20 sujets de 21 à 40 (sur un total de 213)
  • Auteur
    Articles
  • #39125
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    Tu écris @paul :

    Je crois que j’ai atteint l’orgasme mais avec un plaisir que je ne reconnais pas !

    Cette phrase, qui pourrait sembler paradoxale à un lecteur qui serait en train de découvrir notre pratique, met en avant la singularité du plaisir prostatique. Une stimulation tactile appliquée sur une zone inhabituelle produit des effets inconnus de notre cerveau. En outre ces effets peuvent atteindre une intensité extrême. Il s’ensuit pour certains d’entre nous une réaction de défense instinctive qui peut prendre deux formes :

    1. des contractions musculaires, dont l’intensité recouvre la sensation initiale, bloquent la transmission vers le cerveau des signaux émis par la prostate,
    2. le cerveau n’associe aucune sensation de plaisir à ces signaux inconnus.

    Comment passer ce barrage ?
    • Tout d’abord en renouvelant les sessions avec patience et application. Ainsi on crée de nouvelles habitudes neuromusculaires, on ouvre peu à peu de nouveaux circuits nerveux, on apporte de nouvelles références à notre cerveau.
    • Ensuite en progressant dans notre capacité de relaxation, de relâchement musculaire. Plus on apprend à se relaxer profondément, plus on réduit ces spasmes de « protection ».
    • Enfin en abordant nos sessions avec le plus possible d’excitation sexuelle pour la rediriger sur la zone prostatique, par exemple en déclenchant un sourire de satisfaction chaque fois qu’on se retrouve à ce stade.

    Réagir à la présence du masseur sans ressentir de « plaisir » a été la première phase de mon cheminement.

    Bon cheminement @paul.

    #39127
    paulpaul
    Participant

    Merci andraneros je penserai être dans la deuxième forme :

    2. le cerveau n’associe aucune sensation de plaisir à ces signaux inconnus

    Je compte pas en arrêter là bien au contraire !!

    Bonne soirée
    Paul

    #39131
    paulpaul
    Participant

    Bonsoir

    Je viens enfin d’être réveillé par la prostate, la connexion s’établît avec mon cerveau un pur bonheur !! 1 ère sensation de plaisir au niveau de la prostate Et sans masseur !! Après presque 2 mois de sessions sans rien c’est pur pur bonheur !! Merci pour tes conseils Andraneros.

    Bonne nuit ( si j’arrive à dormir !! )

    #39132
    paulpaul
    Participant

    Après mon délicieux réveil j’étais tellement existé je j’ai fait une session avec plaisir mais sans orgasme. Par contre juste avant la session j’ai eu un liquide blanc, jaune très épais ( un peu comme dû pus ) en très petite quantité au penis, ça m’a un peu stressé, mais j’ai crus voir sur le forum que c’était normal ?

    #39148
    paulpaul
    Participant

    Bonsoir

    Après plusieurs séances sans aucun plaisir, je viens d’avoir mon 1er orgasme sans masseur, c’est magnifique et quand ça commence ça ne s’arrête plus ( orgasmes suivants avec moins de plaisir, mais ça viendra avec la pratique ! )

    Donc physiquement j’avais bien les orgasmes mais sans aucun plaisir et à force de persévérer le plaisir arrive !

    Le plus dur maintenant c’est d’arrêter les multiples orgasmes !

    #39149
    paulpaul
    Participant

    Je ne comprends pas pourquoi je ressens beaucoup plus de plaisir jusqu’à atteindre l’orgasme sans masseur, alors qu’avec le masseur je ne ressens pas la moindre vague de plaisir !!

    Quand vous arrivez à attendre l’orgasme sans masseur, continuez vous comme même à utiliser le masseur ?

