20 sujets de 81 à 100 (sur un total de 139)
  • Auteur
    Articles
  • #33100
    AvatarArousal
    Participant

    @lighteningbolto :

    -Le premier orgasme est plus dur à optenir, les suivants sont plus simple, du moins en A-less. Avec masseur c’est le contraire ?!

    Ah bon ? Ici dans les deux cas, j’ai l’impression que les orgasmes appellent les orgasmes.

    En tout cas, jolie progression, profite bien !
    Et vive la prostate ! 🙂

    #33102
    lighteningboltolighteningbolto
    Participant

    @Arousal Je pense que c’est assez spécifique à moi ^^ J’ai plus de mal à orgasmer avec un masseur que sans paradoxalement :O Au début les sensations sont plus fortes, je pense que c’est car le corps n’est pas encore bien habitué à la présence du masseur. Associé à l’excitation du début de séance, je pense que ca ajoute du piment. On découvrirai si ma nouvelle perception en a-less va modifier cela lors de ma prochaine session.


    @bzo
    Merci de ton retour et de tes conseils! Je me retrouve pas mal dans ta description de la première année. Cependant je sens que les choses poursuivent leur évolution, la séance et l’orgasme gagne en plaisir. C’est du pur bonheur. Je vais essayer de développer ces sensations « prémices » du bas ventre en me focalisant dessus 😉

    #33103
    bzobzo
    Participant

    J’ai plus de mal à orgasmer avec un masseur que sans paradoxalement

    rien de paradoxal là, l’aneroless offre une beaucoup plus grande liberté,
    des sensations plus diversifiées et plus subtiles,
    dès lors une fois qu’on commence à avoir une bonne maîtrise de la pratique sans masseur,
    il est normal d’être un peu déçu quand on en remet un

    j’ai personnellement longtemps abandonné le masseur,
    cela fait que quelques semaines que je m’y suis remis sérieusement,
    les limitations de la pratique avec masseur sont réelles
    mais il y a aussi des avantages, des spécificités qu’il faut sans doute du temps pour reconnaître
    et apprécier à leur juste valeur

    j’en cite quelques uns en vrac:
    – la pratique avec masseur exige beaucoup moins de concentration, il y a moins de fatigue mentale,
    c’est du fait qu’en A-less, l’absence du masseur crée un vide, il faut le combler par nos contractions, par notre concentration

    – la qualité des sensation est moindre, moins de variété, moins de subtilités
    mais c’est un flot où la quantité de sensations est toujours massive,
    à chaque contact du masseur et de la prostate, en tout cas chez moi,
    c’est comme si des digues ouvraient leurs vannes et déversaient des flots et des flots,
    à chaque mouvement pénétration de Carabosse, ma petite fée en silicone,
    suivi du contact physique avec la prostate dans mon fondement,
    je suis submergé par un petit tsunami qui part de mon bassin et se répand partout

    rien que ces deux spécificités déjà, si on apprend à les reconnaître et à les apprécier,
    redore durablement le blason de ce type de pratique,
    j’adore désormais mélanger durant une même séance des moments avec masseur et des moments sans,
    le spectre de sensations s’enrichit tellement,
    il y a de subtiles interactions,
    il y a une émulation entre les deux façons de faire, elles s’enrichissent mutuellement

    bien sûr les moments en aneroless seront majoritaires
    mais l’alternance a réellement que des avantages,
    permet aussi d’être beaucoup plus à l’abri du risque de s’enfermer dans une routine

    #33105
    AvatarArousal
    Participant

    @bzo
    C’est marrant comme, au-delà de pas mal de similitudes, nos chemins et ressentis diffèrent d’un homme à l’autre.

    la pratique avec masseur exige beaucoup moins de concentration, il y a moins de fatigue mentale,
    c’est du fait qu’en A-less, l’absence du masseur crée un vide, il faut le combler par nos contractions, par notre concentration

    Personnellement, s’il y a bien une chose que je ne suis pas pendant mes séances, qu’elles soient avec ou sans masseur, c’est concentré ! 🙂 C’est la détente mentale la plus totale, difficile pour moi d’être fatigué mentalement après une session.
    D’une certaine manière je te – vous, avec @lighteningbolto – rejoins plus sur l’intensité/qualité des orgasmes en Aless, même si c’est moins net chez moi. Je dirais que parfois les « pics » sont beaucoup plus aigus qu’avec masseur. Mais ma pratique sans masseur est bien moins riche et développée que les vôtres (du moins pour l’instant 🙂 )

