20 réponses de 1 à 20 (sur un total de 26)
  • Auteur
    Résultats de la recherche
  • #26351

    En réponse à : Premières expériences

    Andraneros
    Andraneros
    Admin bbPress

    Merci pour de nous apporter tes premières impressions sur le duke et le stronic drei. Pour ceux qui voudraient en lire un peu plus je mets en lien ci-après les tests effectué par @adam et les messages du forum qui en parlent :
    Test du Duke
    liste des messages du forum qui citent le mot « duke ».
    Test du stronic zwei
    liste des messages du forum qui citent le mot « zwei ».
    Bon cheminement @whattimeislove.

    #26298

    En réponse à : Premières expériences

    Avatar
    eveilletajoie
    Participant

    Bonjour à tous
    Premier retour à chaud sur une séance découverte avec les fun factory duke et stronic zwei.
    J’avais tout mon temps pour cette séance, j’ai pris le temps de préparer mon lubrifiant avec 1 part d’huile de lin pour 3 d’huile de coco fondue, et ça se présente plutôt bien avec un produit qui reste huileux et pas solide, donc facile à utiliser
    J’ai commencé par un long massage sensuel, comme j’ai rarement le temps d’en faire, puis mise en place des masseurs: peridise, puis helix, puis duke et enfin stronic.
    Sans faire trop de détails, et pour parler principalement de mes nouveaux jouets (merci à mon généreux bienfaiteur)
    – le peridise reste fidèle à lui-même: subtil, très confortable à utiliser, et de bonnes sensations, j’en suis vraiment ravi
    – l’hélix me boude en ce moment. j’ai vraiment connu de très beaux débuts avec lui, mais depuis un mois et demi, plus grand chose. Et puis sa poignée et sa butée ont tendance à régulièrement tourner (jusqu’à un demi tour complet parfois), ce qui le rend inefficace, me déconcentre… bref, je le réserverai pour des séances très immobiles, sur le dos avec un coussin sous les reins ou sur le flanc, sans doute ce qui est le plus pertinent
    – le duke : le contact du silicone est super doux, ce qui rend la caresse très agréable. il est super flexible, ce qu’on ne perçoit pas forcément sur les photos, et le passage du coude entre la fiche rectale et le point qui appuie sur la prostate se fait très bien. Les dimensions sont juste bonnes pour sentir une présence imposante sans gêner ni blesser. Les vibrations sont puissantes et il y a deux modes de vibrations irrégulières qui sont vraiment intéressants. La butée périnéale est très confortable, bref, c’est un jouet qui m’inspire de bonnes choses à découvrir – à creuser quant à une utilisation sans vibreur pour voir comment il réagit aux contractions de mes muscles
    – et enfin le stronic: très gros jouet, même sur sa première partie il y a un peu de travail de souplesse pour l’accepter pleinement… pour la deuxième boule elle est effectivement pour l’instant inutilisable pour moi. Le gros point fort de ce masseur, ce sont ses modes de vibration qui massent d’avant en arrière, avec beaucoup de puissance, et surtout quelques patterns de vibrations qui montent en puissance où font des a-coups… rien que de tenir le stronic dans la main et d’allumer les vibrations est vraiment excitant. En revanche sa taille est effectivement pénalisante, d’autant plus que, encore plus qu’un aneros, il a besoin d’avoir la place de bouger pour pouvoir faire son oeuvre correctement. Moi je me suis retrouvé avec un jouet dont la première partie était un peu coincée en moi, et c’est finalement l’extérieur qui bougeait plus que l’intérieur. Néanmoins, le poids de l’engin et la puissance du moteur font que, rien que comme ça, mon bassin et mes cuisses se faisaient gentiment secouer.
    Bref, je rejoins complétement l’avis d’Adam sur le sujet: ce serait un jouet excellent si son diamètre le rendait plus accessible. Pour l’instant je vais y aller mollo, et je note aussi qu’il est utilisable en externe pour masser puissamment d’autres parties du corps

    Bref, séance un peu fofolle ce matin. Comme un gourmand devant un buffet de desserts, j’ai goûté à tout, et je me suis sans doute un peu saturé. J’avais envie de jouer le jeu du testeur, j’en retire que pour mes séances de plaisir, rien ne vaut de se focaliser sur un jouer ou deux.

    Mes meilleures sensations restent celles du début de séance, où je n’étais pas accaparé par la logistique des jouets et le choix du mode de vibration.
    Et mon meilleur jouet reste mes mains. J’ai vraiment pris le temps de me faire de longues caresses très très lentes sur tout le corps, et c’est ce qui m’a fait le plus décoller aujourd’hui.
    Bon weekend à tous !

