Toutes mes réponses sur les forums

20 sujets de 1 à 20 (sur un total de 20)
  • Auteur
    Articles
  • en réponse à : Rien ne se passe…! #40075
    KIMKIM
    Participant

    bon, je m’excuse d’inonder ainsi ce fil mais autant épuiser le sujet

    Vraiment, aucun soucis, au contraire. Et puis si ça peut profiter à d’autres…

    reste bien focalisé sur ta prostate pour l’instant quand elle commencera à sérieusement réagir,
    tu peux commencer à essayer de la faire dialoguer avec d’autres parties de ton corps

    après quand la prostate aura monté en puissance, sera devenu un phare fonctionnel envoyant ses vibrations
    quand tu te seras plus en confiance, plus assuré sur ce que tu as à faire et à ne pas faire,
    tu pourras laisser les mains aller plus vagabonder, aller titiller à gauche et à droite

    Oui c’était mon tout à fait mon intention, je comptais faire comme tu le décris… C’est déjà une sacré tâche que de la réveiller. Je ne veux surtout pas brûler les étapes. Et déjà, le fait que récemment j’ai vécu un léger réveil me rassure pour la suite.

    Je vais essayer de progresser un peu avant de reposter, et je rendrai compte des avancées.
    Merci mille fois, les choses s’éclaircissent !

    en réponse à : Rien ne se passe…! #40062
    KIMKIM
    Participant

    elle est programmable à volonté

    ô combien!

    On pourrait presque imaginer faire un travail sur des zones accessibles par nos partenaires telles que le cou, les oreilles, etc. Un baiser ou un mordillement de la zone réveillée pourrait clairement faire décoller ! Je crois que je vais stimuler ces parties (tétons, oreilles, cou/nuque, intérieur des cuisses) pour les « relier » aussi, sans pression, pour voir…

    absolument, aneroless, c’est la reine des pratiques, celle qui offre le plus de richesse, de diversité, de nuances,
    qui permet d’aller le plus loin,

    Il y a encore quelques années, je ne pensais pas cela possible, et encore moins accessible !

    des flots de volupté dont je n’aurai jamais soupçonné l’existence,
    aujourd’hui sont mon quotidien, je les mêle à mes gestes et mes actes de tous les jours
    cela m’est devenu aussi naturel que de respirer ou de manger,
    ma chair est prête à tout instant

    Avant même de savoir que cet état d’être pouvait exister, je souhaitais l’atteindre, comme un fantasme. C’est étrange tout de même. C’est peut-être cet état d’esprit qui m’y a mené…

    Hier soir séance stagnante avec Progasm Jr. car je n’étais pas autant « présent » à moi-même que la fois précédente. J’avais sûrement trop d’attentes.

    KIM

    en réponse à : Rien ne se passe…! #40048
    KIMKIM
    Participant

    mais elle revient très régulièrement et c’est normal, on est des êtres pensants
    mais si on veut que notre pratique atteigne des hauteurs magnifiques,
    il faut apprendre à ignorer cette voix qui cherche à mener nos actions durant les séances

    Pour cela, je suis persuadé que l’usage de la sophrologie et la méditation peuvent être très utile pour le lâcher prise mental. Je vais effectuer une séance ce soir et j’expérimenterai cela une nouvelle fois. Je tâcherai d’observer le plaisir de l’intérieur sans essayer de le saisir précipitamment.

    il ne faut pas avoir des idées fixes ou préconçues, suis ton propre Tao, invente ton propre Tao,
    laisse l’éjaculation monter si le corps veut qu’il monte,
    pour moi, l’important, c’est de trouver l’accord dans l’instant, de se sentir un, de se sentir complet,
    de vivre un épanouissement superbe

    enfin moi, tous les dogmes m’ennuient, Tao et tout le reste, je lis un peu, je grapille
    mais cela reste en périphérie, je ne laisse plus rien m’influencer,
    je ne fais confiance qu’à ce que je porte au plus profond de moi

