Mots-clés : 

20 sujets de 481 à 500 (sur un total de 528)
  • Auteur
    Articles
  • #43486
    modeyin
    Participant

    Mon corps fait plein de progrès en ce moment

    #43487
    modeyin
    Participant

    Encore une bonne journée
    Une de plus
    Ça a commencé dès le réveil
    Avec plus d’une heure de plaisir dans mon lit
    Ensuite, j’arrive à m’extraire du lit
    Une fois debout, en une fraction de seconde
    mon corps m’offre la sensation d’avoir le corps d’une femme pendant un très court instant
    C’est de la bombe ces moments là
    Dans la matinée en marchant, j’ai eu une montée de plaisir assez forte pour me faire gémir et même faire wouah
    Et dire put@in que c’est bon
    Rebelote après manger
    Une demi heure de pur bonheur
    Que c’est dur d’aller travailler après
    Puis vers 17h30 18h00 encore plusieurs grosses montées de plaisir tout en travaillant
    Mes fesses partent en arrière, je gémis
    Put@in que c’est bon
    La braise est toujours active à cette heure tardive

    #43490
    modeyin
    Participant

    Environ un peu plus d’1 mois sans éjaculation
    Ce matin, le plaisir est toujours là
    Mon corps en est saturé
    Il n’arrête pas de me faire gémir
    En plus, je le prive de ses caresses habituelles
    depuis 2 jours @bzo
    J’ai l’impression de rentrer encore dans un nouveau monde
    Aujourd’hui, je vais travaillé chez un client
    si cela continue comme ça ça va être joli

    #43503
    bzo
    Participant

    ah tu essaies aussi, en mode sans les mains, pour changer

    moi, je continue ainsi, pour l’instant,
    j’explore certaines facettes de ma pratique,
    comme je ne peux le faire autrement

    les ondes générées par le corps, en-dehors du bassin,
    sont de deux types,
    celles que tu obtiens avec les mains,
    caresses diverses et variées,
    éventuellement pincements, torsions, griffures, avec les ongles
    et puis tout le reste,
    dans ma pratique, cela correspond à beaucoup de choses, en fait,
    tous les mouvements, tous les gestes et même quand j’immobilise
    dans une certaine posture, avec le yin aux commandes,
    tout cela génère des ondes soyeuses en moi

    cependant , ces derniers jours, je me suis rendu compte
    que quand les mains sont en action,
    elles ont tendance à tirer la couverture, en quelque sorte,
    ce n’est pas en soi un problème,
    il y a une sorte de mélange, de tourbillon qui se crée,
    avec les ondes qui arrivent de toutes parts,
    le corps dans son entier génère

    mais les ondes générées par le corps, autrement que par les caresses,
    fusionnent avec tout le reste et ne sont qu’une proportion minoritaire de l’ensemble
    alors que si on met les mains au repos forcé,
    tout à coup, ces ondes générées par le corps, hors du bassin,
    donc chez moi, avec tous les gestes, tous les mouvements, avec les postures
    ressortent avec une acuité toute particulière

    c’est une sorte de découverte pour moi, un nouvel éblouissement,
    j’explore mes gestes, mes mouvements, mes postures, en mode yin,
    je déguste les ondes qu’ils génèrent,
    comme jamais, auparavant
    et c’est juste splendide

    je bouge, lentement, j’accompagne les ondes,
    l’impression que j’arrive de plus en plus,
    à les accorder de plus en plus, au mouvement,
    à creuser de plus en plus les gestes, à les emplir d’ondes,
    le geste semble comme une coupe que je chercher le plus possible, à emplir d’ondes

    c’est une sorte de danse, entre le geste que j’effectue
    et puis les vibrations qui sont générées,
    j’adore explorer pour l’instant,
    c’est une facette de ma pratique que je n’avais autant perçue

    je suis dans cette période “sans les mains”
    mais une fois que j’en serrais sorti,
    je ne vais plus attendre que la prochaine s’impose à moi,
    au quotidien, désormais j’alternerais
    des moments sans et des moments avec,
    les sensations obtenues, sont tellement différentes

