Après le test de l’Aneros Helix Trident, je publie dans cet article le test de l’Aneros Eupho Trident qui fait partie de la nouvelle gamme de masseurs prostatiques Aneros Trident (Aneros est la marque qui a inventé les masseurs prostatiques modernes) et remplace l’Aneros Eupho Classique.

Cet Aneros Eupho Trident est-il aussi génial que son prédécesseur ? Je vous dis tout dans cet article.

Un masseur prostatique pour qui ?

L’Aneros Eupho classique était destiné aux utilisateurs expérimentés car c’est le modèle le plus fin et le plus mobile dans le rectum de la gamme des masseurs prostatiques Aneros (dont le test est ici). L’Aneros Eupho Trident se positionne exactement pareil.

Ne vous trompez pas, dans les masseurs prostatiques, la taille n’est pas synonyme de performance. En fait c’est même souvent le contraire.

En effet, au plus le masseur prostatique est mobile dans le rectum au plus il peut venir caresser et stimuler ainsi la prostate. C’est cette mobilité et le renouvellement rapide de cette stimulation qui va « exciter » la prostate encore plus que si elle était en contact avec le masseur de manière appuyée pendant longtemps. C’est ce qui fait la grande qualité des orgasmes avec un Eupho.

Néanmoins, comme les sensations sont un peu moins évidentes à ressentir pour les personnes qui n’ont pas terminées leur phase de rewiring (voir dans le Traité d’Aneros si vous ne savez pas ce que cela signifie), il se destine plus à des personnes ayant déjà ressenti des orgasmes prostatiques.

Ce n’est pas une règle immuable gravée dans le marbre, mais c’est quand même un bon classement de l’Eupho dans la gammes Aneros.

Passons à la présentation de l’Eupho Trident…

Présentation de l’Aneros Eupho Trident

L’Aneros Eupho Trident est commercialisé dans un carton décoré qui contient une belle boîte rouge et noire en carton, épaisse et dotée de 2 rabats avec fermeture magnétique.

Cela fait des années que ce type d’emballage est utilisé par la marque Aneros et c’est toujours aussi pratique et haut de gamme. Une fois que l’on sort la boite de l’emballage en carton, pratiquement rien n’indique ce qu’il y a à l’intérieur de celle-ci.

On retrouve simplement la marque Aneros sérigraphiée sur le côté à l’aide d’un changement de matière (en l’occurrence un effet boîte mate et lettres brillantes). C’est très discret.

Quand on ouvre cette boîte on retrouve l’Aneros Eupho Trident dans un berceau en plastique. Mauvais point pour l’environnement pour Aneros, il est possible de faire des berceaux en carton recyclé, c’est mieux que de tuer à petit feu la faune sous marine.

L’Aneros Eupho Trident est en plastique blanc. Ce plastique est de toucher haut de gamme et la finition est parfaite, très lisse sans la moindre bavure. Bravo, Aneros maitrise ce procédé depuis des années mais c’est toujours aussi efficace. La qualité de fabrication est au top je trouve.

En ce qui concerne les dimensions, il fait 10 cm de long pour 2,1 cm de diamètre. Oui, son diamètre est tout petit.

La nouvelle gamme Trident remplace la butée périnéale et le bras de manipulation de la gamme classique par deux nouveaux bras conçus pour stimuler le périnée et un point d’acuponcture situé derrière l’anus. Ce nouveau bras à l’arrière est appelé bras Kundalini par Aneros (cela provient du Tantra, mais je ne vais pas rentrer dans les détails dans cet article). Il s’appelle K-Tab.