Toutes mes réponses sur les forums

12 sujets de 1 à 12 (sur un total de 12)
  • Auteur
    Articles
  • en réponse à : Un toy pour le boulot ! #10497
    Avatarbordolin
    Participant

    Très bonne idée les Hula Beads ! je les veux ! ça va me faire de belles réunions !

    en réponse à : Godemichet double ou harnais #9410
    Avatarbordolin
    Participant

    @songe : pardon pour le délai dans la réponse… oui mon orgasme est prostatique mais quelque peu différent quand c’est ma/mon partenaire qui ne fait que me doigter. Avec le Share, la pénétration intense (le diamètre, les anneaux, l’excitation de ce qui se passe avant) tout cela contribue à une très forte érection (plus forte qu’autrement, à son maximum) qui en plus de me caresser la prostate m’amène à un orgasme flamboyant. Sans le share, je peux jouir sans bander, voire même avec une rétro-éjaculation qui laisse parfois mes partenaires perplexes. Rien de systématique, jamais deux fois pareil… mystère, mystère du plaisir anal. (j’aime bien l’idée de l’éléphant…) Merci à Elea pour son témoignage. A tous et toutes, je dédie mon érection du matin !

    en réponse à : Boule de Geisha / Smart balls #9299
    Avatarbordolin
    Participant

    Juste un court témoignage de mec, juste pour faire baisser les stats de Songe : j’adore mettre, jouer et enlever les smartballs… Et j’aime beaucoup les emballages, même si on ne les garde pas.
    Ce site est effectivement très bon sur le contenu, pédagogique, sans censure, sans tabou, même sur les images de la colonne de droite (manque de mecs, suis d’accord), sérieux mais pas chiant. Bref on se sent bien ici.

    en réponse à : Godemichet double ou harnais #9169
    Avatarbordolin
    Participant

    @songe : de quel orgasme parlez-vous le mien ? le sien ?
    @ tous les autres : changer de rôle pendant l’acte demande forcément du temps, donc de la tolérance pour des essais, de l’incertitude, de l’incompréhension ou des fous-rires. On découvre aussi des effets secondaires… genre courbatures, ce qui ramène au « plaisir » de la veille. Et peut-être est-ce encore du plaisir. Pour ce qui nous concerne, nous avons pris tout notre temps pour trouver la position idéale pour nous, en parler donc, se donner la liberté d’inventer quelque chose.

    en réponse à : Quelles images érotiques excitent la femme? #8891
    Avatarbordolin
    Participant

    Je suis d’accord avec vous tous. J’ajouterai un point sur la pornographie homme/femme. L’appareil génital de l’homme étant externe, dès qu’il excité cela se voit, les bonnes moeurs ont donc décidé que c’était pornographique. A l’inverse, le sexe d’une femme étant peu visible, la nudité ne montrant rien de son excitation, on peut la montrer sous toutes les coutures et rester juste érotique. Quant aux films pornos, on est au niveau 0 de la narration, il n’y en a aucune, jamais. Quelques initiatives en Europe ou aux US montrent une vision féminine du hard et de l’érotisme : Virginie Despentes en France ou Erika Lust en Espagne (voir http://www.erikalust.com/)

    en réponse à : Godemichet double ou harnais #8890
    Avatarbordolin
    Participant

    @songe : allons-y pour les détails ! le plus souvent c’est les pieds à plat au début de la pénétration et ensuite à genoux, les jambes de part et d’autre quand le share est sur ma prostate. Là les mouvements sont infimes, le temps que l’orgasme vienne. Le torse reste vertical la plupart du temps, mouvements infimes… Peut-être effectivement que ton mec préfère être pris en levrette. Amusez-vous bien !

    en réponse à : Godemichet double ou harnais #8742
    Avatarbordolin
    Participant

    @Songe : je me mets face à elle… certes elle ne voit pas mon cul, qu’elle trouve très sexy mais on y gagne en plaisir ou avec un nouveau plaisir. Pour la toute petite histoire, la 1ère utilisation du Share s’est passée dans une salle de bain, elle derrière moi qui m’a enculé et branlé jusqu’à un bel orgasme simultané (j’en bande encore). Pour ce qui est de l’orgasme anal, je te recommande la lecture de Toni Bentley « ma reddition » (c’est une femme !) et elle décrit très très bien ce qu’elle ressent et ce que la sodo représente pour elle. Pour ce qui concerne les positions officielles de l’Ordre de la Médecine, pardon de ne pas les considérer. Si « ils » avaient raison sur tout, je changerais d’avis… et sur la sexualité, je vous recommande de demander à votre généraliste combien d’heures de cours il/elle a eu sur le sujet dans son très long cursus. Vous serez probablement surprise.
    Je vais demander à ma douce de lire ces posts (elle fréquente régulièrement le site) mais pas sûr qu’elle réponde…

    en réponse à : Godemichet double ou harnais #8721
    Avatarbordolin
    Participant

    J’oubliais un détail d’utilisation : la position que nous préférons est celle où elle est couchée sur le dos, je la chevauche et m’empale sur elle. Le Share XL reste ainsi bien en place pour elle, agit terriblement sur son point G et moi je règle la pénétration et les va-et-vient. Autres avantages : elle peut se caresser et me branler en même temps. Je vous laisse découvrir d’autres avantages encore…

    en réponse à : Godemichet double ou harnais #8719
    Avatarbordolin
    Participant