    Bon dimanche
    Paul

    #39150
    bzobzo
    Participant

    Je ne comprends pas pourquoi je ressens beaucoup plus de plaisir jusqu’à atteindre l’orgasme sans masseur, alors qu’avec le masseur je ne ressens pas la moindre vague de plaisir !!

    la pratique aneroless est plus riche, plus variée,
    de plus vastes perspectives aussi, dans la mesure où tu peux mixer ta pratique à ton quotidien,
    obtenir des sensations tout en faisant la cuisine, en étant assis devant ton ordinateur,
    certains même, assis dans le métro parmi des gens, au bureau, etc

    alors pourquoi avec le masseur, rien?
    c’est juste passager, cela viendra ou reviendra, je parle d’expérience,
    pendant des semaines, des mois, je n’ai plus pratiqué avec masseur
    pour les raisons que j’explique juste au-dessus
    mais le fait est que , même si la pratique avec masseur est plus limitée, moins riche,
    elle a tout de même très largement de quoi nous offrir

    il y a des différences intéressantes, des sensations que l’aneroless ne peut nous offrir
    grâce à cet objet physique introduit dans l’anus, grâce à un contact physique avec la prostate,
    il y a ainsi des sensations propres au masseur qui valent vraiment la peine,
    j’ai redécouvert peu à peu cela
    et désormais, même si ma pratique aneroless est très largement majoritaire,
    il y a tout de même de 10 à 25% de moments avec masseur aussi,
    je mixe en fait, durant une même séance, des moments avec , des moments sans

    alors pourquoi tu ne ressens rien?
    la raison est simple, toutes nos pratiques parallèles au plaisir par défaut de nos corps d’homme,
    c’est-à-dire juste une introduction du pénis dans un orifice
    et puis les va et vient,
    dépendent beaucoup de notre ouverture d’esprit, de notre capacité à accepter le plaisir, à nous relâcher, etc,
    c’est pour cela d’ailleurs que chez beaucoup de débutants, c’est si erratique, si aléatoire
    car cela dépend beaucoup de notre disposition d’esprit,
    donc si tu as constaté dans ta chair à quel point l’aneroless était supérieur au masseur,
    cela peut très bien s’être transformé en apriori défavorable qui bloque tout pour l’instant

    cela passera avec le temp
    ou pas…
    cela dépend de toi, il faut juste accepter le masseur pour ce qu’il peut offrir,
    moins certes que l’aneroless,
    néanmoins il y a suffisamment de spécificités,
    avec, on peut très bien obtenir des chapelets d’orgasmes à la queue leu leu pendant des heures
    et puis des super O ,
    donc il y a tout de même un énorme potentiel à explorer
    à partir du moment où l’on accepte qu’il y a moins de richesses, moins de nuances,
    moins de souplesse aussi

    #39152
    paulpaul
    Participant

    Merci pour ta réponse bzo.
    Je suis bien content d’être sensible à l’aneroless, j’ai encore fait une session avec masseur cet après-midi et aucunes vagues de plaisirs, rien, je pense que les pulsations et les mouvements involontaires du masseur masquent les ressentis de la prostate. Je vais alterner aneroless et masseur.

    #39156
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    Tu demandes @paul :

    Quand vous arrivez à attendre l’orgasme sans masseur, continuez vous comme même à utiliser le masseur ?

    Le masseur n’est qu’un moyen d’éveiller notre prostate et plus largement notre organisme et notre cerveau à une autre manière d’atteindre des états orgasmiques. A partir du moment où tu es devenu capable des vivre tes orgasmes prostatiques ou énergétiques sans masseur tu n’as plus à t’inquiéter de ne pas y arriver avec masseur. Profite de ta découverte et développe ton potentiel orgasmique sans masseur comme d’autres le font avec masseur. Rien ne t’empêche de pratiquer de temps en temps avec masseur en reprenant à cette occasion les techniques que tu mets en œuvre pour tes sessions sans masseur comme tu le dis si bien.

    Je mets en lien ce message qui renvoie au Wiki Aneros. Bon cheminement @paul.

