20 sujets de 21 à 40 (sur un total de 97)
  • Auteur
    Articles
  • #37079
    CaktilCaktil
    Participant

    Doit-on comprendre que ton preneur d’otage a décidé de ne plus te relâcher ?
    Bon cheminement @caktill.

    😄 Non, je suis encore libre de mes mouvements !
    Je poursuis ma routine de 2 séances d’environ 2 heures par semaine avec de très bons orgasmes.
    Il me semble faire des progrès à chaque session, y compris dans les séances A-less. Je me rapproche peu à peu du prochain palier. La différence par rapport à mon ressenti d’il y a quelques mois, c’est que je ne suis plus du tout frustré de ne pas arriver à franchir un palier. Même si je devais rester au niveau qui est le mien en ce moment, je serais tout à fait satisfait.
    Prenez soin de vous !

    #37092
    CaktilCaktil
    Participant

    Ce jeudi 2 avril 2020, j’ai effectué ma 77e session. La meilleure !
    Je ne sais pas si c’est dû au confinement (voir le fil de discussion « Vivre nos pratiques en confinement »), mais ces jours j’enchaîne les séances à succès !
    La séance No 75 de jeudi passé avait aussi été la meilleure session. Elle n’aura pas occupé cette première place bien longtemps… 😎
    Donc, cette 77e session a démarré comme la No 76 de lundi: sur les chapeaux de roues ! C’est la caractéristique de ces deux dernières séances. A peine le stimulateur introduit, les mini-O commencent. Je n’ai plus besoin d’une période de relaxation avec respiration contrôlée. A mon avis, cela est dû aux 3 ou 4 minutes de stimulations A-less que je pratique avant d’insérer le masseur. Je pratique ces délicieux préliminaires en préparant le lit pour la session et pendant que je lubrifie le masseur avec le beurre de karité. Ces Quelques minutes servent aussi à laisser fondre le suppositoire de 3 grammes de beurre de karité que j’ai introduit dans mon corps une fois déshabillé.
    Pour cette session, j’ai utilisé le MGX Trident de chez Aneros. A peine inséré, j’ai donc tout de suite savouré des mini orgasmes qui se sont assez rapidement transformés en dry-O de bonne intensité. Je commence toujours mes séances en étant couché sur le côté droit. Après un certain temps je me suis mis sur le dos et c’est là que les choses sérieuses ont commencé !
    Les vagues de dry-O vont se succéder les unes après les autres, sans que j’ai besoin de faire quoi que ce soit. Ces orgasmes ont une intensité incroyable. Toute les frustrations que j’ai pu avoir depuis le début de mon cheminement sont oubliées, balayées. Il y a à peine 10 ou 20 secondes de répit entre la fin d’un dry-O et le suivant ! En plus, ce qu’il faut savoir, c’est que ces orgasmes durent plusieurs minutes… en fait tant que je me caresse les seins et les tétons le plaisir de l’orgasme perdure… Avec plus ou moins de contractions involontaires et de frémissements de tout mon corps. C’est juste une question d’endurance ! Mes orgasmes se terminent car je n’ai plus la force de continuer à les ressentir. Mes abdominaux participent activement et doivent se reposer de temps en temps… En plus, le plaisir ressenti durant les 2 ou 3 minutes que dure l’orgasme n’est pas linéaire… il augmente jusqu’à la fin ! Et, oui… l’orgasme suivant est plus fort… Et ainsi de suite ! Mais quelle extraordinaire séance !!
    Mon plaisir est toujours centré sur la prostate, mais il se diffuse de plus en plus loin dans mon corps. Je commence à le ressentir aussi dans mon torse, mes cuisses et même mon palais ! Je profite aussi de cette session pour valider le Point No 55 de la carte au trésor.
    Depuis deux session, s’ils ne se produisent pas tout seuls, j’arrive aussi à déclencher des dry-O sur commande ! Il me suffit d’alterner les poussées rectales et les contractions anales et, en très peu de temps, un dry-O se développe !
    Bref, je fais des progrès rapides et très agréables !
    Ces masseurs de prostate sont comme des instruments de musique et je commence à bien en savoir jouer. Fini les gammes et les exercices, place aux symphonies !
    Bon cheminement à tous et prenez soin de vous !

    #37097
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    @caktil tu nous disais il y a 10 jours :

    Les meilleurs orgasmes de toute ma vie. C’est déjà ça de pris.

    En lisant la description de ta dernière session (la 77ème) je me suis fait la réflexion qu’à force de « prendre » comme tu es en train de le faire tu n’auras plus rien à prendre avant la fin du confinement… sauf si en explorant ton potentiel orgasmique de plus en plus profondément tu découvrais que ton énergie sexuelle est une énergie verte parce que renouvelable à volonté.

    A l’occasion de ta 50ème session tu nous expliquais comment tu parvenais à relancer tes orgasmes :

    A plusieurs reprises dans la session, je me suis fait la réflexion que c’était fini et que j’avais vécu le plus beau moment de ma vie sexuelle, et ça repartait de plus belle… Il m’était très facile de déclencher les vagues d’orgasmes, juste en me reconcentrant sur la respiration et en relâchant les muscles. C’était automatique, respirations + décontraction = orgasmes. Et, ce qui était génial, c’est qu’à chaque vague d’orgasmes, le plaisir était plus intense…

    Tu nous expliques aujourd’hui :

    Depuis deux session, s’ils ne se produisent pas tout seuls, j’arrive aussi à déclencher des dry-O sur commande ! Il me suffit d’alterner les poussées rectales et les contractions anales et, en très peu de temps, un dry-O se développe !

    Comment es-tu passé d’une méthode à l’autre ?

    Mon plaisir est toujours centré sur la prostate, mais il se diffuse de plus en plus loin dans mon corps. Je commence à le ressentir aussi dans mon torse, mes cuisses et même mon palais !

