne journée

    #42983
    Gerardisson
    Participant

    Bon finalement, j’ai pu retenter cette aprem car j’avais du temps devant moi.
    C’était un peu mieux mais pas top non plus… J’ai été un peu impatient…
    Malgré tout j’ai ressenti quelques sensations agréables.
    Loin des dernières sessions intenses mais c’était déjà mieux que ce matin.

    #43007
    Gerardisson
    Participant

    Bonjour
    Après les 2 sessions de la semaine dernière qui ne m’ont apporter vraiment pas grand chose, j’ai réitéré aujourd’hui.
    Les sensations reviennent peu à peu. J’ai ressenti plein de sensations agréables.
    La session n’était pas à classer dans le top 3 mais dans une moyenne d’agréabilité non néglgigeable.
    Sur cette session, la respiration abdominale n’a servi à pas grand chose, comme si je me concentrais tellement pour bien respirer que ma prostate était en stand by.
    Au bout d’un moment, j’ai généré une mini contraction et ça a démarré directement !
    J’ai eu des petites montées sympas, même si pas à la hauteur des sessions de décembre.
    A un moment, je ne sentais plus forcément l’Helix qui bougeait. Il s’était calmé.
    Et j’étais tout détendu, j’avais l’impression qu’il bougeait très doucement, bien plus doucement que d’habitude. J’avais l’impression qu’il faisait des caresses lentes sur ma prostate.
    Cela changeait des fois où il se colle contre elle tout seul avec un peu trop de pression à mon gout, m’emêchant de ressentir quoique ce soit.
    La j’étais concentré sur le plaisir que me procurait ces caresses, c’était doux, voluptueux, un peu comme si on caressait un chat dans un calme et une quiétude tellement agréable.
    Le plaisir s’est accentué au fur et à mesure, jusqu’à ressentir d’un coup une sensation très agréable inconnue à ce jour.
    Un plaisir lié à une sensation de chaleur, des picotements dans tout le coeur et un violent acouphène dans mes 2 oreilles.
    Wahou !
    Tellement bon, rien que pour cette sensation furtive, cette session méritait d’exister !
    J’ai ensuite oscillé entre des temps forts et faibles, sans jamais ressentir le plaisir fugace de cet instant magique expliqué précedemment.
    Je me suis endormi puis au bout de 2h20 j’ai relancé les contractions et là ça allait très vite, j’avais l’impression que mon Aneros était un Vibromaaseur tellement il allait vite.
    Cela m’a procuré un plaisir certain mais très sporadick.
    Enfin, j’ai eu envie de m’amusé car j’était très excité. J’ai commencé des va et viens puis j’ai repensé aux conseils prodigués ici et j’ai réussi à m’arrêter avant qu’une éjaculation vienne briser cette concentration d’energie.
    Demain nouvelle séance. J’ai hate !
    Bonne journée

    #43026
    Andraneros
    Modérateur

    @Gerardisson, tu nous dis :

    Sur cette session, la respiration abdominale n’a servi à pas grand chose, comme si je me concentrais tellement pour bien respirer que ma prostate était en stand by.

    Dans ce cas n’hésite pas à mettre le contrôle de la respiration de côté pour te concentrer sur tes sensations ou sur tes contractions quand elles te font démarrer. L’important est ta prostate et les sensations qu’elle fait naître.

    Le plaisir s’est accentué au fur et à mesure, jusqu’à ressentir d’un coup une sensation très agréable inconnue à ce jour.
    Un plaisir lié à une sensation de chaleur, des picotements dans tout le coeur et un violent acouphène dans mes 2 oreilles.
    Wahou !
    Tellement bon, rien que pour cette sensation furtive, cette session méritait d’exister !

    C’est formidable !

    J’ai commencé des va et viens puis j’ai repensé aux conseils prodigués ici et j’ai réussi à m’arrêter avant qu’une éjaculation vienne briser cette concentration d’énergie.

    Bravo ! Tu es un chef.

    Demain nouvelle séance. J’ai hate !

    Moi aussi, j’ai hâte de te lire. Bon cheminement @Gerardisson.