    #39172
    paulpaul
    Participant

    Bonjour

    Je viens vous donner des nouvelles de ma progression, après presque 8 jours sans ressentir de plaisir avec et sans aneroless, je viens d’avoir une série de super O en aneroless. Mais je suis tellement dans l’état orgasmique que je n’arrive pas à arrêter, je suis obligé de finir par une masturbation pour redevenir « normal » mais après il me faut 8 jours sans rien ressentir par manque d’excitation ! C’est assez frustrant !

    #39174
    bzobzo
    Participant

    , je viens d’avoir une série de super O en aneroless.

    hum, c’est peut-être excessif, de super O, on a un de temps à autre
    jamais à la queue leu leu les uns après les autres, enfin j’ai entendu lu nulle part
    ou expérimenté cela moi-même

    mais déjà que tu ais atteint le stade des orgasmes prostatiques puissants qui se suivent,
    c’est une excellente nouvelle, bravo, bravo,
    c’est bien agréable, n’est-ce pas de vivre pareille expérience

    quant au fait que tu es du te masturber pour arrêter le flux,
    il est vrai qu’on lit de temps à autre l’expérience de gens chez qui cela devient incontrôlable
    mais je ne crois pas ce que soit ton cas,
    juste l’enthousiasme de la découverte, de vivre des moments pareils

    en général, les gens vivent ce genre d’expérience avec trop d’avidité, trop d’empressement
    comme s’ils avaient peur que cela s’arrête,
    pour employer une métaphore,
    comme si on leur avait présenté un gâteau délicieux
    et qu’ils se ruent dessus avec les mains, s’en mettant autant que possible dans la bouche,
    prendre le temps, tranquillement, calmement,
    les orgasmes ne vont pas s’envoler si tu t’y prends ainsi,
    au contraire, ils vont ressortir encore avec plus de détails, plus de coloris

    et je suis qu’à ce moment-là, tu n’auras plus ce type de problème
    qu’il faille te masturber pour arrêter le processus,
    prendre son temps, déguster, goûter

    mais c’est là des résultats superbes, encore une fois, bravo

    #39177
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    Bonsoir @paul56, en constatant le rythme irrégulier de tes extases orgasmiques tu nous dis :

    C’est assez frustrant !

    Je te comprends mais il me semble que de nombreux débutants aimeraient être en situation de ressentir la même frustration. Il y a à peine trois semaines tu nous disais avoir fait 26 sessions depuis la fin du mis d’août. Tu as deux mois de massage prostatique sous la ceinture, au sens propre comme au sens figuré et tu écris ce midi :

    je viens d’avoir une série de super O en aneroless.

    Et tu as eu besoin de te masturber, jusqu’à l’éjaculation je suppose,

    pour redevenir « normal »

    Je pense que de nombreux amis aimeraient ou auraient aimé ressentir eux aussi de la frustration pour la même raison. @bzo t’a apporté une excellente réponse. Tu fais partie des hommes qui répondent superbement à l’éveil de leur énergie prostatique, sexuelle ou vitale. Tu es dans une situation où tantôt l’extase orgasmique t’échappe complètement, tantôt elle te submerge à te faire peur. Ta situation n’est pas rare sur les forums et selon mes lectures elle évolue le plus souvent très favorablement.

    Ton organisme va s’habituer à supporter et à te laisser apprécier une jouissance aussi profonde. Cette adaptation aura pour effet de réduire et vraisemblablement de faire disparaître ces « périodes réfractaires ». Etre devenu capable de vivre en si peu de temps des moments avec autant d’intensité orgasmique est un choc violent pour ton organisme. As-tu pensé à pratiquer une forme de méditation entre tes sessions pour t’aider à retrouver de la sérénité ? En attendant sois patient, sois heureux de ce que tu es devenu capable de vivre.

    Bon cheminement @paul.

