Mots-clés : , ,

14 sujets de 1 à 14 (sur un total de 14)
  • Auteur
    Articles
  • #20114
    AvatarYo
    Participant

    Bonjour. Je crois que tout est dit dans le titre ! Je lis par ci et par là qu’un orgasme anal peut être accompagné d’une éjaculation sans éréction et sans « giclées ». Ça paraît appétissant dit comme ça, mais personnellement, étant pourtant friand des plaisirs procurés par ma petite caverne, cela ne m’est jamais arrivé. Je ressens bien du plaisir à l’intérieur de ma verge et du gland mais c’est tout. Non pas que cela me contrarie de ne pas y parvenir car les orgasmes que j’éprouve me conviennent parfaitement. Mais cela me laisse curieux et je me pose une question. Enfin plusieurs plutôt. Deja, mythe ou réalité ? Quelqu’un parmi vous a t il déjà connu ça ? L’orgasme est il plus puissant ou au contraire perturbé par l’éjaculation ? Comment ça se passe pour vous qui y parvenez ?

    #20116
    AvatarLerris
    Participant

    Qu’appelles-tu orgasme anal exactement ? Un orgasme qui vient de la prostate ou vraiment de l’anus ?

    J’ai lu récemment sur ce sujet et effectivement certains hommes obtenaient un orgasme en utilisant un gode et il y avait éjaculation. Mais, l’un d’eux avaient l’air de suggérer que cela pouvait provenir de la stimulation du pénis qui provenait soit de la contraction du périnée, soit du fait que le gode tire un peu sur les chairs ce qui arrive à tirer un peu sur la peau du pénis… Je ne sais pas si je suis clair.

    Si tu parcours un peu le forum, tu pourras voir que plusieurs membres (dont moi-même) avons obtenu éjaculation avec l’Aneros, sans toucher notre pénis. Les contractions du périnée se font très fortes et cela finit par une éjaculation, même sans que le pénis soit en érection. Personnellement, j’ai ressenti cela comme une orgasme fort mais finalement classique, similaire à un orgasme du pénis normal. Cela mettait un point final à ma séance puisque mon envie redescendait d’un coup.

    Donc, finalement, j’ai l’impression que s’il y a une véritable éjaculation, c’est que l’orgasme provient en réalité du pénis, même s’il y a stimulation de la prostate. Ce n’est pas un vrai orgasme anal ou prostatique. Enfin, pour l’instant c’est mon avis. Si quelqu’un me dit avoir expérimenté le contraire, je suis prêt à mettre en doute mes convictions.
    Évidemment, il ne faut pas confondre cela avec l’émission de liquide séminal lors de la stimulation de la prostate, je pense, ce qui peut arriver.

    #20586
    AvatarKristof2511
    Participant

    Ce dont tu parles est le massage prostatique !! j’adore le pratiquer en solo sous la douche car ma femme n’est pas aussi ouverte d’esprit que moi .
    en étant un peu excité (je te laisse le choix) j’arrive a des choses qui sont juste impressionnante , et franchement je n’aurais jamais cru que l’on pouvais avoir un orgasme parfois aussi intense. Pour le moment il y a eu qu’une seule fois ou j’ai pu avoir « 3 giclées » avec la dernière, l’orgasme masculin mais qui m’a provoqué une sorte de spasme, mais j’ai encore pas réussi a le reproduire mais c’était trop bon et intense !!!

    #20588
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    Bienvenue sur notre forum @kristof2511.

    Je comprends de votre première intervention dans nos pages que vous avez une solide expérience du massage prostatique. Vous attirez mon attention quand vous dites :

    j’adore le pratiquer en solo sous la douche… j’arrive a des choses qui sont juste impressionnante , et franchement je n’aurais jamais cru que l’on pouvait avoir un orgasme parfois aussi intense.

    En effet vous semblez engager vos sessions dans des conditions assez différentes de celles que décrivent la plupart des témoignages qui nous ont été présentés. Je suis très intéressé de lire comment vous avez découvert le plaisir prostatique et comment vous avez progressé, sous la douche ou ailleurs. Votre voie dans la mesure où elle est différente peut apporter des informations précieuses à nos amis qui débutent et avancent lentement vers le Super O’.

    J’espère vous lire très bientôt sur ce sujet et sur d’autres. Bon cheminement @kristof2511.

