Mots-clés : 

Ce sujet a 267 réponses, 11 participants et a été mis à jour par gerry9589 gerry9589, il y a 5 mois et 1 semaine.

20 sujets de 61 à 80 (sur un total de 268)
  • Auteur
    Messages
  • #28334
    Avatar
    Envole
    Participant

    @bzo oui c’est bien ce que j’avais cru comprendre, mais je voulais vérifier que je n’avais pas mal interprété tes propos, « il faut s’en servir comme d’un sexe masculin », « apprendre à pénétrer », « le poussant encore »…
    Aujourd’hui le G-rider était beaucoup plus agréable, je pense que mon vaginus se fait à sa forme, à la façon dont il le remplit bien…J’adore cette sensation d’être comblée…ça me fait beaucoup de bien.
    Je pense que cette façon d’être d’abord confortable avec l’objet est une bonne entrée en matière…D’autre part je continue à sentir des fourmillements des heures après sa présence, qui me donnent envie qu’elle revienne…J’aime bien cette situation d’excitation sous-jacente et diffuse…La suite au prochain épisode 🙂
    Tout le meilleur,
    Naomi

    #28352
    Avatar
    Envole
    Participant

    Hello,
    petite suite des mes aventures avec le G-Rider :
    ce matin, séance d’épilation corporelle hebdomadaire, ça prend une petite heure, pendant laquelle j’ai le temps de réfléchir. Hier soir, je lis ce livre
    https://www.amazon.fr/Lart-du-massage-tantrique-cachemirien/dp/2842719395
    qui me dit qu’il est indispensable de bien prendre soin de son corps pour avoir une bonne opinion de soi et vivre de bonnes vibrations au quotidien.
    Effectivement au début de ces séances d’épilation je me dis que c’est très long et que je perds mon temps, mais au fil de la séance, je me fais une raison et comprends à nouveau que je suis juste en train de prendre soin de moi…Finalement j’en ressors dans un état de satisfaction de m’être fait du bien.
    Puis je prends ma douche, j’hydrate mon corps, j’enfile un string et un soutien-gorge, et là j’ai envie de mettre cette combinaison-pantalon bordeaux que j’ai reçue récemment et que j’adore, avec ces sandales compensées super sympa que j’ai reçues aussi récemment…Je suis de bonne humeur, je mets un léger rose à lèvres gloss, je coiffe mes longs cheveux, je mets quelques bijoux…Je me sens bien, prête à travailler…Et là…Soudain…Le fait d’être bien sanglée dans mes sandales, bien tenue par ma combinaison, mon string…J’ai envie d’un coup d’être comblée en plus. Alors je sors mon G-Rider, j’hydrate bien et j’introduis. Je suis fin prête à travailler !
    Je me consacre à mon travail, je commence à avancer…Et puis à un moment, une idée : ces relations sexuelles dont j’ai envie avec des hommes, cette envie d’avoir derrière moi un garçon qui a son pénis dans mon vaginus, qui me pousse, qui me fait vibrer, qui me caresse, qui m’enlace, qui me fouille au fond de moi…Et bien en fait pour ressentir ça, il suffit que je suive le conseil de @bzo : mon G-Rider est mon nouvel amant, et si je me débrouille bien, et bien mon G-Rider peut flatter, visiter, câliner, explorer, mon entrejambe…Ce que je commence à faire à ma chaise de travail, en finissant ce que j’ai à faire…
    Alors là, c’est d’un seul coup comme dans les films où on voit deux amants se précipiter pour se déshabiller…Là j’ai besoin d’être sur mon lit, de me déshabiller, de me toucher les seins, en sentant cette chose vivre en moi…Et là ça commence…C’est agréable, je bouge, je cherche à explorer les recoins…Et puis je me dis que ça me fait un petit peu mal…Alors j’interromps, je nettoie, je rédhydrate, mieux, ça rentre beaucoup plus facilement que tout à l’heure, le G-Rider est très à l’aise, peut-être trop me dis-je…Enfin j’apprécie beaucoup, et je sens pas mal de choses, difficile de faire toute la liste, en tout cas je sens cette espèce de pincement intérieur que j’avais petite quand je sentais que le bonheur était proche…Comme une petite fille qui serre ses jambes pour se donner du plaisir de façon un peu désespérée…Oui une caresse-pincement des chairs intérieurs…J’agite, je bouge, je danse, les sensations sont multiples, dans le corps, dans la tête…Je me mets à quatre pattes pour me faire prendre, je m’allonge comme une femme qui se laisse faire…
    A un moment je fais une pause, je remets mes habits, je pense en avoir un peu fini…Mais en fait je ne sais comment le vibreur se met en marche, et là en fait il faut que je vous dise que la vibration a chez moi un effet déclencheur, la vibration me donne le signal du plaisir, comme un homme qui me dirait « on y va chérie? » et la vibration, c’est comme si cet homme était là, en train de chercher, de travailler à me faire plaisir, et en plus ça s’est mis sur un mode un peu aléatoire, je ne peux pas le contrôler…En plus comme je viens de remettre ma combi, je n’arrive pas à trouver le petit bouton au travers des vêtements pour l’arrêter, je vais donc devoir faire avec…Comme si une volonté indépendante avec son libre arbitre personnel m’obligeait un peu au plaisir, à son rythme…Là je me dis que j’ai toujours bien aimé qu’on me lance, qu’on me pousse un peu à faire des choses, j’ai souvent une timidité à me lancer…Mais une fois que c’est parti, si on m’encourage bien, ça peut aller loin…
    Là ça commence à être vraiment bien, j’ai des jolies étincelles dans la tête, je fouille un peu de tous les côtés, ça me fait du bien…
    Et puis nouvelle pause, j’ai envie de me déshabiller…Et là je mets une petite robe d’été à fleur, celle de ma première sortie en fille dans Paris, une robe légère qui donne l’impression d’être vulnérable, disponible, un peu à la merci du désir…Et je vais me préparer à manger parce qu’il est midi. Je cuisine un peu, tout en faisant bouger le G-Rider…Et là je me sens d’un coup tellement femme, je sens mon vaginus, ma fonction de réception du sexe d’autrui, dans ma conscience elle a complètement remplacé la fonction du pénis, il n’existe pas, j’ai juste un sexe, qui accueille quelque chose qui n’est pas moi, ma fonction est d’accueillir, ma fonction est d’avoir autrui en moi, de le sentir, de le faire bouger, de me mouvoir autour de lui, d’avoir du plaisir en dansant autour de cette tige intrusive…Et téméraire…