    #33106
    bzobzo
    Participant

    Personnellement, s’il y a bien une chose que je ne suis pas pendant mes séances, qu’elles soient avec ou sans masseur, c’est concentré !

    tout dépend de ce qu’on entend par concentration,
    être à l’écoute, il faut être beaucoup plus à l’écoute en aneroless, je trouve
    et cela exige plus d’effort

    alors qu’avec un masseur, cela va tout seul,
    du moment qu’on bouge bien l’engin, qu’on va taquiner adroitement la prostate, cela suffit,
    la technique est beaucoup plus direct, moins élaborée,
    il y a un objet physique qui agit comme intercesseur

    enfin, ce sont mes conclusions, basées sur ma pratique

    #33107
    AvatarArousal
    Participant

    En ce qui me concerne, je suis complètement « passif », je ne bouge, je ne taquine rien. Le masseur fait ce qu’il a à faire, je lui fais confiance. Idem quand je suis en Aless, mes muscles périnéaux et ma prostate se débrouillent très bien tout seuls. Je suis juste présent à ma prostate, ce que je ne vis pas comme un effort à proprement parler.

    #33108
    bzobzo
    Participant

    nos pratiques sont aussi différentes qu’il est possible de l’être
    mais l’important, c’est que chacun y trouve son compte

    #33191
    lighteningboltolighteningbolto
    Participant

    Petite musique qui me fait pensez à notre pratique. Les paroles sont affolantes je trouves:

    Dark Horse
    Katy Perry

    I knew you were
    You were gonna come to me
    And here you are
    But you better choose carefully
    ‘Cause I’m capable of anything
    Of anything and everything
    Make me your Aphrodite
    Make me your one and only
    But don’t make me your enemy, your enemy, your enemy
    So you wanna play with magic
    Boy, you should know whatcha falling for
    Baby do you dare to do this
    ‘Cause I’m coming atcha like a dark horse
    Are you ready for, ready for
    A perfect storm, a perfect storm
    ‘Cause once you’re mine, once you’re mine
    There’s no going back
    Mark my words
    This love will make you levitate
    Like a bird
    Like a bird without a cage
    But down to earth
    If you choose to walk away, don’t walk away
    It’s in the palm of your hand now baby
    It’s a yes or no, no maybe
    So just be sure before you give it up to me
    Up to me, give it up to me
    So you wanna play with magic
    Boy, you should know whatcha falling for
    Baby do you dare to do this
    ‘Cause I’m coming atcha like a dark horse
    Are you ready for, ready for
    A perfect storm, a perfect storm
    ‘Cause once you’re mine, once you’re mine
    There’s no going back
    She’s a beast
    I call her Karma
    She eat your heart out
    Like Jeffrey Dahmer
    Be careful
    Try not to lead her on
    Shawty’s heart was on steroids
    ‘Cause her love was so strong
    You may fall in love
    When you meet her
    If you get the chance you better keep her
    She swears by it but if you break her heart
    She turn cold as a freezer
    That fairy tale ending with a knight in shining armor
    She can be my Sleeping Beauty
    I’m gon’ put her in a coma
    Woo! Damn I think I love her
    Shawty so bad
    I’m sprung and I don’t care
    She got me like a roller coaster
    Turn the bedroom into a fair
    Her love is like a drug
    I was tryna hit it and quit it
    But lil’ mama so dope
    I messed around and got addicted
    So you wanna play with magic
    Boy, you should know whatcha falling for
    Baby do you dare to do this
    ‘Cause I’m coming atcha like a dark horse
    Are you ready for, ready for
    A perfect storm, a perfect storm
    ‘Cause once you’re mine, once you’re mine
    There’s no going back

    Lien audio
    https://youtu.be/0KSOMA3QBU0

    #33194
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

     » Les paroles sont affolantes  » dans quel sens ?
    Ce qui est vrai c’est qu’elles correspondent avec une précision étonnante à ce que nous pouvons ressentir. Cela signifie-t-il que leur(s) auteur(s) et interprète vivent la même expérience que nous ou que notre expérience est beaucoup plus universelle que ce que nous pensons ?

    Merci pour cette citation et bon cheminement @lighteningbolto.