    #43038
    Gerardisson
    Participant

    Bonsoir
    Tout d’abord merci @Andraneros pour tes encouragements !
    Comme prévu, j’ai décidé de refaire une session hier soir.
    Ce fut agréable, bien qu’un ton en dessous de ma session de mardi.
    J’étais fatigué et je me suis endormi à plusieurs reprises.
    Ceci dit il y a eu de bons moments bien que non extatiques.
    C’était déjà ça !
    J’ai essayé de dormir avec le Helix pour voir si surprise il y aurait eu durant la nuit. Que nenni…
    Le calme plat.
    Au reveil, j’en ai profité pour lubrifier à nouveau et me refaire une séance d’1 heure.
    Des sensations agréables mais rien d’exceptionnel.
    Je n’ai donc pas insisté.

    Ce soir, j’ai refait une session mais avec le Progasm cette fois-ci.
    Toujours avec de l’huile de coco.
    Il y a eu de bons moments, les contractions paraissaient plus fortes mais les sensations agréables étaient moins présentes qu’avec le Helix.
    (c’est à chaque fois le cas mais comme je suis curieux je relaisse toujours une chance au Progasm de temps en temps)
    Un moment, les contractions se sont accélérée et j’ai eu l’impression (comme certains l’ont raconté ici), que c’était très certainement un orgasme mais mon corps bloque la sensation pour le moment.
    Les sensations agréables se faisaient de plus en plus rares et espacées dans le temps, j’ai décidé de changer de jouet.
    J’ai pris le Gilde en verre (avec une tete assez large 4,5), le fait qu’il soit plus lourd a fait qu’il a mis un moment avant de générer des contractions involontaires.
    Je ne sais pas si c’est parce que mes jambes étaient repliée/pieds posés à plat pendant un certain mais à un moment mes jambes se sont mises à tremblé comme jamais ça ne me l’avait fait. Assez impressionnant.
    Le plaisir n’était pas fou mais ça a eu le mérite de me questionner.

    Bref, j’ai du passer entre hier et aujourd’hui, 5 ou 6 heures.
    C’est peut etre un peu beaucoup. Toujours est-il qu’il y a bien qu’espacées quelques fulgurences très agréables.
    Cela ne s’inscrit pas dans la durée mais au moins il y a à chaque fois un mini moment à garder qui justifie à lui tout seul la session du jour.
    Je crois que je dois réussir à plus me détendre ou du moins, déconnecté mon cerveau qui cogite des fois un peu trop.
    Comme j’ai à chaque fois l’envie de bien faire, je me retrouve des fois inconsciemment à analyser ce qu’il se passe et ne pas l’oublier pour éventuellement le retranscrire ici et forcément cela me déconnecte de mon lacher prise…
    Voilà, la chemin est long mais la patience est là.
    Bonne soirée

    #43145
    Gerardisson
    Participant

    Décidément ce mois de janvier est étonnant.
    Cela fait maintenant un an que je connais ce site et que je m’intéresse de près à l’orgasme prostatique.
    J’ai du faire je pense une 40aine de sessions.
    Depuis cet été j’ai réussi à ressentir de bonnes sensation allant toujours un petit peu plus haut à chaque pratique supplémentaire.
    Evidemment il y a quelques ratés, soit du à une stagnation normale ou un coup de moins bien, ou alors de mauvaises conditions…
    Toujours est-il que depuis le 14 j’ai refait 2 sessions qui ne m’ont pas convaincu, je n’avais à chaque pas beaucoup de temps. J’étais même malade pour la seconde session et j’avais acheté un nouveau jouet (le Bouncer de chez Fun factory) et j’étais quelque peu impatient de le tester. La session avec l’Helix était donc plus que quelconque…