    Oui tout à fait c’est mon intention. Un ou des livres ne peuvent pas nous diriger et nous faire faire la même chose, nous sommes trop différents et complexes pour y parvenir. Cela en frustrerait beaucoup. D’ailleurs, j’en ai fait les frais en tentant de suivre les exercices à la lettre, c’est pour cela que je l’ai reposé, pour plus tard. Ne pas s’entêter.
    L’éjaculation ne me dérange pas outre mesure, même si très souvent je la bloque en pressant mon périnée. Je conserve ainsi une grande partie de mon énergie.
    Non vraiment j’ai le désir de créer ma propre partition en glanant ça et là de grandes idées que je vais m’approprier selon ma nature. Et justement le Tao donne des clés pour séparer éjaculation et orgasme, ce qui permet comme le plaisir prostatique d’enchaîner le plaisir sans période réfractaire. Ce qui me séduit là n’est pas la performance mais bien la liberté que cela procure. Comme l’endurance et l’entraînement donnent au coureur de fond la liberté de faire ce qu’il veut, aussi longtemps qu’il le veut. C’est une connaissance de soi accrue.

    les tétons se réveilleront si tu les chipotes régulièrement

    Puisqu’ils ne font font presque rien, j’ai tendance à les négliger. Je vais réparer cette lacune et leur prêter plus d’attention.

    ce n’est pas facile, bien sûr, tant que notre pratique ne nous assagit pas, ne nous déverse pas des flots de plaisir dans le corps,
    au moins ne plus regarder du tout du porno,
    aide à équilibrer et à savoir mieux utiliser son énergie, on sent moins le besoin ainsi de lâcher son coup,
    pour le reste, il ne faut pas trop se forcer,
    autant le faire après une séance où tu as eu des bonnes sensations prostatiques,
    les orgasmes éjaculatoires dans ces conditions,
    ont une puissance et des colorations étonnantes

    Personnellement je le considère comme une discipline à s’appliquer à soi plutôt qu’un contrainte. Il y a même le côté grisant de l’énergie présente qui donne une acuité et la possibilité d’écouter les manifestations du corps. Non la difficulté réside plutôt dans le cassage des habitudes, quand on fait les choses sans vraiment les réfléchir.
    En revanche il est vrai qu’après une séance, ça révèle des sensations plus crues que sans le masseur. Ça m’est arrivé c’est très agréable en effet. Mais j’aurais pu m’en passer, j’étais en capacité de résister puisque ma libido ne me dirige plus.

    absolument cette pratique permet l’épanouissement aussi à deux, l’envol à deux,
    la vérité, c’est qu’on porte l’autre aussi en soi,
    donc plonger en soi, à la découverte de soi, c’est découvrir l’autre, selon mon expérience,
    que l’autre est là en nous

    Ça confirme donc mes ressentis, c’est génial cette perspective !
    De plus, ma partenaire a découvert l’orgasme vaginal sur le tard, avec moi. Elle est donc dans une phase ascensionnelle de son plaisir, avec une osmose quasi parfaite entre son corps et le mien. Ça ouvre l’horizon pour deux et pas seulement en solo, c’est motivant.

    très très bien, bravo, cela rentre, tu vas y arriver, continue ainsi, c’est très important ce que tu écris ici,
    l’aneroless, c’est ce qu’il hy a de plus important,
    c’est là que les limites sautent vraiment

    Il est vrai que je n’avais pas envisagé l’aneroless…
    C’est en te lisant au fil des semaines que j’ai un peu tiqué, mais sans me dire que c’était accessible. Si je comprends bien, j’ai tout intérêt à soigner cet aspect de mon parcours dès maintenant ? C’est-à-dire faire des contractions quand je le peux pour encourager ma prostate même quand il n’y a pas de corps étranger qui la stimule ? C’est ce qui se rapprocherait de la vraie liberté au fond, de pouvoir faire ce que l’on veut sans artifices…
    Et selon toi, celui qui progresse en aneroless est plus à même d’atteindre une connaissance de soi et des plaisirs encore plus intenses ?