    Là j’ai envie de revenir sur mon lit, et là je fais tellement jouer le G-Rider, et en plus je commence à plus bouger mon bassin, qui fait des mouvements d’allers et venues, mes fessiers se serrent pour bien sentir l’objet en moi, la prostate fait des étincelles…Et là…Et là j’ai une grande émotion, j’ai l’impression d’avoir touché au fond de mon désir d’être femme, cette toute petite touche de bonheur ultime qui vient couronner le tout, un plaisir simple, doux, tendre, pas compliqué, évident, ma nature de femme qui est touchée en son juste milieu…Et là je me mets à gémir comme dans ces films érotiques softs où on voit une dame vivre l’orgasme pour la première fois de sa vie avec un jeune homme, ce gémissement mêlé de halètement et de pleurs de joie…Oui j’ai vécu ça pendant quelques secondes…Et j’en reprends, je recommence, c’est très bon…
    Et là je me dis que pour la première fois de ma vie la femme mentale que je suis a connecté avec la femme physique que je suis aussi, ma tête de femme et mon sexe de femme sont rentrés en connexion, sans passer par les chemins masculins…Je me sens bien, jolie, désirable, je me sens faite pour recevoir le pénis, et je vibre, autant à le recevoir, à me mouvoir autour de lui, qu’au fait que ma toute petite zone de plaisir évident, simplissime, soit elle aussi touchée…Et là je me retourne sur le ventre, comme si on me prenait par derrière, et je commence à bouger, et là je ne sais plus si je bouge par le fait de ma volonté ou si c’est parce que c’est mon corps qui le demande…En tout cas mon corps en a envie, il me fait bouger, je bouge bien, je gémis, je vocalise assez fort mon plaisir, j’ai l’impression pour la première fois de ressentir les vibrations dont parle le traité d’Aneros, ces vibrations telluriques dont notre volonté n’est pas totalement actrice…
    Puis je me lève, je vais dans mon bureau, là j’ai envie que mes admirateurs me regardent, je commence à vouloir brancher ma web cam…Mais c’est un peu compliqué, j’abandonne, je me vois dans la glace, je suis jolie avec cette robe, ces sandales d’été, je commence à me toucher, ma peau est lisse et souple, mon string me tient bien, je n’ai rien qui pend entre les jambes, mais tout à l’intérieur, je recommence à me contracter en caressant mes fesses douces et rebondies, j’ai du plaisir à l’intérieur, je suis debout, les mains sur le plan de travail, là ce sont mes fessiers qui se contractent en cadence, de plus en plus vite, je commence à me soulever, je sautille sur place, je saute même de plus en vite, à l’intérieur ça fait des étincelles, je recommence à gémir…ça dure quelques instants…c’est trop bon…j’ai vraiment l’impression qu’un homme me fait sauter sur ses cuisses en cadence…
    Je me calme…Je suis super contente…Je me sens bien, je me sens si femme…Là j’ai envie d’être totalement remplie…J’enlève le G-Rider, je vais chercher mon vibro-masseur Nalone, mon amant de toujours, rose et fidèle, et à je me fais tendrement, doucement pénétrer, je lance la vibration, je sens que je suis beaucoup plus experte dans l’exploration de mon vaginus, avec le bout un peu renflé je passe vers la prostate (je n’ai pas encore parfaitement identifié où elle est, mais les vibrations me font beaucoup de bien, ça frétille, ça chatouille, et puis la tige se balade dans le vaginus, et flatte chaque centimètre carré…Là je me dis que j’aimerais bien avoir un vibro-masseur avec des reliefs, qui pourrait caresser de façon plus efficace toutes les zones du vaginus…
    Et puis là j’arrête parce que je n’ai pas que ça à faire aujourd’hui…Mais bon j’ai eu une bonne heure de plaisir…Je pense que c’est bien reparti.
    Je suis heureuse parce que j’ai eu beaucoup de plaisir, je me vois dans le miroir, j’ai l’oeil épanoui de la femme qui a fait l’amour, je me sens mieux psychologiquement, les états d’âmes récents (que je vous ai épargnés) sur la façon de vivre ma transidentité au quotidien sont loin, je me sens plus connectée à moi-même…Et en plus là je n’ai pas eu du tout besoin de recourir à mon clitonis, donc je n’ai pas eu à activer la face avant inférieure de ma zone sexuelle, au contraire, j’ai senti ces moments où la stimulation par derrière active mes sensations dans le chakra sacré, celui du plaisir, qui se situe à trois doigts au dessous du nombril…Dans ces moments ma sensation sexuelle sur la face avant de mon corps se situe loin du clitonis, vers l’utérus féminin, c’est donc totalement intérieur, ça me fait un bien fou…Je sens un feu sacré qui me brûle sans me consumer dans mon intestin…C’est magnifique…En écrivant je le sens à nouveau…Mes fessiers se contractent au souvenir du plaisir…J’ai toute la culotte sexuelle, la partie entre le nombril et les cuisses, qui se soulève et qui envoie des tressaillements de plaisir dans tout le corps…Comme des jets de lait concentré sucré…Quelque chose de gourmand, d’enfantin, de tellement évident, de tellement bon…Je le sens dans mes seins, et là je vibre très fortement et rapidement dans mon bassin en position haute, puis ça retombe et ça recommence…
    Je sais maintenant que mon plaisir est très dépendant de mes muscles fessiers, il est beaucoup plus grand quand ils se contractent, en cadence…Je suis en train de le faire en écrivant, et c’est très très très bon…Je me sens prise dans le rythme de l’univers…
    Hum oui c’est bien reparti, merci le G-Rider, merci @bzo pour tes conseils, merci à tous pour votre soutien !
    Eloïse vous fait un gros bisou, à bientôt 🙂