    #26049

    En réponse à : Mon petit journal

    Avatar
    eveilletajoie
    Participant

    bonsoir bzo, et merci de ton retour rapide
    sur le duke je crois avoir lu que la partie vibrante se détache, donc pas de souci pour la stérilisation
    qui plus est, j’ai un fun factory à la maison, acheté il y a une douzaine d’années (quand j’étais jeune et fou) et le silicone est vraiment au top de la tenue dans le temps et au nettoyage – c’est aussi pour ça que je me sens en confiance avec cette marque

    pour le stronic zwei effectivement j’étais passé à côté de la taille du bulbe, j’avais lu le test du stronic eins qui a une forme plus classique et progressive
    mais bon, j’ai déjà une certaine aisance avec mon pureplug large (3.8cm en acier) et pour avoir fait quelques essais avec la main, j’ai pu voir qu’après une bonne séance avec mon helix, je suis généralement chaud et bien détendu, et pas effrayé par une sensation de remplissage important

    pour la stérilisation, j’ai fait un mail à fun factory pour savoir ce qu’ils en pensent… j’ai dans l’idée de le suspendre pour n’immerger que la partie silicone et préserver la tête de commande. au pire des cas je le protégerai avec un préservatif à chaque usage si j’ai des doutes.

    bref je maintiens mes préférences, si c’est ok pour toi bien évidemment. je suis en confiance avec cette marque, et puis le design coloré et assez voluptueux me fait beaucoup plus envie que les nexus par exemple, dont le look un peu trop techno ne m’excite pas du tout… et je crois que c’est fondamental d’avoir déjà un bon feeling avec ces objets de plaisir

    pour le côté pratique, j’ai déjà un compte mondial relay à l’adresse mail citée plus haut… je l’enlèverai du forum quand tu en auras pris note pour ne pas trop la laisser trainer en ligne.

    merci pour ta générosité, dans le matériel puisqu’on en parle aujourd’hui, mais aussi pour tes témoignages abondants et avisés… tes idées font du chemin chez moi et ton coup de pouce me fait évoluer quant à l’idée de tester différents modèles pour trouver les bonnes sensations, et celui qui me conviendra… je vais mettre un peu de sous de côté au fil des mois pour aller faire des infidélités à mon helix, peut-être du côté du progasm jr.

    à très bientôt !

    #26048

    En réponse à : Mon petit journal

    bzo
    bzo
    Participant

    Je suppose que tu es informé que le Fun Factory Stronic Zwei est un très très gros joujou?

    en plus je me pose la question que ces masseurs vibreurs,
    même s’ils sont vendus (enfin ces deux-là en tout cas) comme « waterproof »,
    est-ce qu’ils vont vraiment résister à une une longue période dans de l’eau bouillante pour les stériliser?

    #25988

    En réponse à : Mon petit journal

    bzo
    bzo
    Participant

    bon, concernant mon petit listing, je vais pas tout mettre en une fois,
    je mets d’abord ceux facile à identifier

    ils ont tous très peu été utilisés, sauf mention contraire

    -Joy Division XPander non vibrant, taille moyenne
    -Aneros Helix
    -Fun Factory Duke vibrant
    – Nexus G-Play large
    – Nexus Ridge Rider
    – Nexus Titus
    – Nexus Sparta (pas sur que le vibreur fonctionne, je dois vérifier)
    – Nexus Vibro
    – Nexus Neo
    – Fun Factory Stronic Zwei
    – Lovehoney Curve Cruiser 5 (pas sur que le vibreur fonctionne, je dois vérifier)
    – Lovehoney Ripple Rider 5 (pas sur que le vibreur fonctionne, je dois vérifier)
    – Prisms Chi Glass Male P-Spot Mass
    – 3 godemichets, tous les trois à ventouse, 2 vibrants (à vérifier encore si fonctionnent),
    tailles, le non -vibrant 19-20cm, les 2 vibrants 19cm et 22cm

    je dois encore faire certaines vérifications pour certains si les vibreurs fonctionnent
    et j’ai encore deux masseurs dont je n’ai pas identifié le modèle

    tout est lavé, est propre mais bien sûr stérilisation nécessaire

    @jieffe si quelque chose d’autre dans la liste t’intéresse, décide-toi vite,
    j’attends encore avec ton envoi un ou deux jours

    #22402
    bzo
    bzo
    Participant

    J’ai un problème technique chaque fois que j’écris une réponse, mon message n’apparaît pas, ne sachant si celle-ci est vraiment là , je la remets une deuxième fois, je ne sais pas si cela va apparaître en double pour les autres utilisateurs du forum, si quelqu’un pouvait me le signaler, merci d’avance.

    Ce genre de classement est éminemment subjectif, après avoir découvert le plaisir prostatique,
    comme je l’ai écrit dans un autre sujet, je me suis rué sur les différents modèles de masseur prostatique.
    Les conclusions que je puis tirer de cette frénésie dépensière,
    sont qu’un modèle qui va faire monter aux rideaux une personne,va laisser de marbre un autre
    et que dès lors ce genre de classement ou les différents tests qu’on trouve sur le net,
    sont à prendre avec des pincettes.

    Le plus important, c’est de trouver les modèles adaptés à son anatomie
    et rien que cela a justifié ma ruée sur les masseurs prostatiques
    Le Helix, tant loué sur ce forum, sans doute à juste titre, je le sens vaguement titiller ma prostate
    mais à peine, j’ai beau le bouger,un sentiment d’impuissance et de découragement m’envahit rapidement si j’insiste.
    le Nobessence Romp, sa butée périnéale comme écrit dans le test qui lui est consacré sur Les Nouveaux Plaisirs,
    est extraordinaire mais il est trop court pour moi, il n’arrive pas jusqu’à ma prostate.

