Une fois par mois environ, l’excellent apéro des libertins parisiens fait une after dans un club libertin pour ceux qui veulent prolonger l’apéro. Cette fois ci, nous avions jeté notre dévolu sur le club libertin le « No Comment » qui est un des hauts lieux historiques du libertinage parisien. Découvrons l’ensemble…

Nous avions vraiment hâte de découvrir ce lieu mythique. J’arrivais vers minuit trente à la porte rejoint par un petit groupe après m’être garé rond point des champs Elysée et avoir remonté la rue de Ponthieu. Cela faisais quelques temps que je n’avais pas remonté cette rue à cette heure ci. Je ne me rappelais pas de cette faune qui traine en dehors des clubs. Heureusement, j’avais une discussion très intéressante avec une charmante amie tout au long de la remontée. Passons, la rue n’a rien à voir avec le club…

NXPL-No-Comment-Logo

En attendant devant le club (très mal signalé au demeurant) avec une partie du groupe, deux lourds habillés en jeans arrivent et sonnent. « Wesh c’est un club libertin … blabla », la porte s’ouvre, les deux lourds ne peuvent entrer, bon signe. Euh … Les lourds rediscutent ensemble « Wesh, ziva on veux aller au resto pas mater au club … allez quoi », sonnent à nouveau, discute avec le physio, qui finalement les laisse entrer … WTF ? j’hallucine et en discute avec mes ami(e)s qui sont tout aussi étonné(e)s que moi … Hum … très mauvais pressentiment…

Nous finissons par entrer quelques minutes plus tard, l’accueil est très correct, l’ambiance dans l’entrée excellente, discrète, avec un petit vestiaire au fond et une décoration tout en pourpre faisant très (trop ?) club libertin. La personne au vestiaire prend nos manteaux et nous remets un ticket nominatif pour que l’on puisse payer à la fin. Par contre, elle omet bien de nous dire que le vestiaire est payant, ce que nous découvrirons à la fin lors du passage en caisse. Un vestiaire payant dans un club libertin ? On se fou du monde ou quoi ? 6 euros en plus avec une entrée à 80 € ?

NXPL-No-Comment-03

Vue du bar, la décoration est assez belle

Un escalier monte au premier étage, et un autre descend au sous sol. Je pose la question à la charmante personne du vestiaire, et le premier étage est le restaurant. Une fois tous effeuillés, nous empruntons ensuite, en faisant très attention de ne pas trébucher car c’est très sombre, l’escalier qui descend au sous sol dans le club.

En bas de l’escalier, se trouve le bar, puis dans le prolongement, la partie piste de danse et sur la droite les coins câlins. Je retrouve tout le groupe de l’apéro, la décoration du bar est assez sympa, et je me fais servir par une charmante fille habillée avec un corset un verre de champagne.

Comme d’habitude, la découverte du club est un moment que j’apprécie et qui permet de se mettre dans l’ambiance. Nous décidons de partir explorer avec un quelques ami(e)s.

NXPL-No-Comment-02

Sur la gauche le bar, tout droit la piste de danse, sur la droite, les coins câlins

Le couloir qui prolonge le bar arrive dans une grande salle, où se trouve la piste de danse et qui est entourée de canapés. La musique est un peu forte mais c’est supportable. Une chose me choque … mais … il n’y a personne à part le groupe de l’apéro ? Et bien. Oui, il n’y a personne d’autre dans ce club à ce moment que notre groupe … Enfin, personne à part un black habillé n’importe comment qui doit surveiller que tout se passe bien dans le club. Un peu de classe ne ferais pas de mal plutôt qu’un pantalon marron et d’un pull indéfinissable.

Nous continuons dans les coins câlins, ils sont très sombres, dotés de très larges structures confortables recouverte d’une espèce de velours rouge très doux au touché. Il y deux salles aménagées. Tout est ouvert, on ne peut pas s’isoler, par contre, c’est parfait pour faire des galipettes à plusieurs, les structures pouvant accueillir au moins quatre couples en même temps. Cela peut être très chaud.

NXPL-No-Comment-06