    je peux le solliciter à tout moment quand je veux, pour deux, trois secondes comme pour des heures,
    il se déclenche instantanément et ne s’arrête que si décide de m’arrêter

    C’est fascinant cette capacité conjointe du corps et de l’esprit. En préambule du Tao justement (sans vouloir tout rapporter à cela), il est expliqué que chez les occidentaux surtout, la population n’a pas conscience de ses capacités sexuelles, qu’elle n’utilise qu’entre 5% et 10%. Autrement dit, nous avons un outil incroyable en nous mais nous le laissons traîner sur l’établi…

    Merci pour tes témoignages et conseils bzo, j’espère que je ne te sollicite pas trop !

    KIM

    en réponse à : Rien ne se passe…! #40044
    KIMKIM
    Participant

    J’ai oublié de préciser une chose dans mon précédent message. Pas simple à expliquer mais je vais essayer.
    Hier je parvenais en quelque sorte à provoquer ces petites pointes de plaisirs grâce à un mélange de détente et d’intention. En gros, j’étais détendu, mais j’envoyais des impulsions faibles avec mon diaphragme, couplé avec des vagues de détentes dans le bassin et les jambes, qui donnent de légers frissons.
    Je ne saurais le dire autrement que par cette impression d’envoyer une énergie vers le bas du corps par la pensée.
    Au moment où je tape ces mots, je le fais, assis sur ma chaise, et ça provoque de légères sensations, un peu plus faibles qu’hier bien entendu.
    C’est fou quand même, j’ai senti légèrement ma prostate à plusieurs reprises aujourd’hui, surtout quand j’étais assis. Ce qui m’amène à poser la question : est-ce que ceux qui maîtrisent le plaisir prostatique, qui ont des orgasmes forts, ressentent une forme de plaisir permanent, de présence de la prostate à tout moment ?
    Merci

    en réponse à : Rien ne se passe…! #40043
    KIMKIM
    Participant

    qu’entends-tu par là? problèmes familiaux, personnels ou autres?
    ou bien plutôt, toi, intérieurement, tu sens que quelque chose coince?

    Non pas ce genre de problèmes, juste la charge mentale de la journée ou du moment, des préoccupations, des doutes, ou même l’intellectualisation de la pratique que je sais pourtant néfaste pour la progression… En effet, je me sens comme si quelque chose coince un peu, que je ne sais pas de quel manière déceler si les sensations qui viennent sont les bonnes.

    mais une alternance peut être intéressante, à condition que cela ne devienne
    pas n’importe quoi et pour un oui ou pour un non

    Pour tout dire, je me suis mis tôt au lit hier, sans voir ta réponse. J’ai opté pour l’Helix car je me disais que s’il y avait alternance dans la stimulation, je pourrais prendre ma prostate au dépourvu. C’est sûrement con mais au final, ça a fonctionné !

    c’est une excellente chose, tu as vraiment des raisons d’être optimiste, crois-moi, je ne dis pas cela a la légère,
    des choses se passent en toi, la marmite est sur le feu, la soupe se constitue,
    les ingrédients trouvent leur chemin