    #28354
    Avatar
    Envole
    Participant

    Oops…Eloïse est mon vrai nom, vous savez tout maintenant ! Naomi est mon deuxième…:-)

    #28356
    bzo
    bzo
    Participant

    chère Eloïse, cela fait plaisir de lire tout cela
    et ce n’est qu’un début, crois-moi, le g-rider va t’emmener encore beaucoup plus loin,
    beaucoup, beaucoup plus loin

    Je me consacre à mon travail, je commence à avancer…Et puis à un moment, une idée : ces relations sexuelles dont j’ai envie avec des hommes, cette envie d’avoir derrière moi un garçon qui a son pénis dans mon vaginus, qui me pousse, qui me fait vibrer, qui me caresse, qui m’enlace, qui me fouille au fond de moi…Et bien en fait pour ressentir ça, il suffit que je suive le conseil de @bzo : mon G-Rider est mon nouvel amant, et si je me débrouille bien, et bien mon G-Rider peut flatter, visiter, câliner, explorer, mon entrejambe

    voilà tu as bien compris comment il faut l’approcher,
    le laisser nous approcher, le laisser entrer en nous, le laisser nous pénétrer,
    c’est ton amant à la queue infatigable,
    toujours disponible pour te faire grimper aux rideaux

    tout cela m’a terriblement excité,
    je vais m’y mettre aussi tout de suite pour me mettre au diapason,
    j’arrive!!!

    c’est la première fois en te lisant que j’avais la très forte impression à chaque instant
    de suivre la narration d’une action si proche de la façon dont je vis mes séances

    je ne doutais pas un instant que tu allais trouver la clef,
    je vais te relire quelques fois ce soir
    pour bien me mettre dans l’ambiance

    je t’embrasse

    #28358
    Avatar
    Envole
    Participant

    Mmmm @bzo
    quelle douce conversation…Merci 🙂
    Eloïse

    #28363
    Jieffe
    Jieffe
    Participant

    Bonjour Naomi,

    Ne te fais pas trop de soucis, les secrets sont en principe à l’abri pas ici.