    Je regrette vraiment cette particularité anatomique que je semble avoir
    qui fait que seuls les modèles les plus grands et les plus larges, semblent me convenir,
    il m’exclut la très grande majorité des masseurs.

    Je me suis acheté 15 masseurs en un mois, très peu ont trouvé grâce à mes yeux.

    Je tiens à rajouter avant de livrer mes impressions que la notion de « sans les mains », « hand’s free »
    me semble primordiale, actionner le masseur sans les mains est indispensable pour moi pour créer la magie,
    on se fait l’amour, dès que j’y met la main quelque chose se brise, ce n’est plus du tout la même chose
    donc un modèle comme le Fun Factory Stronic ZWEI , je l’ai essayé deux, trois fois mais je l’ai vite abandonné car il nécessite la main pour le massage.

    Ces notes que je donne, sont donc on ne peut plus, subjectives

    Les trois masseurs qui m’enchantent
    et qui constituent ma garde rapprochée sont
    -l’Aneros Vice, aussi merveilleux en mode vibrant qu’en mode non vibrant, c’est celui qui bouge le mieux, un minimum d’effort pour des mouvements délicieusement voluptueux
    -l’Aneros Progasm Classic plus rugueux, c’est un « bad boy », un peu maladroit avec sa double butée qui rend ses mouvements un poil erratique, moins précis qu’avec le Vice mais cela fait partie de son charme
    -le Nexus Excel, son design est quasi identique au Vice mais en plus trapu et légèrement plus court, là où la différence est très nette, c’est sa butée périnéale, assez courte mais très profonde qui lui confère un bras de levier très puissant, difficile à apprendre à le manier, cela devient vite brouillon, il faut y aller tout en douceur et en finesse
    quand on commence à le maîtriser, le moindre mouvement m’arrache un hurlement de plaisir

    Ceux que j’utilise comme pour m’échauffer avant de passer aux choses sérieuses
    -le Nobessence Romp, comme écrit plus haut, trop court pour moi mais sa butée périnéale est tellement effective que souvent je commence mes séances avec (et puis il est tellement beau comme objet…)
    -l’Aneros Progasm Ice, il est soi-disant des même dimensions que le Classic, moi j’ai l’impression qu’il est un chouia plus petit et moins épais mais surtout sa matière est nettement plus glissante, c’est même une vraie savonnette une fois enduit de lubrifiant, je l’aime nettement moins que le Classic, il est trop lisse, trop glissant, j’ai beaucoup moins de plaisir avec, je l’utilise cependant en général après le Romp pour m’échauffer
    -le Nexus Neo un poil trop court et pas assez épais mais je l’utilise aussi dans mes préliminaires, pourra convenir à merveille pour quelqu’un de plus normalement bâti, quelqu’un par exemple pour qui le Helix convient comme taille.

    les Fun Factory m’ont énormément déçu:
    -Fun Factory Stronic ZWEI, comme je l’ai écrit plus haut, est disqualifié car il nécessite la guidance de la main
    -Fun Factory Duke est trop court pour moi, il se positionne mal et ne me fait pas grand en effet

    -autres Nexus , assez consternants pour la plupart, ceux que j’ai achetés en tout cas:
    -le Vibro et le Titus sont tellement courbés, arqués, que j’ai toutes les peines du monde à les garder à l’intérieur,
    de plus ces striures sur tout le corps du masseur, sont sensés provoquer du plaisir mais sont plus une gêne, zéro pointé pour moi pour ces deux modèles
    -Nexus Sparta, zéro pointé aussi, son mouvement est sensé être révolutionnaire, sorte de va et vient au lieu des vibrations classiques mais une fois introduit, on ne sent plus rien, de plus il bouge très mal du fait de ses butées trop courtes, trop épaisses, mal dessinées
    -Nexus G-Rider il semble en panne,plus moyen de le mettre en route, quelques jours seulement après l’avoir acheté mais je n’en attendais de toute façon plus grand chose, ses butées sont aussi épaisses, maladroites, mal conçues, peu favorables au jeu « sans les mains »

    – Lovehoney Curve Cruiser 5 et le Lovehoney Ripple Rider 5 deux modèles vibrants disponibles sur un site anglais, sans grand intérêt, tous ces modèles sont difficiles à bouger du fait de leurs butées conçues n’importe comment,
    de plus ils vibrent trop forts, la prostate est anesthésiée, trop c’est trop

    – Aneros Helix et Aneros Progasm Junior trop courts et pas assez épais pour moi, difficile donc pour les juger

    #22401
    bzo
    bzo
    Participant

    Ce genre de classement est éminemment subjectif, après avoir découvert le plaisir prostatique,
    comme je l’ai écrit dans un autre sujet, je me suis rué sur les différents modèles de masseur prostatique.
    Les conclusions que je puis tirer de cette frénésie dépensière,
    sont qu’un modèle qui va faire monter aux rideaux une personne,va laisser de marbre un autre
    et que dès lors ce genre de classement ou les différents tests qu’on trouve sur le net,
    sont à prendre avec des pincettes.