    #33214
    lighteningboltolighteningbolto
    Participant

    Affolante dans le sens où elles traduise,t vraiment bien l’expérience qu’on vit dans notre cheminement, en évoquant cette magie, ce coté mystérieux et cette intensité addictive, semblable à une tempête. C’est plus le sens « embrasement des sens » et « étonnement », que « peur » que j’ai ressenti en l’écoutant tout en suivant les paroles, c’est ce que je voulais exprimer par le choix de ce mot ^^

    C’est vraiment surprenant qu’une chanson aussi populaire et connu semble posséder un sens caché tant ces paroles sont précises!

    #33247
    lighteningboltolighteningbolto
    Participant

    Séance avec masseur très agréable ce soir. J’ai du enchaîné une douzaine d’orgasme d’intensité différente.
    J’en parle ce soir, car certains était particuliers. Lors d’un mini O, j’ai eu une chaleur qui m’a complètement englobé le bassin. D’habitude mon plaisir est plutôt localisé, mais la c’était plus diffus. C’était très agréable.
    J’ai ensuite changer de position, en passant du dos, à sur le coté, un coussin entre les cuisses. Les orgasmes ont gagnés en intensité, je sentais vraiment « mon soleil » briller. J’ai ajouté la simulation d’un téton (l’autre étant difficilement accessible) et des sensations se sont ajoutés à la danse, me portant vers des haut sommets de plaisir.
    Les 2 derniers orgasmes arrivés alors étaient plutôt notables car j’ai vraiment convulsé très fort, plus que d’habitude. Je suis passé ‘visuellement’ de la personne qui se prend un coup de jus, vers celui qui fait une crise d’épilepsie. Ces orgasmes étaient impressionnant, mais un peu trop car du coup on relâche facilement son état d’esprit, se demandant ce qu’il se passe, si on ne va pas mettre un coup ou il faut pas, etc…
    Pour finir une dernière expérience vécu. Je finis traditionnellement par un super T, pour faire baisser la tension sexuelle et pouvoir dormir sereinement plutôt que d’être tenté de continuer en A-less. J’ai donc procéder comme nous l’avons tous appris depuis notre adolescence mais le feu prostatique était encore très fort en moi… Au moment de l’orgasme pénien, le prostatique a suivi (heureusement dans un niveau maîtrisable, non comme cité précédemment). Quelle expérience, mais encore une fois un peu perturbé par toutes ces informations reçu en même temps par mon cerveau. En tout cas, si ca m’arrive de nouveau, je devrais pouvoir le vivre plus pleinement ce coup ci 🙂

    #33248
    bzobzo
    Participant

    Lors d’un mini O, j’ai eu une chaleur qui m’a complètement englobé le bassin. D’habitude mon plaisir est plutôt localisé, mais la c’était plus diffus. C’était très agréable.

    les mouvements du corps, ce que j’appelle mon mode liane lascive,
    aide à diffuser le plaisir vers l’ensemble du corps

    les caresses régulières sont comme des aimants,
    attirent les sensations depuis le bassin vers la zone frottée, pressée,
    parcourue par les doigts,

    le plaisir peut être ressenti partout,
    tout le corps participe à la naissance des sensations comme tout le corps peut ressentir le plaisir,
    il peut devenir à la fois émetteur comme récepteur

    ton corps entier peut réagir comme s’il était une extension de ta prostate,
    lié à elle par un fin réseau
    qui connecte toutes les cellules de ton être à elle

    prends ton temps, laisse-toi aller, ne chipote pas que ton téton, empoigne ce sein, tu seras étonné,
    à quel point toute ta peau a soif d’être parcourue par tes doigts,
    à quel point tout ton corps en fait, a soif de s’exprimer durant une séance

    il n’y a pas un organe en toi, pas un bout de peau, pas une goutte de sang,
    qui ne peut ressentir du plaisir, qui ne peut ressentir la jouissance,
    tout cela ne demande qu’à s’enflammer, qu’à participer,
    il faut lui en donner l’occasion
    et le plaisir, les sensations, vont gagner du terrain
    et peu à peu s’étendre à tout ton corps,
    à ton être dans son ensemble,
    du plus profond de tes abysses jusqu’à la surface de la peau,
    comme de la pointe de tes cheveux jusqu’aux bouts de tes doigts de pied

    tout ton corps en fait est un organe sexuel,
    on peut le réveiller progressivement et le faire réagir en tant que tel

    Quelle expérience, mais encore une fois un peu perturbé par toutes ces informations reçu en même temps par mon cerveau.