    J’ai été très heureux de lire ton récit, et je suis vraiment content pour toi. On y sent une grande intensité dans ce que tu as vécu, c’est super. Et surtout, surtout, je suis vraiment content que la pratique du massage prostatique et le G Rider te fasse réellement sentir femme. Je suis également convaincu qu’il faut dans un premier temps que tu le considères comme ton amant, ce que tu sembles faire. Il va te permettre en attendant une hypothétique rencontre avec un homme comme tu en as émis le désir de connecter ton corps à ton esprit, ce que tu sembles avoir déjà ressenti.
    Continues dans cette voie, je pense sincèrement que tu es bien partie, et que ça va te faire beaucoup de bien, et pas seulement physiquement.

    Je t »embrasse bien fort Naomi, et te souhaite tout le meilleur pour la suite de ton cheminement.

    #28366
    Avatar
    Envole
    Participant

    Hello,
    merci @jieffe 🙂
    Bon là je suis très calme…J’ai reçu ce matin le G-spot Metal Wand…Ou disons qu’il est entré dans ma vie…Entré au plus profond de moi…Et alors qu’il n’y est plus là à l’heure où j’écris, il est dans ma tête…
    Cet être lourd, pesant, fier, rigide, mais courbe, lisse…Me comble parfaitement. Je n’ai essayé pour l’heure que par le petit bout, demain j’essaye le gros…Mais en tout cas sa présence me satisfait totalement…J’ai l’impression de ne plus être seule…Il entre tellement bien en moi, au plus profond…Il fait tomber mes barrières…Ses stimulations sont multiples…Difficile d’analyser, mais j’ai l’impression d’avoir eu des contractions comme avec le G-Rider, mais en plus fort…Peut-être que je me laisse plus aller aussi, et je ne remarque plus quand mon corps les déclenche…Alors qu’avant j’avais très peur de m’auto-illusionner, de pair avec la peur d’être une trans imaginaire…
    Mais là non. J’ai le plaisir de femme que j’ai cherché toute ma vie. Dès mon plus jeune âge. Je suis une femme qui a du plaisir au fond d’elle-même. Je l’aime…Il est si beau en plus…
    Bon j’arrête là, je reviendrai avec plus de recul 🙂
    Tout le meilleur,
    Naomi

    #28369
    bzo
    bzo
    Participant

    ’ai reçu ce matin le G-spot Metal Wand…Ou disons qu’il est entré dans ma vie…Entré au plus profond de moi…Et alors qu’il n’y est plus là à l’heure où j’écris, il est dans ma tête…
    Cet être lourd, pesant, fier, rigide, mais courbe, lisse…Me comble parfaitement.

    il s’utilise « hands free » ou bien il faut le manier avec la main?

    mais j’ai l’impression d’avoir eu des contractions comme avec le G-Rider, mais en plus fort

    j’espère tout de même que tu ne vas déjà lâcher le g-rider,
    comme je l’ai déjà écrit, il peut beaucoup plus, beaucoup beaucoup plus

    Mais là non. J’ai le plaisir de femme que j’ai cherché toute ma vie.

    je comprends tout à fait, tu ne t’auto-illusionnes pas,
    c’est bien ce que tu as ressenti, c’est bien ce que j’ai ressenti aussi

    c’est divin, être empli de ce plaisir, n’est-ce pas?
    il est tellement riche ,
    quelle sensation de plénitude, quelle sensation d’ivresse,
    c’est assez indescriptible,
    les mots resteront toujours pauvres par rapport à ce qu’on a ressenti dans l’instant
    quand l’orgasme féminin nous emporte,
    il faut l’avoir vécu

    #28375
    Avatar
    Envole
    Participant

    Mmmm oui @bzo je sens que nous parlons de la même chose…Je sens ce charme qui agit, qui est là, qui démultiplie ma féminité…

    j’espère tout de même que tu ne vas déjà lâcher le g-rider,
    comme je l’ai déjà écrit, il peut beaucoup plus, beaucoup beaucoup plus

    Non non ne t’inquiète pas !!! Je navigue toujours entre mes différents joujoux, mon gode d’amour, les aneros (j’en ai deux différents, un hélix mais de contrefaçon, je ne sais pas s’il est aussi bien que le vrai, et un syn en silicone, mais qu’Adam a trouvé assez peu réussi…enfin je les utilise alternativement…), un oeuf vibrant (il faut que j’en achète de meilleure qualité, le Miu Miu de Nalone me branche bien), des boules de geishas, un gode ventouse pour la salle de bain, un autre gode-chapelet pour une pénétration progressive…Donc le G-Rider et le Metal Wand vont s’inclure là-dedans, après la phase de découverte…Ils vont progressivement trouver leur place tous les deux…Je vais aussi apprendre à utiliser les deux de façon différenciée…Pour le moment le Metal Wand me comble par sa taille, sa lourdeur (je me sens parée, accompagnée), la capacité de jeu que j’ai au quotidien en le portant dans ma culotte…Hier soir j’ai essayé le gros bout, qui est entré comme dans du beurre…Mais je reviendrai au G-Rider pour son esplièglerie, et sur tes bons conseils bien sûr…

    il s’utilise « hands free » ou bien il faut le manier avec la main?