    Au-delà de la métaphore culinaire, que j’aime beaucoup, une chose s’est passée hier soir, mais que j’ai foiré par manque de maîtrise, ou de lâcher prise.
    En me référant à la carte au trésor, je pense me situer entre le 15 et 16 dorénavant. J’avais déjà ressenti un plaisir très léger et aigu au point de contact de la prostate, mais c’était furtif. Hier soir, j’ai senti cette chose que j’identifie clairement comme plaisir revenir à plusieurs reprises dès le début de la séance.
    J’étais relaxé, immobile et à l’écoute. J’ai appliqué une technique de respiration apprise en sophrologie, qui permet d’atteindre un état où je ne sens plus dans quelle position mon corps se trouve. Et puis à un moment précis, une pointe de plaisir est arrivée mais j’ai été pris au dépourvu. Je ne voulais pas m’en emparer mais juste l’&accompagner, et c’est parti.
    Ensuite j’ai simplement effectué de très légers mouvements du périnée qui ont alimenté la sensation agréable. Je n’ai pas essayer de rattraper ce qui m’est passé sous le nez, j’ai juste apprécié le moment présent, et je pense que ça a fait la différence.
    En tout cas mon niveau de confiance est clairement remonté. Et je m’aperçois en décrivant la séance que je sens de petites impulsions plaisantes dans mon fondement, comme s’il était connecté à mon cerveau et mes souvenirs…
    Même si vous avez été plusieurs à être persuadé que j’y arriverais, je crois qu’au fond de moi je doutais beaucoup. Cette progression, que j’attribue à la diversité apportée par le Progasm Jr. récemment, est nette et me donne confiance.

    on est capable d’obtenir un plaisir tout seul mais aussi éventuellement à deux, en adaptant, en s’adaptant,
    que la très grande majorité des gens ne connaîtront jamais,
    même s’ils se retrouvaient entre les bras de la plus belle femme du monde

    Encore hier soir, j’aurais lu ceci avec distance et envie, alors que ce soir, je l’envisage.
    Il faut dire que ma quête du plaisir prostatique fait partie intégrante d’un tout plus grand. Celui d’atteindre un degrés élevé de présence dans l’amour à deux, avec ma partenaire. Et il me semble que le plaisir prostatique est complémentaire avec le Tao face auquel j’ai buté il y a quelques mois. En effet, je me suis procuré L’Homme multiorgasmique, de Mantak Chia, mais le fait que je ne ressente rien me laissais croire qu’il fallait faire un travail de rewiring (alors même que je ne connaissais pas ce terme). Ma quête est donc d’aller vers une connaissance ultime de mon corps et de ce qui l’anime, en déconstruisant mon conditionnement culturel et religieux, mais aussi les blessures psychologiques que tout un chacun récolte tout au long de sa vie sexuel. Peut-être, je l’espère, le plaisir prostatique m’ouvrira la porte du multi-orgasme par la séparation entre l’orgasme et l’éjaculation que prône le Tao.
    Et comme tu l’évoques entre les lignes bzo, cette connaissance approfondie entraînera ma partenaire dans une connaissance d’elle-même aussi, par émulation.

    cela ne s’est pas fait en un jour, cela fait maintenant presque 4 ans que je pratique
    et cela a été un long cheminement avec des hauts et des bas,
    même des périodes de quelques semaines où j’ai arrêté, complètement dégoûté

    Combien de temps ou de séances a été nécessaire entre ta première séance et ton premier plaisir/orgasme notable ?
    Je comprends les phases de dégoûts, mais à la fois, je sais que le corps et l’esprit humain ont des capacités prodigieuses, et que ça n’est qu’une question d’approches, d’erreurs, de bon moment. C’est ce qui me donne une foi quasi illimité. Illimité car le jeu en vaux la chandelle.

    dites-toi bien que oui, c’est plus difficile, que juste se secouer le gourdin

    En parlant de gourdin, j’ai décidé depuis deux jours de ne plus me le secouer du tout. Sauf si c’est ma partenaire qui s’occupe de moi (nous vivons à 600km l’un de l’autre, ça laisse quelques temps de découverte). Ne plus me le secouer pour m’assurer que le pénis ne viendra pas interférer dans le rewiring. Le mettre en pause. Pour faire monter un désir qu’une branlette a tendance à faire redescendre, et pour être dans les meilleurs conditions lors des séances. Je veux que mon cerveau ne pense plus à ma queue, mais qu’il dirige son attention sur ce que je stimule. Et d’ailleurs, pour faire écho à ce que j’ai lu dans un autre post, j’espère aussi que mes tétons se réveillerons également.

    parle plus de ton état d’esprit et pourquoi tu le juges mauvais par rapport à ta progression possible?