    C’est un second signe important de tes progrès, qui renforce celui que tu notes après tes deux dernières sessions, la libération quasi instantanée de tes premiers orgasmes dès l’insertion de ton masseur. Si tu sens ton énergie orgasmique atteindre ton palais et éventuellement s’y bloquer, essaie d’appliquer la technique appelée sur le forum officiel Aneros « soft palate nursing ». Nous en avons parlé sur notre forum :
    https://www.nouveauxplaisirs.fr/forums/topic/mon-petit-journal-ii-rewired/page/3#post-29269
    https://www.nouveauxplaisirs.fr/forums/topic/mon-petit-journal-ii-rewired/page/3#post-29299
    https://www.nouveauxplaisirs.fr/forums/topic/mon-bonhomme-de-chemin/page/4#post-29340
    https://www.nouveauxplaisirs.fr/forums/topic/mon-bonhomme-de-chemin/page/4#post-29343
    https://www.nouveauxplaisirs.fr/forums/topic/mon-petit-journal-ii-rewired/page/5#post-29390
    https://www.nouveauxplaisirs.fr/forums/topic/mon-petit-journal-ii-rewired/page/5#post-29403
    https://www.nouveauxplaisirs.fr/forums/topic/mon-petit-journal-ii-rewired/page/5#post-29413
    https://www.nouveauxplaisirs.fr/forums/topic/mon-petit-journal-ii-rewired/page/5#post-29496
    https://www.nouveauxplaisirs.fr/forums/topic/mon-petit-journal-ii-rewired/page/7#post-30167
    https://www.nouveauxplaisirs.fr/forums/topic/tantra-et-cetera/page/3#post-33218
    https://www.nouveauxplaisirs.fr/forums/topic/lenergie-sexuelle-masculine/page/2#post-34225

    Bref, je fais des progrès rapides et très agréables !

    Merci @caktil de venir en témoigner régulièrement ; en ce moment nous avons bien besoin de messages comme ceux que tu nous apportes pour nous réjouir. Bon cheminement @caktil.

    #37102
    CaktilCaktil
    Participant

    Tu demandes @Andraneros :

    Comment es-tu passé d’une méthode à l’autre ?

    Eh bien, c’est un peu grâce à toi. Tu me disais dans un de tes messages ci-dessus :

    tu peux essayer à l’occasion d’un moment de calme de pratiquer de très légères contractions rectales (celles que tu fais pour pousser) pour faire descendre très légèrement le masseur et le laisser ensuite remonter sous l’effet des contractions anales. Tu devrais retrouver la jouissance que tu viens de vivre avec ta prise d’otage sans intervention des mains.

    J’avais déjà constaté que cette alternance provoquait de délicieuses sensations, mais je n’avais jamais continué à les faire jusqu’au déclenchement d’un Dry-O. C’est maintenant chose faite !
    En général, la respiration contrôlée et la décontraction suffisent à déclencher des Dry-O. Mais si cela ne marche pas, je passe à la méthode des contractions rectales et anales alternées.
    En ce qui concerne la sensibilité du palais, elle va de pair, sauf erreur, avec une sensibilité corporelle générale. J’ai déjà remarqué que lorsque mes séances sont vraiment top, mon corps entier devient plus sensible. C’est presque comme une sensation d’exacerbation générale. Ma peau devient plus sensible un peu partout et cela se ressent bien sûr beaucoup mieux dans les parties qui sont déjà plus sensibles en temps normal (palais, seins, gland, périnée, etc.). J’ai parfois cette sensation d’exacerbation après avoir mangé de l’ananas frais, presque comme une légère sensation allergique.

    Sinon, je ne me fais pas de soucis en ce qui concerne ta réflexion :

    En lisant la description de ta dernière session (la 77ème) je me suis fait la réflexion qu’à force de « prendre » comme tu es en train de le faire tu n’auras plus rien à prendre avant la fin du confinement… sauf si en explorant ton potentiel orgasmique de plus en plus profondément tu découvrais que ton énergie sexuelle est une énergie verte parce que renouvelable à volonté.

    C’est vrai que j’ai l’impression de me répéter sans cesse en disant que je viens d’éprouver les meilleurs orgasmes de toute ma vie… Mais c’est pourtant vrai. Je le disais déjà pour la première fois à l’occasion de ma 5e séance. Puis de ma 12e séance. Puis la 27e, la 50e etc. Pourtant, à chaque fois ces orgasmes ont été les meilleurs ! Ils ont simplement évolué depuis la 5e séance. Ils sont beaucoup plus intenses et long maintenant. Et j’ai comme l’impression qu’ils vont continuer à évoluer. Jusqu’où ?? Mystère… Je me réjouis de continuer sur ce chemin qui ne me semble pas avoir de fin.
    Bon cheminement à tous, prenez soin de vous !

    #37106
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    Bonjour @caktil,
    Comme quoi, de temps en temps, il ne faut pas grand-chose pour améliorer la qualité d’une session, faciliter les explosions orgasmiques et découvrir une fois de plus qu’on peut vivre des orgasme meilleurs que les meilleurs qu’on avait vécus trois jours plus tôt. Comme le disent nos amis les plus avancés dans leurs cheminements, le plaisir est en nous.

    J’ai déjà remarqué que lorsque mes séances sont vraiment top, mon corps entier devient plus sensible. C’est presque comme une sensation d’exacerbation générale.

    C’est ce à quoi je pense quand je dis que je ne vis pas un orgasme mais que je deviens un orgasme. Ce pourrait être une des formes du super O’. Je suis très heureux que tu vives ou que tu sois sur le point de vivre complètement une telle expérience.

    à chaque fois ces orgasmes ont été les meilleurs ! Ils ont simplement évolué depuis la 5e séance. Ils sont beaucoup plus intenses et long maintenant. Et j’ai comme l’impression qu’ils vont continuer à évoluer. 

    Ils sont plus intenses, plus longs et vont continuer à s’étendre de plus en plus jusqu’au stade décrit un peu plus haut. Je te confirme que ce que tu vis va continuer à évoluer. Tu devrais bientôt connaître des phases pendant lesquelles tu seras en état orgasmique continu, tu auras un orgasme qui n’aura pas de pic parce qu’il durera sans faiblir, parce que le pic sera un plateau de plusieurs minutes ou dizaines de minutes pendant lesquelles tu sentiras peu à peu de nouvelles explosions orgasmiques se produire par dessus ton « orgasme de base ».