    #43537
    modeyin
    Participant

    Oui j’essaie tu m’a donner l’envie d’essayer
    mais il me faudrait une camisole de force
    pour éviter de me caresser car
    j’ai de très fortes envie
    Je vais voir avec le temps
    ce que cela peut générer chez moi
    En tout cas
    J’ai juste à  envoyer de l’amour à mon corps  pour avoir des doses de plaisir

    #43539
    bzo
    Participant

    ne te forces pas, si tu as trop envie de te caresser, va-s-y, vraiment,

    c’est ce que je fais aussi d’ailleurs,

    cependant je mélange beaucoup plus , désormais,

    des moments sans les mains, des moments avec,

    depuis que j’ai découvert, à quel point,

    les sensations changent, deviennent spécifiques

    quand on laisse les bras un peu passif

     

    surtout le reste du corps, en-dehors du bassin,

    quand il n’y a plus les vagues provoquées par les caresses,

    on sent tellement à quel point, chaque geste, chaque mouvement,

    chaque posture, même,

    quand on est envahi du yin,

    sont génératrices de vibrations

     

    on peut les sculpter ainsi parce qu’on les entend, on les suit, nettement mieux,

    cela fait des moments splendides

    où j’alterne les vagues légères qui courent dans tous les sens,

    provoquées par les caresses

    et puis ces sensations générées par tous mes mouvements, tous mes gestes,

    toutes mes postures, sur lesquelles je parviens à bien mieux me concentrer

    quand les bras restent un peu passifs,

    cela fait vraiment de splendides transitions, des nuances changeantes qui s’enchaînent superbement

     

    je sens vraiment que mon corps aime cela, en redemande,

    ces alternances,

    il faut trouver le bon rythme, pas changer trop vite, laisser faire,

    cela doit venir naturellement,

    un petit coup de main, un peu inciter, suggérer, ça va

    mais pas forcer

    #43540
    bzo
    Participant

    Un truc très simple pour intégrer les deux manières,
    pour faire des transitions sans faille,
    c’est juste, à un moment donné, laisser les mains où elles sont,
    tu les arrêtes tout simplement où qu’elles soient sur toi
    et elles ne bougent plus

    Ainsi, tu passes en mode, mains passives
    et tu peux te concentrer sur le bassin et le reste du corps
    pour générer les ondes différemment,
    sculpter avec précision et finesse,
    les sensations dans les gestes, les mouvements, les postures,
    les entrelacer avec les ondes générées par le bassin,
    cela fait comme une danse superbe,
    une chorégraphie sensuelle

    Cela reste plus sobre, plus minimaliste,
    alors que dès que les mains entrent en jeu, enfin chez moi,
    cela s’emballe beaucoup plus, cela tourbillonne,
    il y a des vagues de tous les côtés.

    #43547
    bzo
    Participant

    enfin, la vérité, c’est que j’en suis actuellement au stade de l’expérimentation avec

     

    la seule chose dont je sois certain,

    c’est qu’on obtient des résultats très très intéressants et différent

    quand on laisse les bras passifs

     

    alors, faut-il garder cette manière, totalement séparée,

    de la manière habituelle, avec les mains actives, donc,

    je ne parle pas ici, d’une petite pause éventuelle,

    cela peut arriver , bien sur, sans même qu’on s’en rende compte,

    que les mains s’arrêtent un peu,

    avant de reprendre leur manège,

    non, je décris une manière où systématiquement, on laisse les mains au repos,

    elles n’interviennent pas

     

    donc, faut-il garder les deux manières séparées

    ou il y a-t-il moyen de bien les mélanger,

    malgré ce que j’ai écris dernièrement, juste même, au-dessus,

    je n’en  suis pas encore sûr

     

    j’expérimente, j’expérimente

     