    c’est normal, c’est tout le jeu, toute la lutte par moments, avec ce que j’appelle, le moi pensant,
    il a tendance de plus en plus, au fur et à mesure qu’on progresse,
    à être délogé du poste de pilotage de ce corps
    et il n’aime pas cela, il en n’a pas l’habitude

    j’ai plusieurs fois décrit la bonne manière de gérer cela, il ne faut pas chercher à réprimer ses pensées,
    à chercher à les étouffer,
    il faut les laisser glisser, les laisser dériver,
    se concentrer sur l’action, ne pas les laisser avoir prise

    certes ta perception diminue à cause de ces informations reçues par ton cerveau,
    pour reprendre ton expression
    mais la seule manière de les déloger de ton cerveau,
    qui ne devrait être qu’un réceptacle pour les sensations, une éponge s’imbibant ,
    c’est de ne rien faire, faire comme si de rien n’était,
    continuer comme si de rien n’était,
    même si pendant quelques instants, on tourne à vide,
    leur prêter la moindre attention, faire le moindre effort pour les déloger,
    c’est tomber dans le piège

    #33249
    lighteningboltolighteningbolto
    Participant

    Merci beaucoup de tes conseils @bzo , je vais m’efforcer de les appliquer 😉

    Je suis vraiment curieux de ressentir ce plaisir généralisé, comme tu le décris si bien dans tes textes ^^ On va essayer de cheminer un peu en ce sens 😉

    #33250
    bzobzo
    Participant

    il ne s’agit pas de conseils, juste de suggestions

    tu as atteint maintenant un certain niveau dans le massage prostatique,
    tu as éveillé ta prostate,
    ce que je te propose , c’est de prendre des chemins de traverse maintenant
    et d’oser

    oser aller vers l’inconnu en soi en dehors des sentiers battus,
    j’écrivais suggestion plus haut
    car il s’agit avant tout de s’écouter, d’apprendre à s’écouter,
    d’oser, d’oser et encore d’oser
    d’écouter son désir, suivre l’élan de son plaisir sans avoir peur d’aucun tabou

    notre corps a des trésors cachés sexuellement sans limites,
    à nous d’aller les explorer avec patience et humilité

    #33257
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    Tu nous dis @lighteningbolto :

    Lors d’un mini O, j’ai eu une chaleur qui m’a complètement englobé le bassin. D’habitude mon plaisir est plutôt localisé, mais la c’était plus diffus. C’était très agréable.

    Ta description correspond à cette forme d’orgasme que je vis souvent et que je classe en mers calmes d’orgasme (« calm sea of orgasm » dans le forum officiel). Ce sont des instants où tout semble se « figer », pendant lesquels je deviens jouissance sans aucune résistance donc sans aucun soubresaut ni aucune convulsion, des instants pendant lesquels mon plaisir coule dans mon corps comme dans mon esprit, comme coule sur le sable l’eau de la mer qui monte, quand il n’y a pas une vague. Le plaisir que je vis perd toute attache physique parce que mon corps et très vite mon esprit deviennent à la fois la source du plaisir et son réceptacle. Les meilleurs jours je suis doucement secoué par des « bulles orgasmiques » qui viennent éclater à la surface de cette jouissance, mais je suis dans un tel état d’abandon que je ne contrôle pas ces explosions.
    Dans cet état tu deviens ce que décrit @bzo :

    tout ton corps en fait est un organe sexuel, on peut le réveiller progressivement et le faire réagir en tant que tel

    L’important est d’accepter maintenant cette situation, d’accepter de recevoir ton plaisir partout où tu le sens, de le libérer de sa prison pénienne voire anale pour le recevoir non seulement dans tout le corps, circulation de ton énergie sexuelle, mais aussi dans tout ton esprit, ce que @bzo décrit en disant que son « moi pensant » s’efface au profit de son moi « reptilien ».

    Bon cheminement @lighteningbolto.

    #33280
    lighteningboltolighteningbolto
    Participant

    Merci de ton message @Andraneros et pour cette information. Ces « mers calmes » sont très agréable à vivre. On se laisse simplement porté par la chose.