    Dans l’idée de t’aider à développer encore plus tes capacités orgasmique, je te propose la lecture, si tu ne l’as pas encore faite, de ce message et des liens qui y sont présentés. Tu sembles prendre bien conscience des différents groupes de faisceaux musculaires qui entrent en jeu pour activer les mouvements du masseur et développer la puissance de tes orgasmes prostatiques. Tu pourrais donc tirer un grand profit en pratiquant cette méthode, en plus de celles que tu utilises déjà avec tant de succès.

    Bon cheminement @caktil.

    #37138
    CaktilCaktil
    Participant

    Bonjour à vous tous,
    Je viens donner quelques nouvelles de mes séances car il y a du nouveau depuis ma session N°77. Depuis quelques temps, j’enchaîne les très bonnes séances. Vive le confinement ! Tout d’abord, il faut que je vous parle de la séance N°78 que j’ai faite lundi passé, le 6 avril 2020. J’ai utilisé l’Helix Trident et, comme lors de mes dernières séances, je commence à éprouver du plaisir dès que le masseur s’est un peu réchauffé en moi, c’est-à-dire dans les deux à trois minutes. Des mini-O se transformant bientôt en Dry-O. Délicieux ! Je suis couché sur le côté droit, comme à chaque début de session, et au bout d’une trentaine de minutes je me mets sur le dos et en associant les caresses sur les seins ; mes Dry-O s’intensifient. Au bout d’un moment, j’ai un orgasme prostatique qui dure plusieurs minutes. En fait, j’arrive à le faire durer grâce aux stimulations plus ou moins appuyées des tétons. Je pense que cet orgasme a duré dans les cinq minutes ! Je n’ai pas vérifié l’heure, ayant autre chose à faire et surtout à apprécier ! J’ai arrêté les stimulations des seins et l’orgasme a fini par disparaitre. Je n’ai pas arrêté à cause de la fatigue, j’étais en pleine forme. Non, je me suis fait la drôle de réflexion suivante : « Mais tu ne vas quand même pas jouir pendant toute cette séance, non ? » Comme quoi, on peut avoir des idées bizarres parfois.
    Ma session a continué avec de très bons Dry-O, mais aucun n’a duré aussi longtemps. Après 1h30 de bonheur, j’ai terminé la séance en me disant que la prochaine fois, si ça arrive de nouveau, je n’arrêterai pas de moi-même un orgasme après cinq minutes suite à une réflexion bizarre !

    J’ai déjà comparé l’apprentissage du plaisir prostatique avec l’apprentissage d’un instrument de musique. Il faut faire des gammes et s’exercer longuement avant d’arriver à jouer la musique que l’on aime. Eh bien, pendant cette séance, j’ai corrigé l’image que j’avais des masseurs. Ce ne sont pas des instruments de musique. Ce sont des archets. Le corps, la prostate et notre cerveau sont l’instrument de musique ! La preuve, ce sont les session A-less. J’ai d’ailleurs de plus en plus de facilité à faire sonner mon instrument sans archet !

    Passons maintenant à ma dernière séance, la N° 79, effectuée jeudi 9 avril 2020. Je l’ai commencée exactement comme la précédente, sauf que j’utilise cette fois-ci le Progasm Junior. Dans cette session aussi, je me mets sur le dos après environ trente minutes de mini-O et Dry-O de plus en plus agréables. Je regarde l’heure, cette fois-ci, il est 14h50. Environ cinq minutes plus tard, un extraordinaire Dry-O commence. J’emploie ma technique de caresses des seins et des tétons pour l’entretenir et le faire croître, et il dure et dure et dure… Je n’y crois pas moi-même… Je suis sûr que les cinq minutes sont largement dépassées. J’ai l’impression de surfer sur une vague infinie de plaisir. Les sensations orgasmiques vont du plaisir de type orgasme éjaculatoire, ce qui est déjà fort agréable, jusqu’à… Je ne sais pas, mais c’est bien plus intense que l’orgasme traditionnel ! J’ai quelques tremblements du corps, mais pas trop. Je ne suis généralement pas en érection, mais parfois oui. Je ressens aussi de la chaleur dans la zone périnéale. Je fini par regarder l’heure et il est 15h20. Cela fait donc environ 25 minutes que je jouis… C’est fou !
    A peine trente secondes après la fin de cet orgasme incroyable, un autre commence ! Il durera aussi trente minutes. Trente minutes de plaisir de plus en plus intense. Je suis au paradis des amateur d’orgasmes prostatiques ! De nouveau une petite pause de trente secondes et un troisième orgasme d’une demi-heure m’emporte au 7e ciel. Trois orgasmes de trente minutes… Je n’en reviens toujours pas !!
    Je finis par me remettre sur le côté droit pour enlever le Progasm Jr, même pas fatigué et très heureux. Ces jouets sont extraordinaires !

    Bon cheminement à vous tous, prenez soin de vous. Je vous souhaite de très bonnes fêtes de Pâques, même confinés !

    #37139
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    Bonjour @caktil.
    Ton message résonne profondément en moi. Quand tu écris :

    J’ai déjà comparé l’apprentissage du plaisir prostatique avec l’apprentissage d’un instrument de musique. Il faut faire des gammes et s’exercer longuement avant d’arriver à jouer la musique que l’on aime.

    Je trouve l’écho d’un conseil que je répète régulièrement, engager les sessions comme un entraînement dont les effets se feront sentir peu à peu, quand tous les savoir faire et savoir être se mettent naturellement en place en harmonie.

    Eh bien, pendant cette séance, j’ai corrigé l’image que j’avais des masseurs. Ce ne sont pas des instruments de musique. Ce sont des archets. Le corps, la prostate et notre cerveau sont l’instrument de musique ! La preuve, ce sont les session A-less. J’ai d’ailleurs de plus en plus de facilité à faire sonner mon instrument sans archet !

    Dans ce passage je retrouve la situation que je vis quand j’écris que dans les meilleures conditions j’ai l’impression de devenir un orgasme, mon orgasme et non plus de le vivre simplement (ce qui serait déjà formidable). C’est bien ce que tu as vécu pendant ta fabuleuse session d’hier après-midi. Quel bonheur de lire ton témoignage.

    J’espère que tu revivras très vite cette expérience extraordinaire et qu’elle deviendra ordinaire pour toi avant la fin du confinement.

    Bon cheminement @caktil.