    Ayant une journée complètement libre aujourd’hui, j’ai décidé de réitérer l’expérience en prenant le temps, en mettant l’accent sur la relaxation.
    Je vais tenter de décrire le plus exactement possible mes sensations du jour tant la session était enrichissante et longue.
    J’ai tout d’abord commencé par une relaxation profonde, ce que je n’ai pas forcément le temps de faire habituellement.
    J’ai senti les contractions arriver très lentement et progressivement.
    Je sentais le bien-être qui montait.
    Au bout d’un temps certain, j’ai senti que les contractions s’intensifiaient. Mais j’essayais de contrôler un peu car si je ne contrôle, j’ai l’impression qu’elles contractent trop fort ce qui m’enlève toute sensation.
    Ma détente et ma concentration étant plus élevées que d’habitude, je sens différentes vagues, chacune différentes de la précédente et différentes des sessions antérieures.
    Je ressens assez rapidement non pas un orgasme ou une sensation de plaisir fulgurant mais un bien-être que je n’ai pas envie de quitter. Je me posais la question « certes, ce n’est pas un plaisir à tomber par terre, mais cette sensation me fait du bien, ai-je envie d’arrêter?? Oh que non ! »
    Différentes montées et accalmies.
    Je me sentais bien allongé sur le dos avec une bouillotte en bas des pieds.
    Au bout d’une heure, je pensais avoir terminé, cela faisait un moment plus long sans trop de sensation. Puis j’ai ressenti des contractions un peu plus rapides, un peu plus intenses, où je ressentais à chaque fois un plaisir plus fort que les secondes précédentes m’obligeant à me demander, jusqu’où cela pouvait m’emmener.
    A un moment le plaisir s’estompait mais les contractions continuaient. Je pense que mon cerveau n’analyse pas encore cette nouvelle sensation de plaisir.
    Après une ultime accalmie, une nouvelle montée se manifestait. Je pensais pourtant avoir tout donné pour aujourd’hui. C’est remonté rapidement.
    Puis sans faire exprès j’ai eu mon ventre qui s’est enfoncé un peu plus bas dans le lit, faisant une contraction différente. Je sentais l’Aneths qui vibrait très rapidement et mes contractions étaient différentes comme si inconsciemment, il y avait un truc qui s’était débloqué faisant en sorte que je contracte d’une nouvelle manière.
    J’ai senti le plaisir monter, puis mon corps s’est mis à trembler, je ne savais pas ce qu’il se passait.
    Mes jambes étaient sous l’emprise de spasmes soudain, ma nuque également à 2 doigts de me bloquer les cervicales.
    Je ne maitrisais rien de ce qui se passait.
    Je ressentais un plaisir qui au fur et à mesure des contraction s’estompait car cela devait être trop puissant pour le ressentir pleinement.
    Mon souffle s’accélérait et mon corps se recroquevillait sur lui même. C’était très bon.
    J’ai laissé retombé tout ça au bout de 2 3 minutes, sentant mes abdos et mes muscles tout contractés comme après une session de sport…

    Ayant eu une bonne session, la meilleure de 2022, clairement ! J’ai eu envie d’expérimenter des choses.
    J’ai décidé de prendre un bain avec le Progasm cette fois-ci. Je crois que j’avais bien donné du coup ce fut assez quelconque, et puis je devais être un peu épuisé après 1h30…
    J’ai ensuite continué avec un Dildo en verre Gilde (agréable mais sans plus) pour finir avec le Bouncer de Fun Factory que je testais pour la deuxième fois.
    Malgré mon excitation qui était très haute et ma curiosité attisée, je crois hélas que la session avec l’Aneros m’avait clairement fait atteindre le summum de ce que je pouvais ressentir aujourd’hui.
    Tout ce qui était après ce moment de vibration intense n’était que moins bien.
    J’ai pourtant persévéré avec le Bouncer, je n’ai (contrairement au Gilde en verre) pas réussi à ressentir le moindre plaisir.
    J’ai donc tout bonnement arrêté au bout de 2h30. La première moitié avec l’Aneros était mémorable. La suite avec mes autres jouets était banale voire ennuyeuse.
    En tout cas, je retiens le début de session qui était encourageante.
    2022 sera l’année de la persévérance.

    #43146
    modeyin
    Participant

    Bien joué @Gerardisson

    #43168
    Andraneros
    Modérateur

    Bonsoir @Gerardisson,
    Tu écris :

    Depuis cet été j’ai réussi à ressentir de bonnes sensation allant toujours un petit peu plus haut à chaque pratique supplémentaire.

    Je vais tenter de décrire le plus exactement possible mes sensations du jour tant la session était enrichissante et longue.