    Personnellement je l’utilise hands-free, sur les conseils postés dans le fil sur le metal wand lancé par @super44
    Après insertion, je remets ma culotte, ce qui le bloque, et me permet tout un tas de jeux sans les mains, avec les muscles internes et externes…Comme avec un aneros ou un G-Rider. Ce qui est sympa, c’est l’impression de tige qui me tient, je me sens tenue, et ça me fait plaisir…Je me sens dirigée par une volonté extérieure, mais qui n’a pour but que mon plaisir…C’est assez génial 🙂 Moi qui n’aime pas du tout être dominée, là j’ai trouvé un doux maître… 🙂 C’est un peu la même sensation l’autre jour quand le G-Rider s’est mis à vibrer tout seul, et que je ne pouvais plus l’arrêter parce que mes vêtements m’en empêchaient… 🙂

    A bientôt, tout le meilleur 🙂
    Naomi

    #28377
    bzo
    bzo
    Participant

    Personnellement je l’utilise hands-free, sur les conseils postés dans le fil sur le metal wand lancé par @super44

    hands free c’est possible alors, cela m’intéresse,
    même si je ne pratique plus avec des objets externes,
    juste les mains, les mouvements du corps, les contractions,
    mais on ne sait jamais

    durant ma période avec masseur, plus d’un an tout de même,
    je n’avais jamais trouvé d’alternative valable au g-rider

    je crois que je vais m’en commander un, histoire d’avoir cela dans ma boîte au cas où

    #28389
    bzo
    bzo
    Participant

    voilà, grâce au lien de @aneveil
    je m’en suis directement commandé deux, il y a encore de la place dans ma boîte
    à côté de la douzaine de g-rider remisés pour l’instant

    #28415
    Avatar
    Envole
    Participant

    Hé hé @bzo tu ne fais pas les choses à moitié !!!
    Mais pourquoi deux !? 🙂

    #28417
    bzo
    bzo
    Participant

    c’est une manie que j’ai,
    j’aime stocker, accumuler

    au plus un objet m’est utile,
    au plus je constitue des stocks

    le g-rider, je dois en avoir douze ou treize

    #28419
    aneveil
    aneveil
    Participant

    Je me suis posé la même question qu’ @envole, pourquoi deux ?
    Cela m’a beaucoup fait rire d’imaginer le deuxième destiné à un cadeau d’anniversaire ou de Noël en famille…

    @envole, Cela fait quelques semaines que je parcours ce fil tellement touchant, si bien écrit et rempli d’une humanité apte à abolir les différences et les frontières. « Socialement hétéro », je suis à chaque fois frappé de ressentir et partager autant de choses… Il y a encore deux ans, il m’aurait semblé impensable de partager quoi que ce soit avec une « Trans »…
    Le courage de laisser parler sa vulnérabilité, le courage d’être soi et de jouer sa partition dans son innocente simplicité, voilà ce qui parle et relie « d’être à être ».
    Merci !