    #43671
    modeyin
    Participant

    Ce corps est une merveille

    même dans les moments compliqués de la vie

    je peux maintenant aller me réfugier dans ces bras, dans sa chair

    Jeudi dernier, il m’a offert une journée bien sympathique

    Tout en travaillant, mon corps était baigné de plaisir et avec des vagues

    Rebelote vendredi

    Samedi, balade matinale du chien

    et tout en marchant, j’ai eu droit à des vagues de plaisir

    ou j’ai été obligé de gémir encore et encore

    Heureusement que je suis à la campagne, entouré de pâturages et de forêt

    Lundi midi un appel me plonge dans un état de déprime

    Je décide de me réconforter avec mon corps

    Il m’a offert un super moment dont lui seul à le secret

    Ca s’est fini par une éjaculation qui n’a en rien modifié

    l’état de mon plaisir intérieur

    Les batteries sont toujours pleines

    Je peux toujours profiter de lui à tout moment

     

     

    #43688
    bzo
    Participant

    même dans les moments compliqués de la vie

    je peux maintenant aller me réfugier dans ces bras, dans sa chair

     

    c’est l’effet de la consistance, cela,

    à partir d’un certain stade, tu peux compter en toutes circonstances, sur ta pratique,

    même si tu es déprimé, fatigué, que tu en as marre de tout,

    tu te mets en route, la bulle de jouvence, de ressourcement, se crée

    qui t’enveloppe, t’isole de tout,

    les soucis, la fatigue, la déprime, n’existent plus, pour l’instant

    l’instant est devenu incandescent, plus rien d’autre ne compte

    que la communion, la complicité, avec ta chair

     

    #43690
    modeyin
    Participant

    Donc un gros palier de franchi pour pouvoir vivre ça dans ces moments la
    Aujourd’hui, ma chair était remplie de plaisir en permanence
    J’ai pu en profiter toute la journée
    Un des meilleurs moments à été  pendant mon repos après manger Installer sur mon lit
    Mon corps avait un désir en lui irrésistible
    Mon cœur accélérais à la moindre caresse ou mouvement

    D’ailleurs en parlant de mouvement, de temps en temps mon corps réagit

    avec des mouvements de va et vient de mon bassin très rapide mais aujourd’hui il a encore innové. C’était plus dans l’otarie ou le phoque lol

    J’aurais pu rester des heures et des heures dans cet état la

    Le plaisir était en continue en moi et il est toujours là

     

    #43691
    modeyin
    Participant

    Es ce l’ultime palier à franchir ou il y en a d’autres ?

    #43692
    bzo
    Participant

    il y en a toujours d’autres,

    cela s’affine, cela se diversifie, cela s’enrichit,

    jusqu’à ton dernier souffle

     

    tu ne peux imaginer que cela soit encore meilleur que ce que vis actuellement,

    où tu peux encore gagner encore en intensité, en richesse,

    et c’est bien ainsi,

    si tu pouvais le deviner, si tu pouvais mesurer,

    appréhender le futur de ta pratique,

    cela voudrait dire que ce n’est pas aussi magique que cela

    puisqu’il y a moyen de le prévoir

     

    mais encore une fois, à moins que tu t’assoies sur tes lauriers,

    que tu arrêtes d’être curieux, d’explorer,

    de remettre en question des choses concernant ta pratique,

    cela continue de progresser sans cesse

    malgré le niveau qu’on peut atteindre déjà

     

    l’intégration dans le quotidien, est un chapitre très intéressant et sans fin,

    vivre la complicité de son corps, dans les faits et gestes du quotidien,

    est à affiner, toujours plus à affiner

     

    qu’un simple geste, tout ce qu’il y a de plus banal,

    devienne un moment de partage, d’incandescence ardente, aussi avec son corps

    tout en gardant à peu près son utilité initiale,

    peut-être un peu plus long, un peu détourné

    car tu prends aussi le temps de déguster ce moment avec ton corps,

    de le vivre dans sa verticalité possible

     

    ce ne sont pas des moments où tu perds tout contrôle tellement c’est intense,

    ce n’est pas le but recherché

    mais juste de vivre la fusion avec son corps, malgré une situation qui ne semble pas faite pour cela,