    #36056
    AvatarVinc
    Participant

    Bonjour, Je n’ai jamais réussi à éjaculer sans stimulation du pénis pendant une session avec mon Progasm,
    sauf que 70% du temps après un fort orgasme c’est une éjaculation de précum qui se produit et la quantité
    ressemble à une éjaculation de sperme normale. Je rêve du jour où mon Progasm va me faire jouir et éjaculer
    du sperme et non du précum même si pour le moment cela est vraiment agréable et très délicieux.

    #36071
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    @vinc48 Vous nous dites :

    Je n’ai jamais réussi à éjaculer sans stimulation du pénis pendant une session avec mon Progasm,

    Je ne sais pas si depuis votre découverte du plaisir prostatique vous avez pu prendre le temps de lire les forums sérieux malheureusement essentiellement anglophones spécialisés sur ce sujet. J’ai l’impression que non.

    En effet, comme vous pouvez désormais le lire sur ce forum et sur le traité d’Aneros, plaisir prostatique et éjaculation sont complètement indépendants voire contradictoires pour des débutants en massage prostatique. Pour simplifier on peut dire qu’il y a deux grandes voies pour accéder à l’orgasme :
    1. Celle que nous connaissons instinctivement qui passe par la stimulation du pénis, l’érection, le point de non-retour et l’éjaculation qui nous libère du désir en faisant retomber notre excitation et en nous noyant sous une grand sentiment de satisfaction en échange de notre période réfractaire masculine.
    2. Celles que nous devons découvrir, plus ou moins facilement selon nos dispositions, qui passent par la stimulation d’autres organes (y compris le cerveau), sans érection (ou si peu), sans éjaculation libératrice. Le massage prostatique fait partie de cette catégorie.

    Pourquoi trouvons-nous tant de messages d’internautes qui associent éjaculation et orgasme prostatique ?
    1. Par ignorance sur la réalité de cette expérience. Ils ne connaissent (bien?) qu’une seule forme d’orgasme et pensent que le massage prostatique n’est qu’une autre manière de jouir « comme d’habitude » en « mieux ».
    2. Par enracinement culturel. Ils pensent que l’éjaculation est le symbole de leur virilité, donc de leur plaisir. Ils ne veulent pas y renoncer.
    3. Par facilité. Séparer l’orgasme de l’éjaculation n’est pas naturel après la puberté. Cette aptitude demande un apprentissage qui remet en question un mode de pensée dominant. Certains s’y lancent mais renoncent devant l’effort demandé.

    Pourquoi conseille-t-on aux débutants de séparer soigneusement le massage prostatique de toute stimulation du pénis ?
    1. Pour être totalement disponible à quelque chose qu’ils ne connaissent pas.
    2. Pour sortir de la prison dorée excitation sexuelle – érection – orgasme – éjaculation.
    3. Pour ne pas écraser des sensations très subtiles par d’autres très fortes.
    4. Pour apprendre de nouveaux réflexes.

    En parcourant notre forum vous pouvez lire le récit de divers cheminements vers l’orgasme prostatique. Vous pouvez constater que nos amis qui témoignent ne découvrent pas qu’ils peuvent jouir et éjaculer sans les mains.Ils découvrent qu’ils peuvent vivre des orgasmes en rafales, bien plus intenses et profonds que ceux qu’ils connaissaient avant. Ils découvrent qu’ils ont de moins en moins envie d’éjaculer au fur et à mesure de la transformation de leur sensualité.

    Nous savons que vous avez plusieurs années d’expérience en matière de plaisir prostatique mais nous ne savons pas comment vous organisez vos sessions ni comment vous vivez ce plaisir particulier. Il est donc difficile de rapprocher votre situation des principes que je rappelle ci-dessus. Mais vous comprenez mon étonnement devant votre quête de l’éjaculation prostatique. Je pense qu’il y a beaucoup à gagner en laissant l’éjaculation de côté, ce qui n’empêche pas de combiner à terme les deux plaisirs pour des « explosions orgasmiques » extraordinaires.

    Bon cheminement @vinc48.

    #36072
    AvatarVinc
    Participant

    Bonjour Andraneros,
    Oui, j’ai beaucoup lu et je sais que l’éjaculation doit être mit de côté sauf que mon Progasm bouge
    tellement et avec puissance que j’en perd la raison!… et du précum s’écoule tout seul, et en grande quantité.
    C’est comme si je me faisais pénétrer par mon Progasm et comme j’ai beaucoup d’imagination je deviens tellement
    excité que j’ai l’impression que je vais éjaculer.