    J’ai dû donner des éléments de réponse plus haut. Là aussi, chaque jour est différent, mais je pense que ce qui était commun avant chaque séance, c’est qu’au fond, une partie de moi était défaitiste du fait de la perte drastique de libido que j’ai subie il y a presque une décennie. Mais je sais que c’était mon cerveau qui m’exhortait à m’aligner avec la sexualité que je dois vivre et non pas celle que je me suis fabriquée, basée sur la consommation. Je suis déjà sur le bon rail. Je sais que je n’aurai plus les mêmes repères qu’avant, qu’il me faut du temps pour démarrer, être en confiance, mais une fois que c’est lancé ça peut aller haut. En résumé, c’est une prise de conscience longue et un réapprentissage de plus d’une décennie.
    Je raconte ça au cas ou d’autres se reconnaissent. Rien n’est jamais perdu quand ça touche au psychologique, il faut juste tout reprendre à zéro, en faisant preuve de courage et de patience.

    j’aurai envie de vous aider autant que possible, je sais ce que je vis
    et j’aurai envie que le plus possible de gens y parviennent,
    malheureusement c’est difficile de faire passer les clefs,
    c’est différent chez chacun et puis chacun cherche autre chose,
    même si on utilise les mêmes mots, orgasmes, volupté, sensations,
    on n’est pas tous prêts à s’investir de la même façon, à nous impliquer de la même manière dans la pratique

    Détrompe-toi, ton aide est précieuse. Oui c’est vrai, c’est difficile d’exprimer et retranscrire ce qu’on sent en nous. Ça revient à parler avec les mains quand on ne parle pas la même langue. Mais on finit pas saisir l’essentiel. Depuis hier soir, des mots que j’ai lu précédemment prennent enfin un peu plus de sens, j’associe un mot avec une sensation.
    Et comme tu le dis, l’implication est au cœur de la pratique pour ceux qui ne sont pas tombés dans la marmite !

    en réponse à : Rien ne se passe…! #40029
    KIMKIM
    Participant

    Salut,

    Que cette année soit pour vous tous riche en découvertes !

    arf hier soir, vers minuit, je me suis organisé un feu d’artifice de Nouvel An,
    dans ma chair,
    j’ai eu mon orgasme à minuit tapante,
    une bonne minute où je rebondissais comme un kangourou sur mon matelas,
    quelle splendeur de vivre par moments

    En te lisant je t’ai envié. Bloqué seul chez moi le 31, j’aurais aimé vivre ça 🙂
    Comme tu le mentionne plus haut à plusieurs reprises, l’état d’esprit dans lequel on est est très important. Pour ma part je sens beaucoup plus la présence du Progasm Jr. mais je vois bien que si je ne suis pas dans les meilleures dispositions, je ne dépasse pas la légère sensation de plaisir. J’ai remarque aussi qu’en étant parfois sur le ventre, je parvenais à avoir d’autres sensations.
    Je vais probablement alterner avec l’Helix de temps en temps pour que ma stimulation ne soit pas identique d’une séance à l’autre. Peut-être avez-vous eu de meilleurs progrès avec l’alternance des masseurs ?
    Aussi, même si mes progrès avec le masseur ne sont pas impressionnants, je sens une sensibilité dans la journée quand je contracte, assis sur une chaise. Cette naissance de sensibilité a tendance à me rassurer…

    Très bonne semaine à vous.

    en réponse à : Rien ne se passe…! #39921
    KIMKIM
    Participant

    #aros, ta persévérance force le respect !
    En tout cas j’espère que tu auras un déclic.
    Comment abordes-tu le futur de ta pratique ?

    en réponse à : Rien ne se passe…! #39910
    KIMKIM
    Participant

    et cela implique aussi de ne pas y penser un instant, de ne pas s’en faire un but

