• Ce sujet contient 114 réponses, 9 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par bzobzo, le il y a 6 mois.
20 sujets de 21 à 40 (sur un total de 115)
  • Auteur
    Articles
  • #31319
    AvatarArousal
    Participant

    @pcommep haha 🙂 Je me demande parfois sur tous les hommes que je connais ou que je croise dans la rue, combien sont des initiés, combien passent à côté du plaisir ultime 🙂

    #31328
    SophiAirSophiAir
    Participant

    @arousal A mon avis, il y a peu d’hommes initiés. Ca fait que, d’un côté, je me sens extrêmement privilégié, et d’un autre côté, j’ai envie de crier « Hé les mecs, réveillez-vous, vous avez un trésor caché, bien au chaud, à l’intérieur, qui peut vous envoyer en l’air ». Je suis sûr qu’une pratique plus étendue changerait la face du monde… Mais, franchement, ce n’est pas facile d’en parler, même à des proches.

    #31338
    AvatarArousal
    Participant

    @pcommep c’est clair !

    #31339
    AvatarArousal
    Participant

    Oh le super-O qui m’a pris violemment par surprise il y a quelques minutes !!!
    Court (15-20s ?) mais intense ! Je ne me tortillais plus en gémissant, je me tordais et me cabrais en haletant bruyamment…
    Bon j’y retourne !

    #31349
    AvatarArousal
    Participant

    Mon message du 24 (écrit à chaud) reflète assez mal ce que j’ai vécu : mon vrai premier super-O (là, absolument aucun doute), d’une intensité incroyable, presque intolérable, celui où on ne contrôle plus son halètement voire ses cris ni les mouvements de son corps. C’en était presque choquant, j’étais un peu tremblant, un peu comme après avoir vécu un événement traumatisant.
    J’ai du mal à concevoir qu’un tel orgasme puisse lui aussi durer plusieurs minutes !

    #31350
    SophiAirSophiAir
    Participant

    Je te comprend @Arousal. A se demander si c’est bien « normal » ! Heureusement que ces forums existent pour nous rassurer.
    Ca a dû être une sacrée expérience… Ce qui est le plus dure/génial à endurer pour moi, c’est une sensation de tomber/s’envoler incontrôlable… Est-ce que tu ressens ça également ? Est-ce que tu peux décrire ce que tu ressens intérieurement, si c’est possible à décrire ?
    Hâte de te lire. A bientôt

    #31353
    AvatarArousal
    Participant

    @pcommep : oui parfois j’ai un peu comme la sensation de tomber, comme quand le grand 8 se met à plonger, juste avant un orgasme.
    Sinon pour décrire ce que j’ai ressenti pendant ce super-O… pas évident… les mots sont difficiles à trouver… déjà je suis brutalement dans un état second, le plaisir prend d’un coup possession directement de ma région pelvienne et indirectement du reste de mon corps. Un plaisir… comment dire… brutal, violent, horrible, épouvantable 🙂 Clairement il y a moyen de tomber dans les pommes si ça se prolonge je pense ! Difficilement soutenable.
    En fait si je devais décrire le plaisir prostatique je comparerais ça à l’inverse d’une forte douleur. « Tu t’es déjà écrabouillé le doigt avec un marteau ? Tu te souviens de la douleur ? La même chose en symétrique, côté plaisir ». Enfin ça c’est pour les « maxi-mini-O » ordinaires. Là en super-O on est bien au-delà !

    #31354
    Avatararos
    Participant

    @Arousal, c’est assez terrible ce que tu décris…dans le bon sens ! 🙂
    C’est assez fou de savoir que cette petite glande procure et déclenche des vagues de sensations pareilles !