    #36073
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    Vous me rassurez. Vous avez avancé en bon ordre dans votre cheminement. Je comprends que vous nous décrivez l’étape 55 de la carte au trésor :

    55 L’Aneros crée un plaisir intense et bouge en faisant de longs mouvements (votre corps se fait l’amour)

    Cela dit il existe une différence importante entre

    du precum s’écoule tout seul, et en grande quantité

    ce qui correspond au fonctionnement d’une glande hyper activée par le massage réalisé par votre Prograsm générateur d’orgasmes qui se succèdent sans répit d’une part et d’autre part une véritable éjaculation qui marquerait la fin de la session et de l’enchaînement de vos orgasmes.

    Je comprends la tentation d’un final qui rappelle la satisfaction apportée par l’éjaculation, alors que les orgasmes prostatiques n’apportent pas cette forme de satisfaction puisque, en l’absence d’éjaculation libératrice, vous en voulez encore plus et que c’est bien ce que vous apporte votre masseur.

    Pour en arriver à ce point d’excitation et de plaisir, vous maîtrisez déjà bien la technique. A ce point vous pouvez viser cette réalisation mais je ense que lorsque vous l’aurez fait vous reviendrez sans problème à vos orgasmes prostatiques « traditionnels ».

    Bon cheminement @vinc48.

    #36074
    AvatarVinc
    Participant

    En effet Andraneros,

    Depuis trop longtemps que je cherche à jouir de l’intérieur de façon passive sans
    me masturber, alors l’ayant découvert je ne veux pas gâcher ça pour une éjaculation.
    Je dois avouer qu’à l’occasion éjaculer tout seul pendant une session avec mon Progasm
    ça serait comme une récompense à moi-même. Le précum je n’y peut rien, car comme je
    disais il bouge tellement que ça se fait tout seul.

    #36084
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    Bon soir @vinc48.
    Je reviens sur ce que vous disiez hier :

    70% du temps après un fort orgasme c’est une éjaculation de « precum » qui se produit et la quantité ressemble à une éjaculation de sperme normale

    dernièrement j’ai remarqué que l’éjaculation est proche… 

    mon Progasm bouge tellement et avec puissance que j’en perds la raison!… et du precum s’écoule tout seul, et en grande quantité.

    Selon ces extraits vous faites partie du groupe des aneronautes qui émettent une grande quantité de liquide séminal. Cette production , qui varie beaucoup d’un homme à un autre, est tout à fait normale et indique que vos glandes reproductives et en particulier votre prostate fonctionnent à plein régime pendant vos sessions, comme je vous le disais déjà hier. C’est une confirmation physiologique de ce que vous ressentez :

    mon Progasm bouge tellement et avec puissance que j’en perd la raison!… 

    je deviens tellement excité que j’ai l’impression que je vais éjaculer.

    Je comprends que votre plaisir atteint maintenant une intensité qui dépasse non seulement ce que vous connaissiez avant de découvrir le plaisir prostatique, mais aussi, me semble-t-il, ce que votre système nerveux était prêt à accepter. Cette jouissance qui se place en dehors de vos références n’est pas encore reconnue par votre cerveau pour ce qu’elle est réellement. Il tend donc à la mettre en catégorie jouissance orgasmique -éjaculation, le plus fort qu’il sache reconnaître.

    C’est donc, à mon avis, une question de temps pour qu’il apprenne qu’il existe « plus blanc que blanc » et accepte la jouissance prostatique en tant que telle sans chercher à vous rediriger vers l’éjaculation. Pour accélérer cette évolution vous pouvez essayer d’être attentif à l’arrivée de tels pics pour vous concentrer autant que possible pendant ces moments afin d’amplifier votre état de relaxation. Ce faisant vous libérerez un espace mental qui vous permettra de diffuser ce plaisir plus largement dans votre corps, de le diluer, de le séparer de votre pénis.

    Vous pouvez aussi travailler sur la notion de circulation de l’énergie sexuelle que vous faites naître pendant vos sessions en la laissant remonter le long de votre colonne vertébrale, selon la technique taoïste présentée dans le livre « L’homme multi-orgasmique » de Mantak Chia.

    Dans cette logique, au lieu de déborder vers le pénis et de provoquer une éjaculation libératrice ou une tentation d’éjaculation, l’énergie irrigue tout le corps et l’esprit de ses bienfaits et vous permet d’en générer de plus en plus (comprenez de jouir de plus en plus) sans aucun frein jusqu’à l’extase spirituelle…

    Bon cheminement @vinc48.