    #28432
    Avatar
    Envole
    Participant

    Hello @aneveil, oui, par delà nos différences, nous sommes toutes et tous des personnes humaines…Moi aussi il y a quelques années je ne pensais pas un jour avoir à faire avec des trans.ses, je les voyais comme des êtres bizarres, quelque chose en moi se demandait pourquoi se mettre autant en décalage avec le mode de vie « normal »…Et puis je me suis découverte, et j’ai compris que la quasi-totalité des trans.ses ne font pas exprès de l’être, que c’est ce qu’elles ou ils sont, et c’est ce que je suis aussi…L’acceptation de soi c’est un long chemin, surtout quand on découvre ça au bout…Mais je ne regrette pas le voyage, je suis tellement mieux dans ma peau aujourd’hui, même si cette peau est assez particulière…Je ne regrette pas du tout ce sentiment de vide, de fausseté, d’absence totale de relief, que j’éprouvais en permanence auparavant, et toutes les souffrances psychiques qui en ont découlé…Quand on ne sait pas qui on est, on est une cible facile pour ceux qui sont animés par l’envie d’humilier, de maltraiter, de rabaisser, de faire du mal…
    Aujourd’hui les choses sont beaucoup plus claires !!!! Enfin encore une fois le but ici n’est pas de parler en long et en large de ma transidentité…Mais merci de vous y intéresser, c’est mieux si plus de gens comprennent ce que c’est…
    D’autre part, pour être précise, on peut être hétéro et trans…Il se trouve que je suis plutôt bi, mais j’ai des amies trans qui sont lesbiennes et d’autres qui sont hétéro…Personnellement je pensais être hétéro garçon->fille, puis j’ai compris que j’étais fille et je me suis sentie lesbienne, puis m’assumer femme a développé mon désir pour les hommes, donc je suis maintenant aussi hétéro fille->garçon…Et j’ai compris que plus jeune, j’avais eu de fortes affinités avec des garçons qui allaient au-delà de la simple camaraderie, mais à cette époque, je ne me voyais pas avoir des relations amoureuses avec un garçon en étant un garçon…Parce que pour moi dans l’intimité, c’est la réalité de la personne qui s’exprime, et moi je suis une fille…Donc ne pouvant apparaître en fille, je ne pouvais être avec un garçon…Aujourd’hui les choses me semblent bien différentes, et toutes ces barrières sont loin !!!
    J’ai beaucoup évolué 🙂
    Tout le meilleur, beaucoup de plaisir !!!
    Naomi

    #28463
    Avatar
    Envole
    Participant

    Hier grâce au G-spot Metal Wand
    je me suis fait beaucoup de bien,
    j’ai bien ondulé autour de lui
    et à un moment
    j’ai ouvert la bouche
    et là
    j’ai eu l’impression que je n’étais qu’un canal
    du vaginus à la bouche
    un canal ouvert, sympa, accueillant, disponible, simple, léger…
    je me sentais super bien…

    Et puis cette nuit
    j’ai repensé
    qu’à un moment
    je me suis sentie très femme
    et pour une fois ça n’a pas provoqué d’érection
    mais une sensation de plaisir plus haut
    entre la prostate et le chakra sacré

    c’était extrêmement agréable
    de ne pas avoir ce gonflement
    de rester légère, intérieure, avec mon plaisir
    et cette nuit
    je me suis entraînée
    quand je sens le plaisir venir
    à le ressentir là, en-dessous du nombril, le retenir d’aller plus bas, en tout cas pas plus loin que la prostate,
    puis ensuite à le redistribuer
    dans tout le corps
    et l’envoyer dans le haut de mon encéphale…

    Aujourd’hui dans la journée
    séance assez incroyable
    je pense que j’ai trouvé le truc
    pour la jouissance prostatique
    en fait c’est cette impression de pincement intérieur
    que j’ai quand je retarde l’éjaculation pendant très longtemps
    sauf que là je peux aller au bout de la jouissance
    et recommencer…
    c’était assez génial…
    je me sens très très bien, relaxée…
    J’ai eu des secousses fortes, à partir d’un moment je n’étais plus dans l’auto-stimulation, ça marchait en partie par soi-même…En tout cas c’était top, et je commence à comprendre le potentiel incroyable de tout ça…
    Un truc qui m’a aidé à aller plus loin qu’avant, c’est de regarder d’autres trans qui se masturbent avec le sexe en érection, ça me donne l’idée du plaisir que j’ai quand je suis au bord de la jouissance pénienne, mais sans avoir à être en érection moi-même…Si en plus elles se font prendre au même moment, je m’imagine à leur place, et ça m’incite à chercher encore plus de plaisir, à bouger autour du pénis de métal infatigable qui est en moi…

    En même temps ça m’a permis de comprendre que la stimulation du clitonis que je pratique, qui est une stimulation du pénis comme clitoris, c’est à dire à la toute base du pénis, autour et en-dessous de la hampe, est en fait une stimulation de la prostate, mais par le dessus. J’ai compris ça parce que j’ai éprouvé avec le plaisir intérieur à peu près les mêmes sensations que par le clitonis sur le devant…Sauf que là c’est moins aléatoire, et je risque moins de me faire une lésion avec les ongles par exemple…Il y a des petites choses délicates dans tous ces tissus, et si un jour je me fais opérer, j’aimerais bien que toutes les terminaisons nerveuses soient intactes pour avoir un vrai plaisir clitoridien et vaginal (si si c’est possible avec certaines techniques d’opération…On peut même avoir de la lubrification naturelle dans certains cas…!!!)