    Le plus important, c’est de trouver les modèles adaptés à son anatomie
    et rien que cela a justifié ma ruée sur les masseurs prostatiques
    Le Helix, tant loué sur ce forum, sans doute à juste titre, je le sens vaguement titiller ma prostate
    mais à peine, j’ai beau le bouger,un sentiment d’impuissance et de découragement m’envahit rapidement si j’insiste.
    le Nobessence Romp, sa butée périnéale comme écrit dans le test qui lui est consacré sur Les Nouveaux Plaisirs,
    est extraordinaire mais il est trop court pour moi, il n’arrive pas jusqu’à ma prostate.

    Je regrette vraiment cette particularité anatomique que je semble avoir
    qui fait que seuls les modèles les plus grands et les plus larges, semblent me convenir,
    il m’exclut la très grande majorité des masseurs.

    Je me suis acheté 15 masseurs en un mois, très peu ont trouvé grâce à mes yeux.

    Je tiens à rajouter avant de livrer mon classement que la notion de « sans les mains », « hand’s free »
    me semble primordiale, actionner le masseur sans les mains est indispensable pour moi pour créer la magie,
    on se fait l’amour, dès que j’y met la main quelque chose se brise, ce n’est plus du tout la même chose
    donc un modèle comme le Fun Factory Stronic ZWEI , je l’ai essayé deux, trois fois mais je l’ai vite abandonné car il nécessite la main pour le massage.

    Ces notes que je donne, sont donc on ne peut plus, subjectives

    Les trois masseurs qui m’enchantent
    et qui constituent ma garde rapprochée sont
    -l’Aneros Vice, aussi merveilleux en mode vibrant qu’en mode non vibrant, c’est celui qui bouge le mieux, un minimum d’effort pour des mouvements délicieusement voluptueux
    -l’Aneros Progasm Classic plus rugueux, c’est un « bad boy », un peu maladroit avec sa double butée qui rend ses mouvements un poil erratique, mois précis qu’avec le Vice mais cela fait partie de son charme
    -le Nexus Excel, son design est quasi identique au Vice mais en plus trapu et légèrement plus court, là où la différence est très nette, c’est sa butée périnéale, assez courte mais très profonde qui lui confère un bras de levier très puissant, difficile à apprendre à le manier, cela devient vite brouillon, il faut y aller tout en douceur et en finesse
    quand on commence à le maîtriser, le moindre mouvement m’arrache un hurlement de plaisir

    Ceux que j’utilise comme pour m’échauffer avant de passer aux choses sérieuses
    -le Nobessence Romp, comme écrit plus haut, trop court pour moi mais sa butée périnéale est tellement effective que souvent je commence mes séances avec ‘et puis il est tellement beau comme objet…)
    -l’Aneros Progasm Ice, il est soi-disant des même dimensions que le Classic, moi j’ai l’impression qu’il est un chouia plus petit et moi épais mais surtout sa matière est nettement plus glissante, c’est même une vraie savonnette une fois enduit de lubrifiant, je l’aime nettement moins que le Classic, il est trop lisse, trop glissant, j’ai beaucoup moins de plaisir avec, je l’utilise cependant en général après le Romp pour m’échauffer
    -le Nexus Neo un poil trop court et pas assez épais mais je l’utilise aussi dans mes préliminaires, pourra convenir à merveille pour quelqu’un de plus normalement bâti, quelqu’un par exemple pour qui le Helix convient comme taille.

    les Fun Factory m’ont énormément déçu:
    -Fun Factory Stronic ZWEI, comme je l’ai écrit plus haut, est disqualifié car il nécessite la guidance de la main
    -Fun Factory Duke est trop court pour moi, il se positionne mal et ne me fait pas grand en effet

    -autres Nexus , assez consternants pour la plupart, ceux que j’ai achetés en tout cas:
    -le Vibro et le Titus sont tellement courbés, arqués, que j’ai toutes les peines du monde à les garder à l’intérieur,
    de plus ces striures sur tout le corps du masseur, sont sensés provoquer du plaisir mais sont plus une gêne, zéro pointé pour moi pour ces deux modèles
    -Nexus Sparta, zéro pointé aussi, son mouvement est sensé être révolutionnaire, sorte de va et vient mais une fois introduit, on ne sent plus rien, de plus il bouge très mal du fait de ses butées trop courtes, trop épaisses, mal déssinées
    -Nexus G-Rider il semble en panne,plus moyen de le mettre en route, quelques jours seulement après l’avoir acheté mais je n’en attendais de toute façon plus grand chose, ses butées sont aussi épaisses, maladroites, mal conçues, peu favorables au jeu « sans les mains »

    – Lovehoney Curve Cruiser 5 et le Lovehoney Ripple Rider 5 deux modèles vibrants disponibles sur un site anglais, sans grand intérêt, tous ces modèles sont difficiles à bouger du fait de leurs butées conçues n’importe comment,
    de plus ils vibrent trop forts, la prostate est anesthésiée, trop c’est trop

    – Aneros Helix et Aneros Progasm Junior trop courts et pas assez épais pour moi, difficile donc pour les juger

    #17525

    En réponse à : Stronic Drei

    Hyménée
    Hyménée
    Participant

    Hector,

    Oubliez le Zwei, le Drei est bien supérieur ! Pulsations plus intenses et plus profondes, forme démentielle. C’est bien simple : à chaque fois que je l’introduis, j’ai l’impression que je vais m’évanouir. Les renflements sont à tomber et le plastique a un grain absolument parfait. Le Zwei est trop lisse je trouve.