    #37151
    CaktilCaktil
    Participant

    Une cerise sur le gâteau…
    Samedi, 2h du matin, je fais une séance A-less avant une séance de masturbation classique que je pratique généralement une fois par semaine (car mon épouse n’a toujours pas envie de faire l’amour. Faut que je travaille ce sujet…).
    Wow ! cette séance ne durera que 15 minutes, mais, pour la première fois, les orgasmes obtenus sans masseur sont semblables à ceux obtenus avec un stimulateur. Ils ne sont pas aussi intenses que les meilleurs que j’ai déjà obtenus, mais ils sont presque au même niveau. C’est en alternant contractions (ou poussées ?) rectales et contractions anales que ces merveilleux orgasmes se déclenchent. Avec les caresses sur les seins, bien sûr, pour augmenter le niveau du plaisir. Ce recâblage de la prostate est vraiment étonnant ! Si on m’avait dit, il y a 8 mois, que je serai capable de ressentir des orgasmes d’une telle intensité rien qu’en contractant un peu certains muscles et certains sphincters… Je ne l’aurais tout simplement pas cru.
    La séance de masturbation classique qui suit est tout simplement délicieuse, mélange de sensations prostatiques et péniennes se terminant par une magnifique éjaculation libératrice!

    Bon cheminement à tous !

    #37152
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    tu nous dis @caktil :

    Si on m’avait dit, il y a 8 mois, que je serai capable de ressentir des orgasmes d’une telle intensité rien qu’en contractant un peu certains muscles et certains sphincters… Je ne l’aurais tout simplement pas cru.

    C’est ce que nous disons ou pensons tous. Bienvenue au club ; en fait tu en faisais déjà partie.

    contractions (ou poussées ?) rectales

    C’est identique. La contraction est la commande envoyée aux faisceaux musculaire du rectum, la poussée est la conséquence de la contraction rectale sur le contenu du rectum. Des personnes qui n’ont pas l’habitude de nos exercices, de notre gymnastique localisée sur la zone prostatique et périnéale ont vraisemblablement une meilleure perception de l’effet de cette contraction que de la contraction elle-même.

    J’ai l’impression @caktil que les cloches sont en avance dans ton espace de confinement. C’est cadeau su cadeau ! On ne sait jamais pourquoi (ça serait sans doute trop facile… ) mais de temps en temps les planètes s’alignent et notre cheminement s’accélère brusquement. Ton témoignage me fait penser à ces séquences de films de science-fiction dans lesquelles on voit les vaisseaux spatiaux passer en 1 seconde de la vitesse normal à une vitesse supra-luminique. C’est magnifique.

    Bon cheminement @caktil.

    #37189
    CaktilCaktil
    Participant

    Bonjour à tous,

    J’ai l’impression @caktil que les cloches sont en avance dans ton espace de confinement. C’est cadeau su cadeau ! On ne sait jamais pourquoi (ça serait sans doute trop facile… ) mais de temps en temps les planètes s’alignent et notre cheminement s’accélère brusquement.

    C’est vrai. Ces temps-ci j’accumule les bonnes voir les très bonnes séances. C’est bien simple, environ une session sur deux est la meilleure de tout les temps… C’est vraiment une bonne période au cours de laquelle je ne stagne plus comme au début de mon parcours. Et même si je devais stagner à nouveau, le niveau de plaisir est tel que ça ne me gênerait pas.

    Ce matin, j’ai eu ma nouvelle meilleure séance, la 81e, voici ce qui s’est passé :

    Encore une magnifique séance du jeudi ! C’est apparemment le jour qui me convient le mieux par rapport au lundi (je fais deux séances par semaine, en principe). Les orgasmes ont été très forts durant cette session. D’une durée d’environ dix minutes chacun… Grandiose !
    Je fais une petite séance A-less pendant les dix ou quinze minutes de préparation. Ensuite, c’est l’insertion de l’Eupho Trident à 09h07, couché sur le côté droit comme il se doit. Le temps qu’il se réchauffe, soit environ une ou deux minutes, et les premiers mini-O se produisent. Je me dis d’ailleurs que c’est un départ sur les chapeaux de roues. Je savoure la montée du plaisir, les orgasmes devenant peu à peu plus intenses. Une des réflexions qui annonce généralement une bonne séance me traverse l’esprit : « Même s’il ne se passe rien d’autre, cette séance aura valu la peine ». Ne pas avoir d’autres attentes à part ce qui vient de se passer est une bonne chose ! À 9h25 je me tourne et me mets sur le dos.
    C’est décidément dans cette position que j’ai les meilleurs orgasmes ces temps. Même sans stimulations des seins. J’attends donc une petite minute et le premier Dry-O s’annonce. Que c’est bon ! Je me répète souvent il me semble… Il n’est pas facile de décrire ces orgasmes. Ils ressemblent à l’orgasme traditionnel au pont de vue sensation de plaisir. Ce n’est pas exactement le même, et il peut être mois intense ou beaucoup plus fort ! Très souvent, il n’y a pas de contractions rythmiques de la région périnéale. Je ressens des sensations voluptueuses dans mon anus, ma prostate et mon pénis. Parfois dans plusieurs zones en même temps et parfois juste dans une seule. Mais que c’est bon ! Une fois déclenché, je contrôle cet orgasme avec les caresses des tétons, comme le surfeur contrôle sa planche et chevauche la vague aussi longtemps que possible… Parfois il n’y a rien à faire et parfois il faut corriger l’angle d’attaque de la planche ou relever un bras pour garder le bon équilibre. C’est fait au moyen de légères caresses sur les seins ou des contacts plus appuyés sur les tétons, ou encore en contractant légèrement les sphincters et les muscles PC. L’alternance de contractions rectales et anales fait à nouveau des merveilles. Les vagues aujourd’hui font environ dix à quinze minutes de longueur… Et elles sont espacées d’environ trente secondes maximum. Pendant ces dix minutes d’orgasme, les contractions involontaires, plus ou moins fortes, déclenchent à chaque fois un pic de plaisir et s’enchaînent les unes aux autres pour ne plus former qu’un seul orgasme qui n’en finit pas. Les vagues vont garder cette longueur mais elles vont forcir tout au long de la séance. Elles vont devenir plus puissantes au fur et à mesure que la session se déroule. C’est aussi un des aspects les plus incroyable avec ces orgasmes prostatiques, c’est que leur puissance augmente en général au cours d’une séance qui marche bien. Et c’est le cas aujourd’hui. De nouveau, les images érotiques et les fantasmes qui me traversent l’esprit font encore plus augmenter le plaisir. Et, de nouveau, un des fantasmes qui provoque le plus de plaisir est d’imaginer être une femme qui se fait prendre par son amant. En imaginant des scènes de sexe, mon imagination me fait vivre les événements tour à tour comme un homme et comme une femme. C’est très jouissif. J’essaie une fois de plus la position sur le ventre qui n’a jamais donné de bons résultats pour moi. Mais aujourd’hui, j’arrive aussi à obtenir des orgasmes dans cette position. C’est une première.
    Les vagues d’orgasmes que je surfe vont s’espacer un peu vers la fin de la séance. L’intervalle de temps est plus près d’une à deux minutes à la toute fin de la séance. Mais ces vagues sont aussi de plus en plus hautes et de plus en plus intenses.
    Je finis par retirer mon Eupho Trident à 10h59, juste après une des plus belles vagues pour terminer sur un sommet de plaisir…
    Donc, de 9h25 à 10h59 cela fait 94 minutes. Arrondissons à 90 minutes cela donne environ huit ou neuf orgasmes d’intensité croissante ayant duré d’environ dix minutes chacun… Et ça, c’est sans compter les Dry-O qui se sont produits pendant les vingt minutes de relaxation au début de la séance, avant que les choses sérieuses commencent. Ils étaient plus courts, mais tellement bons aussi ! Pfiou ! Mais quelle session ! J’en ressors en étant revigoré et heureux.