    #31355
    AvatarArousal
    Participant

    @aros : affreux, affreux, affreux ! Vivement ce soir………………………………

    #31356
    bzobzo
    Participant

    J’ai du mal à concevoir qu’un tel orgasme puisse lui aussi durer plusieurs minutes !

    et pourtant si, de longues, longues minutes

    #31559
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    Tu nous dis le 24 octobre @arousal :

    Oh le super-O qui m’a pris violemment par surprise il y a quelques minutes !!!
    Court (15-20s ?) mais intense ! Je ne me tortillais plus en gémissant, je me tordais et me cabrais en haletant bruyamment…
    Bon j’y retourne !

    Tu corriges le 26 :

    mon vrai premier super-O (là, absolument aucun doute), d’une intensité incroyable, presque intolérable, celui où on ne contrôle plus son halètement voire ses cris ni les mouvements de son corps. C’en était presque choquant, j’étais un peu tremblant, un peu comme après avoir vécu un événement traumatisant.
    J’ai du mal à concevoir qu’un tel orgasme puisse lui aussi durer plusieurs minutes !


    @pcommep
    te répond :

    Heureusement que ces forums existent pour nous rassurer.

    Ta réaction naturelle après une expérience aussi extraordinaire trouve ses racines d’une part dans la nouveauté de cette expérience et d’autre part dans son intensité exceptionnelle. Il est normal dans ta situation de la comparer à « un événement traumatisant ». Face à l’inconnu ton corps et ton cerveau ressentent le besoin de se défendre. D’où la peur qui est notre premier moyen de défense (quand elle ne nous tétanise pas).

    Tes prochaines expériences de super O’s seront aussi intenses mais perdront ce côté traumatisant car désormais tu sais où te mènent ton corps et ton énergie sexuelle quand ils sont libérés. L’inquiétude gourmande que tu as manifestée disparaîtra au profit de la seule gourmandise, de l’envie d’y retourner et de l’immense satisfaction qui nourrira ton corps et ton esprit après chaque session.

    J’attends, moi aussi avec gourmandise, tes prochains messages qui nous décriront comment évolue ton expérience des super O’s. Bon cheminement @arousal.

    #31594
    AvatarArousal
    Participant

    Merci @Andraneros !
    En ce moment mes séances sont beaucoup plus espacées ; en effet je m’y consacre tard le soir, donc au détriment de mon sommeil. En ce moment j’éprouve le besoin de privilégier Morphée à Aneros 🙂
    Pas de nouveau « vrai super-O » pour l’instant, mais de nombreux orgasmes intenses, prolongés et répétés qui deviennent mon (bien agréable) ordinaire.
    J’aime bien l’expression « inquiétude gourmande » face au super-O. Je comparerais ça aussi à celle qu’on peut éprouver en s’installant dans le grand huit quand on n’a pas trop l’habitude 🙂

    #31896
    AvatarArousal
    Participant

    Quelques mots sur ma progression, à près d’un mois de mon dernier message ici. Ce fut un « petit » mois jusqu’à la semaine dernière : assez peu de séances, relativement décevantes.
    Mais mercredi dernier, réveil prostatique. Retour des orgasmes maintes fois répétés, à la saveur changeante, d’une très forte intensité tutoyant le super-O !

    #31897
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    Tu nous dis @arousal

    Retour des orgasmes maintes fois répétés, à la saveur changeante, d’une très forte intensité tutoyant le super-O !

    Je suis toujours heureux de lire les messages qui nous font partager la béatitude d’un ami comblé par ses multiples orgasmes. Bon cheminement @arousal.

    #31901
    AvatarArousal
    Participant

    Merci de tes encouragements @Andraneros ! J’espère que nous sommes de plus en plus nombreux à laisser s’exprimer notre prostate (qui à tant à nous apporter si on apprend à l’écouter) grâce à ce forum !