    Pour ma part, je ne recommanderai que le Share, version XL en ce qui nous concerne. J’ai écrit comment nous nous en servions avec ma douce sur le forum « bisexualité ». Nous avions un petit gode ceinture au début mais pas beau, pas assez gros pour mes sensations et frustrant pour elle. L’avantage du Share qui appuie sur son point G est le plaisir qu’elle éprouve en même que moi, son orgasme vient après le mien. J’ajoute que le port d’un rosebud dans la journée pour moi me permet de me dilater tout en m’excitant à l’idée de la sodo du soir (le port du rosebud au travail, c’est génial). Je ne partage l’expérience de Songe sur la projection du plaisir féminin par des hommes dominants. Pour nous c’est une expérience de couple, sur mon chemin du plaisir anal, qui m’a amené à la bisexualité, assumée maintenant.

    en réponse à : Plaisir pour la femme #8718
    Avatarbordolin
    Participant

    Nadine, oui j’ai eu une relation torride avec une femme qui ne connaissait d’orgasme qu’anal et clitoridien mais jamais en même temps. C’était un grand bonheur pour tous les deux. Ma queue se souvient encore quand elle m’a guidé vers son petit trou qu’elle avait déjà bien lubrifié. Tout en douceur avant de la pénétrer à fond et de l’amener à l’orgasme, le mien venant plus tard. Pour elle un orgasme intense, fulgurant, arrivant sans prévenir, sans la montée crescendo avec les effets plateau habituels. Mon plaisir dans la sodomie vient surtout de la sensation beaucoup plus précise, forte, du sphincter qui serre impeccablement ma queue. Un autre plaisir est purement esthétique, voire géométrique de mon cylindre allant et venant dans un cercle parfait. Dernier plaisir -mais seulement avec des partenaires réguliers, donc sans capote- celui de l’éjaculation dans le cul et de voir mon sperme s’écouler ensuite. Que l’on me demande de lécher ensuite, ou pas. (voir forum bisexualité). Pas de domination pour ma part, un plaisir partagé dans une indispensable confiance absolue. Je te recommande la lecture de « ma reddition » de Toni Bentley (editions la musardine), lumineuse confession d’une femme initiée à la sodomie.

    en réponse à : Découvrir sa bisexualité #8524
    Avatarbordolin
    Participant

    @liberT : merci pour ton encouragement. Tu trouveras plein de témoignages avec ce lien, dont le mien publié en commentaire que je copie colle ici :

    http://www.clubdessens.fr/products/share-p2678.html

    « Nous l’avons surnommé George avec ma chérie et il est de sortie très très souvent… je partage l’avis de Zarzou, inquiétant au début mais avec l’excitation partagée et un bon lub (le port d’un rosebud dans la journée est aussi conseillé) c’est une extase que ce gode… J’ai essayé en cachette de me mettre la partie « féminine » pour tester la double-pénétration sur ma chérie… Jouissif rien qu’à l’idée. »

    Je vous répète qu’il s’agit pour moi d’une démarche, partagée avec ma douce, puisque notre sexualité, notamment spirituelle, est une dimension importante pour nous. Mais ce chemin est le mien et je le suivrai tant que le désir sera là. Effectivement, c’est pour ressentir moi-même le désir et le plaisir de la pénétration que j’ai commencé. Certes nous avons une prostate… mais les femmes ont leur part de zones érogènes ! Ma bisexualité n’est que sexuelle et le restera, je pense. Ce n’est pas une pente inéluctable depuis la découverte du plaisir prostatique, j’ai toujours autant de plaisir (et elle aussi puisque le Share agit aussi sur son point G) à me faire enculer par elle. Et c’est un tout autre plaisir que de faire arriver à une forte érection un partenaire de jeu. Pratiquer une fellation me fait percevoir beaucoup du caractère de l’homme que je suce dans son attitude, ses réactions, ce qu’il fait de ses mains, les frissons qu’il a. Sans parler de la joie de l’amener à l’éjaculation. Là je ressens le même plaisir que les femmes ressentent à nous faire ou voir jouir.

    en réponse à : Découvrir sa bisexualité #8387
    Avatarbordolin
    Participant

    salut,
    mon expérience se situe entre Rog et LiberT. Pour moi c’est un chemin, une démarche, une recherche de cette nouvelle dimension du plaisir sexuel. En couple nous utilisons depuis 3 ans le gode Share XL et c’est très très bon pour moi et pour elle… L’envie d’aller plus loin est venue naturellement, uniquement sexuelle. Pas question de relation amoureuse. Les premières étapes ont été franchies en club, sauna entre trios sympa et hommes seuls. Caresses et fellations, j’ai aimé les faire bander très fort, me soumettre avec une main dans la nuque, bander moi-même, mettre en 69 avec eux. Les femmes présentes adoraient. Jamais d’éjac dans ma bouche mais de beaux orgasmes tout de même. Prochaine étape, la rencontre avec un vrai mec et sa vraie queue. Impatient je suis mais pas pressé. Ce sera en trio à la maison ou en sauna et en fonction du feeling avec les candidats. Voilà pour moi.

12 sujets de 1 à 12 (sur un total de 12)