    Bon cheminement à vous tous et prenez soin de vous !

    #37190
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    C’est formidable @caktil !

    J’ai l’impression que tu vis très naturellement la maîtrise de tes capacités orgasmiques. Pour reprendre une discussion assez ancienne maintenant avec @epicture ta situation ne signifie en rien que tout est désormais figé en toi et que tu as atteint le sommet ultime de la jouissance prostatique. Au contraire ta maîtrise est ce qui va te permettre d’explorer encore mieux les nuances de ton plaisir, de travailler l’économie de moyens pour le vivre de plus en plus facilement, de gagner en subtilité pour le vivre en permanence.

    Après avoir appris à vivre des expériences orgasmiques nouvelles, après avoir appris à les renouveler à volonté, tu va apprendre maintenant à devenir tout simplement orgasmique. Bon cheminement @caktil.

    #37221
    CaktilCaktil
    Participant

    Bonjour à tous,

    Hasard du confinement, je surfais sur le web et, « par hasard », je fais une recherche avec le mot-clé « Peridise » sur Google… Je cherche des témoignages. Je tombe sur un site de vente en ligne (pas du tout spécialisé pour les jouets sexuels) qui propose un set de deux Peridises pour 28.90 CHF (Hé oui, je suis en Suisse) ce qui fait environ… la même chose en Euros. Ce site propose aussi le Tempo pour 60 CHF. La livraison est gratuite. Je n’hésite pas et commande ces instruments le dimanche 12 avril. Je reçois le Tempo le lundi 20 et les Peridises le mardi 21 avril.
    Aujourd’hui, jeudi 23 avril, je teste le Tempo. Voici le compte-rendu de cette séance…

    Première utilisation du Tempo qui est arrivé lundi. Je me réjouis de voir, enfin, surtout de ressentir les effets de ce nouveau jouet qui n’est techniquement pas un stimulateur de prostate, mais une sorte d’hybride entre plug anal et un masseur de prostate… En principe, il n’y a pas d’orgasme prostatique avec le Tempo mais il peut y avoir des orgasmes de l’anus. À toutes fins utiles, je nettoie et tiens prêt l’Aneros Helix Trident pour prendre le relai, au cas où les sensations agréables ne seraient pas au rendez-vous… Si rien de spectaculaire ne se produit au bout d’une heure, je changerai de jouet.
    Protocoles de départs standards et insertion du Tempo à 09h03. Je le glisse à l’intérieur de moi en étant couché sur le côté droit. Il est froid, normal, comme les autres, mais encore un peu plus car c’est de l’acier. Il est lourd… 130 grammes d’acier chirurgical, c’est vraiment différent du plastique… Comme décrit dans le mode d’emploi, je n’introduis que la tête et essaie de faire rentrer l’instrument en contractant le sphincter anal. Je commence à respirer de façon contrôlée et très rapidement des ondes de plaisir s’établissent dans la région anale et prostatique. C’est très agréable… Je savoure un moment ce léger plaisir. Au bout de quelques minutes, je vérifie comment est positionné le Tempo et j’estime qu’il n’est pas assez rentré. Ou alors, est-ce qu’il serait un peu ressorti à cause des mouvements ? Je décide de le pousser un peu plus à l’intérieur du rectum. Je l’enfonce doucement jusqu’à ce que la petite boule qui se trouve juste après la base se retrouve légèrement appuyée contre mon anus. Il ne devait pas être dans la bonne position car instantanément le plaisir augmente. Et comme décrit sur le site « nouveauxplaisirs.fr » dans le test du Tempo, des ondes péristaltiques se forment.
    Comme c’est bon ces ondes ! Je sens vraiment les muscles et les sphincters de la région se mouvoir et palpiter en rythme. Ces ondes font bouger l’instrument et la perception de ces mouvements de va et vient dans mon anus est délicieuse ! Très rapidement, ces mouvements péristaltiques s’amplifient et se transforment en « orgasmes péristaltiques » ! Wow ! Il n’est plus du tout question de changer et de passer à l’Helix pour le moment !! Un premier orgasme se déclenche et je crois bien que c’est un orgasme anal… Le plaisir se manifeste par des contractions plus ou moins rythmiques de l’anus, et une sensation de plaisir sexuel centrée dans canal anal. Cela ne vient pas de la prostate. C’est vraiment très agréable. Comme pour les orgasmes prostatiques, les orgasmes anaux viennent par vagues successives et ils sont de plus en plus intenses. Je pense avoir aussi avoir eu des orgasmes de la prostate pendant cette séance. Les deux types de jouissance se mélangent et se succèdent. Comme pour les sessions avec masseur prostatique, les fantasmes sexuels qui me passent par la tête intensifient le plaisir et le fantasme d’être pénétré (en tant que femme ou en tant qu’homme) est particulièrement efficace. Bien entendu, les caresses sur les seins et surtout sur les tétons amplifient et font durer le plaisir. Le bien-être ressenti est différent de celui provoqué par un masseur, mais très proche quand même, c’est assez difficile à expliquer. Mais, à nouveau, cette séance m’aura apporté un plaisir comme jamais je n’ai ressenti !
    Je ne sais pas si c’est dû au fait que l’instrument soit en acier, mais à plusieurs reprises j’ai l’impression de ressentir du courant électrique me parcourir la région périnéale pendant les spasmes de plaisir. Ça me fait penser à mon enfance quand je vérifiais s’il restait de la charge dans les batteries carrées de 4.5 V en mettant les contacts sur la langue. J’imagine même qu’il pourrait être intéressant d’essayer de mettre ces contacts sur la base du Tempo… Non, je plaisante, je n’essayerai pas cette méthode. Mais, il est clair que certains de ces orgasmes sont très électriques ! La méthode des contractions anales/rectales alternées fonctionne très bien aussi avec le Tempo. Et le plaisir des orgasmes induits de cette façon monte à des niveaux que je n’ai encore jamais atteints.
    Cette fois-ci, je n’ai pas eu de contractions involontaires comme avec un masseur de prostate. J’ai eu des contractions pendant les orgasmes, bien sûr, mais pas de ces délicieux spasmes un peu désordonnés qui amènent généralement à une jouissance prostatique. J’ai eu par contre un peu plus de frémissements et autres tremblements du corps. Quelques mouvements involontaires du bassin aussi.
    À 11h01 je retire le stimulateur après avoir passé quelques minutes délicieuses à le retirer partiellement pour mieux l’aspirer en contractant mon anus. Donc presque deux heures de plaisir et de vagues successives d’orgasmes, tous plus délicieux les uns que les autres. Je pense que je ne vais pas résister au plaisir de faire une troisième séance cette semaine. Vendredi soir, je vais très probablement tester un des Peridise reçus mardi matin…