    Je ressens assez rapidement non pas un orgasme ou une sensation de plaisir fulgurant mais un bien-être que je n’ai pas envie de quitter.

    j’ai ressenti des contractions un peu plus rapides, un peu plus intenses, où je ressentais à chaque fois un plaisir plus fort que les secondes précédentes m’obligeant à me demander, jusqu’où cela pouvait m’emmener.
    A un moment le plaisir s’estompait mais les contractions continuaient. Je pense que mon cerveau n’analyse pas encore cette nouvelle sensation de plaisir.

    Je sentais l’Aneths qui vibrait très rapidement et mes contractions étaient différentes comme si inconsciemment, il y avait un truc qui s’était débloqué faisant en sorte que je contracte d’une nouvelle manière.
    J’ai senti le plaisir monter, puis mon corps s’est mis à trembler, je ne savais pas ce qu’il se passait.

    La première moitié avec l’Aneros était mémorable.

    2022 sera l’année de la persévérance.

    … et de la poursuite du développement de tes capacités orgasmiques. Tu progresses, tu progresses. C’est magnifique.
    Bon cheminement @Gerardisson.

    #43204
    Gerardisson
    Participant

    Bonjour à tous.
    Après avoir eu une bonne session en début de semaine dans la lignée des sessions précédentes, rien de plus, rien de moins, (bien que pas transcendantal non plus), j’ai réitéré aujourd’hui pour ce qui s’avère être la meilleure session effectuée à ce jour.
    Depuis quelques temps, je ne perds plus de temps à faire chauffer l’huile de coco, l’aspirer avec la seringue alimentaire etc…
    Je préfère m’insérer plusieurs morceaux assez conséquent d’huile de coco encore solide.
    Au fur et à mesure que l’huile fond et devient liquide, cela génère des sensations agréables et aléatoires.
    Une fois donc l’huile insérée, je me suis mis sur le dos, comme d’habitude et j’ai commencé la respiration abdominale.
    Etrangement, contrairement à d’autres sessions de ce début d’année, les sensations agréables tardaient un peu à arriver.
    Je ne me formalisais pas pour autant, en continuant de respirer lentement.
    Au bout d’un certain (plus long que d’habitude) j’ai commencé à ressentir des sensations agréables.
    Bizarrement, les contractions involontaires démarrant d’habitude au quart de tour se faisaient elles aussi désirer.
    J’ai donc persévéré tout en restant détendu.
    C’est à ce moment là que j’ai ressenti des mini palpitations, des tremblements légers de mes bras, puis de mes abdos, puis de mes fesses.
    J’avais déjà ressenti cela une fois dernièrement, sauf que c’était un step au dessus.
    Puis à un moment donné, ça s’est encore intensifié dépassant ce que j’avais déjà ressenti auparavant.
    Je me suis mis à trembler plus vite, plus fort, avec une sensation agréable qui s’intensifiait.
    Au bout d’un moment, la sensation agréable disparaissait me je continuais à me recroqueviller sur moi même.
    Au bout d’un certain temps assez long de contraction, j’ai senti que mes abdos fatiguaient, j’ai donc arrêter.
    Je me disais que j’allais reprendre mes forces et que peut etre ça reviendrait…
    Au bout d’un petit temps de pause, sans trop savoir comment, j’ai ressenti les léger spasmes dans les bras, le cou annonciateurs des tremblements plus poussés d’avant.
    Ni une, ni deux, c’est reparti encore un peu plus fort.
    Je ressentais une chaleur immense mais le plaisir s’estompait dès que mon corps atteignait un palier trop élevé de tremblement.
    Je ne controlais pas grand chose.
    Un temps, je me disais que c’était mon inconscient qui me faisait trembler, mais à un moment donné, j’ai essayé d’arrêter cette progression et j’en étais bien incapable.
    J’ai malgré tout réussi à freiner tout ça quand je sentais une vraie fatigue physique dans mes jambes et dans mes abdos.
    J’ai retenté une pause avant de voir si ça pouvait revenir une troisième fois.
    Ce fut le cas ! Encore un nouveau palier de passé.
    Je me retrouvais à nouveau avec une respiration hyper rapide et avec mon sexe qui entrait en érection de temps à autre.
    J’essayais de l’ignorer et il se rendormait assez rapidement.
