4 sujets de 121 à 124 (sur un total de 124)
  • Auteur
    Articles
  • #38548
    bzobzo
    Participant

    bon encore un effort, le décalage, la désynchronisation, est toujours là

    *******edit******
    ah enfin ça a disparu avec ce texte, il apparaît bien en haut de la nouvelle page

    #38549
    bzobzo
    Participant

    le féminin en moi s’est tellement épanoui sexuellement
    et m’irrigue par les racines au quotidien,
    je la sens en moi à chaque instant cette nappe phréatique d’énergies vives,
    nourricières, pleine de couleurs irisées, tellement riches,
    la vie-même, concentré de force créative, unificatrice dans l’instant, resplendissante,
    je peux faire contact à chaque instant, où je veux,
    juste pour sentir cette caverne d’Ali Baba dans l’invisible, se mettre en branle pour moi,
    commencer à rayonner, commencer à m’irriguer,
    sentir ses ondes bienfaisantes envahir ma chair, caresser mon âme

    je regardais ce matin en rentrant des courses les fesses d’une femme tandis qu’elle marchait devant moi,
    elle était jeune, la chair de ses deux globes était ferme, élastique,
    comme cela bougeait divinement à chaque pas, cela allume en vous directement un feu,
    je me laissais aller à ma contemplation,
    ses fesses semblaient comme une bonne soupe en train de se préparer dans une marmite,
    dans laquelle je touillais et encore touillais lentement avec les yeux

    je n’éprouve plus aucune frustration désormais, aucune sentiment de manque, d’amertume, d’envie négative,
    de ne plus avoir fait l’amour depuis des années,
    ma pratique désormais est tellement épanouie, tellement riche,
    se vit tellement comme un acte sexuel,
    je déguste le spectacle des fesses de cette inconnue se déplaçant devant moi en parfaite sérénité,
    comme un homme qui a ce qu’il faut à la maison pour son bonheur sexuel

    bon, évidemment, ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dis,
    ce n’est pas la même chose qu’une partenaire en chair et en os, dans un autre corps,
    rien que physiquement, il y a toute une géographie, toute une architecture, superbes, qui ne sont pas là
    mais au niveau des besoins sexuels,
    il y a ce qu’il faut et sans doute même bien plus,
    des explorations splendides qui m’attendent,
    une façon de se réaliser, de s’épanouir

    #38556
    bzobzo
    Participant

    un bon bol d’ondes en mode yin au petit déjeuner,
    rien de tel pour commencer la journée,
    c’est nourrissant, c’est riche, c’est équilibré,
    il y a du prostatique, il y a du génital, il y a de l’anal,
    c’est plein d’énergie

    c’est bio, c’est vegan, 0% de sucres, 0% de graisses,
    c’est bon pour la santé, 100% de volupté, 100% de jouissance,
    avec de vrais morceaux d’orgasmes dedans

    tout plein de délicieuses sensations nuancées à l’infini, se répandant dans notre chair,
    papa en raffole, les enfants attendront tout de même un peu
    et puis maman,
    maman, elle a ses petits jeux à elle dans les soubassements

    #38579
    bzobzo
    Participant

    ces derniers temps je pratique systématiquement au réveil,
    avec cette chaleur, je m’éveille assez tôt, je reste traîner au lit,
    je me rendors, je me réveille, je meuble avec du plaisir,
    j’entremêle le sommeil au plaisir

    je n’ai qu’à avoir les cuisses serrées, bouger un peu,
    contracter vaguement n’importe quel partie du corps
    et déjà c’est comme si je pressai une éponge sursaturée d’ondes délicieuses,
    on la touche à peine cette éponge et elle s’épanche,
    elle dégouline de tous les côtés dans mon bassin

    lentement je me mets un peu en mode liane lascive,
    dans mon corps de tous les côtés, de la soie chaude qui apparaît,
    qui se met à danser, à onduler, comme un poulpe chaud,
    comme mon intérieur s’enflamme facilement,
    c’est comme si j’avais des partenaires en moi qui n’attendent que mon signal
    pour se mettre à danser le sexe ensemble,
    la sensation de faire l’amour tout seul est tellement divine,
    mon corps bouge lascivement, langoureusement
    et de partout des sensations arrivent qui m’emportent comme un fétu de paille,
    je suis roulé, chahuté, frotte, pressé sur des vagues

    mes bras m’enlacent, me caressent
    mais ce que je ressens, c’est qu’on me caresse et que je caresse quelqu’un d’autre,
    les sensations semblent tendues entre ces deux pôles,
    je suis en train de caresser quelqu’un, je ressens ce que cette personne vit
    et puis je me sens caressé par quelqu’un d’autre,
    c’est comme si je n’existais plus en fait,
    la notion que c’est moi tout seul qui fait tout cela, n’existait plus,
    je me sens multiple, perçois démultiplié,
    c’est un jeu de miroir qui est totalement devenu ma réalité sensible

    pas beaucoup d’orgasmes ces derniers jours
    mais à chaque instant une intensité telle, une variété de nuances telle,
    que cela semble de la jouissance constamment

    dehors il y a plein de pigeons sous mes fenêtres, sur la corniche, sur le bord du toit,
    avec mes gémissements,
    ils doivent me prendre pour une espèce particulière qui roucoule de derrière ces murs,
    ils s’attroupent pour écouter mon chant bizarre,
    c’est la saison de l’accouplement, ils doivent se dire

4 sujets de 121 à 124 (sur un total de 124)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.