    C’est ce que je suis en train de comprendre : simplement vivre le plaisir et ne penser à rien.

    après j’ai complètement changé mon approche et commencé à suivre mon instinct
    et la façon dont j’ai pratiqué depuis,
    n’a plus grand chose à avoir avec la façon Traité

    Je l’avais un peu compris en lisant quelques passages de ton journal.
    Il faudrait une mise à jour du Traité avec l’emploi du conditionnel parfois.
    En tout cas, très heureux d’avoir le Progasm Jr.

    j’essaie un peu d’assurer l’intérim d’ @andraneros qui j’ai lu sur le Discord,
    avait des problèmes de santé pour l’instant et ne pouvait plus trop s’occuper du forum
    cependant, je n’ai pas ses connaissances techniques
    et puis surtout, je ne pratique pas du tout dans la voie du Traité d’Aneros,
    donc je ne peux donner trop de conseils dans cette manière

    Mes vœux de rétablissement à lui !
    Et merci pour tes points de vues, complémentaires.

    en réponse à : Rien ne se passe…! #39907
    KIMKIM
    Participant

    pas faire une fixation là-dessus, il y a des gens qui en ont jamais et qui n’en auront jamais
    mais qui connaissent tout de même les plus hauts degrés de plaisir possible
    (votre serviteur , par exemple)

    Il est vrai qu’au fil du temps, je me rends compte qu’il ne faut pas prendre à la lettre les conseils du Traité d’Aneros. Le lire était bien pour comprendre le processus mais je vais éviter d’avoir trop d’attentes à propos des différents stades de progression.

    en réponse à : Rien ne se passe…! #39904
    KIMKIM
    Participant

    @Caktil, 5 séances est ultra rapide, quelle chance ! Et cette surenchère de plaisir inattendu fait plaisir à lire 🙂
    Comme @Paul, j’en suis à plus de 50 sessions depuis avril, et je commence tout juste à la localiser, grâce à la proéminence du Progasm Jr. Hier, après de smois de stagnation avec l’Helix, j’ai pu sentir dès le début une présence très agréable, que j’ai tenté de maintenir mais qui n’a pas basculé vers les contractions involontaires.
    Cette quête est réjouissante, et l’aide apportée par les contributeurs de ce site est source de persévérance.
    Merci.

    KIM

    en réponse à : Rien ne se passe…! #39860
    KIMKIM
    Participant

    Merci Caktil, ton témoignage me donne un peu plus d’espoir d’y parvenir. Je pense rester avec ces deux modèles pour l’instant jusqu’aux premiers résultats. Je l’ai testé hier et j’ai senti sa présence par rapport à l’Hélix. De petites picotements au départ mais je pense que je n’étais pas totalement disponible mentalement pour faire des progrès…
    Petite question : combien de mois, ou combien de séance, t’a-t-il fallu pour atteindre ton premier orgasme ?

    en réponse à : Rien ne se passe…! #39855
    KIMKIM
    Participant

    Merci bzo. C’était également mon sentiment. Comme tu le dis, le Vice est gros et je préfère y aller doucement.
    Je verrai si le déclic décisif viendra. Je ne manquerai pas de témoigner des progrès futurs.
    Bonnes fêtes !

    en réponse à : Rien ne se passe…! #39853
    KIMKIM
    Participant

    Bonjour,

    Après une période longue (depuis avril 2020) avec des progrès encore très limités – et à la lumière des conseils que j’ai reçu ici (bzo) –, j’ai décidé de varier en achetant un second Aneros qui aurait une forme plutôt différente. Afin de me stimuler différentes zones.
    Pour l’instant mon choix se porte sur le Progasm Jr., car il me semble que le Progasm est trop volumineux. Il apparaît qu’en terme de diversité c’est celui qui est, pour ma recherche, le plus complémentaire au Helix…
    J’attends du Progasm Jr. qu’il me fasse progresser et revenir au Helix.
    Que pensez-vous de ce choix ?
    Avez-vous eu des sensations particulières avec le Progasm Jr., et éventuellement vous a-t-il permis d’atteindre des plaisirs là où vous stagniez avec d’autres modèles ?
    Merci d’avance pour vos témoignages !
    KIM