    #39357
    paulpaul
    Participant

    Bonjour

    Lors de ma dernière session j’ai ressenti quelques choses de nouveau : je sens mon corps très lourd, je suis scotché contre le lit et j’arrive plus à bouger sans effort.

    C’est assez surprenant quand ça arrive avez vous connu cela ?

    Sinon en ce moment je stagne, voir un retour en arrière avec et sans masseur, je crois que j’en demande trop, donc très déçu à la fin !

    Bonne soirée
    Paul

    #39360
    bzobzo
    Participant

    Lors de ma dernière session j’ai ressenti quelques choses de nouveau : je sens mon corps très lourd, je suis scotché contre le lit et j’arrive plus à bouger sans effort.

    je ne suis pas sûr qu’on parle de la même chose
    mais paralysé par le plaisir, son intensité partout en moi,
    oui cela j’ai assez régulièrement

    et aussi après la séance, cloué sur mon lit, comme complètement vidé,
    heureux, assouvi, assagi, sur un petit nuage, épanoui, bien dans ma peau suprêmement,
    devant faire un très gros effort pour bouger

    Sinon en ce moment je stagne, voir un retour en arrière avec et sans masseur, je crois que j’en demande trop, donc très déçu à la fin !

    tout cela est très normal et fais partie du parcours sinueux avant d’atteindre la consistance,
    tu en attends trop, tu perds quelque peu des automatismes déjà acquis,
    tu n’arrives plus à te lâcher comme avant, peut-être de la fatigue nerveuse, de la tension,
    vu la situation actuelle générale ou des problèmes plus personnels,
    beaucoup de raisons peuvent jouer à ta perte de qualité actuelle

    mais cela va passer, les chiens aboient, la caravane du plaisir passe,
    juste continuer comme si de rien n’était, que le plaisir était là,
    intact, splendide, omnipotent,
    c’est la meilleure façon qu’il revienne et que les progrès reprennent

    #39361
    paulpaul
    Participant

    Je ne suis pas sûr qu’on parle de la même chose
    mais paralysé par le plaisir, son intensité partout en moi,
    oui cela j’ai assez régulièrement

    et aussi après la séance, cloué sur mon lit, comme complètement vidé,
    heureux, assouvi, assagi, sur un petit nuage, épanoui, bien dans ma peau suprêmement,
    devant faire un très gros effort pour bouger

    C’est vrai que j’avais du plaisir en même temps, qui a été coupé car surpris et inquiet par ces « symptômes » donc c’est bien possible que ce soit ça, comme tu le dis, c’est comme une paralysie. En tout cas merci pour vos réponses rassurantes et constructives, ça aide bien !

    #39369
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    Bonjour @Paul,

    Lors de ma dernière session j’ai ressenti quelques choses de nouveau : je sens mon corps très lourd, je suis scotché contre le lit et j’arrive plus à bouger sans effort.

    Ressens-tu cette sensation en te relaxant ou quand tu sens les effets des stimulations de ton masseur agir sur toi?

    Chez moi cette sensation d’extrême lourdeur est un effet de la relaxation. qui peut ontervenir en début de session, pendant ou juste après.

    Bon cheminement @Paul.

    #39373
    paulpaul
    Participant

    J’étais relaxée au moment des sensations, au tout début de la session avec une montée du plaisir en même temps.

    #39374
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    Je pense donc que ça correspond plutôt à u effet de ton état de relxation. Je ne serais pas di tout inquiet à ta place. Au contraire je me laisserai aller complètement. Au pire tu auras une fantastique session de relaxation pure, au mieux tu pourras faire une fantastique expérience orgasmique si tu parviens à rester concentré sur ta prostate, to masseur et tes sensations…

    Bon cheminement @Paul.

    #39388
    paulpaul
    Participant

    Bonjour

    J’ai ressenti pour la 1 ère fois, hier soir des sensations de plaisir avec hélix, c’est une première avec un masseur, puisque jusqu’à la j’avais du plaisir qu’en a-less ( seulement trois fois réveillé dans la nuit ).

