#42107
Andraneros
Modérateur/modératrice

Bonjour @avantal78.
Si je comprends bien, avant de te lancer dans la découverte de ton corps et du plaisir prostatique, tu étais un homme normal mono-orgasmique sans aucun « avantage sexuel » ni « prédisposition orgasmique » ni « expérience de circulation de tes énergies ». Si je comprends bien tu t’es appliqué depuis quelques mois à suivre les exercices de contractions proposés dans le traité d’Aneros et sur notre forum. Tu as fait l’effort de persévérer avec confiance et le soutien très actif de ta copine. Tes progrès sont vraiment magnifiques. Je te remercie de venir nous en apporter le témoignage.

Tu nous dis :

Mes tétons sont devenus super sensibles et lorsque je les touche , j’ai des fourmillement dans la prostate

Qu’as-tu fait pour développer leur sensibilité au point d’en faire deux zones érogènes majeures ?

Tu nous écrivais il y a à peine 4 mois :

quand le plaisir grandit fortement , j’entre en érection et au moment de l’orgasme j’éjacule quand même.

Auriez vous des techniques pour faciliter le rewiring ? Mon cerveau n’arrive pas à dissocier l’orgasme et l’éjaculation à priori. De plus , j’ai du mal à me relâcher quand j’ai des spasmes ou des tremblements. Est ce qu’il faut que je travaille plus les muscles PC ?

Tu nous écris maintenant :

j’ai commencé à jouir de la prostate avant l’éjaculation. Avant cela, l’éjaculation était simultanée à l’orgasme. J’arrivais désormais à jouir 2-3 secondes avant d’éjaculer ce qui était déjà une superbe évolution.

Mon corps a continué à évoluer et assez récemment, pendant les vacances, j’ai eu un mini-o lors de la pénétration . Pour le moment, il faut absolument un pénétration lente ( c’est pas optimal pour ma copine mais on y travaille) avec pas mal de travail de mon coté dans les contractions et le relâchement. Néanmoins j’ai eu plusieurs mini-o lors de pénétrations.

Dernière évolution, il y a quelques jours , (… ) j’ai fait monter le plaisir prostatique à un point que j’avais jamais atteint même pas en solo. Et à un moment boom ! tout est parti , je ne faisais qu’orgasmer pendant 5-6 sec et j’avais ensuite un répit de 2-3 sec et si je recontractais et redétendais, j’avais de nouveau un énorme orgasme, aussi fort qu’un orgasme classique. Et je pouvais orgasmer comme cela à l’infini à priori. Je rainetais toujours ma copine et c’étaient les va et vient qui déclenchaient les orgasmes.

Tu conclues par :

j’ai très bien réussi le rewiring et que mon corps sait dissocier les 2 choses désormais. (… ) je constate que j’arrive à contrôler mon éjaculation vraiment facilement et nos rapports peuvent durer très longtemps.

En 4 mois tu as su apprendre à enchaîner les orgasmes pendant que tu pénètres ta copine en t’activant sans restrictions ou pendant qu’elle fait monter ton énergie sexuelle en s’occupant activement de tes zones érogènes sans restriction non plus de son côté. Tu mérites toutes mes félicitations.

La transformation de ta sexualité correspond à mon propre cheminement prostatique, bien plus lent que le tien. Je suis moi aussi passé d’un mode orgasmique exclusivement éjaculatoire à un mode orgasmique désormais prostatique par défaut qui ne devient éjaculatoire que si je le désire comme j’en parlais avec @voyageur fin 2017, comme j’en parlais avec @epicture il y aura bientôt 3 ans. ou il y a un peu plus d’un an en répondant à @surlec0, et il y a 6 mois à @aneveil

Tu écrivais il y a 3 jours :

C’était le meilleur sexe de ma vie.

C’est l’occasion de citer @caktil qui a commencé son cheminement le 15/08/19 et qui résumait sa 1ère année de pratique du massage prostatique dans un message du 15/08/20. L’expression la plus souvent présente dans ses messages de cette année est :

ma meilleure séance jusqu’à aujourd’hui !

Il ajoutait le 23 janvier dernier :

le plaisir que j’ai eu en pratiquant le massage prostatique est définitivement le meilleur que je n’ai jamais ressenti. Je dis ça depuis ma cinquième séance… Et je n’arrête pas de faire des progrès, c’est ce qu’il y a de plus fou avec cette aventure !

Ce cheminement a l’air d’être sans fin et je ne m’en plains pas du tout !

Enfin, le mois dernier, il nous proposait son bilan orgasmique après 2 ans de pratique :

Ce qui est juste extraordinaire, c’est que je continue de progresser, séance après séance, (… ) Ces derniers temps, mes sessions sont quasiment toutes des sommets de plaisir jusque là inviolé et chaque semaine je suis étonné de ressentir ce que je ressens. 

Enfin le 2 septembre :

Quelle séance ça a été !!
Tout simplement la meilleure depuis le début de mon parcours il y deux ans.

Prépare toi à vivre des expériences orgasmiques bien plus puissantes que celles que tu commences à connaître. Je te dis à toi aussi que ce que tu vis n’est qu’un commencement. Notre cheminement est sans fin.

Tu écris :

Je ne sais pas si je connais une meilleure sensation que d’avoir un mini -o en pénétrant une femme qu’on aime. C’est juste magique. Ça dépasse largement le plaisir que j’ai en solo car même si le plaisir est possiblement moindre, l’échange d’énergie/amour pendant l’acte sont décuples.

Tu ajoutes :

Ouais c’était assez dingue ca , comme si il y avait un canal d’anergie/d’ondes entre les 2 !

Avant de me lancer dans mon cheminement prostatique, il ne m’était jamais venu à l’idée d’associer une notion d’énergie sexuelle ou vitale à mes orgasmes, ni à mes ébats érotiques ni aux masturbations qui les précédaient. Cette notion, si totalement ésotérique à me yeux, s’est pourtant peu à peu imposée à mon esprit cartésien au fil de mes progrès prostatiques. C’est formidable que tu te sois approprié une telle perception aussi rapidement. Ce sera la source d’une transformation encore plus profonde de ta sexualité.

Contrairement à la plus grande partie des amis qui pratiquent le massage prostatique, tu as la chance que ta copine t’encourage et participe activement à ta progression. En t’accompagnant dans ta démarche elle contribue à accélérer ta progression et à amplifier les effets profonds de tes sessions. Je partage ton opinion :

Il faut cependant trouver comme tu dis la partenaire réceptive ! Pour le coup, je ressens beaucoup plus les énergies et émotions qu’avant ,

C’est ce que je découvre avec ma femme. Nous avons nous aussi commencé à explorer comment faire circuler nos énergies entre nous. Je t’invite à lire les messages de @mikyo sur son propre cheminement prostatique et au-delà accompagné de sa compagne Minabelle69 sur son fil de discussion et sur le Discord associé, accessible depuis la page d’accueil du site.

Que veux tu dire en écrivant :

Pour orgasmer avec la penetration, je contracte et detend les muscles en même temps que les va et vient. Et aussi pour le moment ( je ne sais pas si ca durera tous le temps ) , ma copine me titille les tetons en même temps.

Peux-tu dire quels muscles tu contractes et détends ?

Bon cheminement @avantal78.