    #31913
    AvatarArousal
    Participant

    Une nouvelle séance « wow » hier soir, c’est-à-dire nouvelle meilleure séance de toute ma vie 🙂
    Dès la mise en place de l’Aneros le plaisir était au rendez-vous, et l’orgasme est survenu dans les premières minutes.
    Il faut dire que ma prostate me titillait et m’envoyait déjà des ondes de plaisir pendant la journée : elle avait déjà commencé depuis des heures.
    Un Orgasme interminable. J’ai du mal à évaluer le temps de mes orgasmes d’habitude : pas trop la tête à ça bien sûr, et le fait de regarder l’heure tend parfois à rompre le charme. Mais là j’ai pu : plus de 20 minutes de jouissance en montagnes russes, à me tortiller, à gémir, parfois presque crier, la tête vide de pensées, tout à mon orgasme inouï. Quelques minutes de répit, et c’était reparti.
    J’ai pu mettre fin à la séance au bout d’une heure, sans difficulté. Ce qui est très court pour moi : j’ai toutes les peines du monde à arrêter normalement. Soit la séance est relativement décevante et je me dis que peut-être en insistant encore un peu… (si, ça marche quelquefois). Soit elle est très satisfaisante et j’ai du mal à me refuser un « dernier » orgasme… Mais là, j’étais presque rassasié, ma prostate aussi : contrairement à son habitude, elle s’est « éteinte » quand j’ai décidé d’arrêter. Un pas vers sa « domestication » ?

    #31925
    lighteningboltolighteningbolto
    Participant

    Incroyable ton récit @Arousal !

    Ta description du super O est si impressionnante qu’elle me fait presque un peu peur. En tout cas, j’espère pour toi que tu vas la domestiquer, ca serait quand même gênant que ce soit l’inverse. J’espère un jour connaitre ces sensations que tu décris, en tout cas je suis heureux pour toi 😉

    #31954
    AvatarArousal
    Participant

    Merci @lighteningbolto ! Ahah oui, le super-O est presque effrayant, mais j’espère quand même ne pas te décourager à continuer ton chemin, qui semble prometteur ! Ca commence par des petites sensations, des bouffées de picotements prostatiques… Il faut un peu de temps à la prostate pour jouer pleinement son rôle de zone érogène, mais une fois qu’elle a pris le pli… 🙂

    #32581
    AvatarArousal
    Participant

    Petit point d’étape en passant.
    Ca se passe bien pour moi, de l’ordre de 2 séances par semaine, le plus souvent extrêmement satisfaisantes avec des orgasmes intenses et prolongés que j’ai toujours un peu de mal à qualifier, mais que j’ai quand même envie d’appeler super-O (ce sont quand même de super orgasmes ! 🙂 ) Dans les forums d’Aneros (en anglais) je suis tombé sur la notion de « low intensity super-O » qui pourrait m’aller mais utiliser « basse intensité » avec des orgasmes pareils me chiffonne un peu 🙂
    Sinon pas de nouveau « vrai super-O ».
    Tiens depuis quelque temps j’observe un nouveau phénomène, des « surorgasmes ». J’atteins un premier orgasme qui dure un certain temps à peu près en plateau, et au bout d’un moment le plaisir (déjà intense) s’accentue fortement et se maintient un moment à ce niveau élevé.
    J’en profite pour vous souhaiter à tous un bonne et heureuse année, en particulier riche en plaisir prostatique !

    #32589
    lighteningboltolighteningbolto
    Participant

    Bonne année @Arousal, à toi et tous les membres du forum 😉
    Je comprends ce que tu veux dire par ces super O non complet. Je ne sens un peu dans cette case aussi, enfin quand ces petits « superO » veulent bien venir à la place d’un orgasme plus standard ^^
    Ils sont puissants mais on a l’impression que ca peut être encore plus intense non? Pour ma part je sens un truc immense se preparer mais quand l’orgasme arrive, je n’arrive plus à maintenir ma concentration sur mon soleil, ce qui fait qu’au final, ca n’explose pas, ce qui n’empeche pas l’orgasme d’être très puissant.
    C’est ce que tu ressents également?

20 sujets de 21 à 40 (sur un total de 115)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.