    Après plus d’une semaine sans rien ressentir, je commençais à désespérer !

    D’ailleurs du coup j’ai un doute d’avoir eu un orgasme, en a-less tellement c’était bon avec l’hélix. Donc la un net progrès dans mon cheminement !

    Je vais être à court de beurre de karite, ou vous en procurez vous ? ( internet )

    Bon cheminement
    Paul

    #39389
    bzobzo
    Participant

    e vais être à court de beurre de karite, ou vous en procurez vous ? ( internet )

    moi, sur les conseils d’ @andraneros, je me suis approvisionné auprès de la marque Naissance,
    moins dans mon cas de beurre de Karité que de beurre de Coco, d’huile d’Argan et de Jojoba,
    les prix sont intéressants, la qualité semble correcte

    D’ailleurs du coup j’ai un doute d’avoir eu un orgasme, en a-less tellement c’était bon avec l’hélix.

    cela peut arriver ce genre de remise en question,
    garde juste à l’esprit qu’on peut obtenir des résultats très très satisfaisants des deux manières
    mais que l’aneroless est tout de même plus riche, avec le plus de potentiel,

    surtout que le plaisir sexuel peut s’installer dans notre quotidien tout à fait d’une autre manière,
    à tout moment, en tout endroit, en étant occupé à n’importe quel type de tâche,
    enfin dans mon cas, en tout cas, du moment que je suis seul,
    en épluchant les patates, en étendant mon linge, en cuisinant, en travaillant à l’ordinateur,
    je peux déclencher tout cela, obtenir des sensations, jouir, en quelques secondes

    enfin bon, ça c’est moi, parce que j’habite tout seul, pas de compagne ou de compagnon,
    je peux consacrer beaucoup de temps à développer ma pratique,
    cependant l’aneroless ne nécessite aucun intermédiaire, c’est ton corps et toi,
    une complicité extraordinaire peut s’établir
    et sentir celle-ci se mettre en route, s’intensifier, rendre incandescents les moments,
    c’est sexuellement très satisfaisant mais cela va bien au-delà,
    la relation qu’on établit avec son corps va bien au-delà du sexuel
    et les sensations qu’on peut en tirer, aussi

    avec masseur on peut pas obtenir tout cela,
    on peut pas se promener dans son appartement avec le masseur au cul
    et mettre en route sa pratique
    et puis le simple fait d’avoir ce petit objet en plastique ou en silicone,
    nécessaire pour déclencher toute la mécanique,
    ce n’est pas la même chose, ce n’est plus juste toi et ton corps,
    c’est toi, ton corps et le masseur

    j’ai l’air d’écrire l’apologie du aneroless, oui très certainement
    mais encore une fois, il y a moyen d’obtenir des moments splendides avec masseur aussi,
    des super O, des orgasmes à la pelle
    mais c’est différent

    autant gardez en fait les deux pratiques par devant soi,
    moi j’ai commis l’erreur de laisser tomber complètement le masseur à un moment donné
    malgré qu’il m’avait mené loin, très très loin, aussi loin que possible
    maintenant je rame pour retrouver tout le potentiel possible avec
    car même si ma pratique aneroless restera toujours ma principale,
    l’autre me manque quelque part, ses orgasmes qui s’enchaînaient à la pelle,
    des dizaines parfois sur une séance,
    les super O aussi très régulièrement

    il faut pouvoir varier, avoir plusieurs cordes à son arc,
    il n’y a pas de plaisir dont on ne puisse se lasser,
    même à deux, tant de couples ne font plus l’amour que mécaniquement, par habitude,
    parce qu’ils n’ont pas su se renouveler,
    donc varier, s’enrichir, garder de la diversité, de la variété

20 sujets de 21 à 40 (sur un total de 213)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.