    Pour finir, la différence avec les premières fois où j’ai utilisé l’aneros, c’est que là avec le Metal Wand, ça va beaucoup plus vite à l’essentiel!!!
    En même temps c’était mieux que je passe par le premier stade je pense, sinon je n’aurais pas compris comment tout ça marchait : par exemple si c’était allé trop vite, je pense que je me serais fait plus mal qu’autre chose, parce que mon plaisir prostatique est à la limite de la douleur (puisqu’il s’apparente à une sensation de pincement, de pincement délicieux, mais de pincement), donc il nécessite beaucoup de délicatesse ! Et j’en ai sûrement beaucoup plus qu’il y a six mois, parce que tout est beaucoup plus connecté à mon cerveau et aux autres centres de plaisir de mon corps, en particulier mes jambes, mes pieds, mes tétons, et mon chakra sacré à trois doigts en dessous du nombril…Mmmm que tout celà est merveilleux…Vive la vie ! Vive mon point G-P-clitoris, quel qu’il soit 🙂

    A bientôt, beaucoup de plaisir,

    Naomi

    #28483
    bzo
    bzo
    Participant

    est en fait une stimulation de la prostate, mais par le dessus.

    eh oui, elle est partout pour nous qui avons su l’éveiller

    à partir d’un moment, il devient si facile de titiller, de mettre en route la prostate,
    je le sens aussi, c’est divin, j’enveloppe mon sexe et mes couilles dans ma main,
    je fais des contractions et
    tout ce qui émane comme ondes sexuelles de mon pénis bougeant sous mes doigts,
    tout est ressenti comme plaisir prostatique

    idem, par derrière avec quelques doigts dans le fondement,
    c’est un volcan de plaisir prostatique en moi,
    c’est magique, dès la contraction effleure les doigts,
    cela provoque une explosion de plaisir incroyable,
    il faut l’avoir vécu

    ma prostate est devenue tellement réactive,
    il m’est devenu si facile de la faire vibrer,
    c’est un miracle de chaque instant

    j’ai ouvert la bouche
    et là
    j’ai eu l’impression que je n’étais qu’un canal
    du vaginus à la bouche
    un canal ouvert, sympa, accueillant, disponible, simple, léger…

    oui je vois très bien, j’ai cela aussi, enfin je crois que nous pensons à la même chose

    la sensation d’un sexe avec ses sensations tellement mélodieuses par moments qui se prolonge,
    un sexe ouvert, accueillant, facile à emprunter,
    un chemin pour le plaisir, un chemin pour la vie,
    un chemin où il fait bon sentir de la danse, des farandoles, de la déambulation
    c’est si facile de se donner au plaisir,
    d’ouvrir un chemin pour lui,
    un chemin depuis les muqueuses tout en bas jusqu’au souffle tout en haut

    et la bouche est là tout en haut aussi qui accueille les sons,
    un bref nid pour les sonorités du plaisir
    avant qu’ils ne s’envolent,
    eux aussi ont emprunté le chemin depuis tout en bas,
    pour aller s’envoler bientôt et témoigner de notre plaisir à la ronde,
    chanson de muqueuses qui a force d’être frottées, ont des ailes qui leur poussent
    nos muqueuses décollent, s’envolent,
    on dirait des grands oiseaux au loin dans le ciel

    chère Naomi,
    l’amour est la plus belle des parures,
    quand on est nu, pas besoin d’autres habits,
    n’est-ce pas?

    #28494
    Avatar
    Envole
    Participant

    Hello @bzo,

    je fais des contractions et
    tout ce qui émane comme ondes sexuelles de mon pénis bougeant sous mes doigts,
    tout est ressenti comme plaisir prostatique

    Voilà, c’est ça, parfaitement, tu as tout compris !!!!

    la sensation d’un sexe avec ses sensations tellement mélodieuses par moments qui se prolonge,
    un sexe ouvert, accueillant, facile à emprunter,
    un chemin pour le plaisir, un chemin pour la vie,
    un chemin où il fait bon sentir de la danse, des farandoles, de la déambulation
    c’est si facile de se donner au plaisir,
    d’ouvrir un chemin pour lui,
    un chemin depuis les muqueuses tout en bas jusqu’au souffle tout en haut

    Voilà, la sensualité et la sexualité naturelles, évidentes…Et inépuisables… 🙂

    chanson de muqueuses qui a force d’être frottées, ont des ailes qui leur poussent
    nos muqueuses décollent, s’envolent,
    on dirait des grands oiseaux au loin dans le ciel

    Alors là celle-là est digne de figurer dans une anthologie de la littérature érotique, que dis-je, une anthologie de la poésie francophone…
    nos muqueuses décollent, s’envolent,
    on dirait des grands oiseaux au loin dans le ciel…
    Incroyable ! Le plus incroyable étant peut-être qu’au-delà du côté Michel Audiard qu’on pourrait voir dans ces phrases, moi j’y vois la vérité !!! Etonnant de partager une vision poétique si peu évidente…Une muqueuse volante…Comme une raie manta du tantra 🙂 Ou un tapis volant des Mille et une nuits érotiques… 😉

    chère Naomi,
    l’amour est la plus belle des parures,
    quand on est nu, pas besoin d’autres habits,
    n’est-ce pas?