    Le Drei est une expérience fantastique !

    Bonne nuit

    #17223

    En réponse à : Suite de mon parcours

    Avatar
    hector
    Participant

    3 mois que j’ai pas publié par là… C’est pas que je fais plus de sessions, même si le rythme est moins soutenu, c’est qu’il n’y a pas de grands changements.
    Enfin, je reviens ce soir parce que je sors d’une session plutôt satisfaisante 😀
    Cette après midi, je me suis chauffé tranquillement avec les B Balls pour faire monter tranquillement l’excitation et le plaisir.
    Un passage ou deux sur un site de chat xxx histoire de jouer les voyeurs et d’entretenir sensations et plaisir.
    Et ce soir, tout cela faisant effet, grosse envie 🙂
    Alors j’ai pas chercher très loin, j’ai sortie l’artillerie lourde, le zwei que j’ai engloutie avec beaucoup d’envie et donc sans problème.
    Je l’ai laissé faire son oeuvre, quelques petites contractions du PC histoire de varié les sensations, mais globalement quand il est en action, je le sens bouger en plus de ses pulsations. Il tourne, rentre, sort… Bref, j’ai cette impression qu’il a sa propre volonté et me fais l’amour. C’est toujours agréable (j’ai facilement cette sensation avec les jouets puissants zwei, drei, duke, vice, fairy… moins avec les non électriques).
    Et puis de vas en viens, de frissons en spasmes, de contraction en détente, je ressens une forte envie de l’actionner à la main. Je me retiens, profite de son indépendance, encore un peu, c’est pas fini, sens comme il oeuvre en toi, laisse le faire… Et pas, je le saisi et lui fait faire de grands vas et viens, en appuyant sur la paroi ventrale… Ca monte, ça monte… Pan! Feu d’artifice, halètement, contractions, spasmes… Et voila, une bonne chose de faite. Détente, calme, respirations et, et, et on r’met ça. Action! REACTION!!! Baboom! J’suis déconnecté, le bien être m’envahit, je suis sous l’emprise des réactions de mon corps, c’est trop, mes jambes se serrent autour de mon bras pour l’empêcher d’activer le zwei. Ce coups ci, ma prostate ne résiste pas expulse un jet de sperme, encore, et encore, en flux quasi continu. Il coule le long de mon bras, je reste la, bercé par la douceur des sensations qui retombent, envahie de bien être. Petit à petit je m’aperçois que le zwei pulse tranquillement, c’est agréable, je me sens bien, pour une fois je n’ai pas cette envie irrésistible de l’expulser. Je le caresser légèrement, trouve suspect cette action très anthropomorphique, parce qu’il faut bien le dire, à ce moment la, je le caresse comme l’amant qu’il a été. J’oublie cette pensé et savoure encore quelques temps la situation.

    Et la, une heure plus tard, j’en arrive à cette conclusion encore une fois :
    – Ma vie sexuelle est bien plus intense, exaltante depuis que je chemine 🙂
    J’espère bien partager tout ça un jour avec (un)e partenaire parce que malgré tout ce que cela m’apporte, j’ai l’impression qu’il manque quelque chose.
    Mais ça pas être facile, j’y arriverais surement, mais trouver quelqu’un en qui j’ai assez confiance pour me laisser aller à ce point, alors que déjà j’ai eu du mal à me faire confiance… Passer les quand dira t’on? Que se passera t’il si l’on se quitte fâché? Si mes « vices » sortent du cercle intime? Que vais je devenir moi qui contrôle mon image et dont un des principes de vie est « vivons heureux, vivons caché »?

    #16348
    Hyménée
    Hyménée
    Participant

    Le Zwei reste en place … une fois qu’il a trouvé sa place. C’est le plus difficile 🙂

    Sans l’avoir vécu moi-même, ça doit ressembler à un fist. Une fois en place, le poing ne sort plus mais peut se mouvoir.

    Fantasmes, fantasmes

    Je vous recommande, Hector, d’y aller mollo avec le Zwei : n’introduire que la moitié lors des premières séances est sûrement une bonne idée. Il doit se désirer, rester à l’écoute de son corps : à un moment, vous verrez, le corps appelle à l’introduction totale. Alors faut pas hésiter et répondre à l’appel comme un seul homme !