    Bon cheminement à vous tous et prenez soin de vous !

    #37224
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    Je suis particulièrement satisfait de lire ton message qui illustre si bien que dans notre pratique la subtilité du massage est aussi efficace sinon plus qu’un bombardement pour atteindre une jouissance extrême. Tu nous prouve ici la magnifique développement de tes capacités orgasmiques.

    J’ai hâte de lire l’effet que produiront les Péridise encore plus fins que le Tempo et beaucoup plus légers…

    Bon cheminement @caktil

    #37245
    verlesetoilesverlesetoiles
    Participant

    Hello @Caktil

    C’est toujours un grand plaisir que de te lire et de voir ton cheminement évoluer vers des expériences merveilleuses.

    Ton expérience du Tempo me fait envie et je penses que je vais clairement le rajouter sur ma liste d’achat.

    Merci de partager tout ces belles expériences avec nous 🙂

    Bon cheminement à toi @caktil

    #37271
    CaktilCaktil
    Participant

    Si il y a une question de budget qui entre en jeu, @verlesetoiles, Les Peridise donnent aussi d’excellents résultats, voir mon compte-rendu ci-dessous. Et sinon, j’ai lu que tu te faisais aussi prendre un peu en otage, C’est trop bon, non ?

    #37272
    CaktilCaktil
    Participant

    Le Peridise… Cet instrument porte bien son nom !

    C’est mon premier essai de ce masseur anal. L’essai de son grand frère, vendredi soir, m’avait procuré quelques bons orgasmes, mais moins intenses que ceux provenant du Tempo. Tempo que je nettoie d’ailleurs en prévision d’un changement si jamais je n’ai pas de bonnes sensations avec ce petit Peridise.

    Mais les bonnes sensations sont immédiatement là, dès que le stimulateur s’est un peu réchauffé dans mon rectum. Je dois même un peu freiner leur arrivée car j’ai l’impression que c’est trop tôt pour commencer avec les orgasmes. J’ai envie de me relaxer encore un peu.
    Donc j’en suis là, savourant les vagues de plaisir me parcourant le bas-ventre et essayant de ne pas contracter. J’essaie d’être le plus détendu possible. Un plaisir diffus parcoure mon anus. Rien que cet état est déjà très agréable. Au bout d’un moment, je me dis que c’est bon et je laisse arriver l’orgasme, les contractions rythmiques me parcourent la région périnéale et j’ai l’impression d’éjaculer. Mais bien sûr, je n’émets aucun fluide si ce n’est un peu de pre-cum. Je reste couché comme ça sur mon côté droit pendant plusieurs minutes savourant les vagues d’orgasmes qui se succèdent. Toujours pas la moindre goutte de sperme, pourtant j’ai dû avoir au moins quatre ou cinq orgasmes qui se sont succédés. C’est incroyable que ce petit bout de plastique à 15 balles me fasse autant d’effets ! Cet instrument porte vraiment bien son nom : les ondes péristaltiques qu’il provoque m’envoient au paradis !

    Il est temps de me mettre sur le dos…

    Comme lors de ma séance de lundi avec l’Helix, je me dis à un moment que je viens de vivre le meilleur orgasme de toute ma vie et qu’il va y en avoir d’autres dans cette même session. Et qu’ils seront encore meilleurs !! C’est quand même fou de se faire ce genre de réflexion, non ? Sur le moment, dans le feu de l’action, je me dis que c’est presque impossible d’avoir un meilleur plaisir et pourtant c’est ce qui se passe… Le plaisir va augmenter tout au long de la session.