    #36087
    AvatarVinc
    Participant

    Bonsoir @Andraneros,

    Merci pour ce que tu as écris car je suis en accord avec toi.

    j’ai déjà eu des petites convulsions mais rien de significatif
    par le passé sauf que tout s’arrêtait aussitôt que je prenais
    conscience de ce qui se passait comme si quelque chose en moi
    avait eu peur de continuer, dur à expliquer.
    Hier je me suis offert une session et après une heure mon Progasm
    s’est affolé. Je le sentais vraiment faire des vas-et-vients à
    une vitesse folle et me pénétrer vraiment profond et je me suis mis à
    convulser beaucoup plus que les autres fois d’avant pendant 5 minutes
    environ, je n’avais plus vraiment la notion du temps à vrai dire.
    En tout cas j’avais l’impression de me faire baisé de force par mon
    Progasm au point où je ne sais même pas si c’est réel où non ce que j’ai vécu
    hier.

    #36091
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    Ton dernier message @vinc48 nous indique clairement que tu es sur le point de franchir une étape majeure pour le développement de tes capacités orgasmiques :

    après une heure mon Progasm s’est affolé. Je le sentais vraiment faire des va-et-viens à une vitesse folle et me pénétrer vraiment profond et je me suis mis à convulser beaucoup plus que les autres fois d’avant pendant 5 minutes environ, je n’avais plus vraiment la notion du temps à vrai dire.
    En tout cas j’avais l’impression de me faire baiser de force par mon Progasm au point où je ne sais même pas si c’est réel où non ce que j’ai vécu hier.

    Tu décris une expérience qui correspond aux étapes 50 et 55 de la carte au trésor :

    50. Sentiment de refus que ces sensations sont réelles

    55. L’Aneros crée un plaisir intense et bouge en faisant de long mouvements (votre corps se fait l’amour)

    L’expression « baiser de force » me paraît inspirée par la résistance instinctive que ton cerveau oppose encore à l’expérience d’une jouissance aussi intense et aussi longue. Un orgasme, ou une série ininterrompue d’orgasmes, qui dure 5 minutes est un choc nerveux extrêmement fort. N’oublie pas qu’un orgasme « normal » dure pour la plupart des hommes une dizaine de secondes. L’expérience que tu viens de vivre est près de 30 fois supérieure à ce que tu connaissais vraisemblablement il y a peu de temps. Je te propose donc, en reprenant ce que je te disais sous une autre forme un plus tôt,

    essayer d’être attentif à l’arrivée de tels pics pour vous concentrer autant que possible pendant ces moments afin d’amplifier votre état de relaxation.

    Plus tu parviendras à te détendre « encore plus » à ce moment où tu sens ton Progasm prendre le contrôle, l’orgasme prendre le contrôle, plus tu parviendras à « accepter » ton plaisir, à le désirer et peu à peu à le « vivre » au lieu de le subir comme c’est, me semble-t-il, le cas maintenant. C’est ce à quoi correspond la notion de « lâcher prise » que tu peux retrouver régulièrement dans les conseils que nous donnons.

    Au point où tu en es je te propose aussi d’essayer des masseurs moins épais que le Progasm, comme l’Helix ou l’Eupho. Ils apporteront moins de remplissage, moins de pression mais de la subtilité et encore plus de mobilité dans ton rectum qui pourront t’ouvrir en grand, et peut-être plus facilement que ton Progasm, l’accès au super O’. N’hésite pas à expérimenter.

    Bon cheminement @vinc48.

    #36098
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    @vinc48 tu peux lire avec grand profit ce message publié par @aneveil en mai l’année dernière :

    Le truc avec le Progasm (enfin c’est ce que j’ai trouvé), vu qu’il est beaucoup plus présent c’est d’apprécier chaque micro-contracton et micro-mouvement, d’en faire très peu, de laisser se diffuser et se développer les sensations dans tout le corps, déguster les nappes de plaisir sans rien chercher et surtout détendre au maximum le rectum, alors ça devient très vite erruptif, explosif. Et surtout lors des orgasmes quand les contractions deviennent très fortes, le fait de détendre et de s’ouvrir au maximum après la contraction va entretenir et faire durer l’orgasme.

    Dans cet extrait @aneveil précise clairement ce qui lui a permis de vivre avec encore plus d’ampleur, d’intensité, de profondeur, d’extension, de durée, les orgasmes que lui procure son Progasm.

    Bon cheminement @vinc48.

    #37182
    AvatarCoolman39
    Participant

    Bonjour

    Pour ma part je n’ai jamais éjaculé pendant un massage prostatique. J’ai du liquide pré séminale qui sort en faible quantité.
    Dans les autres faits marquants il m’arrive parfois d’avoir de belles érections sans que je touche mon sexe

14 sujets de 1 à 14 (sur un total de 14)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.