    Ca me donne envie d’y retourner d’ailleurs. Suis le lapin blanc, comme dit l’autre 🙂

    #16347

    En réponse à : Suite de mon parcours

    Hyménée
    Hyménée
    Participant

    Bonsoir à vous,

    je viens de craquer et de commander le stronic zwei ainsi que le duke 🙂

    Une très belle paire. Actuellement, je n’utilise pas du tout le Stronic mais je le fantasme. Sa masse, son épaisseur.

    Un autre fantasme aussi et je me laisse languir : un metal wand. A lire ce qu’on en dit, ça donne grave envie.

    Mais rien ne presse 🙂

    Il faudrait créer un sujet rien que pour le Duke tellement il est un amant puissant quand on sait l’introduire. Ca s’apprend par l’expérience, comme le vélo.

    #16335
    Avatar
    hector
    Participant

    J’ai eu un cas similaire avec le drei.
    Après qu’il m’ait arraché une éjaculation après de nombreuses vagues de plaisir plus ou moins intense, je l’ai gardé en moi, le laissant oeuvrer encore car, étrangement, le temps que je reprenne mes esprits, les sensations qu’il me procurait ont effacé la période réfractaire. En tout cas, elles m’ont donné envie de continuer.
    Et je me suis retrouver après quelques temps à me masturber presque frénétiquement, en tout cas poussé par une incontrôlable envie. Et tout ceci a déclenché une nouvelle éjaculation après quelques vagues de plaisir prostatiques 🙂
    C’est vraiment quelque choses de très fort, qui laisse vide, calme et serein.
    Je me demande ou n’emmènera le zwei qui restera plus facilement en place que le drei…

    #16334

    En réponse à : Suite de mon parcours

    Avatar
    hector
    Participant

    Bon, vue l’efficacité du stronic drei et les avis d’@Hyménée, je viens de craquer et de commander le stronic zwei ainsi que le duke 🙂

    Sinon, sur pas mal de mes séances, alors que je partais sans vraiment avoir d’excitations, je n’avais que des résultats moyens, mais j’ai continué car c’était quand même agréables. Donc séances avec le stronic drei, le vice, les b balls, le rosebuds ou nuit avec l’helix… selon les envies du moment. Tout cela était agréable mais fade comparer à ce que j’ai pu avoir.

    Jusqu’au moment ou j’ai refait des séances avec de l’excitation, principalement audio/vidéo (c’est plus le son d’une femme qui a un orgasme qui n’existe que le coté vidéo en fait) et la, je me suis rendu compte de l’apport des séances sans excitation mais longues (surtout tout ce qui est port de plugs et apparenté). Et bien, je suis monté dans les tours rapidement et j’y suis resté presque deux heures 😀
    J’ai vraiment l’impression que j’ai développer de la sensibilité et c’est très agréable 🙂

    #15930

    En réponse à : Stronic Drei

    Hyménée
    Hyménée
    Participant

    Bonjour Hector,

    Je ne vois aucun problème à ce que vous méditiez sur moi. C’est à cela que servent nos interventions sur ce forum, échanger et réfléchir sur nous pratiques 🙂

    C’est vrai. Le forum est fait pas pour ça. C’est de cela dont j’aimerais qu’on s’entretienne :

    D’ailleurs, à force de me donner plus de plaisir en solo que je n’en ai jamais eu en duo, je commence à me demander si cela ne va pas finir par poser problème

    A quel type de problème pensez-vous ? L’accoutumance au pur plaisir de se suffire à soi-même ?

    Sinon, ça faisait deux semaines que je n’avais pas pratiqué, et cette nuit, ça a été incroyable. J’ai passé le cap dont j’avais l’intuition. Et alors curieusement, alors que j’imaginai que ce serait le Zwei qui allait me permettre de faire le saut dans l’inconnu, c’est le Duke qui m’a baisé comme jamais j’aurais cru. Il m’a fallu pas mal de séances étalées sur plusieurs mois, pour comprendre comment tirer profit du Duke. Et ce coquin m’a ravagé de long en large. Tiens d’ailleurs, c’est la première fois que j’ai vraiment senti ma prostate désirer, se languir, gonfler, exploser. Ce n’était pas le cas avant. Ma conscience lui est désormais connectée. Cela va faciliter ma progression. Je crois qu’auparavant, mon désir d’éjac’ explosive brouillait ma perception.

    Alors, ce matin, je me demande comment cet objet si insolite et si efficace a pu sortir de l’esprit d’un Homme. Vous avez une idée ? Je serai curieux de lire une interview des concepteurs chez Fun Factory (ou Aneros d’ailleurs). Si vous avez des liens à partager, je vous en remercie par avance. 🙂

    #15873

    En réponse à : Stronic Drei

    Avatar
    hector
    Participant

    Vous posez @hector une question implicite que je retrouve plus ou moins à la lecture de tous les tests qui concernent des jouets articulés. Le mouvement (rotation, inclinaison ou autre) de la partie du jouet qui est insérée dans l’organisme (vagin ou anus) semble limité par la pression des parois et retransmis vers la partie externe. La logique d’utilisation demanderait donc de stabiliser cette partie externe pour que le mouvement bénéficie de toute son ampleur au niveau de la zone ciblée. Votre utilisation du « Stronic drei » me paraît placer la zone de stimulation plus sur l’anus que sur la prostate.