    J’étais concentré sur tout mes ressentis et bien détendu bien que ces contractions et tremblements de la globalité de mon corps pouvaient me faire imaginer une certaine tension.
    Plutôt paradoxal.
    Je précise que contrairement à d’habitude où je sentais mon Helix bouger au grès des contractions involontaires, là, c’était différent. Je ne le ressentais pas tellement bouger tant tout mon corps bougé…
    A un moment j’ai eu cette sensation étrange comme si je me faisais l’amour tout seul. Comme si j’étais le pénétrant en bougeant vite mes fesses et le pénétré.
    Je fis une 3eme pause, puis je me retrouvais à bouger mon bassin de manière très douce et lancinante.
    Cela me procurait un plaisir léger mais agréable.
    Contrairement à d’habitude où au bout d’une heure je ressens une certaine lassitude, ce ne fus pas le cas aujourd’hui, bien que n’ayant aucune possibilité de voir l’heure qu’il était, j’avais conscience qu’un certain laps de temps s’était écoulé et je continuais toujours à éprouver un certain plaisir.
    Au bout d’un long moment à me laisser aller à ces mouvements du bassins très agréables, j’ai eu à nouveau envie d’accueillir ces fameux tremblements.
    Une fois de plus, je me suis concentré sur une sensation de plaisir que je ressentais au niveau de ma prostate c’est revenu assez rapidement.
    Tremblements, contractions, je me retrouvais avec les jambes en l’air et le souffle coupé puis j’ai ressenti d’un seul coup une sensation de plaisir arriver un peu comme un orgasme mais ça n’en était pas un.
    Je pense que les contractions ont généré des vibrations de ma couette sur mon sexe me procurant une sensation de plaisir pénien par dessus tout ça !
    Mes abdos étaient tellement contractés que par épuisement j’ai arrêté tout d’un coup.
    Après une dernière pause, comme j’estimais que cette session était tout simplement la meilleure, je n’avais plus rien à perdre et entrepris un dernier défis.
    Par curiosité, j’ai eu envie de tester avec une position différente, sur le coté, en mode chien de fusil.
    Cela faisait un moment que cette position ne m’apportait aucun plaisir, je l’avais donc abandonné pour prendre plus de plaisir sur le dos.
    J’ai donc retesté.
    J’étais détendu, sans pression, j’ai pris un léger plaisir à bouger mon bassin et mes fesses au grès de mes envies.
    Puis à un moment, les tremblements et contractions sont revenues.
    J’ai ressenti un plaisir plus important (rien que de l’écrire j’ai l’impression de le ressentir à nouveau, mes mains en tremblent encore).
    Tout s’est intensifié, mes abdos se contractaient comme jamais, mon corps convulsait de plus en plus. J’avais chaud, ma respiration était de plus en plus rapide.
    Je m’étonnais de crier tout seul.
    C’était hyper agréable, je sentais mes jambes qui étaient trempes de transpiration.
    Plus ça allait plus je me recroquevillais, je sentais plus de plaisir.
    Mes genoux se rapprochaient de mes abdos, je me retrouvais à prendre et tenir mes jambes avec mes bras (un peu comme dans une position foetale).
    Tout mes muscles se contractaient au point où j’ai eu sur la fin l’impression de me casser une cote…
    Le plaisir montait encore et sans comprendre pourquoi ni comment, je me suis mis à éjaculer tout seul sans avoir touché mon sexe.
    C’était à la fois hyper agréable mais décevant car j’ai cru comprendre au grès des lectures sur ce forum que ce n’est jamais idéal de terminer une session Aneros par une éjaculation.
    Je ne l’ai cependant pas souhaité ni contrôlé, c’est arrivé tout seul me procurant un plaisir très fort cumulé au plaisir qui s’intensifiait en moi au fur et a mesures de ces tremblements.
    Cela a sonné le glas de cette session anthologique dans mon cheminement.
    J’ai repris mes esprits et je suis tombé des nues quand j’ai vu que la session avait duré plus de 2h30…
    Je sens les muscles de mon corps encore contractés comme après une très grosse session de sport.
    Je ressens à l’instant où j’écris des mini tremblements dans les mains et certaines sensations de plaisir diffus reviennent par moment en moi.
    Merci pour vos encouragements qui m’ont permis de ne pas laisser tomber.

20 sujets de 61 à 80 (sur un total de 91)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.