    où tu fais quelque chose et que tu vas continuer de le faire,

    juste ce sera peut-être un peu plus long, plus compliqué

    car en même temps, tu vas t’envoyer délicieusement en l’air

     

    l’enchaînement des possibles verticalités de plus en plus vertigineuses des moments

    tout en gardant leur fonctionnalité dans ton quotidien,

    cela est déjà la possibilité d’un éventail d’une telle richesse et d’une telle diversité,

    les actions du quotidien qu’on accomplit, pendre son linge, nettoyer la vaisselle,

    apportant , chacune, des coloriages, de nuances, toujours différents aux  sensations

    qu’on peut vivre dans ces moments-là,

    là c’est un domaine sans limites à explorer,

    toujours à faire progresser

     

     

     

     

     

    #43693
    bzo
    Participant

    et puis  là, tout ce que j’évoque, c’est plus ou moins sexuel

    mais la complicité avec son corps,

    peut se manifester sous tellement de formes différentes,

    je viens juste d’écrire que c’est plus ou moins sexuel

    mais pourquoi même se poser la question

     

    l’incandescence des moments, les énergies qui flambent en nous,

    peuvent se vivre sous tellement de formes différentes,

    certaines comme le tantra, me tentent  tellement, quand j’aurai du temps,

    il y a des formes de danse où l’on joue avec les mouvements de son corps, de ses gestes,

    de son positionnement dans l’espace,

    avec les énergies éveillées,

    je fais d’ailleurs des trucs comme cela déjà, à nouveau de plus en plus,

    juste je me mets debout au milieu de la pièce

    et je me mets à bouger lentement,

    à laisser les énergies s’éveiller lentement,

    à jouer avec , à essayer de les caresser avec mes gestes, mes postures

     

     

     

     

     

    #43695
    modeyin
    Participant

    Les moments compliqués de la vie. La fatigue, le stress, la pression ou la déprime c’était un frein, un obstacle pour moi pour pouvoir avoir du plaisir ou des moments de communion avec mon corps

    J’ ai l’impression que c’était le dernier blocage important chez moi et qui l’ a volé en éclat. Que maintenant le champs est libre pour continuer encore et encore à m’ explorer intérieurement

    J’ai le sentiment que plus rien ne peut m’arrêter pour continuer à faire grandir ce torrent de plaisir

    Il est de plus en plus présent en moi dans ma vie de tout les jours.

    #43696
    bzo
    Participant

    c’est cela la consistance,

    ton intimité avec ton corps, est devenu un processus entièrement indépendant,

    ne dépendant plus de ton humeur, de tes problèmes de tous les jours,

    de ton niveau de stress, de tes joies, de tes peines

     

    ta pratique  a suffisamment grandi en toi,

    est désormais un processus autonome avec le quel tu peux interagir,

    sur lequel, tu peux compter en toute circonstance,

    tu peux y faire appel à tout heure du jour comme de la nuit,

    les choses sérieuses peuvent commencer,

    le dialogue avec un grand D

    #43697
    modeyin
    Participant

    les choses sérieuses peuvent commencer Wouah

     

    #43699
    bzo
    Participant

    c’était un peu une boutade,

    loin de moi, l’idée, de minimiser ce que tu as vécu jusqu’ici,

    les moments que tu as vécus

     

    disons, que quand tu as sur le terrain, un joueur talentueux

    sur lequel, tu peux à présent compter à 100% ,

    de la première minute de l’action, jusqu’à la dernière,

    cela peut faire une sérieuse différence

    #43700
    modeyin
    Participant

    J’ai encore de la marge alors

    je peux passer d’ un joueur talentueux a un joueur exceptionnel lol

    #43705
    modeyin
    Participant

    J’ai bien aimé ta boutade @bzo

    c’est t’on jamais

    c’est vrai que j’ai vécu des trucs fabuleux

    mais c’était peut être que le haut de l’iceberg

    surtout qu’aujourd’hui, j’ai encore une journée superbe, très enrichissante

20 sujets de 481 à 500 (sur un total de 528)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.