    Bonjour @andraneros
    Je pense que le mouvement du drei est celui voulu par le constructeur. En tout cas, même en ayant l’anus ou le vagin plus dilaté et plus lubrifié, je ne suis pas sur d’arriver à quelque chose d’aussi sympa.
    Je sens bien le déplacement du mécanisme à l’intérieur du jouet et cela se ressent bien sur l’entrée de l’orifice. Après l’énergie est telle que cela provoque des sensation sur le reste du jouet et irradie dans les chaires aussi (dans les réglages les plus fort je sens mes fesses et tout mon pubis vibrés sous les coups du drei). Mais il est vrai que le jouet ne bouge pas vraiment à l’intérieur (enfin c’est comme ça que je le ressent), c’est le mécanisme qui bouge à l’intérieur du jouet.
    D’ailleurs si l’on regarde le zwei, ça base est plus étroite pour permettre de le maintenir en place, je ne vois pas alors comment il pourrait faire des vas et viens si ce n’est le mécanisme à l’intérieur.
    Pour le coté stimulation de la prostate, le drei n’est pas très adapté à mon avis (ou je manque d’expérience). Il est trop long et le placer de manière à stimuler la prostate favorise son éjection. Je me retrouve alors avec une stimulation très agréable mais que je n’arrive pas à garder car si je viens bloquer la partie extérieur, la stimulation baisse vraiment et si je ne la bloque pas, le jouet est éjecté.

    #15871

    En réponse à : Stronic Drei

    Avatar
    hector
    Participant

    J’ai fais une nouvelle session hier avec le drei et il me conforte dans l’envie d’acheter un zwei.
    En effet, après une bonne demi heure de massages et de douces vagues de plaisir, le drei m’a arraché un bon orgasme éjaculatoire. Mais ce n’est pas tout, alors que d’habitude je n’aurai pu continuer la stimulation après une éjaculation, toute stimulation devant désagréable en période réfractaire, les sensations anales sont restées agréables et j’ai donc laissé le jouet continuer de me travailler.
    Il n’aura alors fallut qu’environ un quart d’heure pour que monte une érection et une irrésistible envie de me masturbé le tout sous la stimulation incessante du drei déclenchant diverses vagues de plaisir, partant de la prostate comme des sphincters… Un pur délice (d’ailleurs, à force de me donner plus de plaisir en solo que je n’en ai jamais eu en duo, je commence à me demander si cela ne va pas finir par poser problème).
    Mais, le drei a été expulsé lors de ce dernier orgasme qui aurait pu être encore plus puissant sans cela. C’est pourquoi cela me conforte dans l’envie d’acheter un zwei.

    #15870

    En réponse à : Stronic Drei

    Andraneros
    Andraneros
    Admin bbPress

    Vous posez @hector une question implicite que je retrouve plus ou moins à la lecture de tous les tests qui concernent des jouets articulés. Le mouvement (rotation, inclinaison ou autre) de la partie du jouet qui est insérée dans l’organisme (vagin ou anus) semble limité par la pression des parois et retransmis vers la partie externe. La logique d’utilisation demanderait donc de stabiliser cette partie externe pour que le mouvement bénéficie de toute son ampleur au niveau de la zone ciblée. Votre utilisation du « Stronic drei » me paraît placer la zone de stimulation plus sur l’anus que sur la prostate.

    @Hyménée votre utilisation est nettement plus ciblée sur la prostate et je me demande si votre désir d’utiliser le « Stronic zwei » manuellement peut venir de cette inversion de mouvement entre la partie insérée et la partie externe ?

    Bon cheminement à vous deux.

    #15868

    En réponse à : Stronic Drei

    Avatar
    hector
    Participant

    Actuellement, je fais face à des intuitions, que je n’arrive pas à concrétiser. Ce sont des pistes qui se dessinent quand j’investigue là où les plaisirs me poussent. Je ne sais pas comment vous dire : une voie à explorer entre l’épuisement des chairs et la tonicité des muscles : la capacité à « tenir » son corps sans crispation, à laisser les muscles se tendre comme pour accrocher une masse sphérique en face de soi et la porter : une unité dans la contraction de tous les muscles (fessiers, cuisses, abdos, puis totalité de la jambe, buste, épaules), le plaisir de laisser tous ces muscles se darder puis se relacher comme ils le souhaitent, et se surprendre à s’évanouir de plaisir dans la détente. Sans crispation ni tension provenant du mental, et pour moi, c’était hors de portée.

    J’ai l’intuition qu’il y a un au-delà à la phase de contraction : que si le corps se contracte ainsi, c’est parce qu’il tente d’agripper un état de félicité. Ou quelque chose comme ça. Je ne sais pas 🙂

    Cela me fait terriblement penser à certains orgasmes de mon ex compagne lors de cunnilingus. Tout son corps se contractait, je devait lutter pour continuer à accéder à son sexe et le stimuler puis elle explosait de plaisir et se relâchait dans une certaine béatitude.
    C’est le type d’orgasme que j’aimerais atteindre en tout cas, mais cela ne me prend pas encore tout le corps.