    C’est impressionnant de voir comme chaque séance apporte des nouvelles informations au corps et à l’esprit. Et à quel point chaque orgasme peut se réveiller différent d’une session à l’autre. Je n’ai pas eu d’autres orgasmes du type que tu décris, mais j’ai appris ici que ce n’était qu’une question de temps. Ca viendra en son heure.
    J’ai eu peu de temps à consacré à notre pratique, A-less ou masseur, dernièrement. J’ai cependant pu en faire une avec masseur hier soir. Les sensations étaient accrus, et les orgasmes gagnent en puissance mais reste très localisée.
    J’ai tenté d’appliquer certains conseils de @bzo , notamment de se caresser tout le corps. C’est agréable mais sans plus pour l’instant. Je sais que c’est l’une des clés pour avancer dans la généralisation de l’orgasme.
    Un choix se pose un peu à moi à présent concernant mon cheminement. Continuer à accroire les sensations en focalisant la zone, ou essayer de l’élargir? Pour l’instant je ne sais pas. Naturellement, le corps essaye de m’imposer la première voix car il cherche le plaisir et son accentuation. Dois je l’écouter?

    #33283
    bzobzo
    Participant

    notamment de se caresser tout le corps. C’est agréable mais sans plus pour l’instant.

    il s’agit pas de se caresser mécaniquement bien sûr
    mais d’éveiller son corps, les mains ont un pouvoir magnétique,
    elles ont la capacité d’éveiller les énergies sexuelles, de les faire circuler

    même simplement les déposer en un endroit du corps, sens leur chaleur pénétrer dans ta peau,
    sens aussi la chaleur de ta peau contre tes mains, sens leur interaction,
    sens ces chaleurs se mêler, s’entremêler, se fondre ensemble, fusionner

    bouge légèrement , imperceptiblement,
    sens comme ce minime déplacement, semble créer comme une tempête dans un verre d’eau,
    un petit vortex d’amour localisé,
    à toi de t’arranger que le verre se renverse, que la tempête se répande, monte en puissance,
    que le vortex devienne généralisé

    cependant ces actions des mains, chez moi en tout cas, sont toujours couplées
    avec des contractions
    et puis le jeu de frottements, d’effleurements et pressions entre mes cuisses et mes parties

    pas oublier, c’est toujours un travail d’ensemble, c’est un orchestre,
    c’est ce dialogue entre de multiples acteurs du plaisir qui aide se répandre celui-ci
    à l’ensemble du corps

    #33290
    lighteningboltolighteningbolto
    Participant

    Merci mon ami @bzo pour ton retour!

    Je vais tenter de sentir la chaleur et l’appel energétique des mains sur le corps que tu évoques. J’ai peut-être été en effet trop mécanique…
    C’est pas simple par contre à mon niveau, perturbé par les sessions « du bas », les tentations des tétons qui apporte une électrisation instantanée du périnée, et les pensées qui peuvent lâcher prise.
    Petite question pour toi, sempai, fais tu cette appel en phase pré-orgasmique ou lors d’un orgasme?

    #33291
    bzobzo
    Participant

    mais c’est avant tout, enfin dans ma façon de pratiquer en tout cas,
    une question de libérer les énergies sexuelles en soi, je me rends compte de plus en plus

    tout ce que je décris au-dessus,
    attise, diversifie, éveille ces énergies sexuelles, les attire partout dans le corps
    mais il faut aller à leur rencontre avec un geste intérieur,
    une façon de se lâcher, une façon de libérer ses énergies sexuelles,
    de les laisser monter, de les laisser jouer en nous

    vibrer, vibrer de plus en plus,
    par moments j’ai l’impression de ne plus être que vibrations,
    je m’enlace, je me serre entre mes bras tandis que je fais remonter une contraction bien fort
    et tout mon être se transforme en chaleur vibrante, en vibrante chaleur
    comme si j’avais été touché par une baguette magique

    #33292
    bzobzo
    Participant

    Merci mon ami @bzo pour ton retour!

    je ne suis jamais vraiment parti,
    juste j’ai arrêté mon journal

    C’est pas simple par contre à mon niveau, perturbé par les sessions « du bas », les tentations des tétons qui apporte une électrisation instantanée du périnée, et les pensées qui peuvent lâcher prise

    ça viendra, tu vas acquérir des automatismes, l’orchestre doit apprendre à jouer ensemble

    Petite question pour toi, sempai, fais tu cette appel en phase pré-orgasmique ou lors d’un orgasme

    cela , par contre, je ne comprends pas du tout
    sempai, quesaco?

20 sujets de 81 à 100 (sur un total de 139)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.