    J’ai eu différents types d’orgasmes au cours de cette séance. Prostatiques bien sûr. Et anaux surtout. Même si je pense en avoir eu un ou deux lors de séances précédentes avec des masseurs de prostate, les instruments de type Tempo ou Peridise sont un peu plus à même de déclencher des orgasmes anaux. Eh bien, je dois dire que c’est un type d’orgasme que je suis heureux d’avoir découvert ! C’est tellement bon de sentir mon petit anus pulser de plaisir et le sentir se serrer autour du Peridise, essayant de l’attirer tout entier à l’intérieur. Les contractions provoquées par l’orgasme anal ressemblent beaucoup à l’orgasme traditionnel, mais le plaisir est centré sur l’anus. C’est vraiment très très bon. Et comme pour les orgasmes prostatiques, ils arrivent par vagues et augmentent en intensité tout au long de la session. Ce type d’orgasme, chez moi, se distingue par ses contractions rythmiques. Les orgasmes de la prostate que j’ai eus jusqu’à aujourd’hui n’ont pas forcément de contractions rythmiques.

    Une première pour cette séance : j’ai eu un orgasme dans un orgasme. Un orgasme au carré…
    Il s’agit en fait de deux premières pour cette session. En effet, j’ai expérimenté pour la première fois, je crois, ce qui est appelé « calm seas of orgasm » dans le wiki du site Aneros. C’est-à-dire que j’étais totalement détendu tout en éprouvant le plaisir d’un orgasme, sans contractions, sans tensions et ceci a duré pendant au moins une ou deux minutes. Je flottais en extase, baigné de plaisir sexuel. Et, tout d’un coup, au milieu de cet orgasme ultra calme et étendu, un nouvel orgasme est apparu. Peu à peu il a grandi, s’est superposé et additionné au premier. C’était un orgasme avec ses contractions et ses pulsions rythmiques. Et comme ce deuxième orgasme prenait son envol depuis le niveau de plaisir du premier que je continuais à ressentir, son paroxysme a atteint des sommets que je n’avais pas encore expérimenté. Je ne sais pas si je me fais bien comprendre, mais ça a été extraordinaire ! Un orgasme à la puissance orgasme ! Bien entendu, à ce moment-là, j’avais depuis déjà un bon moment totalement abandonné l’idée de changer de stimulateur et de passer au Tempo !

    J’ai remarqué au cours de cette session qu’il est possible de « forcer » un orgasme. Je le fais assez souvent en alternant les contractions rectales et anales. Mais il ne faut pas le faire n’importe quand. Si ce n’est pas le bon moment, cet orgasme « forcé » ne sera pas aussi bon qu’un orgasme qui a eu le temps de murir tranquillement. Certes le plaisir sera là, mais c’est un peu comme comparer un édulcorant artificiel avec du sucre… Ce n’est pas tout à fait ça. Par contre, si on sent qu’un orgasme se prépare, il est possible d’accélérer son arrivée avec la méthode des contractions rectales et anales. Et là, le plaisir sera intense et pleinement développé.

    J’ai aussi eu beaucoup de plaisir à jouer avec mes muscles PC dans cette session. Et étant bien détendu, j’ai effectué de très légères contractions des muscles PC uniquement, en laissant tranquilles les autres muscles et autres sphincters. Au bout de quelques secondes de contractions volontaires, le plaisir finit par augmenter et un délicieux orgasmes se déclenche presque à tous les coups. Et suite à ces contractions volontaires, d’autres contractions, involontaires celles-là, se sont déclenchées. Je crois que je n’avais jamais eu des contractions involontaires des muscles PC uniquement. Elles étaient très rapides. Comme c’est jouissif ! Et, là aussi, un orgasme se forme et se déclenche au bout d’un moment.

    Ces deux sessions hebdomadaires sont, en quelque sorte, mes séances de gymnastique. Il y a en fait pas mal de muscles qui travaillent. Je me demande si je ne finirai pas avec des abdos d’enfer !

    En conclusion, ces dispositifs Peridise et Tempo sont vraiment extraordinaires. Suite à ma merveilleuse séance de lundi avec l’Helix, j’ai hésité à essayer le Peridise ce jeudi, voulant continuer à ressentir ces orgasmes extraordinaires que l’Helix m’avait procuré. Eh bien, je n’ai pas été déçu de cet essai finalement !

    Les quatre ou cinq dernières sessions se ressemblent pour moi : quel que soit le dispositif utilisé, elles sont toutes plus extraordinaires les unes que les autres ! Quel bonheur !

    Bon cheminement à vous tous et prenez soin de vous.

    #37277
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    Tu disais il y a six mois à @madjek

    Ce qui me rapproche de toi, c’est aussi ce sentiment de frustration de ne pas atteindre les sommets de plaisir décrit ici ou sur le forum Aneros. Et comme toi, j’ai le sentiment que le palier suivant est tout proche ! L’Orgasme avec un grand « O » ! Le plaisir que j’éprouve ces jours est le meilleur plaisir sexuel que j’aie jamais eu, mais je sais qu’un jour ou l’autre je franchirai l’obstacle, je trouverai la clé pour un orgasme encore supérieur.

    https://www.nouveauxplaisirs.fr/forums/topic/heureux-mais-inquiet#post-35734
    Tu complétais il y a quatre mois :
    Je sais qu’il est possible de vivre des états de jouissance encore meilleurs (super-O, orgasme du corps entier, etc.), mais même si mes prochaines séances se résument à n’avoir « que » le niveau de plaisir ressenti lors de cette 50ème session, je serai extrêmement content.
    Tu nous disais il y a deux mois et demi :

    Au bout d’une vingtaine de minutes, les orgasmes prostatiques se sont enchaînes les uns après les autres, chaque fois un peu meilleurs, c’était incroyable ! (… ) Certaines contractions orgasmiques durent très longtemps, dans les quinze à vingt secondes ! C’est vraiment le MEILLEUR plaisir sexuel que j’ai jamais ressenti !! 

    Tu répétais en mars :

    Ce matin, j’ai fait une séance de 2 heures et quelques minutes. J’ai utilisé le Progasm Junior et ça a été la plus belle séance de ma vie. Les meilleurs orgasmes de toute ma vie.

    Ça continue début avril :

    Ce jeudi 2 avril 2020, j’ai effectué ma 77e session. La meilleure !