    en réponse à : Questions pratico-pratiques #39042
    KIMKIM
    Participant

    Bonjour à tous,
    Merci pour vos réponses à Curieuxjj24, j’en ai appris davantage sur ma stagnation actuelle. Je vais appliquer ces conseils.
    Comme toi Andraneros, je m’endors avec mon masseur, mais je n’ai pas encore de réveils prostatiques. Le fait qu’il t’ait fallu plusieurs années pour y parvenir me donne de l’espoir.

    KIM

    en réponse à : Rien ne se passe…! #38832
    KIMKIM
    Participant

    Bonjour @Andraneros,

    Merci beaucoup d’avoir pris le temps de cette longue réponse. Je n’avais pas la dispo pour y répondre cette semaine. Néanmoins, te lire a dû déclencher des choses car j’ai ressenti une légère amélioration.

    Tout d’abord, je suis rassuré de ne pas être une cause perdue. Le lire a dû me débloquer un peu, inconsciemment…
    J’ai fait deux séances cette semaines.
    Durant la première, j’ai changé d’approche et fait des contractions au feeling plutôt qu’en suivant strictement le traité. C’était agréable, avec une sensation plus significative sur la prostate mais sans réel plaisir.
    La séance de la nuit dernière m’a apporté d’autres sensations. Peu après avoir installé l’Helix, la pression sur la prostate m’a fait sentir un plaisir léger mais que je pourrais décrire comme aigu. J’ai laissé le plaisir exister en me détendant et j’avoue que là j’ai entrevue, quoique de loin, ce que pourra être le début d’un plaisir prostatique. Je vais donc tenter de recréer ces conditions les prochaines fois.
    Aussi, j’ai eu des chatouillis dans la cuisse, que j’attribue à une envie de gratter. Ça m’a donné un petit spasme incontrôlé mais qui venait plus d’un réflexe… enfin c’est ainsi que je le vois puisque je ne connais pas encore les manifestations de l’orgasme…

    • Que t’apporte ton expérience en sophrologie pendant tes sessions ?

    La sophrologie m’apporte une conscience du corps très avancée. Je suis capable d’entrer dans un niveau de détente très rapidement, dans lequel je ne sens plus le corps. Mais pour mes séances, je ne vais pas si loin, afin d’être présent physiquement.

    • Que retiens-tu de tes lectures sur le taoïsme, sur le sexe « tantrique » ? Comment ton expérience sexuelle bénéficie-t-elle de ces apports ?

    Pour l’instant il m’est difficile d’y répondre tant je suis à mes débuts.

    • Abordes-tu tes sessions de massage prostatique dans le même esprit de sessions d’entraînement, d’apprentissage qui porteront leurs fruits plus tard, quand tu seras prêt à les cueillir ?

    J’essaie oui. parfois mon cerveau part dans mes pensées mais je tente d’y revenir dès que je m’en aperçoit. Ma copine habitant loin, je suis souvent seul, et j’aime assez me plongée dans un érotisme mental en imaginant lui faire plaisir.

    As-tu déjà parlé de ta recherche de développement orgasmique avec elle ?

    Au départ oui, elle m’avait même poussé à acheté mon Helix. Elle sait que je fais mes séances mais j’en parle pas avant de ressentir des progrès. Nous parlons très librement. Quand j’aurai fait des progrès, je l’impliquerai probablement dans mes recherches de plaisir. En attendant, elle tente souvent de me masser la prostate avec des fellations, mais la stimulation du pénis doit probablement empêcher un réel progrès quand nous sommes deux.

    Quoi qu’il en soit, je vais persévérer un peu avant d’acheter un autre modèle, et je verrai si je tente un plus fin ou un plus gros.