    Je ne peux commencer par le Zwei. Il me faut auparavant pratiquer le Vice et le Duke. Une bonne une heure de préparatifs, qui en fait n’en sont pas. Disons que les préparatifs se suffisent à eux-mêmes. Actuellement, il y a deux issues : soit une sortie bienheureuse, active et **très** intense avec le Zwei, soit la quête également bienheureuse du super o’ dans l’immobilité et le souffle

    Dans ce genre de situation, le Zwei pourrai me convenir, d’ailleurs je pense qu’un enchainement drei zwei pourrait être sympa… Je sens que c’est mon portefeuille qui va encore pleurer… Enfin je vais essayer d’attendre un peu quand même et de découvrir plus le drei d’abord.
    En tout cas vos sessions ont l’air fort agréable et il est assez agréable de se faire dépasser par ses envies par moment 🙂

    #15867

    En réponse à : Stronic Drei

    Hyménée
    Hyménée
    Participant

    Bonjour Hector,

    Je conçois, mais personnellement quand j’ai envie de sentir un jouet en moi, c’est maintenant et pas plus tard après moult préparatifs. Déjà que souvent il a fallu que j’attende de rentrer chez moi, d’avoir du temps tranquille devant moi, il me faut alors de l’action. Mais commencer par le zwei, c’est obligatoirement passer pas une étape de dilatation préalable pour moi, et donc attendre encore 🙁

    Il me serait possible d’utiliser un zwei après avoir jouer avec un drei, le drei servant alors de préparatifs, le corps en demandant plus…

    C’est tout à fait ça ! 🙂

    Je ne peux commencer par le Zwei. Il me faut auparavant pratiquer le Vice et le Duke. Une bonne une heure de préparatifs, qui en fait n’en sont pas. Disons que les préparatifs se suffisent à eux-mêmes. Actuellement, il y a deux issues : soit une sortie bienheureuse, active et **très** intense avec le Zwei, soit la quête également bienheureuse du super o’ dans l’immobilité et le souffle.

    J’aimerais bien intégrer l’intensité du Zwei dans la quiétude passive.

    Actuellement, je fais face à des intuitions, que je n’arrive pas à concrétiser. Ce sont des pistes qui se dessinent quand j’investigue là où les plaisirs me poussent. Je ne sais pas comment vous dire : une voie à explorer entre l’épuisement des chairs et la tonicité des muscles : la capacité à « tenir » son corps sans crispation, à laisser les muscles se tendre comme pour accrocher une masse sphérique en face de soi et la porter : une unité dans la contraction de tous les muscles (fessiers, cuisses, abdos, puis totalité de la jambe, buste, épaules), le plaisir de laisser tous ces muscles se darder puis se relacher comme ils le souhaitent, et se surprendre à s’évanouir de plaisir dans la détente. Sans crispation ni tension provenant du mental, et pour moi, c’était hors de portée.

    J’ai l’intuition qu’il y a un au-delà à la phase de contraction : que si le corps se contracte ainsi, c’est parce qu’il tente d’agripper un état de félicité. Ou quelque chose comme ça. Je ne sais pas 🙂

    C’est le Zwei et sa capacité à me faire passer à l’acte, qui m’a ouvert à cela : en clair, je prends un grand plaisir assumé à me baiser et à le faire bien. Je ne l’assume que dans mon for intérieur, et c’est bien suffisant.

    #15865

    En réponse à : Stronic Drei

    Avatar
    hector
    Participant

    Il y a un autre point à l’utilisation du préservatif sur les toy, c’est la possibilité de les utiliser avec d’autres partenaires.

    Pour la salive, je ne le fait pas, mais je ne trouve pas ça salle. D’un point de vue purement physique, rajouté de l’eau sur un lubrifiant à eau lui redonne de la glisse, donc l’amélioration ressentie provient peut être en partie de cela.

    Et pourtant, la préparatifs changent tout à l’explosion finale : mes meilleures séances sont celles qui commencent avant même toute action : le désir m’a déjà retourné les entrailles, le ventre est plein de papillons, quelques mini o’ m’ont écarté les doigts de pieds en éventail, et mon mental n’est plus qu’aux ordres d’un seul mantra : « j’ai envie de me faire baiser. » Alors là, je vous dis pas … non seulement la séance tout du long est un rare délice, mais sa résolution va se trouver à ses origines : au delà de toute action.

    Je conçois, mais personnellement quand j’ai envie de sentir un jouet en moi, c’est maintenant et pas plus tard après moult préparatifs. Déjà que souvent il a fallu que j’attende de rentrer chez moi, d’avoir du temps tranquille devant moi, il me faut alors de l’action. Mais commencer par le zwei, c’est obligatoirement passer pas une étape de dilatation préalable pour moi, et donc attendre encore 🙁

    Il me serait possible d’utiliser un zwei après avoir jouer avec un drei, le drei servant alors de préparatifs, le corps en demandant plus…

20 réponses de 1 à 20 (sur un total de 26)