    Et deux semaines plustard :

    Ce matin, j’ai eu ma nouvelle meilleure séance, la 81e, voici ce qui s’est passé :

    Aujourd’hui enfin « last but not least », la plus récente mais non la dernière :

    je me dis à un moment que je viens de vivre le meilleur orgasme de toute ma vie et qu’il va y en avoir d’autres dans cette même session. Et qu’ils seront encore meilleurs !! C’est quand même fou de se faire ce genre de réflexion, non ? Sur le moment, dans le feu de l’action, je me dis que c’est presque impossible d’avoir un meilleur plaisir et pourtant c’est ce qui se passe… Le plaisir va augmenter tout au long de la session. (… )

    Si je comprends bien @caktil en résumant je peux dire que tu viens de vivre la plus mauvaise session de tes six prochains mois ou de tes 6 prochaines années ? Tu es lancé sur une trajectoire d’accélération infiniecomme @bzo ou @chrome pour ne citer que deux exemples parmi les plus récents ou comme @epicture vivait son cheminement.

    Tu nous décris en prime deux nouvelles expériences pour le prix d’une :

    ce qui est appelé « calm seas of orgasm » dans le wiki du site Aneros

    j’ai eu un orgasme dans un orgasme. Un orgasme au carré… (… )

    Ce sont des expériences incroyablement satisfaisantes,
    • l’une parce que la douceur de la jouissance efface absolument toutes nos résistances, parce qu’ainsi l’orgasme s’insinue lentement dans la totalité de notre être, parce qu’on devient l’orgasme que l’on vit,
    • l’autre parce qu’elle nous fait changer de dimension orgasmique, comme tu le dis bien c’est un orgasme au carré ou comme tu le décris encore mieux « un orgasme à la puissance orgasme ». .

    Ton parcours est magnifique. Bon cheminement @caktil.

    #37284
    CaktilCaktil
    Participant

    Hello @Andraneros,

    J’espère que tu as raison quand tu dis :

    Si je comprends bien @caktil en résumant je peux dire que tu viens de vivre la plus mauvaise session de tes six prochains mois ou de tes 6 prochaines années ? Tu es lancé sur une trajectoire d’accélération infinie comme @bzo ou @chrome pour ne citer que deux exemples parmi les plus récents ou comme @epicture vivait son cheminement.

    Je prends volontiers l’option des 6 prochaines années…

    C’est vrai, j’ai vraiment l’impression de me répéter dans mes derniers sujets, mais c’est vraiment ça : je vis à chaque fois le meilleur plaisir de toute ma vie !
    Alors, est-ce que j’oublie que j’ai déjà obtenu des orgasmes pareils et est-ce que j’ai seulement l’impression de vivre le meilleur plaisir de ma vie ? Je ne pense pas… Des moments pareils ne peuvent pas s’oublier !

    Déjà à ma cinquième séance j’ai eu les meilleurs orgasmes de ma vie et ce phénomène s’est répété de nombreuses fois depuis. Bien sûr, je ne peux pas me souvenir exactement quelle était la puissance des orgasmes de l’époque, mais ils étaient clairement les meilleurs sur le moment. Et ceux que j’ai vécu avec le Peridise ce jeudi, lors de ma 87e session, étaient nettement bien plus intenses, étendus et satisfaisant que « les meilleurs » de ma cinquième séance ou même « les meilleurs » de ma 86e…
    Donc, oui, je me répète souvent et j’en suis très satisfait !

    Ce cheminement a l’air d’être sans fin et l’échelle du plaisir sans sommet…
    Ce qui a très clairement changé, c’est que je n’ai plus de sessions frustrantes comme au début. Elles peuvent être plus ou moins réussies (seulement le 6e ciel au lieu du 7e…), mais à chaque fois le plaisir est au rendez-vous alors qu’il y a seulement quatre ou cinq mois (vers les séances 45 – 47), je pouvais encore être frustré de « ne pas y arriver ».

    Je souhaite vraiment à chaque homme de ce monde de pouvoir ressentir, ne serait-ce qu’une fois, le merveilleux plaisir que peut nous procurer notre prostate.
    Je suis conscient d’avoir beaucoup de chance pour avoir découvert ce sujet (il y a seulement huit mois) et d’avoir une prostate qui s’est révélée être facilement reprogrammable ou rewired.

    Bon cheminement à tous et prenez soin de vous.

    #37291
    verlesetoilesverlesetoiles
    Participant

    Hello @Caktil

    J’ai trouvé le site web que tu mentionnes et passé commande des Peridise. Je me réjouis de les recevoir pour les essayer.

    Et sinon, j’ai lu que tu te faisais aussi prendre un peu en otage, C’est trop bon, non ?

    En effet, la prise d’otage est diaboliquement agréable. Au point ou j’ai l’impression que, si je n’avais aucune contrainte autre, je pourrais assez facilement me laisser noyer dans le plaisir. Cet aspect de nos pratiques, le côté addictif au plaisir, m’amène à pas mal de réflexions intérieures. Je n’ai finalement pas tant de peine à me laisser porter par le courant et rejoindre la berge lorsqu’il est temps. C’est une piste de réflexion que je poursuis en méditant et qui m’a pas mal questionné ces derniers temps.

    Bon cheminement à toi @Caktil

    #37295
    CaktilCaktil
    Participant

    @verlesetoiles,
    Je me réjouis de lire le compte-rendu des tes expériences avec les Peridise ici. Pour le moment, je n’ai essayé qu’une seule fois chacun des deux et c’est le plus fin qui m’a fait le plus d’effet.

    Ce matin, j’ai fait une session avec le Progasm Junior. J’avais un peu trop d’attentes car la dernière fois que j’ai utilisé ce stimulateur, j’avais pu expérimenter les orgasmes les plus longs jusqu’à présent, à savoir… 30 minutes !! 😮 Aujourd’hui, à la fin de ma séance, j’étais un peu déçu car les vagues d’orgasmes ne se suivaient pas automatiquement comme lors de mes deux dernières sessions et parce que le plus long orgasme n’a duré que trois ou quatre minutes… Comme quoi mon niveau d’exigences s’est tout de même élevé… J’aurais eu ce genre de session il y a quelques mois en arrière j’aurais été abasourdi par l’intensité et la longueur de mes orgasmes.

    Ce jeudi, je projette d’essayer le Tempo pour la deuxième fois.
    Il faut que j’arrive à ne pas avoir trop d’attentes, ce qui est une des choses les plus difficile dans ce cheminement.

    Prenez soin de vous !

20 sujets de 21 à 40 (sur un total de 97)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.