    Merci encore pour ton écoute sensible et tes questions qui me font réfléchir sur d’autres plans.

    KIM

    en réponse à : Rien ne se passe…! #38805
    KIMKIM
    Participant

    Merci Caktil, je vais effectivement tester cela et voir les différences.

    Cela dit, je pense que le nœud principal à ma stagnation réside dans la manière de s’y prendre, et là je me sens démuni car je ne sais pas quelle voie emprunter, et encore moins s’il faut persister…
    J’ai lu un bon paquet de témoignages sur le forum mais je n’ai pas vraiment trouvé de cas similaires au mien.

    en réponse à : Rien ne se passe…! #38800
    KIMKIM
    Participant

    Bonjour HPB12,

    Non je n’ai pas essayé car il me semble que le gel en quantité, couplé à l’huile de coco, soit très correct. Je ne ressens pas de gêne.
    Cela dit je devrais essayer comme tu le suggères, et puis de toute façon il existe des tas d’autres usages au beurre de karité dans le cas où ça n’est pas concluant.
    Est-ce que le beurre de karité t’a, à lui seul, permis d’accéder à un plaisir significatif?

    Merci à toi

    en réponse à : Rien ne se passe…! #38799
    KIMKIM
    Participant

    Bonjour BZO,

    Merci pour ton éclairage!
    Je découvre en te lisant que le chemin pour y parvenir est peut-être encore long, mais je suis rassuré de lire que je ne suis pas le seul à qui l’Helix ne provoque rien. Pour cela, le Traité ne devrait pas être aussi catégorique sur le choix presque exclusif de l’Helix… Je vais lui laisser encore sa chance, mais je vais aussi songer à en acquérir un autre prochainement.
    Par curiosité, quels modèles as-tu?
    Lequel provoque chez toi les plus grands effets?

    Comme tu le suggères je vais m’y prendre à l’intuition, dès ce soir. Et écouter. Et sortir du sillon du Traité, dont je ne voulais pas dévier jusque là…
    Je partagerai les avancées.
    Merci encore

    en réponse à : Présentation des membres #37301
    KIMKIM
    Participant

    Merci beaucoup @Andraneros pour cet accueil !
    J’espère également que je parviendrai à progresser, malgré une part de moi orpheline d’une confiance passée. Les témoignages de membres qui galèrent n’aidant pas… En revanche, chacun est différent, et je sais que c’est un long chemin qui requiert de la persévérance: cela, j’en ai à revendre.
    Je suis à ma 7ème séance en deux semaines, donc je suis vraiment débutant. Mais je vous ferai part de tout cela prochainement dans la partie adéquate du forum.
    Merci encore et à bientôt !

    en réponse à : Présentation des membres #37297
    KIMKIM
    Participant

    Bonjour @andraneros, les membres,

    Je suis un homme hédoniste, âgé de 40 ans.
    J’ai eu une vie sexuelle de jeune homme bien remplie, au moins sur un plan physique. J’ai eu beaucoup de partenaires jusqu’à mes 32 ans, puis est arrivée une période longue de perte de libido. Due probablement à une prise de conscience de cette recherche frénétique de plaisir.
    Depuis plusieurs années je suis attiré par la sexualité sacré (Taoisme et Tantrisme), et ma perte partielle de libido a renforcé cet intérêt pour une sexualité recentrée sur l’amour et l’énergie conservée.
    Je lis donc beaucoup sur ces sujets, et je pratique depuis peu le yoga et le QiGong.
    Alors que je connaissais l’existence des masseurs prostatiques (je voyais des témoignages d’hommes décrivant un plaisir incroyable), j’ai mis presque sept ans à faire l’acquisition de mon premier Aneros Helix.
    Je m’inscris sur le forum car j’ai de nombreuses interrogations sur l’orgasme prostatique.

    KIM

20 sujets de 1 à 20 (sur un total de 20)