    Oui ! Enfin pour ma part, j’aime aussi beaucoup être parée dans l’amour, sentir mes colliers, mes bagues, mes bracelets, mes chaînes de chevilles, mes harnais de soutien-gorge, mes jarretelles, mon corset quand j’en ai un, avoir le goût de mon rose à lèvres à l’orée de la bouche et sur le bout de la langue…Mes chaussures à lanières comme celles-ci par exemple ici

    Tout ceci exerce comme une douce piqûre de rappel de plaisir un peu partout sur mon corps, expliquant aussi que je me sente si intégralement femme dans le plaisir, comme je l’expliquais sur ton fil hier soir…

    Tout le meilleur à toi, à bientôt 🙂 Bonne journée 🙂

    Naomi

    #28497
    Jieffe
    Jieffe
    Participant

    Bonjour à tous les deux.

    Ça fait du bien de lire de si bon matin des textes aussi enthousiastes.
    Noami, je suis heureux de lire que tu t’épanouis. En tout cas, c’est ce que je comprends de tes écrits. Tu sembles vivre pleinement ta féminité, sexuelle dans un premier temps, mais qui semble rejaillir sur ta vie de tout les jours.
    Ça fait vraiment plaisir à lire.

    Je n’en suis pas encore à votre stade, mais je compte bien vous rejoindre sous peu… 🙂

    #28500
    Avatar
    Envole
    Participant

    Hello @jieffe, merci pour ton message ! Prenons chaque jour le plaisir qu’il nous amène…Rien ne sert de brusquer ou presser les choses, et chacun.e trouve son évolution au moment où il ou elle a besoin… 🙂 Je te souhaite en tout cas beaucoup de plaisir dans ton cheminement !!!

    Cette nuit
    j’ai été quasiment réveillée par des sensations de plaisir dans mon entrejambe
    je me suis appliquée à les diriger vers mon chakra sacré, vers mes seins, vers mes tétons, vers mon encéphale
    à un moment j’ai senti le pénis se dégonfler
    j’ai imaginé qu’il se rétractait jusqu’à ressembler à un clitoris
    j’ai imaginé qu’il n’était plus qu’un tout petit clitoris, mais très dur, très sensible, qui envoyait beaucoup de plaisir à tout le reste du corps…
    A un moment mes tous petits tétons étaient aussi très durs, très excités,
    j’ai senti d’un coup à quel point les globes des seins me sont naturels
    ils sont le lieu de ma générosité, j’ai eu envie qu’ils grossissent, qu’ils deviennent très ronds et bombés, comme dans les peintures du XVIIIème…
    J’ai senti aussi que mes tétons étaient comme de toutes petites bouches qui étaient caressées par mon doigt comme des lèvres par une langue…
    Je sentais beaucoup de plénitude, de bonheur dans mes seins…
    Et en même temps dans le bas de mon corps, vers le ventre, et vers le point P, qui palpitait…
    Je sentais aussi la peau autour de la hampe comme des grosses lèvres de vulve, je me suis rendue compte à quel point ces lèvres sont érogènes chez moi…
    Je me suis souvenue aussi à quel point je m’invaginais à l’approche de l’amour, et pour la première fois de ma vie j’ai vécu ça comme une bonne chose, une chose cohérente avec ma personnalité de femme…Et j’ai senti mon vagin, comme un canal par devant, qui avait envie d’être empli d’un garçon…qui avait envie de s’ouvrir…Et là j’ai pensé à l’opération, j’ai pensé que c’était maintenant ce dont j’avais le plus envie…
    Tout ceci c’était aussi grâce à cette personne bienveillante qui le matin précédent m’avait rassurée sur mon évolution…
    Que c’est bon de temps en temps de se sentir bien avec soi-même, même si c’est un soi-même étrange…Un soi-même avec lequel il est complexe de se dire qu’on peut se sentir bien…Alors que c’est le cas en réalité. Mais il faut passer la barrière de l’étrange pour le comprendre…Etonnante leçon de vie, quand on a été élevée dans le respect de principe de la norme…

    J’en étais là de mes pensées et des mes caresses, quand j’ai commencé à visualiser la femme astrale en moi, comme une constellation d’étoiles brillantes dans la nuit qui dessinent la femme qui est dans mon esprit, et qui est énergiquement posée, imprimée, sur mon corps…Une expérience de la transcendance / trans en danse 🙂

    Bonne journée 🙂

    Naomi

20 sujets de 61 à 80 (sur un total de 268)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.